L’école du chiot

#Back to school

Allez hop ! On file à la maternelle pour poilu

Lorsque l’on adopte un babydog, la question de l’éducation se pose forcément, ne serait-ce que pour l’apprentissage de la propreté et la marche en laisse. Mais pour l’école du chiot, le questionnement peut être un poil plus grand : est-ce nécessaire ? Mon petit poilu en a-t-il besoin ? En ai-je vraiment besoin ? Ne suis-je pas capable de lui enseigner tout ce qu’il faut la maison ? La réponse est simple (de notre point de vue) : oui, petit poilu va en avoir besoin.

Imaginez un enfant qui n’a jamais été en contact avec d’autres enfants, et qui, d’un coup, serait projeté dans un monde d’adulte, rempli de codes (qu’il n’aurait donc jamais appris) ?

Les minis humains ont besoin d’aller à l’école pour apprendre tout ce qu’ils doivent apprendre pour être bien dans leurs baskets en grandissant et à l’âge adulte.

Et bien c’est pareil pour le chiot ! Emmener son babydog à l’école du chiot, c’est un peu comme l’emmener en maternelle… sauf que vous allez rester avec votre chiot durant tous les cours !

Pourquoi est-il important d’emmener son chiot à l’école ?

L’école du chiot, c’est pour les petits de 3 mois à 6 mois en général. Il va y apprendre les premiers ordres, mais il va surtout se sociabiliser et y apprendre les codes de son espèce avec ses petits congénères. Il est très important pour un chiot de côtoyer de nombreux congénères dès son plus jeune âge, et ce, de façon à éviter les peurs et angoisses, les comportements inopportuns à l’âge adulte. Les cours lui permettent également de comprendre les codes humains, ce que vous souhaitez de lui, les comportements autorisés/souhaités et à contrario les comportements interdits. Le rôle de l’école du chiot est de donner un bon départ dans la vie du petit poilu, de lui enseigner les bons réflexes.

En emmenant votre chiot à l’école, vous contribuez aussi à établir une relation forte, durable et de confiance avec votre babydog. Vous apprenez à communiquer avec lui et à le comprendre. L’école du chiot pour permet de renforcer votre complicité.

Et il ne faut pas oublier que les éducateurs sont là si vous avez des questions ou besoin d’aide concernant l’éducation de babydog à la maison. C’est important d’avoir des réponses aux questions que vous pourriez vous poser.

Que fait-on dans à l’école du chiot en pratique ?

Tout d’abord, il faut que babydog soit préparé avant d’aller à l’école… et vous aussi ! Pour lui, il lui faudra obligatoirement avoir reçu ses vaccins et rappels de vaccins. Pour vous, il vous faudra emporter ses petites affaires : une petite pochette avec de bonnes petites friandises dedans, de l’eau avec une petite gamelle, un jouet pour les exercices, et bien sûr les petits sacs à déjection (babydog, lors de sa rentrée pour poilu sera probablement un peu stressé. Il est tout petit, il risque de faire des petites paillettes partout !). On n’oubliera pas le petit collier (non étrangleur !) et une petite laisse légère.

Lors du premier cours, babydog va rencontrer plein d’autres babydog qu’il ne connaît pas, et qui ne feront pas forcément de la même taille et n’auront pas le même âge ! Se retrouver au milieu de tout ce petit monde peut être un peu impressionnant, surtout s’il n’a pas l’habitude encore de côtoyer d’autres poilus. Mais avec un tout petit peu de temps, il va trouver sa place au milieu du groupe et s’intégrer. Un chiot reste un chiot, même peureux, il va s’y faire et s’intégrer à « la meute ».

Vécu : Nalie, qui pourtant vit avec Luna, a par exemple mis 2 cours avant de se dévoiler et se lâcher complètement à l’école ! Elle était la plus petite en taille, et forcément, quand on se retrouve dans la même classe qu’un bébé léonberg de plus de 20kg alors qu’on ne fait que 3kg, c’est un peu impressionnant !

Ce qu’on y fait lorsque l’on est un petit poilu éveillé et curieux… et bien on joue avec les copains-copines, ensemble, détachés, un peu comme une récréation pour se défouler ! La socialisation est primordiale !

On apprend des ordres de bases (assis, couché), la marche au pied, le rappel, tout en jouant et se faisant câliner par les parents dès que l’on a réussi l’exercice (et en grignotant des petites friandises !). L’éducation positive prime ! La notion de hiérarchie (humains first, poilu ensuite) est aussi enseignée.

Les chiots apprennent également à se familiariser à différentes textures et bruits, toujours par des jeux, des petits parcours aventures avec par exemple des piscines à balles ou bouteilles, piscine d’eau, tunnel, monter sur une petite marche, etc.

L’école des chiots est aussi l’école des parents, qui y apprennent les codes et les façons d’enseigner aux petits poilus les ordres (à travailler ensuite à la maison).

Ils apprennent aussi à examiner babydog sous toutes les coutures et le manipuler dans tous les sens, pour le préparer aux soins quotidiens/hebdomadaires (lavages des dents, des oreilles, des yeux), et pour les futures visites vétérinaires.

Vécu : Nalie en moins de 10 min a appris l’ordre « assis » à l’école, ordre qu’elle a continué de respecter à la maison très vite aussi. Elle y a appris le rappel, qu’il nous faut encore travailler à l’heure actuelle, mais dans l’ensemble, son rappel est bon (malgré son caractère de terrier têtu !). Elle a appris à rester sur le dos quand on lui imposait, donc elle a intégré la notion de hiérarchie. Elle n’a plus peur des bruits bizarres et de grimper et descendre. Enfin, elle joue maintenant avec tous les types de chiens qu’elle croise, sans exception ! Qu’ils soient petits ou gros, l’école lui a permis d’avoir plus confiance en elle et de devenir vraiment très sociable !

Nous, ses parents, avons appris à lui parler pour se faire comprendre et avoir les bons gestes de manipulations (du moins d’être confortés dans notre façon de faire puisque nous avions déjà l’expérience avec Luna).

En résumé, l’expérience à l’école de chiot est très enrichissante pour un babydog et pour ses parents humains. Elle permet au babydog de mieux connaître ses parents et leurs attentes, et inversement !

Notre complicité avec Nalie a vraiment été renforcée grâce aux cours, nous en sommes vraiment ravis ! Et Nalie était ravie d’aller à l’école pour jouer avec ses copains !

Si vous projetez d’accueillir un chiot, ou si vous venez d’en accueillir un, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des clubs canins de votre région ! Votre babydog n’en sera que plus équilibré et bien dans ses patounes.

Signature Luna