On bouquine ?

Harmonisation globale pour l’animal de Maïté Mollat-Petot

15 février 2020

#Bouquine

L’harmonie, vivre en harmonie, harmoniser, mais qu’est-ce dont, au sens général ?

Nous connaissons tous, la notion d’harmonie.. l’harmonie musicale se manifeste par un ensemble de sons agréables à l’oreille. C’est donc l’ensemble des principes sur lesquels sont basés l’emploi des sons différents et simultanés et la combinaison des parties, des voix. l’harmonie picturale, quant à elle, réside dans l’agencement des couleurs, des tons, des nuances; tout comme l’harmonie architecturale, qui, quant à elle, s’appuie sur des proportions agréables, la beauté des lignes, les volumes et les formes.

Ainsi, on parle d’harmonie dans de multiples domaines, en la définissant, globalement, comme suit : Combinaison spécifique formant un ensemble dont les éléments divers et séparés se trouvent reliés dans un rapport de convenance, lequel apporte à la fois satisfaction et agrément.

Qu’en dit MR Larousse… ?

Qualité d’un ensemble qui résulte de l’accord de ses parties ou de ses éléments et de leur adaptation à une fin : L’harmonie de l’univers, du corps humain.
Rapport d’adaptation, de conformité, de convenance existant entre les éléments d’un ensemble cohérent ou entre des choses soumises à une même finalité : Une parfaite harmonie entre l’expression et la chose exprimée.
Rapport heureux entre les parties d’un tout (formes, couleurs, sons, rythmes, etc.), en particulier d’une œuvre artistique ou littéraire : Harmonie des masses colorées d’une peinture.
État des relations entre des personnes ou dans un groupe humain, qui résulte de l’accord des pensées, des sentiments, des volontés : Ces questions d’intérêts risquent de compromettre l’harmonie de la famille. Source

L’harmonie, c’est pourtant la quête consciente ou inconsciente que nous entretenons tous, avec nous-même, avec l’environnement qui nous entoure, avec les autres… Vivre en harmonie, c’est peut-être aussi, vivre en paix, aboutis de sérénité, retrouver l’équilibre ?

La personne humaine n’est complète que dans l’harmonie de l’inconscient et de la conscience. Elle est cette harmonie même, cette synthèse supérieure”. Béguin, Âme romant, 1939p. 205.

C’est ce que nous tenterons de mieux comprendre, à l’aide d’un ouvrage très pertinent sur la question de “l’harmonisation globale”, qui apporte des clés théoriques, mais également la praticité, appropriable, à appliquer pour soi, ou pour sa boule de poils.

Caractéristiques de l’ouvrage :

Harmonisation globale pour l’animal Maïté Molla-Petot (Auteur) Guérison énergétique des maux physiques, psychologiques et comportementaux Paru le 10 février 2020 Guide (broché), 144 pages, format : 13.5×20.5 cm, ISBN : 9782850905988

Présentation du contenu par l’éditeur : L’harmonisation globale est une technique de soin entrant dans les “médecines parallèles” ou “complémentaires”, et mise au point par la Dr Thérèse Quillé. Elle permet de traiter tous les types de maux (physiques, psycho-émotionnels, etc.) rapidement sur les humains aussi bien que sur les animaux. La méthode s’appuie pour cela sur des tests de résistance musculaire afin de localiser les problèmes avant de procéder à l’harmonisation proprement dite.

L’auteure propose ici une méthode efficace et détaillée pour pratiquer sur les humains et (principalement) les animaux. Source

Au sujet de l’auteure Maïté Molla-Petot : Intéressée depuis toujours par le monde du vivant comme par le monde minéral, Maïté Molla-Petot est titulaire d’une licence de biologie et de géologie. Sa passion pour la naturopathie et l’ésotérisme l’a également amenée à se former à différentes méthodes de soins auprès de plusieurs thérapeutes (médecins ou non), en commençant par la lithothérapie dans les années 2000.

Maïté Molla-Petot

Pourquoi cette approche m’intéresse-t-elle ? Nous vivons dans une société qui tend à nous malmener, et lorsque cela ne vient pas d’elle, parfois, cela provient directement de nous-même… Le stress, les complications du quotidien, peuvent à certains moments de notre existence, nous rendre le quotidien pénible. Il en va , bien évidemment, de même pour nos boules de poils, et ce, de manière directe lorsque ça les touche personnellement, ou de manière indirecte, lorsqu’ils ressentent nos problématiques, et les vivent par la proximité émotionnelle qui nous lie à eux. La solution la plus fréquemment favorisée, c’est le traitement médicamenteux… Tu te sens mal ? Je vais te prescrire ceci… Tu dors mal ? Bien, je vais te prescrire cela… Mais finalement, dans cette quête du mieux, on ne fait que jouer l’autruche, on occulte le problème, en prenant la solution de facilité, même si, on sait très bien que son effet n’aura d’efficacité que sur un délai très court, sans jamais rien régler, parfois même sans diagnostiquer … et que finalement, le problème est toujours bel et bien présent, parfois, non verbalisé, …

J’ai toujours été surprise de constater, à quel point, la prolongation de la pensée magique de l’enfant, trouvait son essence, dans le déni verbal de l’adulte, comme si, en ne nommant pas, ça n’existait pas… Je suis donc encline, à me tourner vers des procédés naturels, voire parallèles, qui permettent une exploration à la fois intérieure, mais aussi, en profondeur des problématiques rencontrées dans mon quotidien.

L’harmonisation est-elle question d’équilibre?

HG … Harmonisation globale, qu’est-ce que c’est ? L’Harmonisation Globale (HG) est une pratique très simple qui permet de restaurer l’Harmonie en soi et avec son environnement, d’après sa créatrice le Dr Thérèse Quillé, par qui l’auteure, du livre que nous abordons aujourd’hui, a été initiée.

HG, pour qui ? pour quoi? Est-ce pour toi ?

L’auteure précise que l’HG est une pratique qui peut être utilisée tant pour traiter les maux physiques, émotionnels, comportementaux,ou encore les catastrophes à répétition. Cette technique aide à libérer de problèmes relativement variés; parmi lesquels :

Physique : allergie, intoxication, douleur qui ne passe pas, infections à répétition, mauvais fonctionnement d’un organe ou d’un système… Psycho-émotionnel : stress, phobie, deuil, agressivité, suite de traumatismes divers… Ou même spirituel : vie antérieure, ancêtres et lignée familiale, trouble de l’incarnation, etc.

Ces problématiques nous concernent tous, et plus spécifiquement nos boules de poils, qui par nature, on plus de difficultés à verbaliser un mal-être. Je pense notamment aux poilus rescapés, adoptés ayant un parcours de vie plus chaotique, mais aussi, à ceux qui se trouvent confrontés à la perte d’un être cher; Ceux qui vivent mal un changement dans la configuration du quotidien, après une opération, lorsqu’un trouble comportemental lui gâche la vie, l’empêche de s’épanouir avec vous, ou ses congénères. Tant de situations qui pourraient être abordées plus sereinement grâce à cette pratique ! De fait, l’HG peut venir en aide à une grande partie d’entre nous, pour des maux légers, comme étant qualifiés de plus complexes.

Le gros plus de cette méthode, outre le fait qu’il s’agisse d’une méthode douce, elle peut être utilisée lorsque le trouble est méconnu ou connu; Soyons clairs, en tant qu’humain, nous pensons souvent, et parfois à tort, que notre seule présence peut suffire à soutenir nos boules de poils lorsqu’ils doivent venir à bout des maux, mais ce n’est pas toujours le cas… Aussi, cette pratique ne se substitue pas aux soins prodigués par un vétérinaire, ni même, à ceux dispensés par un comportementaliste, cependant, cette pratique peut s’avérer être un excellent complément, voire, la solution lorsque le reste ne fonctionne pas !

Décortiquons l’ouvrage;

Il peut être abordé selon une structuration en 5 parties à laquelle s’ajoute une préface introductive du Dr Thérèse Quillé, et les remerciements de l’auteure qui closent l’ouvrage.

Une première partie, introductive, “en route vers l’harmonie”,

Il s’agit d’une entrée en matière, sous teinte, autobiographique dans laquelle l’auteure relate son parcours personnel, sa rencontre avec le Dr Thérèse Quillé, son souhait de soulager les maux de nos quatre pattes face au constat que peu de naturopathes ou praticiens en soins complémentaires s’y consacrent. L’auteur recommande également de faire les premiers pas sur d’autres humains, avant de passer à sa boule de poils, étant donné que l’application de cette technique particulière aux animaux, nécessite une certaine adaptation spécifique. Comme toutes autres formes d’apprentissage, il est important de suivre les étapes, afin de maîtriser les compétences requises au bon accomplissement des gestes. Si vous souhaitez approfondir la pratique humaine de l’HG, l’auteure vous recommande l’ouvrage du docteur Quillé. (Disponible ici, au prix de 15 euros)

Une seconde partie, qui entre dans le vif du sujet, avec un apport théorique, très riche et détaillé, “harmonisation, vous avez dit harmonisation?”.

L’auteure définit et clarifie selon le constat, qu’un antidépresseur ne soigne pas la dépression, qu’un antibiotique n’aide pas le corps à se défendre contre la prochaine infection, etc.. Elle évoque la nécessité de trouver LA CAUSE et de rééquilibrer ce qui doit l’être. Elle aborde également une autre thérapie la méthode NAET qui peut également soigner les maux. L’HG permet notamment de soigner des troubles mentaux ou émotionnels tels que les angoisses, dépression, troubles de l’attention, culpabilité, colère, jalousie, perte de la mémoire… Là, je ne peux m’empêcher de songer à tous ces enfants que l’on gave de médicaments pour qu’ils parviennent à se tenir plus ou moins sur une chaise le temps d’une journée de cours… et je me dis, que ces méthodes devraient vraiment être recommandées aux parents, afin d’amoindrir la stigmatisation dont il souffre et l’inconfort rencontré durant leur scolarité.

Comme le mentionne l’auteure, comprendre l’origine d’un trouble n’est pas une fin en soi, il faut, pour s’en débarrasser, la patience est parfois de mise, notamment, lorsqu’il s’agit de rééducation comportementale; mais l’HG, permet des résultats simples et rapides; elle évoque aussi, l’apport de compléments tels que les fleurs de Bach ou l’homéopathie, la méditation ou encore la kinésithérapie. L’HG permet aussi de venir à bout de troubles du corps physiques, comme certaines douleurs, et en ce sens, je trouve cette pratique géniale, une pratique parallèle et douce, complémentaire qui peut aider à soulager les maux, sans souffrance inutile.

L’auteure évoque ensuite la pratique chez l’humain, en précisant que la pratique ne nécessite pas de connaissances scientifiques ou psychologiques préalables, cependant, quelques connaissances sur le corps physique ou sur le fonctionnement psychologique des poilus peut favoriser une meilleure compréhension ou faciliter la recherche d’une cause. Cependant, cela confirme qu’il s’agit d’une pratique qui peut être accessible à toutes les bonnes volontés, motivées, qui sont prêtes à se documenter, se former, apprendre pour aider efficacement leur boule de poils.

L’attitude du praticien, futur vous ? Ce n’est pas que la pratique qui soigne, le praticien ne fait qu’aider la personne en demande à évacuer ses troubles ou à se réguler, il y a une autonomie du sujet, le praticien n’est pas touché d’un don particulier, c’est pour cela, que nous pouvons tous essayer de nous prêter à cette pratique, cependant, certaines règles majeures doivent être impérativement respectées; L’auteur les développe unes à unes, en illustrant par des exemples concrets; 3 règles à intégrer… J’ai d’abord tenté de bien assimiler ses apports théoriques, en respectant à la lettre les recommandations.

Au départ de cette pratique TMR, le test de réponse musculaire, la recherche de ce qui gêne le patient, ce qui provoque la dysharmonie et donc ses maux. Pas à pas, l’auteure explique comment procéder, toujours à l’aide d’exemples concrets, mais aussi, d’illustrations. Vous pourrez ainsi découvrir le test des prénoms, premier pas vers une pratique guidée par l’auteure. Lorsque le TMR ne peut être pratiqué directement sur un humain ou un animal, (par l’absence de faculté à répondre verbalement, poilu, bébé, …) une tierce personne doit entrer dans l’énergie, cependant, l’auteure insiste grandement sur le fait, qu’on ne peut faire subir un soin à quelqu’un qui ne le veut pas ! Dans cette partie le dispositif est développé de manière très détaillé, c’est vraiment un accompagnement rassurant, et abordable à tous.

Gros plus : Un encadré résumé, pour revenir sur l’essentiel, j’apprécie le fait que les informations soient d’abord abordées de manière très détaillées, et ensuite, reformulées sous forme d’une synthèse; c’est plus facile de revenir la consulter par la suite. C’est pédagogiquement plus approprié lorsqu’il s’agit d’ancrer une nouvelle acquisition, et vraiment plus rassurant pour le lecteur.

Enfin, pour clore cette partie, l’auteur aborde la recherche de l’origine d’un problème; toujours selon des exemples concrets; celui de Marie, en l’occurrence, avec un problème de thyroïde qui ne fonctionne pas bien; Je trouve ce cas très judicieux, étant donné, que les poilus peuvent être atteints par ce type de problématique. Pour conclure, l’auteure propose, un panel, d’origines possibles, qui peuvent nous donner des pistes de recherches.

Cette partie est vraiment riche en contenus, mais surtout abordable, structurée, hiérarchisée très judicieusement dans le processus d’apprentissage, j’ai vraiment adoré, je me suis sentie guidée pas à pas, dans cette plongée nouvelle, d’une pratique qui m’était jusqu’ici méconnue.

Une troisième partie, qui présente des cas concrets humains;

Initialement, on pourrait se dire,: pff, la partie humaine, ça ne m’intéresse pas, je vais bien, tout va bien, moi, ce qui me branche, c’est le mieux de ma boule de poils… Pas de jugements trop hâtifs sur cette troisième partie, car on y parle, aussi, indirectement de poilu… Notamment en y abordant les allergies, car, oui, certains humains sont allergiques aux boules de poils, plus précieusement à leurs poils; mais il est aussi question de phobies, une pensée particulière à ceux qui changent de trottoirs lorsqu’un chien y pointe le bout de la truffe… Cette pratique peut aider ces personnes, qui ont, vraiment peur des chiens à se soigner … En ce sens, c’est vraiment génial, si vous avez dans vos connaissances, quelqu’un qui souffre de ces peurs, vous pouvez, avec sa volonté de remédier à la situation, envisager de travailler ensemble pour que lui ou votre boule de poils ne soient plus jamais l’exclut de la journée, pour cause de cohabitation impossible ! Avec cet ouvrage, gros message d’espoir sur la question de la cohabitation humain / animal.

Une quatrième partie, qui, quant à elle, aborde des cas concerts relatifs à nos boules de poils;

Quels sont les cas qui vous seront proposés ? Allergies simples ou multiples, zoom sur un exemple d’allergie au poulet, troubles du comportement comme la malpropreté liée à la peur de l’extérieur, ou malpropreté et peurs suite à la maltraitance ou l’abandon. Ce qui peut s’avérer très utile si vous adoptez un poilu en refuge, car la propreté doit généralement être retravaillée, cette pratique peut vous y aider. Mais aussi, l’agressivité et les troubles du comportement divers dans un groupe de chats, parfaitement transférable à une meute de chiens, traumatisme suite à la maltraitance ou à l’abandon, des clés pour mieux supporter l’absence de son humain, travailler la confiance en l’humain; à nouveau, une pratique qui peut aider les chiens adoptés.

Cette partie aborde également les troubles du corps physique : infection, douleur vive, inflammation grave et incapacité à manger, coup de froid. Enfin, l’HG dans les soins palliatifs, dégénérescence de la moelle épinière, entorse, mal de hanche par procuration, troubles multiples et causes multiples.

Bien évidemment d’HG ne doit en aucun cas se substituer à la consultation vétérinaire ou au traitement nécessaire, mais en certains cas, en complément, je n’hésiterai pas à y avoir recours pour Queeny !

Enfin, une cinquième partie, Conclusion, qui finalise en abordant ce que l’on peut attendre de l’harmonisation globale;

L’auteur précise que l’HG est un remède supplémentaire dans la “pharmacie familiale” en expliquant l’apport concret qu’elle peut apporter dans le quotidien des deux ou quatre pattes. Une expression personnelle, chargée de bon sens et de bienveillance.

Qu’il s’agisse de la partie humaine ou de la partie poilue, il s’agit toujours de cas concrets, réels, dont les noms ont été changés par soucis de confidentialité, ainsi, le professionnalisme est vraiment récurrent à l’intégralité de cet ouvrage, ce qui est très applicable !

Mon avis ?

J’ai vraiment adoré découvrir cette pratique, une fenêtre ouverte vers un “mieux” dans sa tête, dans son cœur, dans son corps, avec douceur. Cela me tenait à cœur de partager avec vous cette découverte, sans être un remède miracle, je reste convaincue que la diffusion massive des bienfaits de cette pratique pourrait contribuer à limiter les abandons; favoriser l’adoption de boule de poils avec un passé qui souvent fait peur; peut de ne pas pouvoir gérer, peur de ce qu’il faudra surmonter pour l’aider à retrouver l’équilibre; cette pratique peut à la fois vous aider à appréhender ce cheminement et vous aider à l’aider à trouver l’équilibre dans sa nouvelle vie. L’ouvrage est abordable à tous, tant au niveau du contenu par une structure pédagogue et une approche très détaillée, qui permet d’apprendre avec sérénité. L’auteur est généreuse dans ses écrits, rassurante, et sa douceur est décelable au de-là ses mots. Une belle découverte que je vous recommande, si vous êtes soucieux de proposer des alternatives naturelles, de renforcer votre compréhension de poilu, de l’aider à trouver ou retrouver l’équilibre; c’est le livre qui pourra vous accompagner efficacement.

Où acheter ?

Sur le site officiel de la maison d’éditions Buissière, vendu,  16 euros. Pour les abonnés Fnac qui préfèrent l’enlèvement en magasin, ou qui cumulent des points, il est vendu 16 euros ou 15.20 euros avec le retrait en magasin. Pour ceux qui reversent à des associations par leurs achats Amazon, il y est vendu 16 euros.

Et bien évidemment, chez vos libraires de proximité, sur commande.

LES BONUS : Il est parfaitement possible de suivre des stages sur l’harmonisation globale, avec l’auteure, cependant, il vous faudra aborder l’harmonisation globale “globale”, avant de pouvoir approfondir avec le stage d’harmonisation globale spécifiquement orienté pour les animaux. Toutes les informations sur les sessions de stage sont disponibles ICI, dates, lieux, tarifications.

Les droits d’auteur des livres servent à sauver des animaux abandonnés.

Les liens utiles : Le site officiel de l’auteure / Découvrir les autres livres de l’auteure ICI /  Le Facebook de l’auteure afin de suivre son actualité / le site traitant de l’Harmonisation Globale en France / Le Facebook des éditions Buissière et l’Instagram pour suivre les prochaines parutions.

No Comments

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :