Un chien ça sert à quoi ? Ou que faire avec un chien ?

#MANGE-WOUF-AIME !

D’une journée à une vie de rêve !

 

Dans la vie, on rencontre toutes sortes de personnes, on croise et entrecroise des opinions, des brides de destin au gré de discussions plus ou moins variées. Des inconnus, comme vous, j’en ai croisé… c’est ainsi, qu’un jour, dans une salle d’attente, je me suis trouvée face à la plus idiote des créatures terrestres… celle la même qui me déclara avec un naturel déconcertant « les chiens, je n’aime pas ça car ils ne servent à rien ! ».

En suivant cette théorie, on se dirait que les parents ne servent à rien d’autre qu’à nous engendrer, et les enfants à nous délester d’un capital, mobilier ou immobilier, qu’on pourrait avoir à laisser…

Et pourtant, cette bêtise me tourna dans la tête toute la journée, je suis naturellement encline à l’introspection, ce qui n’aide en rien… Elle m’a dit que « tu ne sers à rien », mais si tu ne sers à rien, à quoi est-ce que MOI, je sers ? Cette pensée ne me quitta pas … à quoi servons-nous, toi et moi, nous ?

Globalement Toi, mon chien, à quoi sers-tu ? … Voici donc le fruit de mes réflexions, ou dirons-nous, objectivement , le listage de mes constatations;

En 10 réalités … 

1. Relativiser le monde qui m’entoure, en étant réaliste, nous pouvons affirmer que la société, et plus globalement, le monde dans lequel nous évoluons n’est pas toujours rose. Il comporte son lot d’atrocités, de cruautés, qui génèrent de petites marques indélébiles que l’on accumule telles les stigmates d’une ère accablante. Cependant, ni pire ,ni meilleure que les autres, qui lui ont succédé et qui lui succéderont. Toi, tu sers à relativiser… lorsque je regarde mon chien, je ne vois jamais la moindre once de méchanceté, de rancœur, de violence, de racisme, d’égoïsme, …

IMG_5244.JPG

Car nos boules de poils sont ainsi, simplement et naturellement gentilles, naïves, innocentes, c’est notre force et leur faiblesse. La bonté de nos poilus maintient notre vision d’un monde moins « souillé » en profondeur qu’en surface.

2.  Garder le cap de la positive attitude; Poilu, c’est le fortifiant bonne humeur, le concentré anti-déprime à consommer sans modération. Partager sa vie avec son chien, c’est avoir une raison ponctuelle de se remuer, de se motiver et d’aller de l’avant en permanence. Il est votre réconfort et votre moteur face à l’effort ! C’est le regard qui ne juge pas mais encourage, c’est le réconfort qui sans mot dire, soulage les maux du cœur et de l’âme. Jamais, il ne vous laissera affronter les épreuves de la vie, sans poser sur vous un regard empreint d’espoir et de réconfort !

Nos chiens sont capables de déceler notre mal-être, ils prêtent instinctivement attention à nos états d’âme, à notre détresse, ils sont attentionnés, sans jamais rien attendre en retour, si ce n’est notre attention et notre amour ! L’incarnation de l’altruisme, est donc, composé de poils. Poilu te pousse à vivre, à surmonter, à bouger, … par son sourire, son enthousiasme, il t’invite constamment à voir le verre à moitié plein et non à moitié vide !

clown

« L’humaine, si tu as passé une journée « merdique », viens, je t’emmène… on va se promener, tu vas te vider la tête, et avec moi, tu comprendras que demain sera un autre jour, demain peut changer, à cette exception faite, je serais encore là pour toi » ! »

On devrait tous avoir un clown dans notre vie…

3. »Se laisser apprivoiser » pour préserver son humanité … poser un regard bienveillant sur cette petite boule de poils, et se sentir responsable de son bien-être, implique de faire acte d’une réelle humanité. Qui peut le moins peut le plus… ? C’est ce que je me plais à croire. Aimer un tel concentré de contraintes, est synonyme de capacité à Aimer inconditionnellement, ou du moins, le signe d’une capacité à coexister avec autrui et ce malgré, toute autre forme de compromis.  Cela implique également de ne pas sombrer dans les travers, à savoir, être aigrie et amère …

Ouvrir son cœur, accorder sa confiance, se laisser aller à composer avec l’autre, même s’il s’agit de votre chien; Cela implique, que vous n’êtes pas un être dénué de capacités affectives, et plus largement, relationnelles. Si poilu a dompté la « bête » que vous êtes, d’autres humains pourront y parvenir; Poilu ouvre la porte et facilite les échanges, car vous n’êtes pas le seul « poiluaddict » qui zone en ce bas monde… il est un facteur de socialisation indirect. Il vous pousse à sortir, et donc, à faire des rencontres; Vous l’aimez au point d’en faire votre sujet de conversation principal, cet amour vous pousse donc à communiquer … à échanger, à partager et de fait, à vous dévoiler !

C’est donc Poilu qui, mieux que quiconque, vous met le pied à l’étrier de la vie humaine !

4. Attiser le feu du petit d’homme qui sommeil en vous; Ne portant jamais le moindre jugement sur votre dégaine, votre tenue, vos blagues douteuses… Poilu, vous encourage à être vous-même. Un vous, sans retenues, ni réserves … Un vous, dans sa version intégrale et authentique, un vous à l’image de la relation que vous entretenez avec votre boule de poils. Avec poilu pas de manières… on mange avec les doigts, on se roule dans l’herbe, on patauge dans une piscine pour enfants… on fait de la balançoire et peu importe qu’on en ait passé l’âge. Et c’est excellent pour le moral, pour l’équilibre, à tout âge, le corps vieillit, mais l’âme reste vive et lumineuse, comme le disait mon arrière-grand-mère « sois une adulte à tes heures d’obligation, mais conserve ton âme d’enfant pour savourer la vie, à tous les instants, et ce, le plus longtemps possible ! »

Poilu ravive notre pensée magique, qu’elle ne réapparaisse qu’une seconde, le temps de faire des bulles dans son verre avec une paille pour l’amuser, ou une heure, le temps de jouer le plus beau match de foot de l’histoire sur votre pelouse… Poilu est l’instigateur de cette préservation, un petit élixir de jouvence qui nous aide à oublier l’espace d’un instant que désormais « nous sommes grands » !

aventure.jpg

5. Prendre le temps de se poser et renouer avec les choses simples; Nos boules de poils sont capables de jouer avec n’importe quoi, de contempler un arbre durant une heure, juste parce qu’un escargot s’y promène… il nous ouvre les yeux sur le monde qui nous entoure, entendons, sur la beauté du monde qui nous entoure, aussi paradoxale que cela puisse paraître, poilu nous invite à redécouvrir des choses simples, que nous regardons désormais de manière très complexe. Je n’avais jamais accordé la moindre attention aux fleurs qui parsèment le chemin que je prends chaque jour, pourtant, lors de nos promenades, elles semblent captiver ma boule de poils, au point de me donner envie de savoir de quelles fleurs, il s’agit… Elle attise donc ma curiosité.

Avoir un poilu ça implique de passer du temps à l’extérieur, relevé le nez de nos écrans et gambader dans les grandes plaines … « Bambi sors de ce corps »… et pourtant c’est tellement vrai, poilu et ses silences, nous encourage à la méditation, à l’observation, à renifler l’odeur de quelque chose pour comprendre ce qui le pousse à agiter la truffe dans tous les sens, … reconnaître les sons et les odeurs, pour anticiper les réactions de nos boules de poils. Bref, avec poilu, c’est le retour des sensations, les vraies, les pures, les simples ! On apprend à vivre, non pas connecté à nos réseaux, mais en connexion avec l’environnement et le monde extérieur.

soleil couchant.jpg

La plus jolie vue du monde, c’est celle que l’on contemple avec une personne « d’exception », même s’il s’agit de son chien … 

6. Poilu, c’est l’école du partage, de la patience et de la tolérance… on ne peut plus égoïstement, décider de dormir jusqu’à midi, on doit penser à poilu et son envie légitime de se soulager … Avec poilu on partage, on tolère, on accepte, on passe outre…. on enfreint nos propres règles pour son bonheur mais aussi, parce qu’on a compris qu’il y a un monde entre la théorie et la pratique … Ce qui s’applique à poilu, cet entrainement de tous les instants, favorise la postposition aux autres humains, notamment, aux petits d’hommes. Nous pouvons, nous montrer plus patient, tolérant, parce qu’avec poilu nous avons été à bonne école…

7. Au-delà de ces aspects, évoquons le bien-être physique … Et oui, Poilu nous fait bouger le popotin, c’est bon pour notre santé, il nous aide à garder la forme. Les plus flemmards d’entre nous finissent tous pas s’y coller, à des degrés différents certes, mais qu’il s’agisse d’une petite promenade journalière, ou de l’adoption d’un sport nécessitant davantage de sollicitations physiques; Poilu, nous pousse à bouger… MAnger Bouger, éliminer … car au départ, il a besoin de se dépenser, et lorsque ce besoin est passé, à un âge plus avancé, vous continuez, le but étant de le maintenir actif, pour le garder en forme, pour le conserver à vos côtés le plus longtemps possible.

Avec poilu vous êtes actif, et même si; lorsqu’il pleut,ou que le froid pointe le bout de la truffe, ces virées nous font râler, nous savons qu’elles nous sont bénéfiques.

ombre de mon ombre.jpg

8. Poilu nous aide à rêver en toute sérénité, avec poilu vous pouvez dormir tranquille, les films d’horreur ? Même pas peur… il est le gardien de vos nuits, tout comme, vous êtes celui de ses jours. C’est une petite bouillotte en hiver, un réveille- matin écologique et économique, pas besoin de piles…  C’est aussi la garantie de côtoyer, au moins, un être de bonne humeur dès votre réveil et en prime, la certitude de recevoir un câlin digne de ce nom ! On se sent en confiance, avec lui, on n’est jamais seul… il prend soin de sa famille !

9. Poilu, nous pousse à voir, au-delà de nous-même, au-delà de notre petit confort, de nos petites habitudes … Il nous invite à nous remettre en question, en arrivant, il chamboule notre quotidien et ce, pour notre plus grand bonheur ! Il devient notre autre, cette extension de nous qui nous procure joies et complications, mais qui nous permet de voir au-delà de notre nombril !

10. Toi mon chien, tu sers à justifier que JE sers à quelque chose… Toi et Moi, on ne sert à rien, mais on sert à tout pour nous, pour le monde, nous y avons notre place, Toi, mon chien, tu y es à ta place, aussi légitimement que les autres y trouvent la leur !

Alors à celui ou celle qui pense encore qu’un chien ne sert à rien, demandez-vous finalement   » à quoi servez-vous? »

diva.jpg

Parce que tu me sers à tellement de choses, voici une liste des choses qui ne servent à rien que nous aimons faire ensemble …

  • Prendre un petit-déjeuner en tête à truffe, comme si le monde autour de nous n’existait pas, savourer nos viennoiseries interdites, et profiter de l’instant pour commencer la journée du bon pied.
  • Partir à l’aventure, se promener sur des sentiers foulés innombrablement comme s’il s’agissait de terres inexplorées. Sans savoir où on va, sans savoir combien de temps ça prendra, juste pour le plaisir de vivre une aventure inédite.
  • Cueillir des fruits et les manger, déjeuner dans l’herbe, cueillir des fleurs et les laisser sécher pour les coller à côté de nos photos souvenirs de la journée.
  • Faire une sieste, à l’ombre, dans l’herbe ou les volets clos sans avoir honte de dormir en pleine journée !
  • Observer et photographier ce qui nous passe sous le nez, juste pour le plaisir de se fabriquer des souvenirs !
  • Jardiner et regarder pousser, il faut dire que pour creuser les trous, tu es particulièrement douée …
  • Se poser quelque part et admirer le paysage, ne pas emporter de montre parce qu’il faut savoir suspendre le temps avant qu’il ne nous rattrape.
  • Prendre la bonne résolution d’éliminer nos calories en effectuant une heure de sport, et se lâcher en laissant libre court à notre gourmandise à peine rentrée !
  • Rencontrer de nouvelles personnes, de nouveaux copains, de tous les horizons … et les trouver sympathiques !
  • Jouer et s’amuser comme des mômes, sans se soucier du « qu’en dira-t-on » !
  • Se baigner, faire des bulles dans l’eau et affronter les vagues de 10cm comme si c’était une montagne à franchir !
  • Rire à n’en plus finir, pour tout, pour rien, juste parce que ça fait du bien !
  • Partager une glace ou un dessert, ça déculpabilise et ça le rend meilleur !
  • Regarder un film en tête à truffe, grignoter dans le même saladier et s’endormir dans le canapé;
  • Jouer les touristes toute une journée, shopping, resto, photos, dans les coins qu’on découvre par hasard ou que l’on part explorer !
  • Te parler, même si tu ne me réponds pas verbalement, tu es parfaitement capable de manifester non verbalement ta compréhension…

Bref, Moi et mon chien on ne sert à rien, ce qui tombe très bien car nous le faisons exceptionnellement bien ensemble … et c’est hautement plus réjouissant que les choses qui servent à quelque chose, celles qu’il incombe, individuellement, à chacun de définir … car… à chacun sa croix ! MEA CULPA …

Queeny et son humaine;

 

 

 

 

 

 

 

 

11 commentaires sur « Un chien ça sert à quoi ? Ou que faire avec un chien ? »

  1. très émouvant, moi je n’ai pas de chien car je vis en appartement et suis souvent absent et je trouve les chiens trop collants quand je vais dans ma famille ou chez des amis, ils te sautent dessus et te lèchent et te suivent partout… mais tu me fais me rendre compte que ce serait un vrai bonheur un chien si j’avais une grande maison et jardin 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis contente de lire ça, c’est vrai que parfois la mienne aussi, elle est collante, qu’elle est l’ombre de mon ombre, mais à côté de ça, au quotidien, elle apporte énormément de vie et de bonheur dans la maison et elle a un réel talent pour faire rire. Si bien que finalement, ses côtés envahissants je les prends comme la manifestation de son attachement. Je te souhaite d’avoir un jour une maison bonheur avec une boule de poils ! Des bisous

      Aimé par 1 personne

    1. Oui au début ils n’avaient pas l’air à l’aise, le pire c’est qu’après une semaine, les moutons se sont habitués à elle ^^ au point de la suivre le long de l’enclos ! Des nouveaux potes pas comme les autres 😉 belle journée bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s