Comment choisir un bon dodo à poilu?

Poilu, une belle au bois dormant comme les autres !

Le sommeil, c’est sacré, pour nos poilus, il faut savoir que dormir est l’activité principale dans leur emploi du temps…

IMG_E1280Le chiot dort en moyenne 90 % de son temps, le chien adulte 65 % et le chien âgé environs 75 %, ce qui implique que contrairement à ce que l’on pense, poilu passe plus de temps au pays de Morphée que dans celui des actifs… D’ailleurs au passage, pourquoi associe-t-on Morphée au sommeil ? Car dans la mythologie grecque Morphée était une divinité à l’origine des rêves prémonitoires.

Rêves prémonitoires ? Comme demain c’est gamelle spéciale, ou grosse aventure ? Justement… Vous avez forcément déjà remarqué que votre chien s’agite dans son sommeil, remue les pattes ou la queue, en effectuant des petits bruits ou même en aboyant légèrement. Au départ, je pensais qu’il s’agissait de cauchemars, j’ai également constaté que ces « agitations » du sommeil se manifestaient davantage après une journée intense, lorsque ma poilue semblait vraiment fatiguée, lors de ses sommeils de plomb.

Poilu rêve-t-il ? Poilu et le sommeil, c’est un fonctionnement proche du nôtre, c’est-à-dire que poilu connaît une ou plusieurs phases de sommeil paradoxal durant ses temps de repos.

Le cycle du sommeil peut se résumer comme suit :

Sommeil calme : c’est le moment où poilu garde un œil ouvert, ce lapse de temps durant lequel il vous fixe, referme les yeux, soupire d’aise, se repositionne, il n’est pas encore totalement en sommeil, mais sur le chemin de la relaxation pouvant y mener.

Phase de sommeil lent : Comme pour nous, c’est la phase durant laquelle, l’activité cérébrale tourne au ralenti, mais elle compote des sous-phases ; lorsque la respiration de poilu commence à ralentir, c’est la phase de sommeil lent léger, vous pourrez l’observer aux mouvements effectués par sa cage thoracique lorsqu’il est couché sur le flanc, petit à petit les montés et descente s’espace, le mouvement ralentit (cette phase de sommeil est l’équivalent de notre phase 1) Dans cette phase de sommeil lent mais léger, poilu est susceptible de se réveiller rapidement, s’il y a trop de mouvement, un bruit sourd, il vous semblera alors complètement désorienté et cherchera lui-même l’origine de ce qui l’a extirpé de son dodo… Si poilu n’est pas perturbé dans son processus de sommeil lent léger, il pourra atteindre le stade suivant, à savoir le sommeil lent, profond (l’équivalent de nos stades 3 et 4 de sommeil).

Phase de sommeil profond : Poilu est profondément endormi, le cœur et la respiration ont atteint un rythme régulier, il semble visuellement en phase latente, durant cette phase poilue prend vraiment ses aises, pattes en l’air, sur le dos, allongé de tout son long, en tout cas, c’est comme ça pour la mienne… Contrairement aux phases précédentes, durant lesquelles elle a tendance à privilégier la position boule. Durant cette phase, l’activité cérébrale de nos boules de poils est ralentie mais en sommeil… Il est moins réceptif aux mouvements, bruts ou lumière, il m’arrive de quitter la pièce, pour y revenir par la suite, sans que ma boule de poils ne l’ait remarqué ! Ce qui explique le passage à la phase suivante ; après une alternance de sommeil lent, à savoir…

Le Sommeil paradoxal : C’est le moment durant lequel poilu rêve le plus, le cœur et la respiration peuvent s’accélérer, ce n’est pas parce que poilu se montre agité qu’il fait des cauchemars, si ça se trouve c’est juste un beau rêve dans lequel il se montre très énergique. Les paupières peuvent se soulever durant laissant apparaître l’œil dans une posture peu glamour pour ne pas dire carrément « flippante » par les mouvements oculaires rapides, les muscles sont totalement détendus, ce qui explique ces mouvements, il fonctionne en symbiose avec l’activité cérébrale qui quant à elle est intense durant cette phase de « lâché prise » car les ondes électriques du cerveau sont rapides, parfois l’agitation nocturne de poilu fait penser à celle d’un pantin désarticuler… et pourtant il ne semble pas dérangé, c’est nous qui sommes réveillés ou inquiété !

Attention ; Lâché prise, lorsque le rêve survient… Il est recommandé de ne pas réveiller poilu en le touchant ou en le secouant, car vous risquez de le saisir, poilu pourrait alors avoir un réflexe défensif et vous mordiller ou mordre la main sans même en avoir conscience. Aussi, il est très mauvais de le saisir pour son cœur… C’est comme pour nous, lorsqu’on nous réveille en sursaut, on sent notre activité cardiaque à son comble, et notre respiration à son paroxysme, on les qualifie, dans cette phase, d’instables… C’est donc mauvais pour nos boules de poils. Le mien étant, si l’agitation vous empêche de dormir, de lui parler, il faudra montrer un peu d’insistance, mais cette méthode est plus douce et rassurante ; en général, la mienne ne se réveille pas, elle se repositionne ou soupire tout en continuant à dormir, cependant, l’agitation semble calmée. Parfois, il me faut recommencer à deux ou trois reprises pour pouvoir enfin fermer l’œil moi aussi !

Le sommeil est capital pour poilu comme pour nous, c’est son temps de récupération, après une journée à vous attendre, à jouer, à s’aventurer ou à pratiquer de grandes promenades… C’est d’ailleurs pour cette raison que les chiots et les chiens seniors dorment davantage que les adultes.

Pour information ; poilu peut, lui aussi, être sujet aux troubles du sommeil, si vous observer des signes vous laissant à penser qu’il puisse être concerné par cette problématique, parlez-en, sans hésiter à votre vétérinaire. Des solutions existent sous forme de traitements naturels, parfois il peut aussi s’agir d’hyperactivité ou encore d’un dodo inadapté à sa morphologie qui lui rend le sommeil difficile.

Pour un bon sommeil, récupérateur, il est indispensable que poilu ait un endroit approprié et adapté au repos. Entendons, un bon dodo… Même si ma boule de poils fait ses nuits sur le lit, il est un fait établi qu’à 65 % de son temps consacré au sommeil, elle dort également durant la journée.

Quand ? Généralement elle commence sa sieste en fin de matinée, après une séance de jeu ou une première longue balade, mais dans l’après-midi, elle ne rêve jamais en journée, en tout cas, je n’ai jamais constaté ce phénomène en journée, j’en déduis que son sommeil profond et paradoxal se déroule exclusivement de nuit ; Pourquoi durant ces moments ? Généralement, elle dort lorsque je travaille… Elle est active lorsque nous baroudons, jouons, ou lorsqu’il y a du monde à la maison ; du moins durant la première heure, après généralement, elle nous fausse compagnie pour aller siester !

Panier, coussin le choix est vaste… J’ai personnellement constaté qu’elle se sentait plus à l’aise sur un coussin, elle a davantage d’espace pour s’étendre les pattes avant et arrières, la position de tout son long, lorsqu’elle se trouve à côté de moi, que je rédige mes articles, au bureau, elle apprécie de se prélasser, bercée par le son du clavier, une playlist ou mes mémos vocaux…

Quelles sont les qualités indispensables d’un bon dodo ?

  • Adapter à sa taille: Un dodo trop petit contraindra poilu à se contorsionner afin d’y rentrer… Il est donc préférable de prendre une taille au-dessus pour que poilu soit pleinement à l’aise. Attention, ne tombez pas dans l’excès de choisir un dodo qui fait trois fois sa taille, car poilu risque de le déserter, car il ne s’y sentira pas en sécurité, un dodo c’est un cocoon rassurant, ne l’oubliez pas ! Pour déterminer la taille de dodo la plus adaptée, mesurez poilu lorsqu’il est allongé de tout son long, de la pointe des pattes avant à celle des pattes arrière et ajoutez plus ou moins 20 cm pour lui permettant les mouvements dans son sommeil sans avoir le choc du sol froid ou de glisser…

 

  • Matériaux de qualités : L’investissement est de mise, d’où il faut acheter au bon moment ; Comme pour les humains, ce qui implique que pour les chiots on optera pour un panier « intermédiaire » en matière de gamme de prix, car souvent les chiots endommagent leur premier panier. De notre vécu ; Queeny en a démoli trois… Il faut donc être vigilant avec les chiots, en votre absence poilu risque d’ingérer des composants dangereux en démolissant son dodo ! J’ai donc attendu pour lui acheter un dodo de qualité, adapté à sa taille adulte et surtout, qu’elle ait perdu cette fâcheuse manie de mordiller ! Petit conseil, en premier dodo, pour un chiot vous pouvez envisager un panier en plastique avec un coussin à l’intérieur, c’est robuste et cela fera parfaitement l’affaire le temps que poilu sorte de sa phase de destruction ; D’autant que ces paniers ne gardent pas les bactéries, ils sont faciles d’entretiens et donc adaptés au jeune âge et aux risques sanitaires pour le chiot. Qui plus est, au départ, il arrive à poilu d’avoir des « accidents », il est plus facile de nettoyer ce type de panier en plastique lorsqu’il s’agit d’urine.

Le Polyester : Peu coûteux, mais il conserve les odeurs, s’use rapidement et reste dangereux en cas d’ingestion.

Le coton : Facile d’entretien et également robuste.

La fausse fourrure : Très chaud pour l’été, difficile d’entretien et s’endommage avec le temps si elle n’est pas de très autre qualité !

Le lin : Conserve la fraîcheur en été, génère la chaleur en hiver, c’est ce que nous adorons, par contre les paniers en lin sont rares, c’est pourquoi, nous avons des plaids en lin… ça compense !

Le cuir : Super-robuste, attention au poilu qui aiment grignoter… facile d’entretien avec un lait nourrissant mais coûteux à l’achat et davantage proposés sous forme de « canapé » pour poilu, donc la forme n’est pas toujours adapté à un bon sommeil ; D’autant qu’ils sont souvent trop hauts pour les chiens âgés.

La polaire : Facile d’entretien mais généralement peu robuste, aura également tendance à générer des bouloches à force de lavage.

Attention : ADAPTEZ le choix des matériaux à votre poilu mais surtout à son pelage, selon le type de poilu, certains ont besoin de maintenir la chaleur, d’autres plus touffus ont besoin de l’évacuer !

  • Moelleux mais rembourré : Comme pour nos matelas, le dodo doit être ferme, entendons, suffisamment rembourré afin de prévenir les maux articulaires. Dormir sur un dodo trop mou contraindra poilu à dormir dans des positions inadaptées à sa morphologie, qui risque de s’avérer à long terme, très mauvais pour sa colonne vertébrale et ses articulations mises à mal par les postures improbables qu’il devra adopter afin de rester en place sur le coussin.

 

  • Les dodos ergonomiques existent : J’en avais fait l’acquisition mais Queeny a refusé de l’utiliser, elle semblait le juger trop dur à son goût… Par la suite, j’ai commandé un dodo d’une marque très vue sur le Net du côté des blogueurs et influenceurs mais qui a été renvoyé une heure après son arrivée ; Il n’était pas suffisamment rembourré (contrairement aux visuels présents sur internet) À peine installé, elle a tenté, comme à son habitude de sauter dessus, ses pattes ont touché le sol au centre du coussin… Tout le rembourrage, c’était déplacé sur les extrémités à cause de son poids. Ce genre de mésaventure peut lui blesser une patte… Next pour nous, il n’était pas adapté au mode de vie… « sauvage de ma belle et rebelle ».

 

  • Idéalement déhoussable : L’hygiène est importante pour un bon sommeil, ainsi le dodo de poilu doit être lavé fréquemment afin d’ôter les poussières, bactéries, odeurs… N’hésitez pas à aspirer son dodo ou à frotter délicatement avec un linge humide entre les lavages. Il faut également penser à aérer son dodo, comme vous le faites avec votre couette ! Sachez que des parfums spéciaux pour dodo existent, c’est agréable pour poilu de dormir dans une « couche » saine et bien odorante ! De fait, privilégiez les matières nobles, tels que le lin, le coton, éviter les matières synthétiques qui ont tendance à se transformer rapidement en réceptacle à odeurs. Vous pouvez également disposer un plaid sur le dodo pour le protéger ou permettre à poilu de se rouler dedans. Ma poilue adore se faire un nid en roulant sa couverture, elle la gratte, l’attrape avec les dents et se roule jusqu’à ressembler à un « nem ».

Petite astuce supplémentaire pour odeur, vous pouvez utiliser du bicarbonate de sodium, bien connu pour ses vertus « élimination des mauvaises odeurs » il vous suffit de l’appliquer une petite quantité, sur une éponge humide, frottez énergiquement le textile, il nettoie et désodorise ; autre astuce mais moins agréable, le vinaigre blanc.

Pour le reste, la forme et la couleur est laissée à votre libre appréciation, afin qu’il s’intègre à votre décoration intérieure ; cependant, afin d’éviter de devoir le nettoyer trop souvent, je vous recommande d’opter pour une couleur foncée qui s’avérera moins salissante (ou dirons-nous, que les salissures seront moins rapidement visibles) ; foncée ne veut pas dire noire, car sur les foncées, les poils seront également plus rapidement visibles… Nuances quand tu nous tiens… Moka, marron, taupe plutôt que blanc cassé, bleu, gris,… Évitons le beige, même si j’adore, le jaune clair, ou le rose pâle etc.

La disposition en revanche doit être pensée, en fonction des habitudes de vie de poilu mais aussi des membres de la famille, évitez de placer le dodo dans les courants d’air ou à proximité d’une source trop importante de chaleur, cela pourrait incommoder poilu. Il est également recommandé de ne pas le positionner dans un lieu de passage trop fréquent, afin que poilu ne soit pas systématiquement dérangé durant ses siestes, évitez également les sources de bruits.

Si poilu prend de l’âge, évitez les dodos trop plats qui pourraient lui engourdir les pattes, il pourrait manifester des difficultés à se lever, il faut adapter le dodo à son âge en dénichant le juste milieu, surélevés pour faciliter la montée et descente, vérifiez la longueur, la largeur mais aussi l’épaisseur avant d’acheter ! Pour les poilus âgés, vous pouvez envisager un panier, par l’ouverture présente au centre de la face avant, poilu pourra s’installer sans même avoir à lever la patte !

Et surtout n’hésitez pas à  lui fournir un plaid…

happy valentine's.jpg

signature