Dogparker

#Dogfriendly

 

Même si nous rêvons de partager chaque instant de liberté avec poilu, nous devons quotidiennement faire face aux interdits, par exemple ; interdiction pour poilu d’entrer dans certains magasins, tels que les supermarchés, commerces de proximités spécialisés en alimentation, ou les pharmacies, les accès sont parfois aussi difficiles lorsqu’il s’agit d’accéder à certains services, bureaux, guichets, etc…

Lorsque nous devons nous y rendre, que faire ?Devons-nous systématiquement laisser poilu, à la maison, durant des heures, pour une course qui sera pourtant rapide dans le lieu interdit ?

Pourtant, c’est souvent ce que nous devons nous résoudre à faire, car il n’est pas envisageable de laisser poilu dans la voiture, par temps froid ou par temps chaud, ce n’est pas une alternative acceptable. D’autant que nous ne nous déplaçons pas toujours en voiture. Alors que faire ? Attacher poilu devant le magasin, le temps de faire quelques achats rapides, cela reste une alternative risquée, il pourrait prendre peur, se détacher, se sauver, être importuné ou pire, dérobé…

C’est là, que vous allez adorer cette trouvaille US, le Dogparker

Qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un parking à poilu, totalement sécurisé, confort garanti. C’est la solution idéale pour faire une course rapide dans l’un des lieux interdits à poilu.

dogparker1.jpg

Comment ça fonctionne ?

Il suffit d’appuyer sur votre carte de membre à l’extérieur pour débloquer la porte du Dog Parker, y installer poilu et refermer la porte. Votre carte-clé est unique, alors il n’y a que vous qui pourrez déverrouiller la porte pour récupérer poilu.

téléchargement

Le gros plus : En téléchargeant l’application, vous pourrez surveiller poilu à distance et vous assurez que tout se passe bien.

Cette alternative facilite les achats rapides et de fait, le quotidien des Dog’sMom.

Les DogParker sont très répandus à Brooklyn, New York, et semblent avoir déjà gagné des inconditionnels du concept.

Aux origines du Dogparker, un peu d’histoire ;

« Je crois que les gens et leurs chiens sont plus heureux quand ils peuvent être ensemble. »

Chelsea Brownridge (co-fondatrice de Dog Parker)

Chelsea a trouvé l’inspiration dans son quotidien, son poilu Winston, souffrait de « FOMO », trouble lié à la séparation, et peur, durant longtemps ce fut difficile car Winston devait rester à la maison, uniquement car Chelsea devait faire une course de quelques minutes, mais qui rendait inconciliable, le fait d’emmener Winston. Elle ne voulait pas le laisser attacher devant le magasin, pour toutes les raisons que nous avons déjà énoncées.

Elle était triste, comme nous sommes souvent, à peine rentrée du travail, nous devons ressortir faire des courses et laisser à nouveau nos poilus… Lorsque nous lisons la déception dans les yeux de nos boules de poils, on se sent souvent coupables. D’autant qu’il est difficile de leur expliquer que la boulangerie est interdite, plus frustrant, lorsqu’elle se trouve juste à côté d’un espace de ballade que notre poilu affectionne…

C’est alors que Chelsea a créé le Dogparker, une maison d’attente, sûre et confortable.

dogparker 2.jpg

Ce concept favorise également l’insertion des poilus dans notre société, c’est un système Dogfriendly que nous voudrions voir dans nos grandes villes. Conscients de la légitimité des interdits, nous serions cependant, ravis que nos collectivités locales prennent des initiatives afin de ne pas exclure complètement nos poilus de nos quotidiens d’humains actifs, une alternative ingénieuse, et très appréciable que nous aimerions voir arriver dans notre paysage urbain français.

Les liens utiles : Site / Instagram

signature