Nos ennemis les insectes !

Quand le printemps/été peut devenir cauchemar – n°3

couvMaya l’abeille, une amie ?

Je ne sais pas vous, mais moi, je ne suis pas une humaine très courageuse en ce qui concerne les petites bêtes qui virevoltent dans nos jardins l’été… La moindre vue d’une guêpe me stresse, me fait changer de place, me mettre à l’abri, cachée loin d’elle ! C’est bien évidemment aussi valable pour les frelons (beaucoup plus gros… eurk !), les taons… et même les petites abeilles… Je sais pourtant pertinemment qu’il ne faut pas bouger, ne pas les exciter en tentant de les chasser, mais c’est plus fort que moi, je suis obligée de gesticuler dans tous les sens.

Pour poilu, les petites bêtes qui volent sont amusantes, on peut les courser, les chasser, les piétiner… ou tenter de les croquer ! Alors pour un papillon ou une mouche, il n’y aura pas de risques, mais quand il s’agit de bestioles qui piquent… les choses se corsent un peu ! Le danger est réel. Il faut donc être préparé en cas de piqûre.

Comment reconnaître une piqûre d’insecte ? Quels sont les symptômes principaux en cas de réaction allergique ?

Tout d’abord, il est nécessaire d’identifier, si cela est possible, la petite bête volante qui a piqué poilu, pour agir au mieux.

Il est difficile de distinguer une abeille d’une guêpe… Pourtant, il est nécessaire de les reconnaître en cas de piqûre : l’abeille ne va piquer qu’une seule fois et y laisser son dard, alors que la guêpe ne perd pas le dard, et peut donc piquer plusieurs fois.

D’autre part, la piqûre d’une guêpe est beaucoup plus douloureuse et dangereuse ! Les réactions allergiques sont beaucoup plus fréquentes.

Comment distinguer une abeille d’une guêpe : la guêpe est plus fine et possède des rayures de couleurs plus vives que les abeilles. Elles sont également très attirées par la nourriture, ce qui n’est pas le cas de l’abeille.

Le Frelon est beaucoup plus gros que ses cousines l’abeille et la guêpe. Sa piqûre est beaucoup plus douloureuse, mais, à piqûre unique, son venin est moins dangereux que celui de l’abeille. Cependant, le dard étant plus grand, il s’enfonce plus loin et peut injecter le venin directement dans les vaisseaux (à ce moment là, la réaction peut être plus rapide et plus importante en cas d’allergie).

insectes

Source image

Si poilu se fait piquer, il aura quelques réactions très typiques :

  • Cri, pleure (dus à la douleur)
  • Boitement si piqure à la patte (en marchant sur la bestiole)
  • Gonflement de la zone de piqure
  • Rougeur
  • Léchage excessif de la zone piquée.

En cas d’allergie, tout comme chez l’Homme, un « œdème de Quincke » (choc anaphylactique) peut se produire :

  • Gonflements disproportionnés de la face ou de la zone de piqûre
  • Gonflement de la gorge
  • Gêne/détresse respiratoire
  • Grande fatigue / apathie
  • Urticaire
  • Démangeaisons intenses

Que faire si poilu s’est fait piquer ?

  • Si c’est une abeille : retirer le dard Attention à ne pas percer le sac à venin au risque relarguer encore plus de venin – Pour cela, évitez la pince à épiler, préférez gratter avec l’ongle ou un coin rigide (carte bleue, carton rigide…)
  • Désinfection de la zone
  • Possibilité de placer de la glace, ou des compresse d’eau froide pour faire disparaître le petit œdème inflammatoire et apaiser la douleur (attention de ne pas « bruler » poilu avec la glace)
  • Surveillance accrue de votre poilu pendant plusieurs heures, voire les jours suivant
  • Vétérinaire en urgence au moindre symptôme de type allergique ! Il s’agit d’une urgence vitale

Au moindre doute, n’hésitez pas à aller chez le vétérinaire ! Surtout si poilu commence à se comporter de façon étrange suite à la piqure (même plusieurs heures après). Comme le dit l’adage « mieux vaut prévenir que guérir ». Les chiens peuvent être très sensibles au venin.

Attention, si poilu s’est fait piquer à la gorge, dans la gueule, à l ‘œil, aller directement chez le vétérinaire ! N’attendez pas, consultez en urgence ! Téléphonez au vétérinaire pour le prévenir que vous arrivez en lui expliquant la situation.

Il est possible d’utiliser, si on en a une, une pompe à venin (ou aspi-venin) pour aspirer rapidement le venin de l’organisme (à acheter en pharmacie par exemple – ressemble à une seringue).

Il est aussi possible d’appliquer sur la piqûre de l’huile essentielle de lavande (à mettre sur une compresse). L’HE de Lavande Aspic possède en effet des propriétés antivenimeuses.

Comment prévenir les piqûres ?

Tout d’abord, il faut savoir que, même si poilu s’est déjà fait piquer sans avoir de grosse réaction, ce ne sera pas forcément le cas la ou les fois d’après (l’allergie peut survenir d’un seul coup).

Pour éviter que poilu ne se fasse piquer, il y a quelques petites choses à appliquer :

  • Eviter de laisser poilu jouer proche ou au milieu des zones de fleurs et plantes qui attirent les abeilles, guêpes, etc.
  • Si vous avez des pièges à guêpes, placer les hors de portée de poilu
  • Vérifiez qu’il n’y a pas de ruche ou de nids de guêpes dans votre jardin, vos haies, sous le toit, etc…
  • Surveillez la gamelle d’eau, la piscine de poilu, bref tous les points d’eau dans lesquels les bestioles pourraient venir s’abreuver et se rafraichir, au même titre que poilu

Cela peut arriver à n’importe quel poilu, n’importe quand.

Surveillez bien vos poilus ! Prenez soin d’eux et de vous.

Luna’s Team;

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s