Alimentation végétarienne ou vegan pour poilu

Une polémique grandissante…

Avec les scandales répétitifs de ces dernières années dans l’industrie agro-alimentaire, les conditions de vie des animaux dans les élevages et, plus généralement, la prise de conscience générale du bien-être animal, le végétarisme et le véganisme ont pris de l’ampleur.

Vegan or not.jpg

Le végétarisme, jusque-là bien connu de la population, a vu un confrère, le véganisme arriver et se faire une place grandissante dans notre société. Que ce soit par conviction ou par effet de mode, beaucoup se sont rattachés à ce mode de vie alternatif, sans source animale quelle qu’elle soit (nourriture, habillage…).

Mais pourquoi parler de véganisme sur un blog sur le bien-être de nos poilus canins… Peut-être avez-vous entendu parler des croquettes vegan ? Si ce n’est pas le cas, sachez qu’un nombre non négligeable de parents de poilus décident de passer leur boule de poil au même type d’alimentation qu’eux, à savoir : l’alimentation végétarienne voire vegan.

Pourtant, cette idée peut paraitre tout à fait saugrenue, le chien étant un animal carnivore. Alors pourquoi ce choix ? Est-ce une bonne idée ? La polémique est grandissante sur ce type de régime alimentaire pour nos poilus, et les débats peuvent être houleux entre les « pro-vegan » et les « pro-carne ». Décryptage…

Nous tenterons dans cet article de retranscrire de façon simplifiée l’avis des uns et des autres, en se faisant force de ne pas critiquer ou juger. Bien évidemment, nous avons notre avis sur ce sujet dans la Luna’s Team, mais nous nous efforcerons de tenir le rôle de la Suisse !

Côté carnivore : l’alimentation ancestrale de nos poilus = la viande.

Physiologiquement, les poilus de type canin (bref, les chiens), sont « faits » pour déchiqueter et manger de la viande. Leur système digestif est court, assez simple, et conçu pour digérer les produits d’origine animale, protéines et graisses. Leur mâchoire est elle-même faite pour déchiqueter et découper plutôt qu’écraser la nourriture, notamment grâce à la présence de crocs acérés et tranchants, et un mouvement de haut en bas (contrairement aux ruminants herbivores, par exemple, qui mastiquent de gauche à droite et possèdent des dents « plates », type molaires, pour écraser et broyer la nourriture). Enfin, ils ne fabriquent pas les enzymes nécessaires à la digestion des végétaux.

De ce constat, physiologiquement parlant, le poilu est un carnivore. Cependant, il a dû s’adapter avec la domestication, à la présence de glucides et de végétaux dans son alimentation, devenant ainsi un carnivore non strict, capable de digérer de petites quantités de protéines végétales, d’amidon, de fibres, etc…

Toutefois, notre poilu domestiqué à quand même les mêmes besoins nutritifs que ces ancêtres, à savoir : des protéines en grande quantité qui vont lui apporter tous les acides aminés dont il a besoin pour être en pleine forme, des minéraux dont le phosphore et le calcium pour des petits os costauds (et contenu dans les os qu’ils mangent), et enfin, des vitamines, comme la vitamine A et les vitamines B et D.

Tous ces nutriments sont essentiels à la bonne croissance du baby poilu jusqu’à devenir un poilu adulte en bonne santé, mais aussi tout au long de sa vie, pour le rester (en bonne santé). Et bien évidemment, sachant que le régime alimentaire carnivore est le régime ancestral du poilu, ce type d’alimentation à base de viande principalement est donc optimal pour apporter tous les nutriments dont poilu a besoin.

Côté « pro-carne », il est naturellement avancé le risque de carences importantes chez le poilu végétarien, puisqu’il ne trouvera pas ou peu dans sa nourriture les nutriments essentiels à sa bonne santé. Dans le régime alimentaire végétarien, les compléments alimentaires à donner à poilu sont très nombreux pour tenter de palier aux carences, et les propriétaires ne peuvent pas tout calculer comme il faut pour les éviter. Des études auraient d’ailleurs montré que la grande majorité des poilus végétariens sont carencés en calcium, en fer, en zinc, en phosphore et en vitamine D. Il est également annoncé que les protéines végétales sont souvent issues de céréales pleines de glucides. Le taux de glucides, difficilement assimilables par poilu de par sa physiologie, sera beaucoup trop important, occasionnant ainsi des problèmes digestifs important et une obésité prépondérante lié à ce type de régime alimentaire. De plus, les croquettes ne seraient pas appétantes pour poilu, de par l’absence de viande et la présence d’amidon en grande quantité. Enfin, il est aussi annoncé des intolérances, voire des allergies au soja et aux céréales développées par les poilus sous ce type de régime. Dernier argument, l’argument ultime : entre un vrai steak et un steak végétal, un poilu ira toujours vers la viande !

 

Côté Végé : il est tout à fait possible de proposer à poilu un régime végétarien/végétalien (végé pour les intimes) sans risques.

Je ne reviens pas sur le côté physiologique, le poilu n’est pas adapté, et ça, on ne pourra rien y changer. En revanche, plusieurs marques d’alimentation à base de croquettes ce sont lancées sur le marché du végé bio pour poilu.

Côté « pro-vegan », les arguments pour un régime alimentaire végé pour poilu s’appuient principalement sur le côté « mal-bouffe » des croquettes industrielles et sur la longévité plus grande des poilus végétariens par rapport aux poilus carnivores. Des études auraient montré que les poilus végétariens seraient en meilleure santé plus longtemps après au moins 5 ans de végétarisme. D’autre part, beaucoup de poilus seraient devenus intolérants à la viande à cause de la mauvaise qualité des protéines animales présentes dans les croquettes industrielles.

Les avantages du régime végé ne s’arrêtent pas là, les pro-vegan annoncent la régulation des problèmes de poids, une meilleure beauté du pelage et une amélioration des problèmes de peau et des troubles digestifs chez les poilus végétariens.

Il faut savoir que les aliments, types croquettes, végétaliens se composent de céréales, de légumes, de sous-produits végétaux, de levure, et bien sûr de minéraux et additifs (pour compenser les manques). Il est toutefois recommander par le clan des végétariens, de ne pas donner de l’alimentation végétalienne (vegan) sans aucune source animale. Il est préférable que l’alimentation contienne également un peu de produits d’origine animale, tels que les œufs, afin d’apporter un minimum de protéines assimilables facilement par l’organisme de poilu.

Une nouvelle marque sur le marché se propose même de fournir à poilu des croquettes végétariennes alternatives, à base d’insectes ! Des protéines animales, sans passer par l’animal.

Accord commun

Un seul constat est de mise et met d’accord les deux groupes qui s’opposent : l’alimentation végétarienne ne doit pas être donnée à un chiot. En effet, cette alimentation n’est pas adaptée à un petit poilu en pleine croissance et ne contient pas tous les nutriments dont il a besoin pour grandir. Il conviendra donc de proposer au bébé poilu une alimentation adaptée pour chiot, avec viande, afin qu’il puisse grandir et s’épanouir en bonne santé.

D’autre part, il est fortement conseillé, avant de décider de changer de type d’alimentation pour votre poilu de consulter votre vétérinaire afin qu’il s’assure que tout va bien et que votre poilu peut effectivement changer de nourriture sans danger pour sa santé.

Enfin, si vous souhaitez changer d’alimentation, il est conseillé de ne pas le faire trop brutalement, de façon à ce que poilu puisse s’adapter tranquillement, et éviter les désagréments physiques (digestifs) et psychologiques (disparition de la viande).

Vous l’aurez remarqué, les deux camps qui s’affrontent ont de nombreux arguments. C’est donc à vous, parents de poilus, de faire le meilleur choix pour eux. Vous les connaissez mieux que quiconque et c’est à vous, en votre âme et conscience, de choisir ce que vous souhaitez lui apporter comme régime alimentaire.

Signature Luna