Browsing Tag

Livre

Another pets in wonderland My Queen et les associations On bouquine ?

Les métamorphoses de Camille Brunel

16 août 2020

#Bouquine

Un incontournable de la remise en question ;

Les métamorphoses, second roman de Camille Brunel, paru le 27 août 2020, chez Alma Editeur, 208 pages ;

Au sujet de l’auteur ; né en 1986, Camille Brunel a publié en 2018, également chez Alma Editeur, la guérilla des animaux (grand prix SGDL du premier roman 2019). Il est également l’auteur de deux essais : Vie imaginaire de Lautréamont (Gallimard, 2011) et Le cinéma des animaux (UV Editions, 2018). Il sortira à la rentrée un roman young adult animaliste chez Casterman, Après nous les animaux, collection « roman grand format ».

Crédit photographique © Coline Sentenac

Présentation de l’éditeur;

“Dans le jardin d’Isis (jeune femme végane, ultra connectée, animaliste) apparaît une grue Antigone, bel oiseau étranger à l’Europe. Très vite se multiplient d’autres apparitions insolites, allant de pair avec d’inexplicables disparitions d’hommes et de femmes. Le monde se dérègle et se peuple d’un bestiaire stupéfiant : c’est le début d’une étrange pandémie qui transforme les humains en animaux et confronte nos sociétés à un retour définitif à l’état de nature. Témoin de la métamorphose des membres de sa famille et de ses proches, Isis parviendra-t-elle à faire face à cette épreuve qui met à mal ses propres convictions”.

Camille Brunel revient avec un deuxième roman détonnant. En hommage à Lautréamont, il pense de manière originale le monde contemporain, tirant les ficelles jusqu’au-boutistes des travers de notre société. 

Source: Alma editeur

Je suis rarement si réservée, positivement parlant, quant à mon appréciation d’une œuvre littéraire, une part de moi est déconcertée, et je pense que c’est l’effet escompté, par la conceptualisation d’un tel phénomène, pour être honnête, j’ai toujours nourri une aversion craintive certaine pour la science-fiction, cependant, l’ouvrage ne peut pas vraiment y être apparenté, car le propre du genre est d’esquisser une explication plausible scientifique à un phénomène, ce qui lui confère en quelque sorte une certaine crédibilité ou du moins légitimité relative au récit . La science-fiction d’hier peut s’avérer le quotidien de demain, comme nous l’a allègrement démontré l’histoire ;

En ce sens, où placer ce roman ? c’est justement ce qui peut sembler déconcertant, il y a énormément de réalisme dans la causalité des événements, car ce ne sont ni plus ni moins que les travers sociétaux que nous nous efforçons, bien loin du bon sens, d’appliquer dans notre quotidien. Cependant, le roman est empli d’un imaginaire exponentiel au fil des pages, et ce, jusqu’à la chute.

C’est donc un « OLNI » Objet littéraire non identifié, à mi-chemin entre le pire et le meilleur des avenirs auquel on puisse aspirer ; Cela étant, j’ai apprécié, car nous avons besoin d’être bousculés ; le roman sort des sentiers battus et ouvre une multitude de fenêtres menant sur nous-même.

Là vous vous demandez, à juste titre, pourquoi je parle de fenêtres et non de portes; c’est vrai, souvent on évoque les portes; mais on regarde par la fenêtre, c’est l’exploration possible de ce qu’il y dehors mais aussi, cela implique que l’on puisse également regarder ce qu’il y a à l’intérieur, et plus objectivement, se visualiser tant à l’intérieur qu’à l’extérieur; en revanche, la porte quand on la prend, c’est généralement pour sortir … Ce roman est trop intéressant pour se contenter d’une entrée VS sortie dans notre quotidien !

Evidemment, au fil des pages, je me suis questionnée ; serais-je devenue bestiole ? Quel animal aurais-je pu incarner, dieu me garde d’être un chat, je suis une fille à chiens … tout au mieux un loup, tout au pire, un basset artésien… Tout est-il que la thématique centrale que j’ai sciemment pu extraire de mon esprit embrouillé post-lecture, c’est le traitement infligé aux animaux, cette supériorité propre à la race humaine, en ce sens, le roman peut alimenter de nombreuses réflexions personnelles. Je sens d’ici mes neurones malmenés durant plusieurs jours… mais, c’est un mal pour un bien …

Sous couvert apocalyptique, malgré l’effusion d’espoir jusqu’à la dernière seconde, on en vient à se demander, si finalement, cette surréalité, ne serait pas la clé d’un salut globalisé ; c’est l’apocalypse du genre humain, la fin d’un chapitre mais pas celle du livre ; ainsi naquit l’ère animale… Serait-ce pire ? Il faudrait le vivre pour le savoir ; il y a beaucoup de choses que j’envie à Queeny, la désinvolture d’une existence où tu peux « pisser » n’importe où, bon gré de ton envie, sans te soucier d’un quelconque passant qui pourrait entrevoir tes fesses… les animaux ne serait-il pas plus heureux sans nous ? Très certainement que si… Ne serions-nous pas plus heureux à vivre comme eux ? Assurément.

En gros, dans ce monde nouveau, ce n’est pas forcément le chaos qui prédomine, c’est peut-être tout simplement une nouvelle approche d’un monde plus équitable ; redistribuer les cartes pour mieux reconstruire ; et ainsi, mieux vivre.

On perçoit les préoccupations de l’auteur, la déconnexion de l’individu au monde, depuis que les réseaux ont gagné le monopole de notre attention, qui semble parfois bien limitée ; l’usurpation du leadership humain, on ne mangerait pas les animaux en sachant qu’il s’agit d’humain « métamorphosés », alors pourquoi le faire aujourd’hui ? Cette prise de conscience vegan, qui a déjà fait son chemin dans mon quotidien, il y a quelques années est consolidée par ce contenu ; enfin, la perception d’instinct, écraserais-je ma mère si animalisée, je me sentais menacée par sa présence ; on en vient à se demander si finalement, notre perception même de la menace animale n’est pas exagérée ; Combien d’entre nous n’écrase pas une araignée innocente au lieu de la laisser tout simplement passer ; sans tenir compte de l’incontestable « les petites bêtes ne mangent pas les grosses ».

C’est donc un roman qui bouscule, dans le bon sens, il sera très certainement plus efficace que les discours trop théoriques pour les récalcitrants car il permettra aux lecteurs de s’identifier, de se projeter, en tentant d’anticiper sa place dans cet univers « romanesque », tout en reconsidérant celle qu’il occupe dans le monde réel, au moment où, il tient cet écrit entre les mains… Après libre à lui de le percevoir comme une histoire, ou de l’entrevoir comme une possible introspection offerte par l’auteur, il y a un cheminement propre à chacun qui doit être mené.

Je le recommande donc à ceux qui veulent vivre mieux ; en sachant qu’il faudra vivre autrement ; toujours sur vos pieds rassurez-vous, même si les pattes peuvent présenter certains avantages ! Je suis réservée sur mon appréciation, parce que je trouve ce monde plus idyllique qu’alarmant, le concept d’uniformisation me plaît ; finalement, l’égalité de tous serait la clé pour obtenir la fin des souffrances animales par l’homme, qui soit dit en passant, en prend tellement pour son « grade » que j’ai pensé l’ombre d’un instant que l’auteur était une femme ; d’où le roman ne m’en a plus que davantage car un homme capable de prendre du recul sur sa « gent » » est un homme d’esprit ;  

Bref, je vous souhaite la même « réserve », les mêmes questionnements ; une plume aisée, fluide, très agréable à lire ; un roman d’action, très dynamique et qui, malgré la complexité des thématiques abordées permet vraiment au lecteur d’alimenter sa réflexion voire sa construction individuelle d’être vivant parmi les autres, aussi différents semblent-ils de prime abord, mais similaires en de nombreux points. Un livre donc, que je vous recommande assurément ;

Où acheter ? Le livre vendu 17 euros en version papier et 11.99 euros en E-book ; il est disponible par ICI

Le site officiel d’Alma Editeur / l’Instagram / Le Facebook / L’Instagram de l’auteur Camille Brunel.

On bouquine ?

Tout ce que mon chien veut me dire…

20 juillet 2020

#BOUQUINE

Utile

Queeny n’a pas besoin de la parole pour se faire comprendre, cependant, j’adore les bouquines instructifs, ceux qui m’apportent un éclairage nouveau sur ses comportements. Dans la série des bouquines appréciés, je vous propose ce livre …

Caractéristiques de l’ouvrage : Rédigé par HEIKE SCHMIDT-RÖGER, Tout ce que mon chien veut me dire, aux éditions Marabout, collection Guides et références, paru en mars 2020, 96 pages illustrées.

Présentation de l’éditeur : “” Que disent ses yeux, son museau, sa queue et son corps ? Est-il de bonne ou de mauvaise humeur ? D’humeur bagarreuse ou plutôt joueuse ? Les chiens ont un langage corporel et il est essentiel pour leurs maîtres de bien interpréter ces signes, de comprendre ce que pensent et ressentent leur ami à quatre pattes”. Source

Au sujet de l’auteure : Heike Schmidt-Röger est journaliste, propriétaire de chiens depuis toujours, et expert dans l’analyse comportementale des chiens. Pour en apprendre davantage sur cette passionnée, je vous invite à consulter son site internet;

Décortiquons l’ouvrage …

Il peut être dissocié en trois parties : L’archétype du chien, entre chiens et, chien & humain.

Introduction: La réflexion est posée par la problématique suivante,” à quoi pensent les chiens?”; qui permet de prendre conscience de l’importance de parvenir à décrypter son chien, ses réactions afin de mieux le comprendre et donc de répondre à ses besoins, et pas seulement à ce que l’on présume comme étant l’un de ses besoins”.

Il s’agit là d’une double page qui invite à l’introspection afin d’entrer dans le sujet progressivement mais surtout, l’esprit ouvert à la remise en question qui peut parfois s’avérer nécessaire.

Première partie, l’archétype du chien: Les chiens sont tous les mêmes physiquement (quatre pattes, une truffe, une queue …) , mais ils présentent de multiples différences… ce premier chapitre aborde la nature liée à l’appartenance à une race, mais aussi, au vécu antérieur, il est par exemple question de l’adoption et de l’abandon. Dans un second temps, l’auteur nous plonge dans la découverte du monde qui entoure nos boules de poils, en évoquant sa perception des choses; la rencontre des objets, des humains, mais aussi, des congénères; Ainsi, l’on comprend mieux l’addiction de certaines boules de poils à courser les vélos, à malmener les facteurs, à ne pas apprécier que l’on approche du véhicule de son humain…

D’autres thématiques spécifiques sont abordées en détail: ma gamelle, ma maison, ma voiture, mon os, le côté épicurien de nos poilus, ce qui important pour lui, sa conception de la visite chez le vétérinaire, vieux et alors?, … Une approche qui nous permet de nous placer à l’échelle de perception de nos compagnons, de mieux comprendre comment ils perçoivent ces éléments et donc de décrypter les réactions qu’ils peuvent manifester à ces moments précis. Parfois notre interprétation peut être erronée, … on a beau connaître nos chiens par cœur, la complexité de leurs caractères comme des nôtres, peut brouiller notre compréhension d’une situation. Ce chapitre apporte donc bon nombre d’éclairages sur une multitude de situations hypothétiques mais récurrentes dans notre quotidien avec poilu.

Seconde partie, entre chiens: Le constat est simple, les rapports entre chiens sont beaucoup plus francs et directs que les rapports humains… Ce chapitre apporte une aide précieuse pour décrypter le comportement de poilu avec ses congénères, parfois il est difficile de percevoir la frontière entre jeu et guerre, il peut même arriver, que l’un d’ eux franchise la frontière en un rien de temps… Ce qui pour nous, humain, peut s’avérer déconcertant.

Ainsi, ce chapitre aborde : Les présentations, le jeu, les rivalités, le fait de donner raison à l’autre, le refus de sympathiser, la meute, le chef du jeu, la sollicitation du copain, les relations entre amis, les messages qu’on se laisse, ce qu’ils se disent, ce qu’ils apprennent des grands, etc…

Une partie très intéressante pour mieux cerner les relations entre congénères, savoir quand il faut intervenir ou non, comment les présenter et les laisser gérer les amitiés.

Troisième partie, chien & humain: La vie à deux au sens large, avec l’arrivée d’un chien, et ce que l’on partage au quotidien, ce qu’il apprécie, le sentiment de sécurité que son humain lui confère, les yeux dans les yeux et sa signification, les gestes et les ordres, ceux qu’il faut éviter, la perception du langage corporel humain, les interactions, les sorties, le besoin de se dépenser, la promenade, le besoin d’attention, le jeu, la gestion de vos absences, les enfants.

Une partie qui aborde vraiment plusieurs aspects du quotidien, et dans laquelle on peut retrouver des séquences “vécues”…

Gros plus: Des encadrés “le saviez-vous”, des illustrations en adéquation avec les contenus, un langage simple et un déroulement étape par étape; qui confère à l’ensemble une hiérarchisation des apprentissages et des situations très cohérentes.

Mon avis ? J’ai apprécié ce livre, et je le recommande à ceux qui introduisent un poilu pour la première fois dans le foyer, mais aussi, à ceux qui comme moi, sont toujours soucieux de mieux comprendre pour mieux faire ! Ce livre est instructif, divertissant et très bien conçu !

Où acheter ? Le livre est vendu 10.90 euros, disponible sur le site des éditions Marabout, mais aussi Fnac et bien évidemment, chez vos libraires de proximité sur simple commande.

Another pets in wonderland On bouquine ?

Le loup et son mystère, histoire d’une fascination par Christophe levalois

11 juillet 2020

#Bouquine

L’histoire d’une fascination…

Ma rencontre avec le loup remonte à l’enfance, bien qu’alors purement “imaginaire“, “merci papa, merci maman“; pour cause, nous ne nous sommes jamais retrouvés face à face, du moins, pas dans un premier temps; notre relation, “littérale”, commença donc ainsi, “promenons-nous dans les bois, tant que le loup n’y est pas”, et contre toute attente, l’idée fit son chemin, à l’époque, j’illusionnais une présence pesante en me promenant dans les bois, ce lieu pourtant magique, imprégné d’histoires et de folklore dont on me berçait pour m’endormir; ce lieu mystique, dans lequel il ne fait pas bon de traîner seule, lorsque l’on est haute comme trois pommes. Cette relation utopique, se poursuivit par une cape rouge portée fièrement à l’école; certes des études littéraires m’éclairèrent, plus tardivement, sur la symbolique du rouge, et Bettelheim à jamais me plongea dans le déni relatif à cet épisode de vie, cependant, représentatif d’une symbolique qui, par chance, demeura ignorée de tous mes camarades de l’époque.

Un jour, j’ai ouvert la porte de la maison à ce digne descendant du loup; entendons, un chien, créature carnivore, certes plus courante de cohabitation, et qui depuis, partage mon quotidien, suscitant en moi, la même fascination que celle du loup pour l’auteur, Christophe Levalois, dont il fait état dans son ouvrage, Le loup et son mystère, histoire d’une fascination, paru aux éditions Le Courrier du livre, chez Trédaniel, juin 2020, 200p.

Evidemment, antérieurement, on a aussi découvert “Toc, Toc, Toc” de Zazie et “Game of thrones“, plus précisément, l’épisode où les chiens-loups ont pris d’assaut les refuges après des vagues d’abandon massives, parce qu’effectivement, ça grandit, et que franchement, même si ça y ressemble beaucoup, ce ne sont pas des loups, notons qu’accessoirement, c’est sacrément plus complexe à gérer qu’une peluche ! Cela étant, c’est malheureusement, une autre histoire… mais qui confirme la fascination de l’homme pour le loup, sa beauté, sa superbe, tout en majesté, les récits d’enfance le dépeignent cruel et sans pitié, d’un appétit vorace et sans limite, cauchemar des éleveurs; combat des militants de la cause animale, le loup, est toujours au cœur des débats animés de nos sociétés à l’heure où j’écris ces mots;

Présentation de l’éditeur;

“Depuis des dizaines de milliers d’années, l’être humain entretient une relation particulière et privilégiée avec le loup. De Fenrir, le fossoyeur du monde, à la louve nourricière de Romulus et Rémus, du grand méchant loup au frère loup de saint François d’Assise, en passant par les loups cheyennes Maheone Honehe et Evevsev Honehe, il existe vis-à-vis du loup une véritable fascination qui plonge ses racines dans les tréfonds de l’âme humaine, mais aussi dans un compagnonnage dont l’origine se perd dans la nuit des temps.

Christophe Levalois vous propose dans cet ouvrage un grand voyage dans l’histoire des sociétés humaines, de la préhistoire à nos jours, explorant mythes, légendes, rites, aventures extraordinaires, et convoquant aussi faits historiques, découvertes scientifiques et archéologiques.

Saviez-vous que le grand conquérant mongol Gengis Khan prétendait descendre du loup bleu Börte Tchino? Qui étaient les peuples loups et les guerriers-loups ? Quelle est l’histoire du loup-garou ?

Cette relation privilégiée de l’homme au loup porte aussi d’autres questions qui nous taraudent depuis toujours et aujourd’hui d’une actualité brûlante, à savoir notre relation avec la nature : la nôtre et celle qui nous entoure. Sommes-nous prêts pour une réconciliation ?” Source

Cet ouvrage, permet, donc, de retracer l’histoire de cette relation atypique et inaliénable par la coexistence, de l’homme au loup, du loup à l’homme, au travers un fil conducteur, à la fois, chronologique et thématique, à la lisière de l’étude de cas, très documenté, qui ne peut que nous passionner.

Au sujet de l’auteur: Christophe Levalois est journaliste et essayiste français, né en juin 1959 à Bordeaux, professeur d’histoire et de géographie en lycée en région parisienne, rédacteur en chef du site Orthodoxie.com, pour découvrir d’autres ouvrages rédigés par l’auteur CLIC;

Pour parcourir les premières pages CLIC

Sans spoiler, mes temps forts …

Une ouverture appropriable; c’est ici, dès la première page, que l’on peut percevoir, la teneur pédagogique de l’approche proposée par l’auteur, le premier chapitre, “la présence du loup”, et plus spécifiquement, “loup y es-tu?” fait à la fois référence à ces récits d’enfances de par son titre, ce permet au lecteur de partir de ce qui lui est contemporain; une accroche qui a parfaitement fonctionné avec moi. Le loup qui m’est proche, temps dans le temps et dans l’espace, car il est bel et bien question de la présence du loup en France, me fit voyager dans l’histoire, de ce que fut, le loup lointainement…

Du loup au chien, une révolution pour l’être humaine; Ici, je tiens à applaudir l’auteur, j’ai lu énormément de livres sur les chiens, tous, des livres d’éducation aux livres de présentation, font état de la descendance du chien par le loup, cependant, c’est la première fois, que ce point est abordé avec une telle efficacité, objectivité, des sources variées et des données tant quantitatives que qualitatives précises; Une structure argumentative qui ne se contente pas de théoriser, elle explique, elle illustre concrètement son argumentaire par des exemples des plus précis. Evidemment, vous vous dîtes, ça parle de chien, voilà, voilà, pourquoi c’est son chapitre préféré; eh bien non, c’est parce que cela parle judicieusement du lien entre chien et loup que j’ai apprécié, ainsi naquit la nuance, qui trouve genèse dans l’efficacité des propos de l’auteur à m’informer concrètement; Les raisons du rapprochement entre le loup et l’homme, sont hautement plus complètes et complexes, que celles exposées dans les ouvrages génériques susmentionnés , et justement, peut être trop globalisant.

Une autre partie coup de cœur; “parmi les loups”, qui revient sur un grand classique de l’enfance et présente des cas concrets, d’enfants sauvages revenus à la vie humaine, après avoir évolué avec une meute de loups, tel que Marcos Rodriguez Pantoja; mais aussi, de Shaun Ellis, un être humain “adulte” parmi les loups. Tant d’informations qui m’étaient méconnues… c’est ici, que nous en venons à …

Mon avis: Cet ouvrage permet de rejoindre le “chemin de traverse”, de sortir du carcan littéraire infantile, dans lequel, beaucoup d’entre nous sont encore ancrés, et de plonger dans une réalité plus tangible, plus authentique, plus objective. Le loup est abordé dans l’histoire, dans la littérature, dans la mythologie, etc. C’est une véritable mine d’informations pour ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur le loup; non pas dans ses caractéristiques biologiques, mais bel et bien par une étude judicieuse de sa simple présence et des relations à l’homme au fil du temps. Ainsi, le loup y est abordé tel un être vivant fascinant. L’ouvrage répond à toutes les promesses d’un titre évocateur, c’est, entre autres, ce qui me plait beaucoup, le sentiment d’enrichissement à la fin de ma lecture, une soif de savoir assouvie, un plus titanesque, qui replace le “petit chaperon rouge” que j’étais au fond de sa malle, par une approche du loup, nourricière. J’ai vraiment dévoré ce livre, en lisant deux fois de suite, tellement les contenus étaient “pharaoniques”.

Ce livre pour qui ? Justement, ce livre est pour tous, réfractaires, amoureux ou simples sympathisants, pour toute personne qui souhaite débattre pour ou autour du loup; pour celui qui s’intéresse à son devenir avec une approche cohérente… “Lorsque tu ne sais pas où tu vasregarde d’où tu viens (Proverbe africain). J’ai presque envie de vous dire, ce livre est aussi, pour le loup, surtout, pour le loup; son demain ne peut être sans son hier, son devenir, celui que l’on détient entre nos mains. l’ensemble est subtil, ce n’est pas à proprement parler du militantisme, c’est une riche connaissance, offerte par l’auteur et la connaissance est une arme à ne pas négliger. D’où, c’est efficace, et c’est surtout une belle manifestation de fascination, des mots justes, des portes ouvertes qui alimentent la réflexion, un chemin à parcourir en suivant le guide.

Appréhender le défi de la cohabitation, qui anime les débats, en replongeant dans ce qu’elle fut … du réalisme au symbolisme, de la domestication à la rupture…

Gros plus : L’ouvrage est parsemé d’illustrations, un support iconographique pertinent pour une assimilation aisée du lecteur; car effectivement, le contenu de cet ouvrage est très conséquent cependant, la lecture est fluide, l’approche très pédagogique; de fait, on perçoit clairement la plume de l’historien mais aussi, celle du pédagogue. Ce qui rend la découverte d’autant plus agréable.

L’auteur avait déjà rédigé un premier ouvrage, qu’il qualifie de premier stade à ses recherches, publié en 1986 aux éditions Arché, sous le titre “le symbolisme du loup“, une seconde édition vu le jour en 1997, de fait, sa réflexion sur les représentations du loup dans l’histoire et les relations avec les diverses cultures qui peuplent notre monde, se construit, et ce, au fil de différents travaux, ce qui permet a cet ouvrage d’être vraiment le plus qualitatif qu’il m’ait été donné de lire sur le sujet, jusqu’ici, car, il me reste encore beaucoup à lire, et il nous reste encore beaucoup à produire; cela étant, ce livre est un énorme coup de cœur que je vous recommande il est aussi captivant, que son protagoniste, le loup.

Où acheter ? L’ouvrage est vendu 18 euros en version papier et 12.99 euros au format e-book, disponible sur le site officiel des éditions Le courrier du livre / sur le site Fnac / Décitre /Unithèque et bien évidemment, chez vos libraires de proximité sur simple commande.

Les liens utiles : Pour suivre l’actualité de l’auteur Twitter / Le Blogspot / le Facebook de la maison d’édition Le Courrier du livre / L’Instagram / Le site officiel.

NatureLovers Soins et quotidien On bouquine ?

Les bienfaits des super-aliments pour mon chien;

30 juin 2020

#Bouquine

Nature et santé dans la gamelle

Comment booster les défenses immunitaires de poilu ? Quels aliments et compléments alimentaires mettre dans la gamelle de mon chien? Pour quels besoins ? Tant de questions qui nous animent, et qui trouvent réponses, dans un BOUQUINE au top !

Manger pour vivre, mais aussi par plaisir… Se nourrir, il s’agit là d’un besoin primaire, ou autrement appelé physiologique, indispensable au bon fonctionnement du corps, il s’accompagne d’autres besoins tels que celui de boire, de se chauffer, ou se refroidir, et dormir. Ainsi manger est un besoin vital, cependant, il y a différentes manières d’aborder la chose ; et aussi, plusieurs façons de composer la gamelle, qui permettra à notre boule de poils de se sustenter.

Nous avons déjà allègrement abordé les types d’alimentation possibles, à savoir, les croquettes, le BARF, et la ration ménagère ; Cela étant, quel que soit le moyen sélectionné, une gamelle peut toujours être améliorée, pour cela, il vous suffit d’y intégrer ce que l’on qualifie communément de « superaliments ». Pour maîtriser l’art de l’amélioration des gamelles, un livre de référence peut vous être d’une grande utilité.

Valentina Kurscheid, les bienfaits des superaliments pour mon chien, aux éditions ULMER, paru en janvier 2019, 64 pages, vendu 9.90 euros.

Présentation de l’éditeur : « La tendance est aux aliments sains, également pour les chiens ! Quels superaliments sont recommandés pour nos compagnons, lesquels sont interdits ? Tous les bienfaits des graines, huiles, fruits, légumes et herbes pour la santé de votre chien. Tout ce qu’il faut savoir sur l’amarante, le gingembre, l’huile de coco, le pissenlit…, et sur la façon dont les chiens peuvent profiter de leurs vertus. Des recettes pour préparer des collations maison et compléter utilement les repas de votre compagnon : purée fruitée vitaminée, galettes de riz savoureuses aux graines de chia, chips de patates douces et croustillantes… » Source 

Au sujet de l’auteure : Valentina Kurscheid est journaliste de télévision, photographe et auteure. Elle réalise principalement des reportages télévisés sur les animaux. Elle est également active dans le domaine de la protection animale. Elle a grandi avec cinq chiens et beaucoup d’autres animaux domestiques. Toujours à ses côtés : Berta, une chienne de race teckel. Valentina Kurscheid adore mettre son imagination au service des animaux. Sa devise : ” savoureux, et surtout naturel ! “.

Décortiquons l’ouvrage ;

L’introduction porte sur les bienfaits de l’intégration de ces dits « super-aliments » dans les gamelles de nos boules de poils ; amélioration de la santé, retrouver l’appétit, limiter les risques de carence, renforcer les défenses immunitaires, miser sur la longévité,…

L’ouvrage se compose de trois parties distinctes ; Tout d’abord, la présentation des superaliments ; Un zoom est opéré sur les graines, à savoir : chia, lin, psyllium, amarante et quinoa ; mais aussi les fruits : banane, baie, grenade et les légumes : patates douces, gingembre, carottes ; Les huiles : coco, lin, carthame, et les herbes : ortie, origan, pissenlit. Pour conclure, sur les interdits, en expliquant pourquoi, ces aliments constituent un danger : raisins frais et secs, avocat, cacao, chocolat, noix de macadamia.

La structure est idéale pour assimiler ce contenu informatif riche en enseignement ; présentation de l’aliment, listage des nutriments essentiels qui le compose, et enfin, explication sur la manière de le consommer afin qu’il conserve un maximum de ses propriétés et bienfaits. Par exemple, certains seront conseillés à la consommation crue, ou brute, d’autres, en revanche, peuvent être chauffés. Ce qui change la manière de cuisiner, intégration avant ou après cuisson ; c’est vraiment la clé de voûte de ce livre, il inculque une méthodologie de préparation, par le ciblage de ces essentiels à intégrer dans nos gamelles. Ce qui est intéressant c’est que la majorité des herbes, fruits ou légumes, peuvent être cultivées à domicile, en pot ou en potager, afin de fournir des super-aliments frais, à votre boule de poils en suivant le concept, du jardin à la gamelle.

Ensuite, il s’agit de recettes qui permettent d’élaborer des plats équilibrés intégrants les super-aliments précédemment évoqués ; au menu : un délicieux ragoût de bœuf, une purée fruitée vitaminée, viande hachée sur lit de légumes, cœur de poulet et graines.

Enfin, ceux qui partagent le quotidien d’un gourmet le savent, la gamelle est une chose, mais le petit plaisir de la friandise compte tout autant… Ainsi, l’auteure propose quatre recettes simples pour réaliser des friandises équilibrées à partir des super-aliments ; galettes de riz et viandes aux graines de chia ; chips de patate douce, biscuits exotiques, friandises à la viande et au quinoa,…

Notons que pour toutes les recettes des indications relatives au délai de conservation sont données ; des variantes sont proposées, ce qui permet d’adapter la recette aux aliments que l’on a en réserve.

Mon avis ? Un autre incontournable pour ceux qui souhaitent cultiver « le bien-être » au naturel, accroître le capital santé de leur boule de poils ; un contenu très riche en informations, clair et abordable à tous, un ensemble cohérent, pour un livre illustré et très agréable à parcourir. Il a rejoint mes incontournables de « cuisine », je m’y réfère fréquemment lorsqu’il s’agit d’élaborer les menus de la semaine. Une belle découverte, que je vous recommande à tous ;

Où acheter ? Le livre est vendu 9.90 euros sur le site officiel de la maison d’édition ULMER, sur l’e-shop Fnac, mais aussi, chez vos libraires de proximité sur commande.

Bonus : Deux bonnes adresses pour dénicher des petits plus gamelles, bienmanger.com ou juste Bio; l’humaine y effectue fréquemment nos achats !

My Cat is a King Pour doglovers Only

Le chat, déité ou démon?

22 juin 2020

#Bouquine

On vous présente l’incontournable des amoureux des chats…

Un livre rédigé par Ruth Morf Steudler, le chat : déité ou démon ? Un livre paru en janvier 2019, aux éditions Vérone, 130 pages, vendu 13.50 euros dans vos librairies ;

Présentation de l’éditeur : « Le chat : déité ou démon ? Tantôt adoré, tantôt haï, peu d’animaux ont autant fait couler d’encre que le chat ! Dès son apparition, l’Homme a cultivé et développé une vision imaginaire du Monde qui l’éloigne de la Sagesse Universelle. Ce qui échappe à sa compréhension a peu à peu été remplacé, enjolivé ou diabolisé par des mythes, des dieux assujettissants et des diables malveillants qui lui permettent tacitement de se désolidariser de ses propres erreurs et responsabilités. Le chat, lui, est resté réaliste. À l’écoute des messages de la Nature. Maître de l’observation, il n’imagine rien. Il expérimente, apprend et se comporte de façon adéquate, sans chercher à tricher ou trahir ses comparses. Dans sa vision, l’Homme est – à juste titre – une espèce d’animal comme n’importe quelle autre et avec laquelle il faut composer ! Pragmatique et authentique, le chat fait partie des êtres les plus évolués de la Terre. Il mérite donc tout notre respect ! Ruth Morf Steudler Née le 25.08.1947 à Interlaken BE (CH allemande) 1969 : Partie pour Lausanne VD (CH romande) Divorcée, deux enfants CFC (Certificat fédéral de capacité) de fiduciaire, diplômes de graphologue et de masseuse Formations en astrologie, diverses sciences parallèles et paramédicales, approche des philosophies orientales 1985-1992 : Présidente de I’ASRP (Association suisse romande de parapsychologie) 1986 : Fondatrice d’ECOPSY (Ecolede développement des facultés psychiques et relationnelles) Encore active en tant que fiduciaire indépendante et masseuse/rebouteuse Aime la nature et les animaux, en particulier les chats ».

Éléments biographiques sur l’auteure;

Décortiquons l’ouvrage ; Avant-propos intimistes, qui ouvrent la porte au vécu de l’auteure et plus particulièrement à sa relation avec les félins, qui sont au centre de cet ouvrage tant instructif que captivant ;

Celui-ci peut être dissocié en sept parties ; Première partie : « Qui est le chat », deux pages complètes qui dressent le portrait du chat, être mystérieux, discrètes, captivant, esprit libre… que nous connaissons comme « majesté du foyer ». Seconde partie : « Les origines du chat », le chat traverse l’histoire, cette partie retrace sa place et son évolution dans le temps, avec une approche distinctive du chat sauvage et du chat domestique, les espèces et sous-espèces sont explicitées, pour une approche plus complète de cet être captivant et complexe.

« Histoire », une troisième partie qui aborde la place du chat, son intelligence, les sens, la sociabilité, en s’appuyant sur des citations pertinentes qui illustrent parfaitement les propos de l’auteure.

Quatrième partie, et très certainement la plus intéressante de l’ouvrage, « des hommes et des chats », la perception du chat selon des cultures, croyances, vestiges de l’histoire ; ainsi, l’auteure nous offre un voyage dans le temps, mythologies antiques, en passant par la diabolisation moyenâgeuse du chat, à la découverte des légendes nordiques, le chat, cet être mystique tantôt décrié tantôt adulé, qui traverse les âges,…

Cinquième partie, « littérature, arts et divertissements », le lien entre l’artiste et le chat est vaste, l’auteure parcours, les œuvres majeures picturales, littéraires, poétiques, musicales, qui rendent hommage aux chats ; une merveilleuse manière d’étoffer sa culture avec le fil conducteur qu’est le chat ; cet être inspirant, muse au service de l’harmonie.

Sixième partie, « le chat domestique », régime alimentaire, comportement, le chat et la mort, sociabilité féline, code de conduite du chat, chat et politique, chat noir, chat prédateur, le quotidien du chat, décrypté, toujours avec cette portée culturelle, enrichie par la mémoire collective, et le vécu de l’auteure.

Septième et dernière partie, « le chat protecteur », l’apport du chat, qui enseigne beaucoup à l’homme, lorsque celui-ci consent à l’écouter… L’énergie positive qu’il porte et apporte à l’homme.

Gros plus ; Cet ouvrage est une mine culturelle, un véritable référent par de nombreuses citations, des réflexions à portée philosophique, des approches pluriculturelles et temporelles, riches en connaissances pour les amoureux de félins.

Mon avis ? C’est une plongée poétique, intemporelle dans cet univers mystique et mystérieux du chat, au travers les âges, malgré les ombrages ; l’auteure parvient à nous emmener dans un tourbillon de connaissances, de légendes, de récits, de mythes, pour nous ramener ensuite, à ce quotidien contemporain, et surtout, à la prise de conscience, du caractère bénéfique du chat pour l’homme ; cet être chargé d’histoire, qui semble porter en son regard la maturité de ses ancêtres. Malgré mon côté « chien », j’ai vraiment apprécié, cette approche, le contenu confidentiel récurrent, on perçoit un amour énorme de l’auteur pour les félins, elle parvient à captiver et intéresser le lecteur ; de découvertes en découvertes, jusqu’à la fin de l’ouvrage, on apprend énormément. C’est un réel enrichissement culturel et plus globalement, humain., quant à la perception que l’on peut avoir du chat.

Liens utiles : Le site de l’éditeur qui vous dirige vers les sites de vente; vous pouvez également commander votre ouvrage dans vos librairies de proximité.

On bouquine ?

Humeur de chien

5 avril 2020

#Bouquine

Secrets canins pour une vie au poil !

Si Queeny pouvait lire, il est un fait établi que ce bouquine serait “sa bible”, son incontournable, le livre qu’elle ne quitterait jamais ! Pour les humains, ce livre est à la fois ludique et divertissant, mais aussi, un excellent point d’ancrage aux questionnements que l’on peut développer sur nos boules de poils … “Pourquoi, fait-il ça… Est-il fou? Vous trouverez enfin les réponses, avec humour, ironie, mais aussi un brin de réalisme … !

Caractéristiques de l’ouvrage : Co-rédigé et illustré par Dannyboy et Kate Freeman, humeur de chien, secrets canins pour une vie au poil, publié en mars 2020, aux éditions Papier Cadeau, il s’agit d’un petit format, 11 x 15 cm, composé de 96 pages.

Présentation de l’Éditeur : ” Comment exceller au jeu du va chercher ? Pourquoi surveiller un enfant pendant son quatre-heures ? Le tuyau d’arrosage vous veut-il du mal ? Entre le mâchouillage de chaussures, la recherche de nonos et le reniflage de derrière, la vie d’un chien est une affaire sérieuse ! Testés et approuvés par des générations de bons toutous, les secrets de sagesse canine contenus dans le petit manuel que vous avez entre les pattes vous donneront les clés pour devenir un meilleur chien !”

Un livre humoristique sur toutes les questions existentielles que son chien peut se poser, sur la nécessité, par exemple, de se méfier d’un arrosoir, sur les pièges à éviter durant le jeu du lancer de bâton ou encore sur l’intérêt ou non d’aboyer après le facteur.

Chaque double page propose une leçon à nos boules de poils, c’est en quelque sorte, le guide de survie en univers humain…. Comment nous amadouer, s’amuser, se distinguer… Bref, 45 leçons pour devoir une boule de poils, conforme non pas à nos attentes, mais à ses aspirations ! C’est cette dimension qui me plaît dans ce guide, il ne s’agit pas de chiens parfaits, il s’agit de chiens vrais, avec leurs besoins, leurs envies, leurs identités et surtout, leurs particularités… Une belle piqûre de rappel pour ceux qui éprouvent encore des difficultés à intégrer le fait, qu’un poilu doit faire des conneries de poilu… Il s’en amuse, et c’est excellent pour son bien-être psychologique, mais surtout pour son équilibre ! Un chien bien dans ses pattes, est un chien à qui on laisse de l’air… et un minimum d’esprit critique lorsqu’il est question de faire ses choix… AUTONOMIE, ce bouquin apprendra à votre poilu, à savourer tous les bons côtés de son existence de chien !

Mon avis : C’est divertissant, et tellement réalise, de la nécessité à prendre instantanément l’air d’un chien battu pour obtenir ce que poilu veut, à toutes ces habitudes étranges, qu’il développe, comme lécher le contenu du lave-vaisselle, en passant par les moyens d’attirer efficacement notre attention… Ce livre aurait très bien pu être écrit par une boule de poils, il est tellement criant de “vécu”;

Je l’ai relu trois fois, il s’agit d’un petit guide illustré, qui se laisse dévorer en moins d’une heure, les illustrations sont en totale adéquation avec le contenu, très agréable à lire et à regarder. C’est le guide idéal à offrir à une Dog’s Mom, ou à s’offrir ! Pour un moment de lecture en tête à truffe, j’ai commenté ma lecture à Queeny, qui semblait beaucoup s’en amuser. J’ai adoré, la fraîcheur, et l’authenticité de ces situations, parodiques mais sans jamais sombrer dans les clichés durs à avaler. Une superbe découverte pour moi, je vous encourage à le dévorer, il a des réponses et des fous rires à nous apporter…

Gros plus : On peut parfaitement prêter le livre à petit d’homme, c’est un contenu qui conviendra à toute la famille.

Bonus : La version chat existe également illustré, rédigé par Kate Freeman, langue au chat, secrets félins pour une vie au poil, aux éditions Papier Cadeau, paru en mars 2020, 96 pages. Il est vendu 7.95 euros ICI

Où acheter ? Humeur de chien est vendu 7.95 euros chez vos libraires de proximité sur commande, mais aussi à la Fnac, Leslibraires.fr, Décitre et Librest.com Pour info; les trois sites proposent également langue de chat pour ceux qui partagent le quotidien Félin et canin à la fois..

On bouquine ?

Petit curieux, le chien…

11 mars 2020

N’aura bientôt plus de secrets pour toi!

#PETITDHOMME

Et si petit d’homme était passionné de poilus, et si petit d’homme posait une multitude de questions à chaque fois qu’il croise une boule de poils? Et si petit d’homme rêvait d’avoir un chien, et si petit d’homme, en avait déjà un, mais souhaite devenir un expert, et en petit d’homme germait la fibre d’un futur vétérinaire, comportementaliste, etc… ? On le sait, les enfants, en règle générale, et exception faite d’une éducation contraire reçue à la maison, ou d’une mauvaise expérience avec un quadrupède, adorent les chiens… La curiosité n’est pas forcément un vilain défaut, lorsqu’elle est à l’origine d’une démarche de recherches, d’approfondissement, elle peut s’avérer instructive… et c’est justement ce que je vous propose de découvrir aujourd’hui, un livre à placer dans la série documentaire, abordant le chien et réservé à vos petits hommes.

Virginie Jobé-Truffer, le chien, collection P’tit curieux, aux éditions la grenouille, février 2020, 48 pages, format 16,5 x 22 cm, en français.

Présentation de l’éditeur : “Une collection pour découvrir les animaux au cœur de leur environnement. Un documentaire animalier sous forme de focus sur un animal. L’essentiel des connaissances sur les particularités, le mode de vie, l’alimentation, la reproduction et les différentes espèces dans le monde. Des anecdotes et des chiffres insolites. Un portrait complet très richement illustré de plus de 100 photographies. Une collection pour éveiller la curiosité et apprendre en s’amusant.” Recommandé pour les petits d’homme de 7 ans et +

Les éditions grenouille, l’incontournable CLIC des parents qui veulent insuffler à petit d’homme la connaissance du Monde, au-delà de l’attrait de la lecture … Notamment par la série des livres-jeux.

Editeur de livres pour enfants, les éditions Grenouille s’adressent aux tout-petits, aux petits et aux un peu plus grands. Généraliste avec nos livres d’activités, nos livres-jeux, nos albums et nos livres d’éveil, nous sommes également un éditeur jeunesse spécialisé dans la nature et les animaux. Nous réalisons des livres documentaires inédits sur les animaux sauvages et domestiques, le vent, l’eau, la terre, la mer, les plantes, les forêts et mille sujets qui éveillent à la sauvegarde de la planète. Nos livres sont faits pour s’amuser, découvrir, comprendre et rêver. La logistique des Editions Grenouille est assurée par Cartothèque-logistique : toutes les informations, solutions de stockage et entrepôt directement sur le site cartotheque-logistique.comSource.

Au sujet d’ l’Auteure : Virginie Jobé-Truffer est journaliste et auteure de littérature pour jeunesse, diplômée de l’université de Lausanne. Pour un aperçu des autres livres rédigés par Virginie Jobé-Truffer CLIC

Décortiquons l’ouvrage;

Le livre est structuré en 6 parties, réparties en 48 pages.

Chien, qui es-tu ? Cette partie introduit le chien, de ses origines, à ses caractéristiques physionomiques générales, l’alimentation, l’instinct, la domestication, le chien dans l’histoire et dans la culture “populaire” allant de la mythologie, en passant par les films, et la première chienne envoyée dans l’espace.

Un compagnon génial : Les sens sont détaillés, l’audition, l’odorat, le flair, le rôle de la queue, l’aboiement, un aperçu qui peut donner des clés pour mieux comprendre le langage corporel de nos boules de poils.

Dix groupes et des centaines de races : Informations sur la FCI, et la SCC, ainsi que le répertoire des chiens de race LOF, le passeport, avant d’en arriver à une présentation des 10 groupes de chiens, chaque présentation de groupe intègre des exemples.

Chien, comment vis-tu ? Le chien travaille, à la chasse, chiens d’assistance et de thérapie, chien de garde, chiens d’intervention, de troupeaux, chiens de traîneau, chien truffier, le sport avec son chien.

Ses histoires de famille : La reproduction, la grossesse, la naissance, l’arrivée des petits, la prise en charge de maman chien, le passage à l’alimentation croquettes, les premiers pas vers l’indépendance, …

Des chiens sauvages dans le monde : Quatre pages qui permettent à petit d’homme de découvrir la grande famille des canidés, par exemple, sont abordés: Le chien viverrin, le dingo, le chien des bois, etc..

Bonus : les têtes de chien qui correspondent à des encadrés “Le sais-tu?” qui apportent une information concrète, relatent une anecdote, porteurs d’un contenu informatif riche, attrayant, suscitant l’apprentissage ludique chez l’enfant. Le livre est parsemé de superbes photographies, la mise en page est dynamique et ludique.

Mon avis ? Je le recommande pour les petits curieux, le vocabulaire est abordable pour les enfants, les notions sont intéressantes et pertinentes dans l’approche instructive du chien. Si petit d’homme souhaite partager la vie d’un quadrupède, ou la partage déjà, il est intéressant qu’il en apprenne davantage sur son (futur) compagnon; Attention, cependant il ne s’agit pas d’un guide du quotidien de type, “comment vivre avec SON chien”, c’est-à-dire qu’il n’aborde pas l’éducation, la santé, le toilettage, le budget, les accessoires nécessaires,… ; il ne s’agit pas non plus d’un ouvrage préventif, ou engagé sur la cause animale, l’abandon, l’adoption, les croisés, la responsabilisation, les gestes et attitudes à adopter en présence d’un chien, n’y sont pas traités concrètement, ces éléments sont ceux qu’il vous faudra pédagogiquement aborder en parallèle à la prise de connaissance des contenus par petit d’homme. Il s’agit vraiment d’une petite encyclopédie des notions élémentaires de base sur le chien, c’est un ouvrage découverte, allant de l’historique, aux caractéristiques physiques, en passant par les particularités ou l’évolution de ses us et coutumes, avec une grande place données aux races, aux groupes de chiens, aux activités “professionnelles” qu’ils peuvent mener. De fait, je le trouve instructif et attractif, il peut également être un excellent outil pour aider petit d’homme à renouer avec la lecture, l’attrait des chiens pouvant s’avérer une excellente motivation. C’est un livre qui permettra à petit d’homme de se documenter et d’entrer dans l’univers du chien, pour approfondir par la suite, sur d’autres contenus plus ciblés selon ses centres d’intérêt, justement, décelé par le présent ouvrage, exemple, affinité avec une race plus qu’une autre, avec une occupation menée par certains chiens, etc… En ce sens, c’est donc un premier livre très bien structuré pour une plongée dans l’univers canin.

Où acheter ? Sur le site officiel des éditions Grenouille, vendu, 9.90 euros. Pour les abonnés Fnac qui préfèrent l’enlèvement en magasin, ou qui cumulent des points, il est vendu au même prix à l’expédition ou 9.40 euros avec le retrait en magasin. Pour ceux qui reversent à des associations par leurs achats Amazon, il y est vendu 9.90 euros.

Et bien évidemment, chez vos libraires de proximité, sur commande.

L’auteure propose également le livre CHAT, dans la collection petit curieux, vendu 9.90 euros également.

D’autres ouvrages disponibles dans la même collection… Le chat, le cheval, les chouettes et hiboux, le renard, le hérisson, les animaux de montagne, etcDans d’autres collections, vous pourrez également retrouver les abeilles, histoire d’œufs, exploration de la terre, les oiseaux, ABC des animaux, mais également, ABC du jardin,… Il y a beaucoup de pépites sur le site à découvrir ICI qui peuvent contribuer à constituer une belle bibliothèque à votre progéniture pour une meilleure compréhension du vivant, et un développement cognitif structuré du monde qui l’entoure, à commencer par la nature.

Pour compléter la collection de petit d’homme, un autre ouvrage : Mon carnet de découverte, les chiens par Corinne Beutry et Amandine Gardie, vendu 9.90 euros également également édité par les éditions grenouille CLIC. D’autres livres sur la thématique chien ICI

Les liens utiles : Le site des éditions Grenouille / Le Facebook / L’Instagram / Le Facebook de l’auteure pour suivre son actualité.

D’autres articles sur la thématiques Petit d’homme et poilu ICI.

On bouquine ?

Harmonisation globale pour l’animal de Maïté Mollat-Petot

15 février 2020

#Bouquine

L’harmonie, vivre en harmonie, harmoniser, mais qu’est-ce dont, au sens général ?

Nous connaissons tous, la notion d’harmonie.. l’harmonie musicale se manifeste par un ensemble de sons agréables à l’oreille. C’est donc l’ensemble des principes sur lesquels sont basés l’emploi des sons différents et simultanés et la combinaison des parties, des voix. l’harmonie picturale, quant à elle, réside dans l’agencement des couleurs, des tons, des nuances; tout comme l’harmonie architecturale, qui, quant à elle, s’appuie sur des proportions agréables, la beauté des lignes, les volumes et les formes.

Ainsi, on parle d’harmonie dans de multiples domaines, en la définissant, globalement, comme suit : Combinaison spécifique formant un ensemble dont les éléments divers et séparés se trouvent reliés dans un rapport de convenance, lequel apporte à la fois satisfaction et agrément.

Qu’en dit MR Larousse… ?

Qualité d’un ensemble qui résulte de l’accord de ses parties ou de ses éléments et de leur adaptation à une fin : L’harmonie de l’univers, du corps humain.
Rapport d’adaptation, de conformité, de convenance existant entre les éléments d’un ensemble cohérent ou entre des choses soumises à une même finalité : Une parfaite harmonie entre l’expression et la chose exprimée.
Rapport heureux entre les parties d’un tout (formes, couleurs, sons, rythmes, etc.), en particulier d’une œuvre artistique ou littéraire : Harmonie des masses colorées d’une peinture.
État des relations entre des personnes ou dans un groupe humain, qui résulte de l’accord des pensées, des sentiments, des volontés : Ces questions d’intérêts risquent de compromettre l’harmonie de la famille. Source

L’harmonie, c’est pourtant la quête consciente ou inconsciente que nous entretenons tous, avec nous-même, avec l’environnement qui nous entoure, avec les autres… Vivre en harmonie, c’est peut-être aussi, vivre en paix, aboutis de sérénité, retrouver l’équilibre ?

La personne humaine n’est complète que dans l’harmonie de l’inconscient et de la conscience. Elle est cette harmonie même, cette synthèse supérieure”. Béguin, Âme romant, 1939p. 205.

C’est ce que nous tenterons de mieux comprendre, à l’aide d’un ouvrage très pertinent sur la question de “l’harmonisation globale”, qui apporte des clés théoriques, mais également la praticité, appropriable, à appliquer pour soi, ou pour sa boule de poils.

Caractéristiques de l’ouvrage :

Harmonisation globale pour l’animal Maïté Molla-Petot (Auteur) Guérison énergétique des maux physiques, psychologiques et comportementaux Paru le 10 février 2020 Guide (broché), 144 pages, format : 13.5×20.5 cm, ISBN : 9782850905988

Présentation du contenu par l’éditeur : L’harmonisation globale est une technique de soin entrant dans les “médecines parallèles” ou “complémentaires”, et mise au point par la Dr Thérèse Quillé. Elle permet de traiter tous les types de maux (physiques, psycho-émotionnels, etc.) rapidement sur les humains aussi bien que sur les animaux. La méthode s’appuie pour cela sur des tests de résistance musculaire afin de localiser les problèmes avant de procéder à l’harmonisation proprement dite.

L’auteure propose ici une méthode efficace et détaillée pour pratiquer sur les humains et (principalement) les animaux. Source

Au sujet de l’auteure Maïté Molla-Petot : Intéressée depuis toujours par le monde du vivant comme par le monde minéral, Maïté Molla-Petot est titulaire d’une licence de biologie et de géologie. Sa passion pour la naturopathie et l’ésotérisme l’a également amenée à se former à différentes méthodes de soins auprès de plusieurs thérapeutes (médecins ou non), en commençant par la lithothérapie dans les années 2000.

Maïté Molla-Petot

Pourquoi cette approche m’intéresse-t-elle ? Nous vivons dans une société qui tend à nous malmener, et lorsque cela ne vient pas d’elle, parfois, cela provient directement de nous-même… Le stress, les complications du quotidien, peuvent à certains moments de notre existence, nous rendre le quotidien pénible. Il en va , bien évidemment, de même pour nos boules de poils, et ce, de manière directe lorsque ça les touche personnellement, ou de manière indirecte, lorsqu’ils ressentent nos problématiques, et les vivent par la proximité émotionnelle qui nous lie à eux. La solution la plus fréquemment favorisée, c’est le traitement médicamenteux… Tu te sens mal ? Je vais te prescrire ceci… Tu dors mal ? Bien, je vais te prescrire cela… Mais finalement, dans cette quête du mieux, on ne fait que jouer l’autruche, on occulte le problème, en prenant la solution de facilité, même si, on sait très bien que son effet n’aura d’efficacité que sur un délai très court, sans jamais rien régler, parfois même sans diagnostiquer … et que finalement, le problème est toujours bel et bien présent, parfois, non verbalisé, …

J’ai toujours été surprise de constater, à quel point, la prolongation de la pensée magique de l’enfant, trouvait son essence, dans le déni verbal de l’adulte, comme si, en ne nommant pas, ça n’existait pas… Je suis donc encline, à me tourner vers des procédés naturels, voire parallèles, qui permettent une exploration à la fois intérieure, mais aussi, en profondeur des problématiques rencontrées dans mon quotidien.

L’harmonisation est-elle question d’équilibre?

HG … Harmonisation globale, qu’est-ce que c’est ? L’Harmonisation Globale (HG) est une pratique très simple qui permet de restaurer l’Harmonie en soi et avec son environnement, d’après sa créatrice le Dr Thérèse Quillé, par qui l’auteure, du livre que nous abordons aujourd’hui, a été initiée.

HG, pour qui ? pour quoi? Est-ce pour toi ?

L’auteure précise que l’HG est une pratique qui peut être utilisée tant pour traiter les maux physiques, émotionnels, comportementaux,ou encore les catastrophes à répétition. Cette technique aide à libérer de problèmes relativement variés; parmi lesquels :

Physique : allergie, intoxication, douleur qui ne passe pas, infections à répétition, mauvais fonctionnement d’un organe ou d’un système… Psycho-émotionnel : stress, phobie, deuil, agressivité, suite de traumatismes divers… Ou même spirituel : vie antérieure, ancêtres et lignée familiale, trouble de l’incarnation, etc.

Ces problématiques nous concernent tous, et plus spécifiquement nos boules de poils, qui par nature, on plus de difficultés à verbaliser un mal-être. Je pense notamment aux poilus rescapés, adoptés ayant un parcours de vie plus chaotique, mais aussi, à ceux qui se trouvent confrontés à la perte d’un être cher; Ceux qui vivent mal un changement dans la configuration du quotidien, après une opération, lorsqu’un trouble comportemental lui gâche la vie, l’empêche de s’épanouir avec vous, ou ses congénères. Tant de situations qui pourraient être abordées plus sereinement grâce à cette pratique ! De fait, l’HG peut venir en aide à une grande partie d’entre nous, pour des maux légers, comme étant qualifiés de plus complexes.

Le gros plus de cette méthode, outre le fait qu’il s’agisse d’une méthode douce, elle peut être utilisée lorsque le trouble est méconnu ou connu; Soyons clairs, en tant qu’humain, nous pensons souvent, et parfois à tort, que notre seule présence peut suffire à soutenir nos boules de poils lorsqu’ils doivent venir à bout des maux, mais ce n’est pas toujours le cas… Aussi, cette pratique ne se substitue pas aux soins prodigués par un vétérinaire, ni même, à ceux dispensés par un comportementaliste, cependant, cette pratique peut s’avérer être un excellent complément, voire, la solution lorsque le reste ne fonctionne pas !

Décortiquons l’ouvrage;

Il peut être abordé selon une structuration en 5 parties à laquelle s’ajoute une préface introductive du Dr Thérèse Quillé, et les remerciements de l’auteure qui closent l’ouvrage.

Une première partie, introductive, “en route vers l’harmonie”,

Il s’agit d’une entrée en matière, sous teinte, autobiographique dans laquelle l’auteure relate son parcours personnel, sa rencontre avec le Dr Thérèse Quillé, son souhait de soulager les maux de nos quatre pattes face au constat que peu de naturopathes ou praticiens en soins complémentaires s’y consacrent. L’auteur recommande également de faire les premiers pas sur d’autres humains, avant de passer à sa boule de poils, étant donné que l’application de cette technique particulière aux animaux, nécessite une certaine adaptation spécifique. Comme toutes autres formes d’apprentissage, il est important de suivre les étapes, afin de maîtriser les compétences requises au bon accomplissement des gestes. Si vous souhaitez approfondir la pratique humaine de l’HG, l’auteure vous recommande l’ouvrage du docteur Quillé. (Disponible ici, au prix de 15 euros)

Une seconde partie, qui entre dans le vif du sujet, avec un apport théorique, très riche et détaillé, “harmonisation, vous avez dit harmonisation?”.

L’auteure définit et clarifie selon le constat, qu’un antidépresseur ne soigne pas la dépression, qu’un antibiotique n’aide pas le corps à se défendre contre la prochaine infection, etc.. Elle évoque la nécessité de trouver LA CAUSE et de rééquilibrer ce qui doit l’être. Elle aborde également une autre thérapie la méthode NAET qui peut également soigner les maux. L’HG permet notamment de soigner des troubles mentaux ou émotionnels tels que les angoisses, dépression, troubles de l’attention, culpabilité, colère, jalousie, perte de la mémoire… Là, je ne peux m’empêcher de songer à tous ces enfants que l’on gave de médicaments pour qu’ils parviennent à se tenir plus ou moins sur une chaise le temps d’une journée de cours… et je me dis, que ces méthodes devraient vraiment être recommandées aux parents, afin d’amoindrir la stigmatisation dont il souffre et l’inconfort rencontré durant leur scolarité.

Comme le mentionne l’auteure, comprendre l’origine d’un trouble n’est pas une fin en soi, il faut, pour s’en débarrasser, la patience est parfois de mise, notamment, lorsqu’il s’agit de rééducation comportementale; mais l’HG, permet des résultats simples et rapides; elle évoque aussi, l’apport de compléments tels que les fleurs de Bach ou l’homéopathie, la méditation ou encore la kinésithérapie. L’HG permet aussi de venir à bout de troubles du corps physiques, comme certaines douleurs, et en ce sens, je trouve cette pratique géniale, une pratique parallèle et douce, complémentaire qui peut aider à soulager les maux, sans souffrance inutile.

L’auteure évoque ensuite la pratique chez l’humain, en précisant que la pratique ne nécessite pas de connaissances scientifiques ou psychologiques préalables, cependant, quelques connaissances sur le corps physique ou sur le fonctionnement psychologique des poilus peut favoriser une meilleure compréhension ou faciliter la recherche d’une cause. Cependant, cela confirme qu’il s’agit d’une pratique qui peut être accessible à toutes les bonnes volontés, motivées, qui sont prêtes à se documenter, se former, apprendre pour aider efficacement leur boule de poils.

L’attitude du praticien, futur vous ? Ce n’est pas que la pratique qui soigne, le praticien ne fait qu’aider la personne en demande à évacuer ses troubles ou à se réguler, il y a une autonomie du sujet, le praticien n’est pas touché d’un don particulier, c’est pour cela, que nous pouvons tous essayer de nous prêter à cette pratique, cependant, certaines règles majeures doivent être impérativement respectées; L’auteur les développe unes à unes, en illustrant par des exemples concrets; 3 règles à intégrer… J’ai d’abord tenté de bien assimiler ses apports théoriques, en respectant à la lettre les recommandations.

Au départ de cette pratique TMR, le test de réponse musculaire, la recherche de ce qui gêne le patient, ce qui provoque la dysharmonie et donc ses maux. Pas à pas, l’auteure explique comment procéder, toujours à l’aide d’exemples concrets, mais aussi, d’illustrations. Vous pourrez ainsi découvrir le test des prénoms, premier pas vers une pratique guidée par l’auteure. Lorsque le TMR ne peut être pratiqué directement sur un humain ou un animal, (par l’absence de faculté à répondre verbalement, poilu, bébé, …) une tierce personne doit entrer dans l’énergie, cependant, l’auteure insiste grandement sur le fait, qu’on ne peut faire subir un soin à quelqu’un qui ne le veut pas ! Dans cette partie le dispositif est développé de manière très détaillé, c’est vraiment un accompagnement rassurant, et abordable à tous.

Gros plus : Un encadré résumé, pour revenir sur l’essentiel, j’apprécie le fait que les informations soient d’abord abordées de manière très détaillées, et ensuite, reformulées sous forme d’une synthèse; c’est plus facile de revenir la consulter par la suite. C’est pédagogiquement plus approprié lorsqu’il s’agit d’ancrer une nouvelle acquisition, et vraiment plus rassurant pour le lecteur.

Enfin, pour clore cette partie, l’auteur aborde la recherche de l’origine d’un problème; toujours selon des exemples concrets; celui de Marie, en l’occurrence, avec un problème de thyroïde qui ne fonctionne pas bien; Je trouve ce cas très judicieux, étant donné, que les poilus peuvent être atteints par ce type de problématique. Pour conclure, l’auteure propose, un panel, d’origines possibles, qui peuvent nous donner des pistes de recherches.

Cette partie est vraiment riche en contenus, mais surtout abordable, structurée, hiérarchisée très judicieusement dans le processus d’apprentissage, j’ai vraiment adoré, je me suis sentie guidée pas à pas, dans cette plongée nouvelle, d’une pratique qui m’était jusqu’ici méconnue.

Une troisième partie, qui présente des cas concrets humains;

Initialement, on pourrait se dire,: pff, la partie humaine, ça ne m’intéresse pas, je vais bien, tout va bien, moi, ce qui me branche, c’est le mieux de ma boule de poils… Pas de jugements trop hâtifs sur cette troisième partie, car on y parle, aussi, indirectement de poilu… Notamment en y abordant les allergies, car, oui, certains humains sont allergiques aux boules de poils, plus précieusement à leurs poils; mais il est aussi question de phobies, une pensée particulière à ceux qui changent de trottoirs lorsqu’un chien y pointe le bout de la truffe… Cette pratique peut aider ces personnes, qui ont, vraiment peur des chiens à se soigner … En ce sens, c’est vraiment génial, si vous avez dans vos connaissances, quelqu’un qui souffre de ces peurs, vous pouvez, avec sa volonté de remédier à la situation, envisager de travailler ensemble pour que lui ou votre boule de poils ne soient plus jamais l’exclut de la journée, pour cause de cohabitation impossible ! Avec cet ouvrage, gros message d’espoir sur la question de la cohabitation humain / animal.

Une quatrième partie, qui, quant à elle, aborde des cas concerts relatifs à nos boules de poils;

Quels sont les cas qui vous seront proposés ? Allergies simples ou multiples, zoom sur un exemple d’allergie au poulet, troubles du comportement comme la malpropreté liée à la peur de l’extérieur, ou malpropreté et peurs suite à la maltraitance ou l’abandon. Ce qui peut s’avérer très utile si vous adoptez un poilu en refuge, car la propreté doit généralement être retravaillée, cette pratique peut vous y aider. Mais aussi, l’agressivité et les troubles du comportement divers dans un groupe de chats, parfaitement transférable à une meute de chiens, traumatisme suite à la maltraitance ou à l’abandon, des clés pour mieux supporter l’absence de son humain, travailler la confiance en l’humain; à nouveau, une pratique qui peut aider les chiens adoptés.

Cette partie aborde également les troubles du corps physique : infection, douleur vive, inflammation grave et incapacité à manger, coup de froid. Enfin, l’HG dans les soins palliatifs, dégénérescence de la moelle épinière, entorse, mal de hanche par procuration, troubles multiples et causes multiples.

Bien évidemment d’HG ne doit en aucun cas se substituer à la consultation vétérinaire ou au traitement nécessaire, mais en certains cas, en complément, je n’hésiterai pas à y avoir recours pour Queeny !

Enfin, une cinquième partie, Conclusion, qui finalise en abordant ce que l’on peut attendre de l’harmonisation globale;

L’auteur précise que l’HG est un remède supplémentaire dans la “pharmacie familiale” en expliquant l’apport concret qu’elle peut apporter dans le quotidien des deux ou quatre pattes. Une expression personnelle, chargée de bon sens et de bienveillance.

Qu’il s’agisse de la partie humaine ou de la partie poilue, il s’agit toujours de cas concrets, réels, dont les noms ont été changés par soucis de confidentialité, ainsi, le professionnalisme est vraiment récurrent à l’intégralité de cet ouvrage, ce qui est très applicable !

Mon avis ?

J’ai vraiment adoré découvrir cette pratique, une fenêtre ouverte vers un “mieux” dans sa tête, dans son cœur, dans son corps, avec douceur. Cela me tenait à cœur de partager avec vous cette découverte, sans être un remède miracle, je reste convaincue que la diffusion massive des bienfaits de cette pratique pourrait contribuer à limiter les abandons; favoriser l’adoption de boule de poils avec un passé qui souvent fait peur; peut de ne pas pouvoir gérer, peur de ce qu’il faudra surmonter pour l’aider à retrouver l’équilibre; cette pratique peut à la fois vous aider à appréhender ce cheminement et vous aider à l’aider à trouver l’équilibre dans sa nouvelle vie. L’ouvrage est abordable à tous, tant au niveau du contenu par une structure pédagogue et une approche très détaillée, qui permet d’apprendre avec sérénité. L’auteur est généreuse dans ses écrits, rassurante, et sa douceur est décelable au de-là ses mots. Une belle découverte que je vous recommande, si vous êtes soucieux de proposer des alternatives naturelles, de renforcer votre compréhension de poilu, de l’aider à trouver ou retrouver l’équilibre; c’est le livre qui pourra vous accompagner efficacement.

Où acheter ?

Sur le site officiel de la maison d’éditions Buissière, vendu,  16 euros. Pour les abonnés Fnac qui préfèrent l’enlèvement en magasin, ou qui cumulent des points, il est vendu 16 euros ou 15.20 euros avec le retrait en magasin. Pour ceux qui reversent à des associations par leurs achats Amazon, il y est vendu 16 euros.

Et bien évidemment, chez vos libraires de proximité, sur commande.

LES BONUS : Il est parfaitement possible de suivre des stages sur l’harmonisation globale, avec l’auteure, cependant, il vous faudra aborder l’harmonisation globale “globale”, avant de pouvoir approfondir avec le stage d’harmonisation globale spécifiquement orienté pour les animaux. Toutes les informations sur les sessions de stage sont disponibles ICI, dates, lieux, tarifications.

Les droits d’auteur des livres servent à sauver des animaux abandonnés.

Les liens utiles : Le site officiel de l’auteure / Découvrir les autres livres de l’auteure ICI /  Le Facebook de l’auteure afin de suivre son actualité / le site traitant de l’Harmonisation Globale en France / Le Facebook des éditions Buissière et l’Instagram pour suivre les prochaines parutions.

On bouquine ?

Comprendre son chien de Trevor WARNER

24 novembre 2019

#Bouquine 

100 attitudes et petites manies décodées ! 

 

Si Queeny parvient à lire en moi comme dans un livre ouvert; soyez clair, malgré des années d’observations accrues, il me reste encore deux ou trois lacunes; Certes, je sais anticiper ses peurs, l’aider à les appréhender; je parviens à envisager les relations qu’elle nouera ou pas, avec un congénère dans un espace collectif MAIS… parfois, il lui arrive encore de me surprendre par une attitude; qui sur le coup, me laisse dubitative … Il peut également s’agir d’un comportement non récurrent, ou dont la fréquence est tellement sporadique entre deux manifestations, que j’avais presque oubliées… qu’elle était capable de faire ça, ou réagir comme ça ! 

Another pets in wonderland My Cat is a King

Chat -Poète chante d’Emilie Würz

8 novembre 2019

#Bouquine

Et s’évade …

Beaucoup d’amour, de poils et surtout, de la poésie;

 

Les fêtes approchent, voici venu un bon plan cadeau… Vous me direz, pour ceux qui découvriront cet article, plus tardivement, que dans la vie, l’amour n’a de limites que celles que l’on se fixe, vous pouvez donc, l’offrir, à un autre moment, avec pour seule raison, que la raison de votre inclination.

TOI, Chat, source d’inspiration, te revoilà … et le pire? J’aime ça… 

On bouquine ?

L’animal, un allié, un double, un miroir de Marie-France Patti

3 novembre 2019

#Bouquine 

Le temps est venu, de se parfaire, de s’interroger ! 

Partager la vie d’un chien, rien n’est plus commun, et cependant, paradoxalement complexe; Qui est-il pour moi, qui est-il pour la société, et encore, plus lourd de sens, qui est-il pour lui-même ! Il n’y a pas d’universalité possible à cette réponse, car comme, pour nous, humaine, les parcours de vie de nos compagnons peuvent être diamétralement différents …

NatureLovers Soins et quotidien On bouquine ?

Dialogues avec l’animal et le vivant

6 octobre 2019

#Bouquine 

Un enrichissement personnel, offert par un collectif bienveillant; 

 

Dialogues est au pluriel … 

Il y a plusieurs manières de dialoguer et plusieurs interlocuteurs possibles; ce qu’il est intéressant de faire, lorsque l’on approche cet ouvrage, c’est de se questionner; Quel sens donnons-nous à la notion de dialogue, quelle place occupe le dialogue dans nos vies; Quelle valeur accorde-t-on à l’apport de l’autre dans le dialogue? Parvenons-nous à dialoguer harmonieusement, avec les autres; entendons “bipèdes et quadrupèdes”; 

On bouquine ?

L’amour fou de Mylène Demongeot

28 juin 2019

#De l’amour …

Et des animaux ! 

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir cette autobiographie de Mylène Demongeot, qui relate l’amour fou … par son vécu;

Mylène Demongeot , L’amour fou, parution mai 2019, aux éditions Michel Lafon, préfacé par Henry-Jean Servat, 184 pages;

NatureLovers Soins et quotidien On bouquine ?

Mon animal, compagnon de santé “Le pouvoir de sa présence” par Janet RUCKERT

17 mai 2019

#Bouquine 

2ème édition revue et corrigée; 

 

La quête du bien-être et de l’équilibre émotionnel, dans un monde où tout va très vite; Nous sommes tous plus ou moins conscients de la nécessité de trouver un équilibre dans notre vie quotidienne, entre les contraintes professionnelles souvent à l’origine du stress, qui peut entraîner des conflits, du mal-être, le repli de l’individu ou a contrario, la difficulté à gérer ses émotions face aux autres … Tant de mécanismes complexes qui nous maintiennent dans une tourmente émotionnelle quasi permanente, par la succession d’aléas professionnels, privés, émotionnels, relationnels, familiaux, introspectifs, que nous avons à gérer simultanément ou en alternance, mais toujours dans cette dynamique “d’un tracas, aussi insignifiant soit-il, qui en remplace un autre…”.

On bouquine ?

100 clés pour dresser son chien

16 avril 2019

#Bouquine 

Comment faire de ton PadawanPoilu

Un vrai JEDI !

L’une des facultés de l’individu, que j’affectionne le plus, c’est son indéniable capacité à apprendre toute sa vie durant, pour peu qu’il en manifeste la volonté… Assidue dans cette philosophie de vie, j’apprécie d’acquérir de nouveaux savoirs ou compétences, qui s’intègrent dans mon quotidien, s’articulant ainsi, avec les acquis dont je bénéficiais déjà préalablement. Au même titre, je trouve salutaire, de prendre la peine, et le temps de remobiliser des acquis antérieurs parfois peu sollicités, afin d’en explorer les possibilités. En termes d’éducation, ce concept triadique, d’acquisition, de mobilisation et de remobilisation est au cœur de ma relation avec Queeny, car il ne me semble pas présomptueux d’affirmer que cette capacité à apprendre toute notre vie durant, peut également être observée chez nos boules de poils.

On bouquine ?

Tel chien, tel maître; dis moi quel chien tu as, je te dirai qui tu es !

26 septembre 2018

#Bouquine LUDIQUE; 

Tel maître, tel chien, une expression que nous avons déjà tous entendue; il semble effectivement un fait établi que poilu vous ressemble si ce n’est pas physiquement, c’est peut-être moralement ou psychologiquement; mais la plupart des humains s’accordent à trouver des points communs ou similitudes entre eux et leur boule de poils.

On bouquine ?

Petit ABC Rustica de l’éducation positive du chiot et du chien

28 août 2018

#Back To School 

Sois une bonne élève, humaine !

L’éducation de poilu, vaste sujet, se trouvant également, souvent au cœur de polémique, notamment sur les réseaux sociaux où les conseils foisonnent entre recommandations et interdits. Cependant, un constat m’interpelle, en toute franchise, il est parfois bien difficile de faire le tri, on a beau vouloir bien faire, les conseils qui pullulent sur la toile ne proviennent pas toujours de professionnels, ne sont pas forcément adaptés à notre boule de poils ; car en termes d’éducation rappelons-le, un chien n’est pas un autre, comme nous, être humain, le chien est parfois marqué par les stigmates de son vécu ; ou encore, en proie à des craintes dont sa famille ne parvient à expliquer l’origine.

On bouquine ?

Désobéir pour les animaux ;

24 août 2018

Un recueil d’informations indispensables ;

Lorsque l’on aime les Animaux, au sens large, on ne peut rester insensible à leur douleur ; mais justement, que considère-t-on comme douleur ? Notion très subjective pour les uns ou les autres, si l’on prend en compte la maltraitance liée à l’exploitation même de certaines espèces à des fins alimentaires, ou encore, le sacro-saint loisir, qui se pratique en toute banalité, et ce, au détriment des animaux ; dans les zoos, les cirques, ou lors de corrida, les safaris, la chasse ; et ce ne sont que quelques exemples ; la douleur animale, reflet de la souffrance quotidienne suscite indifférence ou indignation selon la tolérance que nous avons développée quant à la notion même de « douleur ».

On bouquine ?

Jules et Le retour de Jules de Didier van Cauwelaert

5 août 2018

Une entrée dans le monde des chiens de service

Envie d’une lecture douce, joyeuse, facile, pleine de rebondissements, d’amour  mais aussi une lecture « intelligente », recherchée, intéressante ? Avec un poilu comme héro central ? Envie d’une plongée dans un monde que peu connaissent ? De connaître l’importance des chiens de service (chien guide d’aveugle, détection de drogues, détection de maladies/crises, etc…) dans la vie de leurs humains ?

Voici deux livres fait pour vous ! Deux livres que j’ai adoré et que je souhaitais vous présenter aujourd’hui.

On bouquine ?

100 bonnes raisons d’avoir un chien plutôt qu’un homme !

3 mars 2018

Bouquine mitigé…

En matière de « bouquins » destinés aux poilus addicts, avec un titre si évocateur, on était en droit de s’attendre à une véritable déclaration d’amour à nos boules de poils. Force est de constater qu’il n’en est rien, Il s’agit essentiellement d’un amas de préjugés et clichés, ciblant davantage la dévalorisation de l’homme ou de la femme, en plaçant poilu au centre d’un capharnaüm de morosité outrageant !

Caractéristiques du recueil

100 bonnes raisons d'avoir un chien plutôt qu'un homme.jpgLAMOUREUX et Aldo RACCIONE, « 100 bonnes raisons d’avoir un chien plutôt qu’un homme », paru le 6 février 2014, aux éditions Cherche midi.

Présentation de l’auteur par la maison d’édition ;

« France Lamoureux a été danseuse étoile, patineuse au JO de Vancouver, médaillée douze fois au concours des chiens de traineaux mongols et tartares, d’où son célèbre surnom ” Husky de Sibérie “. Aujourd’hui mère de sa fille adoptée Dakota, chihuahua de son état, et d’un garçon adolescent dont elle a oublié le nom, elle est surtout la fille de son père, Robert Lamoureux, à qui elle a promis lorsqu’il partirait, d’écrire tout leur amour et leur admiration pour le royaume canin. »

On bouquine ?

Truffe et sentiments

17 février 2018

Le bouquine incontournable de ce début d’année !

Habituellement, je vous propose plutôt des livres aux contenus informatifs, ce coup-ci j’ai totalement craqué sur un roman… Et oui, un contenu narratif touchant et captivant.

Pour cause, je l’ai littéralement dévoré en une soirée ! Et, je suis quasi certaine, d’y replonger le nez ultérieurement…

truffe et sentiments.jpg

Présentation de l’ouvrage ; Truffe et sentiments, d’Émilie Devienne, paru en avril 2016 aux éditions Pygmalion ; une histoire se déclinant en 17 chapitres en 219 pages. Le livre est disponible sur le site Fnac à 17 en broché et 11 euros en version numérique.

On bouquine ? Vacances Winter is Coming WoofMas- New Year

Bricolages pour animaux

21 décembre 2017

#C’est comme ceux des magasins…

Mais c’est un cadeau de Moi, fait pour TOI ! 

Il est donc UNIQUE ! 

 

illustration queenyHooooo l’humaine, c’est quoi ce raffut ? AHHHHHHHH tu fais quoi avec ce marteau? Tu vas te casser un ongle !  

Je te fabrique un lit pour le bureau ! 

Non mais l’humaine, t’es malade ?

D’autant que j’ai déjà un lit, je t’y tolère d’ailleurs, malgré la place que tu prends tous les soirs…  tu veux sans doute dire que TU TE FAIS un lit ?

Huhum… je vous le disais … je vis chez ma poilue … rassurez-vous, sans payer de loyer, Mademoiselle a le cœur sur la patte… !

Le bricolage, nous avons déjà évoqué la recrudescence de DIY, et l’attrait que suscitent les loisirs créatifs. Sans vouloir sombrer dans les clichés, jadis, on concevait l’homme bricolant et la femme en cuisine… Désormais les loisirs créatifs peuvent s’apparenter à de grands projets décoratifs, par exemple, la réalisation de meubles… Ce qui ouvre la porte aux BRICOLEUSES, et oui, car les femmes aussi, peuvent s’amuser, le dimanche, en sciant, clouant, rabotant des planches… c’est entré dans les mœurs, devenant monnaie courante et tant mieux !

Entre deux manucures et une séance shopping, le boulot, les courses, la cuisine, nous aussi, bricolons … Pourquoi? Tout simplement, pour réaliser de jolies choses, utiles, et complètement personnalisées… pour petit d’homme, pour le quotidien, pour l’organisation de la maison, pour la décoration mais aussi POUR POILU ! 

On bouquine ?

Le chagrin des animaux

1 novembre 2017

Quand un anthropologue vous parle d’amour et de chagrin animal

Il est certain que nous, amoureux de poilus, savons pertinemment que les animaux ressentent des émotions et des sentiments : amour, joie, chagrin, douleur, peur, surprise, envie…

Mais pour les scientifiques, ce n’est que très récemment qu’ils ont enfin considéré que les animaux éprouvaient des sentiments et ressentaient des émotions (pourtant, c’est assez flagrant ! mais les dogmes ont la dent dure…).

Contrairement à nos habitudes de vous proposer des livres pour nos poilus de type canin, il s’agira aujourd’hui de vous parler d’un livre nous plongeant dans l’analyse des sentiments du monde animal.

On bouquine ?

DEUX LIVRES pour comprendre ses pensées et ses secrets : Que pense votre chien et secrets de chiens !

25 octobre 2017

#Bouquine 

Tu as raison l’humaine, il faut t’instruire…CAR

… Parfois tu ne comprends rien !

 

Lorsque nous sommes parvenus à développer une réelle complicité avec notre boule de poils, cela va s’en dire, nous nous comprenons sans avoir besoin de nous parler. 

Je sais d’instinct lorsque ma poilue veut sortir, manger, jouer, lorsque quelque chose lui déplaît, je parviens à anticiper ce qui dans les prochaines minutes lui fera peur …

Bien évidemment, cette relation se construit avec le temps, la complicité ne “coule” pas de source, comme par magie, au moment où vous passez le pas de la porte avec un poilu dans les bras.

Même si je connais ma poilue comme ma poche, il lui arrive parfois de faire des choses… comment dire … “loufoques“, je remarque lorsqu’elle joue la Traviata pour attirer mon attention, lorsqu’elle se prend pour Bozo afin d’amuser la galerie et monopoliser les invités, Lorsqu’elle me fait un remake de 300, afin de montrer au poilu qui passe devant le jardin, qu’ici c’est chez elle … mais parfois… il lui arrive d’être malgré tout un peu loufoque, c’est rare, mais parfois je ne comprends pas vraiment la finalité de son action ou même la cause de son épisode télé-drama personnel.

Rien de terrible, juste des us et coutumes bien à elle, relativement drôles à observer mais qui suscite des interrogations … Pourquoi se roule-t-elle toujours telle une Nem lorsque je place un plaid propre ? (Hypothèse: le plaid sent bon car il est propre, donc ma poilue y place sa propre odeur, marquage d’espace) Pourquoi me pique-t-elle quelque chose de personnel, pour le cacher, lorsque je suis à la bourre pour partir bosser et ce, toujours le lundi matin ? ( Hypothèse: Elle sait que je vais partir, donc la laisser, c’est un moyen pour elle d’attirer mon attention, de me maintenir à la maison. Aussi, elle a quelque chose à moi, qui va la rassurer pour dormir dessus durant la journée).

Bref, j’avais pas mal de mini-questionnements, accompagnés de leurs hypothèses … j’ai déniché deux livres sympas qui m’ont permis, soit de confirmer mes hypothèses, soit de m’en fournir de nouvelles.

Entre ses pensées et ses secrets, voici deux ouvrages apportant des réponses aux questions fréquentes que nous nous posons, en tant qu’humains de poilus loufoques.

Entendons, l’un sera davantage destiné aux novices, l’autre aux plus initiés.

On bouquine ?

Un chien en ville de Jules Gassot

2 octobre 2017

Quand les poilus racontent leur vie…

 

Mais que la Luna’s Team n’accroche pas vraiment…

 

Rien de mieux que la lecture d’un bouquin pour passer un moment agréable sur le canapé avec poilu à ses pieds. Espérant passer un bon moment, je me suis procuré un livre sous forme de 12 petites nouvelles, facile à lire. Un livre que l’on aimera, ou pas…

Un chien en ville  – de Jules Gassot, aux éditions Payot et Rivage. Date de parution : 05/04/2017167 pagesDisponible en broché 18€, ou en livre numérique e-book 13€99

On bouquine ?

Faire perdre ses mauvaises habitudes à son chien

29 septembre 2017

#Une édition revue et mise à jour

Toutes les techniques de dressage pour un bon comportement canin !

 

 

Je suis généralement réticente avec les ouvrages “éducatifs”, parce que je pense qu’au cas par cas, ce qui fonctionne avec l’un, ne fonctionnera pas forcément avec l’autre ! Force est de constater que souvent ces livres généralisent en tentant d’apporter des réponses au plus grand nombre de lecteurs, contrairement à un éducateur ou un comportementaliste qui ne s’adressera qu’à vous selon votre duo et votre situation, en incluant les facteurs extérieurs qui composent votre quotidien dans l’équation permettant de régler VOTRE problème, en s’adaptant et en collaborant !

Pourtant, ces ouvrages sont très répandus, il en sort de nouveaux chaque année, ils sont très largement commercialisés, cela implique peut-être qu’ils peuvent s’avérer, également utiles ?

Dans mon cas, je suis satisfaite de ma poilue, elle a appris beaucoup de choses, très rapidement, par instinct, par jeu, en collaboration et surtout, pour me faire plaisir… je ne suis pas une “pro” de l’éducation, étant moi-même une humaine imparfaite, poilue est à mon image, on se complaît dans nos petits travers qui ne nuisent à personne. Cependant, il y a deux petites manies que je souhaite gommer, chez Queeny.. Nous y revenons “ses fameux trous dans le jardin”, et cette fâcheuse habitude à vouloir mâchouiller les petits cailloux … ce sont des petites manies dangereuses… elle pourrait se blesser en courant avec ses trous … elle pourrait s’étouffer en jouant avec ses petits cailloux … !

On m’a recommandé un ouvrage qui semble-t-il devrait m’aider à y parvenir;

L'après nous ... On bouquine ?

Merci Will et à bientôt

18 septembre 2017

#Le sociologue et le chien

Non, je ne voulais pas te lire …!

 

Toi, livre, je ne voulais pas te lire, bien évidemment, je t’avais vu sur les rayonnages de la Fnac, mais j’avais rapidement détourné le regard. Car, toi, livre, je ne voulais pas te lire, ton thème me faisait peur, je savais que ton contenu porterait écho à mon vécu, et surtout, me ferait une odieuse piqûre de rappel sur la mortalité de ma boule de poils, non proportionnelle à la mienne… Toi le livre qui voulait me confronter à ma peur ultime, me mettre le nez dans une réalité que je préférais occulter !

Et pourtant, il y a toujours un “couillon”, pour m’offrir un livre sur les chiens, et évidemment, ce livre, c’est toi, le livre que je ne voulais pas lire !

Simple, authentique, franc tant de qualités qui font, que toi, le livre que je ne voulais pas lire.. Je t’ai apprécié à ta juste valeur, pour ce moment de complicité que tu m’as fait vivre avec ton auteur, pour sa peine qui l’espace de 117 pages est devenue la mienne…

C’est à vous Monsieur Fize, que je souhaite dire Merci !

NatureLovers Soins et quotidien On bouquine ? Winter is Coming

Le manuel complet de la santé du chien et du chat, découvrez de nouvelles voies thérapeutiques

13 septembre 2017

#Quand on aime Poilu…

On pense avant tout à son bien-être !

 

Comme vous, je suis soucieuse du bien-être de ma boule de poils, de fait, je me documente constamment sur les bons plans en matière de santé, activités, alternatives naturelles, … même si, initialement, je suis peu encline à apprécier un ouvrage lorsque son contenu est scientifique… généralement, c’est le domaine de Luna, qui me file les bons plans après lecture ou dans ses articles.

C’est pourquoi, la sortie annoncée de cet ouvrage me donna envie de prendre connaissance du contenu afin de dénicher des bons plans et des informations relatifs à la santé de ma poilue. Adapter au mieux notre quotidien par de nouvelles méthodes naturelles, étoffer mes connaissances, je suis toujours preneuse et volontaire lorsqu’il s’agit d’entreprendre cette démarche, et même si, pour cela, je dois me faire souffrance en lisant des ouvrages à teneurs plus scientifiques.. que je n’affectionne pas particulièrement !

Je vous présente donc, mon dernier bourreau en date…

On bouquine ?

Petventures, un livre personnalisable

2 juillet 2017

#Son histoire 

à lire et relire à l’infini !

 

La petite trouvaille du jour; pour ceux qui aiment raconter des histoires, mais aussi, en lire ! Tous ceux qui souhaitent offrir un livre personnalisé relatant les péripéties de poilu, mais qui n’ont pas la fibre artistique nécessaire à sa réalisation, sachez que c’est désormais possible … !

Le cadeau idéal pour petit d’homme…

un livre d’histoire dont SON poilu sera le héros… 

Le bilinguisme étant un atout de taille, il est intéressant de commencer l’apprentissage d’une langue étrangère dès le plus jeune âge, voici donc un outil qui devrait vous plaire, il permet à petit d’homme, de se familiariser avec l’anglais au travers de l’histoire de SON poilu !

SON POILU ? MAIS comment ?

Grâce à un outil virtuel génial…

On bouquine ?

Des livres pour petits d’hommes qui ont du “chien” !

28 juin 2017

#Petits d’hommes … aiment les Poilus…

Notre sélection de livres pour enfants, du tout-petit d’homme à l’adolescent !

Toujours, autour de l’univers des “poilus” 

 

 

L’humaine, où on va ? On va faire du shopping ? 

Oui Queeny, on va acheter un cadeau pour l’anniversaire de petit d’homme ! Tu sais c’est ce samedi, dans le jardin de Tati Caro ! 

Super ! il va y avoir du gâteau, et un barbecue ?

illustration queeny

Je crois mais peut-être pas pour toi, si c’est au chocolat ! … Gourmande!

Et l’humaine, je sais ce qu’on va lui acheter … UNE BALLE ! Pour jouer avec MOI ! 

Huhum… il n’est pas du tout égoïste ton cadeau… je pensais à un livre MOI !

Non, l’humaine, tu crains, si tu lui offres un livre, il ne jouera pas !!

Non, mais il te racontera une histoire, ça ne te fera pas de mal de t’instruire ! 

 

Quels livres offrir à un petit d’homme, poiluaddict en devenir ?

Entre ludique, pédagogique dans sa finalité didactique, instructif, narratif mais surtout, informatif…

%d blogueurs aiment cette page :