KisskissBangBang

#Introspection ou mobilisation?

 

Laissez voler les petits « likés »

Entrez dans ma tête, l’espace d’un instant, … partagez ma réflexion, …

Commençons par remonter le temps… jusqu’au 15 novembre dernier,

Comme à mon habitude, le matin, je passe sur Facebook afin de surveiller l’activité de la page « My dog is a Queen ». Généralement, j’effectue ce rituel accompagné d’un café (souvent, un cappuccino caramel, mais je m’égare), j’aime répondre personnellement aux messages des membres de notre communauté, peu importe le temps que je dois y consacrer, je suis toujours très contente de pouvoir échanger avec vous… Ce petit rituel incarne mon moment « bon départ » de la journée… vous me mettez de bonne humeur (au passage, je vous en remercie).

Après avoir effectué « mes devoirs- petits plaisirs envers vous« ,  je passe sur le fil d’actualité des pages que nous suivons afin de prendre connaissance de leurs actualités. Ce fameux 15 novembre, j’ai découvert le lancement d’une cagnotte KisskissBankBank sur la page d’Aston’s cookies. Je me suis souvenue que cette cagnotte avait été évoquée lors de l’interview avec Corinne…  (Je n’étais pas en mode Dory, ce matin-là)

Ce que j’ai fait ? Bien évidemment, j’ai cliqué

01.jpg

J’ai lu attentivement la présentation du projet, le parcours, le devenir des fonds récoltés, j’ai également pris connaissance des contreparties proposées, au passage, je les ai jugées très honorables (en comparaison à d’autres cagnottes consultées sur le même site).

Après coup, je me suis demandée … Pourquoi Corinne ne m’a-t-elle pas demandé d’en parler sur le blog, en m’informant du lancement ? Au fond, je connaissais déjà la réponse, Corinne est une personne qui n’impose rien, elle est généreuse, discrète, naturelle et simple, c’est moi qui l’avais contactée à l’époque du boudoir, et malgré cette montagne de travail  à gérer seule quotidiennement (préparation des cookies, marketing, gérer les commandes, promouvoir, suivi clients, communication, …) elle avait trouvé du temps à me consacrer.

Je me souviens avoir pensé, que cette cagnotte atteindrait vite ses objectifs … les cookies sont de qualités, les prix raisonnables pour un produit artisanal réalisé par une si petite structure, les matières premières sont rigoureusement sélectionnées, le packaging est beau et écolo,… Bref, pour moi, Aston’s cookies et ses 4046 suiveurs Facebook allaient pulvériser l’objectif  en 15 jours …  Force est de constater que je me suis trompée…

Grandement trompée… car voilà 11 jours que cette campagne a été lancée, et seules dix personnes ont contribué …

Alors, je me suis demandé, où sont passés les petits likés, où se sont envolés les compliments, les encouragements, …

« C’est une entreprise, je ne donne pas aux entreprises… »

Différencions entreprise et multinationale, pour commencer… il s’agit d’une petite structure, qui ne parvient pas à se développer, d’où le financement indispensable par cette cagnotte. Sa capacité de production est limitée au niveau de la quantité car elle doit développer ses infrastructures, elle a besoin de matériels pour produire plus, pour commencer à générer des rentrées financières… Le fameux cercle vicieux des petites structures, limitées à une petite production, donc des petits profits, juste suffisants pour relancer une nouvelle petite production… l’incapacité à approvisionner des revendeurs importants qui du coup, ne peuvent s’engager à distribuer les produits … donc moins de visibilité… on renforce le petit cercle vicieux … et parfois même, il se resserre, finissant par prendre à la gorge, car lui… il est vicieux …

« Pourquoi irais-je soutenir cette entreprise, il y en a tellement? »

Tellement ? Nous ne vivons pas dans le monde… tellement de production industrielle, de malbouffe, de produits douteux, … tellement de colorants, …

Soutenir le projet, c’est avant tout soutenir la possibilité de choisir… évidemment, nos poilus ne mangent pas exclusivement des cookies, de chez Aston’s cookies, bien sur, comparé à des friandises issues de la grande production (mais aussi distribution, car elles sont partout), elles sont plus coûteuses, mais elles existent, ces friandises, et leur simple existence nous confère un luxe immatériel inestimable, celui de CHOISIR ! Choisir entre des friandises artisanales, Made in France ou des friandises industrielles…. Choisir Aston’s cookies que ce soit une fois par an ou dix fois par an, mais bénéficier de cette opportunité de choisir.. d’en acheter ou non, c’est important,  la liberté découlant de la variété … car sur le marché des friandises pour Poilus, ils ne sont pas plus de 5 artisans à produire en France et à distribuer dans la France entière par la vente en ligne.

Soutenir le projet, affirmer sa confiance envers une marque artisanale, française, c’est aussi une occasion de saluer les valeurs arborer quotidiennement par la marque et ses géniteurs.

15094957_1239605999410992_3977330757391377619_n

Des valeurs ?

Exemple: « À l’approche des fêtes, vous êtes assez nombreux à nous réclamer un biscuit au foie gras. C’est classe, festif et dans la tradition.
 » Allez Aston, concocte nous un petit cookie au foie gras ! »
La réponse est : jamais.
Pour les raisons suivantes…
La première est philosophique, mais nous ne nous étendrons pas sur le sujet, tous les avis sont respectables.
Sans entrer dans les détails, qui dit foie gras, dit gavage des oies. Chez Aston’s cookies nous militons pour le bien-être animal quel que soit l’animal. Sans tomber dans l’intégrisme total, nous estimons qu’au XXIe siècle, il devrait être possible de trouver des solutions en ce sens.
Exit donc le vrai foie gras.
Les biscuits pourraient alors être « goût » foie gras.
Oui… Mais non !
Il s’agirait donc d’utiliser des arômes et Aston ne veux que des produits 100% naturels dans la composition de ses petites friandises…
Alors nous sommes désolés, mais pour Noël, ce sera le traditionnel pain d’épices ! Sans rancune ? »


Page Facebook d’Aston’s cookies, 20 novembre 2016 à 17h14.

Aston’s cookies est née par amour, ses cookies sont réalisés avec amour pour chacun des poilus qui y goûteront lorsque nous souhaitons leur manifester notre amour !

Ce n’est pas le profit qui est visé par cette campagne, ce n’est pas la quête du « château en Espagne », c’est la continuité d’un développement pour la survie d’une petite entreprise. Un projet qui n’est ni nourrit par l’ambition du grossissement d’un capital, ni par la recherche d’une notoriété malsaine, il s’agit d’une volonté de cette équipe de poursuivre son rêve et de parvenir à en vivre.

Lorsque l’on quitte tout, pour se lancer dans un projet d’envergure, on sait que la route sera parsemée d’embûches et de difficultés mais lorsqu’on choisit de faire autre chose de sa vie c’est avec volonté qu’on les aborde, en suivant son cœur. Jusqu’ici la volonté fut suffisante mais aujourd’hui, c’est de l’aide des personnes qui croient en ce projet dont ils ont besoin!

La question est la suivante, laisserez-vous « valser » les petits » likés » ? Ceux-là mêmes qui souvent volent sur la page… je les vois lorsque je la survole comme ce fameux matin du 15 novembre…ou soutiendrez-vous à la hauteur de vos moyens ce projet pour qu’il soit mené à bien?

On se dit parfois, d’autres donneront… on se complait aussi à se dire « je vais voir la semaine prochaine…  » et on oublie, on ne pense pas toujours qu’un euro par ci et un autre par là… le vôtre, en l’occurrence,  fera peut-être la différence, jusqu’au jour où …on tombe sur un message de « je suis venu vous dire, que je m’en vais… il m’est impossible de continuer…mon entreprise ne me permet pas de me payer à manger ça serait le comble de l’ironie pour des fabricants alimentaires ».

Ma réflexion est exposée afin d’éviter, ce moment « chute »… où on se dit, « Merde,  si j’avais su… « 

J’exagère ? Peut être que oui… mais peut être que non, lorsqu’un travail ne rapporte pas… lorsqu’une entreprise ne permet pas de vivre … parce qu’il lui est devenu impératif de se développer … Comment poursuivre l’aventure autrement ?

Bref, après m’être positionnée … j’ai contribué et même si, ce n’est qu’une faible contribution, je suis satisfaite de mon geste, mon souhait c’est que nous soyons plus nombreux … Je rêve de voir cette campagne atteindre son objectif, de pouvoir continuer de CHOISIR, ces petits cookies qui font le bonheur de ma poilue…

IMG_6742.JPG

Rêverez- vous avec moi ?

Vous, mes lecteurs, que j’adore, partagerez-vous ma vision des choses ?

Si oui… c’est le moment de rattraper les petits « likés » et de filer contribuer !

Un petit euro par ci, un petit euro par là … peut être qu’on y arrivera, nous les gourmands à faire grimper la cagnotte d’Aston’s cookies ! Moi, ce soir, j’ai envie d’y rêver !

My Queen;

Un commentaire sur « KisskissBangBang »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s