Quelles sont les activités de vacances à pratiquer avec poilu ?

Des idées pour un été au poil !

Les vacances, nous les attentons toute l’année, on se projette, elles nous aident à surmonter l’hiver et les aléas du boulot, elles nous motivent, lorsque sonne le réveil chaque matin… Pourquoi ? Car on pense à toutes ces choses super que l’on va pouvoir faire, profiter un maximum, essayer de nouvelles activités, prendre du bon temps, se détendre, vivre à un autre rythme ; mais, ce sont les vacances pour tout le monde, dans une famille, on essaie donc de trouver des activités qui plairont à tous, ou a contrario, correspondront à l’un ou l’autre, en groupe ou en individuel, chacun peut organiser son planning de la journée, selon ses affinités. Car les vacances, c’est la liberté, le sacre de l’abolition des contraintes…

Et poilu dans tout ça ? Et bien, poilu soit il sera gardé par la famille, des amis ou une infrastructure de garde, ou il aura la chance de partir avec sa famille, pour vivre, lui aussi, de vraies vacances !

Poilu et les vacances, un besoin ? On ne résonne pas suffisamment, en ce sens, mais nous aimons les vacances car elles permettent de changer d’air, de nous évader, de vivre autre chose, de découvrir un autre cadre de vie ; bien souvent, les gens disent « j’ai besoin de vacances » ; et s’il en était de même pour poilu ? Finalement, lorsqu’on y pense, poilu aussi se fait réveiller chaque matin, supporte indirectement vos humeurs, il subit les aléas de votre vie personnelle et/ ou professionnelle ; lui aussi, il a envie d’aller renifler ailleurs, voir si l’herbe est plus verte dans une autre destination,…

Poilu peut donc, légitimement, lui aussi « avoir envie et besoin » de vacances… Les vacances étant un moment privilégié en famille, dans ma conception, jamais sans ma poilue, si je pars, elle part avec moi !

On parle souvent de Dogfriendly, mais finalement qu’est-ce que c’est ? Ce sont des lieux dans lesquels les chiens sont admis, des activités auxquelles ils peuvent participer, des initiatives qui visent à les intégrer dans notre société en leur attribuant une place parmi nous.

On peut fréquemment voir, sur le Net ; des bons plans, des lieux, des hébergements, des applications, des sites, des initiatives, des rassemblements, des villes ou des localisations au TOP du Dogfriendly.

Lorsque vous préparez vos vacances, en général, chacun repère les activités pouvant être pratiquées, parfois, l’offre est d’ailleurs l’un des critères de sélection d’une destination. Pour les vacances avec poilu, c’est pareil, on tentera de trouver une destination qui propose des activités, des visites, des lieux de promenades, des restaurants, des plages, qui cadrent avec le concept Dogfriendly.

Si Poilu vient en vacances, ce n’est pas pour passer sa journée à l’hôtel, ou enfermé dans une garderie, une location de vacances ou un mobile-home, lorsque vous passerez vos journées à vous éclater, si ? Bien sûr que non, les vacances en famille, ça se vit en famille,… Car après tout, « on ne laisse pas bébé dans un coin ! »

Voici donc quelques activités sympas, à pratiquer avec sa boule de poils, pour votre planification vacances ; à vos programmations, cette année, poilu aura des vacances inoubliables, vous êtes le G.O de son « mini-clubLove » personnel ! Pour info, G.O. signifie « gentil organisateur », c’est tout à fait VOUS !

Bon plan : De nombreux éducateurs, partout en France et en Europe, organisent des sessions d’activités collectives, les vacances sont prédisposées aux nouvelles rencontres, se faire des copains peut être également une activité réjouissante pour votre boule de poils, n’hésitez donc pas à vous documenter avant le départ, afin de dénicher un groupe ou un éducateur pour pratiquer ce type d’activité. Gros plus : généralement, le matériel est disponible à la location, par exemple pour le Canipaddle, les parcours de promenade sont connus des guides et sont également l’occasion de découvrir une région en obtenant des informations durant la promenade, d’autant que les inscriptions peuvent se faire en ligne ou par téléphone bien avant votre arrivée, l’idéal pour organiser des vacances qui permettront à poilu de se faire des copains, de se divertir et de revenir à la maison avec des beaux souvenirs plein la tête.

La Canirando : Poilu adore renifler, vous aimez découvrir de nouveaux paysages, explorer, tous deux baroudeurs dans l’âme ? Parfait, voici une activité qui devrait vous convenir.

DSC07008.JPG

La Canirando est une activité qui s’inspire de l’entraînement des chiens de traîneau en été, c’est pourquoi vous êtes harnaché à votre poilu pour la pratiquer, du moins, le plus souvent ;

Sachez qu’il existe de nombreux guides proposant des randonnées, en achat au format livre ou en feuillet, disponible gratuitement dans les offices du tourisme de votre lieu de destination.

La Canirando, c’est la rando mais avec poilu ; cela implique qu’il vous faudra vous équiper en circonstance, mais aussi, tenir compte de vos capacités, et de celle de votre poilu. De fait, n’oubliez pas que le parcours comporte l’aller mais aussi le retour. Par sécurité, évitez de vous engager dans des sentiers dangereux, à proximité de falaise ; des accidents ont lieu fréquemment, lorsque les touristes s’aventurent dans les lieux dangereux par méconnaissance du terrain. Une randonnée se prépare, des applications et sites spécialisés existent et peuvent vous y aider. Mise en garde, même si poilu aime la liberté, le laisser courir dans un lieu méconnu peut comporter un certain nombre de dangers, pour lui mais aussi pour vous. La rencontre avec la faune locale, ou les chutes peuvent être mortelles, soyons donc extrêmement prudents.

Il faut faudra planifier votre itinéraire, prévoir de quoi vous hydrater, poilu aura soif, il faut veiller à ce qu’il ne manque jamais d’eau, éventuellement, intégrer une pause point d’eau sur votre parcours, afin de vous rafraîchir par une petite baignade, et de vous réapprovisionner, les points en eaux potables sont généralement indiqués, sans indications, on s’abstient. Vous rencontrerez des locaux ou d’autres randonneurs, n’hésitez pas à échanger avec eux pour obtenir des informations sur le parcours que vous effectuez, le terrain, les points d’arrêts qui valent le détour, etc. Munissez-vous d’un petit casse-croûte pour vous mais aussi pour poilu, l’aventure ça creuse, les randos à la journée nécessitent de s’hydrater, de s’alimenter un minimum (évidemment, on est en paix avec la nature, donc on ne laisse pas ses déchets sur place, on respecte la faune et la flore et on ne laisse pas de nourriture, on ne nourrit pas les animaux sauvages, on ne fait pas de feu, on ne fume pas en randonnée, etc.) mais aussi, on est prudent, de fait on emporte, l’essentiel de la trousse de secours, votre poilu sera identifié, vacciné, de préférence équipée d’une médaille d’identification ; et du matériel adéquat pour ce type d’activité, harnais plutôt que collier.

La Canirando renforcera votre complicité mais elle vous permettra également de découvrir de nouveaux paysages, parfois sauvages, reculés, calmes, et apaisants, des tableaux vivants qui contrastent avec l’agitation des vacances standardisées durant lesquelles les touristes sont tous agglutinés les uns aux autres.

Après une échappée nature, pensez à vérifier le pelage de votre poilu, à la recherche de tiques, puces, piqûres, mais aussi ses coussinets, qui auront certainement besoin d’être réhydratés.

L’avantage de la Canirando, elle peut être pratiquée par tous, à condition d’avoir un minimum de condition physique, pratiquée à chacun son rythme, et cependant, elle permettra à votre duo de se dépenser. Attention, il s’agit d’un sport, il est donc recommandé de solliciter l’avis de votre vétérinaire avant de vous lancer dans la pratique, afin de savoir combien de temps votre chien est autorisé à marcher ; et ce, malgré les pauses, suivant l’âge, la taille ou les pathologies, il faut s’informer pour éviter les conséquences médicales graves. N’oubliez pas que vous évoluerez sur des parcours comportant des dénivelés, la fatigue pour vous et poilu ne sera pas la même que sur sol plat. De fait, pensez à faire des pauses fréquentes, et de commencer le demi-tour, si vous constatez le moindre signe de fatigue anormal chez poilu.


La canimarche / Les balades éducatives : C’est le même concept que la Canirando mais à un autre rythme, sur un sol généralement plus plat, avec des points d’arrêts plus fréquents ; Elle peut notamment se pratiquer lors de parcours touristiques organisés, ou en collectifs, organisées sous forme, notamment de balades éducatives, parcours découvertes à thème. Les offices de tourismes en organisent souvent, dans certaines régions, un point de départ est donné, le nombre de km est indiqué, il vous suffit de vous inscrire en fonction de votre endurance, à vous, et à poilu.

Conseils : Anticipez en faisant attention à la thématique ; s’il s’agit de canimarche organisé pour les chiens, afin que poilu ne tombe pas dans un groupe de chiens qui ne lui correspond pas (exemple les juniors, le parcours et les activités risquent de l’ennuyer), et s’il s’agit d’une marche « humaine », demandez si votre chien est autorisé à vous accompagner, généralement cela ne pose pas de problème, sauf lorsque le parcours comporte un arrêt touristique dans lequel les poilus sont interdits ; Exemple : visite d’un site chien non admis (bien que personnellement, je l’aie déjà pratiqué et j’attendais dehors avec ma boule de poils que le groupe et nos amis effectuent l’activité, on peut aussi se relayer pour assister à une partie) passage par une plage chiens non admis (ça complique les choses, car vous risquez de vous perdre en étant séparé du groupe, contraint d’emprunter un itinéraire bis), dégustation de produits locaux dans un lieu de fabrication étant également chiens non admis (même chose, vous pouvez attendre dehors avec poilu). C’est pourquoi, n’hésitez pas à vous munir d’une balle ou d’un jouet pour vous occuper.

Pour info : De nombreux petits guides par région existent, des indications sont parfois également disponibles sur les sites officiels des mairies ou des offices du tourisme. Parfois, la balade est gratuite, ou organisée moyennant quelques euros ;


Les visites florales ou parcs naturels : Balade gratuite ou payante, parmi les fleurs, dans des lieux paysagers, des portes ouvertes à thème ou permettant de découvrir les environnements naturels sont fréquemment organisées durant les vacances ; fêtes aux fleurs, présentation de jardins, c’est une activité que nous pratiquons souvent durant les vacances, il existe de très belles pépinières qui vous acceptent les chiens à condition bien sûr de veiller à ramasser les paillettes pour que le lieu visité reste un parcours agréable à tous. Notons que parfois certains spectacles ou concerts y sont organisés, Les poilus peuvent apprécier de se poser dans l’herbe pour un bon moment avec leur humain, veuillez cependant, à vous installer à une distance qui permettra à poilu d’apprécier la sonorité sans en souffrir. Reculé, au calme, plus à l’écart de la foule sur un plaid, top confort avec des petits grignotages… Soirée de rêve en vacances !

IMG_4477.JPG


Le pédalo, kayak ou barque : Concept locatif, proposé dans de nombreuses régions, sur un lac, étang, ou un point d’eau artificiel, vous pourrez profiter de la beauté du paysage avec poilu, pour ce type d’activité pensez à équiper votre boule de poils d’un gilet de sauvetage ; au même titre, il est impératif qu’il maîtrise les ordres de base et sache se tenir tranquille sur l’embarcation. Par sécurité, évitez de pratiquer l’activité dans les eaux agitées si vous ne maîtrisez pas la discipline, vous risquez de mettre poilu en danger, idéalement, si vous n’êtes pas coutumiers de cette pratique, évitez de vous y adonner en mer.


Les baignades rivière, lac ou mer : Ce sont des occasions pour une petite balnéothérapie maison mais aussi pour pratiquer les jeux d’eau, ballons, jouets flottants etc. même recommandation, le gilet de sauvetage est recommandé si vous souhaitez y nager. Attention, vérifiez que l’eau ne comporte aucun risque de toxicité avant de laisser poilu s’y baigner, les poilus ont tendance à boire dans l’eau, cela peut être dangereux, risque d’empoisonnement, maladies, infections, etc.

IMG_6335.JPG


Le Canipaddle ou autrement appelé le « stand-up Paddle » : Pour pratiquer, vous devez idéalement maîtriser vous-même les bases du Paddle, mais les vacances constituent une bonne occasion de commencer.

Le Canipaddle, comme son nom l’indique, c’est du Paddle avec son poilu ; certains le pratique en attache et d’autres en libre, tout dépend du comportement de votre boule de poils et de sa faculté à rester sur la planche, de son degré d’écoute. Pour cette activité, il est impératif que poilu maîtrisent les ordres de base en éducation (assis, couchés, ne pas bouger). Il s’agit d’un sport à part entière, qui fait de plus en plus d’adeptes, il permet de se détendre, et d’admirer le paysage selon un tout autre point de vue ; parallèlement, il mobilise également les muscles des bras et des jambes, vous allez pagayer, debout ou en tailleur, voir assis, sur votre planche, c’est donc bel et bien un sport à part entière.

Le gros plus c’est que cette pratique convient à tous les poilus, même les moins sportifs à condition d’aimer l’eau, avec cependant des restrictions ; attention, il est déconseillé pour les chiots de moins de 6 mois, avec un poilu malade, les chiens qui ont peur de l’eau ou ne savent pas nager, problème de cœur, etc…

Avant de se lancer dans la pratique, comme pour la Canirando, il est recommandé de solliciter l’avis de votre vétérinaire, il est important que poilu soit en bonne forme physique et ait un bon rapport à l’eau.

Au départ, il est vivement recommandé de s’inscrire à plusieurs séances de cours, afin d’acquérir les bases, d’être encadré par un professionnel qui vous apprendra la pratique. Le matériel est fourni, pas besoin d’investir, il s’agit d’un système locatif inclus dans le forfait de votre cours, dans certains centres, le gilet de sauvetage peut également être loué, pensez donc à vous renseigner avant de l’acheter. Niveau équipement, harnais à poignée, pour pouvoir récupérer poilu s’il tombe ou se jette à l’eau ; gilet de sauvetage à poignée pour les poilus moins à l’aise dans l’eau. La sécurité, l’écoute et l’attention sont indispensables, votre formateur sera votre Yoda, soyez assidus durant vos cours.

Avant d’effectuer vos promenades sur l’eau, il faut d’abord que poilu s’accoutume au simple fait de se trouver sur une planche, c’est pourquoi, il faut parfois en passer par plusieurs heures d’apprentissage avant de pouvoir envisager une promenade d’une heure ; pour poilu c’est une nouveauté, et comme toute nouveauté, il faut s’y familiariser, tenir sur la planche à terre, avant de tenir sur la planche sur l’eau, et enfin, une planche sur l’eau en mouvement.

Sachez que les cours peuvent se pratiquer en individuel ou en collectif, par la suite, des promenades en Canipaddle sont organisées en collectif, l’occasion pour poilu de se faire des copains et de profiter de beaux moments avec son humain en admirant de superbes paysages. Une promenade relax, et émotionnellement apaisante.

Pour les humains pratiquants, il peut être intéressant et sécuritaire de s’équiper d’un gilet aidant à la flottaison, surtout dans les premiers temps, renseignez-vous auprès du centre de formation, parfois, ils peuvent aussi être empruntés. Pensez également à vous munir de chaussons de kayak et paddle pour vous garantir une meilleure stabilité sur la planche, n’oubliez pas, poilu s’y trouve…

Par la suite, si vous avez mordu à la discipline, vous pourrez envisager l’investissement d’une planche, comptez cependant un minimum de 650-800 euros (pour info, les prix peuvent monter jusqu’à 2500 euros si vous souhaitez acquérir un matériel de gamme supérieur), pour une planche, les planches gonflables les prix sont inférieurs et de nombreuses enseignes proposent des promos avant les vacances, il vous faudra donc choisir, de préférence, une planche, qui tiendra également compte du poids et des dimensions de votre poilu. Pour le choix d’un paddle ce sont vos physionomies et l’usage qui doit vous guider dans la sélection. Pour info, les pagaies sont souvent vendues séparément à partir de 90 euros.

signature