Dogmom actually Les passionnés My Queen et les associations Pour doglovers Only

Devenir famille d’accueil pour chien – Témoignage

Nous pouvons tous jouer un rôle, et pourquoi pas, celui de famille d’accueil ! Devenir famille d’accueil, Claire témoigne pour nous expliquer comment se lancer dans cette belle aventure humaine !

On parle très souvent de l’abandon; de ces conséquences, mais on place trop peu souvent en lumière, les personnes qui œuvrent bénévolement, dans l’ombre des belles fins heureuses; avant l’adoption, il y a un grand travail à mener: la remise en confiance, la réconciliation avec l’humain, parfois même, l’éducation ou la rééducation. C’est à ce moment qu’entrent en piste, les familles d’accueil; elles donnent du temps, de l’énergie et surtout, beaucoup d’amour pour aider leurs protégés à prendre un nouveau départ dans la vie ! Sans ce seconde maillon, le premier étant les associations, irremplaçable de la chaine de solidarité qui les conduit à une vie meilleure, rien n’est possible !

J’ai l’énorme chance de côtoyer sur les réseaux sociaux, une Dogmom exceptionnelle, que j’admire énormément pour son engagement et sa bienveillance, son naturel et son authenticité; qui a gentiment accepté de répondre à mes questions … Voici son interview; famille d’accueil; nous espérons, toutes deux, que celle-ci vous donnera l’envie d’ouvrir votre foyer à un protégé pour lui offrir une chance inestimable de repartir de la bonne patte dans la vie !

#être ou devenir… Le maillon d’une chaine Solidaire !

FAMILLE D’ACCEUIL PAR CLAIRE

Claire et son quotidien …

Peux-tu te présenter ? Toute information pertinente à ton sujet …

“Oui bien sûr, je suis Claire. J’ai 26 ans et j’habite dans la campagne en Seine et Marne”.

Est-ce qu’un poilu partage ta vie ? (ou plusieurs ?)

(haha) Chez nous tout fonctionne par pair ! J’ai donc deux chiens (un berger suisse et une rescapée de Guadeloupe), deux chattes de refuges et deux axolotls (et deux humains).

Bonheur simple

Tu es également famille d’accueil, peux-tu clarifier cette notion ?

Etre famille d’accueil cela consiste à accueillir chez soi des animaux (chiens, chats, rongeurs etc.) le temps qu’ils soient adoptés. Cela évite que les animaux se retrouvent en box. Ils sont aussi moins traumatisés car il reste dans un cadre familial ce qui peut aussi en aider certains qui ont vécu des évènements difficile. C’est aussi un plus pour les adoptions, en famille d’accueil on apprend à connaître l’animal, « celui-là s’entend bien avec les chats, celui-ci a peur des enfants etc. ». Les associations peuvent ainsi sélectionner les futures familles adoptives qui conviennent le mieux à l’animal.

En équipe la vie est plus belle

Comment t’est venue l’envie de devenir famille d’accueil ? depuis combien de temps l’es-tu ? qu’est-ce qui te motive à l’être ?

Lorsque j’étais enfant, mes parents sont allés adopter un chat auprès d’une famille d’accueil. J’ai tout de suite accroché à cette idée. Je me suis promise que lorsque cela sera possible moi aussi je deviendrais FA ! De plus, la cause animale me tient beaucoup à cœur et je suis fière de participer à cela.
Je suis devenue FA en décembre 2020 !

Qu’est-ce que ce statut de famille d’accueil a changé dans ton quotidien, ou même, directement en toi ?

A vrai dire pas grand-chose, je passe toujours autant de temps avec mes animaux même lorsqu’il y en a un ou deux en plus ! On continue les longues balades, les jeux, les séances de câlins. Ce qui change peut être c’est ma consommation de papier absorbant lorsque je garde un chiot !

Sinon plus sérieusement, depuis que je suis FA je cherche à sensibiliser et à faire connaître à mes proches différentes associations. Je n’ai rien contre les gens qui prennent un chien en élevage mais il faut aussi prendre en compte les possibilités d’adoptions via les associations de protections animales.

Le vécu d’une famille d’accueil :

Si vous envisagez de devenir famille d’accueil, suivez les recommandations de Claire, c’est intéressant et rassurant !

Tes débuts de famille d’accueil ; comment s’est passée ta première prise en charge (contact à une association, concours de circonstance, etc…)

Lorsque j’ai voulu être FA, j’ai prospecté auprès des associations proches de chez moi. Je me suis inscrite comme bénévole à l’Association l’Echappée Belle. Chez eux j’ai adopté mes deux minettes ! Le souci c’est qu’elles n’aiment pas trop les congénères chats. Elles préfèrent les chiens ! Du coup de fil en aiguille je me suis rapprochée de d’autres associations pour faire FA chiens.

J’ai adopté ma première prise en charge canine. Du coup, pour la deuxième, j’ai été FA de transit (FA de court terme) pour une louloute déjà adoptée. La chienne est arrivée à l’aéroport CDG et je l’ai gardé 7 jours le temps que l’association lui trouve un train pour rejoindre sa famille à Marseille. Après avoir bien vécu cette première séparation, nous avons continué à faire FA.

Combien de petits protégés ont été accueillis chez toi ? Peux-tu nous parler d’eux ?

Depuis décembre 2020 j’ai accueilli 10 loulous : Willow, Zap, Caramel, Skarky, Blue, Peach, Chips, Coffee, Nora et le dernier Maui !

Ce sont tous des loulous adorables mais très différents les uns des autres, des grands, des petits, des craintifs, des téméraires, des collants, des indépendants! Aujourd’hui ils sont tous été adoptés sauf Blue encore en éducation canine.

Comment se passe la cohabitation avec ton Dog ? est-ce un plus d’avoir soi-même un chien pour être famille d’accueil ?

Mes deux chiens ont des comportements bien distincts quand un nouvel arrivant est de passage à la maison. Mon berger suisse cherche à jouer puis se lasse vite de ce nouveau pensionnaire. Ma chienne à l’inverse me fait la tête une semaine ou deux puis finit par être grande copine avec le nouveau !
Pour mes chats, généralement tout va super bien aussi. Elles sont habituées et donc ne prennent pas la fuite face aux chiens.   C’est peut être un plus d’avoir soi-même un chien pour savoir comment réagir dans certaines situation mais je ne pense pas que cela soit obligatoire. L’essentiel est de pouvoir être disponible pour l’animal.

Dans le quotidien d’une famille d’accueil ; qu’est-ce que tu fais au quotidien avec le chien qui t’est confié ?

Lorsque l’on me confie un animal j’essaye de l’amener partout : en voiture, en jardinerie, dans les écuries etc. J’invite aussi souvent du monde à la maison pour l’habituer au maximum aux futurs situations auxquels il peut être confronté et connaître sa réaction. Je peux ainsi mieux les connaître.

Devenir famille d’accueil, c’est donc accueillir dans son quotidien !

Certains chiens présentent-ils des problèmes d’éducation ? Si oui, comment est-ce géré ; des séances d’éducation, du travail en famille d’accueil ?

Cela m’est arrivée une seule fois avec une louloute qui ne connaissait aucun code canin, elle coursait les voiture, détruisait certains objets etc. Ca a été assez difficile à gérer et même si je pense m’y connaître en chien je ne suis pas éducatrice canine. J’en ai informé l’association qui a pu la confier à un éducateur respectant l’éducation positive. Depuis elle n’a pas encore été adoptée mais elle a fait d’énorme progrès qu’elle n’aurait pas pu faire avec moi.

Quels types de chiens sont accueillis ? Chiots, chiens confisqués, chiens abandonnés ?

Cela dépend des cas, la plupart du temps ce sont des chiens abandonnés ou bien issue de portée des rues généralement sur l’île de la Réunion.

Devenir famille d’accueil, cela ne se limite pas aux chiens; vous pouvez accueillir d’autres animaux; chats, Nac, …

Peux-tu nous lister, selon toi, les qualités indispensables pour être une bonne famille d’accueil ?

Lorsque j’accueille un chien, je le considère comme étant mon chien. Je l’aime et cherche à lui apporter la meilleure vie possible. Je pense que pour être FA il faut accepter plusieurs choses par exemple que l’animal a pu subir des traumatismes, qu’il n’est peut-être pas propre, qu’il peut abimer certaines chaises ou autres. Il faut donc être patient et compréhensif envers ces animaux. Il faut aussi avoir du temps à leurs consacrer, et les aimer comme si c’était son propre animal ! Dans mon cas, j’ai un grand jardin bien clôturé, j’habite à la campagne et je fais du télétravail 4 jours sur 5. Les conditions sont donc idéales !

Qu’est-ce que la présence et l’adoption de tes protégés t’apportent, humainement ?

C’est vraiment très gratifiant d’être au sein d’association engagé qui aident des animaux en détresses. En tant que FA je ne suis qu’un maillon de cette chaîne de solidarité. C’est un travail collectif qui permet de sauver quelques vies et de rencontrer des personnes en or !

Famille d’accueil, ce qu’il faut savoir :

Quels sont les critères pour devenir famille d’accueil ? Peux-tu nous brosser le profil idéal d’une famille d’accueil ? (avec enfants, sans enfants, maison, appartement ?)

Selon moi, une FA idéale est une FA investie pour ses protégés ! C’est pouvoir les accompagnés au mieux jusqu’à une meilleure vie. Avoir d’autres animaux et aussi un plus.

Comment sont placés les chiens ? Est-ce qu’il y a des concordances entre le type de chien et le profil de la famille ? Peut-on refuser un type de chien parce qu’on ne se sent pas capable de gérer ? (exemple : fugueur par crainte de le perdre)

Généralement être FA au début c’est comme une adoption, l’association effectue une pré visite pour voir si toute les conditions sont réunies. Ensuite, être FA c’est être le lien entre l’animal et l’association. Il est donc tout à fait normal de décliner certains chiens si l’on ne s’en sent pas capable ! Généralement, il y a en effet un placement de chien selon le type de FA par exemple une FA sans enfant si on sait que l’animal peut être un peu brusque.
Dans mon cas, je ne prends qu’un animal à la fois, voire deux si c’est pour une courte durée. Il m’arrive aussi de faire des « pauses » entre les prises en charge. Cela nous (moi et mes chiens) permet d’assimiler les émotions fortes lié à l’arrivée et au départ des animaux chez nous. Les associations comprennent très bien cela et il n’y a aucun malaise.

Quelles sont les obligations qui incombent à ce statut ?

Il faut être à l’écoute de l’animal et répondre à ses besoins. Par exemple, s’il se blesse c’est à moi de l’amener chez un vétérinaire partenaire. Il est aussi essentiel de communiquer auprès de l’association. Il ne faut pas hésiter à dire ce qui va mais aussi ce qui ne va pas pour être accompagner par l’association. Il faut donc donner des nouvelles régulièrement et fournir de belles photos pour que l’animal ai plus de chance d’être adopté. Une fois la procédure d’adoption lancé, il faut été d’accord d’accueillir chez soi les futur adoptants pour qu’ils rencontrent l’animal.

Qu’en est-il de la prise en charge des frais (nourriture, soins, etc…) ?

Les associations avec qui je suis en lien prennent en charge les frais de parking lorsque je vais chercher les animaux à l’aéroport. Ils me fournissent aussi l’alimentation et prennent en charge les frais vétérinaires (stérilisation, vaccin etc).

As-tu déjà envisagé d’adopter l’un de tes protégés ? Pas trop compliqué de les voir partir ? Justement, comment gérer l’attachement ou le détachement de protection ?

Ahh c’est la question fatale ! L’adoption est toujours le moment le plus fort de la prise en charge je trouve. Je suis toujours à la fois heureuse et triste de les voir partir. Les larmes sont fréquentes lors de ces moments. Après, j’ai entièrement confiance aux associations. Il y a plusieurs étapes avant d’adopter (un petit dossier, une pré visite et un échange téléphonique). Si l’association me dit que tout est bon je fais confiance.
Les départs sont aussi plus difficiles pour certains animaux avec qui j’ai eu de vrai coup de cœur et que j’aimerais adopter. Mais bon c’est le jeu d’être FA, il faut savoir les laisser partir. De plus, je suis généralement en lien avec les adoptants. J’ai souvent des nouvelles de mes anciens protégés et quand je les vois heureux je me dis que j’ai réussi ma mission.

Bonnes adresses et renseignements utiles :

Devenir famille d’accueil, des pistes concrètes pour se lancer !

As-tu des associations à recommander pour ceux qui souhaitent se lancer ? des visites de contrôle sont-elles organisées avant que le chien ne soit confié ? Quelles connaissances doit-on avoir pour être retenu ? (par exemple , quelqu’un qui n’a jamais partagé le quotidien d’un chien a-t-il ses chances malgré tout ?)

Avant d’être FA, il faut bien sûr échanger avec l’association leurs missions, les prises en charges etc. Généralement, l’association effectue une pré visite avant de placer un animal pour la première fois. Il n’y a pas de connaissances particulières à avoir. L’association placera chez vous un animal qui vous convient, par exemple un loulou « cool » si c’est votre premier chien.

Voici quelques associations top qui fonctionnent en FA :

Association l’Echappée Belle en Seine et Marne pour les chats

Association Chateki04 qui cherche des FA chiens et chats en IDF ET VERS Nice

AssociationEthnicanine qui cherche des FA chiens dans le Rhône Alpes

Et pour ceux qui veulent aider nos amis les rongeurs : l’association White Rabbit qui réhabilite des animaux de laboratoire (lapins, furets, rats et même poissons !).

Quelles informations utiles peux-tu leur donner avant de foncer ?

Il ne faut pas hésiter à contacter plusieurs associations. Dans l’associatif il y a malheureusement du bon et du moins bon comme des associations qui vous laisserons totalement tomber s’il y a des frais vétérinaires importants ou bien si le chien est difficile. Mais une fois que vous avez trouvé une super association c’est une expérience formidable !

As-tu connaissance de belles histoires ?

J’ai pu rencontrer des personnes magnifiques et des animaux en or. Je suis toujours en contact avec des adoptants qui aiment leurs loulous adoptés plus que tout. Un vrai bonheur !

Le mot de la fin ; libre parole à toi ?

Merci à toi de faire connaître le rôle de FA et de m’avoir demandé de témoigner. Les associations n’ont jamais assez de FA. Même une prise en charge peut changer les choses ! N’hésitez pas et foncez vers cette belle aventure !

Les visuels sont tous issus du quotidien de cette Dogmom au grand cœur; vous pouvez suivre ses actions sur les réseaux sociaux et découvrir ainsi les jolies bouilles qui peuvent être adoptées @claire.leroy1

Pour découvrir d’autres contenus relatifs aux associations / à l’adoption

Queeny & L'humaine
Queeny & L’humaine

𝘘𝘶𝘦𝘦𝘯𝘺, 𝘤𝘳𝘰𝘪𝘴𝘦́𝘦 𝘈𝘒𝘈 𝘱𝘢𝘶𝘱𝘪𝘦𝘵𝘵𝘦 e𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦 💬𝙵𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚛𝚒𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝙳𝙸𝙰𝚀 𝚎𝚗 𝟸0𝟷𝟼 𝗥𝗲́𝗱𝗮𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗕𝗹𝗼𝗴 & 𝗠𝗮𝗴 𝟭𝟬𝟬% 𝗗𝗼𝗴𝗺𝗼𝗺𝘀 ◽Dღɢℓɨƒєsтγℓє / Иєωs◽ 𝑅𝑢𝑏𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝ℎ𝑎𝑟𝑒𝑠 : 𝑊𝑖𝑠ℎ𝑙𝑖𝑠𝑡, 𝑏𝑜𝑢𝑞𝑢𝑖𝑛𝑒, 𝐷𝑜𝑔𝑠𝑚𝑜𝑚𝐿𝑖𝑓𝑒,..

, , ,

You Might Also Like...

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :