Algo Stress par Biogance

#Zen soyons zens… 

Clarifier la notion de Stess ; Le stress apparaît chez une personne dont les ressources et stratégies de gestion personnelles sont dépassées par les exigences qui lui sont posées.

Définition du stress selon, OMS, Arck et al., 2001

Trop souvent minimisé, le stress est un état signification, qu’il faut avant tout considéré comme un mal-être émergeant en réaction à une agression de l’organisme par un agent physique, psychique, émotionnel entraînant un déséquilibre qui doit être compensé par un travail d’adaptation.

C’est pourquoi, le stress peut être lié à une problématique professionnelle, familiale, sociale, financière, émotionnelle, découlant de l’enfant, relationnelle, à une variante instable basique, comme les conditions météorologiques, anodines pour les uns, mais susceptibles de générer stress intense pour les autres, etc. D’où, il est important de se montrer à l’écoute de soi, et de son entourage afin de pouvoir soutenir ou être soutenu au mieux, en cas de stress profond.

Évidemment, il existe plusieurs formes de stress, et tout autant de réaction à celui-ci ; je me souviens d’avoir déjà évoqué le « stress bénéfique, ou bon stress », comme son homologue, la bonne fatigue; Lorsque j’étais étudiante, durant les périodes d’examen, celui qui motive… Force est de constater, que tous ne vivent pas ce « stress » de la même manière, et que « stress » est plus complexe qu’il n’y paraît car il peut prendre de multiples facettes.

Plus largement ; il existe un lien très étroit entre le stress, l’angoisse, et l’anxiété ;

Lorsque nous ne parvenons pas à nous adapter à la situation, nous pouvons développer des réactions en chaîne, crises d’angoisse, larmes, se ronger les ongles, troubles alimentaires, dysfonctionnement du transit intestinal, troubles du sommeil, agressivité, ou a contrario ; repli ou cloisonnement etc.

Pour en apprendre davantage sur le stress, un site extrêmement bien rédigé, lui est dédié , cliquez ICI pour y accéder.

Pour notre boule de poils, c’est exactement pareil… Ils sont également sujets au stress…

Poilu et le stress ;

Une boule de poils n’est pas une autre, cela étant, tout poilu est hypothétiquement susceptible d’être sujet au stress à un moment ou l’autre de son existence, selon les circonstances de vie avec lesquelles il lui faudra conjuguer.

On parle souvent de « chiens anxieux et stressés » ; mais qu’est-ce que c’est… ?

Nous avons déjà défini le stress, ce que nous retiendrons de l’anxiété est qu’il s’agit d’un trouble émotionnel se traduisant par un sentiment indéfinissable d’insécurité ; Ce qui est indéfinissable, est lié à ce qui n’est pas forcément visible ; comme la peur de l’abandon ; Après avoir été agressé par l’un de ses congénères, poilu peut se montrer anxieux à l’approche d’autres chiens, redoutant de revivre cette agression, ce type de situation génère du stress ; Et peut pousser votre boule de poils à développer des mécanismes de défense, même anticipativement, lorsque aucune agression semble poindre le bout de la truffe ;

Ainsi aux palmarès des situations pouvant générer du stress, j’ai déjà pu observer les « va-et-vient » ou la présence d’individu étranger à notre meute, dans la maison ; par exemple, lorsqu’il y a des travaux, des étrangers qui déambulent sur le territoire coutumier et quasi exclusif à notre famille, Cela génère du stress à ma boule de poils. Une autre manifestation fréquente, et récurrente à beaucoup de nos compagnons, ce sont les bruits de détonation, comme lors des orages ou des feux d’artifice ; parce qu’il y a une quasi-impossibilité d’anticipation, ce caractère soudain, répétitif, génère ; peur et stress.

Nos boules de poils sont exactement comme nous, dans leur gestion du stress, nous sommes inégalement réceptifs ; Il est donc impossible d’établir des généralités lorsque l’on évoque une manifestation de stress, ils n’ont pas tous les mêmes réactions… L’un va tenter de fuir pour s’éloigner de ce qui lui produit du stress, comme le feu d’artifice ; l’autre va montrer des signaux de mécontentement, par exemple, en grognant sur des enfants jouant avec un pistolet dont le bruit, provoque le stress.

Ce qui provoque stress pour l’un, peut n’avoir aucun effet sur l’autre, et vice versa ;… C’est lié à son vécu, ce qui a pu le perturber dans les premières expériences de vie ou ultérieurement, à certaines particularités génétiques ou héréditaires, et donc, indirectement, parfois, à sa race ou à son origine ; Il se peut même, que ce soient vos réactions, auxquelles poilu s’adaptera qui accentue son stress ; Il en va de même lorsque vous pratiquez ce que je me plais à qualifier de « Oui mais Non », c’est-à-dire, les ordres contraires, qui vont placer poilu dans un état d’anxiété relative à la complexité de la situation, « qu’attend-il de moi, est-ce ça, non, il a dit blanc, mais ensuite, noir.. », il en va de même avec l’excès d’autorité, lorsque votre boule de poils a peur de faire quelque chose, parce qu’il redoute de mal le faire, de vous mécontenter ou de se faire réprimander. Aussi, dans un environnement dans lequel, il y a plusieurs boules de poils, le manque d’espace personnel, comme pour les humains, peut jouer un rôle déterminant et entraîner des réactions de stress…

Le cadre de vie est également à prendre en ligne de compte, une mauvaise sociabilisation, trop peu de stimulation mentale ou de sorties, un sentiment de frustration, etc. tant de potentielles explications, qu’il vous faudra explorer.

C’est donc hypercomplexe le stress… On peut cependant, distinguer le stress temporaire ou léger, lié à un acte isolé (comme l’autoroute des vacances, une fois par an) ; du stress plus profond, parfois assimilable à une intériorisation plus complexe (comme le fait de se jeter sur la porte en hurlant dès que quelqu’un sonne, pour ensuite courir se cacher pétrifié), comportement nécessitant l’intervention d’un comportementaliste, qui vous aidera à mettre en place des dispositifs d’apaisement, et qui effectuera avec vous un travail en profondeur, visant à aider poilu à aller mieux ; Car rappelons-le, même si le stress est trop souvent minimisé, il occasionne un profond mal-être pour celui qui le vit ; Mais aussi pour celui qui le voit contraint de vivre avec… D’ailleurs, une expression souvent utilisée étant, « je suis victime de stress »,… traduit parfaitement la situation, le simple fait de souhaiter la disparition du stress, ne permet pas de s’en débarrasser d’un simple claquement de doigts… Pour poilu, c’est pareil, il a tout simplement besoin d’aide, et vous aussi ; d’où, n’hésitez pas à solliciter l’expertise et l’intervention d’un professionnel, il en va du bien-être de votre boule de poils, et de l’harmonie de votre cohabitation avec l’entourage de vos duos ;

Comment se manifeste le stress chez poilu ?

Alors, une fois n’est pas coutume, mais certains comportements sont proches de ceux évoqués pour les humains, sauf que poilu ne vous répétera pas en boucle « je stresse, je te jure, je suis en stress, ça me stresse, pff c’est le stress, me stress ce truc… »

  • Comme pour l’humain : Le stress marque son passage, de fait, poilu peut avoir des selles molles, des vomissements, ou des diarrhées ; Il peut aussi adopter des comportements dits « répétitifs », tourner en rond dans la pièce (chez l’humain, on dit « faire les 100 pas »), en faisant des petits bruits à peine audibles de gémissements ou en manifestants toute l’étendue de ses cordes vocales ; ou encore, adopter une attitude qui semble promptement incohérente, se jeter sur la fenêtre toutes pattes devant parce qu’un oiseau se trouve sur la pelouse… Il ne parvient pas à se poser, et dort peu durant la journée ou la nuit, semblant perpétuellement en état d’alerte ou en opposition, il dort de manière excessive ! Comme l’humain, qui dort pour échapper à une situation…
  • Toujours comme l’humain ; il peut se ronger les griffes, se mordiller les pattes, se lécher les pattes voire d’autres parties du corps, ou encore s’arracher des touffes de poils; certains humains développent ce comportement avec les cheveux, ou les ongles…
  • Adopter une attitude corporelle variable ; Comme les humains, qui baissent le regard, ou au contraire, ne parviennent pas à stabiliser le regard ; poilu peut jouer des oreilles basses, de la queue basse, spasmes musculaires liés aux tensions; toujours comme les humains qui en état de stress ont le sentiment d’avoir ce poids sur les épaules…
  • Lorsqu’il régresse, entendons, qu’il recommence à manifester des comportements « infantiles » euh… « caninantiles » donc ? Bref, qu’il recommence à jouer les démolisseurs, ou encore, qu’il fait preuve de malpropreté (exemple, pipi, caca, dans la maison) ; Dans la série comportement, il peut aussi « la jouer » pot de colle avec vous, sollicitant votre attention en permanence, c’est flatteur, parce qu’implicitement cela signifie que vous le soulagez de son stress, mais dans le quotidien, cela peut rapidement devenir très contraignant.
  • Une manifestation moins facile à vivre, c’est l’agressivité ; poilu peut se montrer agressif vis-à-vis d’enfant, d’autre poilu, ou encore, de vous ; Ce cas est, très certainement, le plus difficile à vivre, cela ne m’est jamais arrivé, mais je crois que je serais blessé, ça me briserait le cœur qu’elle me rejette, avec agressivité. En ce cas, il faut rapidement faire appel à une aide extérieure, comportementaliste, qui vous aidera à apaiser poilu, il vous faudra vous montrer patient, tendre souvent l’autre main, prendre de la distance sur la situation, ne pas faire d’amalgame, et ne pas oublier l’essentiel… Votre boule de poils vous aime, son comportement est celui d’un poilu qui souffre ; C’est un comportement que nous, humain, adoptons également, parfois, lorsque les choses ne se passent pas comme on le souhaite, lorsque nous avons accumulé trop de stress… C’est injuste, mais celui qui passe, est celui qui prend… On déplore notre attitude après coup, on tente de se faire pardonner, on présente des excuses, pour poilu ce n’est pas différent, le plus important, c’est qu’il vous aime et qu’avec l’aide d’un professionnel, les choses peuvent s’arranger si vous l’aimez, vous pardonnerez, car c’est ce dont il a besoin !
  • Son rapport à la nourriture est transformé, il peut soit se ruer sur sa gamelle, comme une forme de boulimie, ou à l’inverse, bouder l’alimentation; un peu comme les humains, qui suivent des fringales de « satisfactions gustatives pour combler une « insatisfaction émotionnelle » ; moi c’est le chocolat, lorsque je suis stressée, il a le don de me détendre… pour certains poilus, la gamelle, comble un manque, rassure, engouffrer la nourriture procure bien-être, alors poilu veut manger souvent… pour se sentir mieux, car lorsqu’il se remplit la panse, il se sent « temporairement comblé émotionnellement ».
  • Il a des réactions flippantes comme dans « l’exorciste » beaucoup de bave, des tremblements inexpliqués, notamment lorsqu’il tente de se ventiler, il halète fortement ; cela peut, bien évidemment, vous paniquer, vous mener plusieurs fois chez le vétérinaire en envisageant le pire ; Je dirais, qu’il vaut mieux s’y rendre trop souvent, que pas suffisamment, ou dirons-nous, trop tardivement… D’ailleurs, votre vétérinaire pourra également vous conseiller si votre chien cumule des symptômes évoqués, pour être au fait de son état de santé générale, une visite peut être parfaitement appropriée. Car rappelons-le, comme pour l’humain, le stress peut avoir de lourdes conséquences physiques, c’est notamment, un facteur aggravant de crise cardiaque ou d’AVC.

Reconnaître les signes, c’est le premier pas vers la prise de conscience que poilu a un problème et qu’il a besoin d’aide… Il est impératif de comprendre les choses afin de l’aider. Pour lutter contre le stress, n’hésitez pas à vous entourer de professionnels, ils sauront vous aider à localiser les causes, neutraliser les conséquences, mettre en place de réelles solutions.

Comme pour l’humain ; l’amoindrissement du stress nécessite un retour à l’équilibre, après l’agression qui occasionna le déséquilibre à l’origine de son stress.

Les éléments qui contribuent à un retour d’équilibre dans la vie de nos boules de poils ; sont à nouveau relativement similaires à ceux qui s’avèrent nécessaires à l’humain.

  • Un cadre de vie sain et rassurant; Des repères sont indispensables, à l’humain, aux enfants pour trouver sa propre place, objectivement et positivement, il ne suffit pas de lister ce qui est interdit, on peut également lister ce qui est autorisé, et surtout, légitimer toutes prises de décision par une explication plausible afin qu’elle soit comprise et acceptée de tous ;
  • Un environnement apaisant ou une zone de confort pour se rééquilibrer; Les humains s’aménagent souvent un coin lié à leurs loisirs, ou se rendent dans un lieu qui contribue à les détendre ; fournissez l’équivalent à votre boule de poils.
  • Un soutien émotionnel ; Le sentiment d’être important, d’être aimé, considéré et respecté est essentiel à l’épanouissement personnel, des bipèdes et quadrupèdes ;
  • Une hygiène de vie adéquate : Activités physiques, activités mentales, alimentation équilibrée, heures de sommeil répondant aux besoins, hygiène corporelle assidue.

Bref, Bipèdes et quadrupèdes ne sont pas si différents…

Queeny et le stress…

Queeny est une boule de poils relativement bien dans ses pattes ; par contre, elle a peur de l’orage, des feux d’artifice, des bruits causés par les gros travaux et appréhende beaucoup mes absences de quelques jours lorsque le boulot me contraint à la laisser une ou deux nuits, comme ce fut le cas récemment lors d’un déplacement professionnel à Marseille ;

Dans son cas, il s’agit donc de petites manifestations de stress, engendrées par la peur, ce ne sont pas des situations que nous rencontrons tous les jours ; Elles relèvent du facteur occasionnel ; De fait, j’ai recours à un produit simple et efficace, qui contribue largement à l’apaiser lors de ces occasions peu fréquentes ; Une solution qui allie soin, notamment par le poil et bien-être émotionnel…

ZOOM SUR UN COUP DE PATTE du quotidien

IMG_1435.JPG

Caractéristiques du produit ;

Algo Stress est un soin Antistress, sous format spray, composé d’un complexe d’Algues fucus, de marjolaine et d’huiles essentielles visant à réduire le stress de votre boule de poils ; Bonus, la formule est sans paraben !

Un spray qui cumule plusieurs actions : Il aide à réduire l’anxiété et la nervosité de par ses propriétés calmantes et apaisantes mais il contribue également à réduire les troubles du comportement liés au stress. Qui plus est, le spray convient à tout type de pelage, ainsi qu’aux chiots et aux chatons, souvent sujets au stress lors de la phase d’acclimatation dans leur nouvelle famille.

Son gros atout ? La marjolaine qui agit sur le système nerveux, on la recommande généralement contre l’insomnie et l’anxiété, elle est effectivement réputée pour ses vertus calmantes, notamment en situation d’excitabilité psychique et d’excitation nerveuse. Elle participerait à réduire les effets du stress.

Comment l’utiliser ?

Tout d’abord, agitez bien le spray avant de vaporiser ; ensuite, vaporiser à une distance de 20 cm des surfaces que vous souhaitez vaporiser ; Vous pouvez également vaporiser votre boule de poils, utilisant ainsi le spray pour lui faire un massage ;

Attention, avertissement, ne vaporisez pas en direction de la tête de votre poilu ; Toujours loin des yeux et de la gueule ; Lorsque nous l’utilisons, pour Queeny, je vaporise directement sur sa brosse, je réitère l’opération plusieurs fois, tout en la brossant, je lui parle, la masse, avec un fond musical ; pour rappel, le brossage, tout comme le massage, est une activité apaisante qui non seulement contribuera à relaxer votre boule de poils, mais qui permettra également de renforcer votre complicité.

Petite astuce : Vous pouvez également vaporiser les surfaces environnementales de votre boule de poils ; Comme sa couverture, son panier, son coussin, le tapis sur lequel il se couche, le siège ou la banquette dans la voiture avant qu’il n’y monte, sa caisse de transport, etc., afin de créer une atmosphère reposante dans laquelle il se sentira serein, à l’abri du stress ;

Quand peut-il aider ? 

Avant ou après, une situation pouvant s’avérer stressante pour poilu, en anticipation ou en apaisement,« pré-vécu/ post-vécu »; Par exemple: Déplacement en voiture, visite dans un lieu public avec beaucoup de monde, rencontre d’un nouveau copain, séjour dans un lieu nouveau, déménagement, visite chez le vétérinaire, modification du cadre de vie, perte d’un copain, inactivité contrainte après une intervention chirurgicale, orage, feux d’artifice, travaux dans la maison ou aux alentours; séparation temporaire avec son humain, chez sa nounou, arrivée d’un nouveau copain, arrivée d’un petit d’homme, premier voyage scolaire de son petit d’homme sans lui, etc… 

Mon avis ? Comme à l’accoutumée, conquise, je l’ai encore utilisé hier soir durant l’orage ; Sauf que cette fois, j’avais entendu les prévisions météo, annonçant des perturbations orageuses en fin de soirée, j’ai donc pu anticiper ; J’ai vaporisé le spray sur le lit à l’endroit où elle se couche habituellement, brossage au spray avant d’aller dormir, petit biscuit camomille, musique zen, veilleuse en place ; Évidemment, elle était stressée par l’orage, le spray ne peut éradiquer la nature profonde des appréhensions, en revanche, elle parvenait plus aisément à le supporter.

Habituellement, elle monte et descend du lit, court partout dans la maison en émettant des petits bruits, comme des pleurs étoffés, et accessoirement, je cours après elle, pour la rassurer… Cette fois, elle est restée sur le lit, collée à moi, certes, mais elle n’a pas eu la même réaction de désorientation et d’agitation que lors des orages précédents.

               Victoire… !

Je vais donc pouvoir recourir au spray le 14 juillet prochain lors des feux d’artifice de l’été ; nous ne nous y rendons jamais, même si on les voit depuis le jardin, je n’y assiste pas, car Queeny a peur, son comportement est similaire à celui adopté durant les orages ; Cette année, elle sera plus sereine, nous pourrons, à nouveau anticiper, et l’aider à traverser ce moment désagréable, avec notre spray, nos rituels brossages et massage, sa veilleuse !

Bonus, ce spray sent extrêmement bon, je pense même qu’il a un effet apaisant sur moi, étant très fusionnelle avec ma boule de poils, son stress et son mal-être entraînent le mien, et vice versa, on s’entraîne dans une spirale compatissante peu bénéfique ; pour le coup, cette fois, nous avons dormi… Ce qui n’était jamais arrivé lors d’un orage, il fallait attendre une bonne heure après son interruption pour que nous puissions trouver le sommeil !

C’est grâce au spray que je me suis levée zen pour partir travailler ce matin, après une nuit, quasi normale de sommeil… Ma boule de poils a bien dormi, et ça, c’est un gros soulagement pour moi car je ne supporte pas de la voir mal, perturbée, etc.

Merci qui ? Merci Biogance…

Où acheter ? Le spray de 250ml est vendu 11.90 euros sur le site officiel ;

Pour faire du shopping : Vous bénéficiez de 20 % de réduction avec le code PARTNER20

Pour en apprendre d’avantage sur Biogance 

Les liens utiles : Pour découvrir les autres produits de la marque Biogance, c’est par ici CLIC. / Le site officiel / Le Facebook / L’Instagram .

Pour information d’autres articles pouvant vous aider dans la gestion des manifestations de stress mineurs sont disponibles sur le blog : T-shirt / Produits relax / massage /  le doga / astuces pour gérer la peur/ réaliser la playlist de poilu.

mydogisaqueen

signature Queeny