L’animal sujet de droit, propositions pour de nouveaux horizons par Animal Cross

#Vocation

 

Pour Noël … Offrez la perspective d’un monde nouveau.. soutenez une cause qui nous concerne tous!

 

Au départ d’une vocation, une association… Animal Cross; 

Animal cross est une association, fondée en mars 2009, qui a pour but de diminuer la souffrance animale; Entendons, qu’elle s’intéresse, milite, sensibilise, lutte et agit en faveur de la cause animale, au sens large; Et ce, en menant de front, de nombreuses actions. Tous les animaux sont concernés, et c’est ainsi, à tous les animaux; domestiques, sauvages, d’élevages, qu’elle accorde son attention !

Des actions menées selon trois piliers :  Diminuer ou supprimer la souffrance animale causée par l’homme, promouvoir une meilleure prise en compte des intérêts des animaux et proposer des alternatives crédibles et efficaces.

Ainsi l’association vous permet de vous documenter largement sur des thématiques en adéquation avec le souci de « penser mieux, penser autrement » le monde de demain, pour l’animal, dans sa cohabitation avec l’humain; Par exemple; Dans l’air du temps, la question du foie gras; les animaux dits de divertissement, la chasse, l’expérimentation animale, la pêche, la fourrure, …

Sur le site officiel, il vous est donné la possibilité de faire un don, agir contre la maltraitance animale lors d’une redirection sur un site, exclusivement dédié à la problématique, s’informer, agir, dénoncer… Un autre site voué à dénoncer la banalisation voire l’humiliation faites à certains animaux dans la publicité « Les bêtes noires de la pub« , vous permet d’ouvrir les yeux, sur ces banalisations commerciales, présentée avec humour, cependant, lourdes de sens dans la culture sociétale d’une nation, propagandiste à souhait, par l’assimilation erronée de clichés, qui sont malheureusement encore trop souvent véhiculés. Il vous est également possible d’adhérer à l’association, soutenant ainsi, les différentes actions menées. L’association vous offre l’opportunité de devenir acteur du changement, AGIR directement sur le terrain ou en coulisse, c’est par ICI.

Bonus à partager: Des poilus à adopter, ils cherchent une famille aimante, pour la vie, en partageant vous pouvez les aider;

Pourquoi est-ce que j’affectionne cette association ? On ne peut aimer le vivant en procédant à des distinctions; Un chien ou un chat n’est pas plus prédisposé à être aimé par sa nature, c’est l’homme qui a hiérarchisé le devenir, en créant des « castes » affectives; Les animaux, sont semblables dans la possibilité de ressentir, accorder ou inspirer de l’amour, et de l’attachement, ils ont tous la faculté de nouer une complicité avec l’humain, d’accorder confiance et sympathie, tendresse et empathie, pour peu que l’on se donne la peine de leur manifester le respect universel que leur statut de vivant devrait tous nous inspirer !  C’est en ce sens, que je salue l’association, accordant à tous les animaux la même bienveillance, la même écoute face à une détresse toujours plus croissante, causée par l’Homme; Sans ce type d’association, les animaux n’auraient plus personne pour prendre la parole à leur place… pour dénoncer les souffrances visibles, que l’Homme se plaît à feindre, installer dans son confort, dans sa routine de consommateur, dans le déni de la vie qu’il détruit directement ou indirectement par son indifférence la plus totale.

Un livre qui aborde les problématiques avec clairvoyance; 

IMG_2699

« Ce livre est issu de la réflexion d’une trentaine de personnes de l’association Animal Cross qui se sont réunies mensuellement pendant un an pour présenter l’animal sauvage en France sous un nouveau jour. Certains animaux sauvages naissent-ils protégés, d’autres naissent-ils « gibier » ? Corriger leur prolifération est-elle une nécessité écologique ? Il convenait de mettre l’activité cynégétique à sa place. Propositions pour écrire une nouvelle histoire de notre lien à l’animal sauvage. 192 pages. Format 21 x 29.7 cm. Entièrement illustré ».

Source 

Décortiquons l’ouvrage; 

Un contenu informatif et argumentatif, étayé d’exemples concrets, de données qualitatives, et quantitatives; Un panel de problématiques indissociables; traitées une à une, avec bon sens, dans une analyse objective et rigoureuse. Il s’agit d’un ouvrage informatif qui aborde, soyons clairs, cette problématique majeure actuellement très polémique qu’est la chasse;

L’ouvrage est composé de 13 chapitres; 

L’ouvrage est extrêmement bien structuré, au départ d’une thématique, un constat, un contenu théorique ciblé, et une demande précise, issue de la réflexion du collectif pour clore le chapitre. Ces demandes sont des alternatives, des mesures, qui permettraient d’améliorer radicalement la condition des animaux sauvages, mais aussi, des humains, de la flore, et des animaux domestiques. Un mieux vivre ensemble, dans le respect de tous;

  1. Portrait d’une France en déséquilibre; N’en déplaise à ces dignes représentants de l’archaïsme armé, effectivement, ils ne constituent qu’1.6% de notre population… Cette première partie aborde l’aspect législatif de la chasse; les modalités, les périodes avec un calendrier très détaillé, mais aussi, les espèces concernées; elle permet également au lecteur, de replacer la situation de la France dans un contexte plus global, européen; Mais surtout, de pointer du doigt les espèces injustement placées dans la fameuse liste…
  2. Régulation ou entretien du « capital gibier »? Cette partie m’a vraiment interpellé car elle aborde la question du nourrissage et du lâcher d’animaux d’élevage pour la chasse… Elles soulèvent des questions légitimes, relatives à l’argumentaire classique donné par les partisans de la chasse, qui fait état simpliste d’une nécessité; ils ont cette fâcheuse manie de se placer en « sauveur » des campagnes… Lumière par cet ouvrage, est ainsi faite… que l’ego surdimensionné, est loin d’être justifié !  D’autres articles sur la question : CLIC / CLIC
  3. Les faux alibis : Un élément dont je n’avais pas connaissance, une vérité, que l’on se garde bien d’aborder… Les indemnisations des dégâts agricoles ou comment légitimer la chasse… Une vérité qui clairement m’a choqué ! La question des collisions routières est abordée largement, et je suis ravie de constater que les conclusions soient en adéquation avec mes hypothèses, … Le sanglier ne se jette pas sur votre route par plaisir, pour ceux qui pensaient encore, que ces « bestioles » sont perchées.. Lorsque l’on fuit pour sauver sa vie, on est parfois peu concentré … non?
  4. Impact de la chasse sur l’environnement et la faune sauvage : Les munitions au plomb source de pollution, bien davantage que Bambi faisant un petit pipi dans le ruisseau, … Les munitions, un problème sanitaire trop souvent minimisé; tout comme les dommages causés à la nature au sens large, toutes les espèces souffrent de ces rodéos, dans leurs pratiques de reproduction, d’alimentation, de déplacements naturels; …. « L’intrusion de l’homme est source de stress« … Enfin la question « Zoonoses » et si c’était l’homme qui transmettait ses maladies aux animaux? judicieusement posée..avec une alternative qui serait parfaite; la sanctuarisation c’est-à-dire, l’instauration d’espaces sanctuaires dédiés aux animaux.Des articles qui alertaient sur la problématique écologique : CLIC / CLIC  
  5. Les chiens de chasse, des armes au service des hommes: Cette partie, fut celle, que je redoutai; car pour être honnête, je suis toujours très anxieuse lorsque nous croisons des chiens de chasse avec Queeny, effectivement, la prise de connaissance, ne va pas arranger mon cas… Mais c’est cependant, indispensable de l’évoquer, car c’est une réalité qui dérange mais qui existe ! Tout d’abord, ce chapitre vous permettra de prendre connaissance des races de chiens créées, et/ou dénaturées pour chasser: Ensuite, il vous informera sur les parcs de chasse, l’apprentissage à la chasse, le dressage; mais surtout, mise en lumière des conditions déplorables de vie et de fin de vie des chiens de chasse… Qui devrait mobiliser davantage la communauté canine, le chien est et devient ce que l’on en fait… Face à de telles dérives, comment la communauté reste-t-elle si passive?! On crie à maltraitance pour moins que cela habituellement…
  6. Un danger insoupçonné: Une autre réalité à laquelle, nous sommes confrontés, notre mise en danger permanente, lorsque nous tentons de jouir de notre droit à profiter de la nature… Nous, humains, et nos chiens, chevaux, mais pas que.. également les animaux d’élevage, se trouvant au mauvais endroit, au mauvais moment, sommes perpétuellement mis en danger par ces pratiques… Le chapitre présente des cas concrets d’accidents de chasse, faisant état des victimes collatérales de « ce loisir » (ça m’arrache la g… mais c’est ainsi que les partisans le nomme) qui nous dérange ! Autre point abordé, le danger indirect de la détention d’une arme à feu, un moyen simple pour les suicides, drames familiaux, résolution de conflits de voisinage (faut-il revenir sur les cas d’animaux domestiques abattus lâchement par des voisins armés, car jugés dérangeants?). Une mise en danger pour nous, mais aussi pour les jeunes initiés, parfois involontaires, propulsés dans cet univers de violence, malgré le risque traumatique, les blessures; Notons également, le stock d’armes de chasse non déclarées, qui constitue une réelle faille de sécurité, mais aussi celui des munitions; Une guerre est-elle vraiment à mener? Dame nature fait-elle à ce point peur?! 
  7. À la chasse, tout est permis: Ou la petite histoire… Du permis de chasse trop laxiste dans son attribution, des examens médicaux qui devraient impérativement être renforcés; actuellement, un seul examen médical pour chasser toute sa vie… Pas de prise en compte de la dégénérescence, de l’âge, de la motricité, des aptitudes, réflexes, vue … Des sanctions trop faibles qui ne font peur à personne; enfin, la frontière trop floue entre chasse légale et chasse illégale. Notons également, que la possession d’une arme à feu par une personne sujette à une quelconque dépense à l’alcool constitue en soi un déni de sécurité pour nos communautés citoyennes. Après, je dis ça… je dis rien… Mais vu le nombre d’accidents de chasse, on est en droit de se demander, combien de temps cette « fumisterie » va perdurer.
  8. Un business juteux: C’est la partie qui m’a le plus choquée, richesse cachée, business entre amis, et argent du contribuable… 40 millions d’euros de recettes annuelles pour la validation du permis national entre 2017-2018… Il faut également prendre en considération les environs 6500 élevages pour la chasse soit 152.5 millions de chiffre d’affaires, le rôle de l’ONF »tour operator » de la chasse en France…. DoublePageLivre_Argent1
  9. Une propagande professionnelle : On y parle Lobby; la remise en cause de l’apport écologiste des chasseurs;
  10. Patrimoine cynégétique ou « habituelle » cruauté?: la chasse à courre, et la vénerie, de loi, celles qui nous insupportent le plus pour leur cruauté tant envers les animaux chassés, qu’envers ceux qui sont instrumentalisés pour chasser…
  11. Classés « susceptibles d’occasionner des dégâts » et pourtant indispensables dans la nature:  Les différentes espèces sont abordées en détail, cette approche revalorise leur situation, on fait état du rôle qu’il est nécessaire pour eux de jouer. Ainsi… ….DoublePageLivre_Nuisibles.jpgLe renard, la fouine, la martre, le putois, la belette, le corbeau et la corneille, l’étourneau sansonnet, le geai des chênes, la pie bavarde, le lapin de garenne, la bernache, le ragondin, le rat musqué, le raton laveur, le chien viverrin, sur lesquels vous ne porterez plus le même regard; Leurs utilités sont clairement établies, un plaidoyer argumenté est proposé pour toutes ces espèces persécutées; Notamment par le piégeage, cette pratique non sélective qui occasionne des souffrances inadmissibles. Plusieurs schématisations vous permettront, notamment, de comprendre le fonctionnement et la réglementation des pièges ; De mon point de vue, cela peut servir, si un jour, vous croisez un animal piégé, connaître le fonctionnement, permettra peut-être de le libérer sans le blesser davantage. Durant ma lecture j’ai tenté de mémoriser les informations pour pouvoir les remobiliser si un jour un animal ou mon chien se trouvait piégé malgré lui, dans l’un de ces dispositifs de torture. 
  12. Vers un monde nouveau: Un chapitre qui fait rêver, la sanctuarisation, un monde sans chasse, l’exemple suisse, y est notamment présenté; des propositions nouvelles sont explicitées. La mise en relation des acteurs et des propositions concrètes au départ de constats tangibles.
  13. Déclarations des droits de l’animal et de la nature: Cette déclaration est aux animaux, ce que la déclaration des droits de l’Homme est à nous… des droits sont exposés, des droits légitimes, naturels, dont les animaux sont trop injustement privés; exemple : Article 3: droit à la liberté – Tout animal sauvage a droit à la liberté. Nul n’a le droit de le rendre captif … 7 articles développés avec plusieurs droits, qu’il serait sage d’accorder enfin aux animaux. DoublePageLivre_DroitsAnimauxSauvages.jpg

Gros plus de cet ouvrage : D’une part, les photographies absolument magnifiques d’animaux sauvages, dans leur environnement naturel; D’autre part, les sources de toutes les affirmations, de toutes les données qui permettent de couper court à toutes spéculations hasardeuses… Il est des vérités, qu’il faut diffuser ! Ce livre en est l’illustration!

Après à ceux, qui se posaient encore naïvement la question, clairement, je suis une fervente opposante à la chasse…. j’aime les animaux, j’exècre la violence qui leur est faite… et je maintiens depuis longtemps, que nous n’avons pas plus de droit qu’eux lorsqu’il s’agit de possession du sol… 

Mon avis ? Face à ces constats, je suis souffrance; Face à la toute grande majesté de la nature, je me demande encore, comment l’Homme parvient-il à n’exprimer que de la haine … Comment ne pas demeurer admiratif et reconnaissant face au spectacle de la vie ? La nature a encore tant à nous apprendre, elle n’est cependant pas rancunière, malgré les souffrances qu’on lui inflige, le sang que l’on continue de faire couler, injustement, en maintenant des pratiques barbares, sous couvert de tradition, en hypothéquant notre devenir à tous; à coups de surconsommation, surproduction, surdévalorisation de ce capital vital, universel et irremplaçable qu’est la nature; composée de sa Faune et sa Flore indissociable…

L’argument de tradition m’a toujours agacé, car, de vous à moi, les traditions porteuses de sens, se sont perdues, il y a de cela, bien longtemps… L’Homme a perdu foi en toutes formes de spiritualité depuis que Dieu Google lui accorde réponse à ses moindres questions; Qui encore, laisse une place à la table de Noël pour y accueillir quelqu’un d’esseulé ou dans le besoin? Pourtant il s’agit d’une tradition… Alors qu’on ne me parle pas de tradition, car jadis, on se disait bonjour en se croisant dans la rue; Jadis, les hommes tenaient la porte aux femmes, les enfants étaient protégés par tous, aujourd’hui chacun vit dans l’indifférence, sa bulle de conneries… si peu d’empathie envers l’Homme, comment en attendre davantage pour les animaux?! Cependant, je crois encore en demain… L’avenir … passe par l’enfant; Des livres tels que celui-ci devraient être abordés dans les écoles, il constitue un superbe support pédagogique pour sensibiliser et contribuer à développer le libre arbitre; Cette liberté de penser et de statuer devrait être laissées aux générations futures, avant de se faire absorber par l’endoctrinement « individualiste » de notre « nouvelle » société…. Les enjeux sont trop importants pour les occulter aux générations qui, demain, seront en charge de prendre LES grandes décisions indispensables, reportées en permanence par nos générations.

Ce livre permet de s’enrichir en connaissance, il est très complet de par son contenu rigoureusement sourcé; J’ai énormément appris par sa lecture; Au-delà, de cela, en étant pragmatique, lorsque l’on s’oppose à quelque chose, il est préférable de maîtriser le sujet; c’est justement ce qu’Animal Cross vous propose, un panel très complet de contre-arguments qui vous permettra de défendre votre point de vue en étant, vous aussi, armé, à défaut d’armes, vous aurez bien plus « lourd », le bon sens… Les propositions sont porteuses d’espoir; inspirantes, et réconciliatrices.

C’est un livre que je recommande à toute personne qui souhaite voir un monde sans violence faite aux animaux poindre le bout du nez … Le contenu est parfaitement abordable en famille, la structure est pédagogique, le vocabulaire accessible aux adolescents; la prise de connaissance de l’ouvrage peut donner lieu à des discussions, voire des initiatives, en famille ou entre amis! D’autant, qu’acheter le livre, c’est aussi, soutenir les actions….

Demain sera ce que nous ferons de lui… Il n’est pas trop tard pour protéger les plus faibles, un seul monde, une seule espèce « les vivants », c’est peut-être même notre devoir de protéger les plus faibles, même (surtout) s’il s’agit d’animaux, ils sont des nôtres, agir face aux plus cruels d’entre-nous pour leur venir en aide, c’est possible en unissant nos sagesses, et nos forces argumentatives  …

Où acheter? Le livre est disponible au prix de 18.90 euros sur le site officiel CLIC

Bonus : Le calendrier qui présente chaque mois, un animal sauvé par les dons… Celui-ci est disponible sur la boutique officielle au prix de 8 euros.

Les liens utiles : Le site officiel / Le Facebook  / La chaîne Youtube

mydogisaqueen

signature Queeny