Dog Wool

#TES POILS… pour Mon tricot !

 

Je t’aime tellement que je vais te transformer en bonnet bien chaud, tu seras toujours avec moi partout ! »

Ou en écharpe … et pourquoi pas les deux?

 

« Elle va se calmer l’humaine… c’est quoi ce délire, elle se prend pour Cruella ? »

Attention, il n’est pas question de transformer Poilu en fourrure … Cela étant ce concept génial, que je vais vous présenter, aurait grandement simplifié la vie de « Cruella » et devrait plaire aux militants de la cause animale… substitut à la fourrure envisageable ?

Tout est-il que pour les amoureuses de Poilu, comme nous, et accessoirement de tricot… il est désormais possible de transformer les sous-poils de votre loulou en pelote de laine.

bandeau_dogwooL_01.jpg

Une idée farfelue ?

Historiquement, le filage des sous-poils était déjà pratiqué par les esquimaux; ainsi qu’en Russie Septentrionale. Il ne s’agit donc pas d’une nouveauté, nous dirons plutôt qu’il est question d’une remise aux goûts du jour. Le tricot redore son blason, balayez les clichés, ce n’est plus une activité uniquement pratiquée par les retraitées, c’est un loisir de plus en plus dans l’air du temps, qui fait un retour en force après des décennies de moqueries, quant au DIY, il s’impose comme une activité économique et ludique de plus en plus valorisée dans notre société, d’autant que l’originalité est de rigueur, alors pourquoi pas se lancer dans le recyclage des sous-poils de votre poilu ?

Comment procéder ?

Parce que c’est bien joli comme idée, mais comment faire? Car même si l’idée est séduisante, j’ai du mal à visualiser une pelote de laine dans mon tas de poils récolté ce matin …

Pour le filage de la laine… (notre problème majeur ) Il nous suffit de nous adresser à Dogwool, la référence du filage de Laine Canine depuis 1998. Notons que le filage est réalisé au rouet traditionnel.

Installée à Plouguerneau, dans le Finistère, entre l’Aber Wrac’h et le phare de l’Ile Vierge, Dogwool peut se charger du filage de votre récolte de sous-poils.

La démarche:

  1. Récolter les sous-poils (durant quelques mois… en fonction du gabarit de votre poilu, pour avoir suffisamment de pelotes pour vos réalisations).

Attention: Il est conseillé de récolter à l’aide d’un carde à main ou d’un peigne afin de récupérer la bourre en profondeur, et de garantir une laine de qualité.

Précaution :Avant d’envisager cette aventure, vérifiez que la race de votre chien est filable (Clic)

2. Expédiez votre récolte, dans une poche plastique, se trouvant dans un carton bien fermé (je présume qu’il s’agit surtout de préserver les poils de l’humidité).

Attention: Vos poils doivent être propres, c’est à dire, sans herbes, brindilles, etc…), sans quoi, ils vous seront soit retournés, soit le nettoyage de ceux-ci vous sera complémentairement facturé.

Que font-ils avec NOS SOUS- POILS?

Source

Les étapes: Cardage, filage, les écheveaux, lavage et séchage pour en arriver à la pelote. Il s’agit donc de plusieurs heures d’un travail artisanal et minutieux.

3. Lorsque vos pelotes sont prêtes, vous serez informé du poids exact de votre laine et de fait, du prix de cette transformation étant donné, que la facturation s’effectue au poids.

12,50 € les 50 grammes 
+ port en Colissimo à votre charge

Vos pelotes vous seront expédiées lorsque la facture aura été réglée par chèque ou virement bancaire.

Pour vous faire une idée des quantités:

Une pelote fait approximativement 50 grammes, votre récolte perdra plus ou moins 10 à 20% lors du processus de transformation.

Pour 3 pelotes de laine, il vous faudra donc environs 180 grammes de sous-poils.

Pour une écharpe entre 200 et 400 grammes (selon la longueur), un bonnet entre 80 et 150 grammes, des mitaines 160 grammes et un pull entre 1000 et 1200 grammes pour une taille 38/40.

Notre avis:

Un concept génial qui, à en croire les témoignages disponibles sur le site, a déjà largement séduit et réchauffé les humains. J’étais d’ailleurs, très étonnée de constater le nombre de personnes qui se sont lancées dans la réalisation d’un produit tout doux en sous-poils de leur Poilu.

Gros bonus: Il semble possible de faire filer ses sous-poils hors France.

Quelques exemples de réalisation, dénichées sur le site… ils sont adorables;

Source

Bon maintenant que l’humaine est convaincue par le concept, il ne lui reste plus qu’à apprendre à tricoter … de vous à moi, ce n’est pas gagné !

Les liens utiles

Le site officiel

Le Facebook

Pour les tricoteuses, les fées de la création, nous vous souhaitons de bonnes réalisations, surtout, n’hésitez pas à nous informer si vous avez déjà testé ce concept ou si vous envisagez de le faire.

My Queen,

4 commentaires sur « Dog Wool »

    1. Bonjour, Ma poilue ne perd pas beaucoup ses poils cependant, en période de mue, j’effectue une belle récolte 😉 En ce qui concerne les chats, il faut contacter Dog Wool afin d’obtenir des informations. Comme mentionné dans l’article, toutes les races (entendons donc, types de poil ne sont pas préconisés pour le filage, il est donc important de se renseigner avant d’entreprendre la démarche). Bonne soirée à vous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s