Dogmom actually

Paroles de DOGMOM

Paroles de Dogmom, en cette fête des mères qui approche; elles témoignent de leur quotidien; parce que la vie avec un chien, c’est la jonction entre les hauts et les bas qui en valent la peine. Trois personnalités; trois modes de vie, trois quotidiens; pour une seule conclusion … Ce sont des mamans à part entière !

#1 Charlotte

Entrepreneuse, créatrice passionnée; business woman et surtout Dogmom inspirante; elle mène sa carrière tout en s’assurant que sa boule de poils Nikka vive sa plus belle vie. Pour cause Nikka est une petite adoptée qui n’avait pas démarré sa vie sous les meilleurs auspices.

Travailler et avoir un chien; rendre son chien heureux même lorsque l’on travaille; c’est possible et c’est la tranche de quotidien dont témoigne Charlotte …

Une journée avec Nikka;

” Une journée avec Nikka, c’est une journée d’affection avec un pot de colle. Quand je travaille de la maison, pas de réveil (sauf rendez-vous le matin), donc on se réveille doucement. Je me fais repeindre le visage à coup de langues, et après quelques câlins, c’est parti pour la promenade. Monsieur ne comprend toujours pas que je mets plus de temps à m’habiller pour sortir que lui, donc souvent il s’impatiente, et me saute dessus jusqu’à ce que je lui passe sa laisse…  On ne fait jamais de grandes promenades, ce n’est pas notre truc. S’il doit être longtemps dehors, je préfère que ce soit dans un endroit clôturé et en liberté.

On rentre pour le petit-déjeuner, soit un café ou un thé pour moi, une friandise pour les dents et ce qu’il veut manger pour lui (en tant que gourmet il a gamelle à volonté). Quand j’ai des rendez-vous, j’essaie de tous les coller l’un après les autres pour garder du temps avec lui à la maison, et si je peux l’emmener on est les plus heureux! Sinon c’est une journée assez calme à travailler sur le canapé, monsieur collé à moi, parfois dans des endroits tellement exigus que je me demande pourquoi il ne va pas de l’autre côté. Quand il estime que je l’ignore trop longtemps, monsieur me marche dessus, et s’allonge sur mes genoux, en chouinant, compromettant toute possibilité de bosser. C’est le signal pour une pause affection!

Quand vient l’heure de préparer les repas, monsieur pour dormir, le réveil est immédiat. Son mode détection de miettes, nourriture qui tombe, est activé, et il vient se caler sous mes jambes, puis il vient surveiller que je finis bien mon assiette. Re-café lui calé sur mes genoux, et la journée continue. 

Si j’ai des shootings, en général je l’emmène (un pot de friandises avec, bien sûr) et monsieur pose avec nous, fier de lui. C’est la coqueluche et il en joue . 

Nikka et Charlotte;

En tant qu’entrepreneuse, le rôle de Nikka est essentiel depuis que je l’ai adopté. Il m’a vu passer par un nombre de phases… De l’euphorie, au craquage de nerfs, en passant par une colère noire ou le sentiment de vide total et l’envie de rien, et il a toujours été là. Il représente un soutien “silencieux” mais quotidien et sait quand j’ai besoin de ma dose d’affection. Je le surnomme avec honnêteté mon anti-dépresseur naturel, car je ne sais pas si j’aurais autant tenu sans lui au quotidien (en plus de mes proches, bien sûr). Nos chiens ont une capacité à nous donner silencieusement ce coup de boost qui nous manque à certains moments.

Nikka a une place dans ma vie aussi importante que mon boulot, mes projets, il fait partie de ma famille. Voyager avec lui, aller en rendez-vous avec lui, shooter avec lui, concilier mes projets et ma vie avec lui c’est mon bonheur personnel. C’est aussi pour ça que j’ai lancé la collection canine à son nom. C’est un hommage à nos compagnons qui méritent le meilleur car ils nous donnent tout ce qu’ils ont. “

Les liens utiles : La Gräfin pour découvrir les créations de Charlotte / L’Instagram pour suivre les aventures de Nikka, le compte perso de Charlotte et celui de la marque La Gräfin / Le Facebook / Le Pinterest / Découvrir La Gräfin sur le blog au travers de sa ligne “canine” et l’interview de Charlotte.

#2 Elodie

La bienveillante; la maman par excellence; elle nous montre oh combien il est possible de faire vivre de belles choses à sa boule de poils envers et contre la maladie, ou l’âge. On parle souvent des seniors comme si la vie s’arrêtait à 9 ans; elle nous permet de prendre conscience qu’il est parfaitement réalisable de vivre le bonheur de tous âges !

Faire de sa vie un rêve et de son rêve une réalité;

Fybee aura 12 ans le 14 Juillet. Elle souffre depuis plusieurs années d’une MVD (maladie valvulaire dégénérative) qui occasionne une importante insuffisance cardiaque.

Depuis toujours, elle a tout fait avec moi et mon conjoint et nous a suivis partout. Aujourd’hui, elle ne marche plus autant, a besoin de plus de repos mais est toujours aussi enthousiaste à l’idée de nous suivre et, au-delà du fait que faire les choses sans elle me paraît toujours un peu triste, je ne veux pas la « punir » en la laissant à la maison parce qu’elle est malade. En s’adaptant, on arrive à profiter !

Un quotidien riche en souvenirs;

Elle continue, par exemple, à partir en vacances avec nous et à faire toutes les activités que nous faisons. Certes, nous ne partons plus en plein été mais nous attendons l’automne pour qu’elle soit plus à l’aise. Nous alternons les activités « tranquilles » pour elle (balades en bateau, visites en trains touristiques…) et les balades à pied.  L’important est avant tout de lui laisser du temps pour récupérer.

Nous faisons aussi beaucoup de vélo avec Fybee. Son petit gabarit lui permet de tenir dans un panier sur mon porte-bagages mais nous avons aussi une remorque. C’est une activité qu’elle apprécie et qui ne la fatigue pas. Nous pouvons donc la privilégier lorsque les températures sont plus élevées ou si elle a déjà fait des efforts la veille par exemple.

Ne négligeons pas la culture ….

Nous visitons aussi pas mal de musées, châteaux, expositions avec elle. C’est beaucoup plus facile avec un petit chien c’est certain car souvent il faut les porter mais il y a tout de même des endroits qui autorisent les chiens de plus grand gabarit en laisse. Là encore, ce sont des activités plutôt tranquilles et évidemment ce ne sont pas activités favorites d’un chien (bien que j’ai découvert que Fybee est visiblement très sensible à l’art contemporain ) mais ça lui permet un temps de repos.

Dogmom pleine d’ingéniosité;

Pour toutes les promenades à pied, nous profitons à fond des saisons plus fraîches évidemment et des matinées ou soirées lorsque les températures remontent. J’ai aussi acheté à la puce un harnais rafraîchissant qui lui procure davantage de confort (l’idée n’étant évidemment pas de la faire se balader en plein soleil à 14 heures pour autant). Dans ces conditions Fybee profite alors au maximum et fait de jolies balades. Elle peut même courir un peu derrière les pigeons ou s’amuser avec des pommes de pin. Agée ou pas, malade ou pas, je pense qu’un chien a toujours besoin de balades et Fybee est toujours très enthousiaste quand elle voit qu’on va sortir. Elle saute partout dans la maison et est bien souvent la première à la voiture.

Au fil du temps… s’adapter !

Depuis quelques temps, son état s’est malheureusement encore aggravé et j’ai décidé d’utiliser ce que je pensais ne jamais utiliser : une poussette pour chien ! Fybee marche toujours car c’est primordial d’autant qu’elle est très curieuse et qu’elle adore prendre les odeurs mais quand elle se sent fatiguée elle demande à monter, se repose un peu et demande à en sortir quand elle se sent mieux. Cela nous permet de continuer à faire de longues balades, de manière plus sereine pour moi, en ayant toujours Fybee à mes côtés.

Au final, oui, il faut s’adapter. Parfois savoir changer certaines de ses habitudes mais on passe de si bons moments. Voir Fybee profiter et être heureuse est tellement agréable. On fait autrement mais on fait quand même. On profite ensemble et je peux assurer qu’on y trouve tous notre compte. Fybee est âgée, Fybee est malade mais elle aime toujours autant découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles choses et surtout être avec nous. Ces moments partagés sont tellement précieux, ce serait vraiment dommage de s’en priver.

La belle histoire nous apprend;

On peut toujours faire de chouettes activités avec son chien, l’important étant surtout d’être très attentif à lui et d’être au maximum à son écoute pour pouvoir les adapter de manière optimale. C’est aussi très important d’être  prévoyant : quand on part avec Fybee j’essaie de faire en sorte de pouvoir pallier à une éventuelle urgence (le cachet qu’il faut dans la pochette à friandise pour les balades, la clinique 24/24 la plus proche quand on part en vacances…), de faire en sorte d’avoir tout le nécessaire pour qu’elle se sente toujours au mieux.

Et pour que toutes ces activités se passent bien une séance d’ostéopathie pour son toutou de temps en temps ne pourra que lui faire du bien et l’aider à être au meilleur de ses capacités.

Les liens utiles : Vous pouvez suivre le quotidien d’Elodie et Fybee sur Instagram @fybee_elo .

#3 Jessie

Une Dogmom dans l’air du temps; active, créatrice de contenus, blogueuse; qui vit en appartement avec sa boule de poils Peanut; Qui a dit que les chiens ne pouvaient être heureux sans un jardin ? Certainement pas Jessie … Un univers bien à elle, de la bienveillance et de la franchise; de la poésie; Good Vibes en permanence.

Salut, salut ! Je m’appelle Jessie, j’ai 29 ans et je vis avec Peanut, une merveilleuse petite shiba-inu de 3 ans, dans un appartement du centre-ville de Liège, en Belgique.

Le quotidien

Mon quotidien et mes petites habitudes ont beaucoup changé depuis l’arrivée de Peanut à l’appartement. Pour m’adapter à ses besoins de chien, j’ai dû apprendre à la connaitre, à l’écouter et à la comprendre. Et honnêtement, ça n’a pas toujours été facile (surtout lorsqu’elle était encore bébé).

Pour le moment, nous avons une petite routine de deux balades et de deux séances de jeux par jour. Pour les balades, il y a celle du matin de 30 minutes et celle de fin de journée qui peut durer jusqu’à 2 heures. Ça permet à Peanut de se dépenser, de rencontrer des copains chiens, de découvrir de nouvelles odeurs et de décompresser après être restée seule à l’appartement pour quelques heures. Quant aux séances de jeux, elles changent tous les jours. Parfois il s’agit jeux de fouille, parfois de jeux de débrouillardise et puis parfois on joue simplement à essayer de décapiter des peluches ou à lancer la balle.

Ce n’est pas forcément représentatif de chaque journée de notre quotidien et il est tout à fait possible que cette routine change dans quelques semaines ou quelques mois. À vrai dire, lorsque l’on vit avec un chien, il y a rarement deux jours qui se ressemblent (surtout quand on aime varier les lieux de promenade et les activités à l’intérieur).

Impossible ? Rien n’est impossible !

S’il y a bien une chose que j’ai apprise durant ces trois ans de vie commune avec un shiba-inu, c’est que prendre soin d’un chien demande du temps, de l’énergie et de l’amour auxquels il faut ajouter beaucoup de lâcher-prise, de patience et d’investissement (mais ça, ce n’est pas forcément liée à la vie en appartement).

Avoir un chien heureux et bien dans ses pattes lorsque l’on vit en appartement, c’est tout à fait possible. Je dirais même que ce n’est pas aussi compliqué qu’on le pense (du moins, pas si on est prêt à s’investir).

Des petits conseils ?

Apprendre à connaître son chien, prendre en compte ses besoins et faire en sorte de les combler.

Je ne vais pas vous mentir, ça nécessite parfois de devoir faire des sacrifices, mais je jure que ça en vaut la peine.

J’aimerais dire que je connais un cheat-code, une recette miracle ou une formule magique pour offrir à son chien la meilleure vie qu’il soit, mais ce n’est pas le cas.

Par contre, ce que je peux dire, c’est qu’il existe des dizaines d’activités à pratiquer avec son chien et que je suis convaincue que dans tout ce panel d’activités il y en aura au moins une qui sera parfaitement adaptée aux besoins de votre boule de poils. Et puis, qui dit appartement, dit également immeuble et voisins.

La libre expression ?

En ce qui concerne la gestion des aboiements et la bonne entente avec ses voisins, je n’ai pas vraiment de conseils à donner. Premièrement, parce que j’ai des super voisins.

Et deuxièmement, parce que Peanut est un chien plutôt discret qui sait vraiment se faire apprécier des personnes qu’elle rencontre.

Personnellement, la seule chose que j’ai réellement mise en place, c’est prévenir mes voisins de l’arrivée d’un chien.

Mais au-delà de ça, je dirais qu’il faut également essayer d’habituer le chien à rester seul pour éviter qu’il ne pleure quand on s’absente et essayer d’éviter de l’encourager à aboyer quand on est présent (parfois il vaut mieux ignorer le comportement qui risque de poser problème et/ou détourner l’intention du chien).

Et si ça ne fonctionne pas, vous pouvez toujours tapisser tous les murs de votre appartement de boîtes d’œufs vides pour essayer de l’insonoriser au maximum

Le mot de la fin?

Je ne crois pas qu’il existe des chiens plus adaptés à la vie en appartement et je ne crois pas non plus que vivre dans une maison avec jardin fasse nécessairement d’un humain un bon maître-chien.

Ce que je crois, c’est que si une personne est prête à investir du temps et de l’énergie dans de jolies promenades (et/ou n’importe quelles autres activités) avec son compagnon à quatre pattes, la taille de son habitation n’aura aucun impact sur le bien-être du chien avec lequel cette personne vit. 

De toute façon, vivre dans une maison avec un jardin ne dispense pas de sortir se promener avec son chien, même si le terrain est immense.

Les chiens ont besoin d’activités physiques et cérébrales, de séances de jeux et de contacts sociaux pour être bien dans leurs pattes.

Et on peut leur offrir tout ça en balade (et puis, même pour les humains il y a des tas de bonnes raisons de sortir se promener) !

Les liens utiles : Le blog Une file et son Shiba / L’Instagram @jessiealaimo

Toute l’équipe de MDIAQ se joint à moi pour vous souhaiter une excellente fête des mères.

Vous êtes une Dogmom exceptionnelle car …

Vous parvenez à récupérer le pelage après une roulade dans la boue sans passer par le bain; parce que vous soulager des orages et des vilains cauchemars par votre simple présence.

Magiciennes du comprimé à avaler en le faisant disparaitre sans qu’il n’ait eu le temps de le goûter; sachant comment apaiser lorsque la peur du vaccin gagne votre boule de poils et que la blouse blanche commence à s’agacer.

Incarnation de l’héroïne qui s’interpose face à n’importe quel danger; offrant toujours le meilleur de soi; l’organisatrice prodige du quotidien pour que le sien soit éblouissant.

Vous courrez, vous gravissez des collines sans jamais vous en plaindre; vous ne lâchez jamais sa patte dans la tourmente; et pourtant, un jour venant, vous souffrez.

C’est à ces mamans là que mes pensées vont aujourd’hui; celles qui sont toujours des “humaines de” jusqu’à la moindre parcelle de leur être; celles qui souffrent la perte, celles qui ne cesseront jamais d’en être; des DOGMOMS !

Ces courageuses, qui chassent la peine à coup de beaux souvenirs, qui meublent le quotidien de l’absence en honorant la mémoire. On ne cesse pas d’être Dogmom à leur départ.

Bonne fête à vous aussi, où qu’il soit, il vous regarde avec amour et gratitude de ces bonheurs partagés !

Queeny & L'humaine
Queeny & L’humaine

𝘘𝘶𝘦𝘦𝘯𝘺, 𝘤𝘳𝘰𝘪𝘴𝘦́𝘦 𝘈𝘒𝘈 𝘱𝘢𝘶𝘱𝘪𝘦𝘵𝘵𝘦 e𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦 💬𝙵𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚛𝚒𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝙳𝙸𝙰𝚀 𝚎𝚗 𝟸0𝟷𝟼 𝗥𝗲́𝗱𝗮𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗕𝗹𝗼𝗴 & 𝗠𝗮𝗴 𝟭𝟬𝟬% 𝗗𝗼𝗴𝗺𝗼𝗺𝘀 ◽Dღɢℓɨƒєsтγℓє / Иєωs◽ 𝑅𝑢𝑏𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝ℎ𝑎𝑟𝑒𝑠 : 𝑊𝑖𝑠ℎ𝑙𝑖𝑠𝑡, 𝑏𝑜𝑢𝑞𝑢𝑖𝑛𝑒, 𝐷𝑜𝑔𝑠𝑚𝑜𝑚𝐿𝑖𝑓𝑒,..

DOGMOMLIFE

Introspections, bons plans, le coin des DOGMOMS

You Might Also Like...

1 Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :