Mallory et Gaïa

#La belle histoire Mise à l'honneur DogsMom

 

 

 

27935568_10204179852413307_397591164_n.jpg

Ma Saline, tu es morte le 21 aout 2012… Le cancer a fini par gagner la bataille à la veille de tes 11 ans et nous avons dû nous résigner à t’aider à t’en aller parce qu’il était hors de question qu’on te regarde souffrir…Ton départ a été une extrême déchirure… Comment fait-on pour se relever quand on perd un être qu’on a aimé comme un membre de sa famille proche ???

Mais tu sais comment je suis… j’ai trop d’amour pour les animaux pour rester comme ça sans un chien à la maison… Alors, un mois après ta mort, je suis allée à la SPA. J’ai rencontré un braque allemand (il s’appelait Munster). A première vue, un amour de toutou. Je ne me suis pas posé de questions, il y avait de la place à la maison… J’ai commencé à remplir les papiers avec une très gentille dame qui avait pris soin de lui depuis son arrivée… Et puis… le doute a commencé à m’envahir, « il ne sera peut être pas aussi calin que Saline…peut être qu’il voudra fuguer à l’inverse de Saline… et s’il n’était pas joueur comme l’était Saline ??? » …Et là, j’ai compris… Je ne venais pas chercher un autre chien… Je venais te chercher toi que j’avais perdu un mois avant… Et je n’ai pas pu… Je suis repartie, laissant Munster derrière moi, en larmes dans ma voiture, à réaliser que mon âme sœur de chien ne reviendrait plus jamais…

Il m’aura fallut 3 ans… 3 ans pour pouvoir, non pas tourner la page, car elle ne se tournera jamais définitivement, mais pour accepter que d’autres chiens peuvent être aussi merveilleux qu’elle, pour me dire que, le seul moyen de combler un peu ce vide pesant depuis son départ, serait de construire autre chose avec un autre chien… Je n’ai pas remplacé Saline, je ne le pourrais jamais, mais je comprenais enfin que mon cœur pouvait aimer plusieurs animaux en même temps… Morts et vivants…

FB_IMG_1518274476305.jpg

Alors, en décembre 2015, je suis allée sur le site de la SPA… J’y ai vu tellement de chiens qui attendent qu’une famille s’intéresse à eux… 2 chiennes me paraissais avoir l’air d’être le genre de toutou qui allait s’entendre avec nous 5… Je me décide à aller les rencontrer le 23 décembre… On ai passé devant plusieurs boxes et… Je l’ai vu… Elle était là, elle me regardait… C’était la seule à ne pas aboyer… On s’est regardé et elle s’est approchée, en remuant de la queue… comme si elle savait que son tour était enfin arrivé. Elle a léché la main d’une de mes filles qui m’avait accompagnée et j’ai su… J’ai su que c’était toi ma Gaïa qui allait remplir le vide et l’absence… Tu as le même regard qu’elle avait… Celui de la douceur et de la gentillesse… Nous sommes allées nous balader toutes les 3 et j’ai décidé de me laisser quelques jours pour ne pas faire comme la fois précédente…

E suis venue te chercher le 28 décembre 2015, il était 10h du matin… J’étais accompagnée de ma grande fille Flavie, tellement heureuse elle aussi d’avoir à nouveau une boule de poils à aimer…Malgré moi, mon cerveau recommençait à se poser une multitude de questions mais cette fois ci, mon cœur a gagné la partie… nous sommes reparties toutes les 3 à la maison… c’est comme ça que Gaïa est entrée dans nos vies… Alors oui, il y eu des « popos » à la maison (à la SPA on fait où on se trouve s’en se poser de questions) au départ… Ca a duré une semaine…Gaïa comprend très vite et est très intelligente…Son passé de chiot maltraité à mit plus de temps à s’atténuer mais avec beaucoup d’amour et de la patience on arrive à tout.

Elle est arrivée chez nous à l’âge de 9 mois, après 3 mois de SPA (ce qui n’est rien comparé à d’autres…). On ne peut pas dire qu’il y ai eu de grosses difficultés, elle est adorable, obéissante, et avait déjà un bon rappel. Elle a tout de suite placé sa confiance en nous, elle ne s’éloigne jamais trop… elle est très affectueuse et quand je sens sa petite gueule se poser délicatement sur mon genou pour me dire « Dis maîtresse, tu me fais un ti calin ? »et bien je sais que jamais je ne regretterais mon choix…On peut se dire oui, mais un chien de la SPA, on ne connait pas vraiment son passé… C’est vrai… mais on sait aussi que la SPA n’est pas là où ils se sentent le mieux… J’admire tous ces gens qui y travaillent et qui les aide à se reconstruire, et qui sont fou de joie lorsque l’un de leurs protégés trouve enfin sa famille pour la vie… Mais la place d’un chien est dans une maison avec des maîtres pour l’aimer…

L’abandon fera toujours parti de la vie de Gaïa, mais l’amour d’une famille en fait aussi parti maintenant. Notre amour est réciproque, et la voir courir après les mouettes sur la plage me rappelle que chaque chien devrait pouvoir ressentir ce sentiment de liberté… Gaïa est une toutoune bien dans ses pattes et notre amour pour elle est indéniablement différent que celui pour Saline, mais tout aussi fort…

Cela fait 3 ans qu’elle est avec nous et je n’ai jamais eu aucun regret… Pourquoi acheter un chien alors que tant d’autres attendent qu’on vienne les sortir de leur enclos…. Aujourd’hui Saline a partagé sa place dans mon cœur… Elle brille dans mon esprit et Gaïa brille dans mes yeux…

La belle histoire

Pour info, Munster a été adopté quelques mois après mon passage…

Mallory et Gaïa;