Les glandes anales chez le chien

Qu’est-ce que c’est, quand consulter, pourquoi ?

Et si on parlait popotin de poilu ? Sujet glamour du jour : les glandes anales !

Peut-être avez-vous déjà été confrontés au problème de la très mauvaise odeur de poisson provenant de l’arrière-train de poilu ? Les responsables ? Ces fameuses petites glandes ! Mais à quoi servent-elles réellement ? Pourquoi doit-on agir quand le problème est récurrent ? Que faire pour prévenir leur engorgement ? Tout autant de questions auxquelles nous allons tenter de vous apporter des réponses.

Image1.png

Les glandes anales : Qu’est-ce que c’est ? A quoi servent-elles ?

Dénomination exacte des glandes anales : les sacs anaux. Mais dans le langage courant, tout le monde parle de glandes anales. Ces sacs sont au nombre de 2 chez le chat et le chien, et sont situés à l’intérieur du rectum, entre les sphincters interne et externe, donc de part et d’autre en amont de l’anus. Les glandes contiennent un liquide visqueux jaunâtre/marron, et se vident via un petit canal lorsque poilu fait ses besoins. Ce liquide est un lubrifiant nécessaire à la facilitation du passage des selles.

Mais pas seulement ! Ce liquide visqueux possède une odeur qui est propre à chaque poilu. Voilà donc la raison pour laquelle les poilus se sentent le popotin entre eux ! L’odeur dégagée par les glandes est un peu comme une carte d’identité pour eux. Les poilus peuvent s’en servir tout naturellement pour marquer leur passage, leur territoire, en se frottant un peu le popotin au sol, au même titre qu’il ferait un petit pipi par-ci, par –là.

Le liquide contient en outre des phéromones qui vont aider à cette reconnaissance identitaire, au statut hiérarchique, à l’état émotionnel…

Qu’est-ce que l’engorgement des glandes anales ? Quelles causes ? Quels signes ?

En temps normal, les glandes se vident lors du passage des selles. Elles peuvent également se vider légèrement lorsque poilu se contracte et fait le traineau pour marquer son passage à un endroit précis.

Cependant, les glandes anales peuvent se boucher et ne plus se vider comme elles le font naturellement. Il y a donc une accumulation du liquide visqueux, et en résulte un engorgement des glandes.

Certains poilus sont plus sujets ou sensibles à un engorgement des glandes : ce sont souvent les races de petites et moyennes tailles qui sont touchées. Avec Luna et Nalie, je suis servie !

Il peut cependant y avoir d’autres causes que la physionomie du poilu…

  • L’alimentation: si poilu ne fait pas des selles suffisamment moulées et dures, leur passage ne permettra pas d’exercer une pression suffisante sur les glandes, qui ne se videront pas…
  • L’obésité et le manque d’activités physiques : un poilu, pour avoir un bon transit, a besoin de se dépenser…
  • Un épillet coincé (les fameux épillets…)
  • La présence de parasites intestinaux (en clair : les vers… d’où la nécessité de vermifuger régulièrement son poilu)
  • Une lésion ou une plaie au niveau de l’anus qui pourrait obstruer les canaux
  • Une lésion musculaire de la région péri-anale ou une lésion sacro-lombaire qui impactera la capacité des muscles à fonctionner, et donc à exercer une pression suffisante sur les glandes
  • Une impaction: il s’agit d’un phénomène médical lors duquel les sacs sont tellement remplis qu’ils n’arrivent plus à se vider. Cela peut être dû à une modification de la consistance du liquide
  • Une tumeur des sacs anaux ou du rectum

Les signes principaux d’un engorgement des glandes anales sont facilement reconnaissables :

  • Poilu fait le traineau: il se frotte le popotin au sol très régulièrement pour tenter de se vider lui-même les glandes, ou se gratouiller. Un poilu qui se frotte les fesses au sol n’est donc pas forcément un poilu ayant des vers…
  • Poilu se lèche l’anus frénétiquement. L’engorgement entraîne une gêne et/ou des démangeaisons que poilu tente de soulager en se léchant.
  • Une odeur nauséabonde de poisson pourri !

Poilu peut présenter un ou plusieurs des symptômes typiques cités ci-dessus. Dans la Luna’s Team, la palme d’or revient à l’odeur nauséabonde !!!! Et je vous assure que ça ne sent pas la rose…

Quels sont les risques d’un engorgement non traité ? De la récurrence du problème ?

Dans le cas où les glandes engorgées ne seraient pas vidées rapidement, elles vont grossir et aller jusqu’à s’infecter par accumulation de liquide et prolifération de bactéries. Le risque majeur d’un engorgement des glandes anales non traité est donc une infection qui peut conduire jusqu’à l’abcès. Il est donc tout naturellement conseillé d’agir avant d’en arriver là et de risquer une intervention chirurgicale pour nettoyer toute la zone infectée…

Que faire si poilu est confronté au problème ?

Première chose à faire si poilu se frotte l’arrière-train en mode traineau plus souvent qu’à l’accoutumée : vérifier s’il a eu son vermifuge dernièrement. S’il a bien été traité : Vétérinaire !

Si poilu sent le poisson (ce qui est le cas de Luna et Nalie…. malheureusement pour leur environnement proche !), pas vraiment de doute, ce sont les glandes qui sont pleines. Vétérinaire !

Personnellement, j’attends le lendemain du début des émanations toxiques pour voir si les glandes ne vont pas se vider d’elles-mêmes aux prochaines paillettes qui arrivent… et si pas de vidange automatique, vétérinaire dans les 24h pour lui faire vider les glandes !

Dans tous les cas, n’attendez pas le déluge et la formation de l’abcès pour réagir !

Attention, il est conseillé de ne pas vider les glandes souvent, et il est aussi plutôt déconseillé de le faire soi-même… C’est un geste précis et surtout les glandes sont fragiles et vous risqueriez plus de mal que de bien en vous y attaquant. (Et puis qui a envie de tripoter et vider le popotin de poilu ?)

Préférez l’action d’un vétérinaire. Souvent, ils vous prendront entre 2 rendez-vous et ne vous feront peut-être pas payer la consultation pour ça, ou alors pas grand-chose du tout.

Comment prévenir les engorgements des glandes anales ?

A noter que chez le petit chien (ou chat), il est courant d’avoir un engorgement 2 à 3 fois par an. Si le problème est plus fréquent et devient vraiment très récurrent chez votre poilu, il convient de déterminer son origine.

Est-ce une alimentation non adaptée qui entraîne des selles trop molles avec ce type de conséquences ? A-t-il souvent des vers, ce qui pourrait expliquer les engorgements répétés ?

Une opération chirurgicale consistant à enlever les sacs anaux est possible dans les cas les plus extrêmes, mais mieux vaut tenter de trouver une solution moins invasive avant d’en arriver là…

Dernier point important : Ne videz pas les glandes de votre chien s’il ne présente aucun symptôme ! Vous risqueriez de lui créer plus de problèmes qu’autre chose !

Laissez faire la nature, et n’agissez qu’en cas de problème avéré en allant rendre une petite visite chez le véto.

Signature Luna