Monthly Archives

septembre 2020

Bulles de savon NatureLovers Soins et quotidien Nos tests

Mousse anti-odeurs de BIOVETOL

30 septembre 2020

#SOIN&HYGIENE

On aime nos boules de poils quand elles sont chiantes, quand elles nous balancent les pattes dans la figure, quand elles nous font courir pendant une heure dans le jardin après nous avoir volé une chaussure, et même quand elles puent comme une petit phacochère d’amour… C’est ça aussi, cela être Dogmom; cependant, sachez que les mauvaises odeurs ne sont pas une fatalité, je vous propose une solution… ECOFRIENDLY !

Visée écologique : Limiter ta consommation d’eau ; sans négliger l’hygiène de ta boule de poils ; est rendu possible par l’utilisation d’une mousse lavante ;

Quand l’utiliser ? La mousse lavante peut être utilisée ; durant les vacances lorsqu’il est logistiquement difficile de donner un « vrai bain » à poilu ; entre deux bains, lorsqu’il s’est « cochonné » mais pas trop … ou encore, lorsque poilu est convalescent ou présente une blessure, qu’il ne peut pas prendre de bain car une zone spécifique ne doit pas être mouillée, mais qu’il y a matière à rafraichir le poil ; la mousse lavante est donc une excellente alternative. 

Notons, qu’il s’agit également d’une réelle solution pour les chiens qui ne supportent pas le bain ; en ce cas, on a tendance à déléguer, en envoyant poilu au toilettage, cependant, le recourt à la mousse lavante peut donc dépanner entre deux sessions de toilettage.  

Une solution contre les mauvaises odeurs ?

J’ai déjà largement abordé la question de la mauvaise odeur corporelle, elle peut être liée à l’alimentation, mais aussi, à l’hygiène de votre habitation, au stress, à la maladie, ou encore, à des spécificités tels que sébum élevé. Il ne faut pas dramatiser, à tout problème, sa solution… D’autant que la mauvaise odeur corporelle peut s’avérer passagère, elle peut aussi constituer l’effet secondaire d’un traitement médicamenteux. Bref… Je vous propose une solution qui assainira olfactivement votre quotidien, en 5 minutes chrono…

La mousse anti -odeur de BIOVETOL;

Il s’agit d’une mousse lavante ayant pour action de freiner et neutraliser le développement des mauvaises odeurs du pelage ; elle ne nécessite pas de rinçage, de fait, vous pouvez officier plus ou moins n’importe où ; dans la voiture après une promenade, dans votre salon, devant la maison avant de rentrer d’une aventure salissante ; c’est donc le tout terrain du lavage !

Gros plus : Elle est adaptée à tous les types de pelage, entendons, aussi bien long que court, doux que soyeux, et même les bouclettes … aussi, il s’agit d’un écosoin bio contrôlé par ECOCERT Greenlife ; il ne nuira donc pas à l’écologie ; que du contraire, la marque est très engagée dans la préservation des abeilles ; de fait, acheter leurs produits, c’est soutenir leurs actions ; enfin, son système de pompe rend son utilisation vraiment aisée et rapide, d’autant plus si vous n’avez qu’une main de libre.

Comment l’utiliser ? D’abord, il faut brosser votre boule de poils afin d’ôter toutes salissures du poil, ensuite, après avoir agité le flacon (sinon la pulpe elle reste en bas ?! Non … sinon les actifs ils restent en bas…) répartissez la mousse somme suit,  0,5 ml par kg de poids vif (environ une pression) uniformément sur le pelage sec ; ensuite masser afin de faire pénétrer les actifs au niveau du derme et de l’épiderme ; enfin, à l’aide d’une serviette propre et sèche, retirer l’excédent, les résidus et petites salissures qui auraient échappées au brossage antérieur.

Si vous constatez que l’odeur persiste, vous pouvez renouveler le soin ; en revanche, afin de ne pas altérer la protection hydrolipidique naturelle de votre boule de poils, on évitera de recourir à ce procédé plus d’une fois par mois ; aussi, il s’agit d’un produit destiné à l’usage externe, poilu ne peut en aucun cas l’ingérer, qui plus est, soyez vigilants à ne pas lui en mettre dans les yeux ; cependant, si cela arrive parce qu’il gigotait au moment de nettoyer, rincer abondamment à l’eau clair, soyez attentif durant les prochaines 24 heures, en cas de besoin, contactez votre vétérinaire ; il s’agit de produit naturel, c’est certes moins dangereux que des produits chimiques, mais on n’est cependant jamais à l’abri d’une réaction allergique.

L’avantage ? Rapide, doux car il s’agit d’une mousse onctueuse, faiblement odorante, elle soustrait les mauvaises odeurs, sans les camoufler par un parfum trop prononcé ; de fait, elle préserve véritablement la neutralité de l’odeur corporelle, et facilite le passage incognito de poilu dans la nature.

Niveau composition : la mousse contient 10,1 % d’ingrédients certifiés bio et 99,5 % d’ingrédients d’origine naturelle. On peut notamment y retrouver, notamment, du romarin et de la lavande, deux composants plébiscités pour neutraliser les odeurs et assainir le poil en profondeur.

Où acheter ? La mousse lavante est vendue 13.95 euros le flacon de 125ml chez BIOVETOL ; l’avantage étant que les dates sont longues, et que vous pouvez conserver votre flacon douze mois après son ouverture.

Il s’agit d’une marque que j’apprécie pour ses valeurs et son engagement écologique, de fait, c’est un produit que Queeny et moi avons intégré à notre routine soin et hygiène ; entre deux bains, ou lorsqu’elle s’est roulée dans des algues peu fraîches, ça a déjà sauvé mon odorat à plusieurs reprises, je procède au soin sur le parking de la plage, directement avant de rentrer à la maison, le flacon se glisse facilement dans votre sac, et on peut très bien localiser le soin en ciblant uniquement les pattes … La mousse est très efficace, l’utilisation est rapide, pas de grand chantier de nettoyage post-soin dans la maison, c’est donc un réel gain de temps pour moi, étant donné que les promenades salissantes sont surtout celles du matin, juste avant que je parte travailler ; on vous la recommande donc avec en prime, un excellent rapport qualité prix et des petites abeilles soutenues dans la foulée ! Que demander de plus ?!

Le site internet / Le Facbook / L’Instagram / Les autres articles sur les produits BIOVETOL.

Alimentation Le coin des gourmands NatureLovers Soins et quotidien

Les bienfaits de l’huile de coco

23 septembre 2020

#Food

Zoom Compléments alimentaires

L’huile de coco est très populaire, de la gastronomie aux cosmétiques pour humain, en passant par les friandises de poilu, on la trouve plus ou moins dans tous les rayons des petites et grandes enseignes ; elle est d’ailleurs également vendue dans sa version « bio » ou depuis peu, conditionnée et proposée comme complément alimentaire, par de grandes marques, spécialisées en « PetFood » telles que Lilla Love’s it.

Pourquoi adore-t-on l’huile de coco ? On adore car il s’agit d’un superaliment, cela implique, que ce complément est à même d’agir tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ; il est complet et propose de nombreux bienfaits.

Un superaliment qui fait parler …

C’est moins le cas, ces dernières années, mais l’huile de coco n’a pas alimenté que la gamelle de poilu, elle a également nourri de vastes débats. De fait, dans le camp des rétracteurs ; les deux arguments principaux ; tout d’abord le fait de lui attribuer des bienfaits, sans vraiment pouvoir en attester par une étude officielle, en se basant surtout sur son excellente réputation, dans les îles dont elle est originaire. Effectivement, il s’agit d’un remède ancestral et naturel, relativement ancien ; qui n’est pas à proprement parler, ancré dans nos traditions occidentales. Cependant, les professionnels tendent de plus en plus à s’accorder sur ses bienfaits parce que nous commençons à avoir les prémices d’un recul scientifique ; même si les explications sont encore incomplètes ; enfin, un second argument, qui résonne davantage comme une mise en garde, relative à son taux élevé d’acides gras saturés, qu’on qualifie aussi de mauvais cholestérol et qui inquiétait pour les risques cardiovasculaires ou l’obésité qu’elle pourrait « hypothétiquement » entraîner.

Attention ; et si ton huile de coco n’en était pas ?

La commercialisation d’un produit phare engendre toujours des dérives, surtout, lorsqu’il s’agit d’un produit en « vogue ». Ainsi, il peut arriver d’acheter un flacon en pensant qu’il s’agit d’huile de coco, mais de tomber finalement sur de l’huile de coprah.

En quoi c’est moins bien ?

L’huile de coprah est obtenue à partir de la chair déshydratée de la noix de coco et évidemment, elle est pressée à chaud ; de fait, son apparence est plutôt opaque, sa texture solide et elle est faiblement odorante.

L’huile de coco est vierge, pressée à froid (comme l’huile de saumon, finalement c’est le même critère de vigilance) afin de préserver l’intégralité de ses bienfaits ; de fait, elle a une apparence claire, presque transparente et une odeur relativement marquée de noix de coco.  Elle est issue de l’albumen de la noix de coco, fruit du palmier cocotier ; ainsi, il est parfaitement envisageable de réaliser votre huile de coco en D.I.Y. au même titre, vous pouvez réaliser des friandises ou des cosmétiques pour votre boule de poils à partir de vraie noix de coco …

Ce qui les diffère, c’est tout simplement que par le processus de chaleur, l’huile de coprah, à la différence de l’huile de coco vierge, perd sa teneur notamment, en vitamine E ; comme la majorité des superaliments, chauffés ou desséchés, on perd des nutriments.

Huile de coco, quels bienfaits pour mon chien ?

On lui en prête beaucoup, notamment, les suivants… internes par ingestion ou externes par application…

Lutter contre la mauvaise haleine ; par exemple, celle des dents, c’est pour cela, que de plus en plus de snacks dentaires sont composés avec de la coco. Notons, que vous pouvez nettoyer les dents de votre boule de poils directement avec votre coco « D.I.Y. » L’on peut également envisager de faire un massage à partir d’huile de coco, si poilu souffre de mauvaises odeurs corporelles.

Aussi, l’huile de coco peut être utilisée pour les petits coussinets afin de les hydrater, protéger ou d’aider à soigner les petites plaies d’usure ; en revanche, il est important de masser afin de faire pénétrer l’huile, et non d’apposer sur le coussinet, car l’huile de coco à l’appétence incontestée, poilu risquerait de penser que sa patte est devenue un jeu d’occupation, et de la lécher, tout simplement !  

Repousser les parasites ; encore une fois, il s’agit d’un remède naturel, qui ne peut donc rien garantir à 100% mais il semblerait que son action puisse contribuer à limiter les risques d’infestation ; lorsque l’usage est externe.

Faciliter la digestion et renforcer l’appétence d’une gamelle ; cependant, comme pour toute autre chose, « trop de… tue-le… » cela implique de respecter les doses préconisées.

Faciliter la digestion et renforcer l’appétence d’une gamelle ; cependant, comme pour toute autre chose, « trop de… tue-le… » cela implique de respecter les doses préconisées.

Améliorer la santé du poil et de la peau ; par une action qui permettrait de les rendre plus soyeux et brillant. Elle favorise également la cicatrisation des petites plaies, et semble agir efficacement sur les eczémas et lésions cutanées, peau sèche, démangeaisons, toujours en complément d’un traitement vétérinaire.

L’huile de coco pour une meilleure santé générale ; en cure, afin de renforcer le système immunitaire, par une action qui va booster ses défenses immunitaires, notamment à l’approche de l’hiver.

Enfin, elle peut contribuer à soulager les problèmes articulaires par son action anti-inflammatoire, elle peut donc s’avérer salutaire pour les chiens sportifs ou âgés, elle contribuera à sa bonne santé osseuse en agissant contre l’arthrite ; on lui prête également des vertus agissant en prévention des maladies dégénératives liées notamment à la mémoire, et du diabète.

Enfin, elle serait très efficace pour repousser les champignons d’où, on la recommande pour le nettoyage des oreilles, les chiens à oreilles tombantes, avec l’action d’humidité peuvent en contracter ; l’huile de coco peut vous aider à les éviter par l’action antibactérienne qu’elle confère.

Quelles contre-indications ? Comme n’importe quel complément, et ce, même s’il s’agit d’un complément alimentaire naturel, certains chiens ne la tolère pas ; de fait, elle peut entraîner des troubles de la digestion ; aussi, il est recommandé de respecter les dosages communément admis afin d’éviter les risques de diarrhée, à savoir ; une demi-cuillère à café par tranche de 5 kilos de poids ; ce qui correspond plus ou moins à 2.5 grammes ;

Conseils : Avec Queeny, j’ai introduit progressivement, de toutes petites doses, bien inférieures au dosage recommandé, et j’ai progressivement augmenté jusqu’à atteindre la quantité relative à son poids.

L’huile de coco, mais à quelle fréquence ? L’huile de coco, comme la majorité des compléments alimentaires s’administrera sous forme de cure, c’est-à-dire, une ingestion ou application, journalière durant une période déterminée selon vos besoins ; pouvant aller d’une semaine à 15 jours. Ainsi, vous pouvez alterner les cures, en ciblant les bienfaits selon les superaliments que vous choisissez d’utiliser à telle ou telle période de l’année ; selon les besoins de votre chien ou encore, en fonction des spécificités liées à la saison.

Comment la conserver ? Idéalement, conservé votre huile de coco au frais et au sec, on préconise moins de 20°, à l’abri des rayons du soleil et toujours bien refermée.

Mon huile de coco à quel prix ? Justement, vous trouverez le grand écart des prix, d’un site à l’autre, d’une enseigne à l’autre, ou encore, d’une marque à l’autre ; il y a une règle d’or, un produit international voire mondialisé, que l’on ne produit pas en France, a inévitablement un coût, si l’affichage de son prix vous semble dérisoire, c’est que derrière le produit se cachent les dérives de la mondialisation ; à savoir, une rupture de l’ordre établi par et pour le développement durable.

Bien choisir son huile de coco c’est donc primordial, un autre critère entre en ligne de compte ; à savoir l’éthique de sa provenance ; producteurs surexploités, l’utilisation de singes, plus généralement des macaques, car ils sont agiles et rapides pour grimper, mais n’en demeurent pas moins maltraités par cette vie de travaux forcés à faire du ramassage enchaînés, forte émission de CO2, acheminement très polluant, un produit qui va à l’encontre du concept de consommation locale, de saison, ou en circuit court.

Labélisations FairTrade pour le commerce équitable et One Voice qui a introduit le critère de non-exploitation (entendons non-travail) des animaux.

Pour t’informer sur les pratiques plusieurs articles recommandés l’OBS / Peta

De fait, pour une huile de coco éthique, comptez 5.73 euros les 400 ml chez BioPlanète qui n’utilise pas les singes pour le ramassage et garantit une juste rétribution aux producteurs.

Même garanties avec la marque « Jardin Bio » vendue 5 euros les 20cl, que nous utilisons depuis longtemps, et qui nous apporte pleine satisfaction, le bon côté de l’huile de coco non seulement, on trouve facilement cette marque dans les supermarchés ou les enseignes spécialisées bio, mais aussi, c’est qu’à la maison, elle est consommée aussi bien par l’humaine que par sa boule de poils; disponible chez Léa nature.

Quelle huile de coco choisir ? Personnellement, je m’approvisionne notamment chez GreenWeez ou Léa Nature, mais One Voice dirige vers Kulau; ces enseignes sont regardantes à ce que ces critères soient respectés, les labels sont présents sur les fiches de présentation des produits ; cependant, il existe beaucoup d’autres enseignes « bio, vegan » qui pourront vous fournir le même engagement, si vous en connaissez, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

CinéDog My Queen et les associations Pour doglovers Only

Nous les chiens

18 septembre 2020

#CINEDOG

Sensibiliser c’est éduquer !

Qui de plus objectif dans sa vision du monde que l’enfant, il regarde les choses sans détours et s’en interroge, bien souvent, il partage ses observations avec ses parents humains, ce qui peut donner libre cours à des échanges constructifs, éducatifs, instructifs qui permettent de faire passer un contenu par la construction collective aux détours de d’hypothèses, déductions, vérification lorsque la thématique prête à une enquête ludique pour en apprendre davantage sur un sujet ciblé ; une acquisition complexe, par un mode d’assimilation intuitif et réflexif ; qui peut aisément se mener au sein de la famille.

Ce film d’animation est la porte d’entrée idéale vers la sensibilisation à toutes les problématiques touchant le chien ; de sa conception à sa fin de vie.

Nous les chiens, de son titre origina « The Underdog », est un film d’animation Sud-Coréen, de Oh Sung-yoon et Lee Choon-Baekde sorti le 22 juin 2020, d’une durée 1h 42min ; Récompensé festival Voir Ensemble 2020 – Grand Prix du jury enfant.

« La définition du mot « underdog » (titre original du film) qualifie les plus faibles dans une compétition. Nous trouvions intéressante l’idée de faire un film sur des animaux en apparence plus faibles que les humains, mais qui finissent par trouver, à long terme, ce qui fait leur force : l’union, la solidarité. Nous voulions montrer que la vie n’est pas un don, mais plutôt un objectif que nous devons atteindre par nous-mêmes. Vivre notre vie telle que nous l’avons rêvée permet d’en éprouver la quintessence. NOUS, LES CHIENS est un film qui narrela quête de ce bonheur universel. Nous aimerions que les spectateurs adhèrent à ce message. »

Source : Communiqué presse, OH SUNG-YOON & LEE CHOON-BAEK

Synopsis : « Le chien est le meilleur ami de l’homme. Affectueux, fidèle… mais lorsqu’il vieillit ou se comporte mal, il est parfois abandonné comme un mouchoir souillé. Et lorsqu’il se retrouve seul face à la nature, l’instinct animal et l’esprit de meute reprennent le dessus. Solidaire, déterminée, notre petite bande de chiens errants va peu à peu réapprendre à se débrouiller seule. Et découvrir la liberté, au cours d’un extraordinaire voyage ».

Particularité, le film d’animation propose une alternance, 3D des personnages et 2D des décors, à laquelle petit d’homme n’est très certainement pas accoutumé s’il est adepte de Disney ou Pixar,… Perso, j’ai apprécié, ça m’a rappelé certains dessins animés de mon enfance.

Une réelle volonté de sensibiliser à l’origine de ce projet ; pour cause, les créateurs Sung-yoon Oh et Lee Choonbaek ont initié cette réalisation collective, après avoir visionné un documentaire sur les abandons massifs de chien ; donc, dans le but de sensibiliser un vaste public ; on ne le dira jamais suffisamment, les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain ; il est donc primordial de les éduquer à la pensée « humaniste » dans toute sa bienveillance.

Il s’agit d’un animé d’aventures, sur fond de drame ; cependant, rassurez-vous il y a un Happy end, ça reste un contenu destiné au jeune public, mentionné à partir de 6 ans ; Perso, je penche davantage vers le 7-8 ans, ou selon, prise en considération de la maturité « émotionnelle » de l’enfant ; qui aura peut-être besoin de mettre des mots sur des thématiques difficiles, telles que la mort, la maltraitance,…

La maturité émotionnelle c’est la capacité à ressentir, assumer, et exprimer ses émotions, cela implique de parvenir à les identifier, les décrire, voire les nommer. Nous ressentons une multitude d’émotions parfois simultanément, parfois consécutivement ; les identifier permet de les gérer, de communiquer… si petit d’homme se sent en colère, dans l’incompréhension, dans la frustration parce qu’il ne comprend pas les aléas vécus par les protagonistes du film, il est important de l’accompagner dans la démarche d’interprétation de comportements humains qui peuvent sembler déconcertants voire incompréhensibles ; par exemple « l’abandon », s’il partage quotidien d’un chien, petit d’homme, par essence, abstrait de toutes déconsidérations « adultes » pour le vivant, peut s’avérer perturbé par la première confrontation avec la cruauté de ces réalités du quotidien, appréhendées au travers de ce que l’on qualifie communément de « divertissement », à savoir, un dessin animé. Cela reste, certes, moins choquant que tombé nez à nez avec un chien abandonné sur une aire d’autoroute ; mais cela n’en demeure pas moins, une thématique, qui nécessite une intellectualisation, et donc, un dialogue au sein de la famille ; de fait, la maturité émotionnelle constitue un gros plus pour l’aborder efficacement.

Nous les chiens, un outil éducatif ?

On vous explique pourquoi…

La meute, c’est la solidarité ; mais aussi, le partage de connaissances et ressources ; le dépassement des différences lorsque celle-ci s’élargit par l’assimilation des chiens errants dits « sauvages ».Vivre avec les autres, parmi LES autres, entendons, les humains, avec toutes les complications que cela peut générer, l’union fait donc la force dans ce cortège de démonstration fraternelle, propre à l’espèce, que nous affectionnons tant, le chien.

Le périple, cette quête qu’ils mènent en équipe, qui permet le voyage par des décors extrêmement bien réalisés et des tableaux du quotidien très détaillés ; qui initie à la diversité culturelle, par la gastronomie, le vestimentaire, les traditions qui parsèment le périple de la meute. Pour le personnage principal, Moong-chi, la quête relève vraiment du récit initiatique dans le monde libre ; ses premiers pas, maladroits y sont d’ailleurs attendrissants, notamment, sa rencontre avec l’amour, incarné par Ba-mi.

L’injustice des problématiques récurrentes ; telles que les usines à chiots, l’abandon, la maladie, le vieillissement, la mort, les accidents de la route, la traque des chiens errants, les difficultés qu’ils rencontrent pour survivre ; tant de thématiques pouvant être abordées avec petit d’homme, c’est vraiment un support idéal pour l’initié à la cause animale.

La rédemption ; l’humain peut aussi être bon, sans rien attendre en retour, ou il peut aussi décider de changer, finalement, c’est sur une note d’espoir que se clôt cette belle aventure ;

Idées d’activité : Réaliser une carte mentale avec les thématiques abordées (par les péripéties des héros canins), effectuer des recherches sur ses sujets en post-positionnement à son pays de résidence (ex : les chiffres de l’abandon dans notre pays, quelles en sont les causes, on va rechercher…) ; La ligne chronologique du périple, avec les embûches et les bons moments à replacer en deux couleurs différentes ; ça favorise le travail de la mémoire, mais aussi, la vérification de la bonne compréhension des évènements, donc, leur interprétation, notamment, par le classement ; duquel découlera peut-être une hiérarchisation propre à petit d’homme ; enfin, cela permet de lancer, ensuite, la réflexion sur les problématiques rencontrées, dégager les ressentis, mettre des mots sur les choses, transformer les choses en idées (clarifier la notion), et approfondir.

Ex : « il le laisse seul dans la forêt » / Le verbe- mot : c’est abandonner, de l’abandon / L’idée (clarification), alors c’est quoi l’abandon ? Est-ce que c’est seulement laisser dans une forêt ? Enfin, explorer la problématique en menant une recherche ou une réflexion.

En bonus le Communiqué presse de Bookmakers pour accompagner petit d’homme dans l’exploration du film.

Bon, déjà,… Comme à mon habitude, j’ai pleuré, évidemment, j’ai pleuré 3 fois… Je ne vous en dis pas plus, sur les moments, vous tenterez de deviner en le visionnant… (challenge). Tout est-il, que j’ai vraiment adoré ce film parce qu’il est juste, subtil, cependant, il aborde toute la complexité de la cause animale en seulement l’espace d’1h42. Il permet d’avoir une vue d’ensemble sur les problématiques et dérives humaines relatives à l’univers canin ; sur la déconsidération ; le côté « objet » ou « bien marchand », la possession qui occulte la sensibilité ; mais paradoxalement, il permet aussi de faire ressortir le meilleur, l’espoir.

Il est chargé d’humour, d’actions, de belles amitiés ; il reflète bien les us et coutumes de nos boules de poils sans sombrer dans les clichés ; bref, c’est vraiment un rendez-vous que vous devez planifier en famille avec ou sans petit d’homme ; enrichissant humainement, instructif pour les uns, piqûre de rappel pour d’autre, un florilège de réalisme relativement atypique pour un dessin animé, et pourtant… C’est adapté à cet aujourd’hui décevant que l’on rêve en demain bien meilleur, pour « eux les chiens » !

Fashion Week Les passionnés NatureLovers Soins et quotidien Pour doglovers Only

PAWNESS

15 septembre 2020

#ECOFRIENDLY

Série 3

L’élégance vegan ; de chez Pawness

L’élégance à l’état pur ; pour les dogmoms soucieuses de l’éthique, l’éco-responsabilité souhaitant offrir un accessoire cuir vegan à leur boule de poils.

Ces nouveaux matériaux ont fait leur apparition sur le marché, peu répandu actuellement, ils commencent pourtant leur ascension, le cuir vegan est pourtant une excellente alternative, qui permet d’obtenir le rendu « noble » du cuir, sans la cruauté animale qui en découle.

Pawness est né sous l’inspiration de Bo, une adorable boule de poils qui vivait dans les rues au Portugal avant de devenir l’égérie que nous connaissons au Pays-Bas.

Bo a été secouru par la HomelessDogs Foundation, une organisation caritative qui vient en aide aux chiens errants. C’est ainsi que Denise Crombag a découvert Bo. Elle cherchait un chiot depuis un certain temps et était entrée en contact avec HomelessDogs avec le bon timing. C’est comme ça que Denise a lancé Pawness…

Crédit photos ©Pawness

Lorsque Bo est arrivé aux Pays-Bas, Denise est restée sur sa faim lorsqu’elle cherchait des accessoires de bonne qualité, élégants, mais surtout, fabriqués de manière éthique. Pour elle, les produits devaient répondre à trois critères : ils devaient être fabriqués sans cruauté animale, avoir le plus petit impact possible sur l’environnement et être élégant. Satisfaire les trois s’est avéré être un vrai défi pour elle. Un critère faisait toujours défaut aux deux autres… C’est alors que Denise a décidé de prendre les choses en main en dessinant, illustrant et concevant sa propre collection. Elle a cherché des matériaux durables et des professionnels qualifiés pour fabriquer elle-même les produits. Laisses, colliers, couvertures, sacs à caca et portes sacs à caca au design élégant dans un arc-en-ciel de couleurs contemporaines. Dans cette aventure son expérience en tant que directrice artistique pour des marques de mode internationales telles que Calvin Klein et Tommy Hilfiger s’est avérée utile.

En plus de créer ses propres produits, Denise a sélectionné d’autres produits correspondant à cette philosophie de durabilité. Elle a tout rassemblé en un seul endroit dans la boutique en ligne PAWNESS. Comme il y a toujours plus de chiens comme Bo qui méritent d’obtenir une vie meilleure, elle a décidé de faire don de 10 % des bénéfices à la cause animale.

De fait, tous les six mois, elle sélectionne un nouvel organisme d’aide. Si vous avez des suggestions d’association ou d’organismes daide, vous pouvez les suggérer à Pawness qui examine toutes les propositions.

Il vous suffit d’envoyer un e-mail à hello@shop-pawness.com afin de leur présenter l’association que vous rêveriez de les voir soutenir ;

Que propose la marque : Sur l’e-shop, la marque propose ses créations, à savoir des accessoires tels que colliers, laisses, portes sacs à déjection, sacs à déjection, serviette de bain, des gamelles ; mais aussi, des produits distribués tels que des friandises, des livres, ou encore, des produits de soin.

Crédit photos ©Pawness

Tous les produits sont à la fois élégants et de bonne qualité ; ils sont fabriqués de manière éthique et ont une conscience sociale en favorisant la juste rétribution salariale. Ils sont confectionnés avec des matériaux durables et des ressources naturelles, exempts de produits chimiques, d’huile de palme et de parabens, sans colorants ni parfums artificiels. Végan et éco-responsable, soucieux de l’environnement et respectueux du vivant.

J’ai eu un coup de foudre énorme pour ce collier, et ce, dès que la marque a diffusé des visuels du prototype ; parce que les coloris proposés sont doux, le côté bicolore dynamise l’ensemble, lui conférant une touche moderne et cependant, il n’en reste pas moins épuré et sobre ; c’est une alliance idéale pour faire ressortir la beauté naturelle d’une boule de poils. Ce type de collier convient à toutes les occasions du quotient et peut être porté par n’importe quel pelage ; urbain chic, ou trendy relax, c’est vraiment un accessoire passe-partout comme on les aime.

L’illustration parfaite d’une sophistication minimaliste, un feu d’artifice pour les yeux ; je ne m’en remets pas, c’est vraiment l’accessoire mode qui remporte ma palme 2020 !

Le collier est fabriqué à la main en Italie à partir de cuir vegan non toxique, ce qui implique donc sans cruauté. Gros plus les procédés de fabrications sont écologiques. Le matériel en argent mat sans nickel permet d’attacher le collier ; personnellement, je préfère ce type d’attache aux traditionnelles boucles rapides, beaucoup plus disgracieuses sur un ensemble, elles sont visuellement plus envahissantes. C’est plus fin et beaucoup plus raffiné, cela permet d’apprécier la beauté du collier et l’union des coloris ; un excellent choix esthétique de la marque pour cette première collection.

Petit plus, le logo estampillé de la marque ; il nous faut également souligner la résistance de l’attache et la robustesse de l’ensemble, que nous avons déjà mise à rude épreuve ;

Le collier est disponible en 3 couleurs : Vert émeraude, corail et gris ; en sachant que chaque dominante couleur s’accompagne d’une seconde couleur pour créer une dynamique d’ensemble ; ainsi le corail s’accompagnera du gris, le vert émeraude d’un beige naturel, et le gris d’un noir profond.

Crédit photos ©Pawness

Le collier est disponible en 4 tailles, allant d’XS à L, vendu entre 65 et 69 euros.

Notons, que la laisse assortie est également disponible au prix de 99 euros, mais qu’un kit complet est proposé ; celui-ci comprend un collier, une laisse et un porte sacs à déjection, vendu entre 186 et 190 euros selon la taille choisie.

L’intégralité des accessoires et kit, est à retrouver sur le site officiel, dans la rubrique « Walk »

J’ai également commandé, une boîte de sacs à déjection vendue 12 euros et un ToteBag vendu 7 euros. Depuis plus d’un an, je n’utilise plus que des sacs en coton pour faire mes courses, c’est beaucoup plus joli, et surtout, plus écologique.

Une commande expédiée très rapidement, superbement conditionnée ; une qualité au rendez-vous, je suis vraiment conquise, les produits sont superbes tant au niveau des finitions que des matériaux utilisés. C’est un achat coup de cœur, que je voulais absolument faire à Queeny pour son anniversaire ; finalement, comme à mon habitude, j’achète très en avance, et je craque avant, donc elle a eu le temps d’en profiter, et de mon côté, j’ai pu tester sa solidité, il répond vraiment à toutes mes attentes. C’est une marque que j’affectionne beaucoup tant pour ses valeurs que pour la créativité innovante dont elle témoigne au travers de ses réalisations.

Le site / L’Instagram / Le Facebook

Fashion Week NatureLovers Soins et quotidien Nos tests

HOADIN

12 septembre 2020

#ECOFRIENDLY

SÉRIE 2

Un autre gros coup de cœur pour cette marque qui a misé sur le liège pour marquer son engagement écofriendly.

Hoadin est une marque d’accessoires pour chiens qui allie confort et style avec des matériaux écologiques. Outre le fait de produire de superbes accessoires de mode éco-responsables, ils sont également investis en faveur de la cause animale en soutenant et promouvant le sauvetage et l’adoption de chiens sans abris.

Hoadin est un acronyme pour Help Out A Dog In Need.

La marque est née sous le coup d’un constat… Nancy souhaitait adopter un chien, lorsqu’elle s’est rendue sur internet, pour consulter les annonces d’une grande association, elle a constaté qu’elle ne parvenait pas à venir à bout des pages consultables tellement ils étaient nombreux à attendre que l’amour d’un humain pour la vie vienne les sortir de cette tourmente. Une expérience qu’elle qualifie de révélatrice ; c’est là, le cœur brisé par tant de détresse, qu’est née la volonté d’aider ces chiens ; pour cela, elle a créé Hoadin, ainsi tous vos achats permettent de soutenir plusieurs refuges partenaires.

Parallèlement, elle a également adopté Clarence et Dixie (et plus tard est venu Brody). Depuis, elle réalise des produits écoresponsables qui sont beaux, durables et surtout, utiles à bien des égards ; tout d’abord parce qu’ils seront appréciés des humaines que nous sommes, mais surtout, parce qu’ils permettront de sauver d’autres chiens dans le besoin.

J’ai eu l’occasion d’échanger avec Nancy, et je peux vous dire que c’est une personne vraiment adorable et passionnée par les chiens ; quelqu’un qui a le cœur sur la main et qui place ses aspirations caritatives au centre de toutes ses actions. Une belle personne, créative, inspirée et inspirante qui mérite vraiment d’être reconnue pour son talent et son investissement dans la cause animale.

Une belle cause… Un message d’espoir par la solidarité !

Étant basée juste à l’extérieur de New York, Nancy a décidé de centraliser son action en soutenant l’organisation Foster Dogs basée à New York. Foster Dogs, Inc. est une organisation à but non lucratif qui relie les organisations de sauvetage, les adoptants et d’autres partenaires afin d’aider les chiens dans le besoin. Ils sont notamment à l’origine d’un programme spécialisé Chloe’s Fospice Friends, un programme parrainant des chiens âgés et en phase terminale pendant leurs derniers mois afin qu’ils puissent bénéficier d’une famille d’accueil et d’une fin de vie dans un environnement familial et aimant.

Pourquoi la famille d’accueil est-elle si importante pour aider les chiens dans le besoin ? Elles permettent à ces chiens de se détendre, de récupérer et d’apprendre à être des poilus évoluant dans une sphère familiale, dans un environnement domestique normal. Les chiens placés en famille d’accueil échappent au stress de la vie en refuge et rencontrent de nouvelles personnes (dont chacun pourrait être un adoptant potentiel) chaque jour. Plus il y a de chiens en famille d’accueil, plus il y a de places dans les refuges pour accueillir les nouvelles victimes d’abandon. C’est malheureux et frustrant mais cela permet aussi de réduire le nombre de chiens inutilement euthanasiés en raison du manque d’espace en refuge.

Que propose la marque ? Des colliers, des laisses, harnais, des portes sacs à déjection mais aussi, des t-shirts, des sacs, des corbeilles à jouets, et plus récemment des masques, des jouets ;

Quelles particularités de production ?

Des matériaux naturels sont au cœur de la production… La marque se veut pleinement engagée dans l’éco-responsabilité ;

Le tissu en liège, une merveilleuse alternative au cuir. Le liège est un matériau solide mais doux, résistant à l’eau avec des propriétés antimicrobiennes naturelles. C’est véritablement la signature de la marque, aussi beau que durable. Notons qu’en coloris naturel, le liège offre un caractère vintage absolument superbe qui ressort parfaitement sur tout type de poils.

Les accessoires Hoadin sont fabriqués à la main à Norwalk, CT, États-Unis. L’objectif de la marque est de maintenir la fabrication de tous les produits et de se procurer autant de matériaux que possible aux États-Unis, afin de soutenir les emplois locaux mais aussi pour limiter l’empreinte carbone.

La collection « perforée », plusieurs coloris disponibles, exclusivement en vente sur Etsy, les colliers sont vendus aux alentours de 23 euros, selon la taille choisie ; disponible en plusieurs coloris. J’ai craqué sur un bleu marine, sobre et efficace … Une véritable tuerie d’esthétisme ! Le passe partout incontournable du dressing de poilu…

Pour information, la marque propose d’autres modèles de colliers avec « attache rapide », des harnais, des portes sacs à déjections, des paniers à jouets, …

Énorme coup de cœur pour l’engagement et les produits, un design harmonieux et naturel, des accessoires superbes qui peuvent correspondre à tous les poilus au style casual, ceux qui aiment la jouer « relax » stylé mais pas trop surjoué. Des accessoires qui conviennent aussi bien pour le quotidien nature que pour l’accompagner dans ses virées urbaines. Je suis impressionnée par la qualité et les finitions du produit mais surtout par sa robustesse ; il est très résistant et vraiment très beau ! Rapport qualité prix absolument incontestable !

Vous pouvez passer commande sans inquiétudes, en revanche, le délai de livraison est rallongé à cause de la crise Covid, comptez entre 3 et 4 semaines d’acheminement, malgré une expédition hyper rapide de la marque ;

En cas d’hésitation sur la taille, n’hésitez pas à solliciter Nancy, elle est vraiment super !

Le site officiel / Le Facebook / L’Instagram / Le Pinterest / Etsy pour le shopping.

Fashion Week Les passionnés Pour doglovers Only

Koko Collective;

5 septembre 2020

#ECOFRIENDLY

Série 1

Les matériaux recyclés, et pourquoi pas… une seconde vie aux roues de vélo… avec KOKO Collective ;

Lorsque l’on aborde le développement durable, on parle souvent de la revalorisation des objets ou encore de l’équitabilité salariale, cette marque a justement décidé de s’engager dans ces deux domaines.

Des chiens, mais aussi des humains…

Derrière KOKO Collective, on trouve Clara Jackson, une personne qui s’engage pour un vivre mieux universel ; Tout comme lorsqu’elle s’est rendue en Inde pour la première fois en 2016 afin d’y faire du bénévolat auprès de l’association caritative Calcutta Rescue à Kolkata.

Fondée par le, connu et reconnu, médecin britannique Jack Preger, qui a commencé à travailler pour les plus pauvres, et ce, parmi les personnes les plus pauvres de la ville en 1979, cette organisation caritative fournit gratuitement des soins de santé, une éducation et d’autres formes de soutien à des milliers de personnes les plus démunies au sein de cette métropole fortement touchée par les inégalités et la précarité.

L’un de ses projets est un atelier d’artisanat et un centre de formation accrédité commerce équitable pour les anciens étudiants et anciens patients qui rencontrent de grandes difficultés à trouver un emploi.

C’est ici que Clara, une créatrice de bijoux londonienne, est venue travailler. Elle souhaitait partager ses connaissances du design et développer les compétences du personnel pour créer des produits axés sur le design qui offriraient une alternative éthique unique au grand public.

Après plusieurs mois de conception, d’approvisionnement en matériaux et de tests, il était clair que le partenariat de Clara avec l’organisation caritative était florissant et elle a décidé d’investir son temps et ses économies dans la création de Koko Collective.

L’objectif à long terme de Koko Collective est d’aider les artisans de Calcutta Rescue à créer une chaîne de travail et d’approvisionnement durable qui offrira un travail gratifiant à davantage de personnes. C’est donc le commerce équitable qui se trouve au centre de ce projet, tout a commencé par les bijoux, avant de s’étendre aux boules de poils car Clara est également une super DogMom ! La vision de la marque est claire, fournir des produits responsables, transparents dans les pratiques de confection, et commercialisés de manière éthique qui profitent aux personnes marginalisées de notre monde en développement.

Crédit photo ©kokoCollective

Que propose la marque ? Justement, c’est un super spot pour poilu et sa Dogmom car tous deux peuvent trouver leur bonheur ; comme ce fut le cas pour Queeny et moi… Des colliers, laisses et bandanas pour poilu ; Bonus, sur la boutique vous trouverez également de quoi faire le bonheur des « chatmis » ; pour l’humaine : Des bijoux, à savoir des bagues et des boucles d’oreilles, des écharpes en tissus, et plus récemment, des masques.

Quelles particularités de production ?

L’humain : Les produits de Koko Collective sont fabriqués par l’association caritative Calcutta Rescue. Ils emploient 10 artisans qui ont été liés à l’organisme de bienfaisance soit en raison d’une maladie, soit en fréquentant les écoles de l’association. Chaque membre de l’équipe est en charge d’un processus différent de fabrication et des contrôles de qualité sont effectués après chaque processus. Calcutta Rescue est certifié commerce équitable, donnant à ses employés un salaire équitable et un accès à des soins de santé et à une scolarité gratuite pour leurs familles. Ce qui implique qu’en achetant un produit chez Koko collective, vous contribuer à réduire les inégalités sociales dans le monde ; grâce à vous, des enfants mangeront à leur faim car des parents seront payés équitablement pour le travail réalisé, ils pourront être scolarisés et donc s’insérer plus aisément dans la vie active une fois adulte, grâce au bagage apporté par la formation à teneur professionnalisante.

L’environnement et le respect de la nature : En Inde, les gens ont toujours une culture de réparation plutôt que de jeter, contrairement à notre culture occidentale. La marque a décidé d’adopter et d’appliquer cette philosophie dans le processus de confection de ses produits. Ainsi, chez Koko Collective, sont utilisés des matériaux recyclés pour fabriquer les produits, notamment, les colliers pour chien. Mais quoi ? Une chambre à air de vélo recyclée provenant d’ateliers de réparation locaux à Kolkata, en Inde est utilisée pour concevoir l’attache du collier. C’est une excellente alternative végétalienne au cuir car il est durable et imperméable, résistant à l’usure générale, c’est très robuste. Queeny porte son collier depuis plusieurs mois, en se baignant avec lui dans de l’eau salée, et très franchement, il n’a pas bougé. Tous les tissus utilisés dans les produits KOKO sont achetés localement sur les marchés de sari d’occasion, l’équipe choisit des tissus qui ne sont pas de la soie pour garder les produits 100 % vegan.

Crédit photo ©kokoCollective

Un engagement en faveur de la cause féminine : Si la précarité est importante, il faut savoir qu’elle touche inégalement les hommes et les femmes ; effectivement ces dernières sont plus marquées par les inégalités car plus faiblement scolarisée. Calcutta Rescue emploie des femmes de villages environnants qui viennent chaque semaine à l’atelier pour se former et rapporter des travaux de broderie à la maison. Cela signifie qu’ils peuvent travailler à domicile et s’occuper de leur famille. La formation est donnée par des artisans plus expérimentés jusqu’à ce que les compétences soient maîtrisées.

Ce projet est crucial car il donne une indépendance aux femmes des communautés rurales pauvres leur permettant de gagner un salaire et de subvenir aux besoins de leur famille. Toutes les écharpes Kantha Stitch sont fabriquées par ces femmes, elles cousent un ou deux morceaux de sari recyclé ensemble en utilisant le point Kantha traditionnel qui est un petit point pointillé droit qui ajoute de la force et une belle esthétique aux foulards.

Crédit photo ©kokoCollective

Vous l’aurez compris, Koko collective est vraiment une marque qui donne une autre dimension à l’acte d’achat ; il est rare d’acheter en étant fière de sa démarche ; ici, c’est vraiment différent, en achetant, on contribue à soutenir les rêves des enfants du monde.

Ce n’est pas ici, oui mais… Souvent, on pense que la solidarité se limite à nos portions de territoire, au national voire à l’UE ; personnellement, je pense que dans nos sociétés occidentales, nous sommes des privilégiés. Malgré les crises économiques que traversent nos États, nous avons la chance de bénéficier d’aide sociale pour les plus en difficulté, d’avoir un système de santé viable, et une organisation basée sur la solidarité de tous ; malheureusement, ce n’est pas le cas partout dans le monde ; alors si acheter un produit, permet de contribuer à la réduction de ces inégalités mondiales, je me dis, pourquoi pas ? ! La mondialisation peut également contribuer à l’émancipation des femmes, à la scolarisation des enfants, à l’accessibilité à la santé et aux produits de première nécessité ;

J’ai commandé sur la boutique officielle, le collier ADD Blue Ikat, que je trouve absolument superbe ; ma commande m’est parvenue très rapidement, parfaitement conditionnée, la communication est au top et le paiement sécurisé.

Le collier est disponible de la taille XS à la taille L ; il est vendu entre 20 et 22 euros ; plusieurs coloris ou motifs à découvrir sur l’e-shop.

Pour moi, j’ai craqué sur deux bagues : nugget et triangle, toutes deux, en coloris bleu ; je voulais faire un raccord avec le collier de Queeny ; elles sont vraiment très bien réalisées, passe-partout, pour un look ethnique chic; vendues respectivement 15.50 euros la nugget et 18.82 euros la triangle, ajustables toutes les deux.

D’autres créations 100% DogMom sont à découvrir sur la boutique en ligne;

Pour information : Les bagues et autres bijoux ont été réalisés par Quazi Design

Fondée en 2010 afin de créer des emplois indispensables à Eswatini, en Afrique australe. La marque a développé une petite entreprise centrée sur l’artisanat local; de fait, toutes les femmes qui réalisent les bijoux travaillent à temps plein à l’atelier en bénéficiant d’un CDI; la production utilise des procédés simples de revalorisation de matières premières recyclées, notamment le papier, pour obtenir un superbe résultat; je les trouve vraiment magnifique ! Quazi Design est également membre fondateur de SWIFT, Swaziland fair trade – ils défendent activement les principes du commerce équitable.

Une marque que j’affectionne vraiment beaucoup, le fait qu’il s’agisse d’un produit réalisé à partir d’objets recyclés c’est véritablement en adéquation avec mes valeurs d’éco-responsabilité ; pourquoi jeter quand on peut revaloriser en offrant une nouvelle vie à un composant ? C’est la magie de la créativité… Des produits qui correspondent parfaitement aux poilus qui souhaitent adopter un look boho ; c’est engagé, créatif et coloré !

Le site internet / Le Facebook / L’Instagram / Le Twitter

%d blogueurs aiment cette page :