Another pets in wonderland My Cat is a King On bouquine ?

La gameuse et son chat; VOL.1

9 février 2021

#BOUQUINE

MY CAT IS A KING

Dans la série Seinen, je vous propose de découvrir un “CATLOVERS” récent; aux éditions DOKI-DOKI; comme vous le savez, les Mangas et moi, c’est une histoire relativement récente mais … On commence franchement à y prendre goût ! C’est un moment détente, ludique; et surtout, dans lequel on parvient aisément à s’identifier à au moins l’un des protagonistes. Je vous vois venir… NON, moi pas vouloir être chat !

LA GAMEUSE ET SON CHAT, Volume 1, de NADATANI Wataru, paru le 06 Janvier 2021 aux éditions Doki-Doki; il s’agit du premier volume en France, mais la saga en est déjà au Japon à son 5ième volume.


Comment survivre à l’arrivée d’un chat quand on ne vit que pour les jeux vidéo ? Kozakura, 29 ans, célibataire et fière de l’être. Son but dans la vie : consacrer la moindre minute de son temps libre aux jeux vidéo. Mais voilà qu’un nouveau joueur fait son apparition dans sa vie : un petit chat tout ce qu’il y a de plus réel, qui va bien l’occuper entre deux parties… Car cohabiter avec un félin plein de vie, ce n’est pas pour les petits joueurs, et la gameuse va le découvrir à ses dépens ! Source

Ce manga de 192 pages est vendu 7.50 euros

L’auteur ne vous est pas méconnu ? Normal … NADATANI WATARU est un scénariste et dessinateur qui est notamment à l’origine d’une autre succès story féline Mangesque; à savoir félin pour l’autre, paru en 2015 au Japon, et en 2019 en France, une série en six volumes, désormais terminée; que vous pouvez retrouver également chez DOKI-DOKI

Un aperçu, en planches?

©2019 Wataru NADATANI / SHOGAKUKAN

Authentique : Il suffit de se promener sur le compte Instagram de l’auteur pour y percevoir les multiples références aux situations du quotidien rencontrées par son héroïne Kozakura avec son chaton Omusubi; sont abordées toutes les étapes du quotidien avec l’arrivée d’une boule de poils; qui plus est, une boule de poils recueillie dans la rue.

Vous pourrez y découvrir les coulisses de son inspiration … CLIC

©fukupupu

Des situations du quotidien : De la détermination compliquée du sexe de la boule de poils en question, mâle ou femelle ? Finalement, elle optera pour un prénom mixte, avant d’apprendre par son vétérinaire, que la boule de poils en question est un petit mec ! En passant, par les parasites dont il faut se débarrasser au plus vite … évidemment, avec un stress démesuré que l’on a tous développé pour notre première boule de poils; la volonté de bien faire, le manque de connaissances, les informations récoltées à gauche et droite, et surtout, un grand bouleversement dans le quotidien !

On peut cependant distinguer deux axes spécifiques dans le schéma narratif; d’une part, l’univers des gameurs, introduit par l’héroïne Kozakura; une adulte de 29 ans, et qui finalement, renvoie à un constat sociétal flagrant, les jeux vidéos ne sont plus uniquement réservés aux adolescents. Le phénomène “d’addiction” touche également les adultes, phénomène que certains sociologues qualifient d’ailleurs d’adulescence, de par ce mode de vie, métro, boulot, game… qui résonne davantage pour eux comme une échappatoire aux relations réelles que comme un hobby; parallèlement, une conférence à laquelle j’avais assisté, il y a de cela deux ans; mettait en exergue le fait, que ces jeunes adultes entretenaient des relations amicales à distances, virtuellement avec d’autres joueurs; de fait, ils n’étaient pas coupés des relations humaines car des conversations parallèles au jeu étaient monnaie courante pour eux, et ce, sur des domaines d’actualité ou de société, justement, ce qui peut renforcer leur aptitude au travail collaboratif de par les jeux menés en réseau; et que cette culture de la “challengisation” liée aux jeux vidéos pouvait contribuer à les rendre très compétitifs et réactifs au sein de l’entreprise par la culture de la “victoire”, le dépassement constant qu’ils acquièrent en passant d’un level à l’autre dans les jeux; d’autant qu’il y a dans le jeu une hiérarchisation de la difficulté à surmonter, constamment. En ce sens, ce manga permet de casser le stéréotype, selon lequel, les adultes adeptes aux jeux vidéos n’en touchent pas une de la journée; pour cause, Kozakura est une active, qui bosse énormément dans son entreprise, elle ne s’implique certes que peu dans les relations humains du groupe, mais elle semble irréprochable au niveau de sa compétitivité pour son employeur; elle passe d’ailleurs d’une tenue très professionnelle, à une tenue plus relax, en passant d’une sphère à l’autre dans le manga.

D’autre part, ce manga permet de mettre en évidence, l’intronisation d’une boule de poils dans le quotidien; toutes les préoccupations qui en découlent; à savoir, les puces, les premiers vaccins, la stérilisation, castration, la quête de jeu d’occupation parfait, le choix d’une alimentation adaptée, l’instauration des règles et surtout, les changements qui incombent à l’humain afin d’incarner la CatMom la plus impliquée possible. On peut presque voir une allégorie dans ce manga; chaque élément concret parallélisé avec le jeu vidéo, mène à une thématique plus vaste et abstraite; prendre le temps de donner son temps à un animal au détriment du temps que l’on s’accordait à soi-même avant son arrivée; mais finalement, comment être un bon humain pour nos compagnons? Ce sont justement des éclairages que le manga apporte par des situations du quotidien; l’héroïne est gameuse, elle aurait tout aussi bien pu être blogueuse, artiste, créatrice, ou carriériste; En ce sens, il est aisé de s’identifier à elle; je ne partage pas la vie d’un chat; peut-être sont-ils plus ou moins; ou semblable, à Queeny, qui effectivement, à certains moments me rappelle à l’ordre sur le temps passé à rédiger sur l’ordinateur, proportionnellement au temps passé à lui faire des gratouilles !

Finalement, l’intronisation d’un chaton est très semblable à celle d’un chiot; les mêmes défis, les mêmes préoccupations; en ce sens, une identification loisible à tous; c’est d’ailleurs pour cela que j’ai apprécié ce manga; entre autre, devrais-je dire; car je le trouve également drôle, rafraîchissant par les temps actuels. Qui plus est, les deux protagonistes Kozakura et Omusubi sont attachants; il y a donc de l’humour et de la tendresse; niveau graphisme, c’est un manga en noir et blanc, très agréable à lire; les dessins sont réalistes, il me faut saluer le mouvement, qui donne une dimension authentique à l’action, notamment, les actions d’Omusubi ou les attitudes de jeu de Kozakura;

Une identification, exemple : L’arrivée en panique chez le véto; quelle DOGMOM/ CATMOM n’a pas frôlé la crise d’hystérie pour trois fois rien ? Ou encore, la sélection du jeu parfait en animalerie; lorsqu’au moment de choisir, on pense qu’effectivement le plus cher sera par syllogisme le plus attractif ? je suis bon public pour ce genre de dépense inconsidérée …

Il s’adresse à qui ? On pourrait penser qu’il est destiné aux Geeks par les champs lexicaux spécifiques fortement mobilisés, cependant, à mon sens, il s’adresse vraiment à tous; adeptes des jeux, adeptes des chats, ou tout simplement adeptes de mangas, ou comme moi, adeptes de nouveautés; tous peuvent passer un moment agréable en tournant ses pages. Bref, à nouveau, une belle découverte pour moi; une échappée manga qui donne le sourire, et peut nous faire revivre les premiers temps de notre boule de poils à la maison; elle peut également aider les nouvelles Catmom à relativiser ce quotidien bouleversé mais imprégné de bonheurs ! On attend impatiemment la suite, pour découvrir les nouvelles péripéties de ce duo aux poils !

Info : Le second volume pointera le bout de la truffe prochainement, le 6 mars 2021 !

Petit bonus de DOKI-DOKI

Guide de survie pour gameuse à chats …

<strong>Team Paupiette</strong>
Team Paupiette

𝘘𝘶𝘦𝘦𝘯𝘺, 𝘤𝘳𝘰𝘪𝘴𝘦́𝘦 𝘈𝘒𝘈 𝘱𝘢𝘶𝘱𝘪𝘦𝘵𝘵𝘦 e𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘪𝘯𝘦 💬𝙵𝚘𝚗𝚍𝚊𝚝𝚛𝚒𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝙳𝙸𝙰𝚀 𝚎𝚗 𝟸0𝟷𝟼 𝗥𝗲́𝗱𝗮𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗕𝗹𝗼𝗴 & 𝗠𝗮𝗴 𝟭𝟬𝟬% 𝗗𝗼𝗴𝗺𝗼𝗺𝘀 𝙲𝚑𝚊𝚛𝚐𝚎́𝚎 𝚍𝚎 𝚌𝚘𝚖𝚖𝚞𝚗𝚒𝚌𝚊𝚝𝚒𝚘𝚗 ◽Dღɢℓɨƒєsтγℓє / Иєωs◽ 𝑅𝑢𝑏𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑝ℎ𝑎𝑟𝑒𝑠 : 𝑊𝑖𝑠ℎ𝑙𝑖𝑠𝑡, 𝑏𝑜𝑢𝑞𝑢𝑖𝑛𝑒, 𝐷𝑜𝑔𝑠𝑚𝑜𝑚𝐿𝑖𝑓𝑒,..

You Might Also Like...

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :