My Queen et les associations On bouquine ?

Dans l’enfer du trafic animal

Dans la série bouquine incontournable pour ceux qui aiment sortir la tête de l”aspect édulcoré médiatiquement répandu de la relation humain/animal.

Cette vague ambiante qui occulte trop souvent l’envers des décors; dans l’enfer du trafic animal de Brigitte Piquet-Pellorce est l’incontournable cri de vérité qui doit largement se diffuser.

Voilà ce que j’en retiens…

Ce qu’une minorité montre, n’est pas ce qu’une majorité vit

Je vous explique pourquoi dans cette présentation d’un ouvrage bouleversant qui ne peut laisser indifférent.

La maltraitance et la négligence ont déjà été abordées sur le blog; une rubrique association est d’ailleurs à votre disposition; mais il s’agit ici de vous proposer un ouvrage témoignage, et non une fiction.

Un ouvrage qui regroupe l’exposition de cas concrets et vécus, et qui invite à une analyse réflexive beaucoup plus centrée sur la réalité de la condition animale dans notre pays. La face non immergé de l’iceberg. Certes; en apparence, les choses bougent, évoluent, les réseaux sociaux et la médiatisation mettent en lumière de belles actions et plébiscitent de beaux duos. Cependant, dans l’ombre des vérités dérangeantes sont encore trop souvent occultées et pourtant, toujours d’actualité !

Brigitte Piquet-Pellorce, dans l’enfer du trafic animal, 23 ans au cœur de la cellule, anti-trafic. Paru aux éditions Christine Bonneton, sous l’égide de Losange éditions; publié le 3 février 2022; dont la préface a été rédigée par Brigitte Bardot.

Présentation de l’éditeur;

En janvier 1992, Brigitte Piquet-Pellorce accepte la proposition de la présidente de la SPA de rejoindre l’association et d’y créer une cellule anti-trafic afin de lutter, dans un premier temps, contre les vols de chats et de chiens pour les laboratoires, puis pour combattre le trafic des animaux de compagnie.

Des milliers de commerçants animaliers travaillent dans l’illégalité avec la bénédiction, voire la complicité des pouvoirs publics. Des milliers de chiennes sont détenues dans des usines à reproduction, véritables machines à faire des petits, maltraitées et usées par les proxénètes cynophiles. Des milliers de chiots sont arrachés trop jeunes à leur mère, transbahutés sur les routes d’Europe, bourrés d’antibiotiques pour arriver sans trop de casse à destination d’où ils sont vendus, de préférence, à flux tendu. Non socialisés, souvent malades, laissés sans soins, harcelés toute la journée au travers des vitres des animaleries, générant des troubles de comportement de plus en plus fréquents, ils sont perdus dans un monde dont ils n’ont pas les codes. Des milliers de ces animaux engorgent les refuges des associations de protection animale qui sont devenues, malgré elles, le service après-vente de ces marchands de vie.

Brigitte Piquet-Pellorce raconte 23 ans de lutte, de procès, de scandales, et, au-delà, dévoile la face sombre de l’homme.

Un récit témoignage;

On plonge dans le vif par l’introduction du parcours de vie de son auteur; et son engagement sans failles à la cause animale; son plongeon le premier janvier 1992; lorsqu’elle accepta de travailler à temps plein pour la cause en créant la cellule anti-trafic de la SPA, initialement conçue pour éradiquer les vols de chats et chiens pour les laboratoires; cette lutte s’est entendue; les cas les plus variés et fréquents y sont ensuite présentés successivement, sous forme de chapitre unique;

Les thématiques abordées sont liées à l’expérimentation animale; comme dans le chapitre Dog Connection; ou encore, le vol d’animaux, arrachés à leurs familles; les combats de chiens;

Voici un extrait qui m’a particulièrement retourné; Un éleveur peut scrupuleux, envoie des missives publicitaires à des laboratoires pour vendre ses chiens ” les chiens proposés sont âgés de huit mois à sept ans, de diverses races, mâles ou femelles, et le prix est à débattre entre 1500 et 3000 francs suivant le poids de l’animal. L’éleveur précise qu’ils sont sociables et peuvent être manipulés sans problème, que les chiens tout-venant et bâtards sont de très bonne qualité. il peut même produire des races spécifiques aux besoins des vivisecteurs.”

Brigitte Piquet-Pellorce, Dans l’enfer du trafic animal; p63, chapitre Frédéric G vs Frédéric G.

Mais pas seulement, car la maltraitance et le trafic dépassent les frontières de “la pseudo bienveillance médicale liée à la recherche”. Elles concernent également des particuliers collectionneurs ou opportunistes sans morales; des éleveurs sans autorisations ou qualifications; qui détiennent des chiens dans des conditions ignobles, usines à chiots; trafics et vols; du signalement, en passant par l’enquête et la conclusion par le jugement ou des peines délivrées; les cas sont minutieusement étayés;

La réalité du terrain

Une autre réalité est mise en exècre dans ce livre “témoignage” bien souvent les forces de l’ordre, ne sont pas spécialisées dans ce type de problématique; à savoir le vol d’animaux, les trafics et le devenir de ces chiens arrachés à leurs familles; que deviennent-ils ? à quoi vont-ils servir ? que va-t-on leur faire subir ? d’où, la cellule anti-trafic, est plus au fait des réseaux existants et plus alerte pour en démanteler de nouveaux.

Au mieux, un chien volé se retrouvera chez un particulier qui psychologiquement instable, après un coup de cœur, le prendra pour le sien; c’est horrible, mais ce n’est pas le pire; combats de chiens, reproduction forcée, expérimentation, torture, …

L’homme est un être cruel qui révèle le pire de sa nature dans les cas présentés; l’appât du gain n’a aucune limite, la morale est utopiste et la prise en considération de l’attachement d’un humain pour son chien est une notion dont ces montres sont totalement dépourvus; même si ce livre, permet aussi de mettre en lumière le manque de moyens qui conduit à des affaires non élucidées comme dans l’affaire russe.

Il faut aussi évoquer l’aspect élargie et les maillages entre différents états; ces trafics sont présents partout en France mais bien souvent, ils impliquent également des connections à l’étranger.; des pays de l’est, à l’Espagne, le trafic ne connait pas de frontières ou d’espaces infranchissables.

Enfin, ne pensez pas que le trafic ne touche que les chiens et les chats; les animaux de ferme et les équidés sont également abordés lors des enquêtes menées par l’auteure du livre.

Mon avis ?

C’est un livre dur, parce que lorsque l’on aime les animaux, et plus spécifiquement les chiens, car il est souvent question d’eux dans cet ouvrage; pénible et révoltant; de fait, il est normale que la colère et la rage vous envahissent; cependant, il faut savoir, à un moment donné, nous sommes adultes; il faut ouvrir les yeux sur la réalité et sortir de sa bulle. Pour mieux identifier; pour cerner les comportements douteux; il faut s’immerger et prendre connaissance des pratiques des trafiquants.

Enfin, pour saluer le courage de ceux qui s’engagent dans ce combat sans fin, telle que l’auteure de ce livre; il faut écouter les témoignages et relayer les informations, contribuer à la prévention. J’ai apprécié ce livre, sans langues de bois, qui relate les faits, informe sans dissimuler, place en lumière les difficultés de la lutte, sensibilise également sur le sort de ses sans voix, victimes potentielles facile à malmenées car dans l’incapacité de dénoncer;

Un livre que je recommande vivement à tous ceux qui veulent sortir la tête des paillettes; tous ceux qui veulent voir au-delà du monde sécurisant qu’ils ont construit avec leur boule de poils; tous ceux qui s’intéressent à la cause animale, qui y sont sensibles ou qui envisagent d’y prendre part.

Une législation qui change …

Des débats houleux à l’assemblée et au Sénat qui menèrent … à une série de mesurent qui sont vouées à entrer en application dans les prochaines années; celles-ci sont liées à la loi n°2021-1539 promulguée le 30 novembre 2021 et visent à lutter contre la maltraitance animale et conforter le lien entre les animaux et l’homme. Les mesures visent à contrôler et encadrer; ainsi, pour limiter les achats impulsifs et prévenir les abandons, la vente d’animaux de compagnie en animalerie sera interdite à partir de 2024; les offres de cession sur internet (on pense évidemment au bon coin) seront strictement encadrées; un certificat d’engagement de connaissance, assorti d’un délai de réflexion de sept jours entre la délivrance de ce certificat et l’achat ou le don de l’animal devra être signer par les futurs propriétaires.

Aussi, les NAC sont davantage considérés et protégés; tout comme les équidés ou les poneys dont la présence sera interdite dans les manèges à poneys, attraction que l’on retrouve fréquemment dans les foires ou fêtes publiques dans les villes et villages.

Les sanctions seront alourdies pour les actes de cruauté, maltraitance, sévices ou zoophilie. Enfin, les animaux sauvages ne pourront plus se produire; dans les émissions de variétés ou de jeux télévisés (fort boyard) à partir de 2023; dans les delphinariums en 2026; et dans les cirques itinérants en 2028.

Plus d’informations dans cet article de l’OBS

Demain ?

Aujourd’hui les choses changent mais les trafiquants trouveront toujours une porte, une faille dans laquelle se faufiler pour continuer à exploiter les animaux, pour malmener le lien qui nous unis à eux; pensez-vous qu’ils s’arrêteront parce que la législation change ? Ils trouveront, dans l’ombre, d’autres moyens, … Nous sommes tous garants d’un mieux pour les animaux, pour cela, il faut ouvrir les yeux et rester alertes. Ce livre peut éveiller les consciences, peut nous encourager à être plus vigilants; sur les conditions d’élevage; les comportements douteux; les provenances incertaines;

Les liens utiles :

Pour acheter le livre “dans l’enfer du trafic animal” : Sur le site officiel des éditions Christine Bonneton / Fnac / Amazon / leslibraires.fr / et bien évidemment, chez vos libraires de proximité sur simple commande. Celui-ci est vendu 17.90 euros.

Pour s’informer sur la lutte anti-trafic menée par la cellule de la SPA; une page spécialement dédiée sur le site officiel SPA / Pour signaler une maltraitance sur le site officiel.

Queeny & L'humaine
Queeny & L’humaine

𝘘𝘶𝘦𝘦𝘯𝘺, 𝘤𝘳𝘰𝘪𝘴𝘦́𝘦 𝘈𝘒𝘈 𝘱𝘢𝘶𝘱𝘪𝘦𝘵𝘵𝘦 e𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦 💬𝙵𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚛𝚒𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝙳𝙸𝙰𝚀 𝚎𝚗 𝟸0𝟷𝟼 𝗥𝗲́𝗱𝗮𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗕𝗹𝗼𝗴 & 𝗠𝗮𝗴 𝟭𝟬𝟬% 𝗗𝗼𝗴𝗺𝗼𝗺𝘀 ◽Dღɢℓɨƒєsтγℓє / Иєωs◽ 𝑅𝑢𝑏𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝ℎ𝑎𝑟𝑒𝑠 : 𝑊𝑖𝑠ℎ𝑙𝑖𝑠𝑡, 𝑏𝑜𝑢𝑞𝑢𝑖𝑛𝑒, 𝐷𝑜𝑔𝑠𝑚𝑜𝑚𝐿𝑖𝑓𝑒,..

,

You Might Also Like...

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :