Browsing Tag

Conseils

Dog's Mom Life Lifestyle/ Inspiration NatureLovers Soins et quotidien Pour doglovers Only

Un poilu engagé dans l’écologie…

1 novembre 2020

#ECOFRIENDLY

L’éco-responsabilité, un concept plus vaste qu’il n’y paraît…

Au cœur de cette thématique, la nécessité de consommer moins, sans abstraire la notion de consommer mieux.

Consommer moins, afin de limiter la surproduction, nous sommes pleinement conscients, que la surconsommation a un impact dramatique sur l’écologie et que la surproduction est un véritable fléau pour notre environnement ;

De même, favoriser le développement durable est l’enjeu majeur de ces dernières décennies, et manifestement, il le restera encore longtemps, du moins, tant que nous, consommateurs ne prendront pas notre « destinée en main ».

Consommer en pensant à demain, répondre aux besoins d’aujourd’hui sans amoindrir la capacité d’exploitation des ressources demain. Placer l’écologique au centre de notre réflexion sans l’opposer à l’humain, c’est là, le cœur même du concept de développement durable ; nous sommes un tout, qui se doit de tendre vers la cohérence en matière de coexistence ; de fait, la réduction des inégalités est également l’une des clés de voûte de cet édifice qu’est l’humanité ; c’est pourquoi, l’acte d’achat se complexifie pour celui qui souhaite concilier consommation et éthique …

Consommer sans souffrance qu’elle soit humaine ou animale, consommer durable pour ne pas racheter en permanence ; consommer solidaire pour contribuer à un vivre mieux pour tous, consommer rationnel pour éviter les achats impulsifs, consommer équitable pour que tous soient valorisés dans la sphère de production, consommer en pleine conscience car on est en droit d’attendre la transparence, l’information et la sollicitation de notre libre arbitre !

Cette série d’articles, sur cette thématique spécifique, me tenait a cœur, il est en quelque sorte la matérialisation de ma rédemption, j’ai longtemps été une grande consommatrice, je suis souvent restée attachée à mes ornières ; cependant, depuis quelques années, les constats, que beaucoup dénient encore à tort d’alarmistes, ont trouvé écho en moi, car personnellement, je les considère comme réalistes !   

Nous sommes de plus en plus nombreux à placer l’écologie et l’éco-responsabilité au cœur de nos préoccupations ; soucieux de préserver notre planète avec éthique, nous modifions nos us et coutumes afin d’y intégrer une dimension de consommation « durable ».

Si vous souhaitez changer de cap en y intégrant votre boule de poils, c’est possible, cette série d’article est conçue pour vous y aider… Il est fruit de ma réflexion personnelle, et des adaptations mises en place dans notre vie depuis quelques années.

Changement de cap….

Stylé avec éthique… Les deux sont conciliables

Les colliers en cuir n’ont pas le monopole du « style », il existe plusieurs alternatives qui permettent de mettre votre boule de poils en valeur sans recourir à ce matériau, qui de plus en plus, se trouve au cœur de polémiques relatives aux conditions d’élevage et d’abattage des animaux dont la peau sera prélevée afin de réaliser cet accessoire ! Aussi, nous pouvons soulever le questionnement suivant ; « une bête sur une bête », est-ce bien éthique ? Ici encore, tout n’est que question de convictions ; d’aspiration et d’engagement ; mais il est important de savoir, qu’il existe des accessoires superbes, conçus et réalisés sans la moindre cruauté animale, car la mode change, progressivement, suivant l’éveil des mentalités, et qu’il n’est jamais trop tard pour emboîter le mouvement du cruetly free… Une sélection de 4 styles, pour adopter ce nouveau mode de consommation, alternatif au cuir ;

J’ai personnellement décidé de renouveler le dressing de Queeny en ce sens, voici ma sélection à découvrir sur le blog : Hoadin / Koko collective / Pawness / Herzog / Cloud7 la collection Vegan / See Scout Sleep.

D’autres viendront ultérieurement étoffer cette liste, par des articles “vu sur la toile”

L’hygiène écofriendly à portée de pattes…

Ici aussi, des gestes simples sont à privilégier lorsque l’on souhaite intégrer pleinement poilu dans l’univers de l’éco-responsabilité ; à commencer par se montrer regardant quant à la composition de ses produits de soin, en favorisant un maximum les produits naturels et en limitant au maximum les produits chimiques, qui sont, notamment, responsables de pollution.

Plusieurs marques éco-responsables sont présentées sur le blog, dans les rubriques bulles de savon et naturelovers.

D’autres attitudes à adopter pour contribuer à préserver notre environnement… Limiter les bains qui génèrent une forte consommation d’eau, grâce à la mousse lavante et privilégier un savon solide, afin de minier l’empreinte Carbonne des contenants; il en va de même pour la prévention, en favorisant des antiparasitaires naturels afin de limiter l’impact écologique; On a un crush sur le savon Aston & Astrée; une collaboration au poil.

Ces gestes favorisent non seulement, la limitation de surconsommation d’eau, qui, pour rappel, reste un Graal dans certaines régions du monde ; et la réduction des déchets, les savons solides ne sont pas conditionnés dans des bouteilles plastiques, c’est donc un moyen concret de militer contre la pollution.

Food, pour manger sain et responsable…

L’écoresponsabilité alimentaire passe inévitablement par la composition, mais aussi par la traçabilité, la provenance des ingrédients ; plus globalement, lorsqu’il est question de viande, il s’agit de producteurs et de méthodes d’abattage prenant en considération la notion d’éthique. L’Union européenne ne garantit pas l’équitabilité de ces deux mesures… C’est pourquoi un produit MADE In France avec provenance UE, n’est pas forcément un produit éthique ou écoresponsable, soyez donc vigilants !

Conseils : Privilégiez les produits naturels ; circuits courts, production locale, labels attestant d’un engagement écologique ou éthique ; par exemple pêche durable, élevage en plein air ; sélectionnez également vos produits en fonction du packaging : recyclable, recyclé, papier kraft, tetra et bocaux plutôt que plastique ou conserve; Plusieurs marques d’alimentation ou de friandises sont proposées sur le blog, ainsi que des bonnes adresses pour les “shopper”. Idéalement, il faut privilégier les compléments naturels, issus d’une agriculture éthique.

Playtime, des jouets aux matériaux engageants et engagés ;

Sur le marché, on trouve de plus en plus de marques qui propose des jouets durables et éco-responsables, très souvent réalisés à partir de matériaux recyclés. Ainsi, plusieurs d’entre elles sont à retrouver dans la rubrique salle de jeux; notamment la marque “Planète Dog” pionnière en la matière;

Les astuces récup & Antigaspi, simples à appliquer

L’eau : Source de vie ; elle est indispensable, vue du ciel, elle semble, à juste titre être abondante. Effectivement, l’eau des océans et des mers recouvre 71 % de la surface de la Terre, contre 29 % pour les terres émergées. Vue de l’espace, la Terre apparaît bien comme la « planète bleue » ! Toute l’eau présente sur la Terre représente un volume de 1,4 milliard de km3. Cependant, l’eau salée des mers et des océans représente plus de 97 % du volume d’eau total, l’eau douce, quant à elle représente donc un peu moins de 3 % de ce volume. La problématique réside dans l’inégale répartition de cette ressource. C’est pourquoi, il est important de ne pas la gaspiller.

Quotidien, que faire ? Recycler l’eau des écuelles… Nous changeons régulièrement l’eau des écuelles de nos compagnons, jusqu’à plusieurs fois par jour en été, pour y remettre de l’eau fraîche ; Il est indispensable de ne plus jeter cette eau à peine souillée dans nos éviers ; elle peut être utilisée pour les plantes, les oiseaux du jardin ou du balcon, nettoyer les jouets de poilu, le nettoyage de la gamelle etc.

Bonus : Pour petit d’homme, voici un dossier de l’UNICEF qu’il peut être intéressant d’aborder en famille.

Les poils : Les poils perdus au moment des mues peuvent, eux aussi, être réutilisés, vous pouvez soit les offrir en présent aux oiseaux de votre jardin pour qu’ils les utilisent dans la constitution de leur nid ; soit les conserver afin de les transformer en laine pour vous tricoter un Snood ou une écharpe avec les poils de votre compagnon.Si vous ne savez pas tricoter et que vous n’avez pas de jardin, pensez aux associations qui recueillent des « volatiles » blessés, et proposez votre don…

Pour les nids / Pour la laine un article existe déjà sur le blog, on vous y présentant Dogwool.

Une seconde vie à vos objets : Adopter de nouveau réflexes de consommation et de « disgrâce » pour les effets personnels de poilu ;

Nous avons tous des ratés dans nos choix de jouets, mais ce qui ne plaît à l’un peut contribuer à faire le bonheur de l’autre ; ainsi, lorsque poilu délaisse des jouets neufs ou en bon état, pensez à les offrir, à un ami ou à une association ; il en va de même pour les couchages, accessoires, plaids, couvertures ;…

Un site dédié pour les objets humains et canins :Longue vie aux vieux objets

Lire les étiquettes : Qu’il s’agisse d’alimentation, de jouets, d’accessoires, il est intéressant de prendre le temps de lire la composition ou les matériaux, mais aussi, de prendre connaissance de la provenance ; à défaut d’informations suffisantes, une recherche sur la marque, menée en amont de l’acte d’achat, peut s’avérer utile.

Pour limiter l’empreinte carbone, on peut privilégier les circuits courts, acheter local, voire national ; en achetant international, on se montrera regardant quant aux conditions de conception, respect des normes écologiques et/ou éthique que l’on affectionne, labellisation et certification du produit par les matériaux utilisés et les procédés de fabrication, mais aussi des conditions de travail et de la législation sociale en vigueur dans le pays de fabrication.

Un site qui vous informe sur les labels; 

Plus globalement, sur l’éthique, l’incontournable PETA et sa liste indétrônable qui est une véritable bible pour moi ; La Vegan / La cruetlyfree 

Pour info, sachez qu’une application est disponible en libre téléchargement.

Privilégier le HOME MADE : Qu’il soit question des friandises, réalisées à l’aide d’un déshydrateur, des accessoires ou jouets en DIY, confectionner soi-même, avec des matériaux de récupération peut largement contribuer à limiter la pratique de la surconsommation. Le Web et Pinterest regorgent de bon plan en la matière ; aussi, sur le blog, plusieurs D.I.Y sont proposés, notamment pour réaliser des accessoires Vegan, des friandises, des utilitaires du quotidien… Ainsi vous pouvez recycler vos objets en réalisant des accessoires ou des jouets à votre boule de poils.

Promenades utiles : Individuellement ou collectivement, contribuez en pratiquant la promenade responsable, cela implique, de ramasser les déjections de votre compagnon et de les placer à la poubelle, mais aussi, de participer à nettoyer les espaces collectifs en ramassant des déchets lors de vos promenades. Plusieurs collectifs existent, il s’agit d’une initiative que vous pouvez prendre ou rejoindre.

Pour information : Le 19 septembre, c’est la journée mondiale du ramassage des déchets, à cette occasion se déroulera la worldcleanupday sur le site officiel français, vous pouvez rejoindre ou organiser un cleanup à proximité de chez vous s’il n’y en a pas encore !

Des associations qui organisent : MountainRiders / SurfRider / Plastic Pickup / j’agis pour la planète /WWF / Geres / Difuzz : Une plateforme qui propose des initiatives citoyennes, toutes causes confondues / Pour les parisiens ZeroWasteParis / Un article de Consoglobe qui vous explique comment organiser une récolte ; monter votre projet

Antiparasitaires prévention et information Les indispensables du Train-Train NatureLovers Soins et quotidien On bouquine ?

Nos bouquins; Les soins naturels de mon chien…!

29 mars 2020

#Bouquine

Soins, remèdes et bien-être au naturel !

Allo maman, bobo! Lorsque Queeny est malade, s’il s’agit d’un petit bobo, je me tourne vers des solutions naturelles; en surveillant l’évolution afin d’évaluer s’il est nécessaire ou non de consulter notre vétérinaire. Je privilégie les ressources et procédés naturels, pour elle, comme pour moi; tout en gardant à l’esprit que certaines pathologies, plus graves, nécessitent l’intervention immédiate d’un professionnel de la santé animale, à savoir, votre vétérinaire. C’est pourquoi, le présent article, est à considérer comme notre réserve à solutions pour les petits bobos du quotidien… UNIQUEMENT ! Des livres qui sont nos référents pour dénicher une solution naturelle, et faire face à une problématique santé légère. C’est la bibliothèque, toujours à portée de main… Les ouvrages qu’on consulte fréquemment, qui font intégralement partie de notre quotidien et qui ont été efficaces pour nous !

Notons, qu’avant l’utilisation d’un remède naturel, il n’est pas exclu de contacter votre vétérinaire afin d’obtenir son aval, ses conseils et ses recommandations. Si vous faites le choix des remèdes naturels, vous devez toujours être vigilants, car malgré toute votre bonne volonté, et l’application inconditionnelle dans les soins prodigués, ces dispositifs ont des limites, lorsqu’il s’agit de pathologies graves, cela nécessite, d’être réactif dans la prise de conscience que ça ne fonctionne pas, et qu’en ce cas, il faut recourir à une “autre médecine”, dispensée par un professionnel, et ce, dans les plus brefs délais.

Pourquoi le naturel ? Parce que les bienfaits des produits naturels, des plantes, des essences et huiles sont reconnus et utilisés depuis l’Antiquité; Evidemment, elles nécessitent de bien se documenter, notamment, afin d’éviter les contre-indications, ou pour sélectionner la composition adaptée spécifiquement à la problématique qu’il faut traiter, mais en règle générale, les solutions naturelles causent moins de dommages aux organes vitaux sur le long terme, tels que : l’estomac, les reins, le foie, le cœur … Qui plus est, la majorité de ces ressources naturelles peuvent être, également, utilisées préventivement, cela permet de limiter les effets secondaires possibles avec l’utilisation des produits chimiques.

Dans quels cas choisissons-nous de nous tourner vers ses solutions et remèdes naturels ? Diarrhée passagère, plaies légères, stress temporaire ou peur liée à une tempête, bidou qui fait des gargouillis en étant un peu tendu, constipation, grattouilles aux oreilles, piqûre d’insecte, démangeaisons, allergies, pellicules sur le poil, coupure superficielle au coussinet, etc… Bref, les petits bobos que nous connaissons tous à un moment donné de la vie de nos boules de poils, ceux qui surviennent inévitablement le weekend, et qui nécessitent réactivité afin que cela ne prenne pas trop d’ampleur ou prolonge l’inconfort qu’ils occasionnent !

Notre fonctionnement : On observe le bobo ou le problème, si ce n’est pas douloureux ou profond, on pratique les soins naturels en se fixant une “DeadLine”, selon le cas, de 24h à 48h, pour observer une amélioration. Au-delà de ce délai, si l’amélioration escomptée n’est pas survenue, nous recourons à un professionnel, à savoir, le vétérinaire. Si le bobo est douloureux, profond, on ne tente pas le naturel, on recourt immédiatement au vétérinaire.

Sur le blog : Les compléments alimentaires qui contribuent au bien-être, à la santé, en cure ou en préventif, et plus globalement, nos articles qui abordent les astuces alimentaires pour une bonne santé. Pourquoi et comment intégrer les bienfaits des plantes dans la vie de poilu; La trousse de secours traditionnelle à composer ou à acheter voire à compléter par la suite.

Mais aussi, présentation des bouquines : Soigner son chien naturellement et soins naturels pour chiens et chats.

Un premier bouquine à placer dans sa trousse … Petit format pour maxi-solutions, clés en main, des remèdes !

Il s’agit du guide de poche, remèdes naturels pour chats et chiens, rédigé par Philippe Chavanne, aux éditions First, paru en avril 2019, 160 pages, vendu 2.99 euros en version papier et 1.99 euros au format numérique chez Fnac, Décitre, Amazon, et chez vos libraires de proximité, sur simple commande. Pour consulter un extrait, c’est par ICI.

Présentation de l’éditeur : ” Plus de 150 remèdes naturels pour traiter les petits maux de son animal de compagnie, soigner son bien-être, son alimentation et son habitat

Vous en avez assez d’utiliser des produits industriels et chimiques, payés au prix fort, pour traiter votre animal ? Vous souhaitez le nourrir plus sainement ? Utiliser des produits d’hygiène sans produits nocifs ? Alors ce petit livre est fait pour vous !
Philippe Chavanne vous présente des remèdes naturels, inspirés par les médecines douces (plantes, huiles essentielles, fleurs de Bach…), pour prévenir, soulager ou soigner de nombreux maux de votre animal. L’ouvrage rassemble également une sélection de recettes de pâtées et de croquettes maison adaptées à l’âge et au type de l’animal, ainsi que des conseils pour rendre son environnement plus sain.
Fatigue ? Poils ternes ou tombants ? Tiques ou puces ? Yeux larmoyants ? éternuements ? Petite plaie ? Régime alimentaire à surveiller ? Avec cette véritable bible des remèdes naturels, la solution à tous les petits soucis de votre compagnon à quatre pattes est dans votre poche !

Décortiquons l’ouvrage : Il fait d’abord état d’une introduction préventive, similaire, à l’introduction de cet article.

Premier chapitre, il clarifie les particularités des chiens et des chats selon leurs espèces.

Second chapitre, Il offre les clés pour bien soigner, par l’observation; c’est-à dire, de l’observation générale à l’observation plus pointue de zones spécifiques pouvant s’apparenter à des indicateurs de vigilance; telles que : Le pelage, les oreilles, les yeux, la gueule, les pattes et coussinets, les urines et les selles; en indiquant que les éléments suivants, quant à eux, nécessitent de consulter : Toux, vomissements répétés, diarrhée ou constipation persistantes, sanguinolentes, etc…;

Troisième chapitre, fait l’objet d’une présentation ses médecines douces; la phytothérapie, l’aromathérapie, les hydrolats (ou eaux florales), les élixirs floraux (ou fleurs de Bach), chacune de ces médecines douces est présentée en détail afin de vous faire une idée vaste des bienfaits qu’elles confèrent.

Quatrième partie, les remèdes naturels, des remèdes concrets sont proposés pour chiens et pour chats, classés par problématiques : Abcès, brûlure, cicatrisation, conjonctivite, égratignure légère sur la cornée, coupure superficielle, crampes d’estomac, douleurs articulaires, gale auriculaire, plaie non infectée, soin bucco-dentaire, tartre, teigne, tique, vermifuge naturel, soin des yeux, mais aussi des astuces pour le quotidien: bain anti-odeurs, antiparasitaires naturels, collier antipuce, soin des coussinnets, démangeaisons, irritations, mal des transports, soin des oreilles, traitement des pellicules, piqûres d’insectes, nettoyer les plis de la peau, brillance du poil, combattre les puces, shampoing anti-démangeaisons, spray répulsif, nettoyer la truffe, ….

Cinquième chapitre, l’alimentation et la protection de l’environnement de vie de votre boule de poils : L’importance d’une bonne alimentation, pourquoi éviter les produits chimiques, que peut-on ajouter aux croquettes, faciliter la digestion, comment bien nettoyer la gamelle, les jouets, le panier, ou encore, traiter l’obésité, mais aussi, des recettes alimentaires maisons, biscuits, repas, croquettes, gâteau d’anniversaire, des pâtées, ragoûts, de nombreuses idées recettes savoureuses, qui ressemblent à nos produits du terroir.

Mon avis ? Ce petit guide est un indispensable des soins naturels, j’ai testé plusieurs remèdes pour les petits bobos, qui se sont tous avérés très efficaces; le gros plus, les produits naturels qui composent les remèdes sont faciles à trouver, peu coûteux, et pour la plupart, nous les avons déjà à la maison… C’est un libre qui aborde le bien-être santé, dans sa globalité, et qui peut aisément accompagner un humain novice dans sa démarche de reconversion vers un quotidien “plus naturel”.

Un second boutique, centré sur l’élaboration d’une trousse homéopathique pour les soins du quotidien

Rédigé par Daniela Montesion, vétérinaire Homéopathe, première trousse homéopathique pour chiens et chats, avril 2019, éditions Macro, donne la patte, 125 pages, vendu 9.95 euros en version papier et 7.99 euros en version numérique, chez Fnac, Amazon, Editions Micro, et sur commande chez vos libraires de proximité.

Présentation de l’éditeur : “Pourquoi, quand et comment administrer de l’homéopathie avec nos chats et nos chiens ?

Le Dr Daniela Montesion prend en examen les troubles les plus courants qui peuvent affliger nos amis les animaux :

  • Des coups de chaleur aux abcès,
  • des convulsions à la diarrhée,
  • de la toux aux traumatismes,
  • des éternuements à la peur !

En lisant ce livre, vous pourrez:

  • repérer les remèdes homéopathiques les plus efficaces pour soigner les principales maladies aiguës des chiens et des chats ;
  • savoir comment fonctionne l’homéopathie ;
  • préparer une petite trousse à pharmacie chez vous ou à emporter en vacances ;
  • en savoir plus sur les 80 remèdes principaux pour soigner les animaux ;
  • approfondir la connaissance des troubles courants et des paramètres physiologiques de votre chien et de votre chat.

La vision du Dr. Daniela Montesion : “si primum non nocere est mon principe de base, chaque fois que je pense qu’un traitement médical est nécessaire, je choisis de prescrire des remèdes homéopathiques, phytothérapeutiques, si possible certifiés bio, ou des essences florales pour accompagner doucement l’animal dans son parcours de guérison. Je partage ainsi la conscience d’un choix thérapeutique bien précis et j’explique que ce chemin nous fera grandir nous aussi tout en sachant qu’en utilisant ces médicaments nous respectons l’animal et ne polluons pas la Terre, aspect tout aussi important.” Source

Pour une présentation détaillée de son auteur CLIC

Décortiquons l’ouvrage :

Première partie : Mes “origines” en tant que vétérinaire homéopathe; qui vous permettra de mieux comprendre, comment, et pourquoi, l’auteure centralise ses soins sur l’homéopathie. C’est toujours rassurant, lorsque l’on plonge dans un univers “nouveau”, d’en apprendre davantage sur le professionnel qui nous y guide.

Deuxième partie : L’homéopathie : son origine et ses principes; De l’origine à l’évolution de la médecine homéopathique, en passant par la posologie et la préparation des remèdes, il s’agit d’un apport théorique très complet qui vous permettra d’accroître vos connaissances de manière très complète. Notons, que cet ouvrage s’adresse vraiment au débutant et qu’il y a une réelle pédagogie dans l’approche du sujet traité, les étapes sont structurées, l’approfondissement progressif, ce qui permet d’assimiler aisément les contenus au fil de l’ouvrage.

Troisième partie : L’homéopathie en médecine vétérinaire; Comment utiliser les remèdes, définir la posologie, explication avant la réalisation de vos DIY soins.

Quatrième partie : Diagrammes des troubles aigus les plus courants chez le chien et le chat; les troubles aigus les plus courants sont abordés dans le détail, chaque schématisation permet de déterminer le soin adéquat selon des critères prédéfinis;

Les troubles sont classés, il est donc facilement de troubler sa problématique, en suivant le schéma, on peut rapidement prendre connaissance du traitement adapté. On peut dire que l’intégralité des problématiques de nos boules de poils sont abordées, et que les remèdes proposés, ainsi que les schémas très détaillés, favorisent la mise en place un traitement efficace mais surtout, adapté.

Exemple de l’otite;

Cinquième partie : Caractéristiques principales des 80 remèdes cités; sous la forme de tableaux très complets; classé par remède, autres nomenclatures, origine, caractéristiques principales, indications, améliorations, aggravations, horaire pour la prise, latéralité. C’est un raccourci qui est plus adapté à ceux qui ont déjà des connaissances, ou sont déjà accoutumés à la pratique.


Sixième et dernière partie : Réflexion finale : l’homéopathie est une médecine holistique; accompagnée d’annexes très utiles , notamment, un tableau à compléter en créant sa propre petite trousse homéopathique, pour retrouver rapidement les remèdes que vous avez déjà concoctés à la maison, mais aussi, une fiche qui comprend les principaux paramètres physiologiques du chien et du chat; par exemple: Température corporelle, fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, indication grossesse.

L’auteure clarifie l’approche, en précisant que l’homéopathie est avant toute chose, une médecine holistique; c’est-à-dire qui s’intéresse aux maux par une approche globale, comme mentionné dans le tableau récapitulatif des remèdes.

Mon avis ? J’apprécie énormément cette médecine douce, même si nous venons tout juste de nous y mettre, j’ai déjà testé le traitement pour une otite légère en complément des soins dits “nettoyants” et je dois reconnaître que ce traitement est d’une grande efficacité ! L’ouvrage est un vrai guide, clair, précis, très pédagogique dans son approche, et c’est très simple de procédé aux soins adaptés, sans se tromper, cependant, à nouveau, il est recommandé pour les petits bobos, ou en compléments d’un traitement pour des pathologies plus lourdes, après concertation avec votre vétérinaire.

Nos Best, faciles et rapides …

Le gel d’aloe vera : C’est ce que je privilégie lorsqu’il s’agit d’une petite plaie, coupure, ou lors des démangeaisons. Il est réputé pour être riche en acides aminés et en oligoéléments; ce qui lui permet d’être efficace en antimicrobien, hydratant, cicatrisant, clamant. Le gros plus : son goût amer ne donne pas envie à poilu de le lâcher, son application est facile car il s’agit d’un gel, il ne colle pas, et ne graisse pas le poil. Si poilu se prend un petit coup de soleil sur le bidou… c’est une excellente solution, pour vous également, à la maison, nous partageons le gel, il sert notamment pour les petits bobos tels que les coupures, petites plaies, démangeaisons, par exemple, lorsque mademoiselle va traîner dans les champs, qu’elle se prend une irritation. C’est donc un gel multifonction qui dépanne vraiment, et que nous intégrons à notre trousse de premier secours.

L’argile : On la porte en masque pour notre peau, sachez qu’elle peut également soulager votre boule de poils, qu’elle soit verte ou blanche, en poudre à mélanger à de l’eau, ou en tube déjà conditionné. Elle est riche en silice et en minéraux, composée d’alumine et au moins 50 % de silice, qui lui confèrent sa capacité à absorber des microbes et des impuretés. C’est donc un médicament naturel qui purifie, désinfecte, et soulage certaines douleurs. L’argile peut être appliquée directement sur une zone irritée; en cas d’allergie, Queeny lèche souvent la plaie ou se gratte, l’argile permet de soulager, il suffit de faire une forme de cataplasme sur la plaie, ou en cas de morsure, voire de douleur articulaire.

Camomille et/ou eau de bleuet : Pour Queeny, il m’arrive de faire un soin des yeux à partir de camomille en fleurs fraîches ou séchées ou d’eau florale et d’eau de bleuet, il suffit de préparer l’infusion de camomille, ajoutez quelques gouttes d’eau de bleuet selon la quantité que vous souhaitez produire, appliquez sur un coton propre, nettoyez les yeux. C’est facile à trouver, c’est rapide à préparer, et ça permet de réaliser sa propre lotion, selon la quantité nécessaire uniquement, pour limiter la surconsommation et/ou surproduction. Notons, que la camomille, à elle seule, peut nettoyer efficacement, l’ajout d’eau de bleuet sera recommandé en cas d’irritation, de fragilité, etc, …

Le miel : Nous l’utilisons à titre préventif, mais il peut également être utilisé sur les plaies légères; un article dédié juste ICI, il m’aide également lorsque Queeny doit prendre un médicament en camouflant le goût et l’odeur de celui-ci.

Le vinaigre de cidre : Un produit connu pour ses vertus anti-bactériennes et antiseptiques. Nous l’avons déjà utilisé pour nettoyer les oreilles, il suffit d’imprégner un coton, et de nettoyer légèrement le pavillon externe, afin de le débarrasser des impuretés, au retour de plage, lorsque nous n’avons plus de nettoyant, ou pour nettoyer au naturel, c’est un excellent procédé.

Information : Cet article sera complété, lorsque nous dénicherons d’autres incontournables de soins au naturel ! Pensez à revenir le consulter fréquemment afin de prendre connaissance de ses mises à jour ! Surtout, n’hésitez pas à partager vos bons plans naturels avec nous !

BadTime Dog's Mom Life Les dangers Les indispensables du Train-Train

Éducateur, coach, comportementaliste, on s’y perd… Des clés pour s’y retrouver !

6 mars 2020

#Collaboration

Vous êtes nombreux à me contacter afin de relater vos mauvaises expériences, ou encore, pour me poser des questions lorsque vous cherchez un éducateur canin; J’ai toujours été claire sur le fait, que je ne suis ni comportementaliste, ni éducatrice, et que les articles rédigés sur le blog ne témoignent que de mon vécu avec Queeny, il s’agit de conseils issus de notre propre expérience. Cependant, je vous recommande fréquemment de vous tourner vers un professionnel lorsque la situation vous échappe, ou lorsqu’une aide semble nécessaire pour améliorer le quotidien de votre boule de poils, ou tout simplement, la cohabitation avec celle-ci.

Quand se tourner vers un professionnel ?

Pour l’éducation du chiot, la rééducation du chien adulte au moment de son adoption, ou à l’âge adulte, à l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille, lors d’un déménagement, suite à un traumatisme, par exemple: attaque par un congénère, perte de son compagnon de toujours; mais aussi, pour remédier à des troubles du comportement, qui génèrent mal être chez votre boule de poils, complication au sein du foyer, ou encore, conflits avec les voisins. Les motifs de consultation sont multiples; mon chien aboie, mord, détruit, il ne supporte pas le nouvel arrivé, il tire en laisse, il fait un burn-out, il est fugueur, il tente de s’échapper du jardin dès que nous avons le dos tourné, il fait des trous, arrache le papier peint, il vole, se soulage dans la maison, ne supporte pas les congénères, ou encore, les chats, il grogne sur les enfants, …

Tant de problématiques comportementales qui relèvent bien souvent, d’un problème de compréhension entre vous et votre chien, un professionnel vous viendra en aide, tout d’abord, parce qu’il est en capacité de poser un regard extérieur et objectif, sans l’affect qui caractérise votre relation, ce qui permettra à son expertise de la situation d’être la plus adaptée possible à votre cas, prenant en compte toute la complexité des paramètres relevant de votre mode de vie, vos caractères respectifs, les configurations spécifiques de votre habitation, ou encore, de votre organisation logistique, vos habitudes à l’intérieur mais aussi à l’extérieur, etc… ; Ce n’est pas intentionnel, mais parfois, nous sommes à l’origine des problèmes de nos poilus… par nos propres comportements ! Le professionnel pourra porter un regard bienveillant mais franc et lucide sur la situation ! Les ouvrages éducatifs sont généralisant, et de fait, il ne porte pas toujours de solutions à vos problématiques particulières.

Se pose alors la grande question “Vers qui se tourner ?” Un coach, un éducateur, un comportementaliste… Finalement, c’est quoi la différence ? Comment choisir, dans cet univers ultra connecté ou les offres fussent ? Quelles sont les critères permettant de certifier que nous sommes bel et bien face à un professionnel, et non, un autodidacte aux résultats hypothétiquement peu fiables ?

Afin d’accéder le plus efficacement possible à votre demande d’information, et surtout, de vous apporter des réponses concises, je me suis tournée vers deux professionnels de l’univers canins, deux personnes que j’apprécie énormément pour leur professionnalisme et leur gentillesse, deux accoutumés des problématiques comportementales qui ont placé leur expérience et leur compétence aux services de vos questionnements, afin de produire un décryptage simple par lequel, nous l’espérons, vos questions trouveront réponses.

SOSPETS & CO.

Vous livre des clés, pour aborder sereinement votre quête du professionnel le plus adapté possible à vos besoins … Entendons, celui qui sera le plus à même de vous venir en aide !

Aujourd’hui, nous constatons beaucoup de polémiques vis à vis des ‘éducateurs’ /comportementalistes / coachs /conseils en comportement et des méthodes d’éducation, conseil en relation homme/chien….

Les propriétaires s’y perdent et ne savent pas comment se dépatouiller de tout cela. Et c’est bien normal.

Gardez en tête que : quel que soit le titre que la personne se donne, tous font à peu près la même chose : éduquer ou rééduquer un chien.Par contre, il faut savoir que le seul diplôme reconnu par l’état est le BP d’éducateur canin. Seul diplôme qui permet de se targuer d’être Educateur canin et de revendiquer ce titre. A savoir que peu de BP prônent l’éducation positive. Mais il y en a !
Un comportementaliste est vétérinaire et a passé des diplômes complémentaires sur le comportement. Je sais, beaucoup de professionnels se disent ‘Comportementalistes’ sans être vétérinaires. Normalement, ce titre est réservé aux vétérinaires. On pourra dire qu’il s’est vulgarisé

Nous allons tenter de vous expliquer le plus simplement possible les différents courants ainsi que ce que vous pouvez en attendre.

Libre à vous d’éduquer votre chien avec la méthode qui vous convient.

2 méthodes principales existent

1/ La méthode traditionnelle dite coercitive :

C’est une méthode qui est fondée sur la domination de l’homme sur l’animal et sur de nombreux interdits afin de canaliser le chien et qu’il ne prenne pas la place de l’humain dans la hiérarchie.

Ainsi, vous entendrez des conseils du type : le chien doit manger après vous, il passe après vous par la porte, il ne doit pas dormir avec vous sous peine que vous soyez débordé, bébé il faut le mettre sur le dos et le maintenir par la peau du coup, en cas d’accident de pipi ou caca dans la maison, lui mettre le nez dedans et lui dire NON.

La marche en laisse est gérée de manière assez brutale : lorsque le chien tire, on le rappelle à l’ordre en tirant un grand coup sec sur la laisse. En promenade, on travaille le rappel avec une chainette dans la main ou une cannette remplie de petit cailloux. Si le chien n’obéit pas de suite, il prend la chainette au mieux à côté de lui eu pire, sur la tête. Le but étant de lui rappeler que l’on est là.

Qu’en pensons-nous aujourd’hui ?

Nous avons appris, grâce au DE Relation Homme-Chien de l’Ecole vétérinaire de Maison Alfort (que nous avons fait) et à coup de résultats d’études scientifiques que la dominance n’existe pas en tant que telle. Ah bon ? Mais alors, un chien ne peut pas nous dominer ? Ah bah, si elle n’existe pas entre les chiens eux-mêmes, elle existe entre moins entre 2 espèces différentes.

 Il y a des chiens qui ont beaucoup de caractère, d’autres qui sont réactifs à certaines choses, d’autres qui sont très craintifs, ….. cela n’en fait pas des dominants et des soumis.

Cela étant posé : Réfléchissons aux conseils que l’on entend dans cette méthode juste avec du GBS (gros bon sens) :

• Le chien doit manger après vous : Si un chien a faim et que l’on mange à côté de lui, que va t il se passer ? Il va probablement nous casser les pieds. Alors que si nous le faisons manger avant ou en même temps que nous, il sera plus zen et plus attentif à nos demandes envers lui

• Il doit passer la porte après vous : Là, j’avoue, je n’ai jamais bien compris cette technique à part le fait qu’il soit toujours derrière, donc après le chef

• Il ne doit pas dormir avec vous : Si on prend un animal à la maison, nous sommes d’accord pour dire que cela nous fait plaisir . Pourquoi le chien n’aurait pas le droit de dormir avec nous si nous en avons envie ? Il n’y a aucune raison qui justifie cette interdiction outre des problèmes d’hygiène mais avouez que c’est bien sympa d’avoir une boule de poils collée.

• Le mettre sur le dos et le prendre par le coup comme le ferait sa mère : 1/ la mère ne fait pas cela. Lorsqu’elle le prend par le coup, c’est pour le déplacer, pas pour le gronder. Elle ne le met pas non plus sur le dos. Elle le maintien au sol jusqu’à ce qu’il se calme (les 4 pattes sont au sol)

• Lui mettre le nez dans son pipi ou autre et lui dire NON : Si vous faites cela, vous retardez la propreté de votre chien. En effet, vous accordez de l’attention à ce qu’il vient de faire même si c’est négatif sans lui montrer le bon comportement.

• Tirer sur la laisse : Ca fait mal au chien, peut avoir des conséquences irréversibles et là encore, on n’apprend pas le bon comportement au chien

• Le rappel : C’est une méthode qui peut fonctionner, c’est vrai mais pour les chiens les plus sensibles, il s’éloignera encore plus pour que vous ne puissiez pas l’atteindre et je ne vous parle pas de l’absence de confiance en vous qui va en découler.

1bis / Une autre technique est beaucoup utilisée qui est une méthode issue de la première : C’est ce que l’on appelle le ‘tradi bonbon’.

Par exemple, le chien fait un mauvais comportement – il est puni (souvent avec violence verbale ou physique) : il arrête le mauvais comportement – on le récompense. Hum, pas très logique et les chiens ne s’y retrouvent pas.

Alors, oui, on peut obtenir des résultats avec ces méthodes. C’est exact. Mais quelle relation souhaite t on avoir avec notre chien ? Une relation fondée sur la terreur ou la confiance mutuelle ?

2/ La méthode positive / collaborative / Bienveillante :

La méthode consiste à se concentrer avant tout sur ce que le chien fait bien et le récompenser pour cela. Soit à la voix soit avec des friandises ou du jeu. L’idée est de montrer au chien le bon comportement à avoir et de renforcer ce dernier. Il n’est pas ici question de le laisser faire n’importe quoi ni de lui donner des friandises toute sa vie.

Pas de notion de dominance ou de soumission dans ces techniques ni dans la vision de la relation entre chiens ou chien-humain

Ainsi, le bien-être du chien est privilégié et à terme la relation homme-chien

Je ne vais pas ici vous développer toutes les techniques de la méthode positive car elles sont nombreuses et peuvent changer selon le chien et le propriétaire. Mais vous voyez bien maintenant les différentes fondamentales

Juste à titre d’exemple, la propreté : Le chien doit sortir toute les 1h30, après la sieste, le repas ou un moment de jeu. Si un pipi ou un caca est fait dehors, on s’extasie ‘C’est super mon loulou…. Génial !’ avec la voix la plus enjouée possible qui part dans les aigus. C’est ce qu’on appelle le baby talk et les chiens adorent ça. Si il y a un accident à la maison, on ne dit rien. On prend le chien dans les bras et on va dehors avec lui.

Le méthode ‘Positive’ peut prendre plus de temps à intégrer par le chien mais elle est pérenne parce que l’on fait comprendre au chien le bon comportement à avoir et renforce les liens avec les propriétaires

Dans l’éducation canine, il est essentiel tout d’abord que vous soyez en accord avec la méthode que va utiliser le professionnel et que vous la compreniez. Que toute la famille l’adopte sous peine de perturber le chien et qu’il ne comprenne plus ce que l’on attend de lui.

De plus, il est essentiel de très bien s’entendre avec le professionnel avec qui vous allez travailler. Il va vous expliquer, mon montrer, vous transmettre mais c’est A VOUS d’éduquer votre chien. Si vous ne travaillez que dans les séances, cela NE SERT A RIEN. C’est de l’argent jeté par la fenêtre. Vous devez travailler entre chaque cours et après.

Pour ma part, la relation avec le professionnel est plus que primordiale car il va devoir vous comprendre et détecter si il existe des problèmes relationnels avec votre animal . Si il y a des problèmes et que ces derniers ne sont pas résolus, vous ne pourrez pas travailler correctement avec votre chien. Souvent, les ‘positifs’ sont excellents avec les chiens mais oublient l’humain qu’il y a à côté. Ainsi, c’est à vous de discuter avec le professionnel pour comprendre s’il est un peu psychologue ou si le chien est sa priorité

Ainsi, lorsque vous chercher une aide pour votre chien : que ce soit pour l’éduquer, pour un problème de comportement que vous n’arrivez pas à gérer ou autre, voici les choses à vérifier avant tout :

1/ Est il diplomé de quelque chose ? Ou a t il été formé ? (vérifier et regarder en quoi consiste ces formations). Pour nous, les personnes qui ont été formées à L’ENVA, au centre du bien-être animal, le centre Animalin de Catherine Collignon, Vox Animae , Animal University sont des personnes qui sont bien formées et qui ont les outils pour bien travailler.

2/ A t il son CCAD (ou les autres noms donnés récemment) ACACED : OBLIGATOIRE et est-il déclaré ?

3/ A t il une assurance ?

4/ Quel est la méthode éducative qu’il utilise ? Vous devriez comprendre en lui posant des questions et selon ses formations. Vous avez le droit de préférer la méthode traditionnelle mais soyez en informé au préalable;

5/ Vous comprend- il et s’adapte t il a vos attentes et besoins ou suit-il un process unique ? Acheter des forfaits de 10 cours n’est pas une bonne idée. D’abord parce qu’on ne sait jamais à l’avance si ces séances vont nous satisfaire (vous avez le droit de vous tromper d’éducateur), 3 séances peuvent suffire si vous travaillez bien entre les séances, parfois, il en faut 15. Vous pouvez aussi abandonner après 5 séances (cela arrive très souvent)…. Bref, une fois que vous avez payé le forfait, c’est trop tard. Pas de remboursement possible (à part quelques personnes très très honnêtes).

Éduquer un chien n’est pas compliqué. C’est plus difficile de bien faire comprendre aux propriétaires.

Chacun de nous a ses priorités et ses limites. C’est à vous de définir en famille ce que le chien aura le droit de faire ou pas et de vous y tenir : monter sur le canapé, dormir avec vous……. La famille doit rester cohérente

A mon sens, les commandes les plus importantes dans l’éducation sont :

  • Que le chien sache s’asseoir sur commande (quand c’est possible, selon la race)
  • Le rappel
  • Le STOP
  • La marche en laisse sans tirer
  • Le ‘A ta place’ (le chien doit aller dans son panier et y rester)
  • Le lâche

Dans notre application SOS PETS & Co, ne sont référencées que des personnes qui travaillent en positif dans le respect et le bien-être de l’animal et de son propriétaire.

Elles sont toutes déclarées, ont leur CCAD/ACCACED….,ont signées notre charte (disponible sur notre site internet), sont issues de formation que nous validons ou sont inscrites au MFEC (Mouvement Français des éducateurs canins). Lorsque les personnes nous contactent et ne sont pas issues de ces formations, nous avons un entretien téléphonique pendant lequel nous vérifions leur méthode de travail. Ce n’est qu’après que nous acceptons ou pas de les référencer. Certains travaillent très bien sans avoir été formé. Juste avec de l’observation et du bon sens.

Il est plus difficile de nous engager sur leur psychologie mais nous sommes confiants sur le fait qu’ils font de leur mieux pour s’adapter aux propriétaires et à leurs chiens.

Nous espérons que cet article vous aura permis d’y voir un peu plus clair dans les méthodes. Encore une fois, vous êtes libres de choisir la méthode qui vous convient le mieux.  Cet article n’a pas pour but de faire un procès mais d’essayer de vous présenter avec objectivité les différentes méthodes proposées. Nous espérons vous y avoir aidé.

Nous tenons à remercier Olivia et Luc, pour cette collaboration, un article super, rédigé avec bon sens, et expérience, qui vous permettra d’y voir plus clair dans la multiplicité des offres présentes sur le marché ! Que votre choix se porte sur des cours collectifs, ou individuels, choisissez un éducateur pour éduquer et un comportementaliste pour approfondir des problématiques plus complexes, trouvant souvent leur origine du côté psychologique… Soyez attentifs aux 5 points de vigilance énoncés;

Les liens utiles : Le site officiel / Le Facebook / L’Instagram / L’article de présentation CLIC / Rappel pour télécharger l’application : Appstore / Googleplay

On bouquine ?

100 clés pour dresser son chien

16 avril 2019

#Bouquine 

Comment faire de ton PadawanPoilu

Un vrai JEDI !

L’une des facultés de l’individu, que j’affectionne le plus, c’est son indéniable capacité à apprendre toute sa vie durant, pour peu qu’il en manifeste la volonté… Assidue dans cette philosophie de vie, j’apprécie d’acquérir de nouveaux savoirs ou compétences, qui s’intègrent dans mon quotidien, s’articulant ainsi, avec les acquis dont je bénéficiais déjà préalablement. Au même titre, je trouve salutaire, de prendre la peine, et le temps de remobiliser des acquis antérieurs parfois peu sollicités, afin d’en explorer les possibilités. En termes d’éducation, ce concept triadique, d’acquisition, de mobilisation et de remobilisation est au cœur de ma relation avec Queeny, car il ne me semble pas présomptueux d’affirmer que cette capacité à apprendre toute notre vie durant, peut également être observée chez nos boules de poils.

Bulles de savon Vacances

Clean Ears soin oreilles

2 février 2019

#Comme vous avez de grandes oreilles…

C’est pour mieux vous entendre, mon humaine !

 

Faire mine de ne pas nous entendre, c’est l’une des astuces de Queeny lorsqu’elle ne veut pas rentrer… Cela étant, pour garantir confort et bonne santé à nos boules de poils, l’entretien des oreilles est bien plus qu’un rituel soin et beauté, il s’agit d’un acte de première nécessité, lié directement au bien-être et à l’hygiène. Un acte préventif de maladies ou infections, qui peut lui éviter bien des tracas, s’il est effectué assidûment !

Le nettoyage des oreilles, une nécessité; 

Les passionnés Vacances

Profession Petsitter

29 janvier 2019

#Humaine passionnée 

La bonne étoile des 4 pattes…

 

SALUT NOUNOU….

Qu’est-ce qu’une nounou? Devenir nounou ? On vous dit tout … 

S’il est bien une chose qui nous déchire le cœur, c’est laisser notre boule de poils; malheureusement les contraintes de la vie humaine, entendons, principalement professionnelles, nous imposent de nous en accommoder, les obligations sont ce qu’elles sont, et on ne peut s’y soustraire. Lorsque l’absence est courte, poilu peut, dans la plupart des cas, se “débrouiller seul”, étant chez lui, avec ses affaires, ses habitudes, il est le maître pour quelques heures, à lui la meilleure place dans le canapé ! Vous pourrez découvrir un article sur mes astuces, avec Queeny en cliquant ICI. 

En revanche, lorsque l’absence est plus longue, il nous est parfois indispensable de … déléguer, si personne de notre entourage ne se porte volontaire, ou se trouve disponible; Il faut se tourne vers une personne extérieure à qui déléguer la prise en charge de poilu durant notre absence.

Bonnes adresses Nos tests

Aurorapets

27 décembre 2018

#Labonnedresse

Plus qu’une boutique ;

Un temple où mode et bien-être règnent en maîtres !

 

Vous connaissez déjà mon addiction au shopping, de fait, vous savez que je suis toujours à l’affût d’une bonne adresse. Cela étant, commençons par définir ce qu’est une bonne adresse ? !

Une bonne adresse en termes de shopping, c’est un site de référence, un lieu privilégié, un site sur lequel vous êtes certaines de trouver votre bonheur, une adresse qui se démarque des autres adresses selon ce sacro-saint concept : « ELLE EST UNIQUE, inégalé et inégalable… »

BadTime Les dangers

Les dangers des produits ménagers

3 octobre 2018

Vous avez des poilus mais vous rêvez d’une maison propre qui sent super bon… Comme je vous comprends !

Entre les poils qui s’amasse et se répandent partout dans la maison, dans tous les recoins et surtout sous les meubles, les petites traces de pattes sur le parquet et le carrelage après que poilu ait eu les pattounes mouillées (ou même carrément lorsque vous passez la serpillère !), le sable, la terre, les feuilles et autres brindilles qui entrent à l’intérieur via les coussinets ou les poils… bref, avoir un poilu, c’est aussi avoir à faire très souvent le ménage ! En long, en large et en travers de préférence…

Soins et prévention

T-shirt anti-stress

4 septembre 2018

Pour les poilus anxieux

 

Les raisons pour un poilu de stresser peuvent être très nombreuses, et les solutions contre ces stress sont toutes aussi nombreuses. Souvent à base de molécules chimiques, d’hormones de synthèse ou de plantes diverses, les solutions classiques se présentent la grande majorité du temps sous la forme de gouttes, comprimés ou encore colliers à porter.

Baby's life BabyDogBabyLove

Apprentissage de la propreté chez le chiot

23 août 2018

#BABYDOGBABYLOVE

La propreté… Où comment apprendre à faire dehors et demander pour sortir ?!

Quand on adopte un babydog, on sait que l’on va devoir faire face à l’apprentissage de la propreté… Vive la serpillère, les éponges, le savon noir et tout le toutim pour nettoyer derrière poilu !

Vacances

Poilu et les transports : on prépare les vacances !

10 juillet 2018

Les vacances arrivent, il est grand temps de penser préparation des voyages avec poilu !!!

Nous vous en avons déjà touché quelques mots l’année dernière, lors des articles sur la sécurité en voiture ou la préparation de la valise de poilu. Cette année, nous mettons un peu plus l’accent sur les transports et les bons plans pour vous aider à préparer aux mieux des vacances de rêves pour les 2 et les 4 pattes !

Vous êtes prêts ? Allez, en route ! Voiture, avions, train, bateau, transport en commun; … Bons plans, on vous dit tout !!

NatureLovers Soins et quotidien Soins et prévention Take care of me Winter is Coming

Miel de Manuka et Miel de Thym

22 mai 2018

Le pouvoir des abeilles au service des poilus (et leurs humains)

Il y a quelques temps, en regardant Super vétérinaire sur la chaine 23, je découvre l’utilisation du Miel de Manuka par le Dr Fitzpatrick pour des plaies ouvertes mêmes graves.

Ni une, ni deux, je me suis renseignée sur les bienfaits de ce fameux Miel de Manuka, et me suis rendue compte, qu’un de ces amis, le Miel de Thym, possédait le même type de bienfaits.

miel-manuka.jpg

Alors les petites abeilles, quels produits nous proposent-elles ? Quels bienfaits sont présents dans leurs précieux nectars ? Explications.

NatureLovers Soins et quotidien Soins et prévention Take care of me

Intégrer le bienfait des plantes dans la vie de poilu

10 avril 2018

Notre société actuelle encourage l’utilisation de produits chimiques pour notre quotidien que ce soit dans l’alimentation, la cosmétique et les objets de la vie courante. Pourtant, une prise de conscience s’opère petit à petit surtout pour nos chers poilus.

Pourquoi l’empoisonner avec un cachet ou une pipette antiparasitaire alors qu’il existe des solutions naturelles pour repousser lesdits parasites avec des plantes comme la citronnelle ou la lavande ?

Ou bien, pourquoi lui donner un traitement lourd contre l’arthrose alors qu’aujourd’hui il existe des mélanges de plantes pour diminuer la progression et faire passer la douleur ?

DIY pour créatifs NatureLovers Soins et quotidien

DIY Crème réparatrice et cicatrisante

18 mars 2018

Besoin d’une solution pour apaiser la peau de poilu (ou la vôtre) après une brûlure ou des démangeaisons excessives ? Besoin d’aider à la cicatrisation et l’hydratation de la peau après une blessure ?

Voici une recette de crème réparatrice et cicatrisante ultra-rapide à faire à la maison, avec un minimum d’ingrédients présents dans votre « trousse de secours naturelle ».

Alimentation BadTime Le coin des gourmands Les dangers NatureLovers Soins et quotidien

Obésité, surpoids… Comment l’aider ?

12 mars 2018

#RÉGIME ?

L’obésité chez Poilu, ou lorsque Poilu doit surveiller son popotin…

À la sortie des périodes festives, et plus largement de l’hiver… S’il est bien un constat pénible, c’est le celui qui nous foudroie lors du passage obligé sur la balance… C’est à ce moment précis que l’humaine déplore les raclettes à répétition dès que la température descendait d’un degré, les bûches accompagnées de chocolat, les 10 galettes des rois alors qu’une seule était symboliquement nécessaire….Bref, on récolte ce que l’on sème… Comme chaque année, l’humaine se lance alors dans une OPA de rééquilibrage des choses « Le fameux régime » pour se préparer à l’été.

La gourmandise n’est pas un vilain défaut lorsque l’on parvient à se modérer ; ce qui n’est pas toujours mon cas, on a beau dire, que l’essentiel étant de se sentir bien dans sa peau, lorsque vous en êtes arrivé au stade de devoir vous allonger systématique pour boutonner vos jeans… Le drapeau rouge est hissé ! Dans ce cas, on prend les devants, on diminue les quantités, on renforce l’activité physique, on se réconcilie avec le sport… et ça repart !

Les indispensables du Train-Train Winter is Coming

Comment choisir un bon dodo à poilu?

9 mars 2018

Poilu, une belle au bois dormant comme les autres !

Le sommeil, c’est sacré, pour nos poilus, il faut savoir que dormir est l’activité principale dans leur emploi du temps…

IMG_E1280Le chiot dort en moyenne 90 % de son temps, le chien adulte 65 % et le chien âgé environs 75 %, ce qui implique que contrairement à ce que l’on pense, poilu passe plus de temps au pays de Morphée que dans celui des actifs… D’ailleurs au passage, pourquoi associe-t-on Morphée au sommeil ? Car dans la mythologie grecque Morphée était une divinité à l’origine des rêves prémonitoires.

Rêves prémonitoires ? Comme demain c’est gamelle spéciale, ou grosse aventure ? Justement… Vous avez forcément déjà remarqué que votre chien s’agite dans son sommeil, remue les pattes ou la queue, en effectuant des petits bruits ou même en aboyant légèrement. Au départ, je pensais qu’il s’agissait de cauchemars, j’ai également constaté que ces « agitations » du sommeil se manifestaient davantage après une journée intense, lorsque ma poilue semblait vraiment fatiguée, lors de ses sommeils de plomb.

Dog's Mom Life Lifestyle/ Inspiration

La “niche” d’intérieur !

3 février 2018

#Rencontre de deux “écoles”…

 

On fait le point, pour mieux comprendre !

Pensée de DogsMom.jpg

La niche d’intérieur, ou autrement appelé; niche, chenil, cage, boîte, maison, enclos, .. bref, j’ai vu une multitude de noms défiler pour nommer le même objet …

Une niche d’intérieur, qu’est-ce que c’est ? 

Nous connaissons déjà tous la niche extérieure, petite maison, placée dans le jardin et destinée à Poilu; ces usages sont multiples, abriter poilu par temps de pluie, lui procurer un lieu au frais et personnel dans le jardin, mais dans certains cas, ces niches constituent son habitat principal, interdiction pour poilu de dormir dans la maison.

La niche d’intérieur, son homologue, suit le même concept, c’est une boîte, cage ou plus récemment meuble pouvant être fermé et destiné exclusivement à poilu, à la seule différence, que le dispositif est placé dans la maison et non à l’extérieur.

Notons que certaines personnes utilisent également ce type de dispositif dans la voiture, en les positionnant dans le coffre. 

Les dangers Winter is Coming

Poilu et les maladies d’hiver

30 janvier 2018

Poilu peut-il prendre froid ?

Virus et cie…

Une petite grippe… une gastro… et avec ça vous prendrez quoi d’autre ?

L’arrivée de l’hiver rime aussi avec l’arrivée de deux ou trois petites choses dont on se passerait bien : le coup de froid avec son mal de gorge, le rhume ou la bronchite. Et c’est sans compter sur les beaucoup plus redoutables, j’ai nommé les 2 G : la Grippe et la Gastro ! Que le premier, ou la première, qui ne fuit pas les gens contaminés ou potentiellement contaminants lève la main ! Personnellement, c’est ma hantise… surtout la gastro : je l’ai en horreur comme tout être vivant ! Le coup de froid c’est une chose, on fait avec, mais les 2 G… c’est beaucoup, beaucoup, beaucoup moins cool. Pour la grippe, y’a l’option vaccination si on entre dans les critères de personnes à risque, mais la gastro… on ne peut compter que sur son instinct de survie et son lavage maniaco-maniaque des mains pour l’éviter !

love inall forms.jpg

Soins et prévention Take care of me Winter is Coming

Les compléments alimentaires pour booster poilu

24 janvier 2018

#Faire face à l’hiver

L’hiver : ses virus, son froid, sa déprime passagère avec les journées courtes… Qui n’a jamais eu un coup de blues ou une petite période de déprime à l’approche de l’hiver ? Qui n’a jamais eu droit à une petite perte d’énergie ? Nombreux sont ceux qui entament de petites cures pour se booster, afin de faire face en cette période hivernale !

love inall forms.jpg

Et les poilus ? Eux aussi doivent affronter le froid et les virus ! Tous ne sont pas en super forme au moment du changement de saison automne/hiver.

Les changements de temps, de luminosité, d’heure (même si ce n’est qu’une heure de décalage, certains sont perturbés…), tout cela contribue à faire de nos poilus des petits grognons, des petites boules de poils cherchant la chaleur d’un plaid ou un bon panier douillet. La luminosité plus faible les rend, eux-aussi, moroses… bref, l’hiver, et ses changements, les touche aussi !

Voici nos petites astuces qui permettront à poilu (surtout s’il est un peu fragile) de traverser l’hiver sans virus et en pleine forme !

Ma salle de jeux Winter is Coming

Les jeux d’intérieur, en hiver que faire?

10 janvier 2018

En hiver, la distraction, c’est la galère !

Il est une réalité simple, l’humaine n’affectionne pas le froid ; si on ajoute à la configuration que malgré le froid qui règne dehors, poilu a continuellement besoin de se dépenser et de s’occuper ; on en arrive facilement à la conclusion suivante que ; soit l’humaine apprend à aimer le froid, soit elle trouve des activités occupationnelles qui permettront à poilu de se dépenser ou de compenser la diminution de cette dépense énergétique, en s’occupant avec des activités stimulantes intellectuellement, et ce, afin d’éviter le supplice de rester des heures durant à l’extérieur… dans le froid.

En hiver, que ce soit pour vous, ou pour poilu, rester des heures durant à l’extérieur, c’est parfois beaucoup plus compliqué que durant les trois autres saisons, que nous connaissons le reste de l’année. Entre neige, pluie, rafales de vent, gel, givre, verglas, et températures négatives… Les moments de distractions extérieures peuvent être sacrément contrariés par les conditions météorologiques.

Cependant, poilu, petite boule d’énergie a besoin de bouger, il ne peut pas se contenter d’une simple ballade, il ne comprend pas cette soudaine transition, ce chamboulement du programme distractif habituel.

Alors que faire ? Comment concilier le besoin d’occupation de sa boule de poils et les aléas météorologiques qui recommandent de limiter les sorties ? Que faire avec poilu, lorsque le temps ne permet pas de sortir ?

Fashion Week Winter is Coming Wishlist WoofMas- New Year

Wishlist manteau

7 janvier 2018

#SORTEZCOUVERT

Manteau Or Not manteau, chacun son choix, ou dirons-nous sa nécessité…

L'hiver sors couvert !.jpg

D’autant, qu’ôtez moi l’ombre d’un doute… Nos poilus ne vivent pas à l’état sauvage, dans la nature… Ils sont quotidiennement (excepter les promenades) dans un environnement de vie confortable, au chaud,… En hiver, ils n’ont pas à chercher un abri leur permettant d’éviter l’hypothermie… Car oui, un chien peut, lui aussi, mourir de froid !

Ainsi, poilu domestiqué, est accoutumé à son confort, celui-ci incluant une chaleur corporelle constante… qui le rend dès lors plus sensible aux changements de températures, et surtout, au grand froid de l’hiver.

Notons que certains poilus sont plus fragiles que d’autres, niveau santé, niveau taille, niveau prédispositions liées à leur race elle-même.

C’est pourquoi, un manteau, en certaines circonstances peut être appréciable pour votre boule de poils car pour ceux qui ont les poils ras, coupés,… tondus… Winter is coming peut être synonyme de gastro…

BadTime Les dangers WoofMas- New Year

Faire le sapin avec poilu

5 décembre 2017

#Prévention

Mon beau sapin, roi des forêts…

Une tradition depuis le XVe siècle des fêtes de fin d’année ? Le Sapin de Noël bien sûr !

Associé aux cadeaux et à la crèche, le Sapin de Noël est synonyme de fêtes, d’amour, de famille, de beauté, de joie pour bon nombre d’entre nous. La tradition veut qu’il soit décoré en famille, avec de jolies guirlandes, des nœuds, des boules de Noël… il doit être éblouissant !

Un Noël sans sapin ça serait un peu triste non ? Et surtout, sans sapin, comment le Père Noël et son ami poilu (oui, on n’y pense pas tous, mais je suis certaine que le Père Noël à un petit poilu qui amène les cadeaux aux petits poilus de nos maisonnées) pourrait savoir où mettre les cadeaux de Noël ?

Dog's Mom Life

Quand Poilu est-il en droit d’exprimer ses sentiments; apprécier ou non, bouder, faire des choix …?

15 novembre 2017

#Dog’s Mom Diary / Introspection 

 Pensée de DogsMom

Oui, non, peut-être, pff parfois, ils m’embrouillent !

 

Nous sommes nombreux à insister sur l’importance d’accorder davantage de droits à nos boules de poils, nous rêvons d’une législation claire et revisitée, qui non seulement concernerait leur protection, mais surtout leur accorderait une reconnaissance légitime par des droits communément admis dans notre société. Ce qui impliquerait également de plus lourdes sanctions lorsque ces droits sont bafoués !

On peut très souvent lire que Poilu est un membre de la famille, que Poilu est le second ou le troisième enfant d’un couple; pour d’autres, les enfants devenus grands ont tous quitté le nid, Poilu est devenu le pilier qui panse cette absence, si NOUS le percevons comme le ciment de la famille, sachez que pour d’autres,  il est aussi dans l’imaginaire population,  … “UN ÉLÉMENT “ pour sombrer dans ce beau cliché, qui cependant illustre bien le phénomène: “la maison, le monospace, les deux mômes et le chien…” Clichés qui mènent souvent à des dérives, abandon, manque d’attention, violences à croire que pour être heureux, certains pensent encore qu’il faut ressembler à une pub des années 70 !

BadTime Les dangers

Ça déménage !!!

25 août 2017

Déménager… ou comment préparer poilu à changer de niche humaine !

Il y a quelques temps, nous avons enfin dit Adieu à Paris, son stress environnant quotidien, ses rues pavées, ses grands immeubles partout, sa pollution étouffante, et ses parcs interdits aux chiens ! Déménagement prévu : Bonjour l’air pur, le lac, les grandes étendues d’herbes vertes, le petit bois, la jolie petite ville. Bref, le bonheur de retrouver ma région natale ! Et pour Luna, bye bye les week-end et vacances au vert…. puisque ça allait devenir sa nouvelle vie !!

Une nouvelle vie qui s’annonçait donc belle et joyeuse pour elle ! Enfin de grandes balades dans l’herbe tous les jours ! Le rêve pour elle qui était toute triste à chaque fois qu’elle voyait un bout d’herbe à Paris, sans pouvoir y mettre les pattes (et autant vous dire que ça me déprimait aussi de ne pas pouvoir la faire courir, jouer, la voir vraiment heureuse à l’extérieur). Elle déprimait à chaque fois que l’on revenait sur Paris après un week-end au vert (quand elle mettait une patte dans l’appart après le voyage, elle soupirait, puis faisait la tête pendant 2 jours, et ne voulait même pas voir et dire bonjour à ses copains dehors).

Dog's Mom Life WoofMas- New Year

Comment aider Poilu à ne pas avoir peur ? Mes astuces…

13 juillet 2017

#Dog’s Mom diary

car en chaque poilu sommeille un gros bébé Poilu !

On a tendance à penser, à tort, qu’un Poilu est peureux uniquement parce qu’il a connu la maltraitance, qu’il a eu un début de vie difficile, qu’il a été agressé, qu’il a vécu dans un environnement familial hostile ou répressif mais ce n’est pas toujours le cas. Poilu peut simplement avoir de petites peurs en lien à des situations ou des objets particuliers. Les peurs peuvent être liées à la personnalité de Poilu, certains sont plus sensibles que d’autres…

Loin d’être une poule mouillée ou d’avoir vécu une enfance “poileuse” difficile, Queeny a malgré tout, comme beaucoup de poilu, certaines peurs… ou du moins elle en avait lorsqu’elle est arrivée à la maison. De fait, lorsque ses peurs se manifestent, c’est parfois, panique à bord, il me fallait donc trouver des alternatives pour l’aider à les surmonter, ou pour l’apaiser dans ces moments, et ce, que je sois présente ou non lorsqu’elles surviennent !

Dogfriendly Vacances Winter is Coming

Faisons la valise de Poilu, pour les vacances !

2 juillet 2017

#En route pour les vacances …

L’humaine, je crois que les copains sont presque sur le départ des vacances!

Nous aussi, Queeny, on part en vacances ! 

L’humaine, et si on les aidait en faisant nos valises ensemble?

Excellente idée, nous sommes des championnes de la valise, vous allez voir, on va vous aider … Action // Réaction !

Pour commencer, à vos valises …

Dans le cas de Queeny, j’ai opté pour un sac de voyage, plus facile à ranger dans le coffre !

IMG_1730.JPG

L’humain ça y est, j’ai regroupé mes affaires ! Hop dans la valise et on s’en va ! 

Hum… Queeny, il y a autre chose à mettre dans la valise que tes jouets, non?

Tu as raison, il y a les friandises aussi… mais ça, on les mettra dans la tienne, moi je manque de place !

Que faut-il prendre dans la valise de Poilu pour les vacances ?

On bouquine ?

Des livres pour petits d’hommes qui ont du “chien” !

28 juin 2017

#Petits d’hommes … aiment les Poilus…

Notre sélection de livres pour enfants, du tout-petit d’homme à l’adolescent !

Toujours, autour de l’univers des “poilus” 

 

 

L’humaine, où on va ? On va faire du shopping ? 

Oui Queeny, on va acheter un cadeau pour l’anniversaire de petit d’homme ! Tu sais c’est ce samedi, dans le jardin de Tati Caro ! 

Super ! il va y avoir du gâteau, et un barbecue ?

illustration queeny

Je crois mais peut-être pas pour toi, si c’est au chocolat ! … Gourmande!

Et l’humaine, je sais ce qu’on va lui acheter … UNE BALLE ! Pour jouer avec MOI ! 

Huhum… il n’est pas du tout égoïste ton cadeau… je pensais à un livre MOI !

Non, l’humaine, tu crains, si tu lui offres un livre, il ne jouera pas !!

Non, mais il te racontera une histoire, ça ne te fera pas de mal de t’instruire ! 

 

Quels livres offrir à un petit d’homme, poiluaddict en devenir ?

Entre ludique, pédagogique dans sa finalité didactique, instructif, narratif mais surtout, informatif…

Dogfriendly Vacances

Camping avec Poilu, les indispensables !

27 juin 2017

#Séjour dans la nature

En route pour l’aventure !

illustration queenyL’humaine, on a encore été recalée pour Koh Lanta … C’est la faute de Brogniart, je te dis qu’il préfère les chats ! 

Je sais Queeny, mais ce n’est pas grave, on va faire du camping, pour nous ça sera pareil ! 

On va dormir dans le jardin ? 

Non, on va camper dans la nature ! 

Si tu ne vas à Koh Lanta, Koh Lanta viendra à toi… 

L’humaine, il va falloir nous équiper ! Bivouac, Camping… Nous voilà !

Baby's life BabyDogBabyLove

100 fiches pour éduquer son chiot

23 juin 2017

Petite aide pour l’arrivée de baby dog et son éducation

00

 

 

 

 

Il n’est pas rare à l’arrivée de Baby dog d’avoir des doutes ou de carrément prendre peur rapidement avec certains comportements, de ne pas savoir trop comment faire pour les règles simples d’éducation, d’agir d’une certaine façon face à mini poilu sans savoir si on fait bien ou mal…  Mais rassurez-vous, il est tout à fait normal de se poser plein de questions !! Nous nous en sommes tous et toutes posés à l’arrivée de notre (ou nos) baby dog !

D’ailleurs, il est aussi courant de laisser passer beaucoup de petites choses devant une mini boules toute mignonne, rigolote, et qui sait parfaitement comment obtenir de vous ce qu’elle veut dès son plus jeune âge ! Le problème ? Les comportements acquis bébé deviennent très vite des habitudes… et pour certains, des mauvaises habitudes…

Il est donc important dès l’arrivée à la maison de baby dog d’instaurer quelques règles, et de commencer son éducation le plus tôt possible afin que tout se passe bien, et que tout le monde soit heureux et vive en harmonie.

Pour cela, nous vous avons dégoté un petit livre très sympa, ludique et avec un prix tout doux, pour accueillir, comprendre et éduquer bébé poilu :

100 fiches pour éduquer son chiot, édition « Animaux de compagnie » de chez Marabout, 6€90.

BabyDogBabyLove Welcome Baby dog

Un nouveau Poilu à la maison !

22 juin 2017

 

Présentation de baby dog ou chéri dog à vos poilus

00

 

 

 

 

Coucou ma chérinette, dans 1 petit mois, tu vas avoir une petite sœur !!!

Je vais avoir quoi ? Une petite sœur ?

C’est quoi ça « une petite sœur » ?

Mam’s, qu’est-ce que t’es en train de préparer ?

 

Une petite sœur, c’est un petit poilu comme toi, mais bébé !

Comme un copain que tu auras tout le temps à tes côtés !

 

Ok… elle a dit « copain », ça me plait ça « copain » !

Il est où le copain Mam’s ! Je le vois pas !

Elle va s’appeler Nalie, la petite sœur !

Je ne connais pas de Nalie moi… hum…bizarre…

Quand on a déjà un poilu à la maison, et que nous prévoyons l’arrivée d’un petit nouceau, quelques questions se posent toujours dans la famille : Comment va réagir mon poilu à l’arrivée d’un nouveau compagnon ? Comment puis-je le préparer ? Comment les présenter ? Faut-il les mettre ensemble tout de suite, les faire dormir, manger, sortir ensemble ?

Antiparasitaires prévention et information Les dangers Vacances

Maladies des Tiques et Puces

21 juin 2017

 

Quand le printemps/été (et automne) peut devenir cauchemar n°4

 

Les puces et tiques, à l’arrivée des beaux jours, durant toute la belle saison et jusqu’à l’arrivée des premiers jours de froid (oui, la période des tiques est longue…), on ne peut pas y échapper… Tous les ans, ça recommence ! Les bestioles ressortent pour notre plus grand malheur !!

Nous vous avons déjà présenté il y a quelques temps tout notre attirail naturels contre les puces et les tiques, donc nous n’allons pas vous en remettre une couche aujourd’hui, vous allez comprendre de vous-même, en lisant la suite de cet article, que c’est important d’avoir une bonne protection anti-puces et anti-tiques !

Parce que, oui c’est bien de protéger, mais c’est encore mieux quand on comprend pourquoi il faut vraiment protéger poilus des attaques et des invasions de bestioles !

C’est une chose d’avoir des envahisseurs qui trottent sur le corps de poilus (et dans votre maison pour les puces), mais c’en est une autre, beaucoup plus grave, lorsque ces envahisseurs transmettent des maladies !

Vous aurez probablement tous entendu parler (surtout ces derniers temps) de la célèbre maladie des tiques : la maladie de Lyme. Mais c’est loin d’être la seule… malheureusement…

BabyDogBabyLove Welcome Baby dog

Et si on choisissait notre baby dog dans une foule de babies?

20 juin 2017

Rencontre et choix du chiot dans la portée

00La rencontre avec son bébé, il paraît que c’est magique ! Personnellement, je ne connais pas encore ce sentiment version « rencontre de son bébé humain »… ça viendra… En revanche, je connais bien la rencontre de baby dog et le sentiment l’accompagnant ! Une évidence…

D’ailleurs, ce sentiment est tout aussi vrai lorsqu’il s’agit de la rencontre de chéri dog (déjà adulte) au refuge par exemple…

Lorsqu’on est sûr de soi (et il faut l’être ! non négociable ! un poilu, c’est pour la vie !), qu’on va se lancer dans l’adoption d’un bébé, que la race ou le type de caractère dominant est déterminé (cf article #1), le sexe (mâle ou femelle ?), il faut passer par une étape cruciale : le choix du bébé parmi ses frères et sœurs…

« Choix cornélien que le choix d’un chiot ! » – me direz-vous ?

%d blogueurs aiment cette page :