Browsing Tag

Bambooédition

Another pets in wonderland My Cat is a King On bouquine ?

Cath & son chat, tome 9

29 août 2020

#BOUQUINE

My cat is a King, est une rubrique récente sur le blog, elle est née du constat suivant ; on peut faire cohabiter chien et chat sans que cela ne ressemble à Hiroshima ; ou pas… ; et d’ailleurs vous êtes nombreux à le faire, nous sollicitant ainsi pour retrouver davantage de « chattitude » dans nos contenus.

Voici donc un contenu qui devrait plaire à petit d’homme et accessoirement à ses parents s’ils l’accompagnent dans sa lecture ;

Cath et son chat © Bamboo Édition 2020 – Christophe CAZENOVE, Hervé RICHEZ , Yrgane RAMON

Cath & son chat ; c’est quoi ? Il s’agit d’une BD, dont le schéma narratif tourne autour des aventures de Cath et de son chat Sushi, le premier tome est paru en 2012 ; scénarisée par Christophe CAZENOVE et Hervé RICHEZ, dessinée et colorisée par Yrgane RAMON, publié chez l’incontournable Bamboo Edition, 48 pages vendue 10.95 euros tout partout, mais des liens shopping sont disponibles en fin de l’article.

Nous nous intéresserons plus particulièrement au tome 9, le petit dernier, sorti le 5 aout 2020 ;

« Les aventures en terrain minet d’une petite fille et de son chat un peu trop agité ! La vie de Cath n’arrête pas d’être chamboulée par les facéties de son matou. Cette fois, elle part en famille quelques jours dans la ferme du frère de Samantha, la nouvelle chérie de son père. Pour Sushi, c’est un nouveau terrain de jeu (et de bêtises potentielles) qui s’offre à lui Au milieu des champs à perte de vue, en compagnie des moutons, des vaches et des cochons, Sushi va avoir l’embarras du choix pour faire tourner chèvre sa maîtresse ! »

Source : bamboo.fr

Vous connaissez déjà la maison d’édition Bamboo, présentée antérieurement sur le blog ; voici sa présentation de l’album que nous vous proposons de découvrir.

Brève biographie des géniteurs :

Hervé Richez est né dans le Nord en 1967. Il travaille pendant 12 ans comme cadre bancaire avant de se consacrer totalement à l’écriture en 2004. Son premier album, Buzzi, une série jeunesse réalisée avec Eric Miller sort en 1997. Elle est préfacée par Albert Uderzo et rééditée chez Bamboo en 2001. En 2002, Sam Lawry marque sa première collaboration avec Mig. Suivra Le Messager, sa deuxième série réaliste avec Mig. Depuis, il alterne entre scénarios réalistes (Groom Lake) et séries humoristiques (Les Fondus, Cath et son chat, Mafia Tuno, Les Poulets du Kentucky…).

Christophe Cazenove est né à Martigues en 1969.  Ses études littéraires le conduisent à travailler douze ans… en grande surface ! C’est vers sa 10e année de mise en rayon de produits surgelés qu’un de ses projets retient l’attention d’Olivier Sulpice : Les Prédictions de Nostra. À partir de là, il collabore régulièrement aux séries de Bamboo mettant son humour aux profits des Gendarmes, des Pompiers puis de L’Auto-école et des Sisters. Plus récemment, il a signé le scénario des Petits Mythos, 5 sans maitre, les amies de papier.

YRGANE RAMON fait ses débuts dans la BD avec la série Cath et son chat. MultiPass comme Leeloo mais en mieux, illustratrice professionnelle, qui travaillant autant dans la presse, la publicité, l’édition que la bande dessinée, elle est également tatoueuse et enseigne désormais à Emile Cohl, l’école d’art lyonnaise, où elle a obtenu son diplôme en 2009 ;

Un contenu instructif et réflexif, imprégné de réalisme ; Les petits citadins ont-ils notion du concept de production, du champ à l’assiette ? du travail et de sa pénibilité que l’agriculture et l’élevage impliquent ? C’est exactement ce que petit d’homme pourra découvrir ;

Bonus – extraits

Cath et son chat © Bamboo Édition 2020 – Christophe CAZENOVE, Hervé RICHEZ , Yrgane RAMON

Comme pour l’héroïne et son comparse, l’appréhension de ce monde nouveau pour eux, et cependant, archaïque en leur perception, permettra à petit d’homme d’appréhender la réalité du travail à la ferme, son organisation, les tâches qui incombent aux exploitants, les contraintes et les responsabilités ; toujours avec beaucoup d’humour, notamment, par les « animations » de Sushi.

Une autre thématique est subtilement abordée, sous-jacente, à peine palpable, mais très judicieusement intégrée, la déconnexion aux écrans, par défaut de réseau ou par simple nécessité « pause neuronale en approche », la lecture de la BD permettra d’aborder cette question au sein de la famille, et pourquoi pas de donner libre court à un « Cath&SushiChallenge » sans écrans pour tous, le temps d’un séjour en famille, ou même le temps d’une immersion à l’extérieur ; plus centrée sur l’observation du monde qui nous entoure, le vivant, la faune, la flore et surtout, les interactions réelles avec les personnes qui nous entourent.

J’ai particulièrement apprécié le timing de sortie du nouvel album, la thématique centrale étant, les vacances en famille, c’est dans l’air du temps de partir en vacances sur juillet et août, malheureusement un peu moins d’y inclure les membres de la famille à quatre pattes ; rappelons que les abandons sont encore massifs cette année, je trouve que cette BD contribue à enraciner la culture de « responsabilisation » chez les plus jeunes ; avoir un animal de compagnie c’est l’assumer, même, et surtout, dans ces temps récréatifs bucoliques. Enfin, les clins d’œil aux animaux de la ferme, aux légumes oubliés des « jeunes d’aujourd’hui » (fait mal quand tu dis ça, c’est que le sablier commence à chanter, et ce n’est clairement plus du Beyoncé)

Cath et son chat © Bamboo Édition 2020 – Christophe CAZENOVE, Hervé RICHEZ , Yrgane RAMON

Cette BD qui peut passer pour un contenu humoristique anodin, est finalement porteuse de plusieurs leçons, sans jouer les Yodas, les géniteurs sont parvenus à faire passer plusieurs messages ; la nécessité de déconnecter des écrans, de découvrir ou redécouvrir les grands espaces, de s’adonner à d’autres pratiques alimentaires que celles de la malbouffe, de considérer l’animal comme un être sensible qui, lui aussi, apprécie les vacances en famille, que le producteur est quelqu’un qui travaille dur, pour remplir nos assiettes, et ce, peu importe les conditions climatiques ; la motivation, ou la forme, car, non la vache ne mettra pas sa « traite » en pause par compassion. Pour les dessins, dynamiques, colorés, parfaitement compréhensibles par petit d’homme, avec un réel souci du détail, on adore !

Notons, que les contenus sont extrêmement bien documentés, les innovations des produits pour chat sont intégrées tout naturellement, si bien, que le propriétaire de chat n’éprouvera aucune difficulté à se projeter dans cet univers des plus réalistes.

Bonus : Petit coup de cœur pour la dédicace aux soignants, c’est un beau geste d’engagement des créateurs !

Beaucoup d’humour, des traits humanisés réalistes, des situations vraisemblables, des personnages attachants ; pour un ensemble qu’on valide tant pour petit d’homme que pour ses « humains ».  Je vous recommande vivement cet album que vous soyez CatLover ou pas, elle vous permettra de prendre un bon bol d’air !

Le site officiel de Bamboo édition/ L’Instagram / Le Facebook / Le Twitter / L’Instagram de Yrgane Ramon

Pour acheter son album : Le site officiel de Bamboo / Fnac / Decitre / BDFugue et bien évidemment vos libraires et magasins spécialisés de proximité en rayon ou sur simple demande; pensez aux petits commerçants !

Mag NatureLovers Soins et quotidien

ECOFRIENDLY MAG SEPT #10

19 août 2020

#magisback

On se retrouve pour un Mag de rentrée que j’ai souhaité ECOFRIENDLY, changement de cap radical ? Non, c’est le prolongement d’une ligne éditoriale déjà allègrement adoptée, mais j’ai voulu plonger plus profond dans cette thématique en vous proposant des clés concrètes pour intégrer l’éco-reponsabilité au quotidien de poilu;

Le développement durable, l’écologie, la consommation raisonnée, le contrôle qualité relatif à l’éthique, on en parle en vous proposant de découvrir des enseignes, des marques, des produits qui correspondent à ces préoccupations, dans l’air du temps mais extrêmement indispensables !

Faut-il tout changer dans ses modes de vie ? NON… restez fidèles à vos convictions, vos souhaits, sans jugement, chacun est libre de mener sa vie comme il l’entend; ainsi, prenez uniquement ce qui est véritablement susceptible de vous intéresser.

Lien de consultation Issuu

Je vous souhaite une agréable lecture;

Un merci particulier à Charlotte, l’humaine d’EPICE pour cette collaboration géniale qui vous permettra de vous informer sur les problématiques relatives aux boubous; et à ma chère CriCri d’EDCANIN pour les précieux conseils qu’elle prodigue en réponse à vos questions.

Vous souhaitez poser une question qui trouvera réponse dans le prochain numéro du Mag ? C’est simple, complétez le formule ci-dessous et nous nous chargerons du reste !

Another pets in wonderland On bouquine ?

Le Zoo des animaux disparus de Cazenove & Bloz

20 juin 2020

#LECRUSH BD

Sensibiliser son môme avec imagination et sagesse… Notons, accessoirement, que l’on peut aussi sensibiliser son père … !

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez qu’il existe un lieu, en ce bas monde, où il faudrait me traîner de forces vives pour me faire entrer … LE ZOO… rien que la simple prononciation du mot m’ulcère; car nous parlons de ZOO, Z-O-OOk, une seconde, arrêt sur image… je vous vois balayer cette phrase, le titre de l’article, cette phrase, le titre de l’article, attention, vous allez perdre votre rétine là … Cependant, gymnastique oculaire, légitime, c’est déroutant, mais rassurez-vous, ni vous ni moi ne sommes schyzos… Vous allez comprendre… Pourquoi cette BD est mon total crush du moment… malgré qu’il s’agisse de la petite vie, ni plus ni moins déconcertante, d’un ZOO

Présentation par l’éditeur … Bamboo édition;

Le Zoo des animaux disparus, Tome 1(petite danse … qui précise 1, sous-entend 2 … CLACLAP…) scénarisé par Christophe CAZENOVE, dessinné par BLOZ, mise en couleurs par Alexandre AMOURIQ, Sylvie BONINO, MIRABELLE. Paru le 03 Juin 2020; il s’agit d’une bande dessinée de 48 pages (planches). ISBN 978-2-81897-630-2

Le seul endroit où découvrir des animaux jamais vu ou qu’on ne verra malheureusement plus. Déborah, stagiaire vétérinaire qui rêve de travailler dans un zoo, se voit affecter dans un parc zoologique très particulier, car il ne présente aux visiteurs que des animaux éteints depuis des siècles, quelques décennies ou même quelques mois. Pas évident de savoir quel vaccin faire à un dodo, comment nourrir un éléphant de Sicile ou si cet oiseau tahitien, l’O’u, est en pleine forme ou pas…” Source

Une approche judicieuse…. Pour petits, et grands…

Qualifiée de “tout public“, et ce, dés 6 ans, cette bande dessinée, s’inscrit dans la lignée pédagogique d’une didactique pour le moins humoristique; Le process inclusif, plonge l’enfant dans un univers contemporain et familier; pas de voyage dans le temps, nous sommes à son époque; une époque familière et propice à la postposition et au rapprochement avec les espèces qu’il connaît déjà, côtoie ou dont il a conscience de la menace de disparition, par la médiatisation ou la sensibilisation effectuée en amont dans sa sphère sociale voire familiale; en ce sens, je considère, que soulever “le pourquoi du comment” de l’arrivée dans ce zoo d’animaux disparus, il y a “fort fort longtemps… et lointainement” n’est qu’accessoire; c’est un choix judicieux des créateurs. L’enfant, n’appréhende pas le monde conformément à notre logique formelle, et cartésienne, il se pose beaucoup de questions, au quotidien, sa curiosité “dévorante” est largement rassasiée par le contenu informatif, très riche sur ces espèces disparues.

Déborah est le personnage auquel l’enfant, qui découvre le contenu, peut aisément s’identifier, et rêver “d’être à sa place”, de découvrir cette multiplicité d’espèces disparues; Exemple, le DODO, de vous à moi, le DODO, c’était mon rêve de môme … Du coup, l’adulte que je suis, et l’enfant en sommeil qui persiste à m’habiter ont adoré cette bande dessinée.

Une mise en scène qui implique une réflexion, petit d’homme, doit mobiliser sa compréhension de l’implicite, afin de tirer ses propres conclusions; exemple pour les petits Bilbis, qui ne boivent pas, mais “s’abreuvent” par les fruits et graines, on peut imaginer que la cause de disparition de leur espèce est liée à la raréfaction de ressources, comme évoqué, par les canicules… Pour d’autres espèces, il est évoqué des massacres, et l’action humaine, de consommation, surexploitation des ressources, un bouleversement de l’habitat naturel, etc … d’où, petit d’homme pourra tirer ses propres conclusions; ainsi, une réflexion collective pourra être menée avec lui; le renvoyant à la lutte écologique actuelle, et à la nécessité de devenir “acteur” de ce demain qui lui appartient.

Un contenu fictionnel, certes, mais documenté, même si le fait qu’il s’agisse d’espèces disparues n’a certainement pas facilité le travail des créateurs; ainsi, Christophe Cazenove déclare dans une interview, avoir cherché des informations dans l’espace dédié aux animaux disparus de la grande galerie de l’évolution au jardin des plantes de Paris.

Une BD qui colle à l’idéologie de préservation… sans taper trop fort..

Ce type de bande dessiné permet à l’enfant de découvrir, de s’informer, mais surtout, de réfléchir en reliant le contenu à la problématique actuelle d’extinction des espèces. Il ne s’agit pas d’un militantisme exacerbé, il peut davantage être qualifié de subtil et responsabilisant; l’enfant tirera ses propres conclusions; cet ouvrage plante la graine, qu’il vous reviendra, à vous, et petit d’homme de faire germer. Comme le sujet reste cependant grave, l’humour, comme porte d’entrée, est vraiment une démarche des plus adaptée; les enfants ont une sensibilité parfois démesurée, cette approche, douce, drôle mais formatrice permettra d’introduire la sensibilisation aux vivants dans son quotidien sans fatalisme oppressant.

Gros plus : Un cahier pédagogique en partenariat avec l’AFDPZ est inclus en fin d’ouvrage; il s’agit d’un excellent complément de 6 pages, qui abordent les principales causes d’extinction des espèces et qui permettra à petit d’homme de valider ses hypothèses de lecture, de compléter sa réflexion initiale, ou d’approfondir ses connaissances.

Un aperçu en images?

©Bamboo édition 2020

Niveau dessin; si je me réfère aux gravures et documentations anciennes, le rendu semble très réaliste; dynamique, expressif, conforme à la bonne compréhension des scènes par l’enfant ! Perso, ça fait écho à mon enfance; un papa collectionneur BD, des figurines et des lithos partout, ce fut un agréable moment “voyage dans le temps”, l’adepte de la cause animale en ressort satisfaite, voilà donc un zoo, où j’ai aimé mettre le nez ! Notons, les personnages qui composent ce premier Tome, sont nombreux, et proposent un panel de personnalités agréables;

Mon avis ? Une excellente initiative qui allie judicieusement imaginaire et réalisme; un passé à la rencontre d’un présent, qui répond à une nécessité d’instruction, un univers qui se passe aisément de sur-légitimité en son essence; une échappée instructive et cependant, magique pour l’enfant et l’adolescent voire l’adulescent (prise la main dans le … book). La sensibilisation, la distraction, l’imaginaire, le rêve, la possibilité de mener sa propre enquête, de suivre ses pistes; tant d’ouvertures, qui me poussent à vous recommander vivement cette BD dont j’attends impatiemment le second tome ! Pour éviter que cette liste d’animaux disparus ne s’allonge, l’enfant d’aujourd’hui, incarnera le sage de demain… il peut donc être plus que judicieux de lui placer ce contenu entre les mains !

Où acheter ? La BD est vendue 10.95 euros au format papier, et 6.99 euros au format Ebook sur les sites Fnac, Amazon, Librairies dialogues, BDFugue, Momie Librairie, Décitre, mais aussi, dans les boutiques spécialisées, et chez vos libraires de proximité, sur commande.

Bonus : Pour la version numérique GooglePlay

Les liens utiles : Bamboo édition le site officiel / Le Facebook / L’Instagram / Le twitter / La chaîne Youtube / Biographie de Christophe Cazenove et une interview spéciale confinement / Biographie de Bloz.

%d blogueurs aiment cette page :