Lynx de France par Yoann Latouche

#GUEST – My cat is a King

Lola Ledoux

Lola Ledoux 2

Dans ce numéro estival de « My dog is a Queen », une fois n’est pas coutume, nous vous proposons de découvrir une toute nouvelle race de chat : Le Highland Lynx.

Nous sommes pour cela partis à Paris au Trocadéro dans l’ancien hôtel particulier de Christian Dior à la rencontre de Jean-Christophe Stoerkel (Lynx de France), le seul élevage de Highland Lynx en Europe.

Avant de vous parler de la race, il nous fallait déjà comprendre comment Jean-Christophe en était arrivé à l’élever et cela à seulement quelques pas de la Tour Eiffel.

32981083_1369396029828759_8334634138128613376_n.jpgJean-Christophe Stoerkel est un personnage qui ne laisse pas indifférent. Il a un parcours qui force l’admiration : architecte de jardin pour de nombreuses célébrités. Il rachète il y a plus de 10 ans le 6 Mandel. Le 6 Mandel est un hôtel particulier de Paris, un écrin de verdure au milieu de la capitale. Le lieu a hébergé Jacques Homberg et Christian Dior, le ministre des Colonies Françaises M. Fournier ou encore la Princesse de Caraman-Chimay. Jean-Christophe en fait un lieu de culture, d’art et de rencontres. Le 6 Mandel est en effet un lieu d’évènementiel, une galerie d’art, une chambre d’hôtes et le palais des Highland Lynx. Comment cet esthète aux activités déjà très éclectiques en est venu à élever cette race si confidentielle ?

Il faut pour cela remonter à l’enfance de Jean-Christophe… En effet, il est depuis toujours un amoureux des animaux et en particulier des races rares. Dès l’âge de 5 ans, il se lance dans l’élevage de lapins, de poules, de pigeons voyageurs, de cochons d’inde et cela chez ses parents dans son Alsace natale. Cette passion ne le quittera jamais…

A 14 ans, il fait le choix de la botanique pour ses études. Le monde animalier et la botanique font l’équilibre de Jean Christophe depuis toujours. A 27 ans, il quitte l’Alsace pour la capitale. Jean-Christophe monte des entreprises autour de l’univers du jardin. Quelques années plus tard, le rachat du 6 Mandel… mais malgré ses cockers américain… il manque quelque chose à la vie de Jean-Christophe. En 2012 en flânant sur Internet, il tombe sur le Highland Lynx. C’est un coup de foudre. Il se met en quête d’un éleveur qui accepterait de lui vendre son premier chat. Jean-Christophe sera vite confronté au fait que les éleveurs sont peu nombreux et tous dans une seule et même petite partie du monde : le nord des Etats-Unis et le Canada. Il va falloir alors beaucoup d’énergie à Jean-Christophe pour qu’un éleveur accepte enfin de lui vendre. Ce sera Annie de l’élevage de la Vallée du Lynx qui se trouve à deux heures de Montréal. Ils ont depuis construit ensemble une amitié et une collaboration solide dans le but de faire évoluer la race.

Il faudra donc attendre deux ans et c’est seulement en 2014 que Jean-Christophe traverse l’Atlantique avec Alf. L’aventure démarre et les voyages au Canada avec. Il partage désormais sa vie avec 10 Highland Lynx et produit une vingtaine de chatons par an. Mais aussi d’autres espèces dans sa maison de campagne en Normandie qu’il a acheté il y a un an : des oies frisées du Danube, des chèvres à col noir du Valais, des moutons nez noirs du Valais… que des animaux aux caractères et physiques très originaux. Enfin, revenons à nos moutons ou plutôt à nos chats…

Nous laissons donc la parole à Jean-Christophe pour nous faire découvrir ses Highland Lynx :

29133225_1305016019600094_8295180598612328448_n.jpg« On compare souvent le tempérament de cette race à celui du chien.

Ils aiment suivre leurs maîtres partout et agissent comme de grands enfants.

Ils sont tout simplement adorables, dotés d’une intelligence toute particulière. Les Highland Lynx se démarquent par leur aptitude à apprendre. Il est très fréquent de les voir rapporter des objets, et bien d’autres choses…

Le Highland Lynx est en fait un chien dans le corps d’un chat avec le caractère impétueux que nous concédons amplement à la gente féline ».

Ce merveilleux félin communique de façon exceptionnelle avec ses maîtres. Il entre en interaction avec tous les membres de la famille en étant extrêmement affectueux, et en apprend très rapidement les habitudes. Il saura combler tous les amateurs de chats ou de chiens.

Leur poil est plus ou moins court et la variété des couleurs et des styles laisse place à un choix incroyable pour les amateurs de Highland Lynx. Du léopard sépia, tabby, bronze, silver, snow, au marbré en passant par des couleurs unies, oreilles droites et courbées, queue plus ou moins courte, polydactyle ou non, le choix est presque infini !

Tous les propriétaires de Highland lynx s’entendent à dire qu’ils adorent tous leur chat et ne peuvent plus s’en passer ».

Depuis que l’aventure est lancée… la race fascine et déclenche les passions. Les médias sont nombreux à en parler, les émissions de T.V. en particulier : C’est au Programme (France 2), La Vie Secrète des Chats (TF1), William à midi (C8), Les Animaux de la 8 (C8)… mais aussi le magazine Miaou et encore les réseaux sociaux où la Chatterie est très active. En effet, Lynx de France a près de 4 000 abonnés sur Instagram et 6 000 sur Face book. Alors, si vous souhaitez en savoir plus ou encore rejoindre la communauté Lynx de France, n’hésitez pas à les suivre sur les réseaux.

Les liens utiles : Instagram / Facebook / Le site officiel;

Article rédigé par Yoann Latouche;