Surfrider

#Humain, ceci t’est destiné !

 

Association coup de cœur (1).jpg

logo-sfe.pngQui sont-ils ?

Surfrider Foundation Europe est une association à but non lucratif, chargée de la protection et de la mise en valeur des lacs, des rivières, de l’océan, des vagues et du littoral. Créée en 1990 par un groupe de surfeurs locaux, elle regroupe aujourd’hui plus de 12 000 adhérents et agit sur 9 pays via ses antennes bénévoles.

Quels sont les domaines d’investigations de l’Association ?

Protéger l’océan et ses usagers ; en luttant contre les déchets que l’on peut trouver sur la plage mais aussi au large, analyser la qualité des eaux littorales, prévenir les risques du transport maritime, défendre l’écosystème littoral face à l’engouement qu’il suscite, placer l’océan au cœur des préoccupations en termes de changement climatique, il est le second poumon de la terre et mérite, à ce titre, toute notre attention.

Éduquer les citoyens ; parce que nous sommes acteurs du changement, l’association propose par une pédagogie ludique mais un impact responsabilisant l’océan campus, la première plateforme d’apprentissage en ligne sur l’océan, mais aussi, des outils pédagogiques gratuits à l’attention des enseignants, des formations qualifiantes.

outils didactiques .jpg

En quoi est-ce important pour moi ?

J’apprécie cette implication pédagogique, l’avenir de notre planète repose sur nous, mais aussi sur les générations futures, les enfants d’aujourd’hui seront les acteurs de la préservation future de nos environnements naturels ; il est impératif d’éveiller leurs consciences dès le plus jeune âge, c’est une lourde responsabilité qui repose sur leurs épaules, réussir, là, où, finalement, leurs aînés ont échoué !

Car nous avons échoué, par notre surconsommation, nous nous sommes éloignés de l’essentiel, nous avons tourné le dos à la nature, et ce, malgré tous les bienfaits qu’elle continue de nous dispenser, alors qu’elle subit la longue et pénible agonie, dont nous sommes responsables…

Une vague de responsabilisation déferle massivement depuis quelques années, faisant de nouveaux adeptes vers ce retour aux sources, des aspirants à une réelle prise de conscience collective quant à l’urgence d’agir pour que nos enfants aient « un demain », dans un environnement vivable, mais aussi, et surtout, afin de préserver des espèces qui souffrent depuis trop longtemps de notre égoïsme !

De nouveaux adeptes certes, mais une persistance de septiques, de récalcitrants, de « j’en foutre », qui continuant à consommer massivement, et polluer du même fait, ne font pas l’effort de modifier leur pratique de consommation dans un intérêt collectif, des individus qui ne vivent que dans l’instant, sans projection, en se voilant la face sur les combats qui se déroulent sous leurs yeux. Des environnements sont menacés, pollués, des espèces tentent de survivre ; ne parvenant plus à se reproduire ou à s’alimenter correctement, prises aux pièges de ce que nous avons façonné en toute impunité pour notre confort, en nous accaparant leurs habitats naturels, en les plaçant dès lors en danger…

Cette association allie l’action, à l’information ; par son intermédiaire vous pouvez notamment, participer à une campagne ou organiser une campagne, devenir bénévole, analyser la qualité de l’eau, dénoncer une pollution,…

les collectes.jpg

Envie d’en apprendre davantage ?

Pour soutenir l’association vous pouvez ;

Adhérer en effectuant un don, https://donate.surfrider.eu/b/mon-don

Faire du shopping dans la boutique en ligne https://shop.surfrider.eu/collections

Souscrire aux produits bancaires solidaires https://www.surfrider.eu/epargne-solidaire/

Reverser au moment d’effectuer vos achats en ligne sur plusieurs sites, comme Fnac

https://www.surfrider.eu/nous-soutenir/nous-aider-autrement/

Je passe la majorité de mon temps libre sur la plage ou dans l’eau, petite fille de marin, je pense avoir appris à nager avant de savoir marcher, c’est ma seconde maison, elle compte d’ailleurs plus que la première, et je suis dégoûtée de retrouver chaque jour la plage encombrée par cette pollution, il m’est déjà arrivé de remettre un poisson pris aux pièces de l’un de vos déchets à la mer, ou de passer mon temps à faire des allers-retours jusqu’à la poubelle la plus proche pour y déposer les saloperies que vous auriez très bien pu ramasser vous-même !

Ce sont des lieux de vie, la faune et la flore locales ne devraient pas avoir à souffrir notre passage, nous ne sommes que locataire de ces superbes étendues, c’est un privilège de les fouler et non un droit d’appropriation, non content d’épuiser nos ressources, l’homme se tire en permanence dans le pied, le développement durable semble en théorie bien intégré mais en pratique pour certains, ça demeure compliqué à appliquer.

Le respect, c’est une valeur qu’il nous faut préserver, appliquer, nous ne cessons de nous dépeindre comme étant l’espèce supérieure, mais par nos actions, parfois, je me dis que nous ne valons pas grand-chose, et ce que nous laisserons de notre passage ne sera finalement que chaos et anéantissement des merveilles que nous pouvions côtoyer.

L’océan lorsqu’on le regarde bien en face, lorsqu’on l’écoute, car chaque vague est comme un battement de cœur, nous rappelle oh combien nous sommes petits ; et oh combien nous devrions nous montrer reconnaissants face à une telle immensité de sagesse. Il était là avant nous, le sera bien après, certes, il gardera les stigmates de nos erreurs, il sera le témoin de nos ingérences, mais il sera aussi, le réconfort lorsque tout autour, nous paierons la facture de nos excès.

IMG_2871.PNG

Cependant, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, je me plais à croire que les choses peuvent encore changer, que l’Homme, dans « sa majorité » peut se réveiller, et décider de reprendre le destin de notre espèce et de toutes celles qui nous entourent en main ; Préserver, protéger, entretenir, la nature et tous ses composants, comme elle le fait pour nous depuis la nuit des temps !

Liens utiles : Le site / L’Instagram / Le Facebook / La chaîne Youtube

signature