Daily Archives

23 octobre 2020

My Queen et les associations

Association d’aide des chiens de berger

23 octobre 2020

#ZOOM ASSOCIATION

On vous parle souvent d’adoption, que nous considérons comme une nécessité, cependant, certains ont davantage d’affinités avec certaines races de chien ; De fait, sur le blog, nous vous proposons désormais de découvrir des associations plus ciblées afin de vous informer au mieux, sur les autres possibilités, que le recours à un élevage, lorsqu’on a une addiction à un groupement ou une race de chiens, vers qui se tourner ?

Pour information : La nomenclature officielle imposée par la F.C.I. (Fédération Cynologique Internationale, appliquée par tous ses membres dont la S.C.C.) divise la grande famille de l’espèce canine en 10 groupes dans lesquels figurent des races ayant un certain nombre de caractères distinctifs communs. Le groupe 1 intègre les races de chiens dont la fonction première était de guider les troupeaux, soit de moutons (chiens de berger, exceptés les chiens de berger nordiques), soit de bovins (chiens de bouvier, exceptés les chiens de bouvier suisses). Les chiens de troupeau dont la mission était davantage liée à la garde et à la protection, comme le chien de montage des Pyrénées, autrement appelé Patou, sont classés dans d’autres groupes, majoritairement le second.

Les chiens de berger appartiennent au groupe 1, intitulé « Chiens de Berger et de Bouvier (sauf Chiens de Bouvier Suisses) » ce groupe compte deux sections ; la première comprend les chiens de berger et la seconde les chiens de bouvier. Ainsi dans ce groupe, l’on ne retrouve pas moins de 44 races de chien ;

Même si, actuellement, bon nombre de ces races sont reproduites en France ; le classement intègre la notion de leurs origines géographiques premières ;

Voici la liste des races comprises dans ce groupe : Berger allemand, Bouvier Australien, Berger Australien, Berger Belge Malinois, Berger Blanc Suisse, Berger de Beauce (Bas Rouge ou Beauceron), Cane da Pastore Bergamasco (Berger Bergamasque), Berger de Brie (Briard), Berger Croate, Berger de Majorque, Berger de la Maremme et des Abruzzes, Berger Russe (Ioujnorousskaia Ovtcharka), Berger des Shetland, Berger Hollandais, Berger Picard, Berger Polonais de Plaine, Berger Portugais (Berger de la Serra de Aires), Bobtail, Border Collie, Bouvier Australien, Bouvier des Ardennes, Bouvier des Flandres, Chien Fila de Saint Miguel, Berger Catalan, Berger des Tatras, Berger des Pyrénées a face rase, Berger des Pyrénées à poil long, Berger Roumain de Mioritza, Berger Roumain des Carpathes, Chien Loup de Saarloos, Chien Loup Tchécoslovaque, Colley a poil court, Colley a poil long, Colley barbu (Bearded collie), Kelpie Australien, Komondor, Kuvasz, Mudi, Puli, Pumi, Schapendoes Neerlandais, Schipperke, Welsh Corgi Cardigan, Welsh Corgi Pembroke.

Source des recherches : Société Centrale Canine

Ce qu’il faut intégrer, concernant les chiens de berger : Ce sont des chiens qui aux origines, étaient et sont encore pour certains, avant toute chose, des chiens de travail. Ce qui implique qu’ils ont besoin d’activité, de stimulation mentale, et d’apprendre ; ces chiens sont dotés de grandes potentialités tant pour l’activité physique que pour le sport ; ils sont en capacité de s’illustrer intellectuellement. Cependant, ils sont prédisposés à développer des tocs si l’environnement de vie qui leur est proposé ne correspond pas à leurs besoins de stimulation physique et de valorisation intellectuelle. Outre cette particularité, ce sont des compagnons en or, proche de l’humain, fidèle et aimant. Cela étant, ces chiens superbes, classés sur le podium parmi les chiens préférés des Français depuis près d’une décennie, souffre cruellement de leur succès…

D’où, les chiens de berger sont de plus en plus présents dans les refuges, associations et SPA… À l’origine de cette problématique, un gros coup de cœur physique, menant à l’acquisition, qui se transforme ensuite, en un extrême cauchemar pour le chien ; Plongé dans la frustration d’un environnement de vie qui ne lui correspond pas, faute d’activité ou de stimulation suffisante, il développe des tocs, troupotte, mordille, peut devenir destructeur ou fugueur… Atterrissant ainsi, par forfait humain, propulsé dans le circuit de l’adoption.

Les chiens de berger sont pour moi, une addiction de longue date, j’ai appris à marcher cramponnée à un berger allemand, qui m’accompagna durant l’enfance, en m’offrant mes plus beaux moments de complicité et de fierté durant mes jeunes années. Ce que je retiens de ce groupe, par lui, et les autres que j’ai pu côtoyer par la suite, c’est qu’ils sont d’une dévotion inégalée, et d’un potentiel trop souvent sous-estimé. D’un gabarit moyen à grand, c’est le groupe qui pour moi incarne le mieux l’adage « une patte de fer, dans un gant de velours » ; l’éducation et le vécu les façonnent mais cette spécificité chère à mon cœur, demeure en eux quel que soit leur parcours.

Ainsi, dans le circuit de l’adoption, on trouve également des chiens de race, de chiots, des chiens âgés de moins d’un an… des chiens de travail plus âgés, qui cherchent un foyer pour vivre autrement une retraite méritée, des chiens souffrant de handicaps légers, à plus significatifs…

Zoom sur l’association d’aide des chiens de berger ;

Leur mission ; aider les chiens de type berger prioritairement et tous les autres chiens laissés pour compte ; ainsi, sur la page de l’association j’ai déjà vu passer des croisés, et d’autres races qui avaient besoin d’aide ; L’on peut donc considérer que l’association à grand cœur, et ne pratique pas, contrairement à d’autres, une exclusion stricte d’autres profils ; même s’ils sont spécialisés, et que les autres interventions restent minoritaires, nous sommes en présence d’amoureux des chiens !

L’association œuvre depuis 2016, reconnue d’intérêt général et vient en aide aux chiens de berger de troupeaux (berger de Shetland, mini-australien, colley, berger australien, border collie, bobtail…).

Les trois axes de l’association : Tout d’abord, recueillir chiens qui ont besoin d’aide et en priorité les chiens de race « berger », donnés ou abandonnés sur le territoire français ou en Europe. Ainsi, on peut mettre en évidence, le superbe travail d’accompagnement, qui s’opère en coulisses de l’association. Reconnaître que l’on s’est trompé, n’est pas toujours simple, admettre que son chien sera plus heureux ailleurs reste douloureux ; l’association accompagne ces familles qui prennent la décision de se séparer de leur compagnon afin de lui offrir une vie qui répondra davantage à ses besoins, avec bienveillance et humanité.

Ensuite, secourir, en portant assistance aux chiens en difficultés (maltraitance, négligence…) et en se portant partie civile si besoin devant les juridictions compétentes pour pouvoir les protéger et les défendre. Ainsi, le dialogue permet parfois de faire prendre conscience de la réalité aux propriétaires, permettant alors à l’association de recueillir le chien, c’est un véritable travail de diplomatie. En revanche, en d’autres cas, lorsque le dialogue n’est pas envisageable, l’association mène le combat pour protéger les chiens en danger.

Enfin, conseiller, c’est-à-dire, avant d’en venir à la prise en charge, l’association se rend disponible afin d’aider les familles en difficulté avec leur animal de compagnie à trouver des solutions ; et si besoin lui trouver un nouveau foyer.

Comment aider l’association ?

Plusieurs possibilités, vous permettent de soutenir l’ A.A.C.B.

  • Adhérer à l’association ; 30 euros la première année, et 20 euros par an, les suivantes ;
  • Faire un don ;
  • Devenir famille d’accueil ;
  • Devenir bénévole ;
  • Parrainer un chien, à hauteur d’un versement de 30 euros par mois, vous aider une boule de poils jusqu’à l’arrivée de sa famille pour la vie ;
  • En début d’année, un calendrier est proposé, le reste de l’année des goodies sont disponibles à l’achat ; tels que stylos, autocollants,…

Pour information, vos dons sont déductibles des impôts, vous bénéficiez des conditions de l’article 200 du CGI. Clic pour en savoir plus.

Pour découvrir les loulous à l’adoption, rendez-vous sur le post épinglé en haut de page de la page Facebook

J’ai été marraine durant plusieurs mois ; tout d’abord de Peps, ensuite, de Larson, et enfin, Okaïdi qui ont tous les trois trouvés une famille, je fais actuellement une pause dans mon parrainage, pour financer mes rescapés, d’abord il y a eu Happy, et maintenant il faut subvenir aux soins et frais médicaux de cookies, un chat errant que nous avons trouvé il y a quelques mois; mais pour ceux qui comme moi, aime les animaux, le parrainage est une belle alternative lorsque l’on est pas prêt à adopter dans l’immédiat.

Actuellement à l’adoption, Onyx : Le nouveau pensionnaire en Famille d’accueil d’urgence !Un grand merci au couple qui a pris soin de lui. Après avoir vu ma maman d’amour partir d’urgence à l’EPHAD, les héritiers ne voulant pas de moi, je suis tombé chez des gens qui m’ont malmené avant d’être secouru par un couple. L’assistante sociale de ma maman a fait des pieds et des mains pour trouver une association qui voudrait bien de moi (elle n’avait que très peu de temps avant un destin qui risquait de m’être fatidique) Je suis un vieux chien de 12 ans, croisé border collie, et j’ai besoin de votre aide pour trouver au plus vite une famille calme, aimante et présente. Je ne comprends pas ce qui m’arrive. J’aime mes congénères males et femelles 🐕. Il ne faut pas qu’ils soient trop brusques avec moi, je suis désolé mais j’ai de l’arthrose ( mon arrière-train n’est pas très vaillant, ah quand j’étais jeune…) et je suis un peu sourd de la feuille. Les odeurs du jardin me passionnent. Je suis propre, les ballades je ne connais pas trop je restais souvent dans le jardin de ma vielle maman. Un bon loulou gentil qui a besoin de confiance, d’amour et d’un panier bien au chaud à la maison. Merci à vous pour votre entraide et à Stéphanie d’avoir répondu tout de suite présente. Il faut maintenant partager pour lui trouver sa future famille douce et aimante. Visible à St- Nazaire, 44.Vous vous demandez ce qu’est un panier retraite ? On vous explique c’est simple 🤓: Tous les frais d’Onyx seront couverts par l’association! Vous prenez soin de lui et nous payons tous les frais annexes (nourriture, vétérinaire…). Bien sur il peut être adopté aussi, les frais d’adoption seront libres.

Pour candidater à l’adoption d’Onyx, il suffit de compléter le formulaire en suivant le lien suivant !

Si votre cœur chavire pour les chiens du groupe 1, si vous lover les chiens de berger, si vous êtes conscients de leurs besoins et particularités, si vous êtes enclins à offrir une seconde chance en adoption, suivez l’association, jusqu’à l’arrivée de VOTRE compagnon, un jour, dans l’une des publications postées sur leurs réseaux, il vous apparaîtra, là, vous saurez avec certitude, que vous êtes faits l’un pour l’autre… André Pronovost disait « La patience est presque l’amour. », C’est exactement cela, en l’attendant, vous l’aimez déjà…

Suivre l’association sur Facebook @aacb.idf / le site officiel.

%d blogueurs aiment cette page :