Merci Will et à bientôt

#Le sociologue et le chien

Non, je ne voulais pas te lire …!

 

Toi, livre, je ne voulais pas te lire, bien évidemment, je t’avais vu sur les rayonnages de la Fnac, mais j’avais rapidement détourné le regard. Car, toi, livre, je ne voulais pas te lire, ton thème me faisait peur, je savais que ton contenu porterait écho à mon vécu, et surtout, me ferait une odieuse piqûre de rappel sur la mortalité de ma boule de poils, non proportionnelle à la mienne… Toi le livre qui voulait me confronter à ma peur ultime, me mettre le nez dans une réalité que je préférais occulter !

Et pourtant, il y a toujours un « couillon », pour m’offrir un livre sur les chiens, et évidemment, ce livre, c’est toi, le livre que je ne voulais pas lire !

Simple, authentique, franc tant de qualités qui font, que toi, le livre que je ne voulais pas lire.. Je t’ai apprécié à ta juste valeur, pour ce moment de complicité que tu m’as fait vivre avec ton auteur, pour sa peine qui l’espace de 117 pages est devenue la mienne…

C’est à vous Monsieur Fize, que je souhaite dire Merci !

Caractéristique de l’ouvrage : Michel. Fize , parution le 7 juin 2016 Essai, broché, aux éditions LGO.  120pages.

L’auteur : « Michel Fize est sociologue retraité du CNRS, spécialiste depuis trente ans des questions d’adolescence, de jeunesse et de famille, il est aussi écrivain, auteur d’une trentaine de livres et responsable politique progressiste, ancien conseiller régional d’Ile-de-France. C’est aussi un formidable passionné de la cause animale. Il nous livre dans ce récit la vie de son chien. Un chien qu’il a aimé à la folie et qui, un jour, s’en est allé au paradis des chiens. Témoignage emblématique d’une affection sans bornes, par delà même la mort (réapprenons à oser ce mot !), ce beau texte sera une source inépuisable d’émotions justes pour toutes celles et ceux qui ont la chance de vivre une histoire forte avec un animal ou qui, simplement, pourraient être tentés par une telle aventure. Merci Will… un message d’espoir. »

Source

Où le trouver ? Sur le site de la Fnac, il est vendu 14 euros (ou 13.30euros avec le retrait en magasin)

Habituellement, en lectrice aguerrie, je dévore un ouvrage de cette taille en moins d’une journée, lorsque le temps est à mon entière disposition. Mais ce livre, seulement composé de 117 pages (les derniers étant voués à la table des matières) m’a occupé durant deux semaines… Pourquoi? Tout simplement, j’ai dû m’arrêter très souvent, les yeux imprégnés de larmes, la gorge serrée et l’estomac noué, … J’allais me coucher avec l’histoire en tête, et des pensées relativement morose…

Cependant, au fil des chapitres, j’ai commencé à percevoir, à ressentir, toute la véracité des propos tenus par l’auteur, et j’ai accepté que ce n’était pas le livre qui était difficile à lire, mais la réalité qu’il m’était difficile d’accepter… ma poilue, tout comme Will, un jour allait mourir, et tout comme l’auteur, je vivrais ces chapitres moi aussi au -delà des pages de ce livre.

Une plongée réaliste,

L’auteur parvient à nous immerger dans son vécu par la réalité de ses pensées, elles sont authentiques, il les qualifie même, à juste titre de brouillon, car lorsqu’on retranscrit ses émotions, sur le vif, c’est toujours avec une sincérité qui ne peut laisser indifférent.

De fait, l’histoire commence par la mort de Will, ses dix derniers jours, … Je les ai vécus avec angoisse, inquiétude, je voulais l’aider, je voulais les aider, je voulais lui téléphoner … prendre des nouvelles, mais c’est un livre … Cependant, c’est une histoire vraie, c’est celle de Michel et de Will ! Et c’est justement là, que les choses prennent un sens, nous vivons les évènements du point de vue de Michel. Qui n’est pas le sociologue émérite, il est le papa de Will, accessible, perdu, inquiet, il est comme « nous », ce qui nous renvoie à cette réalité, nous sommes pareils face à la douleur, nous sommes humains.

La suite de l’ouvrage est composée des étapes du deuil de Michel et de son fils, des souvenirs de Will, ce chien attachant, que nous apprenons à aimer au moment où il n’est déjà plus présent ! Le dernier mot… en dernière page, pour une ultime confession, un échange entre eux, qui se sont tant aimés, qu’ils nous invitent à partager. Ce dernier mot qui résonne comme une déclaration encore plus intense que les 116pages qui la précède…

Oui, le livre, je ne voulais pas te lire mais je suis heureuse de l’avoir fait !

Ce qui m’a plu dans cet ouvrage;

Il résonne comme un message d’espoir à tous ceux qui traverseront cette épreuve un jour, il remet les choses en place, en nommant la perte de son animal « un deuil », dans une société qui sait tirer bénéfice économique de notre amour, mais qui parfois peine encore, à comprendre la douleur qui en découle.

Il peut s’avérer d’un grand réconfort, c’est toujours salutaire de pouvoir prendre connaissance des étapes traverser par un autre, en pareille situation, mais il peut également nous préparer à les affronter lorsque le moment de les vivre, ce fameux moment tant redouté, mais qu’on ne peut repousser, viendra frapper à notre porte.

Et enfin, j’ai eu l’impression de partager le quotidien d’un ami, d’un père, d’un grand-père, par une écriture simple, sans intellectualisation inutile, une douceur dans les mots et dans l’approche qui m’a rendu la perte de Will supportable. Car oui, en lisant ce livre on partage sa douleur dans la perte mais on peut également trouver son salut dans la libération de ce feu d’artifice d’émotions, de souvenirs et d’amour.

Pour toutes ces raisons, Merci Michel et à bientôt !

My Queen;

4 commentaires sur « Merci Will et à bientôt »

  1. Bonjour, Je découvre tardivement les émouvants commentaires faits sur mon livre et vous en remercie.

    En raison de son succès, le livre ressort dans sa 2ème édition dans quelques jours. Et j’ouvre une permanence téléphonique, chaque dimanche de 10 h à midi, pour dialoguer avec toutes celles et tous ceux qui ont été confrontés à la même histoire (tel. 01 83 91 86 17 ou, à défaut, 06 07 06 01 65)

    MERCI

    Aimé par 1 personne

    1. Merci énormément de votre passage sur le blog, j’en suis très honorée. Les informations seront communiquées à nos lecteurs par notre page Facebook. C’est une superbe initiative, généreuse et bénéfique pour ceux qui traversent cette épreuve difficile, qu’est le deuil; mais surtout, un soutien inespéré et une réelle reconnaissance de la douleur ressentie lors de la perte d’un compagnon de vie, même s’il est « à poils ». Une peine trop souvent minimisée par ceux qui n’ont pas(encore) connu ce type de relation, ou cette peine de perdre son poilu; Merci beaucoup pour ce que vous apportez à la communauté des amoureux que nous sommes !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s