BadTime Les dangers

Les acariens chez le chien… Quézaco ??

9 août 2021

#Prévention santé – Information

Peut-être avez-vous dans votre entourage quelqu’un allergique aux acariens ou l’êtes-vous vous-même ? Éternuements et nez qui coule, yeux qui larmoient, toux en présence de moquettes et tapis ? C’est probablement une allergie aux acariens ! Et ces petites bestioles sont partout…. Même dans les maisons les plus propres, et sur nous !

Mais saviez-vous qu’ils peuvent aussi venir importuner nos compagnons à 4 pattes ? Nos poilus peuvent-ils eux aussi être allergiques aux acariens ? S’agit-il de la même espèce de parasites ? Quels sont les symptômes et comment prévenir les allergies ? Voici tout autant de questions que nous allons tenter d’aborder dans cet article.

Acarien, cousin de l’araignée

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un acarien ? La réponse ne va pas du tout plaire aux arachnophobes… puisqu’il s’agit d’un arachnide ! Ne mesurant que quelques dizaines de micromètres (totalement invisibles à l’oeil nu) certains vont jusqu’à faire 2 cm de long… les fameuses tiques ! (voilà voilà, maintenant vous voyez des tiques partout dans votre maison, ne me remerciez pas ! personnellement ça me donne envie de coller du carrelage partout, jusque sur le canapé !). Avec près de 50 000 espèces différentes, autant dire que les lieux de vie et d’alimentation selon les variétés est large.

Un certain nombre sont des parasites pour les animaux, l’Homme et même les plantes. (Et ils se reproduisent à vitesse grand V en pondant des œufs partout. Ne me remerciez pas pour cette deuxième vision d’horreur ! ça me fait plaisir !).

Parmi les espèces parasites, on retrouve les ectoparasites tels les demodex (qui peuvent être parasites ou symbiotes, c’est-à-dire vivent en harmonie sur leur hôte, à savoir nous)et les ectoparasites hématophage (qui se nourrissent de sang) tels les tiques, qui vivent à la surface de leur source de nourriture. Il existe aussi les endoparasites, qui eux, entrent à l’intérieur de la peau et vont causer la gale par exemple (y compris chez l’Homme).

Types d’acariens du chien et symptômes  

Les acariens responsables d’allergies chez l’humain ne sont pas forcément les mêmes qui seront impliqués dans les pathologies chez le chien.

Ainsi on retrouvera principalement les responsables suivant chez nos petits compagnons :

Acariens de l’oreille (les otodectes cynotis) :  ils entrainent une gale auriculaire – une sorte d’otite avec douleurs, odeur forte et production de cérumen noir. Touche souvent les races avec oreilles longues qui pendent, les chiens jeunes ou âgés. Attention, elle se transmet d’un animal infecté à un autre. Il faut donc être particulièrement vigilant.

Acariens de la gale (Sarkoptes scabei var. Canis)  : comme leur nom l’indique, ils sont responsables de la gale. Les acariens se logent dans la peau en y creusant des sortes de tunnels. Les femelles mangent les cellules mortes, déposent leurs excréments… et y pondent. Cela entraîne une irritation et des allergies. Les démangeaisons sont insupportables pour poilu ! Rougeur, perte de poils, pellicules, épaississement de la peau sont typiques des symptômes de la gale. Attention, elle est très contagieuse entre poilu !

Acariens du gazon, plus souvent nommés aoûtats (Trombicula autumnalis): ils se cachent dans les herbes hautes et vont mordre au passage de poilu. Ils attaquent le plus souvent les pattes, la tête et le ventre. Responsables d’allergies importantes, ils provoquent eux aussi de très fortes démangeaisons qui peuvent persister même après élimination du parasites. Ils sont reconnaissables à cause des taches rouge-orangés qu’ils laissent sur leur passage.

Cheyletiella : non spécifique de l’hôte, ils peuvent se transmettre de poilus de diverses espèces à l’Homme (et inversement). Ils provoquent l’apparition de démangeaisons d’intensité variables et sont reconnaissables via la présence de pellicules, souvent sur le dos de poilu.

Acariens de l’alimentation : les acariens et leurs excréments sont présents dans la nourriture sèche des poilus et, après transfert, peuvent entraîner des réactions allergiques et des problèmes de peau.

Acariens Demodex : présents dans les follicules pileux chez le mammifère, nous en possédons nous aussi. Habituellement sans conséquences, il peut toutefois, en cas de dérèglement et de prolifération excessive (en cas de déficit immunitaire par exemple) causer des démodécies. Rougeurs, pellicules, démangeaisons et perte de poils sont autant de symptômes de démodécie.

Comment prévenir ?

Il n’est pas toujours aisé de prévenir une infestation, des morsures ou une allergie liée aux acariens. Mais il existe quelques précautions de base :

Conserver la nourriture sèche de poilu de façon optimale (endroit sec et frais) dans le cas des acariens de l’alimentation

Eviter les herbes hautes (et tondre sa pelouse rase dans son jardin) et utiliser des répulsifs contre les aoûtats

Nettoyer les lieux de vie de poilu de façon régulière

Aider à maintenir un système immunitaire au top (conditions de vie optimale, alimentation adaptée, compléments alimentaires)

Ne pas côtoyer des poilus malades pour éviter les transmissions

Concernant les traitements, seul votre vétérinaire sera à même de vous proposer des solutions adaptées au cas de poilu, en fonction du type d’acarien et des symptômes présents.

Luna's Team
Luna’s Team

ʟᴜɴᴀ·s ᴛᴇᴀᴍ; ᴋᴀʀᴇɴ﹐ ɴᴀʟɪᴇ﹐ ʟᴜɴᴀ ﹠ ᴘ·ᴛɪ ᴅ·ʜᴏᴍᴍᴇ; ʀᴇ́ᴅᴀᴄᴛʀɪᴄᴇs 𝘽𝙡𝙤𝙜 𝙚𝙩 𝙈𝙖𝙜 100% 𝘿𝙤𝙜𝙢𝙤𝙢𝙨 – 𝘼𝙡𝙡 𝘽𝙖𝙗𝙮𝙨- ʀᴜʙʀɪϙᴜᴇs ᴘʜᴀʀᴇs ﹕ ᴛᴀᴋᴇ ᴄᴀʀᴇ﹐ ᴍɪɴɪ ʜᴜᴍ·s ᴀᴅᴅɪᴄᴛ﹐ ʙᴀʙʏᴅᴏɢ ᴇᴛ ᴘʟᴜs ᴇɴᴄᴏʀᴇ…

You Might Also Like...

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :