CinéDog

Love and monsters

#CINEDOG

Dans la série conséquences COVID… de nombreux films initialement prévus pour le grand écran ont finalement été diffusés sur des plateformes telle que Netflix; de vous à moi, on ne s’en plaindra pas; les cinémas étant interdits aux chiens, il est plus sympa de faire un cinédog en tête à truffe, confortablement installé dans son canapé, avec sa boule de poils, lorsque le film place l’un de ses congénères à l’honneur… C’est donc avec ma paupiette, que nous avons regardé “love and monsters”, pop-corn pour l’humaine, petits biscuits pour Queeny; un plaid, des coussins mouilleux, bref, une soirée au poil !

Informations utiles :

Décrit comme un film d’1h49; dans les registres science fiction, aventure ou encore comédie; je le considère davantage comme une dystopie humoristique; sortie US sur grand écran le 16 octobre 2020 en VOD et sur Netflix en France en avril 2021. Un film de Michael Matthews; par Matthew Robinson (II), Brian Duffield; avec au casting; notamment, Dylan O’Brien, Jessica Henwick, Michael Rooker, …

Synopsis : Sept ans après avoir survécu à l’apocalypse et l’invasion de monstres, l’infortuné Joel quitte son confortable bunker souterrain pour retrouver son ex; décidé à retrouver celle qu’il aimait au moment où tout a basculé, Joel va se lancer dans une aventure dangereuse et rencontrer Boy, un adorable chien habitué à échapper aux monstres avec qui il va faire équipe.

D’emblée, je peux vous confirmer que ce film peut être visionné en famille; accessible +13 ans; et franchement, j’ai apprécie; il s’agit là d’une comédie sur fond de dystopie, très bon enfant; évidemment, boy vole la vedette à l’acteur principal; on dira que ce n’était pas compliqué face à l’archétype de l’anti-héros incarné par Dylan O’Brien; qui manque certes au départ, de témérité; mais pas de valeurs ni de loyauté; au fil du film; il gagne d’ailleurs en héroïsme,; il s’agit donc bel et bien d’une quête, mais pas celle initialement annoncée; ce n’est pas forcément l’amour qu’il va trouver, peut-être est-ce lui-même, ou tout simplement, comme la morale l’indique que le bonheur simple était déjà sous son nez… j’ai apprécié parce qu’il y a des valeurs; que les animaux mutants sont malgré tout “humanisés”, on leur laisse une chance d’être dans le camp des gentils et on ne tire pas à tout va inutilement; aussi, c’est plaisant parce qu’il y a de la solidarité entre les survivants, une version à l’opposé de the walking dead et surtout un chien magnifique ! j’avais déjà vu cette race sur Instagram, et franchement, énorme coup de cœur !

Bref, c’est donc un moment agréable, une happy end, des aventures et de l’humour; rien qui ne fasse vraiment peur, par contre, des scènes d’action sympas ! Le genre de film que l’on regarde pour se détendre, sans prise de tête ou crises existentielles; je vous le recommande en tête à truffe ou en famille, pourquoi pas à Halloween ?

Note : 4 sur 5.

Un aperçu en images?

Boy le chien qui, rapidement vole la vedette à l’acteur principal … mais qui s’écrit au pluriel …

Effectivement, il aura fallu deux supers chiens pour interpréter le rôle de Boy …

Hero et Dodge, les vrais Boy

“Pour incarner Boy dans Love and Monsters, l’équipe du film a fait appel à Zelie Bullen, une spécialiste des animaux qui travaille depuis près de 25 ans pour des productions. C’est elle qui s’est chargée du tournage en compagnie des deux chiens qui ont incarné Boy : Hero et Dodge. C’est Hero que vous pouvez voir dans la plupart des plans du film : le réalisateur, Michael Matthews a confié à Decider que Hero a tourné environ 80% des scènes du film. “Il était très intelligent et très excité” a expliqué le réalisateur. Quant à Dodge ? “Il était plus docile et un peu plus relaxé. Si nous avions des scènes où il fallait qu’il soit calme, c’est généralement Dodge. Et Dodge préférait aussi aller dans l’eau” a dévoilé le metteur en scène”

Comme l’a confié Zelie Bullen, il était impératif que les deux chiens soient présents sur le plateau afin de s’assurer que l’un ou l’autre puisse se reposer en cas de besoin. Tourner avec un chien n’est d’ailleurs pas très facile : le réalisateur qui a expliqué avoir des idées pour un 2e film a confié qu’il avait eu du mal à diriger certaines scènes car Dylan O’Brien et Hero voulaient simplement s’amuser et non pas tourner. Zelie Bullen confie d’ailleurs que l’entente entre le chien et l’acteur était exceptionnelle et a même laissé entendre qu’elle n’avait jamais assisté à une telle “amitié” entre un animal et un acteur sur un tournage. Et si vous vous demandez de quelle race est Boy, il s’agit d’un Kelpie australien”.

SOURCE

Un aperçu en vidéo ? Bande-annonce…

Pour visionner le film; rendez-vous sur NETFLIX

Queeny & L'humaine
Queeny & L’humaine

𝘘𝘶𝘦𝘦𝘯𝘺, 𝘤𝘳𝘰𝘪𝘴𝘦́𝘦 𝘈𝘒𝘈 𝘱𝘢𝘶𝘱𝘪𝘦𝘵𝘵𝘦 e𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦 💬𝙵𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚛𝚒𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝙳𝙸𝙰𝚀 𝚎𝚗 𝟸0𝟷𝟼 𝗥𝗲́𝗱𝗮𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗕𝗹𝗼𝗴 & 𝗠𝗮𝗴 𝟭𝟬𝟬% 𝗗𝗼𝗴𝗺𝗼𝗺𝘀 ◽Dღɢℓɨƒєsтγℓє / Иєωs◽ 𝑅𝑢𝑏𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝ℎ𝑎𝑟𝑒𝑠 : 𝑊𝑖𝑠ℎ𝑙𝑖𝑠𝑡, 𝑏𝑜𝑢𝑞𝑢𝑖𝑛𝑒, 𝐷𝑜𝑔𝑠𝑚𝑜𝑚𝐿𝑖𝑓𝑒,..

ENVIE DE DECOUVRIR D’AUTRES FILMS ?

You Might Also Like...

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :