Un nouveau Poilu à la maison !

 

Présentation de baby dog ou chéri dog à vos poilus

00

 

 

 

 

Coucou ma chérinette, dans 1 petit mois, tu vas avoir une petite sœur !!!

Je vais avoir quoi ? Une petite sœur ?

C’est quoi ça « une petite sœur » ?

Mam’s, qu’est-ce que t’es en train de préparer ?

 

Une petite sœur, c’est un petit poilu comme toi, mais bébé !

Comme un copain que tu auras tout le temps à tes côtés !

 

Ok… elle a dit « copain », ça me plait ça « copain » !

Il est où le copain Mam’s ! Je le vois pas !

Elle va s’appeler Nalie, la petite sœur !

Je ne connais pas de Nalie moi… hum…bizarre…

Quand on a déjà un poilu à la maison, et que nous prévoyons l’arrivée d’un petit nouceau, quelques questions se posent toujours dans la famille : Comment va réagir mon poilu à l’arrivée d’un nouveau compagnon ? Comment puis-je le préparer ? Comment les présenter ? Faut-il les mettre ensemble tout de suite, les faire dormir, manger, sortir ensemble ?

Je ne suis pas comportementaliste, mais je ne suis pas certaine qu’il y ait de recette miracle… même s’il y a forcément quelques petites choses à respecter pour que tout se passe au mieux.

Tout dépend du caractère de votre poilu, et de celui qui va entrer dans votre vie.

Si l’arrivant est un chiot, le caractère de poilu déjà présent sera déterminant : le chiot est en général toujours content de voir un congénère quand il arrive dans un endroit inconnu (à part s’il n’a pas été correctement sevré ou sociabilisé dans son ancien lieu de vie, ce qui entraine un comportement de baby peureux…).

En revanche, si l’arrivant est adulte, les 2 caractères des poilus entrent en ligne de compte.

Quand nous avons accueilli Nalie, tout le monde dans l’entourage m’a posé la même question :

« – Comment ça se passe avec Luna, elle n’est pas trop jalouse ?

   – ça se passe super bien !!! Pas jalouse du tout !! Elles s’entendent à merveille !!

   – Tu as fait comment du coup ? »

Donc, donc, donc, voici comment nous avons procédé avec les 2 terreurs…

Nous savions 1 mois avant que nous allions avoir la petite Nalie, et nous avons réussi à trouver un prénom rapidement. Nous parlions donc à Luna, beaucoup. Elle adore qu’on lui parle. Nous lui avons dit régulièrement qu’elle allait avoir une petite sœur, qu’elle s’appelait Nalie, qu’elle allait pouvoir jouer tout le temps avec elle. Elle ne comprenait pas vraiment, mais ça lui a permis de se familiariser avec le prénom.

Le jour J, nous n’avons pas emmené Luna avec nous, se coltiner 4h de route aller-retour, alors qu’elle n’est pas fan de la voiture, et avec un petit bout qui allait probablement pleurer… pas un bon plan avec elle ! Luna a donc découvert Nalie à notre arrivée ! Nous les avons présenté l’une à l’autre en bas de l’immeuble (le temps ne se prêtait pas à une promenade, on est passé pile entre les gouttes !). Je vous laisse regarder la réaction de Luna en voyant Nalie !

Oh la vache ! Un bébé ! Nalie, c’est un bébé !

Oh purée ! Je vais me faire manger les oreilles !!!

T’aurais pu me prévenir que  « petite sœur » ça veut dire « bébé » !!

Nalie est ensuite arrivée dans la maison, et a trouvé son coin… près du meuble télé, puis elle a exploré, sous la supervision de Luna… de loin… et oui voir un bébé dehors, ça passe… dans sa maison… c’était plutôt du genre « Vous êtes sérieux ? Elle va rester là ?? Regardez elle veut déjà m’attaquer ! »

Le premier soir, la méfiance était de mise, sans aucune agressivité. Le lendemain matin, après une bonne nuit, nous les avons mise toutes les deux dans notre lit (j’avais observé un petit rapprochement lors de la sortie pipi)… et voilà ! Début des jeux, pas toujours très rassurée demoiselle Luna, mais rapprochement important tout de même !

Au final, Luna aura mis seulement 48h pour accepter totalement Nalie, jouer avec elle, s’en occuper, se rapprocher d’elle pour mâchouiller les jouets.

En somme, tout s’est parfaitement bien déroulé ! Et maintenant, elles sont copains comme cochon, on ne les sépare plus (et on n’arrive pas à les arrêter de jouer aussi… elles m’épuisent…)

Un vrai bonheur de les voir évoluer ensemble !

Lors de l’adaptation, nous ne sommes pas intervenu dans les aboiements, les jeux (à part quand Nalie a failli tomber du lit à force de sautiller dans tous les sens). Nous leur avons installé à chacune leur espace pour dormir et manger. Et bien sûr, nous faisions tout autant de câlins à Luna (voir plus) qu’à Nalie pour éviter l’apparition d’une petite jalousie !

Après, comme je l’ai mentionné plus haut, la facilité d’acceptation d’un nouveau poilu par le poilu déjà en place dans la famille dépend du caractère de chacun. Luna est très sociable, et pas du tout possessive avec nous. Nous pouvons papouiller plein de poilus à côté d’elle, elle s’en fiche royalement ! Nous n’avions donc pas de craintes concernant son adaptation avec l’arrivée de Nalie.

Voici cependant quelques petits conseils de base à appliquer pour parer aux mieux à l’arrivée d’un nouveau poilu.

Préparer l’arrivée :       

Si vous le pouvez, préparer votre poilu à l’arrivée de son futur compagnon.

Si vous avez déjà choisi votre poilu et qu’il doit arriver dans quelques jours ou semaines, n’hésitez pas à demander au refuge ou à l’éleveur un tissu avec l’odeur de futur poilu (il fera dormir le nouveau petit poilu et vous le transmettra). De cette façon, votre poilu pourra découvrir l’odeur de son futur frère ou de sa future sœur un peu à l’avance, et se familiarisera avec celle-ci.

La rencontre :

Dans certains cas, vous pourrez emmener votre poilu avec vous pour aller chercher petit poilu au refuge ou à l’élevage. D’ailleurs, pour une adoption en refuge, il est fortement conseillé d’amener votre poilu avec vous, de façon à ce que la rencontre se fasse avant l’adoption. De cette façon, moins de risques de ré-abandon suite à une mésentente sérieuse… et poilu pourra aider à choisir son petit compagnon ! Il sera impliqué à 100% dans la démarche ! Quoi de mieux que choisir son compagnon de vie !

En élevage, pour aller choisir un baby dog, il n’est pas toujours autorisé de prendre poilu avec vous, pour la sécurité des bébés de l’élevage (pas encore vaccinés peut-être, présence de la mère qui voudrait protéger sa progéniture, etc…). Demandez bien avant d’y aller.

Pour que les présentations se fassent au mieux :

  • Ne stressez pas ! sinon vous risqueriez fortement de leur transmettre votre stress… à ils pourraient penser qu’il y a danger potentiel et la rencontre ne pourra pas se faire sereinement
  • présenter les dans un endroit neutre, qui n’est donc le lieu de vie ni de l’un, ni de l’autre des poilus (à l’extérieur, dans un parc par exemple) à pas de « guerre » de territoire
  • éviter de les tenir en laisse trop courte et les entraver dans leurs mouvements à plus ils se sentent libres, plus ils seront à l’aise
  • les laisser faire connaissance tranquillement et ne pas intervenir au premier grognement à les laisser gérer la situation tous seuls, en surveillant pour pouvoir agir en cas de menace sérieuse (grognements, aboiements, mouvements de la queue et des oreilles sont des modes de communication, il faut les laisser communiquer)
  • promenez les ensembles, ils feront connaissance au fur et à mesure de la balade de façon plus détendue (être debout sans rien faire peut augmenter leur stress…)
  • s’ils veulent jouer, tant mieux ! laissez faire !

A la maison :

  • chacun doit avoir sa place ! Pas de partage des affaires, chacun son panier, sa couverture, ses gamelles, ses jouets (même si j’avoue que pour les jouets, si c’est une arrivée de baby dog, il va vouloir tout prendre !) à chacun doit se sentir à sa place, et avoir son propre espace.

Si l’entente est un peu difficile au début, ne collez pas les paniers, ne les faites pas manger l’un à côté de l’autre… séparez vraiment les espaces de chacun

  • sortez les en même temps pour qu’ils prennent le même rythme, et la balade étant quelque chose d’agréable, ils seront plus enclins à se rapprocher
  • ne pas créer de jalousie !!! surtout, surtout, surtout bien faire attention à ça ! le premier poilu de la maison doit garder son rang de premier poilu, le deuxième, son rang de deuxième. Toujours servir les friandises dans le même ordre, et autant à l’un qu’à l’autre. Pareil pour les câlins et le jeu : toujours commencer par votre premier poilu, et ensuite votre deuxième (même si j’avoue qu’à l’arrivée d’un chiot, on a tendance à vouloir le couvrir, et c’est tout naturel, mais attention à ce que le naturel ne prenne pas le dessus !) Il ne faut pas oublier votre premier poilu à l’arrivée d’un nouveau !
  • laissez-les se débrouiller entre eux, mais surveillez de loin leur comportement quand ils sont ensembles pour agir en cas de danger potentiel ou de réaction beaucoup trop vive.

Profitez bien de vos boules de poils ! Les voir interagir ensemble est toujours un bonheur ! et une leçon de vie aussi souvent.

With love,

Luna’s Team;

6 commentaires sur « Un nouveau Poilu à la maison ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s