Daily Archives

22 octobre 2020

Alimentation Le coin des gourmands NatureLovers Soins et quotidien

Les pattes blanches

22 octobre 2020

#FOODTIME

Gastronomie à la française ;

Lorsque l’humaine ce n’est pas Cyril Lignac, mais que poilu apprécie les petits plaisirs gustatifs, version haute gastronomie, sachez, qu’il existe un « clé en main », Made In France, sous forme de mijoté en bocal, à lui faire déguster dans la gamelle.

Derrière les fourneaux se cachent Noémie et Lucie, deux Bretonnes, amoureuses de boules de poils. Toutes deux formées en ingénierie agroalimentaire, préoccupées par les questions environnementales et le bien-être animal, c’est tout naturellement, qu’elles se sont interrogées sur la meilleure manière de nourrir leur compagnon. Une chance pour nous, car elles ont décidé de nous en faire profiter en lançant les Pattes Blanches.

Crédit photo : Les pattes blanches

Une entreprise née de la volonté de favoriser le bien-être animal du pré à la gamelle. C’est la solution alimentaire française 100 % naturelle pour nos animaux, une approche basée sur le respect des animaux, des hommes et de la planète. Ce qui correspond pleinement à notre quête de l’écoresponsabilité pour Poilu.

De fait, les mijotés sont réalisés en Bretagne, dans une conserverie artisanale, à partir de morceaux de viande, frais, propre à la consommation humaine, de légumes, de compléments naturels ; le tout, bien évidemment, en privilégiant le local et les circuits courts.

Pourquoi on vous le recommande ?

Une démarche écoresponsable, circuit court et local, ce qui implique une excellente traçabilité et une réduction de l’émission du CO2 lors des transports de marchandises, packaging sous forme de bocaux donc pleinement recyclable voire réutilisable, des producteurs rigoureusement sélectionnés et une mention particulière à l’éthique de l’entreprise, avec des animaux élevés en plein air exclusivement.

L’intérêt du circuit court et de la valorisation de production locale résident dans l’équitabilité, le prix juste pour la qualité, ce qui favorise des revenus équitables à l’éleveur et contribue donc à l’amélioration des conditions d’élevage.

100 % Made In France, 100 % Breton, jusqu’à l’impression des étiquettes, c’est donc un dispositif productif qui tend à valoriser le développement local de sa région, et plus globalement, favorise l’emploi et renforce la compétitivité de son territoire.

Un mijoté de qualité ;

Les recettes sont composées sans sucres ajoutés, sans additifs, farines animales, sans conservateur, ni complément d’appétence, elles suffisent donc à elles-mêmes pour attirer nos compagnons. Les mijotés peuvent s’intégrer aux croquettes ou vous permettre d’alterner avec les RM que vous concoctez à votre boule de poils.

Gros plus… et pas des moindres, les mijotés sont disponibles pour les chiens et les chats !

Les recettes composées à 80 % de protéines d’origine animale, sans céréales, se déclinent en deux saveurs ; mijoté de poulet ou de porc, cuisinés à la vapeur, mis en bocaux pour une conservation optimale. Une composition qui favorise la musculature et le pelage ; une texture assure l’hydratation et le maintien des fonctions rénales ; sans oublier, le faible taux de sucre qui permet aux poilus diabétiques d’en consommer sans crainte.

Recette au poulet

Ingrédients : Poulet français élevé en plein air (48 % – cuisse, filet, foie), légumes (carotte, courgette, céleri), huile de Colza, lithothamne en poudre.

Constituants analytiques :Protéines : 52 % sur matière sèche, 11 % sur matière humide, matières grasses : 35 % sur matière sèche, 7 % sur matière humide, cellulose : 4 % sur matière sèche, 0,8 % sur matière humide, glucides : 3 % sur matière sèche, 0,6 % sur matière humide, matières minérales : 5 % sur matière sèche, 1 % sur matière humide, humidité  : 79 % sur matière humide, calcium : 1 % sur matière sèche, 0,2 % sur matière humide, phosphore : 1 % sur matière sèche, 0,1 % sur matière humide, sodium :  0,2 % sur matière sèche, 0,04 % sur matière humide.

Recette au porc :

Ingrédients : Porc français (49 % – épaule, cœur, foie), légumes (carotte, courgette, céleri), huile de Colza, lithothamne en poudre.

Constituants analytiques : Protéines : 58 % sur matière sèche, 11 % sur matière humide, matières grasses : 26 % sur matière sèche, 5 % sur matière humide, cellulose : 5 % sur matière sèche, 0,9 % sur matière humide, glucides : 3 % sur matière sèche, 0,5 % sur matière humide, matières minérales : 6 % sur matière sèche, 1 % sur matière humide, humidité : 81 % sur matière humide, calcium : 1,2 % sur matière sèche, 0,2 % sur matière humide, phosphore : 0,6 % sur matière sèche, 0,1 % sur matière humide, sodium :  0,6 % sur matière sèche, 0,01 % sur matière humide.

Ce qui m’a séduite, outre les valeurs et garanties d’écoresponsabilité de l’entreprise, c’est la mention « convient aux chiens stérilisés », une réalité que beaucoup de professionnels ont tendance à occulter, la stérilisation est importante mais pour certains poilus, elles comportent également son lot de conséquences voire complication post-stérilisation ; à commencer par la prise de poids plus aisée lorsqu’il est question d’alimentation « riche » telle que des petits plats cuisinés. Queeny ayant tendance à l’embonpoint, je suis contrainte à me montrer regardante à la composition, les matières grasses, les calories,… Ces mijotés lui conviennent parfaitement, ils sont équilibrés, composés d’aliments sains qui favorisent le maintien de son « poids de forme » et une bonne santé. J’apprécie la qualité des produits mais aussi la démarche engagée à la genèse de cette entreprise ; niveau Queeny, un réel succès pour ces petits mijotés à découvrir pour faire plaisir !

Des valeurs, un souci de transparence et d’engagement, qui rendent légitime le concept « ensemble montrons-leur pattes blanches » de cette jeune marque au top de l’éthique !

Seuls bémols, insignifiants cela dit en passant, l’enseigne ne propose pas encore la vente en ligne, vous êtes obligés de recourir à un revendeur ; aussi, il n’existe actuellement que deux recettes ; pour les poilus présentant une lassitude rapide voire relative au contenu de leur gamelle, il faudra donc alterner avec une ou deux autres marques. Le truc, c’est que c’est tellement bon, qu’on voudrait en avoir davantage, d’autres saveurs pour plus de plaisir des papilles… (Dixit Queeny) Bémols, compensés largement par des dates de consommation longues et la qualité du produit; dès l’ouverture du bocal, on sent la fraîcheur des aliments !

Conseils : Poilu pourra déguster froid ou tiède, Queeny a une préférence pour la version légèrement réchauffée; aussi, j’ajoute une poignée de riz, patate douce, semoule, lentilles ou encore croquettes à la gamelle. C’est que mademoiselle est attachée à ses quantités alimentaires, ni trop peu, ni trop “plus” … !

C’est également un bon plan pour les fêtes ou dîner d’anniversaire, surtout lorsque poilu invite des potes à la maison et que l’humaine est plus proche de cauchemar en cuisine que de Masterchef;

Où acheter ? Les mijotés sont vendus 3.39 euros le bocal de 90 grammes et 5.49 euros celui de 190 grammes chez Hariet & Rosie, dans la rubrique « papille ».

Le site officiel / Le Facebook / L’Instagram

%d blogueurs aiment cette page :