Humaine ne fais pas de caprices…

# Back to school- Work… #Love mon poilu

Comment survivre à la reprise …?

Guide de survie pour poilus addicts

Travailler !

Ces derniers jours, j’ai lu énormément d’articles sur la toile qui expliquaientt comment réhabituer poilu à votre absence après une période de vacances, qu’il s’agisse d’un Back to school ou d’un Back to work… Il semblait un fait établi pour tous, que poilu devrait reprendre un rythme de vie différent, celui de votre vie active.

En me positionnant et après observation de ma propre situation, je me demande davantage comment l’humain peut-il se réhabituer à l’absence de poilu ?

La problématique se pose également pour l’humain, j’ai passé beaucoup de temps avec My Queen, (pour ne pas dire tout mon temps) et voilà que du jour au lendemain, après un déni psychologique assumé quant à ma reprise du boulot… Le réveil est venu briser notre idylle hier matin…

Nous, les humains intellectualisons et rationalisons les situations de ce type, nous nous montrons raisonnables, dans un processus inflexible d’auto-conviction sur l’importance du travail, tentant irrévocablement de réveiller une once de professionnalisme et de motivation, invoquant des arguments forts et inflexibles, bref, on y croit partiellement mais nous sommes humains et adultes, parfaitement conscients de nos obligations même si cette prise de conscience ne règle pas le problème… Poilu, nous manque !

La motivation, arme ultime de cette reprise…

Je me suis montrée inflexible avec moi-même, allant de l’évocation de l’argument social, d’une joie intense à l’idée de retrouver mes collègues (simulacre intégral, collègues sympas mais collègues associés au boulot, le boulot étant le facteur excluant My Queen, collègue devient symbole de joie éphémère, cinq minutes par collège, on fait vite le tour…)

Vient alors l’argument clés… La passion du travail, alors lui, il fonctionne mieux, cela étant, la passion du travail dérive rapidement vers un fantasme… Le travail à domicile, BORDEL, ça serait vraiment bien ! L’union sacrée de deux passions… sous le même toit…

OK…. NEXT… Il me fallait un autre argument, MOTIVATION se cachait toujours aux tréfonds de mon être qui me semblait de plus en plus perturbé… (Suis-je la seule à vivre cette reprisse comme un mini-drame existentiel engendré par l’absence de ma poilue ? FIEL… Deviendrais-je encore plus addict que les addicts ?…. Non, on respire,… Ça va aller !)

Nous accoucherons de cette reprise avec ou sans péridurale…..

Les grands moyens restaient inexplorés…. LE SALAIRE, parce que le travail c’est le pouvoir d’achat, le pouvoir d’achat, c’est gâter MY QUEEN… et accessoirement mon addiction au shopping, BINGO, je suis tout de suite plus motivée !

Je vais gagner de l’argent, tout de suite, ça donne un sens à l’action de travailler, ça rend la chose plus tangible, l’objectif est fixé… TRAVAIL ME voilà, je te reviens…

2. La mise en application d’un concept,…

J’ai intégré la notion de nécessité relative au travail, j’ai également pu me motiver, j’ai déjà anticipé et visualisé l’hypothétique lapidation de mes 5 prochains salaires, en renforçant ma motivation par la matérialisation de ce que j’allais en faire. Mais reste la problématique de base,… Ma poilue va me manquer, ce rythme ne va pas me plaire.

Conseil n°1 : Se préparer psychologiquement, les rituels de vacances vont inévitablement disparaître ou du moins, s’atténuer,… Le dire à voix haute, l’expliquer à My Queen, me l’expliquer…

Conseil n°2 : Se focaliser sur un ou deux de ces rituels « vacances », qu’on décidera de conserver, les insérer dans notre emploi du temps et s’en rassasier, ce sont des bouffées d’oxygène qui rendront la transition plus aisée.

Exemple : Le gros câlin du matin, le réveil sonnera avec dix minutes d’avance afin que nous n’en soyons pas privées. (Durant les vacances, on prend le temps, on se donne le temps, on savoure ces moments simples sans stress ni contraintes, mon objectif sera de continuer dans cet état d’esprit malgré une reprise haute en couleurs !)

Conseils n°3 : Pensée positive, le matin au moment du départ, évitons de rejouer la scène des mouchoirs, sur le quai de la gare, c’est mauvais pour elle, c’est mauvais pour moi, ça me culpabilisera davantage, car finalement, dans cette problématique, il y a un maître mot inconscient, la culpabilité… Elle me manque mais le vrai problème c’est que je me sens coupable, de la laisser…

Ainsi, nous nous quitterons simplement, en se souhaitant bonne journée, en se disant à ce soir,… en gardant à l’esprit que Poilu est bien à la maison, pendant que vous serez à suer au boulot, Poilu va se faire la vie de château,… Sieste dans le canapé, dans le lit, visionnage de ses séries sur DOGTV, grignotage de friandises que vous aurez subtilement dissimulées dans la maison, de fait, activité, chasse au trésor… Bref, POILU est le roi en votre absence, il est chez lui et tout va bien,….

Conseil n°4 : Combattre le blues de la journée, pour se faire, visionnage d’une vidéo ou de photos de poilu quand un coup de blues survient, et surtout socialisation, rapprochez -vous des humains, soyez humains, ne faites pas de caprices… Profitez de cet aspect de votre vie, lorsque poilu s’amuse avec ses congénères, il ne se soucie pas de vos états d’âme… il s’amuse, alors, l’humaine… ne fera pas l’enfant !

Là… Je vous vois venir,… J’anticipe…

Note pour plus tard, vous êtes des malins… , NON je ne vais pas téléphoner à My Queen durant ma pause déjeuner… (Non My Queen n’a pas de portable, Non le répondeur n’est pas conçu à cet effet,…) bien évidemment, elle ne me parlerait pas,… Évidemment j’aurais l’air ridicule, MY QUEEN ? MY QUEEN C’est MOI ! COUCOU !…. Je rentre ce soir…

Compris ? NON, ON ne téléphone pas à poilu durant ses pauses au boulot !

Respirez, reprenez-vous, ça va aller,… C’est l’histoire de quelques jours, le temps de se réhabituer !

Conseil n°5 : On savoure les retrouvailles, un câlin, une longue balade, on retrouve poilu et notre complicité, on comprend que tout, c’est très bien passé, on prend conscience qu’il en sera de même demain, puis après-demain, on se souvient que notre vie ressemblait à cela avant les vacances,… et on se sent… CONS ? Non, on se sent apaisés !

Vous voyez, finalement, lorsque vous quittez poilu chaque matin, c’est pour mieux le retrouver, il ne vous en voudra pas, vous vous manquerez les premiers jours mais finalement, c’est une bonne chose pour vos équilibres respectifs…

Bonne reprise les addicts !

My Queen,

Un commentaire sur « Humaine ne fais pas de caprices… »

  1. Bonjour,

    La poilue en couverture (My Queen) n’est pas un « chien de race », elle est issue du mélange d’une Border Collie et d’un présumé (en se basant sur la description émise au sujet de son père) d’un chien qui ressemble à un Bobtail mais qui n’en est pas un… Probablement un Breaded Collie.
    Bonne journée à vous,

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s