Browsing Tag

Love

On bouquine ?

Gobi & Moi

18 juin 2019

 #Bouquine 

… Avec émotion !

 

Le livre recommandé pour votre été … 

Qui ne connaît pas Gobi et son incroyable histoire ? Nous en avons tous entendu parler, dans les médias, sur les réseaux sociaux, mais toujours en un flux d’informations éparses ; des brides et des échos dont on retenait l’essentiel, pouvant souvent tenir à peu de chose « Un coureur a trouvé une chienne durant une course, ayant lieu dans le désert de Gobi, il l’a ramené chez lui en Écosse, happy end » ; J’en savais… Si peu de chose finalement,… Comment peut-on résumer une si belle histoire en si peu de choses ?… C’est pourquoi, à la perspective de découvrir l’ouvrage relatant leur aventure, j’étais très emballée, j’allais enfin, en apprendre davantage, sur l’incroyable histoire de Gobi et Dion ;

On bouquine ?

Tel chien, tel maître; dis moi quel chien tu as, je te dirai qui tu es !

26 septembre 2018

#Bouquine LUDIQUE; 

Tel maître, tel chien, une expression que nous avons déjà tous entendue; il semble effectivement un fait établi que poilu vous ressemble si ce n’est pas physiquement, c’est peut-être moralement ou psychologiquement; mais la plupart des humains s’accordent à trouver des points communs ou similitudes entre eux et leur boule de poils.

Dog's Mom Life My Queen et les associations

Clio Blue & Brigitte Bardot

24 septembre 2018

#Back to School 

Lorsque cause animale & coquetterie s’associent;

 

Les Dogsmom que nous sommes sont, par définition, sensibles à la cause animale, nous sommes toujours enclines à participer à une bonne action, à contribuer à l’amélioration de la condition animale. 

Dog's Mom Life

Quand poilu est-il en droit de jouer la “DramaQueen” ?

26 février 2018

Dog’sMOM Introspection

Mon poilu est-il vraiment capricieux ?

Où est-ce moi qui utilise un mot inapproprié ou exagéré ? !

On va clarifier les choses !

Ne fais pas ci, ne fais pas ça, patati et patata ; s’il est bien un mot récurrent, lorsqu’il s’agit de qualifier le comportement de poilu, du moins, dans ses mauvais jours, c’est « capricieux » pour ne pas dire « petite peste », « chipie », « Mhouuuu t’es teigneuse » ou encore, « têtue comme une bourrique ». Bref, Poilu joue parfois les dramaQueen !

Revenons sur le fameux « capricieux », pourquoi ? Parce que je ne cesse de le lire et de l’entendre depuis quelques mois… En promenade lorsque nous croisons des poilus, sur le Net, sur des forums, et même dans la bouche de ma mère, entendons, la grand-mère non biologique de Queeny !

Mes tendres caprices?

Commençons, s’il vous plaît, par clarifier les choses, qu’est-ce qu’être capricieux ?

DRAMAQUEEN

Est capricieux, celui qui fait des caprices, OUI MAIS ENCORE ? Et bien, un caprice étant une volonté soudaine, irréfléchie et de changeante de quelqu’un, on parle également de lubie. Nous pourrions résumer la chose, en décrétant qu’est capricieux, celui qui n’en fait qu’à sa tête, en agissant de manière très, voir trop spontanée, mais surtout, dans une spontanéité menant à une action irréfléchie et parfois même, totalement inappropriée… Dans le cas de poilu, nous pourrions ajouter, allant dans le sens opposé à ce que nous, humains, attendons de lui, au niveau comportemental !

Bon, en lisant ça, on peut apparenter le phénomène à un Mogwai en transformation, le mode Gremlins semblant activé ; ou a contrario, on peut l’assimiler à une belle manifestation de caractère, un épanchement de volonté personnelle et d’affirmation passionnée de ses envies !

Un coup de tête ? Peut-être… Tout est-il qu’en matière de poilus, j’en suis venue à me demander si ce qualificatif n’était pas souvent usurpé à la juste réalité !

Entendons-nous, car finalement, nous sommes constamment en demande de reconnaissance pour nos poilus, ils pensent, ils aiment, développent des préférences, sont sensibles,… En suivant ce constat, n’est-il pas normal qu’à court ou moyen termes, poilu développe dans son mode de communication, l’affirmation de ses propres volontés ? En complément, certaines de ses volontés ne sont-elles pas, parfois, légitimes et justifiées ?

Cette introspection débuta, lorsqu’un jour de promenade sur la plage, je vis une scène qui m’interpella, un petit chien (dont je ne saurais vous donner la race, vous connaissez mes lacunes en la matière, mais il était vraiment tout pitchoun mais mini rikiki). Il semblait pétrifié à l’approche d’un grand chien (lui par contre, je l’ai vite identifié, il était superbe, c’était un malinois) il était jeune et fougueux, le petit semblait plus vieux, il tremblait comme une feuille, à l’approche de ce nouveau copain « potentiel »… Il grattait les jambes de son maître, comme pour lui demander ; soit de le prendre dans ses bras, soit de se remettre en marche afin d’éviter le nouvel arrivant. Le maître du petit pétrifié, menait grande conversation avec ce qui semblait être une « cocotte », je pense qu’on devait l’entendre glousser à des kilomètres, tout est-il qu’il repoussa le petit d’un geste vif, en haussant le ton, et en lui demandant fermement de ne pas faire de caprices ! Geste accompagné d’une méconnaissance et d’un désintérêt total pour la situation, qui pourtant se déroulait devant ses yeux,

Ce chien faisait-il un caprice ? Personnellement, je pense que non… ce petit chien avait juste peur, il appréhendait l’arrivée d’un chien plus grand que lui, et sollicitait son maître afin d’être rassuré.

Il n’est pas ici question de dire ce que le maître aurait dû faire ou non, je ne suis pas éducatrice, je sais que lorsqu’une telle situation se produit dans mon quotidien, Queeny et moi reprenons notre route, mais étant sociable de nature, elle est à placer dans la catégorie contente à l’idée de se faire des copains, c’est donc très rare pour nous de nous dérober à la perspective d’une rencontre lors de nos promenades.

La vraie question suscitée par cette scène, c’est la notion de caprice, étant donné que le caprice est un acte irréfléchi, je doute que la réaction de ce chien puisse être qualifiée de caprice… Il avait justement très bien intellectualisé la situation,.. Une réaction spontanée, certes, mais pas une lubie car à l’approche de la mienne un peu plus tôt, il n’était pas dans cet état d’esprit !

Nous y voilà donc, là où je souhaitais en venir… La notion de caprice ou dirons-nous l’utilisation de la qualification de « caprice » que je trouve trop souvent inadaptée à la situation !

J’ai cherché caprice + chien dans le moteur de recherche Google, et je suis tombée sur une bonne liste de conversations sur des forums, toutes relataient les mêmes caprices…

  1. « mon chien est capricieux, il refuse de manger ses croquettes »

Alors là, de vous à moi, ça dépend des cas, mais pour moi, encore une fois, ce n’est pas un caprice, je crois que je deviens plus positive qu’une positive à vos yeux ; mais je m’explique, si on me donne une assiette avec quelque chose que je n’aime pas (prenons un exemple concret les triperies, c’est juste impossible pour moi d’avaler une langue…) je ferais bien évidemment la grimace, étant adulte, je ferais très certainement un gros effort par politesse, pour ne pas offenser l’assemblée, mais ce type de concession ne pourrait se produire plusieurs le lendemain !

Bouder la nourriture qui nous est donnée, est-ce faire un caprice ? Deux écoles…

Oui, il y a des gens qui meurent de faim en ce bas monde, c’est honteux de rechigner lorsque l’on a la chance d’avoir de la nourriture dans son assiette.

Mais, Non, parce que lorsque l’on mange, et que nous avons la possibilité de choisir, autant manger quelque chose que l’on apprécie… le plaisir de manger, n’est pas un acte qui doit systématiquement conduire à la culpabilité par rapport à ceux qui en sont privés !

On parle beaucoup de la polémique des croquettes pour chiens, sans énoncés les marques concernées sur les forums que j’ai visité, je pense que nous pouvons comprendre la réaction de ces poilus… Et si poilu signalait tout simplement que ce qui lui est donné n’est pas bon, ou du moins pas adapté à ses besoins, à sa santé. On évoque constamment la prodigieuse intuition de nos poilus… Pourquoi dans ce cas, nous rabattons-nous si fréquemment sur l’explication la plus simpliste ! À savoir, poilu est capricieux ; pourquoi ne pas tenter de décortiquer le message qu’il tente de nous faire passer ?

Parce que nous, les humains sommes orgueilleux, on se comporte avec nos chiens comme avec le reste du monde, on sait ce qui est bien, ce qui est bon, ce qui doit être mangé et ce qui ne doit pas l’être… Parce que nous sommes les maîtres à bord, et que BORDEL ce n’est pas le chien qui va choisir le menu de sa gamelle !

Et pourtant, c’est bel et bien le chien qui la mange… Cette fameuse gamelle !

Alors de vous à moi, les observations alimentaires de ma poilue ne sont pas considérées comme des caprices à la maison. Je tente d’être à l’écoute de ses souhaits alimentaires, car je pars du principe que son bien-être est ma priorité, et que si elle boude un aliment, c’est peut-être qu’il y a une autre raison plus sérieuse derrière. Conciliation, entre nos connaissances de leurs interdits, et leurs souhaits de plaisir gustatif ; après tout, pourquoi pas ?

Notons, que depuis petite, elle n’a jamais mendié ou reçu de nourriture 100 % humaine (exemple un morceau de fromage, des chips, etc. si bien qu‘en les voyant ça ne l’attire pas), elle n’a jamais été nourrie en douce, lorsque nous sommes à table, une bonne éducation de base qui me permet de me montrer plus indulgente sur ces détails liés à la gamelle, et de prendre en considération ces signaux ! Car je sais que manifester « qu’on n’aime pas » quelque chose, ce n’est pas faire un caprice, c’est uniquement affirmer ses goûts. Et si elle en est là, c’est parce que je l’ai encouragé à communiquer, en la considérant comme une entité à part entière depuis son arrivée à la maison.

Donc poilu communique ou alors, il y a un problème d’éducation qui se cache derrière ce comportement, par exemple, à force de donner de la nourriture humaine à votre poilu, il boude sa gamelle en pensant que vous allez céder et lui donner autre chose… Dans ce second cas, il ne s’agit toujours pas de caprice, c’est un comportement réfléchi de manipulateur, qui nécessite que vous vous remettiez en question et preniez contact avec un éducateur afin qu’il vous aide à mettre un peu d’ordre à la maison, autant pour poilu que pour vous, en modifiant tous deux vos comportements respectifs.

On veut une meilleure place pour nos poilus dans la société, peut être que la valorisation de celle-ci peut commencer à la maison ?

  1. « Mon chien ne veut pas sortir ou rentrer… »

Il m’est déjà arrivé de devoir insister lourdement pour que ma boule de poils accepte de mettre fin à la virée… Souvent cela se produit lorsqu’elle s’amuse avec des copains. Est-ce un caprice ? De mon point de vue, mais ça n’engage que moi, non… Il m’arrive d’avoir le même comportement, lorsque je dîne chez des amis, nous passons une agréable soirée, il me propose un dernier café avant de partir, j’accepte et je prolonge. C’est ma décision, mon libre arbitre, ma volonté, je n’ai besoin de l’autorisation de personne pour faire ce choix.

Je suis avec des amis, je m’amuse… Pourquoi ma poilue ne pourrait-elle pas manifester sa volonté de prolonger le bon moment qu’elle passe avec ses congénères ? Pourquoi devrais-je systématiquement cataloguer sa volonté dans la rubrique caprice?

Lorsque je me trouve dans ce type de situation, je sais qu’il me suffit de l’appeler une seconde fois en prenant une intonation plus ferme, c’est le pouvoir que nous détenons sur eux, l’autorité. Un don ? Un outil ? Une arme ? Sans doute, mais je ne m’en sers pas, dans ce type de situation, je la laisse profiter de ces moments, elle est en droit de vivre sa vie, de faire ses choix, ce n’est pas ma chose !

On en revient à cette frontière infime entre ce que nous sommes en capacité de réclamer et ce que nous jugeons juste d’exiger !

L’envie de prolonger un amusement, pour moi, n’est pas un caprice, tout comme l’absence de volonté à l’idée de sortir sous la pluie, c’est tout au plus, de la fainéantise, l’appréhension du vent, du froid, de la pluie ou encore de l’orage ; mais de vous à moi, qui aime sortir lorsque dehors la tempête gronde ? Je comprends ce qu’elle peut ressentir, et je dois me motiver pour la motiver…

Par contre, si après le temps additionnel, poilu commence à jouer les rebelles, ce n’est plus du caprice, sachez-le… C’est une mutinerie ! Tous aux abris, vous risquez de devoir vous montrer ingénieux… Mais encore une fois, c’est une question d’éducation, et pas de caprice…

Lorsque vous voyez quelqu’un courir derrière son chien, en criant « viens ici », étrangement, le chien a toujours un énorme sourire à la gueule… Pourquoi ? Parce qu’il s’amuse, je pense qu’il croit que c’est un nouveau jeu, l’éducateur nous avait expliqué que dans ce type de situation il ne fallait pas courir derrière son chien, mais partir dans la direction opposée, pour que ça soit lui qui suive. Notons que je n’ai jamais eu à tester « cette recommandation », mais pour l’avoir vue en démonstration, ça semblait relativement bien fonctionner, après ça dépend certainement du tempérament de poilu ; du coup, si vous avez un jour été celui qui court derrière son chien, et s’il vous arrive souvent de courir derrière votre chien… Peut-être que la prise de contact avec un éducateur pourrait s’avérer des plus appropriée.

Je crois fermement que l’on peut concilier éducation, ou dirons-nous ce que l’on apparente à la « bonne éducation » et le respect de la volonté individuelle de son chien si on se donne la peine d’analyser le comportement ou la situation, en se mettant à… sa place. Oui, j’ai bien conseillé de se mettre à la place de son chien, relevez-vous, ce n’est pas la peine de vous placer à quatre pattes, il suffit de tenter, de comprendre ce que poilu ressent, éprouve, veut, en observant son comportement ; afin de prendre une décision objective, avant d’accéder ou non à sa demande, antérieurement au fait de qualifier cette demande de « caprice », placez-vous dans ses pattes… ne suivez pas uniquement votre manuel d’éducation mais aussi votre éthique personnelle !

  1. « Mon chien me réclame des câlins, il est capricieux, il me colle, il veut jouer ! »

Vos enfants ne vous réclament jamais de bisous ? « Papa câlin », « Maman, encore un bisou », ne vous demandent-ils pas de jouer avec eux, je me souviens de partie à répétition de jeux, à n’en plus finir, de « s’il te plaît, regarde le dessin animé avec moi », « lis-moi une autre histoire, il est encore tôt »…. Et étrangement là, ça ne choque personne… Ils sont chou ces petits d’hommes, attachants et on aime leur faire plaisir, d’autant que passer du temps avec eux, c’est toujours un bonheur, ils grandissent si vite… Mais poilu, il vieillit bien vite… On y pense à cela ?

Qui, n’a jamais réclamé un bisou en plus ? Un dernier câlin avant de prendre la route et de quitter sa famille ? Lorsque je rentre à la maison, ma poilue me fait une fête d’enfer, elle me nettoie littéralement le visage, et jamais je ne lui interdirais ça… C’est la manifestation de son attachement, son mode de communication, sa manière de dire, « tu m’as manqué, je suis heureuse de te retrouver ». En prenant en considération le fait qu’elle m’ait attendu toute la journée, je trouverais sacrément gonflé de ma part, de l’envoyer promener !

Un poilu qui vous colle, est avant tout, un poilu qui vous aime, s’il s’agit d’angoisse ou si d’autres comportements anormaux complètent le tableau, alors là, évidemment, c’est à creuser avec un comportementaliste qui pourra vous aider à trouver la quiétude et l’équilibre dans votre foyer, pour un poilu moins anxieux et plus épanoui.

Mais s’il s’agit uniquement, comme c’était le cas sur ce forum, d’une personne qui s’étonne que son chien lui réclame des câlins lorsqu’il rentre à la maison… Sérieux ? ! Parce que si ce type de comportement est un caprice, sachez que je fais des caprices du matin au soir, avec ma poilue et ma famille tout entière !

Du coup, caprice ou pas caprice ?

Planté devant vous, il vous aboie dessus pour obtenir quelque chose, et ne lâche pas l’affaire jusqu’à ce que vous cédiez ! Par exemple un biscuit, c’est de la gourmandise, de l’insolence parce qu’il sait qu’il n’a pas le droit d’aboyer sur vous mais est-ce un caprice ? Parce qu’encore une fois ça semble relativement bien réfléchi comme démarche ! Je dirais SOS éducateur… c’est la révolution !

Il vous tire les chaussettes pour que vous le suiviez là, où il souhaite précisément vous mener ? Encore une fois, c’est une démarche qui semble très réfléchie… Et même très élaborée… preuve d’ingéniosité, soyez attentifs à ce qu’il veut vous montrer, la dernière fois que la mienne a agi comme ça, c’était pour me mener à un chaton perdu dans notre haie… si c’est juste pour que vous lui grattiez le ventre alors qu’il regarde DOGTV en grignotant ses gâteaux, et qu’il ne vous laisse pas vaquer à vos occupations de la journée, SOS éducateur, votre poilu vous prend pour son humain de compagnie !

Dans une animalerie, il se roule par terre en hurlant pour que vous lui achetiez une balle ? Mouais… Là c’est clairement du caprice, il fait comme les pires petits d’hommes piquant des crises d’hystéries pour obtenir un cadeau ! Mais poilu fait-il cela ?… OMG ! Votre poilu fait ça ? SOS éducateur, sans plus attendre… Votre poilu vient de se transformer en petit d’homme et en prime, il est devenu acheteur compulsif, dans 10minutes, il va vouloir négocier la dotation de son argent de poche mensuel !

Tout cela pour dire, que je trouve parfois exagéré l’utilisation du terme « caprice », c’est à la limite de l’injustice et je pense qu’il serait préférable parfois, plutôt que de l’envoyer au coin en le traitant de capricieux, de chercher à comprendre ce que poilu essaie d’exprimer par certains comportements, la manifestation de son ressenti… Évidemment, c’est du décodage, de la communication complexe quand on ne maîtrise pas bien le Wouf, au début c’est la galère, mais petit à petit, à force de l’observer, d’interagir, on finit par le connaître par cœur, on parvient à lire en lui comme dans un livre ouvert, c’est ça la complicité ! Bien souvent si Poilu semble capricieux, c’est parce que nous avons un comportement inadapté envers lui, que son éducation est à parfaire, ou que nous négligeons certains paramètres en négligeant de nous mettre parfois à sa place !

Reconsidérer les choses… La démarche en vaut la peine… Non ? Le respect ne va-t-il pas de pair avec l’amour ?

Ice Cream Fundraiser.jpg

Décortiquer ce qui se cache derrière les jolis yeux de votre poilu, qui n’est pas qu’une jolie bouille, mais un être à part entière, qui exprime ses envies, ses émotions, qui tentent de vous faire comprendre ses souhaits, qui expriment son mécontentement parfois, mais n’est-ce pas normal finalement ? Car après tout, poilu n’est pas une peluche, il s’agit d’un être vivant doté d’une raison et d’une sensibilité, une pointe d’instinct, une pincée de témérité, un petit caractère bien à lui, et alors ? Il est à notre image « une personnalité »… Et c’est ainsi que nous les aimons !

 

 

mydogisaqueen

signature Queeny

Dog's Mom Life

Ces surnoms qui en disent long…

17 février 2018

#All you need is love and … a dog !

L’un des signes qui ne trompent pas dans la manifestation du sentiment que l’on éprouve pour quelqu’un ; qu’il soit bon ou mauvais d’ailleurs, c’est l’attribution d’un surnom.

Un surnom ; c’est-à – dire un petit nom ajouté ou qui se substitue occasionnellement au prénom de poilu ; il est utilisé pour s’adresser à lui ou pour parler de lui à quelqu’un. Tout comme le sobriquet, le surnom est généralement inspiré par une particularité physique ou morale de son détenteur, ou encore, par le vécu ou le sentiment partagé avec lui. De fait, il peut être donné familièrement par dérision, moquerie, mais aussi amour… Et dans le cas de poilu, cela peut être un peu des trois à la fois !

Donner un surnom à votre moitié à poils est courant et surtout, significatif de l’attachement que vous lui portez, qu’il s’agisse d’humour ou d’épanchement sentimental ; c’est votre manière de lui accorder de l’importance.

Dog's Mom Life

10 constats qui prouvent que Poilu et vous êtes accros !

14 février 2018

#All you need is love… and a Dog

Un peu d’humour et de tendresse…

Il était une fois, dans un royaume pas si lointain, la belle histoire de poilu et son humain… Parce que vous vous aimez sacrément fort, il faut mettre à l’honneur ces constats qui attestent de l’intensité relationnelle de votre duo !

Dog's Mom Life

Fetch & Follow

23 février 2017

#Comment tu m’aimes, l’humaine?

Aussi profond que l’océan ..

avec tous les poissons dedans  !

Quand on aime son Poilu, on l’aime … vraiment, je vous ai déniché l’accessoire Mode, qui vous permettra d’arborer fièrement votre attachement tout en contribuant à une bonne cause.

Il s’agit d’un bijou… un collier plus précisément…

logo.png

Les passionnés Vacances

Le monde d’Emi

14 février 2017

#Portrait / Découverte/Humaine passionnée

Lors d’une de mes promenades virtuelles, je suis tombée par hasard sur une page qui a attiré mon attention, j’ai suivi le cheminement proposé, de clic en clic, j’en prenais plein les yeux, des informations éducatives, de belles photographies, des créations…

Mais surtout une réelle identité et une personne PASSIONNÉE dont voici l’interview!

Plongez-vous avec moi dans le monde d’Emi !

Un monde dans lequel, les poilus sont rois, un monde qui parle aux amoureux de poilus, bref, un monde qui conseille, qui écoute aussi et qui peut aider lorsque cela s’avère nécessaire, un monde dans lequel on se sent chez soi, en confiance  !

5bf904_7b845686d056480b8a4bdd1707a5e47b-mv2_d_2048_1414_s_2.jpg

Dog's Mom Life Lifestyle/ Inspiration NatureLovers Soins et quotidien Winter is Coming

Dog Wool

14 janvier 2017

#TES POILS… pour Mon tricot !

 

Je t’aime tellement que je vais te transformer en bonnet bien chaud, tu seras toujours avec moi partout !”

Ou en écharpe … et pourquoi pas les deux?

 

“Elle va se calmer l’humaine… c’est quoi ce délire, elle se prend pour Cruella ?”

Attention, il n’est pas question de transformer Poilu en fourrure … Cela étant ce concept génial, que je vais vous présenter, aurait grandement simplifié la vie de “Cruella” et devrait plaire aux militants de la cause animale… substitut à la fourrure envisageable ?

Tout est-il que pour les amoureuses de Poilu, comme nous, et accessoirement de tricot… il est désormais possible de transformer les sous-poils de votre loulou en pelote de laine.

Soins et prévention Take care of me

Allergoderm

9 janvier 2017

#L’humaine ! ça me gratte tout le temps !!

 

 

L’humaine! ça gratte, ça gratte, ça gratte ! aaaaaarrrg ! *scratch, scratch, scratch 

Mais non ! Ton shampooing anti-démangeaison n’est pas efficace ! *scratch, scratch, scratch Fais quelque chose !! Trouve une solution ! *scratch, scratch, scratch

Et oui ! Avant que nous ne diagnostiquions son intolérance aux farines de poulet, celle-ci entrainait de très grosses démangeaisons chez la petite demoiselle. Et voir son chiot qui se grattouille et s’énerve tellement ça démange… et bien ce n’est pas très agréable !

Forcément, à ce moment là, vous vous dites : infestation de pupuces ! Et paf ! On psychote (je suis sure que je ne suis pas la seule si le cas se présente…) sur un petit chien envahi… sans parler de la maison ! on voit des puces partout ! Mais en fait… non… tout était clean, pas d’envahisseurs sautant à l’origine des gratouillis… (pour ça je vous conseille le site Atoodog, avec plein de produits anti puces (shampoings, pipettes, spray, fumigateur, lotions), naturels, ou plus chimiques, à des prix raisonnables et de bonne marque).

Donc, on est passé à l’utilisation de shampooings peau sensible, hypoallergénique ou anti-démangeaison mais… ça n’y changeait rien… (et là, la dépression commence à vous toucher… impuissance power ! sans parler du porte-monnaie qui se vide à force d’achat de shampooing hors de prix !)

Une autre raison à tant de démangeaisons se profile alors : les animaux peuvent en effets être sujets (et ils sont de plus en plus nombreux…), tout comme les humains, aux allergies (alimentaire, acariens, piqûres de puce…), et celles-ci se manifestent très souvent par des démangeaisons interminables et/ou des pertes de poils (et des otites… voir le billet sur Otoclean, le sauveur des petites oreilles de Luna !).

Aujourd’hui nous allons donc vous parlez d’un complément alimentaire aidant à la protection naturelle de la peau, Allergoderm.

DIY pour créatifs

DIY- collier en “jeans”

27 décembre 2016

#RIP LE VIEUX JEANS

Fringue ton poilu à la JAMES DEAN, en récupérant ton vieux jeans !

Information préalable : Ce DIY s’effectue uniquement à la main, ce qui implique que malgré son extrême simplicité, il nécessite davantage de temps quant à sa réalisation.

Pour Nouvel An, pourquoi pas libérer le “rebelle” qui sommeil en Poilu ?

20.jpg

Voici une idée, simple, de récupération d’un vieux jeans, qui donne un petit côté “JAMES DEAN” à votre boule de poils ! (Le collier peut être réalisé pour une Poilue, il vous suffit d’adapter les accessoires. Par exemple: ceinture d’une couleur rose ou plus féminine, des strass, ou des décorations de votre choix).

Cette version est conçue pour “My Georges”, le mâle par excellence, ma muse au masculin… !

Goodbye My “MAISON SCOTCH“, je t’aimais, oui mais, … il t’aimera mieux que moi!

On bouquine ?

Quel chien !

16 décembre 2016

#L’humaine, veux-tu jouer? … 

Qui est-ce ? Ou comment parvenir à différencier les boules de poils ….

Oh qu’il est mimi ce petit poilu … Il s’agit d’ un Hush puppies, n’est-ce pas? 

Un quoi? Non.. mais l’humaine… Hush puppies, c’est une marque de chaussure, pas une race de poilu ! Il s’agit d’un basset Hound ! 

Oui, bien évidemment que je le savais … ou pas …!

Ce moment, nous l’avons tous connu… impossible de déceler la race, de retomber sur le nom, … c’est justifiable, on ne peut pas tout savoir… cela étant, pour être honnête, je ne me suis jamais guère intéressée aux races, et pour cause, je n’ai jamais eu de “chien de race”, certes, je reconnais aisément les plus connues, mais pour d’autres, je suis bien souvent à miles lieux du nom exact… !

Ma méconnaissance m’impose donc la ruse… parfois, au détriment de ces pauvres petits poilus, qui écopent de surnoms mélioratifs ou péjoratifs selon le comportement qu’ils adoptent en ma présence ( le petit ronchon qui râle), des sobriquets (ras-moquette qui mord), et parfois, des noms de marques qu’ils ont promues (César… est un West highland white terrier).

D’autant que lorsqu’ils sont chiots, il n’est pas toujours aisé de les différencier… (Prenons l’exemple du coton de Tuléar et du bichon maltais,au stade poupons, pour moi, novice, ils semblent relativement proches dans les caractéristiques d’identification visuelle).

Dog's Mom Life

Ces travers qui font de nous des humains HEUREUX !

31 juillet 2016

 

L’éducation canine n’est pas à prendre à la légère, un poilu doit recevoir une bonne éducation pour éviter les incidents qui peuvent malheureusement parfois être dramatiques ! Cela étant, nous avons souhaité vous pondre un article ludique, ironique, basé sur nos expériences mais à prendre au second degré ! (Rassurez-vous tous ces travers ne sont pas ceux d’un seul poilu, nous avons compilé les plus significatifs de 4 poilus réunis !)

Pour les “addicts” le chien n’est pas un chien, il est membre à part entière de la famille des bipèdes. Et pourtant, par ce comportement vous avez enfreint les sacro-saints commandements dispensés dans la majorité des guides éducatifs canins. Non content d’avoir joué le mauvais élève durant toute la formation de votre Puppy’s Académie… Vous vous plaisez à récidiver au quotidien. Et pourtant dans cette “lose” vous vous sentez heureux… !

Si vous vous sentez dans l’échec éducatif de votre poilu, cette parenthèse ironique est pour vous ! Sentez-vous moins seuls… Nous sommes nombreux, nous sommes partout,… Nous sommes les losers de l’éducation !

Nous nous sommes remémorées quelques-unes des règles d’or, inculquées avec sagesse par nos instructeurs canins.

(Mea Culpa, s’ils lisent cet article, sachez qu’on a admiré votre persévérance, puis au moins on vous aura fait rire !)

1. Vous vous rebellez à l’encontre d’une terminologie que vous jugez totalement inappropriée à votre poilu… RÉvolution !

Madame, votre chien c’est quoi cette race ?, … Non, stop, je n’aime pas qu’on l’appelle comme ça, parce que vous savez, il comprend tout,…

Oui mais c’est un chien ? ! Oui et non, c’est Budy tout simplement… Mon Loulou, mon Poilu, ma Boule de poils, mon bébé,…

(Si après ça, il n’a toujours pas intégré… C’est un cas désespéré !)

Vous êtes le maître de ce Budy ! No, stop, Maître… C’est comment vous dire avec courtoisie…., on n’a pas encore viré SM, malgré le visionnage de 50 nuances de Grey… Ce n’est pas notre truc la domination.

Propriétaire alors ? Non mais oh (il me cherche celui-là… T’es propriétaire de tes mômes aussi ??) Je suis propriétaire de ma voiture, de ma maison, de mon portable et de tout objet qui m’appartient,… Mon chien c’est autre chose, NOUS sommes une famille, une équipe, un binôme !

(Il fait pipi sur tout ce qu’il possède aussi… ?)

Bref votre poilu, c’est votre Minimy à poils… et ça vous gonfle qu’on le traite comme un objet, jouet, ou même problème…. (Le chien, il vient aussi ? Parce que bon au resto ce n’est pas peut-être pas nécessaire ? Si ?… Mon grand le “chien” et moi sortons dîner, si tu veux, commande une pizza !)

Poilu forever !

 

2. Le chien vit en meute, vous êtes sa nouvelle meute, affirmez-vous directement comme le dominant !

Oui… En pratique ça donne quoi ?

“Le chien aura son propre espace de vie, pour dormir et surtout JAMAIS dans votre chambre…”

(PASSEZ minuit mon poilu pourrait donc me manger toute crue ? ! Fiel un carnivore sous mon toit)

– Première nuit : Installation du panier dans le salon (23 heures…)

– Première nuit : Des bruits suspects en provenance du salon, on se lève, il a peur, il pleure… (23 h 45)

On se souvient des commandements… SURTOUT ne cédez pas dès la première nuit, les premières nuits sont les plus difficiles ! TENEZ bon… SOYEZ fort !

Première nuit : Les pleurs s’accentuent, on lui a laissé une veilleuse, un pull avec notre odeur, un doudou, mais… Il semble tellement triste… (1 h 10 du matin… Donc la seconde nuit ?)

Première nuit : On migre le panier à proximité de la chambre, c’est juste pour cette nuit… (ON A sans le vouloir, franchit la ligne rouge) (1 h 30)

Première nuit : On gratte sur le bord du lit… C’est Budy… Le pauvre, il fait froid devant la chambre… On migre à nouveau le panier (1 h 50) IL EST DANS LA CHAMBRE ! Tous aux abris !!!

Il dort, heureux… Zoom, votre bras qui pend du lit jusqu’au panier c’est normal ? Il a besoin de sentir ma présence, vous comprenez… !

Quelques semaines …. parce qu’ils sont précoces lorsqu’ils sont motivés… Vous vous réveillez dans la nuit et il est sur le lit, truffe dans le cou…

C’est mort, l’étape DÉLIMITATION DES ESPACES…. Par K.-O.

bébé lit.JPG

©MydogisaQueen

Quelques années plus tard, lorsque vous vous êtes péniblement habitué au bord du lit, le pied par terre, vous repensez à cette FOUTUE première nuit… Mais comme il est tellement mimis lorsqu’il dort à vos côtés… Vous ne regrettez rien!

au lit.jpg

©MydogisaQueen

NON RIEN DE RIEN, Non je ne regrette rien…. Ni les poils, ni les coups, tout ça m’est bien égal ! (Parce que oui, un poilu, ça bouge, ça ronfle, ça vous pique la couette… !)

3. Toujours dans la série, délimitation des espaces… Des pièces de la maison lui seront formellement interdites…

Oui… Cause toujours tu m’intéresses… Au début on dit non… On oublie de fermer la porte, ou il apprend carrément à l’ouvrir par lui-même…

On a dit binôme ? Ce mot prend tout son sens avec votre poilu… Car Où tu iras, j’irais… Salle de bain, mobilisation devant les WC, je t’attends… !

salle de bain ok.jpg

©MydogisaQueen

L’inspectrice des travaux finis … 

4. Le chien ne doit pas monter sur les canapés ! C’est le trône de l’humain… Il doit avoir son panier….

Bref on commence à placer des paniers et des coussins dans toutes les pièces pour que Poilu se sente vraiment chez lui ! C’est important, on nous l’a dit, il doit avoir SES espaces, SES affaires.

Au final, le matin c’est le parcours du combattant dès la sortie du lit, entre les jouets couinent, les os qui vous massacre la plante des pieds… Atteindre la salle de bain, c’est comme une longue marche dans le désert parsemé d’embûches ! YOU WILL SURVIVE !

On fait pareil avec les corbeilles à jouets, parce que l’envie de jouer peut lui prendre n’importe où, et surtout, n’importe quand !

La chronologie de la réalité des faits…

Poilu ne montera JAMAIS sur le canapé, MY GOD… Il est sur le canapé… Descend ! Bon, tu peux rester dans celui-ci, mais pas dans les autres…

(On dispose un plaid… Et on lui attribue)

Poilu ne montera que sur SON canapé

Poilu partagera VOTRE canapé… C’est l’hiver, on se tient chaud, le film lui fait peur, bref, on partage le grignotage,…

Poil devra vous donner l’AUTORISATION de squatter l’un de ses multiples canapés parce que bon, il aime s’allonger et ça préférence se portant sur le canapé face à l’écran télé, vous comprenez,… Vous n’allez tout de même pas oser le déranger ??? 

canapé.jpg

©MydogisaQueen

5. Votre chien mangera toujours après vous, il ne se jettera pas sur sa nourriture, il attendra passivement que vous l’autorisiez à se sustenter… Affirmez -vous tel le dominant !

Dans la meute le dominant mange d’abord, les autres auront les restes… Si et seulement si, le dominant laisse quelque chose… !

Heu,… Vous ne vous seriez pas formé à GUANTÁNAMO ? Déjà, nos horaires sont parfois perturbés, le boulot, les courses, la course-poursuite de votre poilu,…

Au retour du boulot, on fonce en balade, parce que LUI, il vous a attendu toute la journée, et que pour vous, CE MOMENT de complicité c’est la bouffée d’air pur dans la journée, son regard heureux suffit à vous apaiser ! Son bonheur c’est le vôtre.

Au retour de balade vous devez ranger, cuisiner, faire une multitude de petites choses domestiques, qui risque bien de propulser votre dîner au palmarès des horaires les plus déconseillés pour une digestion assurée ! Alors, vous vous dîtes, pourquoi lui faire ce coup-là à lui aussi ? De fait, vous cuisinez pour lui avant même d’envisager ce que vous mangerez !

au bureau.jpg

©MydogisaQueen

Bref je vis chez mon poilu…même mon bureau est un lieu commun !

6. Vous ne jouerez avec lui, ne le câlinerez et ne le promènerez que lorsque vous aurez décidé de le faire ! SURTOUT jamais à sa demande !

C’est cela oui… à l’instant même où je vous rédige cet article MY Queen m’a interrompu 2 fois, la première pour un calinou, la seconde pour une partie de foot dans le jardin, et elle a raison,… Mon poilu sait m’imposer des pauses ! Mon poilu veille à mon bien-être.

Bien évidemment, on ne cède pas toujours et surtout, pas à tout, mais comme dans toutes relations rien ne fonctionne à sens unique,… On se complète et on se concerte..!

En résumé, Mon poilu n’est pas parfait, mon poilu a des travers, mon poilu est à mon image … Un brouillon en perpétuelle évolution. Ces travers me procurent des moments de réelle complicité avec lui, donc NON, je ne regrette rien !

J’ai toujours chaud la nuit, même sur le bord du lit, je ne me sens jamais seule, même sous la douche, j’ai la certitude qu’au moins une personne en ce bas monde, se soucie de mon transit intestinal en m’attendant devant les WC, j’ai toujours une présence lors de mes dîners, je suis une vraie VIP avec un coach sportif à ma disposition, il me prépare un parcours d’agilité tous les matins pour me garder en forme, il m’accorde des câlins lorsque je suis une bonne humaine ! Elle n’est pas belle la vie ???

Si comme nous, tu es un loser heureux ! Clap dans les mains… Nous, on n’arrête pas et ça nous rend Heureux…… 

Keep calm and love your poilu !

mydogisaqueen

signature Queeny

 

 

%d blogueurs aiment cette page :