Lévothyrox… des poilus concernés ?

#INFO / NEWS

 

Utilisation du Lévothyrox chez le chat et le chien…

Si vous regardez les infos et/ou lisez les journaux, vous n’avez pas pu passer à côté de la nouvelle grande affaire liée à un médicament : le Lévothyrox (contenant de la lévothyroxine sodique, hormone thyroïdienne de synthèse), du laboratoire Merck.

La nouvelle formule de ce médicament contre l’hypothyroïdie est en effet au cours d’un nouveau scandale : un grand nombre de patients a vu apparaître des effets secondaires indésirables (crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux, fatigue importante…).
Le problème majeur de ce scandale ? L’autorité nationale de sécurité du médicament (ANSM) a campé sur ses positions jusqu’au 14 septembre, et réfuté les accusations des patients, tout comme le laboratoire pharmaceutique.

Agnès Buzyn, ministre de la santé, affirmait qu’« Il n’y a pas de fraude, il n’y a pas de complot, il n’y a pas d’erreur, il y a eu un problème d’information des malades, les patients ont été surpris par une formulation qui avait changé et qui, pour certains, donnait des effets secondaires. » Elle ne nie cependant donc pas les effets secondaires « réels, notables et parfois très invalidants » rencontrés par les patients, tout en appuyant sur le fait qu’ils « s’estompent quand on arrive à bien doser le traitement ». Près de 9000 cas ont été recensé jusqu’à aujourd’hui…

De nombreux patients ont donc décidé de réagir en portant plainte contre X, au pôle de santé publique pour : « non-assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d’autrui, atteinte à l’intégrité de la personne et tromperie sur les qualités substantielles du médicament aggravée par une atteinte à la santé ». Suite à ces dépôts de plaintes, l’ANSM a réagit. Son directeur reconnaît aujourd’hui des erreurs dans l’information des patients et déplore le monopole du Levothyrox sur le marché français, à l’instar des autres pays européens qui proposent des génériques

(http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20170913.OBS4634/levothyrox-l-agence-du-medicament-s-explique-et-reconnait-des-erreurs.html).

Affaire à suivre donc pour les bipèdes concernés…

Et maintenant vous allez me dire : « Ok, mais en quoi ça concerne nos poilus ? »…

Et bien il faut savoir que nos poilus sont aussi sujets à l’hypothyroïdie et que, dans certains cas, les poilus prennent la version humaine du médicament : le Lévothyrox.

La lévothyroxine (molécule présente dans le Lévothyrox) est utilisée chez nos poilus pour l’hypothyroïdie, mais aussi pour certains troubles du comportement (hyperactivité, dépression, hyperattachement, troubles du sommeil…). En médecine vétérinaire, la molécule est administrée sous forme orale en comprimé avec le Forthyron, ou buvable avec le Leventa. Cependant, comme je l’ai mentionné, certains poilus prennent du Lévothyrox, principalement en raison des coûts… Il y a donc possibilité que le changement de formule entraine aussi chez nos boules de poils des effets secondaires.

Certains effets indésirables ont d’ailleurs déjà été rapportés à ce sujet : perte de poils, fatigue, apathie…Il semblerait donc que la nouvelle formule du Lévothyrox impacte également nos poilus.

Les vétérinaires sont donc aujourd’hui appelés à signaler, eux-aussi, les effets secondaires observés chez les poilus absorbant le nouveau Levothyrox, aux autorités vétérinaires compétentes : Le Centre National d’Informations Toxicologiques Vétérinaires (CNITV) ainsi qu’à l’Ecole Vétérinaire de Nantes.

Il est très important de recueillir ces observations, non seulement pour une meilleure connaissance des risques pour nos poilus, mais aussi pour la pharmacovigilance en médecine humaine. Les observations faites sur les poilus sont en effet beaucoup plus objectives que celles des bipèdes… pas d’influence des informations télévisées sur nos boules de poils et leur ressenti !

Si votre poilu prend du Lévothyrox, gardez un œil sur lui, et au moindre effet secondaire étrange ou changement de comportement, consultez votre vétérinaire. La remontée d’information est importante, et votre vétérinaire pourra probablement aider votre poilu en lui prescrivant la formule vétérinaire.

Prenez soin d’eux, et de vous…

Luna’s Team;

Sources vétérinaires :

http://www.animalpsy.com/comportement-veterinaire-chien/72-la-levothyroxine-traite-certains-troubles-du-comportement

http://www.hypothyroidie-canine.fr/hypothyroidie.asp