A Dog’s Way Home / L’incroyable aventure de Bella

#Cinedog

Tête à truffe

ALERTE, voici un film que vous allez adorer, il aborde plusieurs problématiques actuelles, et expose les dilemmes de vie auxquels un poilu est susceptible d’être confronté…

Caractéristiques : Il s’agit d’un film américain, adapté du roman de W. Bruce Cameron, sortie avril 2019, durée 1h36 min, réalisé par Charles Martin Smith, classé dans les genres drame, aventure, famille, avec au casting, des acteurs tels qu’Ashley Judd, Jonah Hauer-King, Edward James Olmos ; etc.

Si le nom de l’auteur ne vous est pas indifférent, c’est car nous lui devons notamment le best-seller « mes vies de chien », ce nouvel opus animalier, devrait ravir les fans du genre !

Synopsis du film :

« Lucas et sa chienne Bella sont les meilleurs amis du monde. Lorsque Bella est capturée par les autorités qui soutiennent que les Pitt Bull sont interdits à Denver, Lucas doit rapidement trouver un endroit pour loger Bella, le temps qu’il déménage. La chienne s’installe donc chez des amis au Nouveau-Mexique. Bien qu’elle y soit bien traitée, elle ne comprend pas pourquoi son maître l’a abandonné. Dès qu’elle en a l’occasion, elle s’enfuit et tente de retrouver le chemin de la maison. Elle affrontera une série d’obstacles et de nombreux prédateurs sur sa route, mais rien ne l’arrête. Elle est prête à tout pour retrouver son maître. »

Source

Une entrée en matière judicieuse ;

Le hasard d’une rencontre, Bella est née d’une chienne errante, une maman pit-bull et un papa X fait d’elle une croisée, intelligente, attachante, qui noue très rapidement une belle relation avec son sauveur ; Lucas un amoureux des animaux prêts à défendre les quatre pattes opprimés qui ne peuvent pas s’exprimer, il défend, protège, et ne recule pas devant la mise en danger pour intervenir en leur faveur ; Un personnage généreux, envers les humains également, soucieux du bien-être d’autrui ; D’emblée on se sent attaché à ce duo et intégré à leur univers, des habitudes, des rituels, une famille et des amis, dont Bella ravit le quotidien. Qui se ressemble, s’assemble,… Bella et son humain sont vraiment très similaires…

« Un minuscule morceau de fromage »… Ou l’apprentissage de la vie par le jeu ;

Bella est intelligente, elle apprend beaucoup de chose, mais surtout, elle prodigue beaucoup d’attention à ceux qui en ont besoin ; Pleine d’empathie, elle évolue dans un univers bienveillant, jusqu’au jour où, elle rencontre la malveillance de l’injustice… Dans la vie de Denver, le pit-bull n’est pas autorisé, même croisé, sous menace de l’euthanasier, son humain doit déménager ;

La perfidie en action, c’est une dénonciation qui est à l’origine de tous les embarras que Lucas et Bella rencontreront ; L’éternelle médisance, et l’incontournable confrontation entre les amoureux des animaux, et les autres… Ainsi que les clichés et stéréotypes trop souvent relayés sur les chiens catégorisés mènent la vie dure à notre duo !

Lorsque l’amour et l’attachement sont plus forts que le jeu, lorsque Bella préfère protéger son humain plutôt que de se sauver elle-même, elle est inévitablement confrontée à sa condition, « en danger » délit de faciès malgré une douceur inégalée, elle est catégorisée…

Il lui faudra jouer seule à « rentre à la maison »…

L’incarnation des valeurs canines ;

Pourtant Bella est l’incarnation même de la gentillesse, elle vient en aide à un « gros chaton », sauvage, sauve physiquement ou moralement plusieurs humains croisés lors de son périple, et ne manque pas de risquer sa vie pour venir en aide à tous ceux qui croisent sa route ; Générosité, fidélité, empathie, douceur,… Elle incarne vraiment les plus belles valeurs canines, portées à l’écran sans la moindre rancœur envers l’espèce qui l’a si rapidement jugée… Elle a croisé plusieurs profils durant son périple, des humains en mal d’amour, des humains généreux, des humains en souffrance… Ce que la rencontre évoque c’est systématiquement, le constat qu’une boule de poils peut changer la vie, apporter sérénité, quiétude, confiance, bonheur, et surtout un amour authentique, criant de sincérité avec une extrême facilité…

Un amour inconditionnel pour son humain ; C’est l’amour qui pousse Bella dans toutes ses actions, dans tous ces choix, l’amour inconditionnel qu’elle porte à son humain… Elle aurait pu renoncer, elle aurait pu suivre un autre chemin, s’abandonner à une nouvelle famille avec l’un des deux ou quatre pattes rencontrés lors de son aventure, mais seul son humain lui importe « il a besoin de moi et j’ai besoin de lui ! ».

bella (7)

Mon avis : Le maître mot de ma première impression fut « l’émotion », pour cause, j’ai versé la larme au moins quatre fois durant le film, et ce, dès les premières minutes… Ce n’est pas triste, c’est émouvant et beau, c’est profond et sincère… Evidemment, on notera que de nombreux clichés sont utilisés ; Cependant, atténué par de belles scènes d’actions, de superbes paysages, des moments de rire, des scènes de vie qui nous rapproche de notre quotidien, et des personnages attachants, mais surtout, qu’au-delà l’aspect purement cinématographique, ce film pose les bonnes questions. Il remet en cause le jugement trop hâtif porté à des chiens croisés considérés à tort comme des chiens catégorisés, par assimilation, renvoyant ainsi, à l’injustice de la situation des chiens catégorisés ; L’acharnement de certaines législations visant à séparer un chien de sa famille, sous prétexte de… l’hypothèse et non du fait ; Bella ne présente aucun signe d’agressivité, par un grognement, et pourtant, la loi juge qu’elle est dangereuse…. La loi devrait davantage juger l’humain, et moins le chien, en laissant le bénéfice du doute, dans une démarche raisonnable et raisonnée, contrôler l’humain, juger ses aptitudes, plutôt que de condamner le chien, sans lui laisser le bénéfice du doute, l’opportunité de devenir un chien comme les autres… C’est bien souvent la stigmatisation qui entraîne la violence, et l’incompréhension.

Ce film m’a beaucoup touché, non pas seulement parce que Bella parcourt 600 km pour retrouver son humain, malgré l’exploit, les chiens sont étonnants, et capables d’un attachement qui bien souvent nous dépasse, tellement plus profond et authentique, c’est à se demander si l’humanité en mérite tant… Ce qui m’a touché, c’est la réflexion personnelle suscitée par ce film, sur les chiens croisés assimilés à des chiens catégorisés, sur la réaction des personnes qui les croisent, et les juges sur leur seule apparence… Et surtout, sur leur humain, qui les aime plus que tout, au-delà des interdits, des stéréotypes, du regard des autres.

livre.jpg

 

 

 

Liens utiles : Le site officiel pour obtenir plus d’informations / Le livre : Disponible en E-Book anglais, 6.95 euros, en cliquant ICI

 

Envie de découvrir la bande-annonce ?

mydogisaqueen

signature Queeny