Les câlins chez Poilu

Parce qu’on aime tous enfouir notre tête dans leurs poils !

Qui n’aime pas câliner son poilu durant de longs moments ? Je pense que tout parent de poilus raffole des papouillages et séances câlinous avec lui. C’est tout simplement synonyme de bonheur ! Il n’y a rien de mieux pour être réconforté lorsque la journée a été longue, quand on est triste ou malade… Et puis, c’est tellement naturel pour nous de vouloir prendre poilu dans ses bras – et se blottir contre lui, enfouir sa tête dans ses poils, lui bisouiller son petit ventre, le gratouiller derrière les oreilles… bref, le câliner

Mais votre poilu apprécie-t-il autant ces séances « gratouille, papouille, bisouille » ? Tous les poilus sont différents, ils auront chacun leur zone de caresses/massages préférée, cependant, y’a-t-il des zones à privilégier ? A éviter ? Quels sont les signes qui prouvent que votre poilu est heureux lors d’un câlin ? Et le contraire ? Nous allons tenter de vous répondre..

Life isa journey,not a (5).jpg

Poilu aime-t-il les câlins ?

Peut-être êtes vous tombés des nues, en avril 2016, en voyant une multitude d’articles de presse ayant pour titre « Votre chien n’aime pas les câlins ». La raison ? Une étude du Dr Stanley Coren qui clamait haut et fort que 8 chiens sur 10 n’aiment pas les câlins et éprouvent de l’inconfort lorsqu’ils sont dans vos bras. En analysant le comportement des chiens ayant un contact franc (dans les bras, collés à leur maitres), il a observé tous les signes du stress. Il suggérait donc de remplacer les câlins par des friandises…

Cependant l’étude n’a pas fait l’objet d’une publication scientifique, et est à prendre avec des pincettes. Il s’agit plus d’observations que d’une vraie étude. Elle est d’ailleurs décriée par de nombreux comportementalistes canins.

Il faut donc garder l’esprit critique. Qui nous dit que l’étude n’est pas biaisée ? Ne serait-ce que par la présence d’un inconnu ou d’une personne qui ne serait pas forcément de confiance qui prend la photo ? Ou tout simplement parce que le poilu n’aime pas être pris en photo ? Nous ne connaissons pas les conditions de l’étude…

En résumé, il faut connaître son poilu pour savoir si oui ou non il aime les câlins. Et quand on connaît son poilu, on sait détecter son humeur et ses sentiments (de bonheur ou d’inconfort)… on arrive à détecter les différents signes que poilu se sente bien, ou non. On continu donc les câlins si poilu aime ça !

Un signe qu’il aime les câlinou : si vous stopper le contact et qu’il vient vous chercher de nouveau pour que vous continuiez, c’est qu’il aime ça, sans aucun doute ! Et s’il n’aime pas, il vous le fera aussi savoir rapidement : il fuit et/ou se débat dans vos bras par exemple.

Les poilus se sont adaptés à notre façon de vivre, alors même si les câlins ne font pas partie de leurs habitudes ancestrales, ils aiment les interactions avec nous (dont les câlins font partie). De part leur capacité à détecter nos expressions faciales, le fait de nous savoir heureux durant les câlins leur permettrait d’assimiler les étreintes à quelque chose de très positif.

 calins.png

La Luna’s Team est aussi contre les conclusions du monsieur. Une vie sans câlins ? Juste inconcevable ! Luna et Nalie sont très câlines !

Les caresses ont-elles une signification ?

La réponse est oui ! Votre poilu, selon les zones que vous caresserez, pourra interpréter les contacts différemment. Il existe une différence entre les petites caresses de récompense, et les caresses pour câliner. Ici, il s’agira plutôt de la signification des caresses pour câliner et leur perception par poilu.

  • Sur la tête, le cou et les oreilles: « mon humain m’aime, mais me domine »

Le poilu perçoit les caresses sur la tête comme une domination de votre part. Plus les caresses sont appuyées, plus vous assouvissez votre poilu.

  • Sur le dos : « oh mon bipède, je te respecte… tu veux jouer ?»

Les caresses sur le dos sont aussi synonyme de supériorité de votre part sur votre poilu, mais de façon moins appuyée que les caresses sur la tête.

  • Sur la gorge et sous le menton : « huuummmm, j’adore….»

Les caresses dans cette zone apaisent poilu. Elles sont douces et poilu viendra volontier appuyer son menton sur votre main. Zone à privilégier pour les encouragements et les récompenses.

  • Sur les flancs: « oh mon bipède est fier de moi… tu veux jouer ? »

Il s’agit d’une invitation au jeu purement et simplement. A éviter durant les phases d’apprentissage/de travail. Poilu l’interprétera comme une envie de jouer de votre part.

  • Sur le poitrail: « oh tu m’aimes fort…. moi aussi !! »

Cette caresse est très agréable pour le poilu, lui permet de sentir bien, et le rassurer sur sa position. Il est en dessous de vous hiérarchiquement parlant, mais il n’est pas écrasé par vous du tout. C’est une caresse qui peut être facilement acceptée par des poilus craintifs. Pas de rapport de dominant/dominé.

  • Sur le museau (caresses) : « Tu prends soin de moi ?»

Les caresses sur le museau sont pour le chiot associées à de la manipulation corporelle, de même façon que l’ouverture de la gueule. Mais un poilu en bonne condition psychique et physique accepte volontier ces caresses.

  • Se mettre sur le dos volontairement : « Allez hop ! Gratouille moi le ventre ! »

Poilu se soumet complètement à vous dans cette position. Aucune solution de repli pour lui, il vous fait une confiance aveugle. Lui caresser le ventre vous permet de lui montrer que vous acceptez sa soumission et votre rôle de dominant. En revanche attention ! Il peut aussi s’agir d’une situation où poilu se soumet volontairement pour désamorcer une situation… si poilu est tendu, ne pas le caresser ! vous accepteriez sa soumission, et deviendriez alors vous même soumis… (pas simple cette histoire…)

  • Bisous sur la truffe: « JE suis le chef, mais tu m’aimes fort mon bipède hein ? »

Signe d’allégeance à votre poilu… attention donc avec les caractères très dominants ! C’est de part les petites lèches sur le museau que les chiots signalent qu’ils sont bien inférieurs dans la hiérarchie

  • Je te donne un coup de patoune : « allez hop ! On continue les câlinous ! »

Dans ce cas là, votre poilu vous domine, il vous demande explicitement des caresses. Si vous cédez à sa demande, vous prenez la place du soumis. Attention donc à ne pas répondre favorablement. Les caresses doivent venir de vous, pas de sa demande (même si c’est compliqué… je sais…)

  • Je te léchouille le visage : « je t’aime foooort ! »

Dès leur naissance, les poilus se font léchouiller le corps et la tête par leur mère, en signe d’apaisement, d’amour, d’affection. Par leurs léchouilles sur notre visage (ou nos mains), notre poilu souhaite nous rassurer, nous réconforter si nous sommes fatigués, énervés, tristes, etc. Par ses lèches, il nous prouve son amour et l’importance que nous avons dans sa vie.

Dans certains cas, il peut aussi s’agir d’une signe de soumission… (mais bon, c’est plus souvent signe d’amour !)

  • Je me blottis contre toi, bipède : « tu me rassures, je me sens en sécurité, et je t’aime ! »

Par cette action de se blottir contre vous (de vouloir fusionner avec vous dans certains cas même !), poilu réclame votre attention, votre protection, votre affection. Il vous fait confiance, vous le rassurer, et il vous le montre.

Comme vous pouvez le voir, les caresses ont de nombreuses significations et perception différentes. Il faut donc prendre en compte le caractère du poilu, et le moment des câlins afin d’adapter les caresses à prodiguer à poilu, de façon à ce qu’il ne soit pas incommodé et ne se sente pas non plus complètement “écrasé”… ou éviter qu’il vous domine complètement !

Comment câliner poilu ?

S’il s’agit d’un poilu que vous ne connaissez pas ou peu :

 

 

Ne pas se jeter sur lui tout de suite en l’étreignant fort paraît logique. Au cas où, sachez reconnaître les signes de stress : grognements, montrer les dents, se détourner de vous, se lécher, bailler, lever une patte, plaquer les oreilles en arrière.

Allez y doucement, en lui permettant de vous sentir avant, commencez par lui caresser doucement derrière les oreilles, et observez son comportement. Si tout va bien, vous pouvez lui caresser le haut du dos et la nuque. Ne forcez pas si le poilu décide que les câlins sont terminés, ou s’il montre des signes d’inconfort/stress

Pour votre poilu (ou un poilu que vous connaissez très bien) :

Vous connaissez forcément les zones qu’il appréciera se faire papouiller plus que tout !

Derrière les oreilles, le ventre, le cou, le poitrail, les pattes… au fur et à mesure, sachez détecter les signes de plaisir du poilu en fonction des zones caressées ou massées : « sourires », langue qui pendouille, fermer les yeux, s’appuyer contre la main qui papouille, faire la fête, se tortiller pour avoir encore plus de gratouilles, remuer la queue, détendre les muscles. N’hésitez pas à papouiller votre poilu s’il aime ça. Cela ne fera que renforcer votre relation !

 

Sources images  http://www.wikihow.com/Pet-a-Dog

Dans la Luna’s Team, les filles adorent faire plein de léchouilles pendant les séances câlins, papouille. Impossible de les câliner sans avoir de nombreuses léchouilles en retour ! Et puis que dire des câlins du matin au réveil, et du soir au coucher ? un rituel bonheur de tous les jours ! Ici, on apprécie les gratouilles derrière les oreilles et dans le bas du dos, ainsi que les massages des cuisses et du poitrail !  Et vous ?

Bon papouillage !!

Signature Luna