Browsing Tag

Prévention

Another pets in wonderland On bouquine ?

Le Zoo des animaux disparus de Cazenove & Bloz

20 juin 2020

#LECRUSH BD

Sensibiliser son môme avec imagination et sagesse… Notons, accessoirement, que l’on peut aussi sensibiliser son père … !

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez qu’il existe un lieu, en ce bas monde, où il faudrait me traîner de forces vives pour me faire entrer … LE ZOO… rien que la simple prononciation du mot m’ulcère; car nous parlons de ZOO, Z-O-OOk, une seconde, arrêt sur image… je vous vois balayer cette phrase, le titre de l’article, cette phrase, le titre de l’article, attention, vous allez perdre votre rétine là … Cependant, gymnastique oculaire, légitime, c’est déroutant, mais rassurez-vous, ni vous ni moi ne sommes schyzos… Vous allez comprendre… Pourquoi cette BD est mon total crush du moment… malgré qu’il s’agisse de la petite vie, ni plus ni moins déconcertante, d’un ZOO

Présentation par l’éditeur … Bamboo édition;

Le Zoo des animaux disparus, Tome 1(petite danse … qui précise 1, sous-entend 2 … CLACLAP…) scénarisé par Christophe CAZENOVE, dessinné par BLOZ, mise en couleurs par Alexandre AMOURIQ, Sylvie BONINO, MIRABELLE. Paru le 03 Juin 2020; il s’agit d’une bande dessinée de 48 pages (planches). ISBN 978-2-81897-630-2

Le seul endroit où découvrir des animaux jamais vu ou qu’on ne verra malheureusement plus. Déborah, stagiaire vétérinaire qui rêve de travailler dans un zoo, se voit affecter dans un parc zoologique très particulier, car il ne présente aux visiteurs que des animaux éteints depuis des siècles, quelques décennies ou même quelques mois. Pas évident de savoir quel vaccin faire à un dodo, comment nourrir un éléphant de Sicile ou si cet oiseau tahitien, l’O’u, est en pleine forme ou pas…” Source

Une approche judicieuse…. Pour petits, et grands…

Qualifiée de “tout public“, et ce, dés 6 ans, cette bande dessinée, s’inscrit dans la lignée pédagogique d’une didactique pour le moins humoristique; Le process inclusif, plonge l’enfant dans un univers contemporain et familier; pas de voyage dans le temps, nous sommes à son époque; une époque familière et propice à la postposition et au rapprochement avec les espèces qu’il connaît déjà, côtoie ou dont il a conscience de la menace de disparition, par la médiatisation ou la sensibilisation effectuée en amont dans sa sphère sociale voire familiale; en ce sens, je considère, que soulever “le pourquoi du comment” de l’arrivée dans ce zoo d’animaux disparus, il y a “fort fort longtemps… et lointainement” n’est qu’accessoire; c’est un choix judicieux des créateurs. L’enfant, n’appréhende pas le monde conformément à notre logique formelle, et cartésienne, il se pose beaucoup de questions, au quotidien, sa curiosité “dévorante” est largement rassasiée par le contenu informatif, très riche sur ces espèces disparues.

Déborah est le personnage auquel l’enfant, qui découvre le contenu, peut aisément s’identifier, et rêver “d’être à sa place”, de découvrir cette multiplicité d’espèces disparues; Exemple, le DODO, de vous à moi, le DODO, c’était mon rêve de môme … Du coup, l’adulte que je suis, et l’enfant en sommeil qui persiste à m’habiter ont adoré cette bande dessinée.

Une mise en scène qui implique une réflexion, petit d’homme, doit mobiliser sa compréhension de l’implicite, afin de tirer ses propres conclusions; exemple pour les petits Bilbis, qui ne boivent pas, mais “s’abreuvent” par les fruits et graines, on peut imaginer que la cause de disparition de leur espèce est liée à la raréfaction de ressources, comme évoqué, par les canicules… Pour d’autres espèces, il est évoqué des massacres, et l’action humaine, de consommation, surexploitation des ressources, un bouleversement de l’habitat naturel, etc … d’où, petit d’homme pourra tirer ses propres conclusions; ainsi, une réflexion collective pourra être menée avec lui; le renvoyant à la lutte écologique actuelle, et à la nécessité de devenir “acteur” de ce demain qui lui appartient.

Un contenu fictionnel, certes, mais documenté, même si le fait qu’il s’agisse d’espèces disparues n’a certainement pas facilité le travail des créateurs; ainsi, Christophe Cazenove déclare dans une interview, avoir cherché des informations dans l’espace dédié aux animaux disparus de la grande galerie de l’évolution au jardin des plantes de Paris.

Une BD qui colle à l’idéologie de préservation… sans taper trop fort..

Ce type de bande dessiné permet à l’enfant de découvrir, de s’informer, mais surtout, de réfléchir en reliant le contenu à la problématique actuelle d’extinction des espèces. Il ne s’agit pas d’un militantisme exacerbé, il peut davantage être qualifié de subtil et responsabilisant; l’enfant tirera ses propres conclusions; cet ouvrage plante la graine, qu’il vous reviendra, à vous, et petit d’homme de faire germer. Comme le sujet reste cependant grave, l’humour, comme porte d’entrée, est vraiment une démarche des plus adaptée; les enfants ont une sensibilité parfois démesurée, cette approche, douce, drôle mais formatrice permettra d’introduire la sensibilisation aux vivants dans son quotidien sans fatalisme oppressant.

Gros plus : Un cahier pédagogique en partenariat avec l’AFDPZ est inclus en fin d’ouvrage; il s’agit d’un excellent complément de 6 pages, qui abordent les principales causes d’extinction des espèces et qui permettra à petit d’homme de valider ses hypothèses de lecture, de compléter sa réflexion initiale, ou d’approfondir ses connaissances.

Un aperçu en images?

©Bamboo édition 2020

Niveau dessin; si je me réfère aux gravures et documentations anciennes, le rendu semble très réaliste; dynamique, expressif, conforme à la bonne compréhension des scènes par l’enfant ! Perso, ça fait écho à mon enfance; un papa collectionneur BD, des figurines et des lithos partout, ce fut un agréable moment “voyage dans le temps”, l’adepte de la cause animale en ressort satisfaite, voilà donc un zoo, où j’ai aimé mettre le nez ! Notons, les personnages qui composent ce premier Tome, sont nombreux, et proposent un panel de personnalités agréables;

Mon avis ? Une excellente initiative qui allie judicieusement imaginaire et réalisme; un passé à la rencontre d’un présent, qui répond à une nécessité d’instruction, un univers qui se passe aisément de sur-légitimité en son essence; une échappée instructive et cependant, magique pour l’enfant et l’adolescent voire l’adulescent (prise la main dans le … book). La sensibilisation, la distraction, l’imaginaire, le rêve, la possibilité de mener sa propre enquête, de suivre ses pistes; tant d’ouvertures, qui me poussent à vous recommander vivement cette BD dont j’attends impatiemment le second tome ! Pour éviter que cette liste d’animaux disparus ne s’allonge, l’enfant d’aujourd’hui, incarnera le sage de demain… il peut donc être plus que judicieux de lui placer ce contenu entre les mains !

Où acheter ? La BD est vendue 10.95 euros au format papier, et 6.99 euros au format Ebook sur les sites Fnac, Amazon, Librairies dialogues, BDFugue, Momie Librairie, Décitre, mais aussi, dans les boutiques spécialisées, et chez vos libraires de proximité, sur commande.

Bonus : Pour la version numérique GooglePlay

Les liens utiles : Bamboo édition le site officiel / Le Facebook / L’Instagram / Le twitter / La chaîne Youtube / Biographie de Christophe Cazenove et une interview spéciale confinement / Biographie de Bloz.

Antiparasitaires prévention et information Les dangers NatureLovers Soins et quotidien Vacances

La lesihmaniose

12 juin 2020

#Prévention

On parle souvent des maladies que peuvent contracter nos boules de poils; parmi celles-ci, la leishmaniose; Il s’agit d’une maladie chronique grave, transmise à la fois aux chiens et à l’homme, d’où l’importance de la prendre très au sérieux. La période des vacances approche, il faut impérativement prendre connaissance de cette menace à laquelle, par nos mobilités estivales, nous sommes susceptibles d’exposer nos compagnons !

Vacances en France… Ok mais dans de bonnes conditions, l’aimer c’est le protéger !

LA LEISHMANIOSE … DONC…

Comment est-elle contractée ? “Lors de la piqûre d’un « moucheron » bossu et jaunâtre de quelques millimètres, appelé phlébotome. Cet insecte, voisin du moustique, se nourrit surtout en fin de journée et en début de nuit, à des températures minimales de 18-22°C. Les phlébotomes sont largement répandus sur tout le pourtour méditerranéen, une grande partie de l’Afrique et le Moyen-Orient. En France, sa zone de distribution s’accroit vers le Nord (vallée du Rhône) et vers le Sud-Ouest (vallée du Lot). La saison d’activité va de juin à septembre, voire de mars à novembre si les températures sont favorables. La transmission des leishmanies est maximale en fin d’été, début d’automne dans nos régions à climat tempéré”. Source

Une problématique qui risque de s’accroître proportionnellement et géographiquement dans les prochaines années, pourquoi ? Le réchauffement climatique présente une multitude d’effets, écologiques mais pas seulement… Le bouleversement des saisons, de plus en plus marqué par une augmentation des températures moyennes à la surface terrestre, et de plus en plus instables, renforce ce type de menace en prolongeant la récurrence sur l’année; ainsi, l’activité de ces vilaines bestioles s’étend en France, initialement localisée sur le pourtour méditerranéen, la leishmaniose canine s’étend désormais vers les régions océaniques, le Centre et le Nord du pays. Une menace opportuniste de mobilités … Les moyens de transport humains (voiture, train, avion) favorisent également le déplacement des phlébotomes et des chiens infectés sur de longues distances permettant ainsi aux leishmanies de s’implanter dans de nouveaux lieux de vie favorables à leur développement. Si le bassin méditerranéen est particulièrement touché, certains cas autochtones de chiens ont été diagnostiqués sans jamais s’être déplacés dans le Sud.

Du chien à l’homme, des cas rares mais un danger réel ! La leishmaniose est une zoonose, c’est à dire qu’elle est commune à l’animal, comme le chien, et à l’Homme. Il s’agit d’une affection parasitaire transmise par un vecteur : le phlébotome. Cet insecte proche du moustique injecte à son hôte un parasite microscopique, la leishmanie. Le chien est le principal réservoir de la maladie. La transmission à l’Homme se fait lors d’une piqûre d’un phlébotome infecté après s’être nourri sur un chien contaminé. En l’absence de traitement, l’issue de la maladie peut s’avérer fatale chez le chien comme chez l’Homme. Heureusement, les cas humains (principalement les personnes âgées ou immunodéprimées) restent rares en France.

La leishmaniose humaine à découvrir ICI, une problématique mondiale qui touche les plus démunis par l’OMS.

Source et article à consulter pour approfondir le sujet ESCCAP FRANCE

Une maladie à vie ? … Un souvenir de vacances qui perdure… ?

Effectivement, la leishmaniose se traite mais ne se guérit pas … ce qui implique un suivi régulier à vie pour votre compagnon s’il a été contaminé.

Le traitement permet seulement un ralentissement de l’évolution de la maladie et non une guérison définitive.


Dans sa forme classique, les principaux signes cliniques sont :
• Abattement, amaigrissement ;
• Augmentation de la taille des ganglions ;
• Signes cutanés : perte de poils, pellicules ;
• Atteinte de la truffe, allongement anormal des griffes.
Enfin, des formes atypiques et localisées existent et rendent le diagnostic plus difficile.

Pour éviter la maladie, quelles solutions ? En l’absence de traitement permettant une guérison définitive, les animaux atteints restent porteurs des parasites à vie et demeurent un danger pour leurs congénères et les personnes qui les entourent.

Si votre chien séjourne régulièrement ou vit dans une zone à risque ou bien s’il voyage dans une zone à risque, il est impératif d’observer les mesures préventives suivantes :
• Prévenir l’infection en traitant en continu le chien avec un insecticide répulsif adapté ;
• Vacciner pour réduire le risque de développer la maladie ;
• Limiter l’exposition aux piqûres des phlébotomes en gardant le chien à l’intérieur, entre le crépuscule et l’aube, pendant la saison à risque et en évitant de le promener dans un environnement à risque ;
• Traiter un chien infecté malade ou infecté cliniquement sain, afin de limiter son rôle de réservoir pour les phlébotomes.

Il est particulièrement recommandé de traiter votre chien, s’il vit dans la zone à risque, s’il y séjourne ou séjournera, et ce, même s’il ne s’agit que d’une période de vacances, s’il est amené à côtoyer des copains originaires de cette zone, ou qui ont résidé dans cette zone à risque.

Un récapitulatif vidéo ou infographie ?

Article complet du Docteur Corlouer à découvrir ICI

Deux vaccins contre la leishmaniose canine existent en France avec une ou trois injections en première année, et d’un rappel annuel par la suite. La vaccination ne remplace jamais le traitement insecticide, mais s’utilise toujours en complément d’une lutte insecticide bien menée. Demandez conseil à votre vétérinaire. Pour plus d’informations sur cette maladie, rendez-vous sur ce site.

Très important : Pour protéger à l’aide d’antiparaistaires externes, soyez attentifs à la mention, il faut que votre produit protège également contre les phlébotomes et/ou moustiques; la mention puces et tiques n’est pas suffisante.

Vous pouvez vous tourner vers des produits tels que : Biovetol, Béaphar, Naturalys, Biogance, vendu sous forme de collier ou pipettes.

Bien évidemment, d’autres marques proposent des protections, mais je me suis bornée à référencer les plus “naturelles”, entendons, les moins chimiques. Pour prendre connaissance d’autres contenus sur les thématiques maladie ou antiparasitaire parcourez le blog en suivant ce lien.

Sources : Dossier presse HUDIK FOR ANIMALS / La santé de mon chien / Leishvet /Fregis / Esccap.fr / LEISHVET.

Les passionnés My Queen et les associations Pour doglovers Only

Pets & Wild

8 mars 2020

#Actualité

2020 PetsLovers

Du nouveau sur les réseaux sociaux; Mercredi 4 mars dernier, était lancé, le nouveau média Pets & Wild par une présentation très engagée de l’équipe rédactionnelle afin de marquer le départ de cette nouvelle grande aventure;

Un lancement intimiste et convivial;

“Pets&Wild c’est un nouveau média d’information qui parle des animaux, de tous les animaux ! De compagnie ou sauvages, des mignons, des moches, de ceux qui nous fascinent, de ceux qui nous font peur… C’est vrai, on a beau les aimer, certains on quand même parfois de drôles de tronches !
Pets&Wild c’est un média 100% digital. Pas la peine de chercher un groupe de presse derrière nous, c’est juste moi et quelques amis, que je remercie d’ailleurs parce qu’on se lance dans une sacrée aventure… On parlera de tout, de belles histoires, de ceux qui s’engagent pour la cause animale, de sauvetages, d’espèces menacées, on aidera aussi ceux qui se sentent débordés par leur chien, leur chat, leur poisson rouge, et puis on rigolera ensemble de leurs facéties.
On va surtout s’émerveiller de la beauté du monde animal. J’ai l’intime conviction qu’il faut agir maintenant, que la préservation du monde animal dans toute sa diversité est l’affaire de tous mais qu’elle passe obligatoirement par une première phase qui est la découverte sa beauté et de sa diversité. Beaucoup d’entre vous me suivent depuis des années grâce notamment à mes chroniques sur Télématin, ou aux émissions de radio que j’ai la chance d’animer, aujourd’hui sur Sud radio, autrefois sur Europe 1, certains m’ont accompagnée dans mon engagement à la SPA… J’espère que vous serez nombreux à suivre Pets & Wild. Partagez ! Faites nous connaitre ! Suivre Pets.and.Wild, c’est un acte militant, un acte engagé en faveur de la cause animale, mais toujours positif !”

Source: Natacha Harry pour Pets & Wild.

Un média novateur;

Un nouveau média, 100% numérique, 100% gratuit et surtout, 100% dans l’ère du temps; le souci écologique omniprésent semble traduire ce choix, à savoir, un support 100% Instagrammable.

L’impact visuel est allié à la force rédactionnelle, d’un contenu simple, condensé mais efficace; allant droit à l’essentiel sur des thématiques contemporaines, des préoccupations réelles; parmi les premières publications furent abordées des problématiques telles que : Qui est à l’origine du Covid-19 qui paralyse la planète ? C’est quoi un pangolin ? Le gorille victime des virus humains !

Un concept simple; une thématique permettant de soulever une problématique, qui trouve réponse dans un argumentaire illustré, complet, étayer de données quantitatives, qualitatives, mais surtout, de clarifications scientifiques; Une explication accessible à tous, pour en apprendre davantage sur ces phénomènes de sociétés animales, ou d’actualité humaine. Une fenêtre ouverte sur l’engagement “humaniste”.

D’où l’apparition des publications ACTS FOR PETS  qui proposent de découvrir des associations, ou des actions concrètes afin d’oeuvrer en faveur de la cause animale, au sens le plus large du terme. Informations, prévention, sensibilisation, sur la faune sauvage, sur nos compagnons “domestiques”, sur les acteurs de la cause animale. Bref, un contenu extrêmement vaste, décrypté avec clairvoyance et expertise, en un rendu condensé certes, support oblige, mais pouvant s’apparenter à une production encyclopédique.

En coulisses; vous pourrez retrouver des femmes engagées, professionnelles du monde animalier, passionnées, telles que Natacha Harry, Carine Célibert, ou plus récemment, l’illustratrice Isabelle Fregevu; Nul doute que d’autres rejoindront cette aventure;

Pour suivre Pets & Wild, être informés de l’essentiel du monde animalier, local, national, et international; Il suffit de s’abonner au compte Instagram en cliquant ICI.

Vous aimez les animaux ? L’amour passe également par la connaissance de l’Autre, la compréhension de cet être différent et semblable, qu’est le vivant “pas comme moi”. Cet apprentissage de l’Autre s’accompagne de connaissances langagières, et ce quelle qu’en soit la nature, pour communiquer efficacement avec lui ou à son sujet… Pets & Wild vous permettra d’entrevoir et comprendre le monde afin d’y trouver votre place, pour y œuvrer avec passion, à votre échelle…

BadTime Les dangers Les indispensables du Train-Train

Cure Joint + de Biogance

22 décembre 2019

#Compléments alimentaires 

Désarticule-moi PAS !

 

Le vieillissement, que l’on soit bipède ou quadrupède, n’échappe pas aux stigmates du temps; Ainsi, en prenant de l’âge, nos boules de poils sont sujettes aux mêmes maux que nous; Une fatigue plus prononcée, des soucis d’incontinence, moins de patience, des pertes de mémoire ou de repères, un besoin plus important de dormir, des troubles alimentaires, mais aussi, l’arthrose;

Antiparasitaires prévention et information Bulles de savon Les indispensables du Train-Train NatureLovers Soins et quotidien Vacances

Une sélection antiparasitaires naturels

11 juillet 2019

#L’armée au service de sa Majesté… 

Et les bestioles trépassent … !

 

Nous vous parlons fréquemment des parasites; à juste titre, ce n’est pas qu’une question de commodité de les éviter, c’est également une question de santé … C’est pourquoi, nous tentons de vous proposer un panel, le plus vaste possible, de solutions alternatives naturelles pour protéger vos compagnons des parasites.

Bulles de savon Vacances

Clean Ears soin oreilles

2 février 2019

#Comme vous avez de grandes oreilles…

C’est pour mieux vous entendre, mon humaine !

 

Faire mine de ne pas nous entendre, c’est l’une des astuces de Queeny lorsqu’elle ne veut pas rentrer… Cela étant, pour garantir confort et bonne santé à nos boules de poils, l’entretien des oreilles est bien plus qu’un rituel soin et beauté, il s’agit d’un acte de première nécessité, lié directement au bien-être et à l’hygiène. Un acte préventif de maladies ou infections, qui peut lui éviter bien des tracas, s’il est effectué assidûment !

Le nettoyage des oreilles, une nécessité; 

Bulles de savon Vacances Winter is Coming

Mise en beauté d’hiver ! Lotion nettoyante sans rinçage, soin des coussinets et de la truffe de Biogance;

19 janvier 2019

#Rituel 4 saisons 

Sans passer à la douche ! 

 

Je vous proposais récemment de découvrir la première partie de nos rituels d’hiver, avec les shampoings adaptés à la saison entendons, permettant de favoriser la mue, et de lutter contre les mauvaises odeurs; Vous l’avez manqué ? Vous pouvez retrouver cet article en cliquant ICI

Dans ce nouvel article, je vais vous parler de l’un de nos rituels d’hiver, en vous proposant de découvrir un produit, qui peut parfaitement vous dépanner toute l’année.

Dépanner, le mot est faible, étant donné qu’il me sort de la galère plus ou moins tous les jours actuellement ! 

Alimentation Le coin des gourmands Les indispensables du Train-Train NatureLovers Soins et quotidien Winter is Coming

Nos compléments alimentaires

12 janvier 2019

#Autour de la gamelle

Because, Winter is Coming

Ce qui caractérise l’hiver influence très largement nos us et coutumes ; par exemple, la luminosité est amoindrie de fait, nous avons le sentiment de vivre en perpétuel mode « nuit », ce qui peut affecter le moral des pus joyeux d’entre nous ; Aussi, les températures chutent, ce qui entraîne généralement chez l’humain, une baisse de régime, pour ne pas parler de Flemmite aiguë, la motivation fait souvent défaut… En hiver, on peut parfois parler de dépression saisonnière, sachez que certaines personnes vivent très mal cette saison… Pour info, les femmes sont plus réceptives à cette baisse de luminosité que les hommes. L’humain entre en pseudo-hibernation, aspirant ainsi, à des séances de cocooning à outrance… « plus je dors, mieux je me sens… ». C’est notamment pour répondre aux nouveaux besoins engendrés par ces changements climatiques que bien souvent nous donnons un petit coup de pouce à mère nature en ingérant des vitamines ou des compléments alimentaires… Atouts qui compenseront la perte de luminosité, qui nous aideront à affronter le froid, et à maintenir la forme durant l’hiver afin de profiter un maximum de toutes les activités ludiques que cette saison mal-aimée peut nous proposer.

BadTime Les dangers

Les dangers des produits ménagers

3 octobre 2018

Vous avez des poilus mais vous rêvez d’une maison propre qui sent super bon… Comme je vous comprends !

Entre les poils qui s’amasse et se répandent partout dans la maison, dans tous les recoins et surtout sous les meubles, les petites traces de pattes sur le parquet et le carrelage après que poilu ait eu les pattounes mouillées (ou même carrément lorsque vous passez la serpillère !), le sable, la terre, les feuilles et autres brindilles qui entrent à l’intérieur via les coussinets ou les poils… bref, avoir un poilu, c’est aussi avoir à faire très souvent le ménage ! En long, en large et en travers de préférence…

Alimentation Le coin des gourmands Soins et prévention Take care of me Winter is Coming

Complément alimentaire Canibio

7 septembre 2018

Un système digestif au poil grâce aux plantes

 

Le maintien d’une bonne santé générale de nos poilus via des soins naturels est, comme vous le savez, une exigence dans l’équipe de My Dog is a Queen.

Alors quand il nous est proposé de tester un tout nouveau complément alimentaire liquide issu de la phytothérapie, 100% français et biologique, notre curiosité a été éveillée !

NatureLovers Soins et quotidien Soins et prévention Take care of me

Intégrer le bienfait des plantes dans la vie de poilu

10 avril 2018

Notre société actuelle encourage l’utilisation de produits chimiques pour notre quotidien que ce soit dans l’alimentation, la cosmétique et les objets de la vie courante. Pourtant, une prise de conscience s’opère petit à petit surtout pour nos chers poilus.

Pourquoi l’empoisonner avec un cachet ou une pipette antiparasitaire alors qu’il existe des solutions naturelles pour repousser lesdits parasites avec des plantes comme la citronnelle ou la lavande ?

Ou bien, pourquoi lui donner un traitement lourd contre l’arthrose alors qu’aujourd’hui il existe des mélanges de plantes pour diminuer la progression et faire passer la douleur ?

BadTime Les dangers Vacances

J’ai trouvé un poilu errant, que faire ?

4 mars 2018

 

Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de poilu se perdent ou sont abandonnés… Un triste constat… Les possibilités de trouver un poilu errant sont donc, malheureusement, grandes.

Dans l’équipe, nous avons d’ailleurs déjà été confrontées à plusieurs poilus perdus… La mam’ de Queeny avec des chiens, et moi, mam’ de la Luna’s team, avec un chat. Sachez que si vous ne vous arrêtez pas pour un poilu perdu, les autres humains ne le feront pas à votre place… l’espèce humaine et son côté très égoïste…

Face à cette situation, il est donc nécessaire d’agir vite, mais de façon efficace, pour le bien du poilu perdu. Que doit-on vérifier ? Qui contacter ? Dans quels délais ?

Voici donc ce qu’il convient de faire dans le cas où vous trouveriez un poilu perdu.

Welcome Baby dog

Le coût de la vie avec un chien

16 décembre 2017

Un poilu, c’est de l’amour, du temps… et de l’argent…

Vous l’avez forcément déjà entendu des milliers de fois, et nous vous l’avons déjà mentionné dans certains de nos articles : adopter ou acheter un poilu demande réflexion. Un poilu, c’est pour la vie, du moins, pour sa vie à lui, jusqu’au bout, quoi qu’il arrive.

Et l’arrivée d’un petit poilu à la maison, c’est un chamboulement !! La vie n’est plus la même avec un petit poilu dans le foyer. Et ça, ce n’est pas à prendre à la légère.

La réflexion est nécessaire avant de se lancer… Tous les aspects doivent être pris en compte, non seulement pour le bien être du 4 pattes, mais aussi du 2 pattes.

Dog's Mom Life WoofMas- New Year

Un chien n’est pas un cadeau !?

10 décembre 2017

#Introspection de Dog’sMom

Au pied du sapin, le matin de Noël, on peut trouver des cadeaux et des joujous… Non pas par milliers, mais bien souvent en quantité… Cependant, au palmarès des mauvaises idées, on trouve aussi, parfois, un Poilu, dans sa jolie boîte…. Tout mimi, tout neuf, tout beau…

Un poilu pour cadeau à Noël ; bonne ou mauvaise idée ? Considéré comme le cadeau d’un jour… Pour sombrer dans le statut « Boulet » plus tard ? Il y a une nuance entre offrir un chien à Noël, c’est-à-dire, le considérer comme un objet, un consommable, un jouet vivant, bref ; un cadeau et introduire un nouveau membre dans la famille, au moment des fêtes de Noël… Cette différence, c’est l’intellectualisation et la responsabilisation effectuée en amont, quant aux conséquences de cette arrivée dans la famille…

BadTime Les dangers WoofMas- New Year

Faire le sapin avec poilu

5 décembre 2017

#Prévention

Mon beau sapin, roi des forêts…

Une tradition depuis le XVe siècle des fêtes de fin d’année ? Le Sapin de Noël bien sûr !

Associé aux cadeaux et à la crèche, le Sapin de Noël est synonyme de fêtes, d’amour, de famille, de beauté, de joie pour bon nombre d’entre nous. La tradition veut qu’il soit décoré en famille, avec de jolies guirlandes, des nœuds, des boules de Noël… il doit être éblouissant !

Un Noël sans sapin ça serait un peu triste non ? Et surtout, sans sapin, comment le Père Noël et son ami poilu (oui, on n’y pense pas tous, mais je suis certaine que le Père Noël à un petit poilu qui amène les cadeaux aux petits poilus de nos maisonnées) pourrait savoir où mettre les cadeaux de Noël ?

Antiparasitaires prévention et information Les dangers Vacances

Maladies des Tiques et Puces

21 juin 2017

 

Quand le printemps/été (et automne) peut devenir cauchemar n°4

 

Les puces et tiques, à l’arrivée des beaux jours, durant toute la belle saison et jusqu’à l’arrivée des premiers jours de froid (oui, la période des tiques est longue…), on ne peut pas y échapper… Tous les ans, ça recommence ! Les bestioles ressortent pour notre plus grand malheur !!

Nous vous avons déjà présenté il y a quelques temps tout notre attirail naturels contre les puces et les tiques, donc nous n’allons pas vous en remettre une couche aujourd’hui, vous allez comprendre de vous-même, en lisant la suite de cet article, que c’est important d’avoir une bonne protection anti-puces et anti-tiques !

Parce que, oui c’est bien de protéger, mais c’est encore mieux quand on comprend pourquoi il faut vraiment protéger poilus des attaques et des invasions de bestioles !

C’est une chose d’avoir des envahisseurs qui trottent sur le corps de poilus (et dans votre maison pour les puces), mais c’en est une autre, beaucoup plus grave, lorsque ces envahisseurs transmettent des maladies !

Vous aurez probablement tous entendu parler (surtout ces derniers temps) de la célèbre maladie des tiques : la maladie de Lyme. Mais c’est loin d’être la seule… malheureusement…

Les dangers Vacances

Attention au coup de chaud!

19 juin 2017

Soleil, chaleur… danger de l’été !

 

 

L’été, ma saison favorite…

Les oiseaux qui chantonnent, le lac calme et miroitant, les fruits juteux dans les arbres et arbustes à cueillir et déguster, les melons, les pastèques… C’est également la période des vacances et leurs petits marchés, les baignades rafraichissantes et les petites siestes détentes… L’été m’évoque aussi la lecture (pourquoi pas d’une poésie), au pied des arbres ou sur une chaise longue, dans la fraicheur du matin ou sous la douceur d’une brise en soirée…

Les dangers Vacances

Attention aux plantes !

27 mai 2017

 

Quand le printemps/été peut devenir cauchemar – n°2

 

De bien jolies balades et séances de jeux en extérieur s’annoncent avec l’arrivée de l’été. Le tout, en pleine nature… un lever ou un coucher de Soleil, la douceur d’une brise d’été, les embruns de la mer, le clapotis d’une rivière, les chants des petits oiseaux. Et la nature environnante, belle, verdoyante, chatoyante, lumineuse, rafraichissante.

Mais… oui, il y a un mais… une petite mise en garde s’impose pour la santé de vos poilus !

Je sais… encore une… mais elle est nécessaire….

Bulles de savon Winter is Coming

Une “pédipattes” SVP

28 avril 2017

#Coupe-ongles …

… à chacun le sien !

Ce n’est pas qu’une question de cocooning beauté, il ne s’agit pas seulement de “chouchouter” la magnificence à poils… ou de veiller à son confort. Il est surtout question, ici, d’une action de première importance pour la santé et la sécurité de votre poilu.

Les ongles de poilu doivent être coupés !

Pourquoi ? Quand ? Comment ? Et, avec quoi ?

Antiparasitaires prévention et information NatureLovers Soins et quotidien Soins et prévention Take care of me Vacances

Solutions naturelles contre les puces et les tiques

18 mars 2017

Bonjour, nous sommes de retour !

 

Le soleil revient, les températures s’adoucissent, les petites fleurs éclosent… et les parasites refont surface !! Avec l’arrivée du printemps, personne ne peut y échapper (surtout nos poilus), les puces et tiques se font un plaisir de pointer le bout de leur sale petit nez…

La hantise de tout propriétaire de poilu… les voir revenir de balades avec des puces et des tiques !!

Et pour éviter qu’ils envahissent le corps de la boule de poils (et votre intérieur !) nous annonçons donc que …

La saison de la chasse aux parasites est ouverte !

 

Mais attention, vous commencez à nous connaître, nous n’allons parler que de produits NA-TU-RELS.

Brièvement , pourquoi je ne veux pas utiliser les produits chimiques en prévention ?

  • Pipettes et colliers : composés d’insecticides/pesticides

De ce fait, tous ces produits peuvent potentiellement être dangereux pour l’animal, et leur famille… d’où le « ne caressez pas votre animal après application » « ne laissez pas les enfants touchez l’animal » ce genre de phrases qu’on trouve sur les emballages. Il faut savoir qu’il y a 5 ans, l’agence nationale de sécurité du médicament vétérinaire a suspendu les autorisations de mises sur le marché de 76 produits anti-puces à bases de molécules chimiques pour dangerosité envers la famille de l’animal de compagnie (sur 110 produits… soit 69% des produits qui ont été retirés du marché… ça fait beaucoup…). C’était le principe de précautions qui s’appliquait principalement, mais quand même…

Concernant les effets sur les chiens : les effets secondaires sont possibles. Il ne faut pas se mentir, ce sont des pesticides… De nombreux cas d’allergies, de brûlures et lésions graves ont d’ailleurs été recensés.

  • Comprimés : composés de molécules neurotoxiques pour les puces/tiques

Là encore, de nombreux effets secondaires sont possibles. Les molécules sont neurotoxiques pour les parasites, ok. Mais en administrant un comprimé fortement dosé (pour que la protection dure plusieurs mois), la molécule toxique se retrouve dans l’organisme de votre animal, dans TOUT son organisme. Les réactions peuvent être très nombreuses. Et ces effets peuvent être (très) indésirables : vomissements, anorexie, fièvre, tremblements, épilepsie, faiblesses musculaires, apathie… voire la mort.

En effet, des comprimés (comme le Bravecto) sont au cœur de scandales, et les agences de sécurité des médicaments enquêtent après plus de 2000 cas très graves et près de 500 morts suspectes, dans le monde entier, suite à l’administration de ce type de produits chez des chiens en très bonne santé (donnant lieu à des débats et naissance à des pétitions pour interdire la commercialisation des produits).

  • Développement des résistances des parasites aux produits chimiques

Enfin, avez-vous entendu parler de la résistance des bactéries aux antibiotiques ? Et bien l’utilisation de molécules chimiques peut entrainer le même problème avec les puces et tiques. Les petites bestioles, tout comme les bactéries, peuvent développer des résistances. De ce fait, beaucoup d’anti-puces chimiques (type Frontline par exemple) deviennent complètement inefficaces… Alors pourquoi traiter son animal avec un insecticide/pesticide, qui peut entrainer des effets secondaires, si en plus il est inefficace…

Personnellement, il est donc hors de question que je fasse prendre un risque à ma boule de poils en étant au courant de tout ça. D’où ma décision de passer au 100% naturel pour la prévention. Il s’agit bien évidemment d’un choix personnel. Chacun est libre de ces choix, nous faisons tous au mieux pour nos boules d’amour ☺

chien-coton-de-tulear-596929367

Voici donc les produits que j’utilise avec Luna…

  • Les pipettes aux extraits de plantes (huiles essentielles).

Les pipettes ont une durée d’action d’un mois, il faut bien penser à renouveler l’application tous les mois. A appliquer sur la peau, dans le cou de l’animal (zone qu’il ne peut pas lécher). Bien se laver les mains après avoir appliquer le produit. Attention, il ne faut pas laver ou mouiller poilu durant les 48-72h suivant l’application du produit. Le poil est un peu gras dans la zone d’application… petit inconvénient… (mais c’est pareil avec les autres types de pipettes chimiques)

Personnellement, je douche Luna et lui applique le produit le lendemain soir. Et c’est bon jusqu’à la prochaine douche ! Si le chien va régulièrement dans l’eau, l’utilisation d’un collier anti-puce (présentation ci-dessous) est fortement recommandée pour une protection plus efficace.

20170209_182938

Mon choix s’est porté sur :

  • Les pipettes Beaphar aux extraits de Margosa et Pyrèthre  (9,99€ les 3 pipettes chez Wanimo)

pipettes-repulsives-antiparasitaires-vetopure

Attention, il s’agit de répulsif naturel principalement, elles vont permettre d’éloigner les parasites mais ne les éliminent pas. Il s’agit de pipettes préventives, pas curatives en cas d’infestation. Je les utilise en début de saison (février-mars).

  • Les pipettes Biovétol aux extraits de Margosa, Pyrèthre, Lavande et Géraniol (14,45€ les 3 pipettes chez Albert le chien)

253_245386_max

Les extraits utilisés ont une action biocides et sont considérés par la Communauté Européenne comme des insectifuges naturels. Ils sont efficaces contre les parasites externes (puces, tiques, poux, moustiques, phlébotomes, aoûtats). Possèdent 2 extraits de plantes supplémentaires, je les utilise en pleine saison en combinant avec le collier anti-puces Biovétol pour plus d’efficacité.

  • Les colliers aux extraits de plantes (huiles essentielles).

Le collier Biovétol aux extraits de Margosa (6,95€ le collier petit chien, 7,95€ le collier grand chien,  chez Albert le chien)

253_188593_max

Il s’agit là aussi d’un collier répulsif naturel (pas curatif). Il est résistant à l’eau et possède une durée d’action d’environ 3 mois.

En pleine saison, je combine l’utilisation du collier avec les pipettes Biovétol.

Info: Il existe le même type de collier chez Beaphar, aux extraits de Margosa et Lavande (4,99 ou 5,99€ selon la taille chez Wanimo).

  • Le complément alimentaire Tic-Off

(15,90€ les 80 doses chez Albert le chien)

 

 

Information produit :

Capture dÔÇÖe¦ücran 2017-02-17 a¦Ç 16.39.50

Source 

Composition :

Argile verte, Dextrose, Hydrogène Carbonate de Natrium, Carbonate de Calcium, Citrate de Magnesium.

Je donne sa dose à Luna le matin dans la ration de croquettes. Il s’agit d’une poudre très fine et blanchâtre. Aucun problème pour l’ingestion par la demoiselle !

Une sécurité supplémentaire contre les envahisseurs, en complément des répulsifs un peu plus classiques (pipettes et collier).

Attention, il faut environ 10 jours d’administration avant que le “traitement” devienne efficace. Il faut donc commencer la cure un petit peu avant que la période ne soit vraiment propice à la sortie des tiques et puces !

  • En complément, notamment si le chien va très souvent dans des zones à risques et/ou se baignent très régulièrement :

Il est aussi possible de “saupoudrer” votre poilu (à rebrousse poil) avec de la Terre de Diatomée (de type alimentaire – attention à ne pas en mettre dans les yeux surtout !!). Cette terre est composée de micro-fossiles qui ne seront en aucun cas agressif pour la peau de poilu, mais qui occasionneront des coupures/éventrations mortelles pour les puces et les tiques qui auraient envie de squatter la boule de poil. Je ne l’ai pas encore utilisée sur Luna, mais aux vues des avis, cette solution est semble-t-il très efficace.

Il est recommandé de saupoudrer le poil tous les deux jours.

Les shampooing anti-puces peuvent aussi être utilisés bien évidemment (on préférera les naturels, à base d’huiles essentielles) mais attention, leur durée d’action est très réduite. Il faut absolument combiner avec d’autres protections.

Enfin, on n’oublie pas de pulvériser la maison régulièrement avec des huiles essentielles pour la prévention des infestations de l’habitat au cas où ! Voir le DIY anti-puces naturel

Et si jamais elle est infestée ?

Pour les tiques, ce n’est pas trop compliqué s’il y en a peu, il suffit de les retirer avec une pince à tique, en faisant attention que le tête vienne bien avec (beurk beurk beurk)… Si y’en a beaucoup, pipette chimique (Advantix pour nous) pour les tuer et qu’elles tombent toutes seules…

Pour une infestation de pupuces, je passe à la solution chimique qui sera radicale (Advantix, 1 pipette, pas de résistance à celui-ci encore).

Et bien sûr il faut absolument traiter la maison en cas de pupuces !!!

Vous saviez que pour 1 puce sur le dos de poilu, il y a plus de 30 œufs pondus chaque jour et qui se retrouvent dans l’environnement ? ça fait froid dans le dos d’imaginer autant de puces partout ! Si l’animal est traité suite à une infestation de puces mais que la maison ne l’est pas, il va automatiquement être ré-infesté ! Et c’est un cycle interminable ! Il faut donc aussi traiter maison, voiture, dépendances, bref, tous les lieux de passage du poilu.

Le plus efficace pour traiter de grandes zones sans oublier aucun recoin ? les Fogger (fumigènes) : des bombes à déclencher qui vont diffuser une fumée d’insecticide. Celle-ci va s’infiltrer dans chaque recoin de l’habitation durant 3-4h et tuer tout être vivant qui s’y trouve. On aère ensuite 1 à 2h, aspirateur de partout et c’est bon ! Le seul inconvénient, il faut déserter l’habitation avec toute la famille, animaux compris, jusqu’à la fin de l’aération. Mais c’est radical !

Pour les zones plus restreintes (voiture, couffin, etc) les « pschitt » sont suffisants.

A savoir que selon les produits, certains protègent pendant 1 mois, d’autres près de 4-6 mois après l’extermination. N’hésitez pas à passer un peu de temps pour bien comparer les produits ! Mais traitez tout ! On n’est jamais trop prudent avec ces bestioles…

Pour le coup, je ne suis pas contre le chimique quand il s’agit de tout éradiquer vous l’aurez compris !

En bref… pour la prévention

Je combine une approche interne avec le Tic-Off, pour rendre son corps moins attirant pour les petites bestioles pas sympa, les huiles essentielles en collier pour une protection durable au niveau de la zone de la tête et du cou (zone de prédilection pour l’infestation) et les pipettes d’huiles essentielles pour une action sur le corps entier par diffusion des huiles sur la peau.

A la protection de Luna s’ajoute une protection de la maison, en pulvérisant régulièrement d’huiles essentielles toutes les zones que Luna apprécie particulièrement (coussins, canapé, etc) (voir le DIY Anti-puces naturels).

Avec tout ça, vous devriez être parés contre les infestations !!!

Bonne saison !!!

Signature Luna

 

 

Mises en garde Bravecto (pour informations) :

http://www.isbravectosafe.com/

https://www.change.org/p/msd-merck-animal-health-europe-petition-retirer-imm%C3%A9diatement-le-poison-traitement-des-tiques-puces-bravecto-du-marche

Informations molécules chimiques : http://toxivet.free.fr/afficherToxique.php?id=41

Les dangers Vacances

Chenilles processionnaires

1 mars 2017

Attention Danger !

danger chenille.png

Petite devinette : Quel est le danger qui chaque année réapparaît, inlassablement, au printemps, en même temps que l’arrivée du beau temps, de la douceur, et le retour des grandes balades en forêt ?

La mise en garde du jour va bien traiter de l’arrivée des processions de chenilles répondant au doux nom de Thaumetopoea pityocampa. Ok, c’est assez difficile à placer dans une discussion, vous en entendrez donc plus facilement parler sous le nom de Chenilles processionnaires du pin (il existe aussi la chenille processionnaire du chêne).

%d blogueurs aiment cette page :