Browsing Tag

Boudoir

Les passionnés Pour doglovers Only

Un chien dans la ville

23 décembre 2020

#Interview

Récemment, le Podcast “Un chien dans la ville“, vous a été présenté dans le Mag numéro 10 “Naturelovers“;

Présentation officielle du Podcast : ” Des enjeux d’avoir un chien dans une ultra-urbaine et de tout ce que cela implique! Attardons nous sur des portraits maître(s) – chien(s) ou de professionnels engagés, inscrit dans leur quotidien et bien sûr dans leur histoire, unique à chacun. Des praticiens comme le Dr Thierry Bedossa, vétérinaire comportementaliste, président du refuge AVA et éthologue (à ses heures perdues sur TF1, et M6 pour des émissions tel que “La vie secrète des chats” ou “Happy dog”) nous donnent leurs conseils sur des questions santé et/ ou comportementale de leur animal. Ces bons professionnels nous éclairent sur les idées reçues, nous mettent en garde sur les erreurs humaines que nous faisons, souvent évidemment sans penser à mal (!) afin de permettre à d’autres d’éviter bien des tracas !”

Pour tout dire, je suis tellement adepte de son approche, que j’ai souhaité en apprendre davantage sur ses coulisses; Pour cela, j’ai posé mes questions à sa créatrice, Charlie;

Un Podcast = Un duo

Peux-tu me parler de toi ; c’est vaste, mais sérieux ! Qui es-tu ? (Ton parcours, ta petite vie d’humaine, tes valeurs, ce que tu aimes ?)

Salut ! Alors mon prénom c’est Charlie, je précise, je suis une fille (femme ?! déjà !) et dans ma vraie vie d’humaine je suis ingénieure du son à Radio France.

Je suis passionnée de musique, en particulier dans les musiques extrêmes comme le métal, et évidemment je suis passionnée du monde animal, plutôt canin car c’est un domaine que j’ai découvert avec l’adoption de mon petit monstre, il y a 6 ans.  Mes valeurs sont assez simples : dans la vie “tu récoltes ce que tu sèmes” , en bien, en mal, mais aussi en te créant des opportunités ! Le son et la musique sont un peu mes bases fondatrices et est venu s’ajouter une sensibilité au monde animal, en vieillissant. 

Y-a-t ‘il un … Poilu dans ta vie ?  Depuis quand ; votre rencontre, ses particularités, qualités … défauts ? 

Houlà ! Beaucoup de question et je ne pourrais pas répondre à tout sinon je te pondrais un roman !

Oui, du coup il y a une grosse belette dans ma vie du nom de Youpla , d’environ 18 kg donc maxi belette. C’est un Bouledogue croisé Teckel qui ressemble à un mini phacochère ! Je m’explique, déjà il est prognate, et ensuite il a 2 becs de lièvre de part et d’autre de son museau, ce qui ne le dérange absolument pas mais donne des airs de chien vampire ou de Pumba… Il s’appelle Youpla, je l’ai adopté il y a 6 ans, bientôt 7. Il allait être abandonné sur une brocante s’il ne trouvait pas preneur sur “Leboncoin”, il est tout maigrelet, c’était le seul chiot de la portée. Malheureusement pour lui et sa mère, les deux ont été “vendus” au plus offrant tels des bêtes de foire. C’était le fruit d’un amour coupable entre une bouledogue et un teckel et le hasard a fait qu’il est tombé sur moi.

Ton plus beau souvenir en sa compagnie et ta pire mésaventure ?

Mon souvenir le plus fort reste celui du jour où je l’ai récupéré un 1er Mai, férié, sous une pluie torrentielle. Je ne savais pas si j’étais prête à avoir un chien, ce que je savais c’est que la personne m’avait rappelé car j’étais la seul à avoir proposer de la payer en liquide et qu’elle voulait “du cash” . Autant dire que je ne la portais pas dans mon cœur et quand elle m’a dit que ce chien allait être laissé sur une brocante, j’ai foncé et fait 200km en voiture pour aller le chercher. Et quand je l’ai vu j’ai su. Tout simplement ! Ce chiot à l’époque, a été un pilier de ma vie. Il m’a en quelques sorte sauvé car j’étais sur une très mauvaise pente, je ne m’en rendais pas compte et ce petit être et toutes ces responsabilités m’ont permis de revoir mes priorités. J’ai perdu des membres de ma famille cette année-là, et j’ai choisi de quitter la personne avec qui j’étais parce que j’étais très malheureuse. A l’inverse, ce petit chien était une explosion de joie, et à deux on faisait une super équipe. Alors je l’ai pris sous mon bras et on est parti. 

Il avait autant besoin de moi que moi de lui à ce moment-là. Il me l’a bien rendu en fouinant dans des buissons et en trouvant l’équivalent de mon loyer dans un tas de feuilles car je précise à ce moment-là j’étais en dernière année d’étude. Et puis j’ai compris très vite que mon devoir de maîtresse c’était aussi d’apprendre leur langue, de me mettre à sa hauteur d’animal. Je voulais éviter les pièges anthropomorphiques, les pièges comme l’anxiété de séparation etc… Mon chien n’allait pas être heureux en vivant enfermé avec moi dans un cocon mais en remplissant tous ses besoins physiologiques et psychiques inhérent à son espèce !

Cela voulait dire : un chien social, qui fréquente tous ses congénères de toutes espèces depuis tout petit ; un chien habitué à la vie citadine avec le bruit, les transports en commun ; un chien libre et éduqué, pour sa propre sécurité et son bien être mental, tout ça quoi ! Donc oui il ne porte pas de laisse, jamais, sauf si je ne suis pas en capacité de le surveiller (au téléphone par exemple), mais après un TRES long combat d’éducation positive, il écoute très bien, même dans des situations critiques j’ai essayé de faire en sorte de pouvoir m’en sortir à la voix et non à la laisse en l’empêchant d’aller quelque part où de voir un autre congénère, même si celui-ci n’est pas amical. Il s’assoit au passage piéton tout seul, aujourd’hui c’est que du bonheur.

TAC-TAC sur ton poilu …

Pâté VS croquettes ou RM ? 

Pour ce qui est de l’alimentation, j’ai fait 2 épisodes de mon podcast “Un Chien Dans La Ville” qui portent là-dessus. Je te laisse les découvrir. C’est justement sur le topic croquette avec ou sans céréale “Arrêtons de prendre les gens pour des bananes” et un autre sur le BARF .

Indépendant ou glue ?

Concernant Youpla, c’est un pot de colle, mais aux vues de notre passif c’est compréhensible. Je vis seule avec lui depuis toujours, forcément nous sommes un tandem. Mais j’essaye de l’envoyer chez la nounou où chez des copains régulièrement pour qu’il comprenne que c’est chouette aussi et que je reviens toujours. Avec un peu de poulet, on fait des miracles… 

Lit- canap ou panier ?

J’ai été très stricte les 2 premières années de sa vie pour justement éviter les pièges que pourrait amener notre relation très fusionnelle, ça voulait dire panier dans une autre pièce et rarement canapé. Aujourd’hui, il dort dans son panier dans la même pièce que moi et vient souvent sur le canap’ , mais il a compris que c’est uniquement si je lui propose !

Un Podcast = Un sacré boulot !

Pourquoi et comment as-tu décidé de te lancer dans la réalisation d’un Podcast animalier ? 

Pour la création de notre podcast à Youpla et moi, car oui il participe activement à alimenter en divers bruit l’émission, finalement c’était assez simple. Je suis ingé son en radio et un jour je me suis dit que je ne faisais pas assez de créatif à mon goût. Nous sommes beaucoup dans l’exécutif, c’est un peu chacun son métier. Sauf que non ! moi j’aime toucher à tout et je voulais créer un support répondant à mes attentes en matière de qualité sonore (des attentes très élevées !) et j’ai ainsi réuni mes 2 passions : les chiens et le son ! En tant que maîtresse je me pose et je me suis posée un millier de questions. Est-ce que je fais les choses bien ? La nourriture c’est un casse-tête, qui nous prend pour des idiots ? Comment le comprendre ? Est-ce que les gens savent à quel point la ville ça peut être un atout pour les chiens ? Bref toutes ces questions. 

Comment sont sélectionnés les sujets ? Ton vécu, ton inspiration du moment, le quotidien, ce que tu vois ou entends ? 

Je souhaitais, comme postulat de départ, vraiment réhabiliter le chien dans la ville. Parce que oui les chiens en villes sont parfois INFINIMENT aussi heureux et parfois plus que des chiens à la campagne qui ne restent que dans leur jardin attendant que le temps passe. Les chiens en ville ont souvent des maîtres attentifs à leur bien être justement parce que la ville ce n’est pas facile. Alors on les sort et on les sort beaucoup !! Combien de maîtres ai-je interrogés et combien de personne ayant un jardin sort véritablement son chien entre 2 et 3 heures par jour ! Je n’en connais que peu. Un chien avec des maîtres qui travaillent dans un jardin où avec un accès au jardin qui n’a aucun stimulus, va être Ô combien plus malheureux qu’un chien sans jardin sorti 1h le matin et 1h le soir, parfois même plus.

Mes inspirations ? C’est simple : ce sont les questions que je me suis posée en tant que maîtresse et aussi les initiatives chères à mon cœur, comme “Mon Bibou” ou bien “Play-dogs”.

Un podcast dure quelques minutes, cependant, c’est un boulot monstre, non ? peux-tu nous décrire le cheminement d’un podcast “de l’idée à sa réalisation”? 

En effet faire un podcast qui répondent à mes attentes d’auditeur c’est un travail monstre. Pour une interview de 10min, il y a souvent au moins 1h30 d’enregistrement ! Il y a souvent une vingtaine d’heure parfois davantage d’heure de choix de réalisation, de montage, de mixage, d’enregistrement des voix off etc… 

Sur cette émission j’ai presque tout fait, l’animation, une partie de l’habillage, la direction artistique, les interviews, les choix de réalisation, le montage, le mixage etc… Je dis presque car j’ai un ami spécialisé en sound design qui m’a mis en forme les logos sonores de l’émissions, avec les mélodies qui me trainaient en tête dans le style que je souhaitais. Nous travaillons d’ailleurs en ce moment sur le nouvel habillage qui sera plus rock teenagers et moins “mignon”. J’ai aussi une amie très chère, graphiste de talent, qui m’a fait le logo de l’émission ! Autant dire que c’est de la grande débrouille mais avec de vrais pro. Et d’ailleurs c’est pour ça que je ne souhaite pas monétiser mon podcast. Chaque acteur du processus mérite d’être payé, tout travail mérite salaire ! Et si je fais ça bénévolement, c’est pour aider les gens, et eux ont fait ça pour m’aider, il est donc hors de question que je gagne le moindre centime si eux non plus !

Zoom l’interview cash …

La protection animale, elle avance ?

oui elle avance et dans le bon sens comme on peut le constater, mais c’est un processus lent qui demande que chacun fasse un peu pour faire changer les choses. 

Un permis de détention pour chien ?

Un permis de détention pour le chien serait je pense proche du régime autoritaire et bien trop difficile à contrôler. Imaginez, ce serait le contrôle de la natalité canine et les familles où ils tombent… C’est déjà compliqué pour les humains alors bon !

En revanche, interdire aux personnes ayant abandonné un chien d’en avoir à nouveau, punir sévèrement ceux qui les abandonnes lâchement, ce serait déjà un début. L’obligation de pucer son chien, combiné avec une justice sévère pour les chiens avérés abandonnés permettrait de faire le tri je pense… Très peu de personnes sont punis de leur acte d’abandon qui je le rappelle est passible de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. Il ne faut pas attendre un acte de cruauté envers un animal pour sévir ! Si tous les juges faisaient de chaque cas un exemple, si on reversait cet argent aux associations, on aurait beaucoup moins d’irresponsables en possession de chien.

Les réseaux sociaux ?

Réseaux sociaux ?  Malheureusement c’est le nerf de la guerre. Je n’apprécie pas ça mais c’est l’unique moyen de communiquer et je suis très mauvaise d’ailleurs en “com” ! Vous ne verrez pas de photo de moi en slip pour obtenir des écoutes supplémentaires !!! Je trouve que les réseaux sociaux c’est très bien pour communiquer mais ceux qui se vendent et se “vantent” dessus sont la lie de l’humanité (désolé je suis dure !). Il y a quelque chose de très artificiel qui ne me plaît pas dans les réseaux sociaux à outrance. La vie, ce ne sont pas les écrans. 

Ce que tu veux changer au monde ?

Ce que j’aimerai changer dans le monde ?  Hé bien si déjà les uns et les autres nous agissions tous avec toute la bienveillance dont nous savons faire preuve, ce serait déjà pas mal ! Le Karma est quelque chose de fort auquel je crois. Nous ne sommes pas parfaits évidemment mais quand je m’emballe j’essaye de me mettre en pause et de me poser la question : “Est ce que tu aimerais qu’on te le fasse ? Est-ce que ça te ferait plaisir qu’on porte un jugement sur toi parce X ? Est-ce que ça vaut vraiment le coup de perdre ton énergie à t’énerver ? Est-ce que répondre à un con par un sourire n’est pas plus désarmant pour lui qu’une bonne série d’insulte (oui je craque parfois hein…) ? 

Welcome to the futur …

Tes futurs projets, podcast ou en lien ?

Podcast : He bien comme je te l’ai dit mes passions sont la musique et les dogs, alors cette année je me lance dans un podcast de musique métal avec un collectif qui m’a accueilli à bras ouvert. J’essaye de les aider à réaliser leur projet et j’espère bien qu’on fera un bout de chemin ensemble.

Les personnes que tu rêves l’interviewer ou avec qui tu voudrais collaborer ?

Les personnes que je rêve d’interviewer ? Facile, c’est Florence Foresti et son dog Albert ! Mais j’ai déjà essayé et son attaché de presse m’a dit qu’elle ne faisait pas là-dedans. Un jour peut-être. J’aimerais trouver un parrain ou une marraine de l’émission qui ait les mêmes valeurs que moi.

Quels conseils peux-tu donner aux jeunes qui rêvent de se lancer dans la réalisation d’un podcast animalier ou autre ? 

Pas de réponse sur les conseils à donner sur la création d’un podcast, ha si seulement un, si vous doutez de votre projet, ne lésinez jamais sur la qualité sonore ! 95% des podcasts ont un son pourri et moi perso, c’est non direct. Le son doit faire travailler l’imaginaire et chouchouter nos oreilles, surtout que c’est l’unique support du podcast à l’origine. 

Merci à Charlie et Youpla de s’être prêtés au jeu en répondant à nos questions, nous espérons que vous apprécierez la découverte de leur univers; surtout, n’hésitez pas à lui indiquer votre épisode préféré ou à l’encourager dans ses prochains épisodes en partageant et diffusant ses contenus autour de vous !

Les épisodes du Podcast “Un chien dans la ville” à découvrir ICI /L’Instagram / Le Facebook pour suivre toute l’actualité et les prochaines sorties.

Les passionnés

Dans les coulisses d’A.L.E.X. PARIS

7 mars 2018

 

Plongée dans les coulisses avec Alexandra Delloy, la créatrice de la Maison A.L.E.X.

Keep calm and.jpg

A.L.E.X. plus qu’une marque, un concept d’excellence pour une Maison haute couture canine

« La marque. A.L.E.X était à l’origine (de 2004 à 2009) une marque de prêt a porter dont j’étais la styliste et qui s’est éteinte avec la crise textile de 2009.

En 2014, j’ai réanimé la marque et repris la même identité cette fois pour une ligne de manteaux pour chiens.

La motivation : l’offre ne me satisfaisait pas et mon chien avait besoin d’un manteau chaud car il souffrait d’arthrose et il fallait impérativement le couvrir. Pensant que je ne devais pas être la seule dans ce cas (à l’époque on ne trouvait que des doudounes roses à strass et à volants), J’ai proposé mes modèles à quelques boutiques parisiennes, et me suis fait connaître petit à petit.

Gamme de produits : Je propose pour l’instant des manteaux pour chiens et des sacs pour les porter en bandoulière, je travaille actuellement sur une ligne de colliers, laisses, pulls et sacs de transport avion.

Présentation de la marque : L’identité est avant tout un chien BCBG british poussé à l’extrême, le fameux Loden vert avec boutons en cuir est mon best-seller. Les tissus utilisés et la gamme de couleur sont empruntés au vestiaire masculin et proviennent de stocks de maisons de luxe, la fabrication est française en édition limitée par modèle/taille, le produit est donc très exclusif tout en gardant un prix très abordable. »

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un concept qui tend à postposer un savoir-faire, lié à la haute couture humaine, en l’adaptant à nos boules de poils mais en maintenant cependant, toute la rigueur et l’exigence des grandes maisons !

Qui est Alexandra Delloy ?

selfie avec Michka 3.jpg

« J’ai suivi une formation de styliste/modéliste chez Esmod Paris.

Après un long passage dans la mode et notamment en tant que styliste de ma propre marque A.L.E.X comme je l’expliquais plus haut, J’ai eu l’idée de cette ligne de manteaux pour chiens qui tranchait avec l’offre proposée, et je me suis lancée sans tellement réfléchir, un peu comme dans tous mes projets.

Ayant travaillé dans la mode précédemment notamment avec une formation de modéliste, il a été très facile pour moi de faire produire et de trouver les matières premières.

Je réalise moi-même les patronages et prototypes qui sont exclusifs à A.L.E.X, et facilement reconnaissables.

Le produit est sans cesse retravaillé pour un meilleur fit, facilité d’entretien, d’ enfilage, confort et chaleur.

Le challenge est en réalité bien plus difficile qu’escompté, aucun chien n’a la même morphologie, il est donc très difficile de faire un barème de taille, aujourd’hui encore je suis toujours à la recherche de la meilleure coupe.

Si je n’étais pas modéliste, je n’aurais probablement pas continué car c’est un vrai casse-tête chinois !!

Je travaille avec un atelier parisien, très réactif à qui le produit plaît, ils me donnent parfois des astuces pour l’améliorer.

Mon style est assez masculin et rustique que ce soit en déco, ou en mode, ce qu’on retrouve dans mes créations.

J’aime les couleurs neutres et le minimum de détails, je recherche avant tout l’élégance par la simplicité et la discrétion. »

Un style déjà très affirmé qui s’explique par l’expérience et la vision novatrice de la créatrice, une marque avec laquelle, les amoureux de jolies causes, ne peuvent qu’accrocher !

Évidemment, on ne devient pas la Reine de la haute couture pour poilu sans avoir soi-même un poilu inspirant ; La jolie bouille, incarnation canine de la marque et muse attitrée… C’est qui ?

minime a la mer.jpg

“J’ai toujours eu des chiens pendant mon enfance, et à 24 ans mon premier chien à moi, un westie qui nous a quitté il y a 2 ans. Épisode très douloureux mais J’ai finalement réouvert mon cœur à une petite femelle NORFOLK TERRIER prénommée Michka.”

michka a la montagne.jpg

“C’est une nouvelle aventure avec un tempérament totalement différent, mais tout aussi belle et enrichissante !! Chaque chien a sa personnalité et son dont à lui de vous faire craquer, si je pouvais j’en aurais plusieurs !! Michka m’accompagne partout, et nous n’avons jamais dormi séparées jusqu’à aujourd’hui.

Elle a déjà beaucoup voyagé, et adore les vacances, que ce soit mer ou montagne. Elle est assez paresseuse, donc j’ai créé un petit sac en bandoulière dans lequel elle passe des heures, c’ est une sorte de hamac pour chiens, pendant ce temps je me développe les muscles dorsaux !!

La ligne A.L.E.X a commencé avec mon westie Mini me et aujourd’hui Michka a repris le flambeau comme égérie.”

Michka me fait littéralement craquer, j’ai donc, tout naturellement, voulu en apprendre davantage sur cette petite boule si attachante qui incarne à lui seul, l’élégance d’une grande marque française.

Sa plus grosse bêtise ? Comme elle a le droit de tout faire et d’aller partout, il n’y a pas vraiment d’interdit et de bêtise, mais je me souviens d’un épisode pendant la canicule ou elle avait pris l’habitude de faire ses besoins sur mon lit en pleine nuit… mais c’est vite rentré en place, je crois qu’elle n’était pas bien avec la chaleur….

Son jouet ou jeu favoris ? Les bois de cerfs, les os… Ronger c’est sa passion !!

Sa friandise préférée ? Tout ce qui se mange, mais en particulier les os à moelle !!

Le plus beau souvenir ? Quand je suis allée la chercher chez l’éleveuse après des mois interminables d’attente !!

Son plus gros défaut ? La gourmandise

Son lieu préféré ? Les cuisines en général, sinon s’installer sur moi, a priori je suis confortable !!

S’il pouvait parler, que vous dirait-il, là, maintenant, tout de suite ? Donne-moi un gâteau… MAINTENANT.

Du tac au tac… Un peu de spontanéité… et Alexandra, elle pense quoi sur…

Don’t Shop Adopt ? Oui évidemment, mais c’est valable quand on n’a pas de contrainte de standard, je suis responsable de ma chienne et je ne la laisserai jamais en refuge, donc il faut qu’elle puisse venir avec moi partout donc format 5kgs max… or je m’étais renseignée à l’époque mais il est très difficile d’adopter un petit chien, les listes d’attente sont longues… avec peu d’élus.

Dogfriendly ? Évidemment, elle et moi nous entendons très bien avec les autres chiens, d’ailleurs il m’arrive très souvent d’en garder et elle est ravie d’avoir un peu de compagnie à maltraiter !! Elle est très/trop joueuse !!

Votre citation préférée / ou un dicton que vous appliquez ? En rapport avec la triste actualité, je reprendrais les mots de Johnny Hallyday :… » c’est formidable un chien, tous les chiens sont formidables… »

La chanson qui vous donne le sourire/ ou le livre qui vous a le plus touché ? Ma chanson C’est l’ Envie que j’écoute en boucle en faisant du sport depuis des années, et le livre « tout se joue en 2 min » (je suis très branchée PNL, et j’ai commencé par ce livre qui m’ a ouvert les yeux et que je relis régulièrement).

My Dog is a Queen ? Oui je dois avouer être totalement à son service, et cela me rend par ailleurs très heureuse !!

Chien VS Chat ? J’aime tous les animaux, les chats y compris, mais je dois avouer ne pas avoir tellement de communication avec eux, avec les chiens, c’est plus facile pour moi, en un regard, on s’est compris !!

J’aurai voulu être un artiste ? Lequel ? Non, je n’aurais pas voulu être plus artiste que je ne le suis déjà…

Et dans les coulisses, comment ça se passe dans la Maison la plus significative de la haute couture canine ? On bosse, on bosse, et surtout on se montre exigeant !

“Je travaille plutôt à l’instinct, Je me promène, je vais chez des tailleurs pour homme, je regarde les finitions et les coupes, et je prends des notes. Je vais ensuite chez mon marchand de tissu et je regarde tout, puis je rentre et je fais autre chose le temps de digérer les informations.

Quelques jours plus tard, les premières idées naissent et je commence les prototypes. Je peux en faire 50 pour n’en garder que 5 !! Je vais ensuite chez mon fabricant et je lance une Première petite production immédiatement pour tester le produit. J’ai besoin que cela soit rapide pour rester motivée, la lenteur des grosses structures casse mon entrain.

Dès les prototypes réalisés, des photos sont immédiatement envoyées à mes clients pour voir les réactions.

L’atelier avec qui je travaille a bien compris mon produit, donc c’est maintenant assez facile et fluide, il n’y a jamais d’erreur c’est agréable !! Il y a 2 collections/an hiver et printemps. La réalisation d’un manteau (or temps de patronage) prend environ 2H entre la coupe, le montage, le repassage.”

 

Nous le savons déjà, mais qu’est ce qui différencie A.L.E.X. de la concurrence, la griffe qui fait toute la différence ?

“Les différences sont majeures :

1/ fabrication Française

2/ fabrication en édition limitée à 30 pièces max/modèle

3/ utilisation de tissus de maisons de luxe

4/ modeles exclusifs avec système de fermeture, de sizing, de patronages que j’ai inventé

5/ tous les manteaux sont imperméables (ce qui n’est vraiment pas toujours le cas chez les autres).

6/ A.L.E.X est pour l’instant concentré sur un mono produit : le manteau

7/ la distribution est gérée en interne, il n’y a pas d’agents, donc tout est sous contrôle.

8/ le style de la griffe, chic & british

9 / les manteaux A.L.E.X sont plus un objet qu’un simple manteau pour chien, il arrive souvent que des étrangers achètent un manteau pour l’objet alors qu’ils n’ont pas de chien, simplement parce que l’objet leur plaît…”

Ce qui caractérise les créations « luxe, chic, pratique » incontestablement des perles de créations mais aussi de fonctionnalité !

Alexandra et la cause animale, ça donne quoi ?

“Je ne porte pas de fourrure, de peau lainée et d’angora, en revanche j’admets avoir encore du cuir, que j’essaie de supprimer petit à petit mais il faut avouer que les alternatives proposées notamment pour les chaussures, ne sont pas encore vraiment au point du côté design.

J’ai été végétarienne pendant 3 ans, mais beaucoup de médecins m’ont conseillé de reconsommer des protéines animales car cela ne me réussissait pas donc aujourd’hui je remange de la volaille. Je pense que le corps et l’esprit doivent s’habituer petit à petit à tout changement dans sa manière de consommer, et non de manière radicale, il faut poser une intention, et petit à petit le reste suit.”

Dans les rêves d’Alexandre… Mais de quoi rêve-t-elle ?

“Une boutique avenue Montaigne avec des chiens du monde entier venant faire leur shopping, les humains à leur service, comme dans un dessin animé…. Si vraiment la marque venait à se développer de manière durable, je fonderais un refuge à la campagne ou les chiens sans foyer seraient dorlottés walt disney style !!”

Le mot de la fin, que souhaite-t-elle vous dire ?

« N’hésitez pas à m’aider à améliorer mon produit en m’envoyant des retours et critiques, et des envies auxquelles je n’aurais pas pensé ».

Pour informations, sachez que les ventes augmentent de 50 % chaque année, donc il tarde à Alexandra de croiser un jour par hasard un petit client dans la rue portant l’un de ses manteaux, « c’est la récompense ultime pour tout designer, voir sa mode dans la rue !! »

Où acheter ? Sur le site officiel, ou dans les boutiques suivantes ;

La niche du BHV Paris

Two tails Paris

Pets sweet home Paris

True love Milan

Beascoast. Jp japon

Anberso.com Japon

Bon marché rive gauche corner Flair in the city

De notre côté, nous sommes ravies de cette rencontre, et ne manquerons pas de vous proposer régulièrement les informations relatives à l’actualité d’A.L.E.X.. afin que vous puissiez rester à la pointe de l’élégance !

Les liens utiles ; Le site officiel / L’Instagram / Facebook / L’article de présentation des créations.

mydogisaqueen

signature Queeny

Les passionnés

Dans les coulisses de la biscuiterie de Médor

1 décembre 2017

#Interview 

 

Souvent présentés sur le blog, les produits de la Biscuiterie de Médor et d’Arom’Terrapet sont affectionnés par les Dog’sMom du blog;

Nous souhaitons vous proposer une immersion dans les coulisses de ce digne représentant du Made In France, cet artisan du bien-être et des valeurs qualitatives.

Je suis fière de vous présenter, Julien, le fondateur et créateur de cette marque tant appréciée pour son écoresponsabilité, ses produits toujours innovants et naturels.

Geek Paradise Les passionnés

Dogtap Aux origines d’une médaille

31 juillet 2017

#Utile pour la sécurité 

… mais aussi le suivi santé ! 

 

illustration queenyComme vous le savez, l’humaine, en Dog’s Mom parano, est obsédée par MOI… ma sécurité, ma santé, mon hygiène… Bref, une maman poule dans toute son ampleur !

De fait, lorsqu’elle a été contactée par DOGTAP, afin de découvrir la fameuse médaille, qu’elle qualifie depuis, de “médaille multifonction bien-être”, elle a tout de suite été très emballée à l’idée de vous la présenter !

Nous avons souhaité en apprendre davantage sur les origines de cet indispensable du quotidien, voici donc, l’interview de Marc et Laetitia; 

Les passionnés

Néo Lupus retour aux sources!

19 avril 2017

#Les Boudoirs de MyQueen

 

La belle histoire que l’on pourrait intituler :

“J’ai reçu l’amour en héritage” !

 

Néo Lupus, c’est la marque qui actuellement renaît de “ses cendres”, telle le Phoenix, elle en ressort plus forte d’un héritage familial, bâtie sous le signe d’un amour inconditionnel pour nos boules de poils.

Comme vous le savez déjà, j’adore les belles histoires, j’aime fouiner dans le passé des marques que je présente, découvrir l’identité des personnes qui se cachent derrière une enseigne et surtout découvrir qu’il y a des amoureux de poilus aux commandes…

C’est justement le cas, du côté de Néo Lupus, on aime les poilus depuis plusieurs générations, et ce n’est pas près de s’arrêter …

Je vous propose de me suivre à la rencontre de Jérémy, quatrième génération de “Néolupusiens”, autodidacte, éclectique, passionné et passionnant qui a accepté de répondre à mes questions avec une authenticité très attachante.

L'après nous ... Les passionnés

À l’origine de Nidoo !

14 mars 2017

#Boudoir 

Info: Nidoo portait antérieurement le nom de Coffin 

Nous vous avons présenté Nidoo, ce concept empreint de respect et d’harmonie,

Il me semblait judicieux de mettre à l’honneur les concepteurs de cette innovation.

 

Laura IRIART et Arthur TRICHELIEU.jpg

Nidoo par ses créateurs, l’interview de Laura et Arthur.

Fashion Week Les passionnés

Le boudoir d’Edgar

8 mars 2017

#Au royaume de l’élégance à la française ! 

edgar1

La marque qui permet aux poilus, même les moins sages, d’incarner le prestige de la haute couture française pour boules de poils !

Gourmande, taquine, coquine,bulleuse, joueuse, amoureuse, mais surtout curieuse… 

Afin d’assouvir votre soif insatiable d’informations, nous avons interviewé Estelle Bouteilly, la créatrice d’Edgar qui vous présente sa marque exceptionnelle, à l’occasion du lancement de cette troisième collection très attendue !

presse4

®EDGAR

Les passionnés

Inookö

17 octobre 2016

#Boudoir de My Queen

L’art de sublimer le jeu, la marque qui mène la philosophie de l’esthétisme à son paroxysme !

13775746_1746993692216553_4723878648505598076_n.jpg

Quand de la réflexion culturelle émerge la perfection.. ainsi naquit Inookö !

Padawans, à votre attention, nous avons convié Jean-Jacques, le cofondateur d’Inookö, dans notre boudoir afin d’en apprendre davantage sur cette jeune marque qui nous a littéralement électrisé !

La première chose à savoir concernant Inookö, c’est que cette marque est issue d’une réflexion profonde, porteuse de valeurs, et empreinte d’une inspiration culturelle riche et spirituelle.

Les passionnés

Mon Animal privé

6 août 2016

#BoudoirdeMyQueen #BonPlan #TOUTsavoir

Comment être à la mode sans se ruiner ?

Avis à toi, la Fashionista dont les armoires sont déjà pleines à craquer mais qui n’en a jamais assez, Toi le Geek, adepte de nouveauté Hi-tech récente sur le marché, Toi, l’étudiante qui veut pouvoir faire du shopping même avec tes faibles deniers, Toi, la Miss toujours pressée qui n’a jamais le temps de dénicher les tendances du moment et qui pourtant veut trouver un cadeau qui va les époustoufler… Vous, les adeptes de bonnes affaires, vous qui n’aimez pas chasser, vous, qui préférez voir la Découverte venir à d’elle-même…

Imaginez l’existence d’un lieu “culte” sur lequel vous pourriez trouver des produits de marques, tendances, glamours et des nouveautés,.. Vous allez pourriez SHopper à volonté, vous débarrasser de vos vieilleries et être à la mode en permanence;

Le tout sans vous ruiner…

Et si je vous disais que ce lieu existe ? Ok… Vous êtes en droit d’esquisser une danse de la victoire…  (Faîtes-vous plaisir, les réjouissances ne font que commencer) Il Y A DU LOURD dans ce qui suit !

Le coin des gourmands Les passionnés

Aston’s Cookies

31 juillet 2016

#LECOUPDECOEURDEMYQUEEN

Lorsque l’amour pousse à de grandes entreprises cela donne naissance à de belles histoires, Aston’s Cookies illustre parfaitement cette pensée.

Nous vous proposons de découvrir cette belle histoire avec la délicate collaboration de Corinne, la créatrice d’Aston Cookies.

01

Chapitre I : “Lorsque l’amour inspire et pousse à entreprendre”

Corinne et son mari ont toujours eu des poilus, deux ans après la mort de leur poilue Noura (Mâtin de Naples), ils ont décidé d’ouvrir à nouveau leur foyer à un poilu, Aston, une Cane Corso. Corinne nous explique qu’ils aimaient particulièrement le caractère paisible des dogues, Aston est arrivée alors qu’elle n’avait que 6 semaines et fut une véritable histoire d’amour, sans elle, Corinne n’aurait pas eu la merveilleuse idée de se lancer dans l’aventure des biscuits pour poilu.

aston

– Aston – © astonscookies

Corinne, était directrice  artistique  dans  la  mode  depuis plus  de  vingt  ans,  très  sensibilisée  à  l’architecture, le  design,  le  fooding,  l’environnement,  bref  à  tout ce  qui  touche  l’art  de  vivre,  à  la  recherche  d’une reconversion  professionnelle  et  passionnée  par  “Aston et  ses  congénères”,  elle s’est  retrouvée  face  à  une évidence:  “mais  c’est  bien  sûr”  ! Elle  et  Aston  nous  sommes  donc  mises  aux  fourneaux. Et  leurs  productions  à  peine  sorties  du  four,  ont  été dévorées  par  ses  copains  cabots.

Ainsi naquit Aston’s Cookies en 2012-2013 et nous n’en remercierons jamais suffisamment Aston, car les biscuits sont un véritable délice !

Une naissance fruit de l’amour, Corinne nous raconte : ” Devoir quitter Aston ne serait-ce qu’une journée me nouait l’estomac… Nous ne partions nulle part si nous ne pouvions pas l’emmener. Elle a été un chien extraordinaire (comme notre Mâtin, mais différemment, ils ont tous leur caractère !) qui ne me quitte pas bien qu’elle ait rejoint le paradis des kikis le 19 mars 2015, emportée par un ostéosarcome à presque 10 ans. Elle a été ma merveille, mon amour, mon bonheur. Elle avait dans le regard une extrême gentillesse et de toute sa vie nous n’avons jamais dû élever la voix. Jamais une bêtise. Elle réussissait à se mettre dans la poche même les plus réfractaires. Je lui ai voué une réelle passion.” 

Pour revivre les souvenirs d’époque d’Aston et Corinne, nous vous recommandons vivement la lecture de “ses aventures avant Aston’s cookies“, un récit consultable sur le site d’Aston’s cookies, un récit emprunt d’une bonne dose d’amour, d’aventures, d’authenticité, de franchise et d’art de vivre que nous avons dévoré avec avidité !  Clic

Aston aura connu le démarrage de cette belle entreprise, fidèle assistante de 2013 à 2015, des débuts rigoureux pour Aston et son humain, au départ, Corinne ne pouvais travailler que les week-ends dans un labo. mis à sa disposition, Aston du faire une croix sur ses promenades dominicales et endosser son rôle de chef d’inspection des produits finis, chez Aston’s cookies, on boss en famille ! Aston était par ailleurs d’une aide précieuse, Corinne nous la décrit telle “Une chienne gourmet plus que gourmande et très sélective qui faisait la différence entre le bon et le moins bon”. Ce qui explique certainement la qualité des biscuits, le goût incomparable et l’odeur excpetionnelle qui font d’eux des produits d’exception.

Chapitre II: “Lorsque l’amour frappe une seconde fois à la porte, …”

Corinne se souvient : Quand elle s’est endormie dans nos bras, à la maison, nous ne pensions pas reprendre un chien. Pas tout de suite. Trop de douleur. Et puis, il faut être philosophe. Nous souffrions de son absence mais elle a eu une  vie de princesse. Nous avions organisé la nôtre en fonction d’elle. 10 ans pour un cane corso, c’est plus de 90 ans pour un humain… et 90 ans de bonheur ce n’est pas le lot de tout un chacun. Sans vraiment la formaliser, l’idée d’offrir une belle vie à un pauvre kiki a commencé à germer quelque part au fond de mon coeur.

On ne remplace pas l’amour de son poilu, on ne l’oublie pas, on vit avec, doucement, simplement, naturellement, avec le temps, on ouvre son coeur à nouveau et on va de l’avant comme l’amour le voudrait!

Alvin, la relève fit son apparition… de la SPA à un foyer aimant;

alvin

– Alvin – ©astonscookies

Adopter un poilu à la SPA, c’est lui offrir une seconde chance à lui mais peut-être aussi à nous ? 

Cette rencontre clic qui change la vie d’un poilu …Corinne nous raconte: Abonnée à la page Facebook de la SPA je recevais avant Noël des liens quotidiens vers les SPA de la France entière. Et puis un matin j’ai cliqué… et je suis tombée sur la SPA de Perpignan. J’ai fait défiler une page, puis deux et en haut à droite de la troisième je suis tombée en arrêt sur une photo. Le coup de foudre pour la trombine d’Alvin. Le soir j’en parlais à mon mari et le lendemain j’appelais la SPA de Perpignan (à 900 km de Blois!) pour leur demander de nous réserver Alvin que nous sommes allés rencontrer là-bas. Il avait été récupéré cadavérique les coussinets en sang (aujourd’hui il fait 10 kg de plus) par la fourrière 4 mois auparavant et on ne savait rien de lui. Présenté comme croisé Beauceron, c’est en fait un Catahoula (chien de chasse très rare en Europe). Il a du plomb sous la peau sur tout un côté. Nous supposons qu’il n’était pas assez performant à la chasse pour être gardé, et qu’il vient probablement d’Espagne. Ne rien savoir de son passé est frustrant, mais vu son comportement il a été maltraité et battu. C’est pourtant un chien intelligent, très gentil et équilibré dans sa tête.  Il nous adopte un peu plus chaque jour, pas très câlin pour le moment, mais il progresse ! Il passe ses journées à mes côtés et du coup il m’est très attaché. Il m’accompagne à l’Aston Lab et reste sagement dans la partie bureau pendant que je produis, sans essayer de glisser son museau dans le labo dont l’accès lui est interdit. Je me réjouis à chaque instant de l’avoir adopté. Je l’aime très très fort et espère qu’il est heureux avec nous. Il a connu la faim et il est, de ce fait, moins sélectif sur les biscuits même si certaines saveurs semblent lui plaire davantage que d’autres (Fan de Toi et Apéro Crocs)

Chapitre III: Aston’s cookies ou l’art de nous transporter gustativement…

Mais pas seulement, une gamme au-delà du MIAM !

En humant les biscuits de My Queen, je retrouve incontestablement les odeurs de l’enfance, ces mélanges harmonieux qui font saliver, ses gâteaux dont on attend impatiemment la sortie du four… My Queen et moi avons une réelle préférence pour “Pomme d’amour” et clairement, on les partage volontiers ! (Et oui, comme d’habitude, j’ai goûté, validé, raffolé, bref, je suis addict ! )

Les biscuits Aston’s cookies; 

biscuits

©astonscookies

Vendu en sachet de 200gr dans un packaging retro-chic, à la fois tendance et vintage, de carton brut recyclé voilà ce que m’inspire la gamme, et J’ADORE…  ! La découverte de notre colis, après chaque commande est un moment de pur bonheur, une joie d’enfance retrouvée, similaire à celle de l’ouverture d’un paquet cadeau…

02

©MydogisaQueen

Dans la gamme des biscuits, il y a d’inspiration pour tous les goûts: Petite quenotte (miel et vanille), Pomme d’amour (pomme et cannelle), Péché mignon (caroube et gingembre), nuit câline (miel et verveine), fan de toi(carotte et coriandre), Les mix P’tit bone (composé de petite quenotte, pomme d’amour et péché mignon en sachet de 150gr), Mon p’tit coeur ( banane), Apéro croc (tomate et origan), Miss Gingerbread ( pain d’épices), l’édition limitée de l’été Fresh et Cripsy (à la menthe).

biscuits-ed

– Fresh & crpisy- ©astonscookies

Notons, qu’Aston’s cookies a développé un minicoffret dégustation à 5.50 euros afin de découvrir les différentes saveurs à nos poilus.

Les biscuits d’Aston’s cookies sont 100% naturels,

Tous  les  ingrédients  utilisés  sont  agréés  alimentation humaine  et  sont,  pour  la  plupart,  issus  de  l’agriculture biologique.

 Il  n’y  a  pas  de  conservateurs

produits-naturels

©astonscookies

Le Family shop, qui permet à toute la famille de trouver son bonheur;

De superbes plaids en lin déclinés en plusieurs coloris

plaids

Plaids – ©astonscookies

Des polochons en lin qui peuvent servir tant au transport de vos affaires qu’à celles de poilu,

sac-polochon-lagon

Polochon– ©astonscookies

Des jouets et des doudous pour nos poilus, fabrication MADE IN FRANCE

alvin-jouet

– JOUET “YA1OS”– ©astonscookies

Et bien évidemment, dans l’e-shop vous pourrez trouver des coffrets cadeau associant dégustation et jeu, ou actuellement, le kit été (en édition limitée)

Chapitre IV: Aston’s cookies et ses projets 

Comme vous avez pu le constater, Aston’s cookies ce ne sont pas que des biscuits, ce sont aussi des jouets fabriqués en France, des plaids déco à glisser au fond des paniers ou à s’approprier (vilaine humaine… tu oses piquer le plaid de ton poilu, et ce, sans vergogne ?! Des plaids ravissants, à partager…).

Scoop: Bientôt dans l’e-shop d’Aston’s cookies vous pourrez découvrir une ravissante gamelle fabriquée à la main par une jeune céramiste très talentueuse. Corinne travaille également à l’élaboration d’une nouvelle recette qui devrait faire son arrivée sur l’e-shop au printemps 2017. (Il faut savoir qu’entre la mise au point, les tests, le packaging, six à huit mois sont nécessaires à la mise en place sur le marché… on vous le disait, ça boss dur dans la famille Aston’s cookies pour nous apporter ces petits bonheurs !)

Depuis un an, Aston’s cookies à son propre labo, son propre outil de production. Corinne fabrique encore complètement à la main, par ailleurs, elle va lancer une campagne de crowfunding sur Kisskissbankbank (nous vous tiendrons informés) pour terminer d’équiper le labo en vue du développement de la marque.

Le lancement d’une telle entreprise nécessite des fonds importants, actuellement, Corinne et son mari ont investi toutes leurs économies mais ne gagnent pas encore le moindre euro. Jusqu’ici, ils avaient une capacité de production limitée, il n’y a eu aucune promotion du produit autre que le bouche-à-oreille de peur de ne pas pouvoir répondre à une demande trop importante. Désormais, il va falloir envisager salons professionnels et communication.

C’est pourquoi, nous tenions à vous faire découvrir cette marque exceptionnelle, afin que vous puissiez la tester, la diffuser et surtout l’encourager dans la concrétisation de son développement futur largement mérité !

 

labo

– La fabrique à bonheurs, le nouveau labo d’Aston’s cookies- ©astonscookies

Le mot de la fin revient à Corinne, ce qu’elle souhaite dire à nos lecteurs qui savourent ou savoureront prochainement ces délicieuses productions :

“Aston’s cookies est née d’une histoire d’amour et je souhaite que cet esprit demeure. Je mets tout mon coeur à mettre au point des recettes en pensant aux petites truffes frémissantes. Je n’utilise que des ingrédients premium principalement issus de l’agriculture biologique ( mon fournisseur est aussi celui de Biocoop) et les recettes ont été soumises à un vétérinaire avant validation des chefs produits Aston et Alvin. J’attache beaucoup d’importance à la proximité avec mes clients, ce qui n’est pas évident avec le filtre de l’écran. Je connais par coeur beaucoup de noms de mes fidèles consommateurs et consommatrices. Ce qui me permet de leur glisser un petit mot et un petit cadeau dans leurs colis (échantillons, cadeau de bienvenue puis toutes les 4 commandes…). Je suis ravie quand mes client(e)s postent des photos de leurs chiens heureux de mes produits sur la page Facebook. Je me dis alors que je n’ai pas sacrifié tous mes week-ends depuis plus de trois ans pour rien. Ça me fait chaud au coeur et m’encourage à aller plus loin.”

Les biscuits d’Aston’s cookies sont distribués en France, Belgique, Italie et Espagne, vous pourrez les commander dans l’e-shop.

Les liens utiles pour suivre les aventures d’Alvin et le développement d’Aston’s cookies 

Facebook

Instagram

Le site

Outre le fait qu’Alvin soit vraiment beau gosse, Aston’s cookies est une entreprise qui nous a véritablement séduites, des produits de qualités, naturels à des prix démocratiques, abordables. Une enseigne chaleureuse, chez qui on se sent comme à la maison, de petites attentions à chaque commande, mais surtout des personnes qui aiment les poilus. On ne peut qu’être admiratifs face à cette belle aventure, bousculer son quotidien pour écrire sa propre histoire, par amour, avec amour, pour produire de l’amour même s’il ne s’agit que de biscuits, l’amour peut s’exprimer sous diverses formes, la petite attention pour votre poilu qui dit “régale-toi, je t’aime et c’est pour toi !

03

©MydogisaQueen

Ce que nous souhaitons à Aston’s cookies c’est une longue vie parsemée de biscuits savoureux, porteurs de petits bonheurs et de beaux moments immortalisés, car sur le site d’Aston’s cookies votre poilu peut rejoindre la galerie duFriend’s club!

Si comme My Queen, votre poilu est gourmand, n’hésitez pas à tester, car tester Aston’s cookies c’est en faire le fournisseur officiel de votre bocal à friandises !

 

mydogisaqueen

signature Queeny

 

Les passionnés

Once upon a time … Marcel

31 juillet 2016

Nous pourrions commencer cet article tel un conte,… “ONCE UPON A TIME”, dans un royaume pas si lointain, un petit prince qui portait le doux prénom de Marcel. Outre sa beauté, son humour et sa bonne humeur, Marcel était un poilu engagé dans de nombreuses activités. La principale étant, apporter de la joie et du bonheur à tous les poilus et humains qui croisaient son chemin.

Nous avons interviewé pour vous Marcel et sa famille, afin de vous conter l’histoire de cet adorable poilu, pas comme les autres !

_ACF7501.jpg

©marcel.lecorgi

Mais qui est Marcel ?

Qui donc ose poser cette question ? Comment ne pas connaître ou du moins reconnaître Marcel ?

Bon… petit récap. pour les retardataires… !

Marcel est un adorable petit Corgi de presque trois ans, vous l’avez sans doute déjà vu sur Facebook, Instagram, Tweeter, outre ses propres réseaux sociaux, Marcel apparaît fréquemment dans les médias, pubs, télévision, magazines. Par ailleurs, il est la mascotte d’une boîte de biscuits pour chiens “God save the Corgi” et cofondateur de l’UK Corgi club. (Clic)

Marcel vit à Londres, au Royaume Uni avec sa famille depuis deux ans et demi. Marcel Pagnol, Marcel Cerdan, Marcel… le Corgi… C’est si “frenchy” direz-vous, ou tout simplement naturel, un prénom facile à prononcer à l’étranger, un prénom charmant, un prénom français. Français comme les parents de Marcel qui avaient choisi ce prénom avant même de rencontrer leur futur poilu ! Le destin fait donc bien les choses, Marcel lui va à ravir !

06

©marcel.lecorgi

L’histoire d’une belle construction familiale…

Aurélie et Pierre nous racontent, le début de cette histoire… d’amour.

“Marcel est le seul de nous 3 a avoir un passeport anglais ! Son Papa et moi-même sommes Français, installés à Londres depuis plusieurs années, pour le boulot et parce que la culture et l’ambiance nous plaisent énormément. Nous sommes passionnés de bonne bouffe, voyages et photos, alors lorsque nous avons décidé de prendre un chien (pour lequel nous nous sommes installés dans une maison) il était évident que nous le prendrions avec nous autant que possible, en sortant ou voyageant. Marcel est notre premier chien “a-nous” et nous soutenons l’adoption plutôt que l’achat des chiens – cependant comme nous sommes des fanatiques de corgis avec une expérience limitée des chiens, et que la race est très rare en Europe (il y a des listes d’attente pour adopter ceux qui en ont besoin, ce qui arrive peu) nous avons fini par opter pour un chiot. Suite à son arrivée à la maison nous avons voulu partager notre expérience et mettre en contact d’autres gens qui ont des corgis via le UK Corgi Club, que nous avons confondé en 2015. “

ACF_7135.jpg

©marcel.lecorgi

La famille trouva l’éleveuse sur le site ” Find a Puppy” du Kennel club, après avoir passé un entretien par téléphone, ils sont allés rendre visite à Marcel alors qu’il avait 4 semaines, au Pays de Galle. Aurélie s’en souvient comme d’une belle rencontre, sans doute le moment fort, où son regard croisa pour la première fois celui du futur poilu de sa vie. Elle déplore le fait de n’avoir pas suffisamment immortalisé les premiers moments.

je pense que nous ressentons tous cette frustration, captivés par nos poilus, en phase de découverte et de connaissance, on ne pense pas toujours à faire des photos des premiers moments passés ensemble. Pourtant ils ont leur importance, c’est la naissance de nos relations, les premiers instants de complicités.

La famille de Marcel n’était pas intéressée par la perspective de participer à des concours, d’ailleurs, Marcel est un “fluffy“cela étant, il ne peut pas participer au concours à cause de son poil long. C’est lui qu’ils ont choisi, tout simplement, Quelques semaines plus tard, ils sont repartis, en famille, vers la terre mère des Corgis, pour que Marcel puisse prendre sa place, dans son nouveau foyer.

ACF_5013.jpg

©marcel.lecorgi

Ainsi, le petit prince trouva un royaume dans lequel une reine et un roi seraient des parents aimants ; qui lui feraient vivre chaque jour de belles aventures…

Quelles sont les activités professionnelles de Marcel ?

Aurélie et Pierre, la famille de Marcel, reviennent sur son parcours.

“Nous avons commencé son Facebook et Tweeter (et Tumblr) le jour ou Marcel est arrivé à la maison, avec pour but de tenir familles et amis qui vivent loin au courant de ce qui se passait à Londres pour nous. Le succès à suivi, une belle surprise, puis son Instagram. Ce qui nous motive c’est de voir que ces photos que nous publions peuvent éclairer un jour sombre, donner un sourire… aider à collecter des fonds… et que nous avons rencontré des gens formidables sur ce chemin. Marcel est passé plusieurs fois à la TV, dans des pubs et une série, et dans des magazines. Il est aussi la mascotte d’un paquet de biscuits pour chiens “God Save the Corgi”. Tant que les expériences sont “fun” et pas au détriment de Marcel, nous adorons “bosser” avec lui, dommage que nous bossions tous deux à plein-temps et ne puissions pas le faire plus souvent !”

_ACF7477.jpg

©marcel.lecorgi

Marcel est incontestablement photogénique, c’est par ailleurs l’un des projets de la famille, éditer un ouvrage photographique reprenant les plus beaux clichés de Marcel. Il serait effectivement dommage de laisser de si belles photos enfermées dans un ordinateur. À suivre,… avis aux fans de belles photos et de poilus, voilà un ouvrage qui risque bien de vous intéresser, soyez donc attentifs quant à sa future publication.

ACF_0959.jpg

©marcel.lecorgi

On veut des infos exclusives,…. !

Donc Marcel, il est beau, il est célèbre, il est gentil… Un petit prince vraiment parfait ?

Non, rassurez-vous, personne n’est parfait et même si Marcel se rapproche grandement de la notion de perfection, nous avons appris les informations suivantes… Marcel à l’ouïe sélective, il adore piquer les gants de jardinage. En dehors de ses activités médiatiques, Marcel est un poilu comme les autres, pas lève-tôt du tout, il a plutôt tendance à aimer dormir.

ACF_0971.jpg

©marcel.lecorgi

En revanche, Marcel est sportif, il pratique l’agility pour le fun, il apprécie la nature pour s’y défouler et la ville pour y recevoir pleins d’attentions. Marcel affectionne les peluches, il a toujours celui qu’il avait reçu le jour de son adoption, un nounours qui avait été acheté par sa famille dans un magasin caritatif.

ACF_4120.jpg

©marcel.lecorgi

Bon jusque-là rien de bien terrible, Marcel est donc vraiment presque parfait !

Quoi que… ne dit-on pas que la gourmandise est un vilain défaut ?

Marcel est gourmand, il raffole des produits de la marque Fish4dogs, avec laquelle il est nourri depuis qu’il est sevré. Il s’agit d’une alimentation à base de poisson, avec peu d’ingrédients, pas de gluten, limité en céréales, uniquement des éléments naturels. Nous pouvons donc dire que Marcel n’est pas qu’un gourmand, c’est très certainement, un fin gourmet. Il adore notamment les biscuits de poisson séché qui servent également à nettoyer les dents tous les jours. Aurélie et Pierre nous révèlent un autre péché mignon de Marcel, il aime que ses kongs soient fourrés avec de la mousse de saumon. Ceux-ci sont par ailleurs placés au congélateur afin de faire durer le plaisir gustatif… il a du goût notre Marcel ! Merci pour le conseil… on va essayer !

ACF_3151.jpg

©marcel.lecorgi

Marcel est un poilu très équilibré, la médiatisation ne lui pose pas de problèmes, outre sa famille;

il peut également compter sur ses copains…

Les copains de Marcel, qui sont ces poilus ? Sa famille nous en parle…

“Son meilleur copain s’appelle Léo, un autre corgi anglais. Son frère virtuel (pas encore rencontré en vrai) est Jasper Islington, dont les humains ont été de vrais mentors durant notre parcours sur les médias sociaux. Marcel est TRES friendly (même avec les chats) et du coup il a plein de copains, humains ou bébêtes ! “

ACF_9928.jpg

©marcel.lecorgi

La famille, les amis mais aussi les voyages,… Marcel est vrai globpatteur…

Belgique, France, Royaume Uni,… le plus joli souvenir de voyage de la famille de Marcel remonte à 2014, lorsqu’ils ont pu voir la joie de Marcel s’amusant et sautant tel un lapin dans la neige des Alpes. Sa famille nous décrit ce moment comme un “régal”.

Rien n’égale la joie de nos poilus, ces moments magiques dont on voudrait pouvoir graver l’instant… en voilà une famille pleine d’amour !

ACF_0003 (2).jpg

©marcel.lecorgi

Quels sont les futurs projets de Marcel ? Sa famille nous dit tout…

“Nous souhaitons continuer à soutenir des refuges pour animaux qui n’ont pas les moyens des grands, en participant à leurs événements cet été (salons, journées au parc) et en collaborant avec des marques et notre UK Corgi Club pour vendre de la marchandise dont les profits sont donnés à ces refuges. Marcel a récemment rejoint une agence de mannequins “chiens”. Nous espérons aussi continuer à promouvoir notre belle ville de Londres, et le fait de voyager avec son (ou ses chiens), en GB et plus loin !”

Associatif, Petfriendly, de beaux clichés de Marcel à venir,… une belle actualité en perspective, un poilu engageant et engagé dans la cause animale qu’il nous revient de soutenir dans ses beaux projets en continuant à le suivre !

Marcel c’est une boule de poils qui a incontestablement le cœur sur la patte, petit scoop pour nos lecteurs, il participera prochainement à une belle surprise, quelque part dans le monde, une fan de Marcel va bientôt être demandée en mariage de façon très originale. Le futur fiancé a sollicité l’aide de Marcel et d’autres corgis célèbres dont Marcel aime suivre l’actualité. Ils vont s’unir pour faire de cette demande, un moment magique et inoubliable pour cette jeune femme…Restez au taquet, si vous voulez assister à ce beau moment de vie !

ACF_9930 - Wednesday.jpg

©marcel.lecorgi

Ce que nous souhaitons dire à Marcel…

Tu es juste adorable, nous te soutenons toi et ta famille dans ces belles initiatives, tu es porteur de joie, de bonne humeur, tu exaltes la joie de vivre. Nous te suivrons avec plaisir dans tes prochaines aventures. Marcel, tu sais placer ta notoriété au service de tes congénères avec une telle générosité que nous ne pouvons que saluer ton engagement.

My Queen se demande si tu as déjà une fiancée ? Elle ajoute que si ce n’est pas le cas, et que si la taille n’est pas un critère discriminant… Enfin bref, elle te signale qu’elle est candidate… Ceci était une annonce personnelle de My Queen… Veuillez l’en excuser, il est parfois difficile de lui faire comprendre que “Queen” est un prénom dans son cas et non un titre…

Le mot de la fin que vous adressent Marcel et sa famille, à vous actuels et futurs fans…

“Ce sont vos sourires et commentaires qui nous font continuer. Savoir que l’on peut apporter de la joie en partageant notre poilu est un bonheur immense. Merci de le suivre 🙂 “

Alors pour suivre la suite de l’histoire de Marcel, voici les liens indispensables

Tumblrhttp://marcel-lecorgi.tumblr.com / www.lecorgi.com

Youtubeyoutube.com/c/MarcelLeCorgiOfficial

– Twitter: @lecorgi

Instagram: @marcel.lecorgi

– Snapchat: @marcel.lecorgi

Facebookwww.facebook.com/lecorgi

“God Save The Queen” The Queen n’a rien à craindre avec un valeureux sujet tel que Marcel !

Final2

signature Queeny

%d blogueurs aiment cette page :