Browsing Tag

Complémentsalimentaires

Alimentation Le coin des gourmands NatureLovers Soins et quotidien

Les bienfaits de la moule verte;

20 décembre 2020

#Santé au naturel

Dans la gamelle !

Dans la série des superaliments; je vous présente, la reine des océans; enfin, plus spécifiquement de l’un d’entre eux; j’ai nommé, la moule verte… originaire de Nouvelle-Zélande; prénommé moule verte, pour la petite ligne verte, bien visible sur l’extrémité de sa coquille, c’est pourquoi, on l’appelle “green lipped mussel” ce qui signifie en FRENCH “moule à lèvres vertes”; on parle aussi d’elle comme de la moule aux orles verts.

Faut-il cuisiner des Moules à Poilu pour sa santé ? C’est ça que tu veux dire ? On se fait une soirée à thème, braderie de Lille mais version Nouvelle-Zélande ?

Bon déjà, on va se calmer sur les soirées à thème… Il s’agit d’un complément alimentaire, du moins, c’est sous cette forme que poilu va le consommer; il suffira d’intégrer le complément de moule verte qui provient de ce fameux Perna canaliculus (c’est son nom cérébral de scientifique), qui n’est autre qu’un crustacé cultivé en mer, on parle d’aquaculture, donc, dans de l’eau salée et que l’on trouve exclusivement en Nouvelle-Zélande. C’est d’ailleurs, un produit phare et véritablement emblématique de la région, qui contribue pleinement à son économie.

Historiquement, les bienfaits de la moule verte ont été découvert lors d’une étude dédié au régime alimentaire des Maoris; Les Maoris qui vivaient en bord de mer, et consommaient des moules vertes, présentaient moins de problématiques; telles que : rhumatismes, asthme et autres maladies inflammatoires que les Maoris qui vivaient dans les terres; et donc n’en consommaient qu’occasionnellement. Les premiers essais de culture eurent lieu dans les années 1960; et la finalisation suivie de la commercialisation débutèrent considérablement dans les années 1990.

C’est donc un superaliment à le fois très ancien, si l’on considère ses origines; mais aussi très récent, au regard de son intégration à nos us et coutumes alimentaires occidentales.

Aquaculture VS pisciculture : L’aquaculture désigne d’une manière générale toutes les activités de production animale ou végétale en milieu aquatique, que ce soit en eau douce, en eau saumâtre, ou en milieu marin.

Ce terme générique rassemble notamment : La pisciculture qui, quant à elle, n’est qu’une des branches de l’aquaculture. Spécialisée dans l’élevage de poissons, la pisciculture se fait en eau douce comme en mer, dans des enceintes en dur (bassins) ou dans des cages flottantes. Cependant, il s’agit bien souvent de monoculture (une seule variété de poisson), à laquelle on attribue une certaine forme de pollution (par l’activité des fermes piscicoles), polémique également autour de l’alimentation des spécimens élevés en bassin. Une autre forme d’aquaculture, est la conchyliculture, la production de coquillages; notamment nos moules vertes, cultivées selon la technique de cordage. Dans tous les cas, l’aquaculture, se veut une alternative à la surpêche, une manière d’exploiter les produits de la mer plus responsable; cependant, elle n’est pas exempt de polémique écologique; d’où l’importance de bien sélectionner ses produits dérivés.
Pour information: Sachez qu’il existe également la pénéiculture (utilisée pour cultiver les crustacés, tel que les crevettes) ou l’algoculture (production des algues). Pour en apprendre davantage CLIC

La moule verte a la chance d’être cultivée, dans des eaux océaniques extrêmement saines; le gouvernement Néo-Zélandais est très attaché à la préservation de l’environnement, et plus spécifiquement des espaces naturels et marins. Ce qui implique, qu’il ne peut y avoir les mêmes polémiques que celles rencontrées avec l’huile de saumon et la pollution hypothétiquement ingérée par les spécimens avant leur transformation en huile. C’est donc un superaliment, très sain et fiable en therme d’origine naturelle; Les moules vertes sont élevées selon la technique de cordage, durant une période de 12 à 18 mois à Coromandel, au détroit de Marlborough et aux Iles de Stewart; avec un contrôle régulier de la qualité de l’eau et une vigilance toute particulière accordée à la pluviométrie; le cycle de l’eau étant ce qu’il est, la pollution peut venir de la pluie; tout est-il que nos excises évoluent sans le moindre élément perturbateur, dans un cadre naturel et protégé.

La moule verte, quels bienfaits ?

L’extrait de moule verte contient un faible inhibiteur de prostaglandines produisant ainsi, un effet anti-inflammatoire; qui plus est, il est riche en acides aminés, graisses, glucides et minéraux. Ce qui le rend si intéressant pour nous, c’est son apport en acides gras oméga-3.

Prostaglandines : Substances présentes dans de nombreux organes et exerçant, selon leur espèce, des effets très variables. Elle favorisent notamment la fécondation et l’ accouchement, l’agrégation des plaquettes, agissent sur les bronches, le rein, le tube digestif ou l’ inflammation.

L’avantage étant que la moule verte peut être administrée à titre préventif ou curatif en complément d’un traitement vétérinaire lorsque poilu présente une boiterie, inconfort ou une blessure articulaire; elle constitue également un fidèle allié des poilus vieillissant qui présentent des problèmes de mobilité; enfin, c’est un atout incontournable du chien sportif, et ce, toute sa vie durant.

Elle Agit comme un anti-inflammatoire naturel grâce à sa haute teneur en Oméga 3 (EPA, DHA et ETA).; elle favorise la bonne santé mais aussi la consolidation articulaire; lubrifie et solidifie les articulations, enfin, l’association de l’extrait de lipides de moule verte et de glycosaminoglycanes peut contribuer à stimuler la production de la matrice du cartilage et à réparer, mais aussi à inhiber l’activité des enzymes qui le dégradent. elle peut donc contribuer à la régénération des tissus articulaire; tout en protégeant voire préservant les cartilages. On retiendra donc qu’il s’agit d’un anti-inflammatoire naturel qui peut aider efficacement les poilus souffrant d’arthrose.

Sous quelle forme la donner à poilu ?

Comme la majorité des compléments d’origines organiques; les bienfaits résident dans “la moule crue”; de fait, il est important, comme pour l’huile de poisson, de sélectionné un produit issu d’une extraction à froid; afin d’en préserver toutes les vertus thérapeutiques; La moule doit être fraîche, cela implique que l’extraction doit être effectuée sur place; aussi la qualité de l’eau est primordiale; d’où, il vous est recommandé de sélectionner un produit “fabriqué en Nouvelle-Zélande” et exporté en France. Il faut donc éviter les produits intitulé “Fabriqué en France” car la moule de verte n’y est pas cultivée. Idéalement, vérifié qu’elle soit propre à la consommation humaine afin de vous assurer de sa qualité.

C’est légèrement la galère à trouver en France, autant US, CA voire UK sont favorisés, autant, pour nous, trouver la moule verte conforme à ces critères nécessite de bien lire les étiquettes, surtout de ne pas céder aux chants des prix trop attractifs…

Vous pouvez la dénicher en gélules, comprimés ou encore sous forme de poudre; vous pouvez notamment, l’acquérir en poudre chez EASY BARF, vendue selon trois conditionnements; à savoir, 150g : 17,20€ , 300g : 28,90€ , 600g : 53,50€ ou encore la marque Diopet vendue chez Horze.fr à 69.95 euros le pot / évidemment, pour trouver un produit réellement conditionné en Nouvelle-Zélande, alors que les marques distribuent souvent uniquement US ou CA, il faut ruser … ; de fait, si vous connaissez quelqu’un aux US, ou au Canada, qui peut commander pour vous et vous l’expédier; je vous dirige vers des marques spécialisées en compléments telles que SuperSnouts le pot est vendu 69.99 dollars ou encore, Four Leaf Rover, vendu 29.99 dollars. Vous l’aurez compris, avec la moule verte, la qualité se paie; méfiez vous donc des prix trop attractifs ! Vous avez d’autres bons plans moules vertes à nous recommander ? Indiquez-le en commentaire !

Téléchargements

Téléchargements utiles … 100% Dog’sMOM

7 novembre 2020

#ON S’ORGANISE

Nous les utilisons dans notre quotidien, on a donc décidé de les partager avec vous; nous en ajouterons progressivement sur le site, pour ménager les surprises ! De fait, n’hésitez pas à revenir régulièrement pour y découvrir les nouveautés !

L’organisation des soins;

Deux versions disponibles: Le modèle à biffer ou le modèle à compléter manuscritement;


La gestion des compléments alimentaires & cures;

Deux versions disponibles : Les compléments hiver-printemps / Les compléments été – automne

Une autre version pour les compléments qui permet de gérer par jour et semaine;


Organiser les rations ménagères;

Queeny est principalement à la ration ménagère, même si elle consomme également des croquettes, pour ceux qui nous suivent depuis un moment, vous savez qu’elle apprécie la variabilité dans les repas, ce planner me permet d’adapter et varier les menus; cela m’aide aussi à gérer la logistique de mes rations lorsqu’elles sont congelées. Deux versions disponibles : à compléter ou pré complétée.


La shopping list du train-train ;

Lorsqu’il faut gérer les stocks, les rachats envisagés et surtout, les planifier cette liste peut aider ! Disponible en deux versions, Le modèle à biffer ou le modèle à compléter manuscritement;


Gestion des stocks

Mon stock gourmand, nos poilus ont des préférences, voici une liste que je place à l’intérieur du placard à friandises et que me permet de maintenir les stocks à jour, mais aussi, de varier les snacks et friandises proposées à Queeny.


La santé au quotidien;

Les soins quotidiens impliquent également la gestion des visites chez le vétérinaire ou un autre professionnel de santé, l’administration d’antiparasitaires et de vermifuges à temps afin de garantir l’efficacité; c’est pourquoi, cette liste me permet de retrouver facilement les informations et par exemple, de savoir quand il faut remplacer le collier.

Pour garder une trace des visites “imprévues”

Parfois une blessure, un bobo survient, on se rend chez le véto, un diagnostique est posé, un traitement administré; il se peut que la problématique repointe le bout de la truffe, un an, deux ans, après… C’est pourquoi, je réalise une fiche qui me permet de garder les informations en mémoire, et de comparer, notamment, les traitements préconisés, cela permet également de se montrer vigilant lorsqu’il y a récurrence d’une année à l’autre ou sur des périodes de l’année (exemple : hiver) car cela peut attester d’une fragilité ou prédisposition à surveiller.

Les aventures variées;

On sait qu’il est important de varier les promenades et les découvertes, cette liste permet d’organiser un panel d’activités variés à votre boule de poils; entre promenades urbaines et natures, rencontres avec des copains, promenades collectives ou encore visites de nouveaux lieux, … un aide-mémoire pour les humains ! Elle permet également de se projeter, avec des guides de la région pour effectuer la liste des lieux à explorer dans un futur proche !

Pour varier les activités et proposer des animations différentes

Alimentation Le coin des gourmands NatureLovers Soins et quotidien

Les bienfaits de l’huile de coco

23 septembre 2020

#Food

Zoom Compléments alimentaires

L’huile de coco est très populaire, de la gastronomie aux cosmétiques pour humain, en passant par les friandises de poilu, on la trouve plus ou moins dans tous les rayons des petites et grandes enseignes ; elle est d’ailleurs également vendue dans sa version « bio » ou depuis peu, conditionnée et proposée comme complément alimentaire, par de grandes marques, spécialisées en « PetFood » telles que Lilla Love’s it.

Pourquoi adore-t-on l’huile de coco ? On adore car il s’agit d’un superaliment, cela implique, que ce complément est à même d’agir tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ; il est complet et propose de nombreux bienfaits.

Un superaliment qui fait parler …

C’est moins le cas, ces dernières années, mais l’huile de coco n’a pas alimenté que la gamelle de poilu, elle a également nourri de vastes débats. De fait, dans le camp des rétracteurs ; les deux arguments principaux ; tout d’abord le fait de lui attribuer des bienfaits, sans vraiment pouvoir en attester par une étude officielle, en se basant surtout sur son excellente réputation, dans les îles dont elle est originaire. Effectivement, il s’agit d’un remède ancestral et naturel, relativement ancien ; qui n’est pas à proprement parler, ancré dans nos traditions occidentales. Cependant, les professionnels tendent de plus en plus à s’accorder sur ses bienfaits parce que nous commençons à avoir les prémices d’un recul scientifique ; même si les explications sont encore incomplètes ; enfin, un second argument, qui résonne davantage comme une mise en garde, relative à son taux élevé d’acides gras saturés, qu’on qualifie aussi de mauvais cholestérol et qui inquiétait pour les risques cardiovasculaires ou l’obésité qu’elle pourrait « hypothétiquement » entraîner.

Attention ; et si ton huile de coco n’en était pas ?

La commercialisation d’un produit phare engendre toujours des dérives, surtout, lorsqu’il s’agit d’un produit en « vogue ». Ainsi, il peut arriver d’acheter un flacon en pensant qu’il s’agit d’huile de coco, mais de tomber finalement sur de l’huile de coprah.

En quoi c’est moins bien ?

L’huile de coprah est obtenue à partir de la chair déshydratée de la noix de coco et évidemment, elle est pressée à chaud ; de fait, son apparence est plutôt opaque, sa texture solide et elle est faiblement odorante.

L’huile de coco est vierge, pressée à froid (comme l’huile de saumon, finalement c’est le même critère de vigilance) afin de préserver l’intégralité de ses bienfaits ; de fait, elle a une apparence claire, presque transparente et une odeur relativement marquée de noix de coco.  Elle est issue de l’albumen de la noix de coco, fruit du palmier cocotier ; ainsi, il est parfaitement envisageable de réaliser votre huile de coco en D.I.Y. au même titre, vous pouvez réaliser des friandises ou des cosmétiques pour votre boule de poils à partir de vraie noix de coco …

Ce qui les diffère, c’est tout simplement que par le processus de chaleur, l’huile de coprah, à la différence de l’huile de coco vierge, perd sa teneur notamment, en vitamine E ; comme la majorité des superaliments, chauffés ou desséchés, on perd des nutriments.

Huile de coco, quels bienfaits pour mon chien ?

On lui en prête beaucoup, notamment, les suivants… internes par ingestion ou externes par application…

Lutter contre la mauvaise haleine ; par exemple, celle des dents, c’est pour cela, que de plus en plus de snacks dentaires sont composés avec de la coco. Notons, que vous pouvez nettoyer les dents de votre boule de poils directement avec votre coco « D.I.Y. » L’on peut également envisager de faire un massage à partir d’huile de coco, si poilu souffre de mauvaises odeurs corporelles.

Aussi, l’huile de coco peut être utilisée pour les petits coussinets afin de les hydrater, protéger ou d’aider à soigner les petites plaies d’usure ; en revanche, il est important de masser afin de faire pénétrer l’huile, et non d’apposer sur le coussinet, car l’huile de coco à l’appétence incontestée, poilu risquerait de penser que sa patte est devenue un jeu d’occupation, et de la lécher, tout simplement !  

Repousser les parasites ; encore une fois, il s’agit d’un remède naturel, qui ne peut donc rien garantir à 100% mais il semblerait que son action puisse contribuer à limiter les risques d’infestation ; lorsque l’usage est externe.

Faciliter la digestion et renforcer l’appétence d’une gamelle ; cependant, comme pour toute autre chose, « trop de… tue-le… » cela implique de respecter les doses préconisées.

Faciliter la digestion et renforcer l’appétence d’une gamelle ; cependant, comme pour toute autre chose, « trop de… tue-le… » cela implique de respecter les doses préconisées.

Améliorer la santé du poil et de la peau ; par une action qui permettrait de les rendre plus soyeux et brillant. Elle favorise également la cicatrisation des petites plaies, et semble agir efficacement sur les eczémas et lésions cutanées, peau sèche, démangeaisons, toujours en complément d’un traitement vétérinaire.

L’huile de coco pour une meilleure santé générale ; en cure, afin de renforcer le système immunitaire, par une action qui va booster ses défenses immunitaires, notamment à l’approche de l’hiver.

Enfin, elle peut contribuer à soulager les problèmes articulaires par son action anti-inflammatoire, elle peut donc s’avérer salutaire pour les chiens sportifs ou âgés, elle contribuera à sa bonne santé osseuse en agissant contre l’arthrite ; on lui prête également des vertus agissant en prévention des maladies dégénératives liées notamment à la mémoire, et du diabète.

Enfin, elle serait très efficace pour repousser les champignons d’où, on la recommande pour le nettoyage des oreilles, les chiens à oreilles tombantes, avec l’action d’humidité peuvent en contracter ; l’huile de coco peut vous aider à les éviter par l’action antibactérienne qu’elle confère.

Quelles contre-indications ? Comme n’importe quel complément, et ce, même s’il s’agit d’un complément alimentaire naturel, certains chiens ne la tolère pas ; de fait, elle peut entraîner des troubles de la digestion ; aussi, il est recommandé de respecter les dosages communément admis afin d’éviter les risques de diarrhée, à savoir ; une demi-cuillère à café par tranche de 5 kilos de poids ; ce qui correspond plus ou moins à 2.5 grammes ;

Conseils : Avec Queeny, j’ai introduit progressivement, de toutes petites doses, bien inférieures au dosage recommandé, et j’ai progressivement augmenté jusqu’à atteindre la quantité relative à son poids.

L’huile de coco, mais à quelle fréquence ? L’huile de coco, comme la majorité des compléments alimentaires s’administrera sous forme de cure, c’est-à-dire, une ingestion ou application, journalière durant une période déterminée selon vos besoins ; pouvant aller d’une semaine à 15 jours. Ainsi, vous pouvez alterner les cures, en ciblant les bienfaits selon les superaliments que vous choisissez d’utiliser à telle ou telle période de l’année ; selon les besoins de votre chien ou encore, en fonction des spécificités liées à la saison.

Comment la conserver ? Idéalement, conservé votre huile de coco au frais et au sec, on préconise moins de 20°, à l’abri des rayons du soleil et toujours bien refermée.

Mon huile de coco à quel prix ? Justement, vous trouverez le grand écart des prix, d’un site à l’autre, d’une enseigne à l’autre, ou encore, d’une marque à l’autre ; il y a une règle d’or, un produit international voire mondialisé, que l’on ne produit pas en France, a inévitablement un coût, si l’affichage de son prix vous semble dérisoire, c’est que derrière le produit se cachent les dérives de la mondialisation ; à savoir, une rupture de l’ordre établi par et pour le développement durable.

Bien choisir son huile de coco c’est donc primordial, un autre critère entre en ligne de compte ; à savoir l’éthique de sa provenance ; producteurs surexploités, l’utilisation de singes, plus généralement des macaques, car ils sont agiles et rapides pour grimper, mais n’en demeurent pas moins maltraités par cette vie de travaux forcés à faire du ramassage enchaînés, forte émission de CO2, acheminement très polluant, un produit qui va à l’encontre du concept de consommation locale, de saison, ou en circuit court.

Labélisations FairTrade pour le commerce équitable et One Voice qui a introduit le critère de non-exploitation (entendons non-travail) des animaux.

Pour t’informer sur les pratiques plusieurs articles recommandés l’OBS / Peta

De fait, pour une huile de coco éthique, comptez 5.73 euros les 400 ml chez BioPlanète qui n’utilise pas les singes pour le ramassage et garantit une juste rétribution aux producteurs.

Même garanties avec la marque « Jardin Bio » vendue 5 euros les 20cl, que nous utilisons depuis longtemps, et qui nous apporte pleine satisfaction, le bon côté de l’huile de coco non seulement, on trouve facilement cette marque dans les supermarchés ou les enseignes spécialisées bio, mais aussi, c’est qu’à la maison, elle est consommée aussi bien par l’humaine que par sa boule de poils; disponible chez Léa nature.

Quelle huile de coco choisir ? Personnellement, je m’approvisionne notamment chez GreenWeez ou Léa Nature, mais One Voice dirige vers Kulau; ces enseignes sont regardantes à ce que ces critères soient respectés, les labels sont présents sur les fiches de présentation des produits ; cependant, il existe beaucoup d’autres enseignes « bio, vegan » qui pourront vous fournir le même engagement, si vous en connaissez, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

<strong>Team Paupiette</strong>
Team Paupiette

𝘘𝘶𝘦𝘦𝘯𝘺, 𝘤𝘳𝘰𝘪𝘴𝘦́𝘦 𝘈𝘒𝘈 𝘱𝘢𝘶𝘱𝘪𝘦𝘵𝘵𝘦 e𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦 💬𝙵𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚛𝚒𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝙳𝙸𝙰𝚀 𝚎𝚗 𝟸0𝟷𝟼 𝗥𝗲́𝗱𝗮𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗕𝗹𝗼𝗴 & 𝗠𝗮𝗴 𝟭𝟬𝟬% 𝗗𝗼𝗴𝗺𝗼𝗺𝘀 𝙲𝚑𝚊𝚛𝚐𝚎́𝚎 𝚍𝚎 𝚌𝚘𝚖𝚖𝚞𝚗𝚒𝚌𝚊𝚝𝚒𝚘𝚗 ◽Dღɢℓɨƒєsтγℓє / Иєωs◽ 𝑅𝑢𝑏𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝ℎ𝑎𝑟𝑒𝑠 : 𝑊𝑖𝑠ℎ𝑙𝑖𝑠𝑡, 𝑏𝑜𝑢𝑞𝑢𝑖𝑛𝑒, 𝐷𝑜𝑔𝑠𝑚𝑜𝑚𝐿𝑖𝑓𝑒,..

Alimentation Le coin des gourmands

BEGBUDDY

3 août 2020

#FOODTIME

Comme un parfum d’été…

L’été, privilégiez les repas légers… C’est exactement ce que je vous propose de découvrir, une marque qui permet de mettre un peu de couleurs et de saveurs dans la gamelle de poilu ;

Beg Buddyest une marque allemande, lancée il y a un an, qui propose une alimentation saine pour nos boules de poils. Les deux fondateurs, initialement entraîneurs sportifs pour chien, convaincus que la bonne forme physique et l’alimentation sont étroitement liés, ont décidé de lancer cette gamme de produits sains et équilibrés pour nos compagnons.

Les valeurs de la marque nous plaisent beaucoup ; accessibilité, facilité de préparation, de fait, facile à transporter, c’est donc une alimentation qui peut aisément vous accompagner durant les vacances ; la transparence de la marque confère une parfaite traçabilité, qualité des aliments, les compositions sont réalisées à partir de nutriments de hautes qualités ; créatifs, goûteux… Une innovation qui ne manquera pas de plaire à votre boule de poils.

Que propose la marque ? Des smoothies, des nappages, des flocons, des huiles, mais également de la nourriture sèche (croquettes).

Tout d’abord le smoothie « Mind Setter » aux orties et épinards

Il s’agit d’un aliment complémentaire pour chiens adultes, sous forme de poudre, il suffit de la diluer, vous pouvez ainsi l’utiliser dans vos préparations culinaires, par exemple, les biscuits, jeux d’occupation, comme le tapis de léchage ou les kongs, ou encore, « en sauce » directement dans la gamelle ; Notons, que le smoothie peut également se transformer en « glace » si vous le disposez au congélateur après préparation ;

Composition :    48 % quinoa, 16 % carotte, 20 % banane, 13 % ortie, 3 % épinards Composants analytiques : Humidité 8,4 %, cendres brutes 5,1 %, protéines brutes 11,7 %, fibres brutes 6,7 %, matières grasses brutes 3,7 %

Recommandations relatives aux quantités :

  • Moins de 10 kg : 1 cuillère à café de poudre, 3 cuillères à café d’eau
  • Entre 10 et 20 kg : 2 cuillères à café de poudre, 6 cuillères à café d’eau
  • Entre 20 et 30 kg : 3 cuillères à café de poudre, 9 cuillères à café d’eau
  • Plus de 30 kg : 4 cuillères à café de poudre, 12 cuillères à café d’eau

Apports des autres nutriments :

Le quinoa est une céréale alternative sans gluten riche en protéines, calcium, vitamines et acides aminés essentiels au bien-être de votre chien. Le quinoa améliore la digestion et renforce le pelage de votre chien

La banane présente de nombreuses vitamines. La vitamine C renforce le système immunitaire de votre chien, soulage l’arthrose et lui donne de l’énergie. La banane contient des antioxydants qui auront un effet préventif sur le vieillissement des cellules de votre poilu.

Utilisation : Simple et efficace, il s’agit d’ajouter de l’eau et de mélanger, jusqu’à obtenir une version liquide qui pourra être utilisée de plusieurs manière !

Mon avis : J’ai transformé le smoothie en glace, en sauce et en gourmandise pour tapis de léchage, il a rencontré un franc succès auprès de Queeny ; Ce que j’apprécie c’est effectivement la facilité et la rapidité de préparation, un conditionnement écofriendly en valeur ajouté, et une composition propice au développement de la Miss ; effectivement, les orties et les épinards sont réputés pour booster la concentration et la mémoire… C’est donc parfaitement adapté aux jeux d’occupation.

Où acheter ? Le pot de 250 grammes est vendu 12.99 euros chez Inooko;

Aperçu proposé par la marque de toutes les utilisations possibles;

Pour information ; le smoothie existe également en saveur « Red Stewart », à base de quinoa, betterave et banane.

Ensuite, les flocons de légumes naturels « Beethoven »

Il s’agit de flocons de légumes composés de carottes, betteraves, pommes, citrouilles et fraises, l’odeur est très agréable, ce sont des compléments de haute qualité, séchés, dont les nutriments sont essentiels à la bonne santé de nos compagnons, car ils sont digestes, équilibré et intègrent une certaine diversité à la gamelle par rapport à ce que l’on peut placer habituellement en RM. Les bienfaits de la composition sont nombreux : apport pour la vision, la peau, ainsi que le pelage mais aussi renfort du système immunitaire et digestif ;

Bonus : Convient au régime BARF, à l’alimentation humide ou sèche ; et surtout, faible en calories.

Conseil d’utilisation, comme pour nos flocons, il suffit de les mélanger à de l’eau et patienter 10 minutes avant de pouvoir servir.

Apports des nutriments :

La carotte est riche en vitamine A, C, D, E, K, B1 et B6. Elle permet de renforcer le système immunitaire général, elle améliore également la vision oculaire et renforce les dents. Quant à la betterave rouge, elle favorise une meilleure digestion et assure une bonne absorption des nutriments. La pomme présente de nombreuses vitamines. La vitamine C qui renforce le système immunitaire, soulage l’arthrose et donne de l’énergie. La vitamine A qui joue un rôle essentiel pour la vision, la peau, ainsi que le pelage.

Composition :    45 % carotte, 27 % betterave rouge, 14 % pomme, 11,5 % citrouille, 2 % mangue, 0,5 % fraise Composants analytiques :  Humidité 9,9 %, cendres brutes 6,4 %, protéines brutes 6,1 %, fibres brutes 5,4 %, matières grasses brutes 0,8 %

Recommandations relatives aux quantités :

  • Moins de 10 kg : 1/2 à 3 cuillères à soupe de flocons et 50 ml d’eau (Équivalent à 75g de légumes frais)
  • Entre 10 et 20 kg : 4 à 5 cuillères à soupe de flocons et 100 ml d’eau (Équivalent à 150g de légumes frais)
  • Entre 20 et 30 kg : 6 à 8 cuillères à soupe de flocons et 150 ml d’eau (Équivalent à 225g de légumes frais)

C’est vraiment idéal pour les vacances, lorsque l’on n’a pas forcément la possibilité ou tout simplement, l’envie … de cuisiner pour nous comme pour poilu, le conditionnement en sachet fraîcheur « refermable » permet aisément de conserver toutes les saveurs, et donc, de nous accompagner durant le séjour. Queeny apprécie, perso, j’ai goûté, et je trouve cela très savoureux, je ne m’attendais par à tant de saveurs, c’est à la limite si vous ne pouvez pas en “subtiliser” une poignée pour agrémenter votre salade ! Autre gros plus, ça permet d’intégrer de nouvelles saveurs à la gamelle, c’est estival, comme l’équivalent de nos salades composées, édition « petits bonheurs » de l’été ; et surtout, c’est plein de bienfaits pour la santé ; un tel apport n’est pas négligeable en cette période de l’année. Queeny dort moins, principalement car il fait chaud, elle se dépense moins également, pour la même raison, mais aussi par la présence massive de touristes et d’interdiction de points d’accès aux chiens ; de fait, les sorties sont plus courtes ; le côté faible en calories et plein de bons nutriments m’ont donc complètement conquise.

Où acheter ? Le sachet de 500 grammes est vendu 14.99 euros, chez Inooko;

Lorsque l’on mélange les deux, on obtient une gamelle pleine de saveurs, les vacances sont aussi faîtes pour poilu !

Pour information, il existe d’autres saveurs à découvrir, pour varier les plaisirs gustatifs !

Vous l’aurez compris, un gros coup de cœur pour ce concept d’agréments à la gamelle, qui permet vraiment de proposer quelque chose qui sortira poilu de sa routine alimentaire !

Le site officiel / Le Facebook / L’Instagram / Shopper les produits chez Inooko;

<strong>Team Paupiette</strong>
Team Paupiette

𝘘𝘶𝘦𝘦𝘯𝘺, 𝘤𝘳𝘰𝘪𝘴𝘦́𝘦 𝘈𝘒𝘈 𝘱𝘢𝘶𝘱𝘪𝘦𝘵𝘵𝘦 e𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦 💬𝙵𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚛𝚒𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝙳𝙸𝙰𝚀 𝚎𝚗 𝟸0𝟷𝟼 𝗥𝗲́𝗱𝗮𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗕𝗹𝗼𝗴 & 𝗠𝗮𝗴 𝟭𝟬𝟬% 𝗗𝗼𝗴𝗺𝗼𝗺𝘀 𝙲𝚑𝚊𝚛𝚐𝚎́𝚎 𝚍𝚎 𝚌𝚘𝚖𝚖𝚞𝚗𝚒𝚌𝚊𝚝𝚒𝚘𝚗 ◽Dღɢℓɨƒєsтγℓє / Иєωs◽ 𝑅𝑢𝑏𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝ℎ𝑎𝑟𝑒𝑠 : 𝑊𝑖𝑠ℎ𝑙𝑖𝑠𝑡, 𝑏𝑜𝑢𝑞𝑢𝑖𝑛𝑒, 𝐷𝑜𝑔𝑠𝑚𝑜𝑚𝐿𝑖𝑓𝑒,..

NatureLovers Soins et quotidien On bouquine ?

Les bienfaits des super-aliments pour mon chien;

30 juin 2020

#Bouquine

Nature et santé dans la gamelle

Comment booster les défenses immunitaires de poilu ? Quels aliments et compléments alimentaires mettre dans la gamelle de mon chien? Pour quels besoins ? Tant de questions qui nous animent, et qui trouvent réponses, dans un BOUQUINE au top !

Manger pour vivre, mais aussi par plaisir… Se nourrir, il s’agit là d’un besoin primaire, ou autrement appelé physiologique, indispensable au bon fonctionnement du corps, il s’accompagne d’autres besoins tels que celui de boire, de se chauffer, ou se refroidir, et dormir. Ainsi manger est un besoin vital, cependant, il y a différentes manières d’aborder la chose ; et aussi, plusieurs façons de composer la gamelle, qui permettra à notre boule de poils de se sustenter.

Nous avons déjà allègrement abordé les types d’alimentation possibles, à savoir, les croquettes, le BARF, et la ration ménagère ; Cela étant, quel que soit le moyen sélectionné, une gamelle peut toujours être améliorée, pour cela, il vous suffit d’y intégrer ce que l’on qualifie communément de « superaliments ». Pour maîtriser l’art de l’amélioration des gamelles, un livre de référence peut vous être d’une grande utilité.

Valentina Kurscheid, les bienfaits des superaliments pour mon chien, aux éditions ULMER, paru en janvier 2019, 64 pages, vendu 9.90 euros.

Présentation de l’éditeur : « La tendance est aux aliments sains, également pour les chiens ! Quels superaliments sont recommandés pour nos compagnons, lesquels sont interdits ? Tous les bienfaits des graines, huiles, fruits, légumes et herbes pour la santé de votre chien. Tout ce qu’il faut savoir sur l’amarante, le gingembre, l’huile de coco, le pissenlit…, et sur la façon dont les chiens peuvent profiter de leurs vertus. Des recettes pour préparer des collations maison et compléter utilement les repas de votre compagnon : purée fruitée vitaminée, galettes de riz savoureuses aux graines de chia, chips de patates douces et croustillantes… » Source 

Au sujet de l’auteure : Valentina Kurscheid est journaliste de télévision, photographe et auteure. Elle réalise principalement des reportages télévisés sur les animaux. Elle est également active dans le domaine de la protection animale. Elle a grandi avec cinq chiens et beaucoup d’autres animaux domestiques. Toujours à ses côtés : Berta, une chienne de race teckel. Valentina Kurscheid adore mettre son imagination au service des animaux. Sa devise : ” savoureux, et surtout naturel ! “.

Décortiquons l’ouvrage ;

L’introduction porte sur les bienfaits de l’intégration de ces dits « super-aliments » dans les gamelles de nos boules de poils ; amélioration de la santé, retrouver l’appétit, limiter les risques de carence, renforcer les défenses immunitaires, miser sur la longévité,…

L’ouvrage se compose de trois parties distinctes ; Tout d’abord, la présentation des superaliments ; Un zoom est opéré sur les graines, à savoir : chia, lin, psyllium, amarante et quinoa ; mais aussi les fruits : banane, baie, grenade et les légumes : patates douces, gingembre, carottes ; Les huiles : coco, lin, carthame, et les herbes : ortie, origan, pissenlit. Pour conclure, sur les interdits, en expliquant pourquoi, ces aliments constituent un danger : raisins frais et secs, avocat, cacao, chocolat, noix de macadamia.

La structure est idéale pour assimiler ce contenu informatif riche en enseignement ; présentation de l’aliment, listage des nutriments essentiels qui le compose, et enfin, explication sur la manière de le consommer afin qu’il conserve un maximum de ses propriétés et bienfaits. Par exemple, certains seront conseillés à la consommation crue, ou brute, d’autres, en revanche, peuvent être chauffés. Ce qui change la manière de cuisiner, intégration avant ou après cuisson ; c’est vraiment la clé de voûte de ce livre, il inculque une méthodologie de préparation, par le ciblage de ces essentiels à intégrer dans nos gamelles. Ce qui est intéressant c’est que la majorité des herbes, fruits ou légumes, peuvent être cultivées à domicile, en pot ou en potager, afin de fournir des super-aliments frais, à votre boule de poils en suivant le concept, du jardin à la gamelle.

Ensuite, il s’agit de recettes qui permettent d’élaborer des plats équilibrés intégrants les super-aliments précédemment évoqués ; au menu : un délicieux ragoût de bœuf, une purée fruitée vitaminée, viande hachée sur lit de légumes, cœur de poulet et graines.

Enfin, ceux qui partagent le quotidien d’un gourmet le savent, la gamelle est une chose, mais le petit plaisir de la friandise compte tout autant… Ainsi, l’auteure propose quatre recettes simples pour réaliser des friandises équilibrées à partir des super-aliments ; galettes de riz et viandes aux graines de chia ; chips de patate douce, biscuits exotiques, friandises à la viande et au quinoa,…

Notons que pour toutes les recettes des indications relatives au délai de conservation sont données ; des variantes sont proposées, ce qui permet d’adapter la recette aux aliments que l’on a en réserve.

Mon avis ? Un autre incontournable pour ceux qui souhaitent cultiver « le bien-être » au naturel, accroître le capital santé de leur boule de poils ; un contenu très riche en informations, clair et abordable à tous, un ensemble cohérent, pour un livre illustré et très agréable à parcourir. Il a rejoint mes incontournables de « cuisine », je m’y réfère fréquemment lorsqu’il s’agit d’élaborer les menus de la semaine. Une belle découverte, que je vous recommande à tous ;

Où acheter ? Le livre est vendu 9.90 euros sur le site officiel de la maison d’édition ULMER, sur l’e-shop Fnac, mais aussi, chez vos libraires de proximité sur commande.

Bonus : Deux bonnes adresses pour dénicher des petits plus gamelles, bienmanger.com ou juste Bio; l’humaine y effectue fréquemment nos achats !

<strong>Team Paupiette</strong>
Team Paupiette

𝘘𝘶𝘦𝘦𝘯𝘺, 𝘤𝘳𝘰𝘪𝘴𝘦́𝘦 𝘈𝘒𝘈 𝘱𝘢𝘶𝘱𝘪𝘦𝘵𝘵𝘦 e𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦 💬𝙵𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚛𝚒𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝙳𝙸𝙰𝚀 𝚎𝚗 𝟸0𝟷𝟼 𝗥𝗲́𝗱𝗮𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗕𝗹𝗼𝗴 & 𝗠𝗮𝗴 𝟭𝟬𝟬% 𝗗𝗼𝗴𝗺𝗼𝗺𝘀 𝙲𝚑𝚊𝚛𝚐𝚎́𝚎 𝚍𝚎 𝚌𝚘𝚖𝚖𝚞𝚗𝚒𝚌𝚊𝚝𝚒𝚘𝚗 ◽Dღɢℓɨƒєsтγℓє / Иєωs◽ 𝑅𝑢𝑏𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝ℎ𝑎𝑟𝑒𝑠 : 𝑊𝑖𝑠ℎ𝑙𝑖𝑠𝑡, 𝑏𝑜𝑢𝑞𝑢𝑖𝑛𝑒, 𝐷𝑜𝑔𝑠𝑚𝑜𝑚𝐿𝑖𝑓𝑒,..

Alimentation Le coin des gourmands NatureLovers Soins et quotidien

Quelle huile de saumon pour mon chien?

25 juin 2020

#FOODLIFE

Compléments alimentaires

L’huile de saumon est un complément alimentaire naturel, de haute qualité élaborée à partie de la chair des poissons ; L’huile de saumon apporte des omégas 3 et 6, dont j’ai déjà beaucoup parlé sur le blog, des indispensables qui font souvent défaut à l’alimentation « classique » de nos boules de poils ; De fait, l’intégration d’une huile de saumon à sa gamelle confère de multiples bienfaits pour la santé de notre poilu ;

Elle renforce les fonctions immunitaires, consolide les articulations, notamment en diminuant les problématiques liées à l’arthrite, on lui attribue également un effet anti-inflammatoire, elle peut aussi jouer un rôle d’antistress, par la régulation de l’adrénaline. Son ingestion régulière potentialise les fonctions cérébrales. Aussi, elle amoindrit les risques cardiovasculaires et favorise la bonne circulation sanguine, réduisant ainsi les risques d’accident vasculaire, notamment accidents vasculaires cérébraux, qui, pour rappel peuvent également foudroyer nos compagnons. Ainsi l’huile de saumon contribue à lutter contre l’hypertension vasculaire ; Elle accroît les fonctions auditives et visuelles. Enfin, elle améliore la qualité de la peau et du pelage. Autre gros plus, elle ajoute de l’appétence à la gamelle, et peut, en certains cas, favoriser son ingestion, notamment lorsque poilu doit prendre un médicament incorporé à son alimentation.

Quelle huile pour mon chien ? Vous me direz, ce produit est magique… Cependant, toutes les huiles ne s’équivalent pas, ainsi, lorsqu’il est question de choisir une huile à intégrer à la gamelle, il vous faudra vérifier que celle-ci a été pressée à froid ; et qu’elle est issue, idéalement de saumon sauvage et non de saumon d’élevage ; soyez cependant regardant également à la provenance des saumons sauvages, la qualité de l’eau n’étant pas mondialement comparable ; impérativement sans additifs chimiques ; vérifiez donc que l’huile est certifiée 100 % naturelle dans sa composition. L’huile de saumon de qualité est composée de poisson propre à la consommation humaine, l’huile de saumon de moindre qualité, quant à elle, se compose de sous-produits ; avec un apport majoritaire d’omégas 3, et minoritaire d’omégas 6, effectivement ces derniers, en surdose peuvent accroître les risques de maladies inflammatoires. Dernier point, quitte à sélectionner, soyez attentifs au contenant, privilégiez un flacon qui ne laisse pas passer l’air, entendons, à pompe, et la lumière.

Pourquoi ? Tour d’abord, pressée à froid afin qu’elle ait conservé un maximum de nutriments, enfin, sauvage, car les conditions d’élevage des poissons ne sont pas toujours en adéquation avec nos valeurs, mais aussi, pour la qualité du produit ; effectivement, les poissons d’élevage sont souvent de moindre qualité par l’alimentation qu’ils reçoivent.

Contre-indication : Lorsque l’on donne de l’huile de saumon à sa boule de poils, il faut impérativement respecter les doses, trop de… tue-le…, avec un surplus d’huile de saumon, votre chien risque de prendre du poids, car l’huile de saumon est un complément alimentaire riche, mais aussi, la surdose peut entraîner des troubles digestifs ; notons qu’elle n’est pas recommandée si votre chien souffre de pancréatite ; l’apport en graisses, mêmes naturelles, étant à éviter. Si votre chien est en surpoids, il faudra également limiter cet apport, et l’intégrer à son alimentation après le régime afin de renforcer et rééquilibrer son organisme.

L’huile de saumon c’est donc parfait, lorsque l’on respecte les quantités préconisées et que l’on choisit une huile de qualité ! Notons, que l’huile de saumon peut être donnée aux chiots et poilus vieillissant, ses bienfaits peuvent contribuer à la création du capital santé du premier, et à la longévité du second.

Ma recommandation : L’huile de saumon sauvage de la marque Grizzly ;

Pourquoi ? Tout d’abord, la provenance, les saumons sont à la fois sauvages mais aussi issus d’Alaska dont la qualité de l’eau et de l’air, sont plus optimales que dans d’autres régions du monde. Ainsi, les saumons peuvent, eux-mêmes, se nourrir avec des aliments de qualité. Aussi, dans cette région la réglementation impose la pratique d’une pêche dite « durable », ainsi, vous contribuer à la bonne préservation et exploitation de l’espèce. Sa composition offre une teneur élevée en EPA et DHA, acides gras polyinsaturés Oméga-3, et une faible teneur en acides gras Oméga-6 ; conforme au point de vigilance, relatif à la composition, évoqué.

Gros plus, elle est enrichie en : vitamine E présente naturellement dans le poisson, elle est un puissant antioxydant dont la principale fonction est de protéger le corps des dommages causés aux cellules. La vitamine E peut également contribuer à maintenir en santé globale par le système immunitaire et à protéger des maladies chroniques, tout comme des maladies du cœur et le cancer ; et en extraits naturels de romarin ; qui, quant à lui, prévient l’apparition des rhumatismes, facilite la digestion, permet de lutter contre le stress et booste la concentration.

Son système de flacon à pompe ne permet pas à l’air d’entrer dans le récipient ; ce qui favorise une parfaite conservation des nutriments contenus dans l’huile. Niveau conservation, il est préconisé de la consommer dans les trois mois après l’ouverture du flacon ; de la conserver dans un endroit à l’abri de la lumière et à une température ambiante.

Comment l’utiliser ? Il suffit de laisser couler la quantité recommandée, comme vous le faites avec votre huile d’olive, ou vinaigrette, sur les aliments présents dans la gamelle de votre boule de poils.

Guide des quantités : Chiot et chaton : ½ pression/ Petit chien et chat (jusqu’à 6 kg) : ½ à 1 pression/ Moyen chien (6-12 kg) : 2 à 3 pressions/ Moyen chien bis’(12-25 kg) : 3 à 4 pressions/ Grand chien (plus de 25 kg) : 5 à 6 pressions.

Mon avis : J’ai testé beaucoup d’huiles, toutes n’étaient pas à 100 % conformes à mes valeurs éthiques ; celle-ci convient à Queeny et me correspond humainement. Nous avons trois huiles recommandées, cela nous permet d’alterner, celle-ci est placée sur la première marche de notre top 3 ; Le rapport qualité prix est inégalé ; c’est pourquoi, nous en avons toujours en réserve à la maison ; l’huile fait partie intégrante de la composition de ses gamelles, saumon, olive, lin, chanvre, tournesol, pépin de courge ; mais l’huile de saumon reste la préférée de ma boule de poils, et la plus significative en termes de bienfaits.

Où acheter ? L’huile de saumon sauvage Grizzly est disponible selon 3 formats quantitatifs : 125ml, 250ml ou 500ml ; vendu entre 10.90 et 26.90 euros, selon le format choisi, sur l’e-shop d’Inooko;

<strong>Team Paupiette</strong>
Team Paupiette

𝘘𝘶𝘦𝘦𝘯𝘺, 𝘤𝘳𝘰𝘪𝘴𝘦́𝘦 𝘈𝘒𝘈 𝘱𝘢𝘶𝘱𝘪𝘦𝘵𝘵𝘦 e𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦 💬𝙵𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚛𝚒𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝙳𝙸𝙰𝚀 𝚎𝚗 𝟸0𝟷𝟼 𝗥𝗲́𝗱𝗮𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗕𝗹𝗼𝗴 & 𝗠𝗮𝗴 𝟭𝟬𝟬% 𝗗𝗼𝗴𝗺𝗼𝗺𝘀 𝙲𝚑𝚊𝚛𝚐𝚎́𝚎 𝚍𝚎 𝚌𝚘𝚖𝚖𝚞𝚗𝚒𝚌𝚊𝚝𝚒𝚘𝚗 ◽Dღɢℓɨƒєsтγℓє / Иєωs◽ 𝑅𝑢𝑏𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝ℎ𝑎𝑟𝑒𝑠 : 𝑊𝑖𝑠ℎ𝑙𝑖𝑠𝑡, 𝑏𝑜𝑢𝑞𝑢𝑖𝑛𝑒, 𝐷𝑜𝑔𝑠𝑚𝑜𝑚𝐿𝑖𝑓𝑒,..

BadTime Les dangers Les indispensables du Train-Train

Cure Joint + de Biogance

22 décembre 2019

#Compléments alimentaires 

Désarticule-moi PAS !

 

Le vieillissement, que l’on soit bipède ou quadrupède, n’échappe pas aux stigmates du temps; Ainsi, en prenant de l’âge, nos boules de poils sont sujettes aux mêmes maux que nous; Une fatigue plus prononcée, des soucis d’incontinence, moins de patience, des pertes de mémoire ou de repères, un besoin plus important de dormir, des troubles alimentaires, mais aussi, l’arthrose;

Alimentation Friandises Le coin des gourmands Ma salle de jeux NatureLovers Soins et quotidien

Green & Wilds

25 avril 2019

#Autour de la gamelle 

Parce que jouer et grignoter c’est bien aussi ! 

 

Il y a une vie autour de la gamelle, celle-ci est rythmée par les séances de jeux, et ponctuée par les friandises; parfois, autour de la gamelle, il y a aussi les petits plus qui rendent le repas d’autant plus savoureux… Il est un fait qu’il y a de nombreuses marques que Queeny et moi apprécions, nous commandons ponctuellement, l’un ou l’autre, afin que le placard à “bonnes choses” ne soit jamais dépourvu de petits plaisirs ! 

La marque que je vous propose de découvrir aujourd’hui, propose plusieurs articles qui peuvent véritablement contribuer à enjoliver le quotidien “autour de la gamelle” pour votre boule de poils;

Friandises Le coin des gourmands

Pooch and Mutt

19 mars 2019

#T’es gourmand? Alors ça tombe bien… 

YummyYummy

Dans la vie de Queeny, les friandises ne sont jamais suffisamment nombreuses… Comme vous le savez nous sommes toujours avides de nouveautés en la matière, et ce, même si nos incontournables restent inchangés, vous pouvez d’ailleurs, les redécouvrir en cliquant ICI.

Récemment, j’ai réalisé que l’une de nos marques cultes ne se trouvait pas sur le blog, elle fait tellement partie de notre quotidien, que je n’ai jamais rédigé à son sujet… et pourtant elle nous accompagne depuis plus d’un an…

Une découverte qui me fut apportée sur un plateau… C’est lors de ma première commande chez Kleps, que Blanche a glissé un tube de petit biscuit dans notre colis. Queeny a vraiment apprécié la dégustation, j’ai donc commandé d’autres gammes de la marque pour qu’elle puisse essayer les autres saveurs, et ce fut à chaque fois un carton plein !! Petit à petit nous avons commencé à tester les autres produits, et dès qu’ils étaient terminés, nous ne manquions pas de nous réapprovisionner, la marque était véritablement rentrée dans notre quotidien…

La marque… mais quelle marque ? Un peu d’histoire …

favicon_9c2a7c1c-f6c1-4964-94fc-f3bca40f3c84_180xPooch & Mutt est une entreprise anglaise d’aliments naturels dont les produits sont exclusivement destinés aux chiens. Celle-ci a été fondée en 2007 par Guy Blaskey.
Une dysplasie de la hanche a été diagnostiquée chez Cookie, un chien de la famille de Guy, alors âgé de 3 ans. Elle a été traitée avec un supplément naturel pour articulations fabriqué par la compagnie de sa mère, Blue Chip Feed.

Alimentation Le coin des gourmands Les indispensables du Train-Train NatureLovers Soins et quotidien Winter is Coming

Nos compléments alimentaires

12 janvier 2019

#Autour de la gamelle

Because, Winter is Coming

Ce qui caractérise l’hiver influence très largement nos us et coutumes ; par exemple, la luminosité est amoindrie de fait, nous avons le sentiment de vivre en perpétuel mode « nuit », ce qui peut affecter le moral des pus joyeux d’entre nous ; Aussi, les températures chutent, ce qui entraîne généralement chez l’humain, une baisse de régime, pour ne pas parler de Flemmite aiguë, la motivation fait souvent défaut… En hiver, on peut parfois parler de dépression saisonnière, sachez que certaines personnes vivent très mal cette saison… Pour info, les femmes sont plus réceptives à cette baisse de luminosité que les hommes. L’humain entre en pseudo-hibernation, aspirant ainsi, à des séances de cocooning à outrance… « plus je dors, mieux je me sens… ». C’est notamment pour répondre aux nouveaux besoins engendrés par ces changements climatiques que bien souvent nous donnons un petit coup de pouce à mère nature en ingérant des vitamines ou des compléments alimentaires… Atouts qui compenseront la perte de luminosité, qui nous aideront à affronter le froid, et à maintenir la forme durant l’hiver afin de profiter un maximum de toutes les activités ludiques que cette saison mal-aimée peut nous proposer.

Soins et prévention Take care of me Winter is Coming

Les compléments alimentaires pour booster poilu

24 janvier 2018

#Faire face à l’hiver

L’hiver : ses virus, son froid, sa déprime passagère avec les journées courtes… Qui n’a jamais eu un coup de blues ou une petite période de déprime à l’approche de l’hiver ? Qui n’a jamais eu droit à une petite perte d’énergie ? Nombreux sont ceux qui entament de petites cures pour se booster, afin de faire face en cette période hivernale !

love inall forms.jpg

Et les poilus ? Eux aussi doivent affronter le froid et les virus ! Tous ne sont pas en super forme au moment du changement de saison automne/hiver.

Les changements de temps, de luminosité, d’heure (même si ce n’est qu’une heure de décalage, certains sont perturbés…), tout cela contribue à faire de nos poilus des petits grognons, des petites boules de poils cherchant la chaleur d’un plaid ou un bon panier douillet. La luminosité plus faible les rend, eux-aussi, moroses… bref, l’hiver, et ses changements, les touche aussi !

Voici nos petites astuces qui permettront à poilu (surtout s’il est un peu fragile) de traverser l’hiver sans virus et en pleine forme !

%d blogueurs aiment cette page :