Le coût de la vie avec un chien

Un poilu, c’est de l’amour, du temps… et de l’argent…

Vous l’avez forcément déjà entendu des milliers de fois, et nous vous l’avons déjà mentionné dans certains de nos articles : adopter ou acheter un poilu demande réflexion. Un poilu, c’est pour la vie, du moins, pour sa vie à lui, jusqu’au bout, quoi qu’il arrive.

Et l’arrivée d’un petit poilu à la maison, c’est un chamboulement !! La vie n’est plus la même avec un petit poilu dans le foyer. Et ça, ce n’est pas à prendre à la légère.

La réflexion est nécessaire avant de se lancer… Tous les aspects doivent être pris en compte, non seulement pour le bien être du 4 pattes, mais aussi du 2 pattes.

Etes vous prêt physiquement ?

Avez-vous suffisamment de temps et d’énergie pour accueillir la boule de poil et vous en occuper, et ce, durant plusieurs années ? Etes vous prêt et capable physiquement de subvenir aux besoins physiologiques d’un poilu ? Un poilu ce n’est pas seulement “manger, dormir, sortir”… c’est aussi “jouer, câliner, courir, promener”, et il faut l’éduquer. Plusieurs sorties par jour avec de longues promenades, des moments pour que poilus puisse se défouler avec vous à ses côtés, et ce qu’il fasse beau, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente…

Etes vous prêt moralement ?

Etes vous suffisamment fort pour faire face au chamboulement qui va se produire dans votre vie ? Etes-vous prêt à prendre en charge à 1000% un petit être à 4 pattes complètement dépendant de vous ? L’organisation de votre vie sera complètement modifiée avec l’arrivée d’un poilu, avez-vous tout calculé pour que le petit poilu soit bien dans ses patounes et ait suffisamment d’attention et d’amour.

Etes vous prêt financièrement ? Et c’est justement sur ce point très important que nous allons nous étendre.

Avoir un poilu à la maison n’est pas gratuit, loin de là ! Il ne faut pas croire que seule son alimentation vous prendra une petite part de votre budget. Il y a les frais vétérinaires, l’entretien, les accessoires, l’éducation, les jouets… sans parler du budget vacances pour poilu (et ce qu’il vous accompagne ou non). Bref, un poilu, ça coute cher !

Voici une petite estimation pour que vous puissiez bien vous rendre compte du coût de la vie avec un chien…

A savoir qu’il s’agit ici d’une estimation faite avec les produits bas de gamme les moins cher du marché.

Pour un poilu qui serait nourri avec une alimentation+friandises et possèderait les accessoires, vêtements, jouets, etc que nous vous présentons sur le blog… la facture par mois et annuelle est très largement multipliée…

  • Achat du poilu :

Que ce soit en élevage ou en refuge, vous devrez sortir le carnet de chèque pour avoir votre poilu. En refuge, le prix se situe entre 150 et 300€, tout dépend des associations, de votre région, de l’âge du poilu…. Pour les poilus dits “séniors” (à partir de 8/10 ans selon les associations) des paniers retraites peuvent être proposés, avec une participation symbolique demandée pour l’adoption du poilu.

En élevage, comptez en moyenne 1000€ à 1500€ pour un chien LOF.

  • Alimentation :

Prenons l’exemple avec une alimentation à base de croquettes bas de gamme, avec un prix moyen de 4€ le kilo… (un régime à base de pâtée sera toujours plus cher)

petit chien 6-7kg  : 150€/an

moyen chien de 15-20 kg : 300€/an

grand chien 30-50kg  : 580€/an

très grand chien sup à 60kg  : 900€ minimum/an

Si à cela on rajoute 2 friandises par jours :

Friandises dental (type dentastick) = entre 10 et 15€ le kilo : environ 150€/an à raison d’une friandise par jour (os, stick, etc)

Biscuits (type biscrok) = entre 10 et 15€ le kilo : environ 50€/ an à raison d’un petit biscuit par jour

Total nourriture par an minimum entre 300 et 1100€/an selon la taille (en se fournissant au moins cher en bas de gamme sur internet et sans le gâter niveau friandises).

  • Toilettage :

L’entretien dépend bien évidemment de la race. Certains poilus n’ont besoin que d’une douche et des nettoyage dents/oreilles/yeux, à l’inverse d’autres ont besoin d’une coupe particulière tous les 3 mois par exemple.

Prix d’un toilettage : entre 50 et 100€ (voir plus selon les spécificités des races) ; environ tous les 3 à 6 mois. Selon les races on navigue de 100€ à plus de 400€ par an.

A domicile : shampoing + soin + brosses donc le prix d’entretien annuel est moindre.  Mais selon les races, nécessité de plus d’entretien à domicile…

Auxquels s’ajoutent les produits nettoyage pour les oreilles, les yeux, les coussinets et les dents : 1 bouteille de chaque par an environ = 50€

Total en moyenne entre 150 et 500€/an par chien selon la race.

  • Accessoires

En premier achat, vous devrez prendre : panier, gamelles, jouets, laisse+collier. Total en moyenne entre 50 et 150€ à l’arrivée de la boule de poil, sachant qu’il faudra racheter des jouets, colliers, panier plus grands ou car trop usés, etc… coût estimé par an 30€ minimum pour un chien non joueur qui ne grandit plus.

Pour l’hiver vous pourrez avoir besoin d’un manteau selon le lieu d’habitation et les températures moyennes, la race du chien, etc…  en moyenne 30€.

  • Frais vétérinaires :

Avec un chien à la maison, vous n’échapperez pas aux frais vétérinaires parfois exorbitants…

Vaccins pour un chiot à son arrivée : environ 130€

Stérilisation : entre 100 et 500€ selon la région

Identification Puce électronique + passeport : environ 70€

(pour un chien adopté en refuge, ces frais ne sont pas à prévoir – le chien sera déjà identifié, vacciné et stérilisé – sauf s’il s’agit d’un très jeune chiot)

Vaccins annuel : entre 60 et 80€

Sans parler des consultations pour une gastro par exemple (50€ + traitement 30€), détartrage (entre 70 et 100€), des maladies chroniques avec un traitement à vie, des accidents…

Si vous souhaitez prendre une mutuelle, comptez entre 10€ et 30€/mois selon le niveau de couverture santé.

  • Frais pour les vacances :

Pour partir en vacances, quels que soit le mode de transport, vous aurez des frais…

Voiture : achat ceinture 6€ + harnais si besoin 20€ + siège auto si besoin 50€

Train : 7€ par trajet -6kg, 50% billet +6kg

Avion : 25 à plus de 300€ selon la compagnie, la durée du vol, en cabine ou en soute + les frais visite véto pour avoir toutes les formalités administratives faites

Pour le logement, le dogfriendly n’est pas un synonyme de gratuit…

La nuitée dans les hotels dogfriendly : en moyenne 5 à 15€/nuit

La nuitée dans un camping : à partir de 3€ par nuit, en moyenne 5€/nuit

Si vous ne pouvez pas prendre poilu avec vous et que personne de votre connaissance ne peut le garder, il vous faudra débourser des sous pour les frais dans une pension : entre 15 et 40€ la nuit selon le standing et les options choisies en moyenne.

  • Cours d’éducation :

Certaines races doivent obligatoirement suivre des cours d’éducation jusqu’à l’âge adulte.. Pour un chiot, il est conseillé de suivre les cours de l’école du chiot pour un babydog bien dans ses patounes. Selon les régions, les prix varient entre 100 et 300€ à l’année pour 1h par semaine en moyenne. Les prix pour les cours d’agility et autres sports en club canin (pistage, éducation compétition, etc) sont à peu près équivalent à l’année.

Dans certains cas (problèmes comportementaux) vous serez obligés de suivre des cours individuels avec un comportementaliste. Le coût variera alors, en moyenne, entre 300 et 800€ pour 10h de cours.

Si vous faites le total, il vous faudra débourser, minimum, entre 1200 € et 4300 € pour la première année (achat du poilu, de tout son équipement, nourriture, frais vétérinaires minimum, éducation) puis entre 550€ et 1700€ par an selon la taille du poilu, votre région, etc…

Le tout multiplié par l’espérance de vie moyenne… pour toute sa vie (si vous prenez un chiot), vous débourserez minimum entre 8300€ et 15300€ pour un petit chien (environ 14 ans d’espérance de vie) et entre 13500€ et 19000€ pour un très grand chien (environ 10 ans d’espérance de vie), en fonction de sa race, votre région, etc…

Le tout, je le répète, avec des produits bas de gamme… Et sans comptez les frais pour les vacances et les maladies qui peuvent survenir à tout moment…et les cours d’éducation, agility, etc qui sont des “bonus”…

Enfin, n’oubliez pas qu’avoir un poilu peut malheureusement être un frein dans votre vie…

Exemple : si vous avez des amis ou des connaissances allergiques aux poils, votre amis à 4 pattes pourra être un frein à l’activité sociale.

Autre exemple : l’accès au logement… ayez en tête que certains propriétaires refusent que les locataires aient un chien (notamment dans les appartements meublés).

En résumé, avoir un poilu, ça se réfléchit bien à l’avance, en prenant en compte tous les aspects de votre vie, et particulièrement les aspects financiers qui peuvent s’élever très facilement !

Prenez votre temps, pesez bien le pour et le contre, et ne vous lancez pas tant que vous n’êtes pas sûr à 100% d’être prêt. Et ce, pour le bien du petit poilu qui vous accompagnera durant de longues années !

Signature Luna

 

5 commentaires sur « Le coût de la vie avec un chien »

  1. Super article. Dommage que tu ne précises pas que c’est basé sur des coûts de trucs « bas de gamme » mais que en l’occurrence faut peut-être prévoir que le bas de gamme aura une incidence plus conséquente encore en frais vétérinaire au moyen-long terme.
    Et en cas d’adoption dans un refuge, s’il y a moyen de faire venir un professionnel de la santé avant l’adoption ça peut être utile. Pour ma part le refuge m’a totalement menti sur la santé de ma chienne ne me révélant tout qu’une semaine après l’adoption. Je me retrouve avec plus 2000eur en frais véto en 6mois (sans compter la bouffe, le quotidien) je gère seule sans aides et je suis étudiante. Je mets d’ailleurs en péril mes études afin de pouvoir bosser et financer son traitement.. Et clairement les coûts des médicaments pour les chiens ça grimpe vite.. sans parler des opérations d’urgence.. encore plus quand ce sont des grands chiens 😬

    J'aime

    1. Bonjour, je pense que vous avez dû survoler cette information qui figure en haut de l’article « A savoir qu’il s’agit ici d’une estimation faite avec les produits bas de gamme les moins cher du marché. » Pour ce qui est de l’examen médical avant adoption, de nombreuses personnes y ont recours, en se rendant au refuge avec leur propre vétérinaire pour un contre-examen avant adoption, afin d’éviter les problèmes liés aux surcoûts financiers, mais aussi d’anticiper les drames émotionnels pouvant découler de la perte d’un chien peu de temps après son arrivée dans la famille. En cas de maladie avérée, et d’absence d’informations par le refuge, il faut envisager de consulter un avocat, en vérifiant avant, les modalités du contrat signé au moment de l’adoption, les petits lignes… qui donnent beaucoup d’obligations mais peu de garanties. Car il s’agit d’un contrat, comme tout contrat, le vice caché peut être évoqué s’il peut être prouvé, et si le contrat ne comporte pas de clauses permettant au refuge de se décharger de ses responsabilités. Dans votre cas, si les faits ont été révélés une semaine après son adoption alors que le chien était déjà avec vous, il ne devrait pas être difficile de prouver qu’il y a eu dissimulation d’informations relatives à l’état de santé au moment de son adoption. Adopter un chien malade, doit rester une volonté des adoptants, car ils doivent avoir les moyens de suivre les frais. Les chiens malades sont en droit, également, de trouver une famille, mais cela devrait être un choix, et non une mauvaise surprise.

      J'aime

    2. Oui oui, j’avais bien lu, mais je voulais insister sur la mention du « du coup ça vous coûtera peut être plus cher en frais vétos ». Il y a une phrase après je n’ai pas compris son sens, ça voulait peut être dire ça et alors je m’en excuse. 🙂

      C’est exactement dans l’optique du « ce chien mérite d’être adopté » que le refuge m’a caché tout ça, et c’est pas la seule chose (notamment concernant le fait qu’elle adore les chats et j’en ai deux donc essentiels que le chien adopté les connaissent, puis finalement elle connait pas du tout et a essayé de les attaquer. Enfin après 6mois de renforcement positif ça va mieux mais sur le moment ma mère voulait renvoyer la louloute au refuge par peur pour les chats, heureusement que je me suis battue pour elle)
      Et le contrat stipulait en gros qu’une maladie préexistante ne serait pas un motif de retour, remboursement ou que sais-je. Fin en gros ils ne prennent aucune responsabilité. Sauf qu’on n’a aucun moyen de prouver que le refuge nous avait jamais prévenu.. et même lorsqu’on a demandé une aide pour financer les dernières analyses ils n’ont jamais accepté..

      J'aime

  2. Non j’avais lu ça mais je voulais dire le point du « Avec des trucs bas de gamme il faut peut être s’attendre à avoir des plus lourds frais vétérinaires à la fin ». Ou alors j’ai pas compris le sens de ta phrase et je m’en excuse haha 😂
    Et non, c’est clairement ingérable un des médoc coûte 50eur par semaine et l’autre 40 tous les 10jours donc impossible même s’ils m’aident un peu et puis je me vois pas demander ça. 😬

    Bonne journée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s