Justice pour Cookie

#Prise de position, solidarité 

La conséquence de nos actes, lorsque nous sommes confrontés à celle-ci, la réalité ainsi étalée, nous permet de jucher de la gravité de nos actions. Nous pouvons alors mesurer la portée de nos manquements, du moins, c’est la notion que mes parents m’ont inculquée lorsque j’étais enfant.

Réfléchir avant d’agir, rester dans le droit chemin, sous peine de devoir subir les conséquences de nos actes.

Et si un acte crapuleux passait inaperçu ? Ma grand-mère disait alors que Dieu voit tout, et que la justice divine aurait bien vite fait de nous rattraper. Cela étant, force est de constater que bien souvent la justice divine est trop occupée ailleurs… et qu’il est rare de la voir foudroyer le mécréant pour le châtier dignement.

Alors faute de châtiment, quelle suite pour ces actions ? La récidive, bien que le terme ne soit pas a proprement approprié car pour être considéré comme récidiviste, faut-il antérieurement avoir été jugé coupable par nos pairs.

On en vient à l’essentiel, et là, j’encourage qui de droit à se projeter dans cette foudroyante réalité ; lorsque quelqu’un agit mal, s’il n’est pas pointé du doigt et punit par la société ou, dirons-nous, ses dignes représentants, rien n’empêchera cette personne de recommencer.

Bien souvent, c’est d’ailleurs l’escalade, car de mon point de vue, qui peut le moins, peut le plus par plaisir ou par simple volonté.

Celui qui torture un animal, et s’en sort, sans même être inquiété ne se sentira pas menacé, il aura échappé aux conséquences de ses actes. Il se sentira tout puissant, et pire encore, ce déni de justice le confortera dans l’idée qu’en pratiquant les actes ignobles et inqualifiables qu’il a perpétrés, finalement, il ne faisait rien de mal, car ce qui est mal, est illégal ; et sans sanctions ; ces actions seront par lui-même considérées comme légales.

Le dicton dit « qui vole un œuf, vole un bœuf », alors je me demande, qui torture un chat, fera quoi demain ? Un autre chat, plusieurs, un chien,… pour s’entraîner, on commence par la facilité, la vulnérabilité, identique à celle d’un enfant… Mesdames, tenez-les bien vos enfants, car après l’exploration des vices et sévices sur la caste animale, il se peut que ce « bienheureux » soit tenté d’étendre son champ de prédilection en montant le degré de difficultés.

Sans sanction, bien que pour nous, un crime, reste un crime, RIEN n’empêchera un individu « coupable » aux yeux des hommes, mais « innocent » aux yeux de la justice de recommencer.

Ce soir, demain, dans une semaine, cette personne répondra peut être à une annonce, pour accueillir un chaton dans son foyer, le dépeignant comme un lieu de quiétude, un havre de bonheur, se décrivant comme un amoureux des chats, ou des chiens… Un changement de gabarit peut sur le coup, le motiver, qui sait ? !

Et vous, parce que l’amour est aveugle, et que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute, et parce que les pires ordures sont reconnues pour être habiles du langage, et parvenir aisément à se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas, du moins, le temps de brefs apartés, vous lui donnerez… En pensant avoir accompli votre devoir moral, de trouver à votre protégé un chaleureux foyer.

Vous pleurerez, nous pleurerons, mais à qui en reviendra la faute légitime ? Au bourreau, ou à la justice, qui en a eu connaissance, en son temps originel, lorsque les prémices de la cruauté étaient encore, alors, juste bercées… Celle-là même, la justice qui n’avait pas jugé bon de sanctionner, avant… Que le cas ne prenne l’ampleur que dès lors nous lui connaîtrons ?

Une vie, est une vie, et ce, quelle que soit sa nature, de par son essence, elle mérite le respect et la justice lorsqu’une atteinte à son intégrité fut portée.

Justice pour Cookie et tous les autres, dont les maltraitances ou les morts restent impunies.

« La chatte Cookie a été la victime de violences intolérables. Elle a été battue par son maître, si violemment que plusieurs de ses dents ont été brisées et que sa mâchoire a été déplacée. Puis elle a, par deux fois, été jetée du balcon, soit une chute plus de seize mètres ! Le pauvre animal a subi des souffrances atroces entre les mains de cette personne. Heureusement recueillie par des personnes au grand cœur, elle a dû recevoir des soins lourds pour se remettre de ces maltraitances. Elle pèse 2,8kg alors qu’elle devrait en au moins 4.

 

Un dossier complet remis au parquet de Bordeaux par Me Isabelle Terrin avec l’identité du propriétaire, son adresse, témoignages, photos, radios, attestations vétérinaires et tant d’autres éléments, la police n’a presque rien fait, même pas auditionné le propriétaire.

Conséquence : classement sans suite de la plainte

Cette décision est inadmissible quand on a autant d’éléments à charge. Il y en a plus qu’assez que les pouvoirs publics détournent les yeux sous multiples prétextes honteux et je-m’en-foutisme », face à tant de cruauté.

Cet homme va recommencer, il n’a même pas été inquiété.

Il faut que justice soit rendue à COOKIE et que cet homme soit mis devant les horreurs de ses actes. Plus de quatre-vingt lettres ont été envoyées au procureur et d’autres sont à venir. Me Terrin a envoyé des fax, des emails, a appelé le parquet et nous n’avons jamais eu de réponse, ni de retour. Un silence que nous ne pouvons pas admettre de la part d’une institution publique.

Des courriers ont été également adressés à la Mairie de Cenon et à la Mairie de Bordeaux. »

Le combat pour Cookie n’est pas terminé et ses champions, ses anges gardiens, tous ceux qui souhaitent encore croire en LA JUSTICE des hommes et son équité, ont besoin de vous.

Comment pouvez-vous aider Cookie dans son combat pour obtenir justice, et pour empêcher cet individu de sévir à nouveau ?

  • Rejoindre le groupe « justice pour Cookie » sur Facebook. CLIC POUR Y ACCÉDER
  • Prendre position en envoyant un courrier :

– Lettre à envoyer en recommandé AR (site laposte.net ou guichet) à l’adresse : Tribunal de Grande Instance – Parquet Procureur de la République
30, rue des Frères Bonie 33 000 BORDEAUX
Puis, envoyer une copie de votre lettre à Sophie Llado par mail sophie333@laposte.net ou par MP pour mettre dans le dossier de Cookie.

– Lettres à envoyer au cabinet de Mr Juppé (en recommandé A/R) et à la mairie à son attention (lettre simple ou en lettre suivie ou en recommandé A/R, comme vous voulez) :

Hôtel métropolitain
Cabinet de Monsieur Alain Juppé
Esplanade Charles de Gaulle
33000 Bordeaux

Mairie de Bordeaux
A l’attention de Monsieur le Maire Alain Juppé
Place Pey Berland
33000 Bordeaux

Dans le groupe vous trouverez : Modèles de lettres dans le lien « fichiers » à gauche de la page et vous pouvez y ajouter le document « Cookie, son histoire » qui relate les faits, les pièces produites etc.

– Cagnotte pour les soins : https://www.leetchi.com/c/association-de-association-bastet

– Cagnotte pour les frais d’avocat sur Bordeaux : https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-cookie-29938862

  • Suivre et soutenir moralement

Compte Twitter : https://twitter.com/JusticeprCookie

Page Instagram : https://www.instagram.com/p/BdioKK9gxbf/

  • Tombola pour Cookie pour gagner l’aquarelle faite par Claire Bauzet : envoyer un chèque à Association Bastet 52 route de camarsac 33670 Sadirac avec inscription au dos « Tombola pour Cookie ». 5 euros le numéro, on peut en prendre autant qu’on veut jusqu’à ce que la somme de 300 euros soit atteinte.

Pour en savoir plus :

 

Ce n’est qu’un chat ? Ce ne sont que des chats ? Que des animaux ? Ce n’est pas grave ?

Regardez cette vidéo, de l’un d’eux, maltraité, et osez me dire, que ce n’est pas grave !

 

Source

Un être vivant, doté de sensibilité, de raison, capable d’aimer, de ressentir, et malheureusement, bien trop souvent, contraint à souffrir… Voilà ce qu’est un chat.

Si ce n’était rien, pourquoi Ernest Hemingway aurait-il dit « Le chat est d’une honnêteté absolue : les êtres humains cachent, pour une raison ou une autre, leurs sentiments. Les chats, non. » et Charles Dickens aurait-il considéré que « Quel plus beau cadeau que l’amour d’un chat ? »….

Je suis une blogueuse à chien, l’humaine d’un chien, mais chien ou chat, pour moi c’est pareil, un cœur énorme et bienveillant avec des poils tout autour, un être innocent et sensible qui a besoin qu’on le protège, le chérisse et le respecte ; une entité pure, aimante, drôle, mais surtout, vivante, qui mérite notre amour, un être qui ne devrait pas avoir à subir la folie des hommes, un trésor d’authenticité dont la candeur devrait à jamais subsister, jamais un animal ne devrait avoir à redouter la main de l’homme. Jamais homme ne devrait lever la main sur un animal autrement que pour le caresser.

Pour Cookie, je souhaite justice !

 

signature

 

 

9 commentaires sur « Justice pour Cookie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s