BadTime L'après nous ... On bouquine ?

Le chien gardien des étoiles tome 1 et 2 – Takashi Murakami

#BOUQUINE

Tome 1 et 2 – Takashi Murakami

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je souhaiterai vous parler d’un manga en deux parties que j’ai lu récemment et qui m’a profondément touchée. On commence tout de suite !

Présentation

Il s’agit d’une série de mangas en deux volumes parus respectivement en 2009 et 2011 au Japon puis plus tard en France aux éditions Sarbacane. Ce sont des Seinen, une catégorie de mangas destinés à un public plus mûr (16 ans et plus). Certains thèmes comme la violence, le gore, le sexe placeront le manga d’office dans cette catégorie, comme la classification PEGI pour les jeux vidéos. Néanmoins, ces thèmes ne sont pas l’apanage des Seinen : nombre de titres sont dans cette catégorie car ils abordent des sujets comme le sens de l’existence, la quête de soi, la place de l’Homme dans la société ; comme c’est le cas ici.

L’auteur est Takashi Murakami né en 1965 à Osaka (à ne pas confondre avec l’artiste plasticien éponyme !). Très jeune, il se fait connaître en tant que mangaka dans les pages du magazine Young Jump mais son œuvre principale reste la série en deux volumes « le chien gardien des étoiles » s’essayant alors à une écriture plus dramatique par rapport à ses œuvres précédentes.  L’édition originale Japonaise est parue sous le titre Hoshi Mamoru Inu, qui désigne les personnes recherchant toujours à obtenir ce qui est impossible à posséder, à l’image du chien sur la première de couverture qui regarde fixement les étoiles, comme s’il voulait les attraper.

TOME 1

Synopsis : L’histoire commence par la découverte des corps sans vie d’un homme et de son chien, dans une carcasse de voiture. Fait étrange, la mort de l’homme remonte à plus d’un an, celle du chien à trois mois à peine. Flashback… Un petit employé japonais au chômage offre un chiot à sa fille. Bientôt sa femme divorce. L’homme, qui n’a plus rien, part sur les routes, accompagné, dans ce qui sera son dernier voyage, par son seul et unique ami, le chien.

Dans un premier temps, je pense que mon regard a été attiré par sa cette magnifique première de couverture avec ce petit Shiba nommé « Happy » entouré de tournesols et plus loin le contraste saisissant avec la carcasse de la voiture qui apparait au dos de la couverture. On comprend vite que quelque chose a mal tourné pour ce chien seul au milieu de ce champ de tournesols.

Lorsqu’on feuillette ce manga, on est vite surpris également par la simplicité des illustrations, le dessin est explicite sans fioriture. On constate cependant que certaines planches sont plus travaillées que d’autres notamment dans les scènes plus contemplatives ou autour des émotions du chien. L’histoire est vue à travers le regard de ce chien. Il ne comprend pas la maladie, la pauvreté, la méchanceté. Nous ne sommes pas très loin de l’anthropomorphisme mais la narration en est d’autant plus touchante. J’ai été bouleversée à de maintes reprises et j’ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux.

Certains thèmes très difficiles sont abordés comme le divorce, la perte d’emploi mais aussi la maltraitance animale. Le narrateur de l’histoire étant le chien, c’est avec ses mots et toute son innocence qu’il nous raconte comment un jour il s’est rendu compte que sa maman humaine ne le nourrissait plus, le frappait. Le dessin à ce moment-là nous montre la brutalité de la scène mais surtout la banalité qui est d’autant plus frappante de par la simplicité du crayon, le lecteur est touché en plein cœur.

Extrait – le chien gardien des étoiles

 Il est dénoncé aussi le « chien cadeau » que l’on offre à un enfant sans lui expliquer qu’il s’agit d’un animal dont il faudra s’occuper. On le voit dès le début de l’histoire avec la petite fille nommée Miku qui ramène le chien « Happy » à la maison et supplie qu’on le garde. Le père est tout d’abord réticent et contre toute attente c’est lui qui s’occupera de ce chien tous les jours jusqu’à la fin de sa vie. Le désintérêt de la petite Miku pour ce chien devenu adulte se fait très vite comprendre.

Extrait – le chien gardien des étoiles

C’est une véritable histoire d’amour d’un homme et son chien que l’on va suivre au travers ce manga. Divorcé sans domicile, c’est accompagné de son chien que l’homme va prendre la route. Un parallèle avec l’histoire de Hachiko est indéniable. Pour mémoire, Hachiko est un chien akita très célèbre au Japon qui lors du décès brutal de son maître continua à l’attendre aux abords de la gare de Shibuya jusqu’à sa propre mort comme le chien de ce manga.

Extrait – le chien gardien des étoiles

La seconde partie du livre (qui est aussi la suite de l’histoire) raconte l’histoire de Monsieur Okutsu, un homme d’une soixantaine d’année vivant seul et exerçant la profession d’assistant social. Celui-ci doit aider la police suite à la découverte du corps sans vie d’un homme dans une carcasse de voiture avec plus loin le cadavre de son chien. On fait bien entendu le lien très rapidement avec la première partie de l’histoire. Notre protagoniste va alors être assailli de souvenirs notamment celui de son premier chiot offert par son grand-père lorsqu’il était enfant. Cet homme froid et solitaire va être submergé par ses émotions avec le regret et la culpabilité de s’être désintéressé de son chien durant les années qui ont suivi son adoption. Un message fort est envoyé au lecteur propriétaire ou futur propriétaire de chiens : la vie d’un chien est très courte, et même si notre vie débordante d’humains nous oblige à courir partout, nous devrions juste parfois nous arrêter, nous poser et profiter de l’instant présent avec notre compagnon à quatre pattes : une partie de jeux de balles endiablés, un jeu de cache-cache ou tout simplement un câlin car nos poilus vieillissent et les secondes perdues ne se rattrapent pas.

Extrait – le chien gardien des étoiles

TOME 2

   Le tome 1 est suivi du tome 2 « Enfances ».

Celui-ci prend place plusieurs années avant le tome 1 lorsque le chien « Happy » n’était encore qu’un chiot et qu’il avait été abandonné dans un carton avec sa sœur malade. Alors qu’Happy est emmené par sa future propriétaire « Miku » (confère le tome 1). Sa petite sœur va être adoptée par une vieille dame. Celle-ci n’attend plus rien de la vie et envisage le suicide mais petit à petit, cette chienne surnommée « Petite » va lui redonner le goût de l’existence et l’envie de se battre. Toutes les deux vont s’aider mutuellement malgré la santé fragile de la chienne atteinte d’une malformation au cœur et la santé déclinante de la vieille dame.

Extrait – le chien gardien des étoiles

Dans la seconde partie, on va également retrouver un petit garçon nommé Tetsuo que nous avions rencontré dans le tome 1. Celui-ci livré à lui-même avec une mère absente et immature avait rencontré Happy et son papa lors de leur périple. Dans cette histoire, par un concours de circonstances malheureuses, il va se retrouver propriétaire d’un carlin (Pug) dont il donnera le nom de « Happy » en hommage au chien du même nom rencontré dans le premier tome.

Tout comme dans le tome 1, on retrouve des thèmes forts comme l’abandon, la maltraitance chez l’enfant, mais aussi l’adoption d’un chiot malade, la solitude, le suicide .

J’ai préféré le tome 1 mais j’ai été heureuse de rencontrer de nouveaux personnages qui au final étaient tous rattachés au père et son chien Happy du tome précédent. Ce tome dégage de nouveau une tristesse tout au long de sa lecture mais contrairement au tome 1, il bénéficie d’un Happy end avec un beau message à la fin.

Extrait – le chien gardien des étoiles

Je vous conseille donc vivement la lecture de ces deux mangas, on sort de cette lecture à la fois triste mais aussi reconnaissant à la vie de pouvoir nous offrir la chance de vivre et partager notre existence avec un chien .Ces mangas sont une ode aux plaisirs simples de la vie comme partir en voiture avec son chien .

Extrait – le chien gardien des étoiles

« Je m’appelle Happy.

Je suis un gentil chien avec de grands yeux tout ronds, emplis d’amour pour mon papa.

Mon papa est un vieux monsieur très gentil.

Il s’est endormi en regardant les étoiles. Il y a déjà plusieurs mois qu’il dort. Il ne se réveille plus. Il ne mange plus. Il ne me parle plus… Mais moi, je reste à ses côtés, parce que je l’aime. »

Le chien gardien des étoiles
𝐿𝓊𝒸𝒾𝑒 & 𝓈𝑒𝓈 𝓅𝑜𝒾𝓁𝓊𝓈
𝐿𝓊𝒸𝒾𝑒 & 𝓈𝑒𝓈 𝓅𝑜𝒾𝓁𝓊𝓈

𝐿𝓊𝒸𝒾𝑒 & 𝓈𝑒𝓈 𝓅𝑜𝒾𝓁𝓊𝓈; 𝐿𝓊𝒸𝒾𝑒,𝒥𝒶𝒸𝓀﹠ 𝑀𝒶𝓇𝓉𝓎; ʀᴇ́ᴅᴀᴄᴛʀɪᴄᴇ𝓈 𝘽𝙡𝙤𝙜 𝙚𝙩 𝙈𝙖𝙜 𝟣𝟢𝟢% 𝘿𝙤𝙜𝙢𝙤𝙢𝙨, 𝐸𝒸𝑜𝓇𝑒𝓈𝓅𝑜𝓃𝓈𝒶𝒷𝓁𝑒

, ,

You Might Also Like...

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :