Alimentation Dog's Mom Life Le coin des gourmands NatureLovers Soins et quotidien

Anthologie d’un parcours alimentaire parsemé de croquettes et rations ménagères;

22 décembre 2019

#FOODTIME

1735 gamelles plus tard…

Aujourd’hui, on parle d’alimentation …

… plus précisément de l’alimentation de Queeny, car vous êtes nombreux à me poser des questions sur nos réseaux sociaux;  

L’alimentation; un vaste sujet, qui se prête volontiers aux débats; parfois même très animés … Il ne s’agit pas pour moi de vous dire, ce que vous devez donner à manger à votre boule de poils, vous savez mieux que moi ce qui lui convient, mais tout simplement de partager avec vous, mon expérience, ma quête du Graal version gamelle, ce que fut notre parcours durant ces 5 années, pour élaborer ce que ma boule de poils mange actuellement; Un résumé des étapes par lesquelles nous sommes passées, les soucis rencontrés, et les questionnements que ceux-ci ont engendrés; et finalement les choix opérés.

Ma vision de la problématique alimentaire canine; 

On peut lire et entendre beaucoup de choses, tout d’abord, les humains semblent avoir perdu confiance quant aux recommandations vétérinaires, mais aussi, ils tendent à tenir davantage compte des avis d’autres consommateurs; je lis souvent, pour résumer,  “que la caste vétérinaire est à la botte des producteurs de croquettes, que la croquette tue le chien, la croquette le rend malade, du coup, ils vont chez le véto et c’est tout bénéfice pour eux, c’est pour cela qu’il faut s’en méfier…” On en conviendra, ça ressemble à une théorie conspirationniste, et pourtant, ce type de propos est largement relayé sur les réseaux sociaux, dans un flux continuel de désinformation qui nuit grandement à la crédibilité de cette profession; soyons clairs, la profession vétérinaire, comme toute autre profession ne peut se réduire à l’amalgame d’un jugement de valeur subjectif insufflé par une rumeur, il s’agit d’entités indépendantes, d’où certains vétérinaires n’accordent pas d’importance à vos choix alimentaires, à la seule condition qu’ils soient adaptés à votre poilu.

Enfin, certains forums ou commentaires sur les réseaux sociaux sont virulents et haineux envers les propriétaires qui choisissent cette forme d’alimentation, qu’est la croquette, pour leurs boules de poils; Il y a profusion de possibilités et d’offres dans le domaine de l’alimentation canine, et plus globalement animale, car les félins et NAC ne sont pas exempts de ces débats… Personnellement, je ne juge personne, je pense que chacun doit rester libre de faire ses propres choix, que chacun fera au mieux selon ses convictions, son chien, ses besoins et ses spécificités, mais aussi, ses particularités, et enfin, en fonction de ses moyens. J’ai la chance d’avoir une équipe de véto exceptionnelle qui m’a accompagné dans mes choix, sans jamais tenter de me contraindre ou de m’influencer… Rien de ce qui sera exposé dans cet article ne fait l’objet d’un partenariat, il s’agit de mes achats, mes choix, et mon cas uniquement… J’espère, cependant, que le déroulé linéaire des galères par lesquelles nous sommes passées pourra servir à d’autres…

Nos boules de poils sont … Ce que nous en faisons;  Entendons, elles sont comme nous les élevons; Queeny est comme elle est, parce que  notre mode de vie, est ce qu’il est, fruit de mes choix éducatifs ou comportementaux, composé d’interdits ou d’autorisations fixés à la maison; mais aussi parsemé de choix alimentaires, bien souvent liés à nos propres convictions ; De fait, nous formatons nos boules de poils, consciemment ou inconsciemment, par notre perception des choses; D’où, les duos que nous formons avec nos compagnons sont uniques, parfois ressemblants mais jamais complètement similaires à ceux formés par d’autres.

Dans notre quotidien, j’ai toujours donné à Queeny, une énorme liberté décisionnelle, en plaçant son libre arbitre au cœur de notre relation; Certes, initialement, nous ne parlions pas le même langage mais nous sommes parvenues, avec le temps, à en élaborer un bien à nous, un langage commun, avec nos propres codes, par connaissance de l’autre, à force d’observations, de vécus, d’apprivoisement réciproque, d’écoute et de respect … Je suis certaine qu’il en va de même entre vous et votre boule de poils; pas besoin de se parler, un regard, une gestuelle spécifique suffit à votre compréhension mutuelle… Vous savez mieux que quiconque ce dont votre chien a envie, et plus largement, ce dont il a besoin  …  Vous vivez avec lui, et surtout, le connaissez mieux par cœur.

Dans ce climat d’échanges et de possibilités, centré sur la liberté pour Queeny d’effectuer des choix, je tente toujours de me montrer à l’écoute de ses envies et attentive à ses besoins; Cette “philosophie” est valable pour les promenades, mais aussi, pour les jeux, les congénères, son besoin de tranquillité ou encore, son alimentation, bref, pour la majorité des aspects de notre coexistence; Cela étant, alors que certaines boules de poils mangent tout ce que l’on place dans leur gamelle sans rechigner, Queeny, déjà très jeune, a manifesté ses goûts et marqué ses désapprobations alimentaires sur certaines marques, compositions de gamelle, compléments alimentaires, friandises etc.. Lorsqu’elle n’en veut pas … Vous pouvez danser sur la tête, elle ne le mangera pas … En ce sens, elle est comme moi, … De fait, je ne la force pas, je m’arrange pour comprendre son refus, et je m’adapte, le plus souvent en changeant et en lui dénichant autre chose; Peut-être est-ce cette grande liberté accordée qui a contribué, en un sens, à la rendre exigeante; certains diront, capricieuse; En revanche d’autres considéreront qu’elle est légitimement regardante à ce qu’elle mange, et de fait, s’alimente principalement selon ses préférences…  Comme nous… humains… Tous les jours, je me pose intérieurement la question de savoir ce que j’ai ENVIE de manger, et je mange ce qui me fait envie … Pourquoi en serait-il autrement pour elle ? Pourquoi n’aurait-elle pas le droit de manger ce qui lui plaît ? Pourquoi devrait-elle manger la même chose tous les jours, sans la moindre variété ? Finalement, n’est-elle pas la mieux habilitée à déterminer si la gamelle est vraiment conforme à ce qu’elle est en droit d’en attendre?

 

Si je devais manger le même plat, chaque jour, toute ma vie durant, je pense que très rapidement, il perdrait de sa saveur, et que manger deviendrait une routine dénuée de tous plaisirs gustatifs… Une simple obligation “je dois me nourrir” … Manger pour vivre, plutôt que vivre pour manger… Cependant, je suis convaincue que l’on peut manger avec plaisir pour vivre, sans pour autant sombrer dans l’excès, qui nous le savons “nuit en tout”… Forte de cette conviction, j’ai décidé que ma boule de poils aurait droit aux mêmes égards alimentaires que ceux que je m’octroie;

Cela étant, nous ne sommes ni éducateurs, ni comportementalistes, ni même vétérinaires; C’est pourquoi, dans mon quotidien, je communique beaucoup avec ces intervenants et professionnels , lorsque j’ai un doute, lorsque je dois choisir entre plusieurs alternatives, ou lorsque je rencontre une difficulté, pour être certaine de ne pas commettre d’erreurs pour elle, je les sollicite, car je tiens à faire valider mes décisions lorsque j’aborde une thématique qui n’est pas dans mon domaine de compétences, ou lorsque je manque de connaissances sur le sujet.

Aujourd’hui nos rituels alimentaires sont simples; 

Le matin : Au réveil un petit-déjeuner (généralement un snack) juste après le pipi au jardin, le but étant simplement de la faire patienter, le temps que je me prépare, pour la grande promenade matinale;

Retour de promenade : Lunch; je lui prépare un lunch basique, composé d’une petite portion de croquettes et du bonus variant selon les jours (parfois fruits, rouges, parfois morceaux de viandes, compléments, juste de l’huile, etc... mais je m’arrange pour varier chaque jour).

Au retour de promenade, après s’être dépensée, elle a  faim, ce lunch; s’il n’est pas consommé directement, lui permet aussi d’avoir de quoi grignoter dans la matinée, je pars travailler, du coup, elle a ce qu’il lui faut à portée de pattes (à boire et à manger);

Le goûter : Souvent après la seconde promenade, elle reçoit un biscuit, c’est l’équivalent du goûter;

Le soir : C’est le dîner, ration ménagère ou clé en main ;

Les quantités sont déterminées selon son poids, les objectifs de maintien de son poids idéal, en tenant compte de son activité physique; Les heures de repas varient de manière saisonnière, mais jamais cette configuration; Par exemple, en été, comme nous, Queeny mange plus tard, avec la chaleur on décale la gamelle d’une à deux heures, et on se promène plus tardivement lorsqu’il fait frais.

Mon budget mensuel, tout compris (croquettes, ration ménagère, friandises, compléments alimentaires, clés en main ) Tourne autour de 200 euros par mois, cela dépend des mois de reconstitution des stocks comme les friandises, rachat des croquettes, terrines, du clé en main, ou compléments alimentaires et cures.

Si depuis un an, l’alimentation, disons, ce qui compose sa gamelle est enfin posé; que les rituels sont bien rodés, Ce ne fut pas toujours le cas, cet équilibre “parfaitpour nous,  est le fruit d’un parcours chaotique parsemé de déceptions, de faux espoirs, de changements, d’ajustements, de recherches, d’adaptations, d’essais et d’erreurs, pour parvenir à la libération d’une gamelle qui nous convienne à toutes les deux … À plusieurs reprises, j’ai pensé avoir trouvé ce qui lui convenait, vraiment, ce qui lui plaisait, conjointement à ce qui me correspondait niveau critères de sélection … Et NON, retour à la case départ …

Introspection

Un chien n’est pas un autre, cessons de nous comparer aux autres, ou de tenter d’adopter leurs modes de fonctionnement, ou leurs rituels, trouvons les nôtres ! 

On vous dira toujours: “Ceci est mieux que cela” …. Moi ce que j’en dis, c’est qu’un chien n’est pas un autre;  Entre les intolérances alimentaires, le budget de la famille, les interdits pour raisons médicales, les convictions humaines, les préférences de votre boule de poils, la logistique de réalisation ou de stockage; Ce qui convient à l’un, ne conviendra pas forcément à l’autre… Et dans une même famille, deux poilus peuvent avoir des régimes alimentaires différents, pour ces mêmes raisons…

Introspection – Constat : Ne serait-il pas temps d’arrêter de se laisser influencer, ou de culpabiliser parce que nous faisons différemment des autres, parce que nous donnons ceci, et non cela, parce que notre poilu mange comme ça, et pas comme ceci, parce qu’il n’a pas la dernière marque que l’on voit partout sur les réseaux sociaux, parce que “Poulettevelue” a dit dans son dernier post Instagram qu’il faut absolument manger surélevé, mais que SPIDERcochon a dit “Surtout pas” c’est une folle; Parce que le groupe “Fantastiquedegamelle” dit que vous tuez votre chien si vous lui faites manger ça, mais que votre mère nourrit le sien avec ça, depuis 15 ans et qu’il est toujours là, sans jamais être malade; Du coup, vous êtes perdus…, j’ai été perdue, panique totale; Le fameux … Oui mais s’ils le disent tous, s’ils l’utilisent tous , …

Justement, si tu ne fais pas comme les autres, que se passera-t-il ? Bah NON, finalement, il ne se passera rien… Voilà, voilà, ton poilu ne sera pas moins heureux que les autres, vous serez vous-même, et ce n’est pas parce que l’on est différent, que l’on consomme différemment, qu’on vit différemment, que c’est forcément moins bien… Tout simplement parce qu’un chien n’est pas un autre; En ce sens, les réseaux sociaux sont parfois un véritable nid à vipères, j’ai vu passer plusieurs storys ou commentaires, de personnes qui jugent en permanence, ce que font les autres, qui encouragent les autres à calquer leurs prises de décisions, la”science infuse” a le don d’ubiquité, elle semble d’ailleurs avoir plusieurs comptes, et se montre très active dans sa communication… Mais science infuse n’est pas la Dog’sMom de votre boule de poils; Parlez à votre véto, à votre éducateur, ou comportementaliste, documentez-vous en lisant des livres de référence, des articles ou des contenus de sources scientifiques fiables, et cessez de vous inquiéter de ce que les autres penseront, car les autres ne vivent pas avec vous, ne connaissent pas votre chien, et n’ont pas son dossier entre les mains..

Pour moi, un poilu n’est pas un autre, et un bon humain, est un humain qui plutôt que de suivre les autres, ou les modes, saura s’adapter et fournir à sa boule de poils ce dont ELLE a besoin… sans se laisser laver le cerveau ! Il faut essayer, parfois, accepter que cela ne convient pas, trouver autre chose, réajuster… C’est parfois long, mais … Une bonne dog’sMom n’est pas une Dog’sMom qui ne se trompe jamais, une bonne Dog’s Mom est une Dog’s Mom qui ne restera pas focalisée sur ses erreurs, qui ira de l’avant et trouvera une autre solution, s’adaptera et en tirera un enseignement. On finit toujours pas y parvenir … Prenez les conseils, mais ne gardez que ce qui vous enrichit, pas ce qui éloigne de l’essentiel, à savoir, la mise en place de VOS rituels du quotidien, ceux qui correspondent personnellement à votre poilu;

Bref, après cette introspection; 

FoodPériple.jpg

Tout commence lorsqu’il faut choisir son régime alimentaire;

Il y a plusieurs types de régimes alimentaires possibles; 

  • Croquettes, avec ou sans céréales, ou encore, aux insectes; Des livres sont disponibles dans la rubrique bouquine à ce sujet: Ce poison nommé croquette / Toxic croquettes
  • Nourriture humide, vendue sous format boîte ou briquette; à retrouver ici;
  • Ration ménagère; faites maison ou achetée sous forme de terrine, clés en main;  Des livres de recettes sont disponibles dans la rubrique bouquine, ce sont les livres que j’utilise au quotidien : Mon chien fait recettes / Des livres de recettes pour poilu / 50 recettes anti-croquettes.
  • B.A.R.F; Pour en apprendre davantage, voici la thèse d’étudiantes vétérinaires  D’Alfort sur le sujet, à télécharger / BARF ASSO, un site extrêmement complet. Et enfin, un article qui parle “précaution” afin de pratiquer le B.A.R.F en toute sécurité;
  • Un mélange de l’un et l’autre; 
  • Plus récent, le véganisme pour chien.

Avant de faire son choix, il est important de s’entretenir avec son vétérinaire, afin que le choix soit réellement adapté à votre boule de poils, tant au niveau de la composition, que des quantités; afin que celles-ci soient conformes à ses besoins nutritionnels, en prenant en compte ses particularités, ou encore, sa physionomie et son âge; un chiot n’est pas nourri comme un adulte, ou encore un senior; Il est également intéressant de se documenter sur les différents aspects de ces multiples alternatives; Par exemple : Manuel complet de la santé du chien et du chat;

Une bonne alimentation doit être complète (c’est-à-dire, composée de protéines, lipides, glucides, fibres, minéraux, oligo-éléments, vitamines) tolérée et digérée (cela implique que le régime alimentaire prend en considération les intolérances, les aliments recommandés et bien évidemment, les aliments à éviter pour votre boule de poils) et enfin équilibrée ( dosée et conforme à ses besoins, pour éviter le surpoids lié aux excès ou les carences liées à l’insuffisance). Aussi, ne négligez jamais les besoins en eau, et tenez compte des aliments qui en comportent naturellement.

Une série d’articles rédigés par des vétérinaires, sur les besoins en nutriments, à votre disposition sur le site Wanimo

Queeny; Lorsqu’elle est arrivée à la maison, elle était déjà nourrie aux croquettes, mais d’une marque dite de “supermarché” comme beaucoup de chiens adoptés, ils sont rarement nourris avec des croquettes “haut de gamme”, j’ai donc continué sur une alimentation composée de croquettes, MAIS en tentant de dénicher une marque alternative qui parviendrait à concilier mes exigences et ses préférences; Très vite, par envie de lui faire plaisir surtout, j’ai intégré ponctuellement, des terrines, la version clé en main, et enfin, des rations ménagères faites maison, à ses gamelles pour remédier aux problématiques “Queenesques”.

Karen a rédigé un article sur l’alimentation du chiot, relatant son vécu,  disponible ICI

Queeny mange des croquettes tous les jours mais en faible quantité, c’est principalement le casse-croûte ou la solution de secours, lorsque, faute de temps ou lors de déplacement, je ne sais pas lui donner de plats cuisinés. La base de son alimentation étant la  ration ménagère; ou les clés en main … ( à découvrir ICI ) Ils me sauvent très souvent, notamment, car ils me permettent aussi de varier son alimentation;

Evidemment, c'est celui qu'elle préfère ... (1)

croquette.jpg

Lorsque Queeny est arrivée, j’ai donc décidé, en accord avec le véto de rester sur les croquettes, Cependant, je n’ai pas acheté la marque vendue dans son cabinet, d’autant qu’il n’y avait pas énormément de choix et que de mon côté, j’avais vraiment envie de lui trouver quelque chose de différent, plus “savoureux”, une croquette qui donne envie… Elle était petite, mais déjà, je me mettais en quatre, pour lui faire plaisir, alors évidemment, pour la gamelle, il me fallait lui trouver une croquette “qui lui ferait presque oublier qu’elle est une croquette“, Qui plus est j’avais lu beaucoup de choses plutôt négatives sur certaines marques de croquette; Cependant, j’avais aussi préalablement lu des articles moins radicaux et repéré des marques qui semblaient à la fois rigoureuses en termes de composition, mais aussi alléchante à la dégustation ;  j’avais donc, en amont, effectué plusieurs recherches, pour dénicher une marque susceptible de nous convenir; 

Queeny un double problème … Lorsque l’on adopte une boule de poils, il y a d’un côté, ce que nous en ferons, avec son éducation, et de l’autre, ce qui la prédispose … Queeny présente deux aspects de ce constat; La lassitude sans doute liée à ce libre arbitre conféré très jeune, et la prédisposition à l’embonpoint, hypothétiquement relatif à la mixité de son croisement.

Choisir ses croquettes Guide pratique 

Mon premier choix se porta sur la marque Dog’s Love

D’emblée, il faut savoir que c’est une marque que j’apprécie beaucoup, il nous arrive fréquemment de consommer l’huile de la marque en complément, d’utiliser les friandises dans nos jouets d’occupation, ou encore, la nourriture humide vendue en boîte, d’ailleurs, nous en avons toujours dans la réserve car le dimanche, c’est le jour HS du chef, je ne cuisine pas, ni pour nous, ni pour elle, on mange tous des clés en main… De fait, le dimanche, on alterne parmi nos clés en main de référence, dont Dog’s Love fait partie;

Donc, à l’époque j’avais commencé à lui donner les Dog’s Love à la dinde;

Doglove2.jpg

Croquettes de Dinde
Dinde 50 % (28% de viande fraîche de dinde, 20% de dinde déshydraté et 2% de bouillon de dinde), patates douces 26 %, petit pois, pommes de terre 6 %, pulpe de betterave, graines de lin, vitamines & minéraux, bouillon de légumes, airelles rouges. Additifs / kg: Vitamines: E672/Vitamine A 15,000 IU, E671/Vitamine D3 2,250 IU; Oligo-éléments: E1/Fer 160 mg, E2/Iode 1.58 mg, E4/Cuivre 60 mg, E5/Manganèse 110 mg, E6/Zinc 130 mg, E8/Sélénium 0.60 mg.

COMPOSANTS ANALYTIQUES Protéines brutes: 26 %, matières grasses brutes: 14 %, fibres brutes: 3 %, cendres brutes: 8 %

SANS: Gluten, céréales, sucre, soja, farine d’os, déchets d’abattoir, colorants et agents conservateurs, expérimentations animales et OGM.

Vendues 19.99 euros le paquet de 2 kg

Voilà ce que j’en disais à l’époque : “Cette gamme d’aliments secs nous a séduites, l’odeur est agréable (contrairement à d’autres croquettes qui de vous à moi,… Empestent). La composition est soucieuse de l’équilibre alimentaire de ma poilue. Le mode de fabrication est élaboré afin de garantir une préservation des actifs optimale. Le prix est en adéquation avec la qualité du produit… Bref, nous sommes conquises !”

Un vrai drame pour moi, parce que MOI, je suis toujours adepte de cette marque : Cependant, à ma grande déception, après 6 mois Queeny a commencé à les bouder;

Elle traînait pour aller manger sa gamelle, reniflait, poussait sa nourriture de la truffe, parfois ne terminait pas sa portion mais semblait demander des friandises; ou encore pleurnichait …

À l’époque, j’avais déjà commencé à lui donner des “terrines” de type clés en main pour lui faire plaisir, principalement le week-end ou pour des occasions, on m’avait alors expliqué, qu’elle faisait sans doute “sa difficile”, parce qu’elle avait goûté à des repas plus gastro, elle qui ne recevait jamais de nourriture humaine, on m’avait d’ailleurs vivement conseillé de changer la marque de mes croquettes parce que cela pouvait être lié; Je n’étais pas emballée par l’hypothèse, et encore moins par la conclusion, mais je voulais qu’elle mange correctement, donc … TRANSITION… 

Qu’est-ce que la transition et comment procéder ? 

La transition c’est le passage d’une marque de croquette à l’autre, ou d’un type alimentaire à l’autre (exemple passage au BARF); La transition doit s’effectuer en douceur, avec subtilité, on ne change pas soudainement d’alimentation … C’est-à-dire ? Que le système digestif de poilu a besoin de temps pour s’adapter au changement.

Première étape: On commence à introduire une petite quantité des nouvelles croquettes, 25% que l’on mélange aux anciennes 75% (futures anciennes lol) durant 2 à 3 jours. Il m’arrivait, dans cette première étape, de lui donner une ou deux nouvelles croquettes comme des friandises durant la journée, davantage pour qu’elle s’habitue à l’odeur et au goût.

Deuxième étape: On intègre l’équité alimentaire entre les deux variétés, 50% des anciennes et 50% des nouvelles, à nouveau durant 2 à  3 jours. 

Troisième étape: On approche de l’alternance complète, la quantité des anciennes 25%, en augmentant la quantité des nouvelles 75% durant 2 à 3 jours.

J’ai procédé à la transition en 10 jours; au 10 ème jour Queeny mange uniquement les nouvelles croquettes. 

Il faut que la transition gustative s’effectue en douceur, durant ce laps de temps, soyez attentifs aux réactions de Poilu, son comportement au moment du repas, ses selles, son dynamisme, son attitude générale face à la nourriture.

Exemple: Il ne serait pas normal que Poilu réclame à manger après son repas... les croquettes ne combleraient peut-être pas ses besoins nutritionnels, comparez bien les données et indicateurs des anciennes et nouvelles, pour vérifier que la quantité soit adaptée.

Si Poilu vomit, semble rebuté à l’idée de manger, perd son appétit, à des démangeaisons, des selles inhabituellement molles ou trop dures. Envisagez directement l’hypothèse que le changement n’est pas adapté, les nouvelles croquettes ne lui conviennent pas; 

Une amie nourrissait sa boule de poils avec la marque Carnilove, tous semblaient la valider; je me suis lancée …

carnilove.jpgCarnilove : Beaucoup de positif sur cette marque, malheureusement, elle s’en est lassée encore plus vite, après deux mois, c’était terminé…

Re-transition … Là, on m’avait recommandé de trouver une croquette, dont les ingrédients seraient plus en adéquation avec une gamelle gastro, mais en m’encourageant malgré tout de continuer à la nourrir aux croquettes, pour les dents, etc… Moi, je ne suis pas véto … Alors .. J’écoute ce qu’on me dit .. Du moins, sur ce point, à l’époque, j’écoutais… D’ailleurs, ce n’était pas mon véto actuel qui m’avait fait ces recommandations…

Bref.. compo différente, troisième variété de croquette… À ce stade, je ne vais pas vous mentir, je commençais à plus pouvoir voir une croquette en peinture… Je passais mon temps à lire les compositions, les articles traitant des problématiques alimentaires, chercher une nouvelle marque qui pourrait NOUS convenir …

Edgar et Cooper : Encore une fois, beaucoup de positif sur cette marque, j’étais totalement adepte, et elle aussi, pas de lassitude au début, par contre, le véto m’a alerté sur la prise de poids de Queeny; pour ceux qui suivent le blog, vous le savez, je l’avais mise au régime par nécessité, Queeny avait du poids à perdre , selon lui, c’était lié à l’alimentation; Étant croisée, il se peut qu’elle ait une prédisposition à l’embonpoint, de fait, la composition était sans doute trop riche ou inadaptée pour elle, il me fallait désormais lui donner, exclusivement, une alimentation “Light“;

C’est là, à ce moment précis, face à la nécessité de lui faire perdre du poids, à la perspective de devoir la mettre au régime, me sentant démunie à l’idée de recommencer toutes ces recherches, pétrifiée à la perspective de me tromper à nouveau, d’aggraver la situation en la faisant grossir davantage, que j’ai décidé de passer à la ration ménagère; Avec l’aide du véto, des livres de recettes spécialisés, et des conseils de ma propre nutritionniste. Je me suis fixée pour objectif de lui faire retrouver son poids idéal, autrement qualifié de “poids de forme”. Tout un programme fut mis en place; Intensification du sport, ration ménagère équilibrée et variée, cure Slim de chez Biogance, réduction des friandises, exercices dans l’eau, bref, elle devait passer de presque 19 kg à 17 kg poids recommandé par notre véto;

Un challenge pour elle mais aussi pour moi; Deux kilos pour une humaine, ce n’est pas grand-chose, mais pour une boule de poils, c’est un véritable challenge qui nécessite beaucoup d’efforts, de patience, et une certaine forme de résilience. 

Pour en revenir aux croquettes, clairement, cela n’a rien à voir avec la qualité des croquettes qui ont parsemé “sa vie alimentaire”, elles fonctionnent très bien pour d’autres; Alors pourquoi ? Ce n’est que plus tard, que j’ai enfin compris, avec l’aide d’un comportementaliste, que Queeny est une boule de poils qui “se lasse”; Elle a besoin de variété, il y a des chiens qui ne veulent pas manger la même chose en permanence; D’où, il faut de la rotation dans ses croquettes, comme dans la composition de ses rations ménagères, d’ailleurs; On dit qu’il n’est pas bon de changer de croquettes trop fréquemment; Que si les croquettes sont bonnes et adaptées, il n’y a pas de problèmes; Que si le chien refuse de les manger, le problème c’est la croquette, et bien pas seulement, il y a aussi, une question de comportement derrière les problématiques alimentaires; Comme pour les humains…

Queeny est “un enfant roi” version chien, par chance, uniquement sur l’alimentation; Il faut donc déculpabiliser, je m’en suis d’abord voulu, pensant que j’avais mal sélectionné son alimentation, j’ai culpabilisé en me disant “c’est ma faute si elle change encore de croquettes, ce n’est pas bon pour elle, c’est mauvais pour sa santé, la pauvre elle doit faire régime, etc…” 

La vérité, c’est qu’elle avait besoin d’un régime alimentaire plus varié, et semble-t-il, elle n’est pas la seule boule de poils de ce bas monde, à être dans le cas … D’où, certaines marques produisent à la fois nourriture sèche et humide, afin d’alterner ou de mélanger les deux, pour éviter que la lassitude de certains, prédisposés à ce comportement, comme la mienne, ne s’installe au moment de déguster la gamelle;

Du coup, le matin ?? Quelles croquettes ?

Dans le fameux plan alimentaire et conformément à “L’opération balance tes kilos”, Il a été convenu que Queeny mangerait en deux fois, pour mieux répartir la quantité alimentaire ingérée sur la journée; Nous avions renforcé le sport, et placé une grande promenade le matin, en plus de celle du soir; Il était difficile de lui donner la ration ménagère le matin, parce que lorsque je pars travailler, elle ne mange pas directement, la nourriture fraîche ne peut pas traîner deux heures dans sa gamelle; Donc nous avons tenté une mini ration de croquettes enrichies par compléments etc, pour malgré tout, lui permettre de se rassasier après son effort de promenade matinal.

C’est Kleps, qui m’a fait découvrir cette marque “Pooch & Mutt” que je ne connaissais pas du tout, mais qui propose plusieurs gammes variées et adaptés à des problématiques ciblées; exemple, les articulations, la digestion, relaxante, ou le surpoids, cette variété me permet selon ses besoins de mixer en restant dans la même marque;Le matin, pour son lunch, elle consomme une gamme de croquettes “light” entendons, une croquette de régime … de la marque Pooch et MuttL’entreprise Pooch and Mutt outre de nombreuses récompenses, est aussi bénéficiaire des accréditations délivrées par l’association PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) et The Ethical Companies Organisation.

Slim.jpgMon choix, c’est tout naturellement porté, à l’époque, sur la gamme adaptée au surpoids, recommandé pour les régimes;Slim & Slender” il s’agit d’une croquette sans céréales pour chiens en surpoids; La composition regorge d’ingrédients actifs, dont le poulet “sauvage”, entendons, élevé à l’air libre, conformément à l’éthique de l’entreprise, maigre à 45%, de la patate douce en tant que fibre facilitant la digestion, de la protéine de pois pour réduire la faim, de l’ALC pour soutenir le métabolisme des graisses, du psyllium qui favorise la satiété, de la L-canitine, de la glucosamine et de la chondroïtine. Le NUTRA-BIONIC présent dans la composition est un supplément qui comprend : pour soutenir les articulations, et les probiotiques et les prébiotiques pour faciliter la digestion.Glucosamine et chondroïtine pour améliorer la santé des articulations, probiotiques et prébiotiques pour améliorer la santé digestive; Oméga 3 et 6, zinc et biotine pour aider la peau et le pelage; Yucca qui peut aider à réduire les odeurs de selles; Canneberge pour aider la santé des voies urinaires; Un ensemble complet de vitamines et de minéraux et d’antioxydants. La composition confère un apport calorique de 3390 KCAL/KG ; Ce qui correspond vraiment pour la perte de poids, ou pour le maintien du poids idéal lorsque poilu est prédisposé au surpoids. La recommandation pour une poilue médium, est entre 120 et 270 grammes par jour;  Queeny mange 30-40 grammes, ce qui correspond à 15% de son quota journalier, uniquement dans son lunch du matin; étant donné qu’elle mange sa ration ménagère ou un clé en main le soir;

Queeny consomme ces croquettes depuis novembre 2017 …Certes, ce n’est pas la part majoritaire de son alimentation, mais elle ne s’en est jamais lassée, qui plus est, elles ont largement contribué à sa perte de poids; Nous avons atteint ses objectifs minceur, et elle n’a plus repris de poids depuis; Un grand soulagement pour moi…Certes, cette réussite n’est pas qu’à attribuer à la croquette, c’est un ensemble de mesures, du travail collectif, entre les professionnels sollicités et nous. MAIS je suis vraiment contente d’avoir trouvé une marque qui lui convienne !

Pour l’achat; je commande mes croquettes directement sur le site officiel; elles sont vendues sous conditionnement de 1, 2 ou 10 kg; à moins de 9 euros le kg. Par sac de 10 kg,  à 65.50 euros; La livraison est rapide, il faut juste se montrer vigilants parce qu’il y a parfois des ruptures de stocks, si vous optez pour cette marque, en optant pour la distribution sur le site officiel, anticipez vos commandes pour ne pas tomber à court !

Pour remédier à sa problématique “lassitude”, je mixe avec les croquettes la gamme Health & Digestion; Conçues lorsque le système digestif est pauvre ou sensible. La nourriture regorge d’ingrédients actifs, dont 45% de saumon, le poisson étant plus facile à digérer que la viande, la patate douce comme fibre facilitant la digestion, le persil comme désodorisant naturel et les probiotiques destinés à soutenir la digestion sensible de votre chien et le psyllium. favorise les selles fermes.

HealthDigestionComposition : 45% de saumon; comme le poisson a tendance à être plus facile à digérer que la viande; Deux types de probiotiques; contribuer à l’équilibre des «bonnes bactéries» qui favorisent une digestion saine, Persil; utilisé depuis le 4ème siècle avant JC pour aider la digestion, Patate douce; qui est faible, riche en fibres facilitant la digestion et une source de vitamines B, Le psyllium; une source de fibres qui favorise les selles fermes. Mais aussi Glucosamine et chondroïtine pour améliorer la santé des articulations, probiotiques et prébiotiques pour améliorer la santé digestive, Oméga 3 et 6, zinc et biotine pour aider la peau et le pelage, Yucca qui peut aider à réduire les odeurs de selles, Canneberge pour aider la santé des voies urinaires, Un ensemble complet de vitamines, de minéraux et d’antioxydants;

Cette marque nous accompagne donc depuis plus de deux ans, pour un poids stabilisé !

cuisine.jpg

Avant de se lancer dans la confection de gamelles cuisinées sur mesure, il est important de prendre connaissance des interdits alimentaires pour nos boules de poils; J’ai débuté avec les livres, en suivant rigoureusement les recettes, avant de petit à petit, commencer à élaborer mes propres recettes, en fonction des goûts de Queeny; Ou en tenant compte des besoins liés à ses activités, ou périodes moins actives…

Première chose importante à intégrer : La ration ménagère n’est pas une “compilation” de vos restes de repas; C’est une ration destinée à poilu et élaborée selon les besoins et/ou préférences alimentaires de votre boule de poils; Vous cuisinez pour votre compagnon …

Deuxième chose importante : La vigilance qualitative, il faut bien sélectionner les produits que vous donnerez, ainsi que les quantités; qui doivent être adaptées à la physionomie, intégrer les particularités, comme pour certaines races spécifiques, mais aussi, prendre en compte les intolérances; De fait, c’est un mélange judicieux sur l’aspect qualitatif et quantitatif de la composition qu’il faut vérifier pour éviter les carences découlant d’un déficit en apport soit de protéines, de glucides, de vitamines, etc…

Les avantages étant que l’on peut répondre à ses besoins, en intégrants des composants particuliers; C’est aussi un très bon moyen de contrôler la prise de poids, et de savoir exactement ce qu’il y a dans la gamelle;

L’inconvénient : Cela demande du temps, tant pour les “courses” que pour la préparation, et aussi, du stockage soit vous réaliser des terrines, soit vous les transformez en surgelés, mais dans les deux cas, la priorité c’est de conserver les propriétés, aussi, il faut stocker; Et consommer dans un délai raisonnable … Le but n’étant pas de constituer un “musée de la bouffe” à poilu dans votre placard. Cependant, avec un minimum d’organisation, on s’en sort, je consacre une soirée, ou la matinée du samedi à la réalisation de plusieurs séries de rations, placées dans des petites boîtes surgelées; Le matin, avant de partir travailler, j’en sors une, qui sera décongelée, prête à être réchauffée pour le repas du soir;

Pour les aliments qui constituent ses gamelles: Je privilégie les circuits courts, c’est-à-dire, que je me fournis principalement chez les producteurs et éleveurs, le côté éthique, compte beaucoup dans mon quotidien, de fait, je préfère la vente directe, pour la qualité, et l’équité de la tarification. Nous avons également, un potager à la maison, petite production, mais qui permet d’avoir des haricots verts, des fruits rouges, salades, certains légumes nécessaires à la réalisation de ses gamelles;

La base étant pour nous : Viande ou poisson pour l’apport en protéines+ légumes, fibres pour les vitamines+ huiles pour les lipides et acides gras, avec compléments alimentaires ou condiments tels que des herbes (ex: romarin) + céréales pour les glucides ( en faible quantité riz, semoule, riz brun, rarement mais cela arrive pâtes; avec une cuisson plus longue que lorsque les aliments sont cuits pour nous, afin de garantir une meilleure digestibilité). On préconise une composition 1/3 pour l’équilibre de la gamelle (c’est-à-dire : 1/3 protéines -1/3 légumes, huiles et compléments – 1/3 céréales). Il n’est pas interdit d’adapter ce régime, avec votre vétérinaire, pour qu’il corresponde à votre boule de poils, surtout, en cas de besoins spécifiques ; Période d’activité intense, ou au contraire période d’activité limitée, les cas des poilues gestantes ou des chiots et seniors nécessitent aussi une attention particulière quant à la composition, qui doit, idéalement, être élaborée en amont avec la validation d’un spécialiste, comme votre vétérinaire.

La réalisation : Les aliments sont coupés en petits morceaux, et précuits, pesées pour que la portion soit équilibrée et conforme à ses besoins nutritionnels, placés dans des petites boîtes de conservation, correspondant à une “ration”, pour ensuite, être surgelées. Attention, refermez les boîtes, mais ne placez au surgélateur que lorsque la boîte est froide, mais toujours avant un délai de 2 heures; Les compléments et huile ne s’incorpore pas au moment de la préparation, comme les chefs, c’est la touche finale, que vous intégrez au moment du “dressage” de la gamelle, après avoir réchauffé.

La consommation : Après décongélation, la ration est chauffée, dressage de la gamelle, c’est à ce moment que j’y incorpore les compléments et l’huile; ensuite elle est servie tiède;

Notons : D’autres réalisent des terrines, sous forme de bocaux, c’est aussi une excellente formule, si vous avez la place pour stocker, le matériel et le savoir-faire; notamment, relatif aux normes d’hygiène pour éviter les bactéries etc… D’ailleurs, soyez vigilants avec vos planches à découper, et l’hygiène de votre matériel ainsi que celui de votre plan de travail, lors de la confection des rations, l’hygiène est primordiale… CLIC  ou encore CLIC

Exemple de plats que je prépare à ma boule de poils; 

Menu de la semaine.jpg

Qu’on se le dise … Oui, il m’arrive de piquer une ration à Queeny sur le jeudi, lorsque j’ai failli dans mon organisation perso, et que j’ai négligé ma propre gamelle … D’un autre côté, c’est un peu le concept de la coloc non?!

Des exemples de gamelles 

Dans la gamelle de Queeny, il y a toujours des compléments alimentaires; Des condiments autorisés toujours relatifs à ses besoins; De fait, il y a une adaptabilité saisonnière à mettre en place… J’utilise également les paillettes Green & Wilds pour saupoudrer, selon la gamelle (c’est l’équivalent de notre parmesan), de plus en plus, ce sont les compléments de la marque Terra Canis que l’on peut trouver dans nos compositions; notamment les herbes qui sont vraiment géniales. Il y a également sa cure, du moment, pour les articulations, le poil, ou autre… selon ses besoins; il s’agit des produits de la gamme phytocare. Enfin, à d’autres moments il s’agira de son Dentiplaque, 7 jours par mois (afin de ne pas me tromper, je l’incorpore chaque mois du 1 au 7), C’est une poudre miracle qui contribue à son hygiène bucco-dentaire de chez Biogance

Bonus Bouquine, on se récap sur les lectures pour ceux qui souhaitent se lancer: Nous utilisons plusieurs livres pour la réalisation des rations ménagères que vous pourrez retrouver dans la rubrique bouquine du blog 50 recettes anti-croquettes, un article présentant plusieurs livres très variés, qui propose aussi des friandises, nous consultons également, mon chien fait recettes ;

Pour ceux qui s’interrogent sur les croquettes, deux articles disponibles: Ce poison nommé croquettes et toxic croquettes.

Et enfin, un livre très intéressant pour ceux qui veulent comprendre comment calculer les besoins, apprendre à élaborer une ration ménagère équilibrée,  en y intégrant des compléments. Il fera le bonheur de tous ceux qui souhaitent se lancer dans la confection de gamelles personnalisées “Mieux nourrir son chien“; ce dernier est vraiment devenu l’un de mes outils de référence.

Enfin un dernier point, pour les poils qui doivent surveiller leur embonpoint, les friandises protéinées faites maison, sans céréales;  Elles sont vendues dans le commerce, notamment chez Terra canis ou Escapure, mais elles peuvent être réalisées avec un déshydrateur; Les viandes séchées. Voici un site qui vous aidera peut -être à vous documenter avant investissement, le mien est un premier prix, acheté il y a 4 ans mais qui fonctionne très bien, à raison, d’une tournée par semaine !

Bref, … Peu importe ce que vous choisirez, l’essentiel c’est que cela convienne à votre boule de poils, et je suis certaine que vous y parviendrez parfaitement, pour ceux qui rament actuellement, en quête de la gamelle idéale, restez confiants, cela ne saurait tarder !

mydogisaqueen

signature Queeny

 

You Might Also Like...

6 Comments

  • Reply
    LookBook By Queeny – My dog is a Queen
    28 février 2020 at 15:03

    […] Un article complet évoque le parcours alimentaire de Queeny ICI […]

  • Reply
    Tapis d'occupation by Inooko – My dog is a Queen
    15 février 2020 at 18:55

    […] ceux qui nous suivent, vous savez déjà que Queeny mange en deux prises ses repas, il s’agit là, du repas du matin, durant le week-end, ce ne sont […]

  • Reply
    Denise
    23 décembre 2019 at 09:59

    Munie de ces précieux conseils ,je vais pouvoir varier les menus de ma boule de poils.
    Joyeuses fêtes à vous .

    • MydogisaQueen
      23 décembre 2019 at 12:51

      Joyeuses fêtes à vous aussi des gros bisous

  • Reply
    Denise
    22 décembre 2019 at 14:12

    Bonjour,
    Comme toujours ,très intéressant cet article,merci.
    Dans le cas de Lily ,elle aussi en surpoids avec ses croquettes,´j’ai opté pour les RAM .Petite question : si je veux alterner avec un repas clé en main , faut il faire le même processus que pour le changement de croquettes pour son système digestif ( progressif) ou bien est ce que je peux lui donner directement ?
    D.S

    • MydogisaQueen
      22 décembre 2019 at 18:03

      Merci beaucoup; Les rations ménagères sont proches de la compo des clés en main, donc il n’est pas nécessaire de faire la même transition très rigoureuse, notamment sur les ingrédients et compléments, ça s’en approche pas mal. En général, j’intègre un peu de clé en main, dans la RM de temps en temps, pour que Queeny reste accoutumée, Par contre il ne faut pas surdoser les compléments car il y en a généralement déjà dans les clés en main; selon les marques, il faut regarder la compo et rééquilibrer les compléments que l’on incorpore à la gamelle; Pour ce qui est du surpoids la cure slim de Biogance, et les compléments terra canis sous forme d’herbes peuvent également aider ! Il y a des clés en main, dans la rubrique alimentation si cela peut aider ! Excellente soirée à vous trois;

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :