My Cat is a King Pour doglovers Only

Le chat, déité ou démon?

22 juin 2020

#Bouquine

On vous présente l’incontournable des amoureux des chats…

Un livre rédigé par Ruth Morf Steudler, le chat : déité ou démon ? Un livre paru en janvier 2019, aux éditions Vérone, 130 pages, vendu 13.50 euros dans vos librairies ;

Présentation de l’éditeur : « Le chat : déité ou démon ? Tantôt adoré, tantôt haï, peu d’animaux ont autant fait couler d’encre que le chat ! Dès son apparition, l’Homme a cultivé et développé une vision imaginaire du Monde qui l’éloigne de la Sagesse Universelle. Ce qui échappe à sa compréhension a peu à peu été remplacé, enjolivé ou diabolisé par des mythes, des dieux assujettissants et des diables malveillants qui lui permettent tacitement de se désolidariser de ses propres erreurs et responsabilités. Le chat, lui, est resté réaliste. À l’écoute des messages de la Nature. Maître de l’observation, il n’imagine rien. Il expérimente, apprend et se comporte de façon adéquate, sans chercher à tricher ou trahir ses comparses. Dans sa vision, l’Homme est – à juste titre – une espèce d’animal comme n’importe quelle autre et avec laquelle il faut composer ! Pragmatique et authentique, le chat fait partie des êtres les plus évolués de la Terre. Il mérite donc tout notre respect ! Ruth Morf Steudler Née le 25.08.1947 à Interlaken BE (CH allemande) 1969 : Partie pour Lausanne VD (CH romande) Divorcée, deux enfants CFC (Certificat fédéral de capacité) de fiduciaire, diplômes de graphologue et de masseuse Formations en astrologie, diverses sciences parallèles et paramédicales, approche des philosophies orientales 1985-1992 : Présidente de I’ASRP (Association suisse romande de parapsychologie) 1986 : Fondatrice d’ECOPSY (Ecolede développement des facultés psychiques et relationnelles) Encore active en tant que fiduciaire indépendante et masseuse/rebouteuse Aime la nature et les animaux, en particulier les chats ».

Éléments biographiques sur l’auteure;

Décortiquons l’ouvrage ; Avant-propos intimistes, qui ouvrent la porte au vécu de l’auteure et plus particulièrement à sa relation avec les félins, qui sont au centre de cet ouvrage tant instructif que captivant ;

Celui-ci peut être dissocié en sept parties ; Première partie : « Qui est le chat », deux pages complètes qui dressent le portrait du chat, être mystérieux, discrètes, captivant, esprit libre… que nous connaissons comme « majesté du foyer ». Seconde partie : « Les origines du chat », le chat traverse l’histoire, cette partie retrace sa place et son évolution dans le temps, avec une approche distinctive du chat sauvage et du chat domestique, les espèces et sous-espèces sont explicitées, pour une approche plus complète de cet être captivant et complexe.

« Histoire », une troisième partie qui aborde la place du chat, son intelligence, les sens, la sociabilité, en s’appuyant sur des citations pertinentes qui illustrent parfaitement les propos de l’auteure.

Quatrième partie, et très certainement la plus intéressante de l’ouvrage, « des hommes et des chats », la perception du chat selon des cultures, croyances, vestiges de l’histoire ; ainsi, l’auteure nous offre un voyage dans le temps, mythologies antiques, en passant par la diabolisation moyenâgeuse du chat, à la découverte des légendes nordiques, le chat, cet être mystique tantôt décrié tantôt adulé, qui traverse les âges,…

Cinquième partie, « littérature, arts et divertissements », le lien entre l’artiste et le chat est vaste, l’auteure parcours, les œuvres majeures picturales, littéraires, poétiques, musicales, qui rendent hommage aux chats ; une merveilleuse manière d’étoffer sa culture avec le fil conducteur qu’est le chat ; cet être inspirant, muse au service de l’harmonie.

Sixième partie, « le chat domestique », régime alimentaire, comportement, le chat et la mort, sociabilité féline, code de conduite du chat, chat et politique, chat noir, chat prédateur, le quotidien du chat, décrypté, toujours avec cette portée culturelle, enrichie par la mémoire collective, et le vécu de l’auteure.

Septième et dernière partie, « le chat protecteur », l’apport du chat, qui enseigne beaucoup à l’homme, lorsque celui-ci consent à l’écouter… L’énergie positive qu’il porte et apporte à l’homme.

Gros plus ; Cet ouvrage est une mine culturelle, un véritable référent par de nombreuses citations, des réflexions à portée philosophique, des approches pluriculturelles et temporelles, riches en connaissances pour les amoureux de félins.

Mon avis ? C’est une plongée poétique, intemporelle dans cet univers mystique et mystérieux du chat, au travers les âges, malgré les ombrages ; l’auteure parvient à nous emmener dans un tourbillon de connaissances, de légendes, de récits, de mythes, pour nous ramener ensuite, à ce quotidien contemporain, et surtout, à la prise de conscience, du caractère bénéfique du chat pour l’homme ; cet être chargé d’histoire, qui semble porter en son regard la maturité de ses ancêtres. Malgré mon côté « chien », j’ai vraiment apprécié, cette approche, le contenu confidentiel récurrent, on perçoit un amour énorme de l’auteur pour les félins, elle parvient à captiver et intéresser le lecteur ; de découvertes en découvertes, jusqu’à la fin de l’ouvrage, on apprend énormément. C’est un réel enrichissement culturel et plus globalement, humain., quant à la perception que l’on peut avoir du chat.

Liens utiles : Le site de l’éditeur qui vous dirige vers les sites de vente; vous pouvez également commander votre ouvrage dans vos librairies de proximité.

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :