Browsing Tag

Doglover

Dog's Mom Life

L’hyperattachement… de l’humain, on en parle?!

10 juin 2020

#DOGSMOMLIFE

INTROSPECTION

On entend beaucoup parler de l’hyperattachement du chien, mais peut-être est-il temps de mettre les pendules à l’heure, en se penchant sur le cas humain… Oui, VOTRE cas ; cela dit, ton cas, mais aussi, le mien ; on peut conclure en disant, notre cas… À nous, humains, addicts de nos boules de poils. Soyons clairs, le confinement n’a clairement pas arrangé nos troubles…

Un peu d’humour, et une bonne introspection ;

« Mon chien souffre d’hyperattachement »

Ah oui ?

« Oui oui, regardez-le, dès que je m’en éloigne ! »… « Queeny… Viens près de maman, montrer au monsieur comme tu es attachée à moi »… « Nan, mais regardez, le stress sur sa truffe, dans son regard, elle comprend tout, elle sait que je vais partir là,…. C’est terrible, l’angoisse, vous sentez, l’angoisse… Non mais je ne vais pas vous montrer en fait, parce qu’après ça va être pire, elle va croire que je l’abandonne encore, comme hier, quand j’étais aux toilettes… »

Dites… Elle a l’air zen pourtant, ce n’est pas plutôt vous le problème ?…

Gros silence… mais BORDEL, c’est qu’il a raison ce con… !

On y est… Après ça reste parodié, mais ça, vous ne vous fait marrer qu’à moitié, parce qu’il subsiste un fond de vérité ; depuis la sortie du confinement, VOUS et Moi, pff… on a morflé et ça ne nous a pas arrangés !

L’hyperattachement humain, qu’est-ce que c’est ? C’est un trouble psychologique du comportement humain qui se traduit par une prédisposition à s’accrocher à sa boule de poils comme une sangsue ; On pourrait penser que c’est parce qu’on vous a retiré trop tôt de votre mère, mais avec vos deux pattes emplies d’orteils, ça reste peu plausible…

Comment se manifeste l’hyperattachement chez l’humain ? Tout d’abord, l’humain souffrant d’hyperattachement canin, est Co-dépendant de sa boule de poils ; il ne parvient pas à se dédogfriendlyser ; pour lui, un lieu où son chien est « persona non grata » est un lieu à proscrire, pour ne pas dire, à purger. Ainsi, l’humain souffrant d’hyperattachement affectionne moyennement le travail… car cette foutue incarcération à vocation principalement pragmatique et économique, contraint l’humain à laisser sa boule de poils derrière lui tous les matins. De fait, ce trouble se manifeste principalement par une difficulté notoire à s’éloigner de son quadrupède trop longtemps.

L’humain souffrant d’hyperattachement trouve en son chien, le point d’ancrage indispensable à son équilibre tant émotionnel, que psychologique ; voire social car l’humain apprécie d’échanger avec d’autres personnes toutes aussi addicts que lui, à leurs boules de poils.

Quelles sont les causes de cet hyperattachement pour les bipèdes ? Coupable principal, pour les puristes, bah… Le chien, quelle question ! Trop cute, trop à l’écoute, trop gentil, trop drôle, voilà, voilà,… C’est toute façon, toujours la faute du chien, alors autant en profiter. Cela étant, les chercheurs sont parvenus à démontrer, que finalement, ça serait peut-être bien, en grande partie, la faute de l’humain ; En résumé, les causes sont multiples : l’hyperattachement rime parfois avec un sentiment profond de responsabilité envers sa boule de poils ; suite à un traumatisme, comme la tombée des derniers chiffres des abandons dans les SPA et refuge, l’humain, sensible, pense devoir compenser la connerie humaine de son « espèce » en plaçant son propre quadrupède sur un piédestal ; parfois, elles restent cependant légitimes, dans le cas d’un poilu malade, ou ayant survécu à une maladie, voire un chien qui prend de l’âge, l’humain se sent investi d’une mission, à savoir, prendre soin de sa boule de poils…

Non mais… Attendez, prendre soin de sa boule de poils… Ce n’est pas genre la mission de tout humain, pour le meilleur et pour le pire, dans la santé ou la maladie ? Voilà, donc en fait, autant pour moi, ça, ce n’est pas une vraie cause… On reprend…

En d’autre cas, c’est tout simplement que l’humain se sent bien en compagnie de sa boule de poils, qu’il a conscience que la vie de son binôme sera plus courte que la sienne, et qu’il souhaite donc passer un maximum de temps, en sa compagnie, tant que c’est possible…

Peut-on soigner l’hyperattachement humain ? Effectivement, Léon, très bonne question,… Très pertinent, soigner, c’est possible ! Tout d’abord, l’humain doit s’accorder la réciproque, on lui a conseillé de laisser à son quadrupède des moments de tranquillité, il doit s’en prendre également ; côtoyer d’autres quadrupèdes et faire des choses d’humains… Comme manger du chocolat, parce que c’est un aliment strictement interdit au chien, avec ça il ne sera pas tenté de récidiver. Aussi, il est demandé aux chiens d’humains souffrant d’hyperattachement de reprendre l’éducation en patte, en n’hésitant pas à se montrer fermes si nécessaire ; Renvoyez l’humain au canapé s’il vous sollicite pour jouer ; lui apporter son portable pour qu’il entretienne ses liens sociaux ; bref, la rémission dépend d’un réel travail d’équipe…

Aussi, si un chien constate que son humain commence à manger dans sa gamelle, il faut recourir à un professionnel, parce qu’en ce cas, il n’est plus question d’hyperattachement mais bien d’un mimétisme, certes rare, mais très alarmant.

Bref ; vous l’aurez compris, avant de pointer le chien du doigt, avec l’hyperattachement, ou une autre problématique comportementale, il est intéressant de se remettre en question, parfois nous provoquons, involontairement ce que nous subissons… Il faut laisser nos chiens respirer, ils ont besoin d’être des chiens… et de faire des trucs de chiens, on peut se promener avec eux, les emmener voir des copains, mais on ne peut pas renifler l’herbe pour eux… Chacun sa place, chacun ses us et coutumes ; l’aimer c’est le respecter dans sa nature profonde, et donc, dans son besoin de liberté…

Durant le confinement, nous avons passé beaucoup de temps avec nos chiens, cependant, nous le passions aussi, à penser à ce qui nous manquait ; mais il faut prendre conscience qu’il en était de même pour eux. L’humain, en cette période, n’avait pas le monopole du manque de sa vie d’avant ; les sorties pour égayer le quotidien, les amis pour échanger en étant pleinement soi-même et complètement compris par l’autre, les découvertes pour attiser la curiosité et donc stimuler mentalement son existence, de la tranquillité et de l’autonomie, du calme dans cette maison toujours occupée et donc moins silencieuse, étaient au centre des manques de nos compagnons.

Des choses à faire, post-confinement… : Inviter des amis à la maison, pour une garden party, poilus et humains ; chacun ses potes et donc un équilibre épanouissant pour les deux parties. Découvrir de nouveaux lieux de promenade intéressant tant pour vous, que pour lui ; Aller chez le coiffeur (toiletteur), et ça, c’est clairement valable pour les deux … ! Vous inscrire à des promenades collectives, ou démarrer une nouvelle activité sportive en duo, dans un groupe… Bref, multiplier les opportunités de rencontrer d’autres passionnés, avec qui échanger, et surtout, permettre à votre chien de côtoyer des congénères, car à lui aussi, ça a beaucoup manqué !

Ils sont notre pilier, mais ne devenons pas leur prison ;… Il ne faut pas laisser l’amour inconditionnel que l’on voue à nos compagnons restreindre les libertés que l’on peut leur conférer. L’hyperattachement humain, ça se soigne, quand on laisse à sa boule de poils le loisir de s’éloigner pour mieux revenir, de vaquer à ses occupations, de jouer avec ses potes sans qu’on lui colle aux coussinets, … Il m’a fallu une bonne semaine, post déconfinement pour retrouver l’équilibre, et vous ?

Les passionnés Lifestyle/ Inspiration Pour doglovers Only

Dans les coulisses de Monsieur Hardi

6 juin 2020

#Interview

Vous connaissez déjà la marque Monsieur Hardi, que nous venons de vous présenter sur le blog, notre gros coup de cœur, pour approfondir la découverte, nous vous proposons une plongée dans les coulisses de cette entreprise 100% Made In France, qui assure le confort du sommeil et du transport de nos boules de poils.

Comment Monsieur Hardi est-il né, qui se cache dans les coulisses … Est-ce poilu qui dirige dans les ateliers ??? On vous dit tout … dans cette interview !

Pouvez-vous me présenter la marque Monsieur Hardi en quelques lignes ? (Date de création, localisation, articles ? produits ?)

La marque est née en août 2018 lorsque nous avons lancé le compte Instagram afin de présenter les coussins et sacs de transport que nous développions depuis plusieurs mois. En décembre 2019 nous avons souhaité passer la vitesse supérieure et nous professionnaliser en lançant le site internet.

Nous habitons à Vincennes près de Paris et fabriquons les produits dans notre atelier à Bagnolet (juste à côté). Nous développons et fabriquons des accessoires qui participent à affirmer la place du chien dans le foyer, à la fois à l’intérieur (dans la maison) et à l’extérieur (dans les déplacements).

Existe-t-il une anecdote ou une histoire derrière le choix du nom « Monsieur Hardi » ?

Monsieur Hardi est le nom complet de notre grand shiba (2016 était l’année des M !). Hardi était le nom du chien de mon grand-père quand j’étais petit et c’est devenu une évidence quand nous l’avons accueilli que ce nom était fait pour lui. Un nom à la fois singulier pour notre marque et évocateur des valeurs que nous souhaitons transmettre : un savoir faire français, et parler à tous les chiens, les foufous et les tranquilles !

Qui se cache derrière ces créations ?

L’équipe de Monsieur Hardi c’est Alexandra et Sylvain. Alexandra a longtemps travaillé dans la communication dans la mode et Sylvain dans la production dans le cinéma. Les produits sont fabriqués dans notre atelier à Bagnolet par le père d’Alexandra, qui est couturier dans une grande maison de mode depuis 30 ans.

Nos compétences réunies définissent les valeurs de la marques autour du savoir-faire, du respect de l’artisanat, de la qualité des produits et du respect et du confort des animaux.

Si nous tenons à garder des produits simples et efficaces, leur fabrication est très technique et demande un savoir-faire de plus en plus rare en France. Nous nous appuyons sur les compétences du père d’Alexandra pour avoir les produits de la plus grande qualité possible.

Nous travaillons aussi avec des partenaires français et européens reconnus pour les fournitures. Ils nous garantissent la traçabilité de leurs matières premières, la fabrication dans le respect de l’environnement et qu’aucune fibre ou matière animale n’a été utilisée.

Lancer une entreprise ce n’est pas facile, quels sont les pires et meilleurs souvenirs que vous gardez à l’esprit depuis le lancement de votre projet ?

Le plus difficile dans le lancement d’un projet comme le nôtre est la gestion du temps. Tout est plus long qu’on ne l’imagine. On aimerait lancer plusieurs produits, avoir toujours de meilleurs fournisseurs, développer des partenariats, tout cela en même temps.

Le plus beau est la relation presque immédiate que nous avons à nos clients et les retours qu’ils nous font. Nous sommes ravis que des idées que nous travaillons pour certaines depuis des années trouvent du sens auprès de notre communauté.

Y a-t-il un(des) poilu(s) dans l’équipe ? Est-ce une muse ? Un assistant ? Un chargé de communication ?

Hardi a le titre honorifique de Big Boss de la société. Dans les faits, disons qu’il ne fait pas grand-chose… India cherche encore sa place dans l’organigramme. Pour le moment elle traite les documents à déchiqueter et teste la résistance des coutures.

Plus sérieusement c’est pour eux que nous avons démarré cette aventure. Pour leur proposer des accessoires vraiment adaptés à leur besoins. Nous avons à cœur de développer des produits qui nous permettent de leur offrir la meilleur place dans notre foyer et de créer la plus belle des relation.

Si oui, voici quelques questions afin de mieux le connaître ;

Son jouet ou jeu favoris ? Hardi : la balle, surtout depuis qu’on y joue plus. India : les cuisses de son frère.

Sa friandise préférée ? Le fromage de chèvre fermier.

Sa plus belle bêtise ? Hardi : le papier peint de chez ses grands-parents qu’il trouvait beaucoup trop retro. Il s’est occupé de les aider pour le retirer. India : Manger le câble de la belle lampe design qu’Alexandra a reçu pour son anniversaire.

Le plus beau souvenir ? Nos weekends en Normandie pour nous échapper de Vincennes : les voir courir sur la plage, se tremper les pattes (pas trop quand même) et faire les fous dans le sable. Rien de plus beau pour nous que de les voir heureux.

Son plus gros défaut ? Hardi est trop gentil, c’est une crème qui ne râle jamais, même quand India le harcèle. India a du mal à gérer ses émotions, c’est encore un (grand) bébé !

Son lieu préféré ? Grosse hésitation entre leurs coussins et la plage.

S’il pouvait parler, que vous dirait-il, là, maintenant, tout de suite ? Hardi : Laissez-moi tranquille je fais la sieste ! India : C’est pas moi qui ai mangé la lampe, ni la chaussure, ni Hardi…

Du tac au tac… Un peu de spontanéité… Pour en apprendre davantage sur vous, répondez par première chose qui vous vient à l’esprit à l’évocation de ses thèmes ;

Don’t Shop Adopt ? Un chien n’est pas un objet ! Adopter signifie être responsable au quotidien du bien-être et de la santé physique et mentale de son animal. On n’adopte pas un chien sur un coup de tête, on y réfléchit, on se renseigne et on s’engage !

Dogfriendly ? La raison pour laquelle on a voulu créer et développer Monsieur Hardi. Pouvoir emmener son chien partout, faire en sorte qu’il soit un vrai membre de la famille.

Un leitmotiv ? A quoi ça sert d’avoir un chien s’il ne peut pas faire le fou !

My Dog is a Queen? Hardi qui refuse de descendre les escaliers le matin quand il n’est pas réveillé et exige d’être porté ou qui snob ses grands-parents qui veulent lui faire des câlins.

Chien VS Chat ? Mieux, chien-chat ! Nous avons deux shibas, qui tiennent autant du chien que du chat.

J’aurai voulu être un artiste ? Lequel ? Un petit chanteur ! Hardi a subi une importante opération juste avant son premier anniversaire. Le vétérinaire l’appelait le petit chanteur car il couinait dans son petit box. Et il continue de nous chanter des sérénades pour réclamer des friandises !

Jamais sans… ? Hardi et India !

Made In France ? Fabriquer en France c’est respecter notre artisanat, le savoir-faire et l’emploi. C’est aussi garantir de contrôler la qualité, la traçabilité de nos produits et une production mesurée et respectueuse de l’environnement.

Ecofriendly ? Acheter moins mais mieux ! Choisir des produits que l’on aime, quoi sont fabriqués dans de bonnes conditions et qui peuvent durer dans le temps !

Comment se passe la conception et réalisation de vos produits ? Plongée dans les coulisses (Sélection des matériaux, confection, test des produits).

Nous ne faisons sortir de notre atelier que des produits dont nous sommes entièrement satisfaits et qui ont été testés par nos soins et un réseau de testeurs de choc.

Nous avons en ce moment plusieurs produits à des phases de développement différentes.

Le processus consiste à trouver la conception qui réponde à un cahier des charges strict (qui réponde à un vrai besoin de notre communauté, matériaux éco responsables, solides pour durer dans le temps, confortables pour nos compagnons et joli pour nos intérieurs ou nous-même).

Se passe alors une phase de prototypage où nous fabriquons plusieurs modèles que nous faisons tester par Hardi et India et quelques amis. Il nous est arrivé d’écarter des tissus parce que pas suffisamment solides.

Il est important que nos produits fassent du sens, on ne veut pas de la nouveauté pour de la nouveauté. Notre expertise doit apporter quelque chose d’autre que ce qui existe déjà.

L’important pour nous est de développer de façon cohérente le produit pour qu’il réponde aux exigences des chiens et des humains et que le prix soit juste. Nous choisissons les meilleures matières, à la fois solides et écoresponsables pour chaque produit. Tout ce travail préliminaire est réalisé dans notre atelier de Bagnolet.

Ce qui est essentiel pour nous dans le design d’un produit est en premier l’usage qu’il en sera fait : qu’il soit solide, confortable et pratique. Ensuite beau, qu’on ait envie de le sortir, de le regarder ! Toujours dans une démarche éthique et responsable; nous avons à cœur de respecter le consommateur en proposant un prix juste, et un produit durable qu’on pourra utiliser longtemps; et ce, en respectant l’environnement, en utilisant des matières responsables, éco-certifiées. La finalité étant de proposer cette démarche indispensable à tous; consommer moins mais consommer mieux !

Combien de temps prend l’élaboration d’un nouvel article avant sa commercialisation ?

Nous avons besoin environ de 6 mois entre la première idée d’un produit et sa commercialisation. La phase de test est très importante et varie en fonction des résultats ! Une fois le produit commercialisé, il continue toujours à évoluer en fonction des retours !

Quels sont les points essentiels pour vous, vos exigences quant à la production et la finalisation des produits avant la commercialisation ?

La fabrication française nous permet de réduire notre empreinte carbone et de gérer au mieux nos stocks en fabricant au fur et à mesure de nos commandes.

Nous sommes très à l’écoute des retours de chacun de nos clients. Le fait d’être autonomes dans la fabrication nous permets de pouvoir répondre à tous les besoins et de faire évoluer nos produits rapidement.

Aucun chien ne se ressemble, tant dans la taille que dans les habitudes. Il est essentiel de proposer des solutions pour tous et d’adapter notre fabrication aux besoins de chacun.

Comment caractériseriez-vous les produits en quelques mots seulement ?

Nous fabriquons d’abord pour le confort du chien et pour proposer des solutions au maître afin d’être plus proche de lui. Nous voulons simplifier la vie de tout le monde avec des produits pratiques, solides et canons qu’on est fiers d’avoir. Ensuite, la qualité des produits est essentielle. Ils sont faits pour durer, pour accompagner le chien et son maître pendant longtemps.

De quoi rêvez-vous ? Pour Monsieur Hardi?

D’avoir un grand bureau/atelier rempli de chiens !!! Nous souhaitons développer plus de produits pour pouvoir emmener son chien avec soi toujours plus loin !

Avez-vous un scoop à nous communiquer sur l’actualité de la marque ?

Monsieur Hardi aime aussi les chats ! On prévoit quelques surprises mixtes (chiens/chats) pour cette année !

Nous travaillons en particulier sur un matelas/couverture de voyage, pour mettre dans la voiture, au restaurant, à l’hôtel… et on devrait être prêt à la sortir avant l’été! 

En exclusivité, un visuel du prototype, de quoi nous faire rêver !

On vous laisse le mot de la fin, que souhaitez-vous dire à nos lecteurs avant de les quitter ?

Notre adn est de développer la bonne place pour nos chiens et chats. On se méfie de tous les diktats, et la bonne place pour un animal dans un foyer c’est celle qu’on lui crée.

Nous remercions Alexandra et Sylvain pour cette immersion dans leur univers passionnant, des amoureux de boule de poils qui parviennent à insuffler cet amour dans leurs créations; porteurs de valeurs fortes et d’un bel engagement écologique.

Les liens utiles : L’article test sur les produits disponible sur le blog / Le site officiel / Le Facebook / L’Instagram afin de suivre l’actualité de la marque.

Mag

Mag- Juin

1 juin 2020

#MAG IS BACK

Nous nous retrouvons, après deux ans d’absence, pour une édition de mise à l’honneur du MADE IN FRANCE; un mag collaboratif dans lequel notre éducatrice, Chrystelle, EDCANIN répond aux questions des lecteurs, et Amandine du blog Molosse ma star, vous propose un DIY de friandises, bouchées du bord de mer … Wishlist, bons plans, Dogsmomlife, tests produits, association, bouquine, cinédog… nos incontournables sont au rendez-vous pour vous accompagner sur 60 pages d’actualités illustrées

Pour découvrir le Mag cliquez sur la visionneuse ou ce lien CLIC

Fashion Week Les indispensables du Train-Train My Queen et les associations

RESC7UE By Cloud7

25 février 2020

#MAIS TROP BIEN!!

Vous connaissez déjà mon addiction à la marque Cloud7, pour ses designs novateurs, son savoir-faire quasi légendaire, son style inégalé… Et bien, nous sommes aussi admiratives face à leur engagement dans la cause animale.

Nous nous rendons fréquemment sur le site, car nous préférons effectuer nos achats directement sur la boutique officielle, cela permet d’avoir plus choix sur les coloris ou les modèles; mais aussi, d’obtenir les nouveautés plus rapidement. Bien qu’il nous arrive également de commander sur des boutiques indépendantes, généralement, en complément d’une commande sur un produit que nous avons repéré pour Queeny, comme des jouets, produits de soin, etc.. Récemment, nous avons remarqué l’apparition d’une nouvelle rubrique “RESC7UE

RESC7UE, qu’est-ce que c’est ?

L’entreprise était déjà largement engagée dans la cause animale, par des donations, mais aussi par l’adoption de leurs propres compagnons, rescapés de Chypre ou du Portugal. Par cette action solidaire, elle renforce un engagement déjà très présent, en lui donnant une consistance par la commercialisation d’objet symbolique dont les bénéfices seront directement reversés aux bénéficiaires. Ce n’est donc pas réellement une nouveauté, c’est la continuité d’un combat engagé en faveur de la cause animale; Les articles commercialisés sont nouveaux, mais l’engagement est amplement implanté dans les valeurs à l’origine de cette marque que nous affectionnons;

Nous pouvons donc définir Resc7ue comme un mouvement, artistique engagé;

Resc7ue est avant toute chose, une histoire de talents; lorsqu’une créatrice visionnaire rencontre d’autres artistes, tout aussi talentueux, ça donne vie à Resc7ue. Cette fusion de compétences artistiques dirigée vers cet apogée créatif, placée au service d’une grande cause qui réunie plusieurs artistes engagés.

Le premier né, le livre Resc7ue; en collaboration avec un photographe de renom, Robert Altermoser, très engagé dans la cause animale, une compilation de superbes clichés, qui relatent la cause; artistiquement parlant, c’est une perle. Le livre, à lui seul, a déjà permis de récolter 4000 euros en trois mois.

Pour suivre l’article Facebook/ Instagram

Plus récemment, la collection caritative se poursuit avec sept sacs fourre-tout, portée par des artistes, graphistes de renommées internationales Walter Glassof (“Love” et “Friends”), Anna Süßbauer (“Heart”) et Michael Goodson (“Rainbow”). Il s’agit de création originale, leur vision de ce mouvement, l’incarnation de ses valeurs “Resc7ue”, un message d’espoir matérialisé;

Zoom sur la collection;

La qualité Cloud7 est, à nouveau, au rendez-vous, les sacs sont réalisés en coton biologique, résistant, d’un format parfaitement adapté à un sac: 49,5 x 47 cm ; idéal pour le quotidien: Course, plage, virée à l’aventure avec votre compagnon, il peut également servir à transporter ses affaires… Le sac peut être lavé à 30 degrés; en revanche, je le retourne pour ne pas atténuer le motif; si vous le repassez; à l’identique, faîtes le sur l’intérieur du sac, en le retournant, et non sur le motif.

L’excellente nouvelle, la collection Resc7ue continuera de croître au fil du temps, vous pourrez donc retrouver d’autres modèles ou articles, par la suite.

Nous avons commandé trois sacs;

Où acheter ? Les sacs sont disponibles au prix individuel de 12.90 euros, sur le site officiel de Cloud7, dans la rubrique Resc7ue; tout comme le livre, qui, quant à lui, est vendu 24.90 euros.

L’association EVERYDAYSTRAY

L’organisation a été créée après que son fondateur Robert Altermoser – en plus de son travail artistique en tant que photographe – ait travaillé pour diverses organisations en Roumanie, Bulgarie et Grèce. Il a dû se rendre compte que les refuges pour animaux dans toute l’Europe de l’Est sont désespérément surpeuplés et qu’il est presque impossible de prendre soin de plus de 100 chiens par jour et en même temps de chercher un logement convenable pour eux. La plupart des animaux vivant dans les abris viennent des rues, où les conditions sont extrêmement dangereuses et les chiens doivent se battre pour leur survie au quotidien.

Malheureusement, le nombre de ces chiens de rue augmente à un rythme alarmant. Chaque printemps, de nouveaux chiots, nouveau-nés descendent dans les rues; parce que les chiens non castrés sont régulièrement abandonnés, ils rencontrent peu après d’autres chiens de rue non castrés, et mère nature officie à la suite…. Mais, dans les rues, un horrible sort attend ces chiens. Très peu de chiots survivent même les premiers mois. Le but de l’association est donc de venir en aide à ces chiens, laissés pour compte, livrés à eux-mêmes dans la rue, en Bulgarie.

L’achat de votre sac contribuera à soutenir l’association dans l’accomplissement de ses objectifs : Stérilisation des chiens, nourriture, vermifuges, antiparasitaires, … 100% des bénéfices générés par la vente de la collection RESC7UE sont utilisés afin de mettre en oeuvre ce programme complet de stérilisation.

Castrer, stériliser les chiens errants, mais aussi, sensibiliser la population, et accroître la castration et la stérilisation des chiens domestiques afin de contrôler les naissances, massives, et souvent issus de ces rencontres fortuites entre chiens des rues et chiens domestiqués laissés en divagation. De fait, grâce à ce programme, il est également possible pour les personnes disposant de peu de moyens financiers de faire stériliser gratuitement leur chien.

Actuellement ? Avec les 4.000 euros récoltés par le livre Resc7ue, entre novembre 2019 et janvier 2020, il a déjà été possible de stériliser plus de 100 chiens et d’empêcher ainsi une augmentation de la population canine dans les rues de Bulgarie.

Pourquoi donner à une association qui oeuvre en Bulgarie, alors qu’il y a déjà tellement de misère en France ? La prise en considération de cette “misère” n’est pas la même dans les pays d’Europe de l’Est; alors que sur notre sol, les problématiques récurrentes aux droits des animaux, à leur sensibilité ou à leur simple statut dans notre société, font grand bruit… Dans les pays d’Europe de l’Est, il n’en est rien… En attendant, que les choses changent, que les mentalités effectuent le cheminement déjà opéré chez nous, soutenir ces actions, c’est avant toute chose, soutenir la cause animale, au sens le plus universel; On se fout de la langue comprise par le chien, de sa localisation géographique; nous avons, dans notre société des moyens financiers, socio-culturels, plus importants que les populations locales, la juste redistribution des richesses mondiales passe aussi par cette forme de solidarité, à mon sens… C’est une manifestation de durabilité socio-engagée en une cause universelle; à savoir, le bien-être animal.

Source Photographie

Les liens utiles : L’association Everydaystray suivre sur Instagram ou Facebook / Le site de Cloud7 pour contribuer en effectuant un shopping solidaire / Les autres articles autour de l’univers Cloud7 présents sur le blog. Suivre Cloud7 sur Instagram ou Facebook.

CinéDog

The healing powers of dude

7 février 2020

#Petit d’homme & Poilu

Tête à truffe…

Petit d’homme et la télé, c’est un peu comme petit d’homme et les écrans connectés, c’est-à-dire, vaste débat à la clé…Certes, il est préconisé de limiter les temps d’exposition aux écrans, mais malgré cela, soyons honnêtes, petit d’homme apprécie ce type de divertissement… Comme toute autre chose, à consommer avec modération, cependant, lorsqu’un programme peut intégrer à la fois le divertissement et une certaine pédagogie de vie, pourquoi l’en priver?

Voici un programme, que nous recommandons pour un moment en tête à truffe, entre poilu et sa boule de poils …

Un ami aux petits soins, de son titre original “The Healing Powers of Dude“, disponible depuis le 13 janvier dernier, sur la plate-forme Netflix. Il s’agit d’une comédie américaine, dont la première saison comporte 8 épisodes, d’une durée moyenne de 30 minutes; ce qui constitue un temps raisonnable de visionnage, pour un enfant (si le sujet vous intéresse, voici un article qui peut vous aider à déterminer le temps d’exposition de votre progéniture et un autre tout aussi intéressant ici ) d’écran pour un enfant … Il s’agit donc d’une mini série d’Erica Spates avec au casting, des jeunes enfants, et des adultes tels que Sam Littenberg-WeisbergAvec Jace Chapman, Larisa Oleynik, Mauricio Lara…

Présentation…

“Un jeune garçon de 11 ans souffrant de phobie sociale trouve le courage d’affronter l’entrée au collège auprès de Dude, un chien de soutien émotionnel”.

Une bande-annonce ?

Mon avis ? C’est une série au contenu très intéressante, elle aborde des thématiques porteuses pour l’enfant, l’adolescent en construction; le handicap, l’exclusion, le sentiment d’exclusion, l’intégration parfois difficile au collège car le héros y fait son entrée. Elle permet également d’aborder la différence, au-delà de ça, elle met en scène l’apport de la présence d’un chien dans la prise de confiance en lui de l’enfant, véritable acteur dans le processus d’intégration sociale de Noa… Les situations correspondent aux préoccupations et aléas des jeunes de cet âge, les dialogues et le scénario sont adaptés, pas de dérives, vous pouvez laisser poilu et petit d’homme devant l’écran sans stresser de l’arrivée potentielle d’une vanne inappropriée à son âge… Une série pleine d’humour, qui plaira très certainement à votre petit d’homme, ce qui me plaît pas mal, c’est que DUDE, le héros canin est aux commandes de sa propre narration… Cela ajoute un côté dynamisant aux situations rencontrées par les enfants durant ces premières semaines au collègue…

Le rôle joué par Dude, comme son nom l’indique “Dude” est un chien de soutien émotionnel, il soutien Noa, lorsque celui-ci est accablé par des émotions qu’il ne parvient pas gérer seul, Dude est son point d’encrage, il le rassure, l’apaise, tel un véritable soutien, de fait, il tient un rôle important dans la série, avec un temps d’écran conséquent et une véritable implication dans les intrigues humaines. Notons également, les parents attachants et la petite sœur de Noa au tempérament drôle et enjouée. Il se fait des amis, que nous vous laisserons découvrir en visionnant la série… Les débuts sont chaotiques, comme toujours, en duo, il y a des hauts et des bas, mais c’est finalement la famille et l’amitié qui l’emporte haut la main…

Sans vous spoiler, vous constaterez que les progrès de Noa sont intimement liés à l’évolution de sa relation avec Dude, et que les épisodes peuvent aisément être apparentés à étapes clés que ce jeune héros parvient à franchir, dans sa quête d’ l’intégration sociale, malgré sa phobie initiale; Parvenir à passer les portes du collège, assister à un cours, se faire des amis, ne plus s’enfuir lorsqu’on tente d’interagir avec lui, parvenir à prendre la parole en public, venir en aide à un ami, recevoir des amis à la maison, accorder sa confiance, cesser de craindre d’être jugé, se rendre à une fête… Bref, le parcours de Noa est distrayant, encourageant, et présenté avec tendresse et humour… C’est un moyen indirect de sensibiliser à ce phénomène bien réel qu’est la phobie sociale, au même titre que la phobie scolaire, mais trop souvent catégorisée “de caprice”, et ce, malgré la détresse ressentie par ces enfants en souffrance.

J’ai beaucoup apprécié cette découverte, de fait, je la recommande donc vraiment aux parents qui souhaitent fournir un support éduco-ludique à leur petit d’homme et sa boule de poils. Aborder la différence selon plusieurs angles d’approches permet à l’enfant d’intégrer cette notion, de gérer la rencontre réelle avec la différence sans l’appréhender, en mettant en évidence, que dans la différence, à cet âge, il y a aussi des similitudes… Un enfant n’est pas comme un autre, mais il n’en reste pas moins un enfant, qui aspire à ces mêmes choses que les autres enfants, cette série est une bonne manière d’aborder la thématique à la maison, d’autant qu’avec les dispositifs inclusifs, les enfants seront de plus en plus souvent confronté à la différence, pour que cette rencontre et cohabitation s’effectuent le plus harmonieusement possible, un travail de sensibilisation, en amont, peut être un bon geste de tolérance. Nous sommes tous différents les uns des autres, et serons toujours le “différent” de quelqu’un… malgré cela, de belles rencontres peuvent naître de nos différences, qui souvent constituent la force d’une groupe…

Liens utiles : Netflix pour visionner / Le Facebook pour suivre l’actualité de la série / L’Instagram pour avoir des news; Pour en apprendre davantage sur la phobie sociale de l’enfant CLIC et CLIC et CLIC .

Dog's Mom Life Dogfriendly Lifestyle/ Inspiration Pour doglovers Only

Spotify playlists pour poilu, on a testé !

6 février 2020

#Let’s the music play

Il y a de cela, plus de deux ans, je vous parlais des goûts musicaux de Queeny, dans un article sur la playlist de ma boule de poils (à redécouvrir ici), entre temps, le Petsfriendly a envahi la toile … et pour notre plus grand bonheur, les initiatives se sont multipliées; Récemment, c’est la plate-forme musicale Spotify qui entre dans la danse… en proposant une sélection spécialement élaborée pour vos compagnons… Il s’agit d’une playlist créée par un algorithme basé sur vos habitudes d’écoute et le caractère de votre animal, conformément au questionnaire intuitif et simplifié qu’il vous configurer en amont. Ainsi, il vous sera proposé un mélange, intégrant vos goûts et les caractéristiques comportementales de votre poilu afin que que vous puissiez tous les deux profiter de la musique.

Selon Spotify, plus de 71 % des utilisateurs ont déjà diffusé de la musique à leur animal de compagnie, 69 % d’entre eux chantent pour leur animal, 57 % dansent avec leur animal, et 80 % sont convaincus que leur animal aime profondément la musique.

Concrètement, comment faire?

On vous accompagne, étape par étape…

Tout d’abord, il faut se rendre sur le site spécialement dédié aux playlists pour boule de poils…

Cliquez sur l’icone Let’s go pour vous lancer; avant de choisir vos modalités de connexion;

Pour ce faire, vous avez le choix entre Facebook ou votre adresse e-mail, si vous êtes déjà enregistré sur Spotify; si ce n’est pas le cas, il vous est proposé de créer un compte, simple et rapide, en cliquant sur l’icone “je n’ai pas Spotify”. Lorsque vous êtes connecté, il vous est, ensuite, proposé de choisir votre compagnon… Notons, que l’utilisation est simple, visuelle et intuitive; que la plate-forme à penser “compagnons” au sens large, en intégrant les chiens, les chats, les NAC, les oiseaux et les iguanes.

Un clic sur l’infographie correspondante à votre compagnon suffira pour passer à l’étape suivante; Le concept infographie, est très bien pensé pour les petits d’hommes, qui peuvent, de fait, en toute autonomie (avec le regard bienveillant de ses parents) réaliser la playlist de son poilu. Petsfriendly et pédagogique… Et si vous avez un chien, un chat, et un Nac? Simple, vous pouvoir réaliser plusieurs playlists, l’une après l’autre, elles seront toutes ajoutées à votre playlist générale sur l’application Spotify; on peut même en réaliser plusieurs pour sa boule de poils, en configurant l’humeur selon des critères différents… je vous montre…

Je sélectionne “Dog” pour Queeny, et je clique sur “next;

Entre les étapes, il y a des temps de chargement, configuration “Loading”, qui, selon votre connexion, peuvent prendre un peu de temps.

Seconde étape de la configuration, déterminer si votre poilu est plutôt “relax ou énergique“, après, ça dépend aussi du moment, d’où l’intérêt de réaliser deux ou trois playlists pour l’accompagner à des moments différents de la journée, ou suivre, son état d’esprit judicieusement. Pour cela, il vous suffit de déplacer le curseur, afin de déterminer le degré de relax ou énergique attitude de votre boule de poils. Remarquez les tirets qui se trouvent au dessus du chien, il s’agit des étapes de configuration, cela vous donner une indication relative au temps nécessaire pour finaliser la configuration;

Le but de ma playlist, c’est un accompagnement musical, pour les siestes, ou les temps de repos, après la promenade, lorsque je travaille au bureau, afin qu’elle puisse se détendre; de fait, j’ai rapproché le curseur du relax, mais pas entièrement, pour éviter, que moi aussi, je ne m’endorme … Lorsque vous avez sélectionné la caractéristique recherchée, il suffit de cliquer sur “next”.

Critère suivant, il vous faut choisir si poilu est plutôt “Shy ou Friendly“, entendons, timide ou extraverti, sens amical des sonorités;

Par sécurité, je me suis rapprochée du “Shy” parce que je sais que Queeny n’apprécie pas les musiques qui hurle… C’est clairement pas une adepte de Hard Rock… pourtant, comme beaucoup de poilus, elle affectionne le rock et le classique, ce sont les deux genres musicaux préférés de nos compagnons. Lorsque le choix est fait, il suffit de cliquer, à nouveau, sur “next”.

Enfin, il vous faudra déterminer si poilu est apathique ou curieux …

Il y a un petit côté curieux en elle, mais n’abusons pas, le but étant vraiment de générer une playlist conforme à l’environnement “repos, sieste, after promenade”. Lorsque ce dernier critère est sélectionné, il vous suffit, de cliquer “next”avant de finaliser votre playlist, en y ajoutant le nom et la photo de votre boule poils; une option au top pour ceux qui sont à la tête d’une famille nombreuse…

Le tout, en moins de 5 minutes, il ne reste plus qu’à découvrir la sélection en cliquant, une dernière fois sur “next”.

Pour écouter, cliquez sur “Listen Now”, pour réaliser une autre playlist, en haut, à gauche, il y a une flèche “Start over”, qui vous permettra de réaliser une playlist pour une autre boule de poils, ou pour la même, mais selon une autre configuration; par exemple, dans mon cas, plus énergique… pour le réveil matinal avec motivation, avant la promenade !

Bilan, relativement mitigé; il s’agit principalement de “chansons” du moment, avec des morceaux que je peine à écouter, et que Queeny semble pas surliker …

Mon avis ? Le concept est génial, après, ça reste une sélection automatisée, conçue par algorithme, de fait, sur les 24 chansons proposées, certaines ne nous correspond pas vraiment, cela étant, la playlist nous donne l’occasion de découvertes musicales nouvelles, des morceaux vers lesquels, nous ne nous serions pas forcément tournés instinctivement, mais qui, après écoute, nous ont tapé dans l’oreille ! D’autant, qu’il est possible de recommencer, en élaborant plusieurs playlists… C’est surtout la portée symbolique d’une telle initiative qu’il faut encourager, la prise en considération de nos compagnons, de leur faculté à apprécier la musique, la reconnaissance de ses effets sur leurs humeurs, et l’apaisement qu’elle peut leur procurer. Pour toutes ces raisons, on adhère à 100%, et ce, même si la sélection n’est pas complètement “notre gamelle à croquettes”, on découvre, ensemble, c’est un moment complice, que nous vous recommandons sans modération !

C’est d’ailleurs ce que j’ai fait, les playlists s’ajoutent automatiquement à votre application Spotify, vous pouvez dés lors, les retrouver facilement dans votre menu, et les lancer lors de vos connexions, sans devoir recommencer toute la configuration.

Les playlists Pets envahissent Spotify, le saviez-vous ??

Des playlists préfabriquées existaient déjà sur Spotify, elles sont produites par des utilisateurs, comme vous, et moi, et regroupent des chansons selon des thématiques; Vous pouvez y accéder en indiquant “Dog music ou Pets music” dans la barre de recherches de l’application, et en sélectionnant, ensuite, playlists, il vous sera proposé plusieurs playlists, toutes conçues par d’autres utilisateurs … Vous pouvez d’ailleurs, créer votre playlist et la partager avec les autres !

Voici une sélection de playlists “cocooning” pour poilu, que Queeny apprécie … notons, qu’il existe également une playlist spéciale pour les anniversaires et une autre pour noël !

Info bonus: Youtube propose également des playlists ou des programmes télévisés exclusivement pour nos boules de poils, à découvrir ICI.

Surtout n’hésitez pas à nous donner le nom de la playlist de votre boule de poils, je la ferais écouter à Queeny !!! Pour retrouver les playlists de Queeny c’est par ici CLIC et CLIC. Interdiction de vous bidonner… ELLE ADORE LE ROI LION et MOI AUSSI !!! On dira que ça tombe bien, étant donné qu’on a trois chansons dans la playlist…

Les liens utiles : Pour réaliser la Playlist Spotify de votre boule de poils CLIC / pour installer Spotify CLIC

La musique détend et rend heureux… vous en doutez encore?

%d blogueurs aiment cette page :