Monthly Archives

octobre 2020

My Queen et les associations

Association d’aide des chiens de berger

23 octobre 2020

#ZOOM ASSOCIATION

On vous parle souvent d’adoption, que nous considérons comme une nécessité, cependant, certains ont davantage d’affinités avec certaines races de chien ; De fait, sur le blog, nous vous proposons désormais de découvrir des associations plus ciblées afin de vous informer au mieux, sur les autres possibilités, que le recours à un élevage, lorsqu’on a une addiction à un groupement ou une race de chiens, vers qui se tourner ?

Pour information : La nomenclature officielle imposée par la F.C.I. (Fédération Cynologique Internationale, appliquée par tous ses membres dont la S.C.C.) divise la grande famille de l’espèce canine en 10 groupes dans lesquels figurent des races ayant un certain nombre de caractères distinctifs communs. Le groupe 1 intègre les races de chiens dont la fonction première était de guider les troupeaux, soit de moutons (chiens de berger, exceptés les chiens de berger nordiques), soit de bovins (chiens de bouvier, exceptés les chiens de bouvier suisses). Les chiens de troupeau dont la mission était davantage liée à la garde et à la protection, comme le chien de montage des Pyrénées, autrement appelé Patou, sont classés dans d’autres groupes, majoritairement le second.

Les chiens de berger appartiennent au groupe 1, intitulé « Chiens de Berger et de Bouvier (sauf Chiens de Bouvier Suisses) » ce groupe compte deux sections ; la première comprend les chiens de berger et la seconde les chiens de bouvier. Ainsi dans ce groupe, l’on ne retrouve pas moins de 44 races de chien ;

Même si, actuellement, bon nombre de ces races sont reproduites en France ; le classement intègre la notion de leurs origines géographiques premières ;

Voici la liste des races comprises dans ce groupe : Berger allemand, Bouvier Australien, Berger Australien, Berger Belge Malinois, Berger Blanc Suisse, Berger de Beauce (Bas Rouge ou Beauceron), Cane da Pastore Bergamasco (Berger Bergamasque), Berger de Brie (Briard), Berger Croate, Berger de Majorque, Berger de la Maremme et des Abruzzes, Berger Russe (Ioujnorousskaia Ovtcharka), Berger des Shetland, Berger Hollandais, Berger Picard, Berger Polonais de Plaine, Berger Portugais (Berger de la Serra de Aires), Bobtail, Border Collie, Bouvier Australien, Bouvier des Ardennes, Bouvier des Flandres, Chien Fila de Saint Miguel, Berger Catalan, Berger des Tatras, Berger des Pyrénées a face rase, Berger des Pyrénées à poil long, Berger Roumain de Mioritza, Berger Roumain des Carpathes, Chien Loup de Saarloos, Chien Loup Tchécoslovaque, Colley a poil court, Colley a poil long, Colley barbu (Bearded collie), Kelpie Australien, Komondor, Kuvasz, Mudi, Puli, Pumi, Schapendoes Neerlandais, Schipperke, Welsh Corgi Cardigan, Welsh Corgi Pembroke.

Source des recherches : Société Centrale Canine

Ce qu’il faut intégrer, concernant les chiens de berger : Ce sont des chiens qui aux origines, étaient et sont encore pour certains, avant toute chose, des chiens de travail. Ce qui implique qu’ils ont besoin d’activité, de stimulation mentale, et d’apprendre ; ces chiens sont dotés de grandes potentialités tant pour l’activité physique que pour le sport ; ils sont en capacité de s’illustrer intellectuellement. Cependant, ils sont prédisposés à développer des tocs si l’environnement de vie qui leur est proposé ne correspond pas à leurs besoins de stimulation physique et de valorisation intellectuelle. Outre cette particularité, ce sont des compagnons en or, proche de l’humain, fidèle et aimant. Cela étant, ces chiens superbes, classés sur le podium parmi les chiens préférés des Français depuis près d’une décennie, souffre cruellement de leur succès…

D’où, les chiens de berger sont de plus en plus présents dans les refuges, associations et SPA… À l’origine de cette problématique, un gros coup de cœur physique, menant à l’acquisition, qui se transforme ensuite, en un extrême cauchemar pour le chien ; Plongé dans la frustration d’un environnement de vie qui ne lui correspond pas, faute d’activité ou de stimulation suffisante, il développe des tocs, troupotte, mordille, peut devenir destructeur ou fugueur… Atterrissant ainsi, par forfait humain, propulsé dans le circuit de l’adoption.

Les chiens de berger sont pour moi, une addiction de longue date, j’ai appris à marcher cramponnée à un berger allemand, qui m’accompagna durant l’enfance, en m’offrant mes plus beaux moments de complicité et de fierté durant mes jeunes années. Ce que je retiens de ce groupe, par lui, et les autres que j’ai pu côtoyer par la suite, c’est qu’ils sont d’une dévotion inégalée, et d’un potentiel trop souvent sous-estimé. D’un gabarit moyen à grand, c’est le groupe qui pour moi incarne le mieux l’adage « une patte de fer, dans un gant de velours » ; l’éducation et le vécu les façonnent mais cette spécificité chère à mon cœur, demeure en eux quel que soit leur parcours.

Ainsi, dans le circuit de l’adoption, on trouve également des chiens de race, de chiots, des chiens âgés de moins d’un an… des chiens de travail plus âgés, qui cherchent un foyer pour vivre autrement une retraite méritée, des chiens souffrant de handicaps légers, à plus significatifs…

Zoom sur l’association d’aide des chiens de berger ;

Leur mission ; aider les chiens de type berger prioritairement et tous les autres chiens laissés pour compte ; ainsi, sur la page de l’association j’ai déjà vu passer des croisés, et d’autres races qui avaient besoin d’aide ; L’on peut donc considérer que l’association à grand cœur, et ne pratique pas, contrairement à d’autres, une exclusion stricte d’autres profils ; même s’ils sont spécialisés, et que les autres interventions restent minoritaires, nous sommes en présence d’amoureux des chiens !

L’association œuvre depuis 2016, reconnue d’intérêt général et vient en aide aux chiens de berger de troupeaux (berger de Shetland, mini-australien, colley, berger australien, border collie, bobtail…).

Les trois axes de l’association : Tout d’abord, recueillir chiens qui ont besoin d’aide et en priorité les chiens de race « berger », donnés ou abandonnés sur le territoire français ou en Europe. Ainsi, on peut mettre en évidence, le superbe travail d’accompagnement, qui s’opère en coulisses de l’association. Reconnaître que l’on s’est trompé, n’est pas toujours simple, admettre que son chien sera plus heureux ailleurs reste douloureux ; l’association accompagne ces familles qui prennent la décision de se séparer de leur compagnon afin de lui offrir une vie qui répondra davantage à ses besoins, avec bienveillance et humanité.

Ensuite, secourir, en portant assistance aux chiens en difficultés (maltraitance, négligence…) et en se portant partie civile si besoin devant les juridictions compétentes pour pouvoir les protéger et les défendre. Ainsi, le dialogue permet parfois de faire prendre conscience de la réalité aux propriétaires, permettant alors à l’association de recueillir le chien, c’est un véritable travail de diplomatie. En revanche, en d’autres cas, lorsque le dialogue n’est pas envisageable, l’association mène le combat pour protéger les chiens en danger.

Enfin, conseiller, c’est-à-dire, avant d’en venir à la prise en charge, l’association se rend disponible afin d’aider les familles en difficulté avec leur animal de compagnie à trouver des solutions ; et si besoin lui trouver un nouveau foyer.

Comment aider l’association ?

Plusieurs possibilités, vous permettent de soutenir l’ A.A.C.B.

  • Adhérer à l’association ; 30 euros la première année, et 20 euros par an, les suivantes ;
  • Faire un don ;
  • Devenir famille d’accueil ;
  • Devenir bénévole ;
  • Parrainer un chien, à hauteur d’un versement de 30 euros par mois, vous aider une boule de poils jusqu’à l’arrivée de sa famille pour la vie ;
  • En début d’année, un calendrier est proposé, le reste de l’année des goodies sont disponibles à l’achat ; tels que stylos, autocollants,…

Pour information, vos dons sont déductibles des impôts, vous bénéficiez des conditions de l’article 200 du CGI. Clic pour en savoir plus.

Pour découvrir les loulous à l’adoption, rendez-vous sur le post épinglé en haut de page de la page Facebook

J’ai été marraine durant plusieurs mois ; tout d’abord de Peps, ensuite, de Larson, et enfin, Okaïdi qui ont tous les trois trouvés une famille, je fais actuellement une pause dans mon parrainage, pour financer mes rescapés, d’abord il y a eu Happy, et maintenant il faut subvenir aux soins et frais médicaux de cookies, un chat errant que nous avons trouvé il y a quelques mois; mais pour ceux qui comme moi, aime les animaux, le parrainage est une belle alternative lorsque l’on est pas prêt à adopter dans l’immédiat.

Actuellement à l’adoption, Onyx : Le nouveau pensionnaire en Famille d’accueil d’urgence !Un grand merci au couple qui a pris soin de lui. Après avoir vu ma maman d’amour partir d’urgence à l’EPHAD, les héritiers ne voulant pas de moi, je suis tombé chez des gens qui m’ont malmené avant d’être secouru par un couple. L’assistante sociale de ma maman a fait des pieds et des mains pour trouver une association qui voudrait bien de moi (elle n’avait que très peu de temps avant un destin qui risquait de m’être fatidique) Je suis un vieux chien de 12 ans, croisé border collie, et j’ai besoin de votre aide pour trouver au plus vite une famille calme, aimante et présente. Je ne comprends pas ce qui m’arrive. J’aime mes congénères males et femelles 🐕. Il ne faut pas qu’ils soient trop brusques avec moi, je suis désolé mais j’ai de l’arthrose ( mon arrière-train n’est pas très vaillant, ah quand j’étais jeune…) et je suis un peu sourd de la feuille. Les odeurs du jardin me passionnent. Je suis propre, les ballades je ne connais pas trop je restais souvent dans le jardin de ma vielle maman. Un bon loulou gentil qui a besoin de confiance, d’amour et d’un panier bien au chaud à la maison. Merci à vous pour votre entraide et à Stéphanie d’avoir répondu tout de suite présente. Il faut maintenant partager pour lui trouver sa future famille douce et aimante. Visible à St- Nazaire, 44.Vous vous demandez ce qu’est un panier retraite ? On vous explique c’est simple 🤓: Tous les frais d’Onyx seront couverts par l’association! Vous prenez soin de lui et nous payons tous les frais annexes (nourriture, vétérinaire…). Bien sur il peut être adopté aussi, les frais d’adoption seront libres.

Pour candidater à l’adoption d’Onyx, il suffit de compléter le formulaire en suivant le lien suivant !

Si votre cœur chavire pour les chiens du groupe 1, si vous lover les chiens de berger, si vous êtes conscients de leurs besoins et particularités, si vous êtes enclins à offrir une seconde chance en adoption, suivez l’association, jusqu’à l’arrivée de VOTRE compagnon, un jour, dans l’une des publications postées sur leurs réseaux, il vous apparaîtra, là, vous saurez avec certitude, que vous êtes faits l’un pour l’autre… André Pronovost disait « La patience est presque l’amour. », C’est exactement cela, en l’attendant, vous l’aimez déjà…

Suivre l’association sur Facebook @aacb.idf / le site officiel.

Alimentation Le coin des gourmands NatureLovers Soins et quotidien

Les pattes blanches

22 octobre 2020

#FOODTIME

Gastronomie à la française ;

Lorsque l’humaine ce n’est pas Cyril Lignac, mais que poilu apprécie les petits plaisirs gustatifs, version haute gastronomie, sachez, qu’il existe un « clé en main », Made In France, sous forme de mijoté en bocal, à lui faire déguster dans la gamelle.

Derrière les fourneaux se cachent Noémie et Lucie, deux Bretonnes, amoureuses de boules de poils. Toutes deux formées en ingénierie agroalimentaire, préoccupées par les questions environnementales et le bien-être animal, c’est tout naturellement, qu’elles se sont interrogées sur la meilleure manière de nourrir leur compagnon. Une chance pour nous, car elles ont décidé de nous en faire profiter en lançant les Pattes Blanches.

Crédit photo : Les pattes blanches

Une entreprise née de la volonté de favoriser le bien-être animal du pré à la gamelle. C’est la solution alimentaire française 100 % naturelle pour nos animaux, une approche basée sur le respect des animaux, des hommes et de la planète. Ce qui correspond pleinement à notre quête de l’écoresponsabilité pour Poilu.

De fait, les mijotés sont réalisés en Bretagne, dans une conserverie artisanale, à partir de morceaux de viande, frais, propre à la consommation humaine, de légumes, de compléments naturels ; le tout, bien évidemment, en privilégiant le local et les circuits courts.

Pourquoi on vous le recommande ?

Une démarche écoresponsable, circuit court et local, ce qui implique une excellente traçabilité et une réduction de l’émission du CO2 lors des transports de marchandises, packaging sous forme de bocaux donc pleinement recyclable voire réutilisable, des producteurs rigoureusement sélectionnés et une mention particulière à l’éthique de l’entreprise, avec des animaux élevés en plein air exclusivement.

L’intérêt du circuit court et de la valorisation de production locale résident dans l’équitabilité, le prix juste pour la qualité, ce qui favorise des revenus équitables à l’éleveur et contribue donc à l’amélioration des conditions d’élevage.

100 % Made In France, 100 % Breton, jusqu’à l’impression des étiquettes, c’est donc un dispositif productif qui tend à valoriser le développement local de sa région, et plus globalement, favorise l’emploi et renforce la compétitivité de son territoire.

Un mijoté de qualité ;

Les recettes sont composées sans sucres ajoutés, sans additifs, farines animales, sans conservateur, ni complément d’appétence, elles suffisent donc à elles-mêmes pour attirer nos compagnons. Les mijotés peuvent s’intégrer aux croquettes ou vous permettre d’alterner avec les RM que vous concoctez à votre boule de poils.

Gros plus… et pas des moindres, les mijotés sont disponibles pour les chiens et les chats !

Les recettes composées à 80 % de protéines d’origine animale, sans céréales, se déclinent en deux saveurs ; mijoté de poulet ou de porc, cuisinés à la vapeur, mis en bocaux pour une conservation optimale. Une composition qui favorise la musculature et le pelage ; une texture assure l’hydratation et le maintien des fonctions rénales ; sans oublier, le faible taux de sucre qui permet aux poilus diabétiques d’en consommer sans crainte.

Recette au poulet

Ingrédients : Poulet français élevé en plein air (48 % – cuisse, filet, foie), légumes (carotte, courgette, céleri), huile de Colza, lithothamne en poudre.

Constituants analytiques :Protéines : 52 % sur matière sèche, 11 % sur matière humide, matières grasses : 35 % sur matière sèche, 7 % sur matière humide, cellulose : 4 % sur matière sèche, 0,8 % sur matière humide, glucides : 3 % sur matière sèche, 0,6 % sur matière humide, matières minérales : 5 % sur matière sèche, 1 % sur matière humide, humidité  : 79 % sur matière humide, calcium : 1 % sur matière sèche, 0,2 % sur matière humide, phosphore : 1 % sur matière sèche, 0,1 % sur matière humide, sodium :  0,2 % sur matière sèche, 0,04 % sur matière humide.

Recette au porc :

Ingrédients : Porc français (49 % – épaule, cœur, foie), légumes (carotte, courgette, céleri), huile de Colza, lithothamne en poudre.

Constituants analytiques : Protéines : 58 % sur matière sèche, 11 % sur matière humide, matières grasses : 26 % sur matière sèche, 5 % sur matière humide, cellulose : 5 % sur matière sèche, 0,9 % sur matière humide, glucides : 3 % sur matière sèche, 0,5 % sur matière humide, matières minérales : 6 % sur matière sèche, 1 % sur matière humide, humidité : 81 % sur matière humide, calcium : 1,2 % sur matière sèche, 0,2 % sur matière humide, phosphore : 0,6 % sur matière sèche, 0,1 % sur matière humide, sodium :  0,6 % sur matière sèche, 0,01 % sur matière humide.

Ce qui m’a séduite, outre les valeurs et garanties d’écoresponsabilité de l’entreprise, c’est la mention « convient aux chiens stérilisés », une réalité que beaucoup de professionnels ont tendance à occulter, la stérilisation est importante mais pour certains poilus, elles comportent également son lot de conséquences voire complication post-stérilisation ; à commencer par la prise de poids plus aisée lorsqu’il est question d’alimentation « riche » telle que des petits plats cuisinés. Queeny ayant tendance à l’embonpoint, je suis contrainte à me montrer regardante à la composition, les matières grasses, les calories,… Ces mijotés lui conviennent parfaitement, ils sont équilibrés, composés d’aliments sains qui favorisent le maintien de son « poids de forme » et une bonne santé. J’apprécie la qualité des produits mais aussi la démarche engagée à la genèse de cette entreprise ; niveau Queeny, un réel succès pour ces petits mijotés à découvrir pour faire plaisir !

Des valeurs, un souci de transparence et d’engagement, qui rendent légitime le concept « ensemble montrons-leur pattes blanches » de cette jeune marque au top de l’éthique !

Seuls bémols, insignifiants cela dit en passant, l’enseigne ne propose pas encore la vente en ligne, vous êtes obligés de recourir à un revendeur ; aussi, il n’existe actuellement que deux recettes ; pour les poilus présentant une lassitude rapide voire relative au contenu de leur gamelle, il faudra donc alterner avec une ou deux autres marques. Le truc, c’est que c’est tellement bon, qu’on voudrait en avoir davantage, d’autres saveurs pour plus de plaisir des papilles… (Dixit Queeny) Bémols, compensés largement par des dates de consommation longues et la qualité du produit; dès l’ouverture du bocal, on sent la fraîcheur des aliments !

Conseils : Poilu pourra déguster froid ou tiède, Queeny a une préférence pour la version légèrement réchauffée; aussi, j’ajoute une poignée de riz, patate douce, semoule, lentilles ou encore croquettes à la gamelle. C’est que mademoiselle est attachée à ses quantités alimentaires, ni trop peu, ni trop “plus” … !

C’est également un bon plan pour les fêtes ou dîner d’anniversaire, surtout lorsque poilu invite des potes à la maison et que l’humaine est plus proche de cauchemar en cuisine que de Masterchef;

Où acheter ? Les mijotés sont vendus 3.39 euros le bocal de 90 grammes et 5.49 euros celui de 190 grammes chez Hariet & Rosie, dans la rubrique « papille ».

Le site officiel / Le Facebook / L’Instagram

Ma salle de jeux NatureLovers Soins et quotidien Nos tests

Planet dog

20 octobre 2020

#Playtime

Balle is life… ou pas !

On pourrait en parler durant des heures, ou devrais-je dire, en débattre ; la balle est à poilu ce que la zappette télé est à l’humaine ; c’est-à-dire qu’il s’agit d’un outil très intéressant, à condition de l’utiliser parcimonie.

Tantôt critiquée, tantôt plébiscitée ; la balle a le mérite de faire parler dans l’univers canin ; je ne vais donc pas vous faire un énième laïus sur ses bons et mauvais côtés ; je vais me contenter de vous parler de notre utilisation de la balle, et de notre vécu ;

Queeny et la balle, un début mitigé : Comme beaucoup de chiot, Queeny peinait à comprendre le concept de « balle », entendons, le traditionnel mais incontournable « rapporter » ; elle rechignait à me rendre la balle, ce n’est qu’après plusieurs essaie, qu’elle a compris le fonctionnement, notamment en nous observant jouer entre humains, avec une balle qui passait de l’un à l’autre.

Une fois l’acquisition du « rapporter » validée, j’ai constaté que la balle pouvait présenter des aspects positifs pour elle ; notamment, la concentration et la réactivité ; lorsque vous voulez feindre de l’envoyer dans une toute autre direction, ou lorsque vous imposez un temps d’arrêt entre deux lancés.

La balle, mon alliée éducative : La balle a été ma binôme lorsqu’il a fallu renforcer le rappel de Queeny, prendre la balle m’assurait un retour rapide, notamment lorsque la situation nécessitait de la rattacher rapidement ; mais c’était également un excellent moyen de détourner son attention de quelque chose sur le point de passer, ou d’un bruit susceptible de l’effrayer.

Enfin, pour nous la balle est un bon moyen de maintenir une activité physique et distrayante ; autant pour elle que pour moi ;

Comment utilisons-nous la balle ?

Dès le départ certaines règles ont été plus ou moins implicitement instaurées ; à savoir : pas de balle dans la maison, la balle n’est pas un jeu qu’on laisse traîner, nous la sortons pour y jouer et la rangeons dans la corbeille spéciale « balles » avec mes clés ; cependant, elle sait l’attraper en montant sur le canapé, il lui arrive donc de venir me l’apporter dans le jardin, pour quelques lancés, c’est spontané et j’apprécie de lui donner cette liberté ;

En sortie, c’est moi qui transporte la balle, par exemple, jusqu’à la plage ; et on ne joue pas directement, elle profite d’abord d’un temps de marche et exploration, la balle n’est pas recommandée dans les moments d’excitation parce que ça fait monter davantage la pression de votre boule de poils.

Aussi, la balle peut être une source de conflit, Queeny est relativement cool là-dessus, elle prête volontiers ses jouets aux copains, cependant, par sécurité, lorsque nous jouons à la plage et que je vois un autre chien arriver vers nous, je range la balle afin de les laisser interagir sans éléments extérieurs pouvant déclencher une rivalité ou une frustration. On ne sait jamais comment peut réagir un poilu rencontré au hasard d’une promenade, il vaut mieux être prudent.

Les bonnes habitudes sont de mises avec la balle, j’évite de la lancer trop haut, pour son dos et ses articulations ; en revanche, les balles longues et basses, avec un changement de direction dernière minutes sont ses lancés préférés.

Aussi, lorsque je choisis une balle ; mes critères sont relativement simples : flottaison pour pouvoir l’utiliser dans l’eau, poids léger pour son confort, taille adaptée à sa « gueule », robuste pour éviter de les tuer en une partie… Souvent dans les box on reçoit des balles de type « tennis », sachez qu’elles n’ont généralement pas une longue durée de vie avec les poilus jeunes ou à tendance scientistes de conception…

Les temps de jeu sont limités ; pour ne pas solliciter trop longtemps ses articulations, nous jouons 10 minutes, ensuite nous passons à un temps de pause, qu’on peut assimiler à un retour au calme ; si la motivation nous gagne plus tard, on peut refaire une partie selon le même mode opératoire. D’elle-même Queeny se pose lorsqu’elle considère que la partie est terminée… Tête sur la balle en mode flemme !

Gros plus : Certaines balles peuvent servir pour jouer mais aussi, à dissimuler des friandises ; se transformant alors, en jouet d’occupation.

Vous l’aurez compris, on est clairement dans la team « Balle », pas forcément au point de clamer que « balle is life », mais on l’utilise au quotidien, comme un renfort éducatif, ou encore un moyen ludique de s’adonner à une activité simplement récréative ; cela étant Queeny n’a aucun instinct de chasse… Testez et adoptez ou pas, mais restez libres de vos loisirs !

Zoom sur une marque qui correspond à nos critères de sélection ;

Planète Dog est une marque américaine, fondée en 1997, elle propose des jouets résistants mettant à l’honneur le design d’une conception haut de gamme ; mais surtout porteuse de valeurs dites « responsables ».

« Responsabilité, transparence, compassion, innovation, positivité, rentabilité, engagement et plaisir ! »

Pour aller plus loin, il faut savoir que Planet Dog fut l’une des entreprises pionnières dans la conception de jouet respectueux de l’environnement. La durabilité est au cœur de la conception ; elle est d’ailleurs parmi les membres fondateurs de la Pet Sustainability Coalition (PSC), une collaboration à l’échelle de l’industrie pour accroître la durabilité environnementale et sociale, dans ce domaine Pet-écofriendly, bien spécifique et encore relativement récent.

Les actions de l’entreprise ; La ligne des jouets « recyclage » est fabriquée à partir de matériaux recyclés, ce qui contribue à éliminer les déchets de fabrication, autant qu’à donner une seconde vie aux déchets.

Tous les produits Orbee-Tuff® sont fabriqués aux États-Unis, minimisant les émissions provenant du transport outre-mer sur les articles les plus lourds et les plus volumineux. Le Wood Chuck® est fabriqué à partir de bambou, quant à la poignée elle est réalisée avec les chutes de liège. Utilisation d’encres et de papiers écologiques sur les catalogues, la signalétique et les supports. Ils ont également remplacé les boîtes utilisées par des sacs en papier, ce qui réduit le poids et les déchets d’expédition et des sacs réutilisables offerts au magasin de l’entreprise.

Enfin, ils participent au compostage en bordure de rue, avec Garbage to Garden, au Planet Dog Campus et au Planet Dog Company Store. L’entreprise assure également une politique de durabilité sociale envers ses employés et ses revendeurs.

Vous l’aurez compris c’est une marque qui semble dans l’air du temps aujourd’hui, mais qui l’était cependant déjà il y a plus de 20 ans !

Pour Queeny, et en adéquation avec nos valeurs, par simple symbolisme, j’ai craqué pour la « ORBEE-TUFF PLANET BALL » Une balle qui représente la terre, j’aime bien le clin d’œil pour un produit conçu à partir de matériaux recyclés ;

Elle est disponible en plusieurs couleurs mais aussi en trois tailles ; S, M et L. Elle flotte, et est très simple d’entretien ; La balle est vendue à partir de 12.50 euros;

Ses particularités : outre son apparence très stylée, elle est conçue sans BPA ni phtalates, avec des matériaux approuvés par la Food and Drug Administration (FDA, « Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux »), et bonus, imprégnée d’huile naturelle de menthe.

Bonus : Elle présente un petit trou pour glisser une friandise, c’est donc un jouet multifonction !

Hygiène de la balle, mes conseils : on n’en parle jamais suffisamment mas les jouets de poilu doivent faire l’objet d’un entretien, la balle se trouve la majorité du temps au sol, là où les autres chiens se soulagent, là où les humains marchent, crachent, comme des lamas… De fait, la balle est un accessoire qui se lave très régulièrement, pour ma part, c’est lavage après chaque utilisation. Aussi, selon la balle, il est conseillé d’éviter de la laisser traîner en plein soleil, elle risque de décolorer et se rigidifier.

J’adore le concept, les jouets produits par la marque sont vraiment qualitatifs ; d’apparence et d’utilisation très ludiques ; un rebond parfois aléatoire, parfait pour Queeny, par les cavités du design terrestre, elle apprécie l’effet de surprise, ça pimpante le jeu. La marque propose beaucoup de jouets, et un nombre impressionnant de balles différentes, couleurs, thématiques, formes ; n’hésitez pas à découvrir la gamme, ou faire un tour du côté des jeux d’occupation.

Le site officiel / / Le Facebook / L’Instagram / Le Twitter / Des liens shopping ?  Hariet&Rosie / Inooko

Concours WoofMas- New Year

Calendrier de l’AVENT… ou comment attendre Woofmas ?!

17 octobre 2020

#WoofMas c’est aussi pour poilu …

Dans nos boîtes aux lettres, dans les médias, la préparation psychologique du consommateur est lancée, nous sommes à peine en novembre que le mot d’ordre est déjà donné… Votre mission, préparer Noël… un conditionnement auquel nous nous prêtons pourtant, souvent, tous bien volontiers.

Alimentation Bonnes adresses Friandises Le coin des gourmands NatureLovers Soins et quotidien

Lill’s Store

14 octobre 2020

#La bonne adresse

ShoppingTime

Comme vous le savez, je suis toujours en quête de nouveau spot shopping, de nouvelles marques, ou encore, de nouveaux produits pouvant égayer le quotidien de ma boule de poils ; cette fois, j’ai fait carton plein en dénichant une adresse qui colle à 100% aux valeurs de consommation éthiques et écoresponsables que je souhaite renforcer dans nos modes de vie.

Consommer moins mais consommer mieux, c’est possible, en sélectionnant rigoureusement les produits « shopper », répondre aux besoins davantage qu’aux envies, et surtout prendre le temps de choisir un produit sans céder à la tentative de l’impulsivité. Soyons honnêtes, cela reste une démarche difficile, c’est pourquoi, il est intéressant de pouvoir s’appuyer sur une présélection judicieuse de produits répondant à ce triple objectif de consommation à la fois éthique, responsable et durable.

C’est exactement ce que vous permettra l’e-shop que je vous présente aujourd’hui ;

Derrière Lill’s, c’est avant toute chose, l’humaine et son chien ; Lena et Lilly ;

Source : Crédit photo Lill’s

L’idée de Lills store est née en 2016 alors qu’elles vivaient en Grèce avec Lilly. Au départ du concept, un peignoir pour chien, et nous nous accorderons tous à dire, que dans les régions où la pluie est fréquente, ça dépanne, surtout lorsque nos boules de poils se secouent partout, à moins de vouloir jouer à Cendrillon durant 2 heures après son passage ; cette problématique touche davantage les humains de grands chiens, et plus spécifiquement de grands chiens à poils longs. Cela Lena, l’avait bien compris, c’est donc le peignoir Lill’s qui vu le jour en novembre 2016, l’idée était née, et en janvier 2017, lorsqu’elle fut de retour en Allemagne, n’ayant toujours pas trouvé le peignoir de ses rêves, elle a décidé d’en concevoir un…

C’est lors de ces phases d’élaboration qu’elle s’est retrouvée confrontée aux questions qui sont à la genèse de son e-shop… D’où viennent les produits utilisés, sont-ils nocifs, contribuent-ils à soutenir l’inégalité salariale dans certains pays, est-il nuisible à l’environnement. Bref, une belle prise de conscience comme on les aime, et comme nous en avons déjà traversé, d’où, ce thème pour le mag…

Elle a donc décidé de produire un peignoir écoresponsable et durable ; mais elle ne s’est pas arrêtée là, forte de ces premiers questionnements, elle a tout naturellement prolongé la démarche en s’intéressant au quotidien de son chien, des produits de consommation, de soin, elle a lu beaucoup de livres, et acquis de grandes connaissances sur la question du « développement durable ».

C’est pourquoi, elle a créé Lill’s une boutique en ligne pour nous faciliter l’accès aux produits « plus verts » ; depuis, elle sélectionne des produits éthiques, responsables, durables, soucieux de l’environnement et de la préservation de notre planète. De fait, du jouet à l’alimentation en passant par les produits de soin, ou les accessoires, les produits proposés vous garantissent le respect du vivant, de bonnes conditions de travail, des valeurs écologiques, une réelle durabilité etc.

Plus qu’un e-shop, une philosophie… Une charte est disponible sur le site ;

« Tous les jouets et collations du magasin sont sans danger pour l’environnement et sans additifs nocifs. Tous les produits de la boutique ont été fabriqués en Europe dans des conditions de travail équitables afin de réduire au maximum les itinéraires de transport. Les exceptions sont clairement indiquées et expliquées dans la boutique. Tous les produits de la boutique, ainsi que nos emballages d’expédition, sont exempts de plastique, peuvent être réutilisés et recyclés à 100 % ou sont constitués de matériaux de valorisation, c’est-à-dire des déchets utilisés pour fabriquer de nouveaux produits. Vous ne trouverez aucun produit pour l’expérimentation animale dans la boutique. L’origine de la viande est vérifiée pour tous les produits du magasin, ce qui signifie que la viande ne provient pas de l’élevage industriel et que les animaux n’ont pas été livrés à des transports d’animaux douloureux. La durabilité et la santé des chiens sont la priorité absolue chez Lill’s. Nous voulons savoir exactement ce que nous vous proposons et qui est derrière les produits. C’est pourquoi nous avons jeté un coup d’œil dans les coulisses de tous les fabricants, nous sommes convaincus de leur qualité et nous leur racontons personnellement leur histoire et leur philosophie. 100 % durable, ne peut pas être mis en œuvre dans tous les produits, mais nous faisons de notre mieux pour trouver pour vous les produits les plus proches du 100 %. »

Source : Lill’s Philosophie

Responsabilisation du consommateur : L’enseigne vous invite également à devenir acteur de ce beau projet, en informant lorsque vous dénichez des produits qui correspondent à cette philosophie mais qui ne se trouve pas encore sur la boutique.

Donc pas de plastique, de la viande oui, mais dans des conditions optimales au bien-être animal allant de l’élevage à l’abattage en passant par la qualité du produit, du cuir oui mais uniquement lorsque la provenance est garantie et conforme aux points clés de la philosophie de la boutique. Lena s’en explique sur le site et je trouve son raisonnement très pertinent.

Soyons francs, celui qui souhaite acheter un collier cuir à son chien l’achètera si c’est sa perception de l’esthétisme pour un accessoire canin à la mode, alors autant qu’il l’achète en toute connaissance de cause et en privilégiant un produit qui malgré son essence naturelle et ce qu’elle implique, confère un minimum de garanties quant aux procédés en coulisses.

Vous l’aurez compris, Lill’s est vraiment un paradis pour ceux qui, comme moi, sont conscientisés à toutes ces problématiques relatives à ce qu’ils achètent au quotidien et souhaitent faire mieux à l’avenir en améliorant leurs pratiques de consommation globale de manière plus responsable, éthique et durable.

Sur Lill’s … on trouve quoi ? Alimentation, accessoires, jouets, friandises, produits de soin, indispensables… En fait, sur Lill’s, on trouve tout !

#Feedback sur notre commande, selon les critères d’évaluation du consommateur ;

Visibilité et conformité des informations présentes sur le site : Lorsque vous utilisez un navigateur, il vous sera proposé une traduction automatique, de fait, les contenus sont accessibles dans la langue de votre choix. Concernant les contenus, ils sont complets, les descriptions sont détaillées et claires, conformes aux produits proposés ; pas de mauvaises surprises à la réception de votre commande. Vous recevrez exactement ce que vous avez commandé ! C’est donc très positif et rassurant ! L’organisation générale du site est cohérente, il est agréable à parcourir, convivial et dynamique. On s’y sent à l’aise et c’est un critère important lors d’une session shopping. Son mode intuitif vous invite à découvrir des produits annexes susceptibles de vous intéresser et j’apprécie beaucoup ce type de navigation. Tous les produits sont accompagnés de visuels d’excellente qualité, le site présente un design général splendide en adéquation avec la philosophie, très naturel, épuré, et cocooning.

Sécurité des paiements et communication : Parfait, plusieurs modes de paiement proposés, des e-mails à chaque étape, Lena est disponible pour répondre aux questions, elle est très sympathique et à l’écoute, on sent clairement qu’elle est passionnée ; de fait, elle sera d’une aide précieuse pour ceux qui souhaitent s’y mettre vraiment sans trop savoir par où commencer. D’ailleurs, le site propose également un blog sur ces thématiques qui pourra vous accompagner efficacement dans votre démarche de reconversion vers plus de vert.

Variété des produits proposés : C’est un paradis, on trouve vraiment tout ce qui est nécessaire au quotidien, beaucoup de découvertes, en gros, préparez-vous psychologiquement à cette première visite, vous aurez envie de tout acheter… Accessoirement, préparez aussi votre compte bancaire parce que si vous vous lâchez, comme j’ai manqué de le faire, votre poilu risque bien d’avoir un stock digne d’un futur confinement… En résumé, tout le monde peut trouver son bonheur, il y a vraiment énormément de choix tant au niveau des produits que de la tarification, les petits budgets parviendront, eux aussi, à se faire plaisir sans se ruiner, c’est un panel très démocratique et judicieusement sélectionné.

Expédition et packaging : Encore une fois, rien à dire, c’était une expédition rapide ; très précautionneusement conditionnée, un sans-faute sur tous les critères.

Ce test objectif et réalisé en parfaite anonyme me permet de vous recommander cette enseigne pour son professionnalisme, sa convivialité, sa philosophie et les produits de hautes qualités qui y sont proposés.

Les friandises Lill’s

J’ai passé commande de plusieurs variétés afin de tester les savoureux petits plaisirs gustatifs proposés par la boutique, et franchement, je suis très satisfaite de ces produits ;

Tout d’abord le packaging durable, en totale adéquation avec nos aspirations écoresponsables, ensuite, les aliments rigoureusement sélectionnés sont vraiment de qualité.

Liste des produits testés : Saucisses de dinde bio 300g vendues 9.99 euros, bâtonnets de bœuf 200g vendus 7.49 euros, tiges de bœuf 200g vendus 4.29 euros, bœuf séché 200g vendu 6.99 euros, tripes de bœuf 200g vendues 3.99 euros.

Bien évidemment Lill’s propose une gamme beaucoup plus vaste, avec des friandises au poisson, des petits formats pour les récompenses ou encore des packs découvertes. Toutes les friandises sont à retrouver ICI

Bon plan DogsMom ; sachez que Lills propose également la version « humaine » de son concept, ainsi, la dogsmom que vous êtes pourra également se fournir en produits naturels, éthiques, responsables et durables tels que : Soins corps, visage, mains, cheveux, maquillage, accessoires etc.

Mon avis ? Cette boutique est absolument fabuleuse, on y trouve absolument tout avec la garantie de s’approcher d’un mieux dans nos modes de consommation ; C’est pourquoi, je vous la recommande vivement ; d’autant qu’elle propose également des produits pour les Dog’s MOM.

  1. Sifflet pour chien en bois de poirier, plaqué or ou argent, vendu 21.35 euros
  2. Jouet en chanvre naturel, plusieurs modèles disponibles, vendus entre 19.35 et 21.40 euros ; à retrouver dans la rubrique « jouet en Chanvre »
  3. Un peignoir pour chien, disponible en plusieurs coloris et tailles, prix variant selon les tailles comptez entre 42.89 et 62.39 euros.
  4. Collier en céramique EM, vendu entre 13.10 et 65.50 euros, selon la taille choisie.
  5. PooPick – le sac à déjection en carton, vendu en lot de 25 pièces à 7.79 euros
  6. Sac en jute | #ZEROWASTEDOG vendu 8.77 euros
  7. Jouet pour chien “calmar” vendu 4.87 euros
  8. Un pack de 7 pour découvrir les friandises, vendu 31.89 euros, d’autres compositions et packs disponibles sur l’e-shop entre 14.08 et 92.73 euros, selon le pack sélectionné.
  9. Bones en feutre de laine biologique, vendu entre 17.45 et 19.40 euros, selon la taille choisie, trois tailles disponibles.

Lill’s m’a fait découvrir… BIOPUR

Un super FoodTIME

Biopur est une entreprise familiale qui produit depuis 2001 et commercialise depuis 2002 ; comme beaucoup, ils se sont lancés car ils ne trouvaient pas la qualité alimentaire souhaitée pour leurs compagnons à poils sur le marché. Ce qui me plaît c’est que les ingrédients sont de qualité humaine, je n’ai donc pas hésité à les goûter ; belle surprise au moment de ma dégustation, certes, ça manquait un peu d’assaisonnement pour moi, mais c’est parfait pour Queeny qui justement doit l’éviter. La provenance des aliments est conforme à l’éco responsabilité car ils émanent de fermes biologiques, en privilégiant le circuit court et la filière locale.

Les recettes sont élaborées sans additifs chimiques ; la composition est équilibrée, saine, complète et comporte tous les nutriments nécessaires pour répondre aux besoins de ma boule de poils. Pour cause, les produits sont conçus en étroite collaboration avec des vétérinaires ; de fait, les menus sont vraiment recommandés et sains.

Une entreprise certifiée biologique, 100 % bio, mais aussi, un packaging responsable ; la marque propose effectivement les recettes avec la possibilité de choisir le bocal en verre. ; Réutilisables et recyclables ; c’est aussi le cas pour les friandises.

Les friandises en bocal, 100 % viande de bœuf biologique, séchée à l’air, 180 grammes, vendues 14.50 euros.

Les recettes testées : Bœuf, riz et carottes, bœuf, pâtes, carottes, poulet, épeautre et courgettes, Poulet, riz et carotte ; les menus sont vendus entre 1.96 et 4.17 euros selon la taille du bocal, relatif à la quantité achetée.

Toutes les recettes, ainsi que les friandises, sont à retrouver sur la boutique de Lill’s

Gros plus : La marque propose plusieurs gammes alimentaires de nourriture humaine ; notamment, les recettes Vegan, que vous pouvez utiliser pour agrémenter l’alimentation de poilu ; si vous êtes récalcitrant à la perspective d’un repas diet veggie, pourquoi pas une intégration aux croquettes pour un apport végétal complémentaire. Ou encore la gamme spécifique aux maladies, qui, quant à elle, cible certaines problématiques de santé comme ; les problèmes rénaux, les allergies, le surpoids, les maladies du foie, cardiaques, peau et pelage, trouble gastro -intestinaux, ou encore ; notons qu’une série de repas light mais variés existent pour ceux qui doivent surveiller leur ligne.

Mon avis ? Une super découverte, pour moi, qui cherche toujours à varier les repas de Queeny, ce sont des aliments frais, sains ; des menus équilibrés proposés par une marque soucieuse de l’éthique et de l’écologie. Je vous encourage vivement à faire déguster l’un des menus à votre boule de poils….

Le site officiel / L’Instagram / Le Facebook / Le Pinterest / Le site officiel Biopur .

Alimentation Friandises Le coin des gourmands

ZiwiPeak

10 octobre 2020

#TREATSTIME

Nouveau bon plan …

Parce qu’on est gourmande, on ne manque jamais de partager les bons plans friandises avec vous, voici donc notre dernière pépite gustative… Toujours dans une démarche éthique…

Ziwi Peak est une marque Néo-Zélandaise qui produit de l’alimentation et des friandises ultra-protéinées selon la même dynamique de production écoresponsable ; effectivement, la marque travaille avec des fermes locales sont les animaux sont élevés uniquement en plein air, dans des élevages engagés dans l’éthique et le développement durable. La marque rappelle d’ailleurs les mesures de biosécurités relativement strictes appliquées sur son territoire, notamment, afin de prévenir les risques de maladies animales infectieuses (telle que l’ESB, autrement dit, la vache folle).

De fait, tous nos ingrédients de viande et de fruits de mer proviennent d’installations certifiées pour l’exportation.

La marque dispose d’une équipe de contrôle qualité qui travaille en étroite collaboration avec tous ses fournisseurs pour garantir que les ingrédients répondent non seulement à leurs exigences strictes, mais aussi les dépassent, surtout par l’éthique et l’écoresponsabilité des modes de production. Ainsi, les produits marins sont également issus de la pêche durable. La fabrication est réalisée sur place, d’où cette marque propose une excellente traçabilité de ses produits et une grande transparence sur les processus de production.

Niveau composition, conçu pour les carnivores, les produits présentent plus de 96 % de viande, d’organes, de fruits de mer et d’os frais dans tous les produits séchés à l’air (comme les friandises que nous vous présentons). Les 4 % restants sont constitués de vitamines et minéraux essentiels et naturels ; par exemple les algues vertes utilisées comme superaliment naturel pour favoriser la bonne santé intestinale et la digestion ; elles sont idéales pour les mangeurs difficiles ou pour les poilus à l’estomac sensible, les MII et le SCI. Il s‘agit donc de produits riches en vitamines. Tout comme, les moules vertes recommandées pour le renfort des articulations, riches en Glucosamine et Chondroïtine.

Gros plus : Sur le site officiel, la marque place à disposition du consommateur un calculateur de portion, qui indique notamment le nombre de calories. il peut être utilisé aussi bien pour l’alimentation que les friandises ; pour cela, il suffit de paramétrer avec les données spécifiques à votre boule de poils.

J’ai mentionné la technique de « séchage à l’air », pour clarifier ; le séchage à l’air est une technique utilisée depuis des siècles pour conserver naturellement les viandes. La méthode dite « moderne » reste fidèle à cette approche artisanale, tout en éliminant le besoin de conservateurs artificiels, de sucres ou de glycérines. Le processus de séchage à l’air lent, doux et en deux étapes permet de créer un aliment aussi dense en nutriments et digestible qu’un régime complètement cru, mais pouvant être conservé jusqu’à 21 mois. Le processus en deux étapes élimine également les bactéries pathogènes, telles que E. coli, salmonelle et listeria, tout en protégeant la nutrition naturelle de nos ingrédients.

Des produits contrôlés : Comme mesure supplémentaire de sécurité, les produits sont soumis à des tests obligatoires et ne sont mis en vente qu’après approbation par les autorités réglementaires du gouvernement néo-zélandais. La réglementation est beaucoup plus stricte qu’en Europe.

Les friandises

Elles présentent plusieurs avantages ; à commencer par leur taille, idéale pour les jeux d’occupation, ou les séances d’éducation ; elles sont 100 % Naturelles et saines par les compléments naturels intégrés à la composition, garantes de bienfaits pour la santé ; sans blé, sans maïs, sans soja, sans colorants, sans arômes, sans conservateurs, ni de farines de viande ou autres artifices. Notons également, un sachet fraîcheur qui permet de conserver tous les nutriments !

Les friandises à l’agneau ; de la gamme « Good Dog Reward »

Comme leur nom l’indique, il s’agit de mini-lamelles friables, donc très fonctionnelles pour récompenser ou remplir les jeux d’occupation ; digestes par la composition que je juge vraiment très bonne, Queeny les adore, à 5.6 calories pièce, c’est très bien, même lorsque l’on surveille son embonpoint !

Ingrédients : Agneau, Agneau Cœur, Agneau Tripes, Agneau du foie, rein Agneau, Agneau du poumon, la Nouvelle-Zélande vert Mussel, Agneau os, Lécithine, Inuline de Chicorée, séchés Varech, minéraux (phosphate dipotassique, le sulfate de magnésium, d’acides aminés de zinc complexe, cuivre acides aminés complexe de fer d’acide aminé complexe, Manganèse acide aminé complexe, levure de sélénium), sel, persil, conservateur (acide citrique, tocophérols mélangés), les vitamines (supplément de vitamine E, mononitrate de thiamine, supplément de vitamine D3, acide folique).

Contenu analytique complet : Protéines 40 %, Lipides38 %, Fibre1 %, Humidité 8,0 %, Cendres 10,0 %, Glucides 3 %

Exemple de consommation recommandée pour Queeny durant les vacances lorsqu’elle est moins active (entre la chaleur et les interdits… Clairement, ce n’est pas la période la plus productive pour nous ^^).

Où acheter ? Les friandises sont disponibles en trois saveurs ; agneau, bœuf et chevreuil ; elles sont vendues 9.90 euros le sachet de 85 grammes chez Inooko

L’équivalent des « croquettes » au poulet, que nous avons testé en friandises ;

Pourquoi est-ce que je les qualifie d’équivalent ? Tout simplement car elles ne ressemblent absolument pas aux croquettes traditionnelles qui sont petites et rondes ; là, il s’agit presque de carrés, des copeaux de viande. Là, clairement, non seulement elle a adoré mais c’était vraiment super au niveau du format pour les plateaux d’occupation ;

Particularité éthique : poulet d’élevage en liberté, sans cage, en plein air et élevé de manière éthique avec un accès 24 heures sur 24 au fourrage de Nouvelle-Zélande des pâturages luxuriantes.

Ingrédients : Poulet, foie de poulet, cœur de poulet, moule verte de Nouvelle-Zélande, os de poulet, lécithine, inuline de chicorée, varech séché, minéraux (phosphate dipotassique, sulfate de magnésium, complexe d’acides aminés de zinc, complexe d’acides aminés de cuivre, complexe d’acides aminés de fer, aminé de manganèse Complexe acide, levure de sélénium), sel, persil, conservateur (acide citrique, tocophérols mixtes), vitamines (supplément de vitamine E, mononitrâtes de thiamine, supplément de vitamine D3, acide folique).

Contenu analytique complet : Protéine 44 %, lipides 36 %, fibre 1 %, humidité 8 %, cendres 10 %, glucides 8 %.

Pour information, la marque propose également un guide de la transition alimentaire en vous expliquant, schématiquement, comment procéder.

Vendu 41.59 euros le kg chez Croquetteland

C’est une marque très sympa, les produits sont de très bonne qualité et constituent un apport riche et sain ; pour nous qui cherchons toujours à varier les friandises c’est une belle découverte ; Conforme à mes valeurs éthiques, en adéquation avec la gourmandise de ma boule de poils ; on s’accorde à valider et vous recommander ce produit ultra-protéiné ;

Le site officiel / Le Facebook / L’Instagram / Twitter / La chaîne Youtube / Le site Inooko pour shopper les friandises.

Fashion Week NatureLovers Soins et quotidien

HERZOG

5 octobre 2020

#ECOFRIENDLY

Série 4

Le coton et silicone avec Herzog ;

Le tout-terrain, il a tout d’un grand sportif par sa robustesse et sa durabilité mais il incarne également l’accessoire de mode par excellence grâce à son style minimaliste et élégant, très moderne et épuré, qui magnifie le quadrupède qui le porte !

Dans les coulisses d’Herzog se cachent l’illustratrice et designer née dans le Michigan, Emma Wilson, et sa mère, Maureen.

La société a commencé après qu’Emma et son mari australien, Simon, aient adopté une boule de poils, Werner Herzdog. Emma a commencé à fabriquer des colliers à la main et a entrepris de créer un collier durable qui respecte l’environnement ; Ensuite, la nouvelle gamme de colliers Herzog a été fabriquée à partir d’un matériau silicone innovant, résistant aux intempéries, écologique et qui convient à la fois à la planète et à poilu. L’entreprise Herzog est basée à Traverse City, Michigan + Melbourne, Australie.

Que propose la marque ? Herzog propose des colliers, laisses, bandanas et un T-shirt pour humain.

Crédit photo ©Herzog

Quelles particularités de production ?

Tout d’abord, contrairement à d’autres marques, Herzdog ne propose qu’une quantité limitée de produits ; pour être plus précise, il s’agit d’un modèle, une gamme, qui se décline en deux coloris, accompagné d’une édition limitée.

Ils ont misé sur une alternative durable aux colliers et laisses en PVC, que l’on trouve fréquemment dans le commerce. En produisant des produits à partir de silicone robuste. Les avantages sont multiples ; facile à nettoyer, agréable au toucher, mais aussi Idéal pour les poilus aqua-addict, comme Queeny ; ou encore, ceux qui ont un don inné pour se salir vu que ces colliers sont très simples à entretenir.

J’ai craqué pour le collier « sage » en coloris vert d’eau ; parce que je trouve que cette couleur ressort très bien sûr Queeny et lui correspond au niveau caractère ; et le bandana vert Kaki … C’est la force tranquille…

Ce qui m’a conquise initialement, sa résistance aux tâches, griffures, antibactérien et surtout sans PVC ; ce qui correspond à notre objectif d’éco-responsabilité ; notons, que les colliers sont fabriqués artisanalement à partir de matériaux durables et robustes ; ce qui implique qu’ils survivront aux plus belles aventures de nos compagnons ; la boucle d’attache est également très résistante, c’est sécurisant, même si je ne l’attache que très rarement au niveau du cou.

Le côté étanche en fait un accessoire idéal pour les sorties pluvieuses ou les baignades ; enfin, il est ajustable pour Queeny qui n’a pas le même tour de cou entre l’avant et l’après toilettage, c’est un critère qui à mon sens, a son importance.

Où acheter ? Le collier est disponible en trois tailles S, M et L, et en trois coloris : vert d’eau, orange et l’édition spéciale « Dugan » à dominance noire avec un rappel couleurs sur l’avant. Il est vendu entre 34.99 et 39.99 euros, selon la taille choisie. Notons que les laisses assorties sont disponibles en deux tailles S ou M, vendues entre 45.90 et 49.90 euros ;

Bonus : Le Bandana, disponible en vert ou bleu marine ; vendu 19.99 euros.

Tous les produits sont à retrouver sur l’e-shop d’Inooko

C’est un collier fonctionnel, mais surtout hyper-résistant ; il en voit de toutes les vagues avec ma boule de poils et il est toujours aussi splendide ; ce produit est idéal pour les poilus au style sportswear mais qui souhaitent malgré tout être élégant et à la mode ! Une marque qui produit en se souciant de l’écologie et de l’environnement, des articles parfaitement adaptés aux besoins de robustesse des accessoires d’un poilu engagé dans un quotidien dynamique, urbain, ou encore, aventureux.

Le site officiel / L’Instagram 

%d blogueurs aiment cette page :