Dogs of Paris

LOGO DOGS OF PARIS.jpg

Un projet qui nous bouscule hors de notre bulle !

Dans la rue, nous marchons avec nos poilus mais nous sommes tous des anonymes, au gré de nos parcours, nous nous croisons sans nous regarder… Pourtant, Elle fait bien davantage que nous adresser un regard… Elle nous voit et le fait savoir. Mais qui est-elle ?

Nous avons interviewé Antonia Barraud, la fondatrice de Dogs Of Paris,

Dogs Of Paris, qu’est-ce que c’est ? Une page Facebook ? Un site Internet ?

Dogs Of Paris est un projet aux multiples dimensions humaines qui vit le jour il y a tout juste un an, en mai 2015. La fondatrice, Antonia Barraud, venait de terminer ses études par l’obtention d’un Master en communication lorsqu’elle décida de se jeter à l’eau. Depuis ce moment, elle entreprit de se consacrer pleinement à ce projet, qui lui permettrait d’allier son amour pour les animaux et sa passion pour l’art de la photographie. La page Facebook, le compte Instagram et le site Internet à paraître prochainement sont les supports qui nous permettent de suivre pas à pas l’évolution de ce beau projet.

Dogs Of Paris est-il inspiré du projet Dogs Of New-York de Kim Wolf ? Nous lui avons posé la question et voici sa réponse ;

« Effectivement, l’idée de créer de « Dogs of Paris » m’est venue lorsque j’ai vu le projet de Kim Wolf la fondatrice de « Dogs of New-York », qui célèbre le lien universel entre les New-Yorkais et leurs chiens. J’ai eu envie à mon tour de décliner ce projet à Paris et de révéler le lien unique qui existe entre les Parisiens et leurs compagnons à quatre pattes.

Cependant, au-delà de la connexion entre les chiens et leurs maîtres, Kim Wolf a créé une organisation à but non lucratif basée à Brooklyn, « Beyond Race ». Cet organisme travaille à faciliter et renforcer les liens entre les personnes et les animaux en offrant l’accès à des soins vétérinaires, à des fournitures (nourriture, vêtements de protection contre le froid etc.), à des ressources éducatives et plus encore.

J’ai également été motivée par le projet photographique devenu aujourd’hui phénomène mondial ; « Humans of New York » qui se décline désormais dans de nombreuses villes et capitales du monde : Paris, Amsterdam, Londres, Berlin, etc… Ce projet photographique à forte dimension humaine raconte la ville à travers les différentes histoires des personnes qui l’habitent et la font vivre, un véritable concentré d’humanité à mes yeux. »

Dogs of Paris ou l’exemple d’une implication totale… ?

Oui, car en pratique ce projet demande beaucoup de travail à Antonia, c’est par ailleurs ainsi, qu’elle le considère, lorsqu’elle arpente les rues de Paris à la recherche de nouveaux portraits, en tâchant de varier les lieux de rencontres avec ses modèles, au départ, anonymes, c’est un véritable travail !

Dans les coulisses de Dogs Of Paris, Antonia doit s’atteler à rédiger les contenues qui accompagnent les clichés photographiques, traduire ses contenus en anglais afin de toucher un plus grand nombre, répondre aux demandes de renseignements, d’interview, effectuer des recherches, travailler sur ses photographies, animer les différents réseaux sociaux vecteurs du projet, mais aussi, tenter de le faire connaître ou travailler au site internet que nous attendons tous impatiemment.

Bref, Antonia est quelqu’un de polyvalent qui œuvre seule à la bonne réalisation de son projet. Elle adore ce qu’elle fait, même si cela lui prend énormément de temps. Ce projet fait partie intégrante de sa vie, ainsi son emploi du temps tourne autour de cette passion.

Un projet passionnant, porté avec passion par une passionnée…. Mais quelles sont ses motivations ?

Antonia souhaite célébrer le lien unique entre l’homme et l’animal, elle espère ainsi, sensibiliser les personnes à la cause animale en apportant un regard nouveau sur l’importance que tiennent les animaux dans nos vies. Par ce projet, elle désire promouvoir la diversité sous toutes ses formes, immortaliser et partager des instants de vie, des souvenirs, transmettre beaucoup d’amour et d’humanité.

Comment Antonia procède-t-elle pour capturer ces instants de vie, qu’on prend plaisir à découvrir ?

Au feeling, armée de son appareil photo, Antonia se promène dans les rues de Paris, dans les parcs, les lieux réputés ou fréquentés afin d’interpeller les passants. Sans la moindre discrimination, de fait, Antonia n’a pas de critère de sélection. Tous les poilus et tous les profils sont intéressants, elle recherche, par ailleurs, à favoriser la diversité en essayant de photographier des duos différents. Ce qui lui permet de rencontrer des poilus de toutes tailles, races, couleurs, âges,… Selon elle, chacun est unique et possède ses propres spécificités.

D’un point de vue social, ce projet permet à Antonia de rencontrer des personnes différentes, cependant, elle constate que toutes, quelles que soient leur appartenance sociale, leur origine, leur sexe ou leur âge, portent le même regard empli d’amour à l’égard de leur poilu, et c’est exactement le message qu’Antonia veut diffuser par son projet. Elle utilise d’ailleurs une formule très pertinente pour illustrer ce fait « Une personne aime son chien, peu importe son origine, là où il vit ou à quoi il ressemble. »

Nous irons jusqu’à dire que ce sentiment dévoué n’est pas à sens unique, l’amour d’un poilu va bien au-delà de l’apparence physique, de la condition sociale ou des facteurs Politico-culturels, il vous aime tel que vous êtes, sans se soucier des détails.

Si Antonia parvient aisément à percevoir le lien qui unit l’humain à son poilu c’est parce qu’elle a vécu ce même lien avec une petite boule de poils, il se prénommait Frida. Malheureusement, ce petit chat était atteint de la Tétralogie de Fallot (une malformation cardiaque grave, présente à la naissance, qui nécessité un traitement médical quotidien très important et qui raccourci considérablement la vie de l’animal). Lorsque Frida rejoignit les étoiles, après deux mois magnifiques, emplis d’amour et de moments forts, aux côtés d’Antonia, il emporta un morceau d’elle avec lui. Frida marqua à jamais sa vie par son courage et sa soif de vivre. Néanmoins, le souvenir encore très présent de Frida n’empêche pas Antonia d’envisager volontiers de partager à nouveau sa vie avec un poilu, un jour, lorsque le temps aura fait son œuvre.

Frida 2.jpg

– Frida – Copyright de « Dogs of Paris »

Pour diffuser ce message, il faut donc, des photographies, des confidences… et des inconnus dénichés dans la rue…

Aborder des passants dans la rue, une démarche simple… ? Détrompez-vous !

Il faut du courage pour aller vers l’autre, pour sortir de sa bulle, communiquer avec l’inconnu, pour échanger il faut également être amène d’entrer en relation avec l’autre en effectuant le premier pas.

Pour sûr, du courage, Antonia n’en manque pas même si au départ, la démarche là rendait nerveuse, l’appréhension d’être jugée se mêlait à la peur de ne pas parvenir à se faire comprendre dans sa démarche et dans son projet. Ces inquiétudes sont dès lors révolues, aujourd’hui, Antonia a pris l’habitude d’entrer en relation avec l’anonyme, l’inconnu, avec simplicité et naturelle. Ce qui lui permet d’atteindre des échanges communicationnels sincères et profonds. Par sa jovialité et son sourire Antonia parvient à nous immerger pleinement dans son projet, nous n’en sommes plus spectateurs mais véritablement acteurs.

Elle nous explique que l’animal est vecteur de communication, ainsi, lorsque les gens comprennent qu’il s’agit de leur animal, ils sont moins réticents et s’ouvrent plus aisément à l’échange avec elle.

Malgré quelques refus, la plupart du temps, les gens sont intrigués et jouent le jeu en prenant beaucoup de plaisir à parler de leur poilu, à lui raconter des anecdotes et des souvenirs. Antonia nous dépeint ce moment comme un réel partage.

Il s’agit d’une source mutuelle d’enrichissement, très certainement et d’une belle matérialisation du projet Dogs Of Paris.

Parmi ces rencontres, au gré du hasard, certaines marques plus que d’autres, nous avons demandé à Antonia de partager avec nous son coup de cœur, voici ce qu’elle nous a confié ;

« L’histoire de Sylviane et de sa chienne Esby m’a beaucoup touchée. Le tragique décès de son mari a été une épreuve très dure à surmonter mais grâce à Esby, un petit Griffon Bruxellois, Sylviane a repris goût à la vie. Je me souviens avoir senti mes larmes couler en quittant cette dame. Ce sont ces moments-là qui renforcent ma volonté de mener à bien mon projet et de faire découvrir d’autres histoires touchantes.

L’amour inconditionnel que le maître et le chien ont l’un envers l’autre est puissant et unique. L’histoire de Sylviane et Esby montre bien à quel point la relation entre les humains et les animaux est essentielle à nos vies. Nous avons besoin d’eux et ils ont besoin de nous ».

2-sylviane-esby

 – Sylvaine et Esby – Copyright de « Dogs of Paris »

Lorsque nous pensons à Antonia, une citation d’Anatole France nous vient immanquablement à l’esprit « En art comme en amour l’instinct suffit ». Antonia c’est le précieux mélange qui donne à cette citation une dimension humaine. Elle aime nous voir aimer, elle transcende nos relations artistiquement en suivant son instinct »

Nous lui avons demandé de se définir humainement en nous parlant d’elle, vous constaterez que ses propos confirment parfaitement la vision que nous en avons…

« Je suis dédiée depuis toute petite à la cause animale, protectrice acharnée et amoureuse des animaux, je suis également végétarienne depuis maintenant de nombreuses années. Je pense sincèrement que les animaux méritent bien plus de considération que celle qui leur est actuellement concédée dans nos sociétés.

J’aime beaucoup communiquer avec les personnes qui m’entourent. Je me considère comme ouverte d’esprit, j’aime aller vers les autres, découvrir leur histoire et ma curiosité me pousse sans cesse à me dépasser et à oser.

Je n’aime pas l’injustice et la violence inutile notamment envers les plus faibles ou ceux qui ne peuvent pas s’exprimer. » 

antonia-6

Antonia – Copyright de « Dogs of Paris »

Ainsi Naquit Dog Of Paris… De la volonté d’Antonia de contribuer, à sa façon à la sensibilisation des personnes à la cause animale en valorisant la relation qui nous unis à nos poilus, dans ce cadre idyllique du Paris qu’elle rend, à sa manière, magique.

Quel avenir pour Dogs Of Paris ?

Antonia, nous prépare encore bien des surprises, elle souhaite faire grandir et faire évoluer le projet afin de toucher davantage de monde à travers les différents portraits. Pour ne rien rater de cette belle aventure, nous vous recommandons vivement de la suivre sur Facebook en attendant l’arrivée prochaine du site internet.

Le mot de la fin, d’Antonia… ce qu’elle souhaite vous dire ;

« Un grand merci aux actuels et futurs abonnés, c’est grâce à vous que « Dogs of Paris » grandit chaque jour. Vos commentaires, vos réactions et vos messages positifs me donnent la force et l’envie d’y croire encore plus chaque jour. Merci à vous d’être là, de me soutenir et de partager avec moi cette belle aventure. Je promets encore pleins de belles histoires à partager. »

Ce qu’on souhaite lui dire ?

Bravo Antonia vous véhiculez des valeurs humaines plus que positives, militez de la plus douce des manières pour une cause qui ne nous laisse pas indifférents. Continuez, poursuivez votre projet qui valorise tant l’individu que le poilu qui partage sa vie. Cette parenthèse qui fait sortir les belles histoires de l’anonymat, qui humanise l’inconnu et qui donne l’espoir de voir un jour un monde dans lequel nous nous verrons les uns et les autres autrement que par des furtifs regards !

Et si nous allions cliquer sur l’Instagram et le Facebook d’Antonia afin de lui marquer notre soutien ?

My Queen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s